Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Annie Lacroix Riz - " L’Histoire contemporaine toujours sous (...)

Annie Lacroix Riz - " L’Histoire contemporaine toujours sous influence"

6/10/12 - Radio Libertaire -

Radio Libertaire 89,4 MHz diffuse Les Chroniques rebelles, avec Annie Lacroix-Riz

 

 

L’histoire contemporaine toujours sous influence - Annie Lacroix-Riz (Temps des cerises)

Le bilan général de l’histoire contemporaine de connivence éclaire un événement démontrant, au terme de décennies d’efforts, la tranquillité des milieux patronaux, assurés de la neutralité (au minimum), du préjugé favorable ou du franc soutien des « historiens de confiance » : celui de la « réhabilitation » de Louis Renault, préalable à l’offensive des héritiers de l’industriel contre le contribuable français. »

http://www.letempsdescerises.net/no...

http://www.historiographie.info/

 

merci a jeanrex974 pour la vidéo.

Tags : Société Histoire Culture


Sur le même thème

Annie Lacroix-Riz : Aux origines de l'Europe
Les origines et objectifs de la construction européenne - Table ronde Université d'automne 2013
Quand l’Empire américain voulait gouverner la France
Etienne Chouard Marion Sigaut : Les Lumières, un éclairage inattendu
BD : « Les Thanatonautes », de Pierre Taranzano


Réactions à cet article

  • 6 votes
    Par gerfaut (---.---.---.174) 8 octobre 2012 10:38

    Parce qu’ Annie Lacroix Riz n’ est pas sous influence, elle ? Elle débite son gauchisme tout le temps ! Et elle donne des leçons !

    • 5 votes
      Par sheeldon (---.---.---.237) 8 octobre 2012 10:54
      sheeldon

      être sous influence c’est autre chose que l’idéologie ...

    • 2 votes
      Par gerfaut (---.---.---.174) 8 octobre 2012 11:25

      T’ en as pas d’ autres des phrases comme ça ? Continue à les aligner, on te fera un petit livre rouge. 


      On le lira pas.
    • 6 votes
      Par sheeldon (---.---.---.237) 8 octobre 2012 11:57
      sheeldon

      non car tout le monde a une idéologie être sous influence dans cette vidéo c’est totalement autre chose ...

      vous pouvez me dire qu’elles influences influes sur le travail de cette dame ...

      pour aron par exemple c’était les fondations ford et rockfeller car le monsieur était anti-communiste ...

       l’histoire de renault c’est des milliards sur vos impôts , si vous vous en foutez , bien vous fasse .... 

      et vive les historiens mariés avec l’héritière de renault qui explique que grand papa était pas collabo .... une thèse financée par ses héritiers et qui est diffusé dans le monde c’est normal ? etc

    • 3 votes
      Par gerfaut (---.---.---.174) 8 octobre 2012 12:43

      Parce qu’ on ne peut pas être sous l’ influence d’ une idéologie ? 


      Les gardes rouges en Chine ils étaient quoi ? Les Khmers rouges ils étaient quoi ? Lacroix Riz n’ affiche que son sectarisme. Elle se sert de l’ histoire pour faire de la politique ! Pour moi, c’ est une trahison de l’ Histoire. Rien qu’ à écouter son avis sur la loi Gayssot, elle dit qu’ elle profite à la droite ! Mais qui en est à l’ origine ? Qui la fait voter ?


      A vôtre avis l’ Université, le CNRS n’ a pas subi l’ influence des marxistes ? Aron n’ a pas pu être à l’ Université à cause de ses idées ! Certains on obtenu toutes les places et accusent les autres d’ influence ? Mais c’ est le monde à l’ envers !


      Si les héritiers Renault doivent être rétribués pour la nationalisation de la société, c’ est un tribunal qui tranchera ! Donc des milliards encore hypothétiques ! En attendant, pendant combien d’ années, l’ Etat à dû injecter des milliards pour soutenir Renault qui se prenait pour une ’vitrine sociale’. L’ influence de qui là ? Là c’ est des milliards qui ont été versé pas de l’ hypothétique ! Et l’ argent versé par l’ URSS au PCF, c’ est idéologique ou une influence là ?


      Renault collabo ? En 1940, vous avez une entreprise qui produit des chars, le pays est vaincu, les Allemands veulent du matériel de guerre, vous souhaitez sauver et conserver vôtre entreprise, que faites-vous ? Vous faites quoi, vous, au lieu de donner des leçons ? répondez à cette question.


      Alors je vous laisse disserter sur la différence entre être sous influence et croire en une idéologie. Il n’ y a pas de différence, juste une question de degré.


      Et beaucoup de malhonnèteté !

    • 5 votes
      Par sheeldon (---.---.---.237) 8 octobre 2012 13:07
      sheeldon

      vous confondez deux choses , avoir une idéologie : cette dame est comme tout le monde et tous les historiens .... et le FAIT de faire de l’histoire sur commande ( en gros les putes des riches ) ... c’est autre chose ....

       les ROUGES ont fait du mal , ben oui , et le capitalisme aussi , comme tout système ....

      ceci ne remet pas en cause le fait que madame lacroix n’est pas financée par la famille renault pour tordre les faits .... alors que ceux qu’elle a en face oui ...

      vous êtes anti communiste c’est votre droit , mais l’historiographie en france est catastrophique , lisez même les historiens libéraux us ou allemands pour vous en faire une idée ....

    • vote
      Par wesson (---.---.---.141) 8 octobre 2012 23:54

      Bien entendu que Annie Lacroix-Riz est sous l’influence de ses opinions politiques, dont elle ne s’est jamais cachée d’ailleurs. 


      Et c’est bien là toute la différence : D’autres historiens tels que Stephane Courtois par exemple sont eux aussi sous influence, mais ils font tout pour le dissimuler.

      Et ce qui est ennuyeux avec Lacroix-Riz, c’est qu’elle s’est tapée des montagnes d’archives et que tout ce qu’elle affirme et écrit est sourcé et bien sourcé.

      D’ailleurs, on lui est tombé dessus lorsque elle a écrit que le Zyklon B avait aussi été fabriqué en France et dans une usine Française, jusqu’à ce qu’une preuve décisive (des photos et une étiquette originale sauvée par un ingénieur) ne vienne confirmer ce qu’elle avait déniché dans les archives
  • 3 votes
    Par fafafafa1964 (---.---.---.66) 8 octobre 2012 12:37
    Yaduboulo

    Puisque nous sommes tous sous influences (le reconnaître est déjà s’en défaire) quelles sont les influences qui nous garderons sous le joug de la pensée unique et le politiquement correct donc l’économiquement correct ? La religion ? est devenue un radeau ivre pour retraités déçus ou très jeunes illuminés ou allumés recherchant une paix de l’âme en détresse. Le communisme ? Qui cherchera à définir que le totalitarisme communisme est une"hypothèse" possible face au capitalisme devenu ultra-libéral asservissant les populations mondiales aux règnes des banquiers ploutocrates. Le libéralisme ? Nous sommes tous concernés par cette doctrine, qui sans un minimum de moralisation nous amènera à l’esclavagisme intégral d’une oligarchie sans pays, sans histoire, sans valeurs. Combien de temps croyez-vous que la propagande sera tolérée par les peuples ? A.L.R a le courage de nous transmettre le fruit de sa recherche. Qu’elle soit communiste, ne me dérange pas elle a au moins le courage de ses opinions. Qui à l’heure actuelle s’exprime comme elle, avec autant de source et de matières historiques scientifiquement exposées ?

  • 4 votes
    Par Latigeur (---.---.---.105) 8 octobre 2012 16:06
    Latigeur

    En voilà une qu’elle est belle,  Annie Lacroix-Riz, stalinienne historique vient donner la leçon à ses collègues historiens, c’est vrai qu’elle a été à bonne école, mémère, au sein du PCF de la grande époque, on dit que y’a pas meilleur garde-chasse que les anciens braconniers.


    Et elle, elle a fait ses classes dans un parti qui n’a cessé de mentir notamment sur son attitude au cours de la seconde guerre mondiale, 
    voir le livre "
     « Juin 40, la négociation secrète », Claude Pennetier et Jean-Pierre Besse)
     
    sur les négociations secrètes (longtemps niées) entre le PCF et les occupants nazis pour obtenir, dès juin 40, la reparution de ses journaux et la relégalisation de ses activités."

    ...................................................................... ..................................

    "On y apprend ainsi entre autres que le fameux « Appel du 10 juillet » (sorte de contre-appel du 18 juin) avait en fait été largement réécrit dans les années 50 (avec un faux numéro de l’Humanité à l’appui et à partir d’un texte de juillet 40 qui sous le titre « Peuple de France » évoquait surtout une « France enchaînée au char de l’impérialisme britannique » – merci Claude Pennetier pour la précision) pour accréditer l’idée d’une entrée précoce des communistes dans la Résistance alors qu’en réalité cette politique ne fut adoptée qu’au printemps 41, soit à peu près au même moment que la rupture du fameux Pacte germano-soviétique et que l’attaque allemande contre l’URSS de juin 1941.

    Mais aussi que “le parti des 75 000 fusillés” était plutôt celui des… 4 000 fusillés, vu que le total des fusillés en France pendant la guerre n’a pas dépassé 4 520 personnes (dont il est vrai 80 à 90% de communistes).

    Quant aux arguments évoqués dans les négociations, on n’est pas déçu non plus. Gribouillé sur un carnet de notes (retrouvé par hasard aux archives départementales de Paris) et dans un français quelque peu approximatif, l’argumentaire du Parti fer de lance de la lutte anti-fasciste met tour à tour en avant sa défense du Pacte germano-soviétique et son défaitisme révolutionnaire (« la guerre impéraliste », ses sabotages de la défense française), son anticapitalisme (« gouvernements bourgeois ») et même son antisémitisme (« juif Mandel », ministre de l’Intérieur sous Paul Reynaud), et naturellement son implantation ouvrière, ultime garantie de la paix sociale qu’il pourrait ainsi assurer aux occupants nazis."

    • vote
      Par wesson (---.---.---.141) 9 octobre 2012 01:53

      pfff, la "fameuse" négo. secrète ... une poignée de communistes qui a essayé pendant quelques jours de sauver ce qui pouvait l’être. Faut-il rappeler que le PCF était objectivement déboussolé par le pacte molotov-ribenttrop et que au moment de cette "négociation", il était déjà interdit et les députés PCF emprisonnés ou en fuite.


      De toute manière, le gouvernement d’alors y opposa une fin de non recevoir, notamment en faisant pourchasser les "négociateurs". 

      L’autre truc qui ressort souvent est à propos du "sabotage" qu’aurai commis le PCF. Il s’agit en fait d’un cas isolé, d’origine très peu claire (étant donné que tout le monde a été passé par les armes sans procès), et parfaitement insignifiant. Les vrais saboteurs étaient les renault qui disaient "ne pas vouloir faire autre chose que des juva4" avant guerre, et se sont mis à produire et réparer des tanks pour les nazis dès la collaboration.
  • 4 votes
    Par franck2012* (---.---.---.240) 8 octobre 2012 18:13

    On peut prendre chez tout le monde ... Lacroix Riz découvre le Zyklon B un insecticide largement produit en France , par exemple . Et, si elle ne donne pas la même signification à sa découverte que l’école révisionniste, cette dernière peut s’en inspirer . J’ai pas de problème avec l’origine intellectuelle des uns ou des autres pourvu qu’ils déconstruise les mythes historiques du système .

  • 2 votes
    Par Latigeur (---.---.---.105) 8 octobre 2012 21:19
    Latigeur

    On ne parle pas d’origine intellectuelle, le stalinisme n’a jamais été un gage d’intelligence mais de mensonge, d’imposture, de bourrage de crane et je dis que cette mégère a pratiqué toutes ces techniques tout au long de sa vie politique et qu’elle continue encore maintenant. 


    Elle n’a rien compris à l’écroulement de l’empire soviétique, à la chute du mur de Berlin, elle professe toujours le même propagande que les peuples ont du subir et puis ont fini par haïr et rejeter. 

    Elle a abusé du terrorisme intellectuel autant qu’elle pouvairt, nié contre toute évidence, justifié plutôt mal que bien les millions de morts du Goulag.

    Laissons ses idées aux poubelles de l’histoire. Elle n’ont rien à nous apprendre du passé, du présent ou de l’avenir.
  • vote
    Par gregoslurbain (---.---.---.193) 9 octobre 2012 14:32
    gregoslurbain

     Annie Lacroix-Riz est toujours aussi lumineuse dans ses propos.
    " La vraie question, c’est : Le grand patronat, celui qui dicte notre vie, il est en mesure d’opérer sur tous les champs ,il n’y a en a aucun qui soit libre."
    " Les grecs ont perdu en 3 ans 40% de leur pouvoir d’achat, c’est encore plus fort que ’l’appauvrissement des français sous l’occupation allemande."
     Il est plus facile de la calomnier stalinienne que de l’écouter ou de la lire lorsqu’elle défend l’étude des archives et l’histoire sociale, aujourd’hui dans un état de liquidation complet.

  • 1 vote
    Par Latigeur (---.---.---.231) 11 octobre 2012 16:00
    Latigeur

    " Les grecs ont perdu en 3 ans 40% de leur pouvoir d’achat, c’est encore plus fort que ’l’appauvrissement des français sous l’occupation allemande."


    Vous et elle sans doute, vous par méconnaissance, elle en bonne propagandiste stalinienne qu’elle est,
    Vous oubliez que les grecs ont augmenté leur pouvoir d’achat d’autant depuis qu’ils sont entrés dans l’Europe,
    le seul souci c’est qu’ils l’ont fait à crédit sans produire des richesses nouvelles en proportion de l’augmentation de leur pouvoir d’achat.

    quelques chiffres pour 2008 :

    exportations  29 milliard $
    importations  94 milliards $

    les états ne peuvent longtemps dépenser plus qu’ils ne gagnent. et ce quelque soit le régime qui les domine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sheeldon

sheeldon
Voir ses articles







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
voyance gratuite