Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Claude Levi Strauss et la définition du mythe

Claude Levi Strauss et la définition du mythe

Afin d'approfondir, voici un lien avec quelques exemples de mythes repris par la publicité (merci à l'auteur de cette énumération) : 

http://www.graphiste-webdesigner-montpellier.com/mythes-et-legendes-dans-la-publicite/

 

Pourquoi tous ces clins d'oeil, voir plus ? ( sachant que seulement une partie des consommateurs apercevront la référence)

 

Serait-ce pour nous dévoiler certaines choses ?

 

Pour nos "subconscients" ?

 

Inscrit de tout temps dans les profondeur de l'homme  ?

 

Pour le bien, le mal ? Tout dépend du point de vue bien sur, l'un ne peut exister sans l'autre et est essentiel pour l'autre, sinon comment se reconnaîtrait il ? Ne dit-on pas que pour se connaître soi même il est préférable d'écouter ses ennemis plutôt que ses amis ? En effet ses derniers iront toujours dans le sens du poil alors que tes ennemis n'hésiteront pas à te déclarer tes véritables valeurs.

 

Tout est question de dosage il me semble. Tous les véritables joueurs approfondiront certainement leurs recherches sur ce sujet et bien d'autres...

 

A vos jeux.

Paix et respect. L' Amour est seul Vérité.

 

 

Tags : Publicité Histoire Culture



Réagissez à l'article

3 réactions à cet article


  • vote
    michel-charles michel-charles 19 décembre 2015 09:40
    Claude Levi Strauss inventeur du "Mythe au au logis" ?

    • 6 votes
      medialter medialter 19 décembre 2015 12:05

      Sans vouloir lui manquer de respect, au pépère Strauss, avoir une lecture astronomique ou sociologique du mythe, c’est manquer de respect au mythe. Avec une pareille lecture, on s’étonne ensuite que l’AT nous ait collé 2500 ans d’obscurantisme, ou que des populations entières vivent toujours cachère ou Hallal. Avec une pareille définition, il a pas du avoir l’impression, le pépère, d’alimenter le maintien de la vivacité de l’exotisme et de l’archaïsme antiques jusqu’à nos jours. Pour être clair, nous avons là le cas typique du "savant" décadent.
      *
      Le mythe est une perle trop précieuse pour être laissée entre les mains d’un vulgaire Sorbonien. Que les scientistes de la Sorbonne restent dans leur dogme des lumières, et que le mythe reste dans les mains des mystiques, des ésotéristes, des alchimistes ou des hermétistes. C’est un trop gros morceau pour l’Académie. Le mythe n’est rien de moins qu’un langage surhumain, laissé à l’intention de l’homme terrestre non encore achevé par le principe biologique, pour qu’il puisse terminer individuellement son évolution vers le stade divin.

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON

Auteur de l'article

flolenigo


Voir ses articles







Palmarès