• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Contre le fétichisme de la marchandise et le spectacle étatique du mensonge (...)

Contre le fétichisme de la marchandise et le spectacle étatique du mensonge terroriste

 

Conférence de Francis Cousin donnée le 27 février 2015 à Lyon.

 

Index chronologique

 

00 : 00 : De l’importance des rencontres plurielles ( entre personnes qui ne sont pas sur la même ligne idéologique ) pour sortir des cases pathologiques dans lesquels le Capital nous place.

 

02 : 30 : Développement du concept de fétichisme de la marchandise.

 

04 : 00  : Historique du concept de fétichisme de la marchandise , origine de la philosophie , des arts et de l’écriture.

 

08 : 35 : Passage des communautés de l’être aux sociétés de l’avoir.

 

12 : 18  : De la fonction aliénatoire de la philosophie.

 

17 : 30  : De la vieille marche germanique qui a fait émmerger l’Europe comme berceau des insurrections les plus subversives.

 

25 : 05  : Du mouvement ouvrier, du communisme, du Marxisme, du socialisme, du Blankysme, du Proudhonisme, du Bakouninisme.

 

37 : 10 : Du bolchévisme et des luttes de libération nationale.

 

39 : 00 : De l’ oubli de l’histoire et de l’oubli de l’être.

 

41 : 00 : De l’aliénation , de la chosification et de la réification.

 

49 : 40 : De la politique.

 

51 : 00 : De la crise, de la baisse tendentielle du taux de profit, de la saturation des marchés, de la guerre, de la fin des Etats nations.

 

1 : 04 : 00  : Du terrorisme : instrument de la manipulation du spectacle Etatique de la marchandise universelle. Spectacle théatral de la géopolitique globale.

 

1 : 21 : 10  : De la réinformation et des complots.

 

 

Questions / Réponses

 

1 : 27 : 48  : Combien d’ agents de la CIA y’a-t-il parmis nous ?

 

1 : 34 : 15 : Comment situez-vous un de Gaulle ?

 

1 : 36 : 16 : Partant de Bordiga, peut -on dire que l’antisionisme est le pire produit du sionisme ?

 

1 : 45 : 13 : Sur quels points Marx est-il d’ accord avec Hegel et à quel moment s’en sépare-t-il ?

1 : 50 : 22 : Comment concilier l’approche de Marx et la vie dans le monde actuel ? Et comment vivre sans argent ?

 

2 : 00 : 23 : Question sur la politique d’immigration et d’assimilation culturelle.
La communauté de l’être se fera-t-elle en même temps sur tous les continents ou à différentes échelles ?

 

2 : 08 : 40 : Quelle est votre perception du christ et est -il pour vous de descendance divine ? En quoi l’ Islam s’ inscrirait à l’instar du judaisme , dans l’ évolution et le dévellopement du fétichisme de la marchandise ? 

 

2 : 16 : 00  : Dans votre analyse des dires du christ, est-ce que vous vous êtes posé la question de la véracité des paroles ?

 

2 : 16 :40  : Pensez vous que la naturopathie n’était pas une digestion par le capital d’un mouvement de l’être arrivant à une époque ?

 

Source : ER Lyon.

 

 
 
 



Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Heimskringla Heimskringla 17 mai 2015 08:41

    @Tomek

    "Mon sentiment c’est que la guerre des classes dont parle marx, c’est une guerre à mort dont peu de gens ont vraiment idée, un truc de portée quasi eschatologique"

    J’ai tout a fait le même sentiment.



    • 1 vote
      ffi 16 mai 2015 14:29

      @Qanelle
      Pourquoi ? Quand un chinois parle chinois, ça n’énerve pas, c’est incompréhensible.


    • 4 votes
      maQiavel maQiavel 16 mai 2015 15:23

      Moi je comprends et apparemment, je suis loin d’être le seul ...


    • 3 votes
      ffi 16 mai 2015 15:50

      @maQiavel
      Pour ce qui est du chinois, ils sont un milliard à le comprendre. Pour ce qui est de Cousin, c’est beaucoup plus rare, mais je ne doute pas qu’il en existe. 

      Ok, ok... Très bien, il fait un diagnostique que tu comprends. Mais, d’une part, cela ne signifie pas que diagnostique soit bon (cela peut aussi être une illusion, certes savamment communiquée), et d’autre part, après, on en fait quoi ? 

      Si le but c’est d’aimer se couper les cheveux en quatre et montrer qu’on peut utiliser des mots compliqués, cela n’a aucun intérêt.


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 16 mai 2015 16:04

      @ffi
      - il fait un diagnostique que tu comprends. Mais, d’une part, cela ne signifie pas que diagnostique soit bon (cela peut aussi être une illusion, certes savamment communiquée),

      ------> Tout à fait , raison pour laquelle il faut toujours avoir un esprit critique.

      -Si le but c’est d’aimer se couper les cheveux en quatre et montrer qu’on peut utiliser des mots compliqués, cela n’a aucun intérêt.

      ------> Il ne me semble pas que Cousin entre dans cette catégorie mais c’ est mon opinion.


    • vote
       Qanelle Qanelle 16 mai 2015 18:20

      @maQiavel tu vois ça commence déja a faire du bruit ! youpie !!


    • 1 vote
       Qanelle Qanelle 16 mai 2015 18:37

      @ffi l’incompréhension vient mois de la dicultée a comprendre, que de la somme des énergies dépensées à ne rien savoir. (jolie phrases je sais plus de qui)


    • vote
      Phaeton Phaeton 16 mai 2015 15:43

      Je n’ai que très peu de connaissances en philosophie (aucune ?), je ne me suis intéressé ici qu’à l’avis de cousin sur le terrorisme (1:04:00).
       
      Je peux dire que je ne suis pas prêt de m’intéresser à Marx si son le prisme est à ce point déformant.
      J’affirme qu’il est impossible de pouvoir tout définir à travers la critique du capitalisme, cela ne mène qu’au déni d’autrui...
       
      Pour en revenir au terrorisme islamique, Cousin ne me fera pas croire que le capitalisme a su créer un courant aussi littéraliste au sein d’une religion de cette ancienneté.

      Les musulmans modérés eux-mêmes sont démunis dogmatiquement, tel est l’intégrisme dans son sens non galvaudé, alors dire que c’est l’occident qui l’a sciemment créé...

       

      Ses analogies avec les groupes de gauche ne résistent pas deux secondes face au nombre de victimes quotidiennes dans le monde musulman.

       
      Cela ne traduit qu’une seule chose, Cousin n’a jamais fait de recherches sur le jihadisme ou discuté avec un musulman rigoriste, il était certainement accroché à une page de Marx...


      • 2 votes
        ffi 16 mai 2015 16:05

        @Phaeton
        C’est sûr. Et l’aplomb et l’assurance dont il peut faire montre sur ces sujets, desquelles il n’a de toute évidence aucun des moyens nécessaires pour en juger avec certitude, montre à mes yeux un fort vilain penchant chez lui. Penchant assez analogue à ce qu’on peut trouver chez Soral : cette tendance à affirmer avec la plus grande certitude des choses parfaitement incertaines. 

        Du coup, je me demande s’il n’y a pas d’autres affirmations dans son discours où il procède de même. Il semble tellement imprudent dans ses affirmations, que cela en relativise franchement leur valeur.

        La grosse erreur conceptuelle, c’est qu’il déduit des conséquences d’un temps qu’il n’a pas connu, donc qu’il imagine . En effet, cette transition de la société de l’être vers la société de l’avoir n’est qu’une pétition de son imagination. Aucune trace n’existe pour la corroborer un tant soi peu.

         

        C’est la méthode aussi employée par Marx : celui-ci imagine une société première, puis il développe par dessus, pour en déduire des conséquences. Mais en partant d’une chose imaginaire, on peut déduire n’importe quoi.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 16 mai 2015 16:19

        @Phaeton

        @Phaeton

        Je précise que je n’adhère pas à la vision du terrorisme de Francis Cousin ( en fait parce que je n’ adhère pas à son approche ultra déterministe , la grande majorité de mes désaccords avec lui découlent de là , ce qui ne m’ empêche pas de penser que sa perception est très intéressante ).

        Mais il faut comprendre que le capitalisme ici , n’ est pas qu’ un système économique , c’ est un système social ( approche Marxienne classique ) englobant et total , çàd que la littérature ou la religion elle-même en fait partie ( puisque le système englobe totalement , il n’ y a rien à l’ extérieur , on peut aller plus loin , le fait que toi et moi échangions sur ce forum en est déjà l’ émanation ).

        Concernant sa perception de l’ islam , il ne dit pas que c’ est le capitalisme qui l’ a créé ( puisque cette religion précède le capitalisme ) mais qu’ il est une émanation de la société marchande (quand on s’ intéresse au rôle joué par l’oligarchie marchande de la Mecque a joué pour sa diffusion , on peut effectivement émettre cette théorie )

        -J’affirme qu’il est impossible de pouvoir tout définir à travers la critique du capitalisme, cela ne mène qu’au déni d’autrui...

         

        ------> En ce qui me concerne, je trouve que le matérialisme historique est un outil d’analyse très performant mais comme toute méthodologie d’analyse, il est confronté à des limites. Il faut pouvoir combiner intelligemment différents outils pour se rapprocher le mieux possible du réel, qui est si complexe qu’ on ne peut , à mon avis , que le toucher du doigt …


      • 4 votes
        maQiavel maQiavel 16 mai 2015 16:33

        @ffi
        -En effet, cette transition de la société de l’être vers la société de l’avoir n’est qu’une pétition de son imagination. 

        Non. En ce qui me concerne , la révolution néolithique me passionne et je m’ informe constamment sur les traveaux et découverte concernant cette période et il me semble que ce qu’ il raconte cadre assez bien avec le savoir anthropologique que l’ on a de cette période.

        Attention , je précise que je ne dis pas que c’ est la vérité absolue , je dis que ca cadre avec beaucoups de traveaux antthropologiques sur le sujet ...


      • vote
        morice 16 mai 2015 17:32

        Je peux dire que je ne suis pas prêt de m’intéresser à Marx si son le prisme est à ce point déformant.


        vous avez tort, là c’est un VERNIS marxiste, devenu rouge-brun...


      • 1 vote
        Gollum Gollum 17 mai 2015 10:17

        @maQiavel

        De ffi :

        En effet, cette transition de la société de l’être vers la société de l’avoir n’est qu’une pétition de son imagination. Aucune trace n’existe pour la corroborer un tant soi peu. 

        Bizarre cette affirmation de ffi alors que l’on ne voit que ça tout au long de l’histoire une chute progressive du spirituel vers la matière… Hier soir je lisais Simone Weil et elle pointait justement du doigt Rome (pas la papale, l’impériale.. je précise.. ça fera plaisir à ffi) première société de l’histoire sans spiritualité aucune selon elle. En ce sens elle rejoint mon propre feeling et j’ai vraiment eu une bouffée de fierté de voir que la grande Weil ressentait comme moi. 

        Après il y a eu l’invention du protestantisme qui est une matérialisation du christianisme (matérialisation qui était déjà là quand même depuis Constantin..) puis les Lumières, le Capitalisme jusqu’à aujourd’hui…

        Si on n’a pas une matérialisation croissante je ne sais pas ce que c’est. smiley

        M’enfin, évidemment, le voir, c’est donner raison à Guénon et à son analyse dans Le Règne de la Quantité..

        On comprend que ffi n’en veuille pas. smiley


      • 1 vote
        Éric Guéguen Éric Guéguen 17 mai 2015 10:28

        @Gollum
         

        Bonjour M’sieur Gollum. J’ai remarqué aussi combien Simone Weil détestait Rome jusqu’à la caricature. C’est un point sur lequel je ne la suis pas. Je pense que c’est un biais très chrétien. En vis-à-vis, j’ai rencontré aussi des fanas de l’Empire romain totalement de mauvaise foi (c’est le cas de le dire) vis-à-vis du bilan de la chrétienté.

         

        Pour ce qui est de ffi, j’ai l’impression depuis quelques jours qu’il argumente à front renversé. Je lui faisais récemment remarquer (sur l’autre fil de Mach’) qu’il était bizarre de sa part de refuser toute espèce de communion au-delà du cercle étroit de la famille nucléaire.


      • 1 vote
        Gollum Gollum 17 mai 2015 10:50

        @Éric Guéguen

        jusqu’à la caricature, je ne vous suis bien évidemment pas. Mais vous connaissant je ne suis guère étonné. smiley C’est sans doute là un de nos points de divergence..

        Et je rajoute que c’est le contraire ce n’est pas un point de vue chrétien. Sauf protestant et orthodoxe mais pas catholique. Car le catholique, en général, adore Rome. Même si au début Rome en a envoyé quelques uns dans l’arène.. Mais la Rome catholique s’est moulée dans la Rome impériale. Elle en est le produit direct. Je dirai même que le catholicisme a été plombé par cet héritage (en ce sens je rejoins quelque peu Romios, mais lui est un peu orienté, de par son orthodoxie)

        Mais par contre d’un point de vue chrétien stricto sensu, hors confession donc, je suis là d’accord avec vous. Il y a incompatibilité entre Rome et le Christ.

        Simone Weil d’ailleurs, tout comme moi, voit une continuité totale entre la Rome antique et le monde moderne.

        En ce sens la fondation de Rome a bien été une étape cruciale dans l’oubli de l’Être cher à Heidegger.. Ou plongée dans la Matière si l’on préfère, mais cela revient au même..

        Et pour notre nation française la chute de Vercingétorix a été une véritable catastrophe. Présentée au contraire comme une étape majeure de civilisation par la propagande d’État jusqu’à encore très récemment..

        Pour ce qui est de ffi j’ai vraiment du mal avec lui car on n’a pas du tout les mêmes façons de sentir les choses.. Je le trouve souvent très partial. Bref, idéologique.


      • vote
        Gollum Gollum 17 mai 2015 10:52

        idéologue je voulais dire évidemment..


      • vote
        maQiavel maQiavel 17 mai 2015 12:29

        @Gollum

        -Si on n’a pas une matérialisation croissante je ne sais pas ce que c’est. M’enfin, évidemment, le voir, c’est donner raison à Guénon et à son analyse dans Le Règne de la Quantité..

        Je rajouterai que le voir , c’est donner raison à Marx et sa théorie du développement des forces productive selon lequel chaque moment charnière du processus historique est supérieur à celui qui le précède et inférieur productivement à celui vers lequel il tend et enfonce l’homme dans l’aliénation.

        J’ ai bien aimé le règne de la quantité de Guenon , il dit cela avec des mots différents , c’ est très intéressant de voir converger des analyses qui utilisent des outils conceptuels différents.

        Mais par contre , j’ai lu des textes qui ont fait la compilation des commentaires de Guenon sur Marx et mon verdict : soit , il ne l’ a pas lu mais a commenté ce qu’ on en dit , soit il n’ a rien compris.


      • 2 votes
        Gollum Gollum 17 mai 2015 16:40

        @maQiavel

        Oui, bon.. On va pas remettre le problème Marx sur la table.. smiley

        Je te croirai volontiers mais pour ça il faudrait que je le lise. Mais j’ai quand même tendance à penser que Guénon a raison sur Marx.. smiley Dans la mesure où je ne l’ai pas lu, je choisis là où j’ai confiance.. (Bien qu’effectivement Guénon se trompe sur beaucoup de personnes : Husserl, Jung, et d’autres…)

        Sinon que Marx rejoigne Guénon sur le Capitalisme je n’en doute pas. Mais à mon sens Marx ne s’oppose qu’en apparence à celui-ci. Car il y a un fond commun aux deux paradigmes, c’est le matérialisme et le fait que les deux courants soient issus des Lumières et de la rationalité. C’est pour cela que j’ai toujours considéré ce qui est issu de Marx comme un leurre… Il est d’ailleurs assez notable que la grande majorité des marxistes d’aujourd’hui ne s’opposent pas et ne dénoncent pas la ploutocratie américaine.. Il doit bien y avoir une raison profonde à cela. Et la raison profonde, à mon sens, est le paradigme matérialiste commun. Car la monnaie est l’essence même de la Matière.

        D’ailleurs dans le fond, si on regarde les fruits des courants marxistes, ce n’est pas plus brillant que le Capitalisme..

        M’enfin je sais ce que tu va rétorquer. Marx c’est pas ça et patati.. Bon, pas le temps de vérifier, désolé.. smiley

        Je préfère consacrer mon temps à Plotin, Weil et d’autres.. 


      • vote
        Gollum Gollum 18 mai 2015 15:24

        @ZardoZ

        Merci pour l’invitation. Mais j’avoue ne pas être motivé. D’autant que j’ai beaucoup de choses en retard à m’occuper..

        Bonne fête de la St Jean en tous les cas. Avec feux et grillades je suppose..


      • vote
        maQiavel maQiavel 18 mai 2015 15:43

        @Gollum
        Mon but n’ était pas de te faire changer d’ avis , je ne faisais que donner mon opinion : Guenon n’ a rien compris à Marx.

        Cela ne m’empêche pas de trouver le personnage intéréssant ...


      • 6 votes
        Éric Guéguen Éric Guéguen 16 mai 2015 16:15

        Il y a un truc pénible avec Francis Cousin : cette profusion d’adjectifs dans ses phrases, du genre "spectacle étatique du mensonge terroriste". C’est d’une terrible lourdeur je trouve. On trouve ça également chez Guy Debord.

        Sur l’être et l’avoir, je connais déjà et sur le fond c’est intéressant.


        • vote
          maQiavel maQiavel 16 mai 2015 16:23

          @Éric Guéguen

          Alain Santacreu lui a fait le même reproche dans une critique  ( quatrième paragraphe ).

           

          Francis Cousin y a répondu (5 ème paragraphe). 


        • vote
          lemi lemi 16 mai 2015 18:04

          @maQiavel
          merci, c’est intéressant de voir comment les gens défendent leurs habitudes, même lorsqu’on leur dit qu’elles sont insupportables ...

          Nerveusement, Cousin me met dans le même état que si je devais enfiler 1000 fois un fil dans le chat d’une aiguille. 

          En accéléré, ça passe un peu mieux, surtout avec de la techno Hardcore


        • 1 vote
          lemi lemi 16 mai 2015 18:11

          @lemi
          En fait, je me faisais la réflexion :

          Ce qui m’énerve les nerfs chez Cousin, c’est de ne pas être sûr que cela vaut la peine de prêter attention à tous les mots qu’il utilise.

          C’est la déception répétée de mon envie de le comprendre.

          Soit je suis idiot (ce qui serait corroboré par d’autres expériences), soit nos paradigmes sont incompatibles (ce que je ne crois pas, rapport à d’autres expériences)

          Même François Rastier je le comprends mieux !!!

          FRANCOIS RASTIER !!!!


        • 2 votes
          Éric Guéguen Éric Guéguen 17 mai 2015 10:15

          @maQiavel
           

          Bonjour Mach’. J’étais en train de lire la réponse de Cousin à Santacreu quant à la clarté du langage, et voici ce qu’il dit :

          "il est indéniable que l’on ne peut retrouver actuellement dans le mode de production capitaliste de l’expression pervertie par le marché démocratique du paraître et de l’inversé, la véracité des mots qu’au travers de la fameuse dynamique de sortie de l’obscurité des situations aliénées par la mise en forme creusée d’une désignation systématique des processus de l’obscurcir qui renverse justement le renversé."

           

          Le premier commentaire qui me vient à l’esprit est celui-ci : smiley  smiley  smiley

          Franchement, avec une telle réponse, soit il tape à côté, soit il est dans la provoc’.

           

          Et après il enchaîne :
          "ses mises en italiques systématiques qui marquent l’amplification sur les passages où la contradiction être/avoir s’intensifie précisément, la dialectique radicale à partir de Marx et de Debord et au-delà d’eux-mêmes constitue assurément la seule voie de clarté vers un vrai langage non spectaculaire, c’est à dire qui sache exprimer cette substantialité révolutionnaire qui montre que la vérité s’inscrit toujours en négatif du parler creux des servitudes quotidiennes même décorées d’un mauvais ciel d’espérance compensatoire."

          Respire Francis, respire...


        • 2 votes
          ffi 18 mai 2015 00:26

          @Éric Guéguen
          D’une, c’est soulant. De deux, cela montre un état extatique, hypnotique. L’affectif interfère manifestement trop dans ses réflexions, qu’ils présentent pourtant comme rationnelles : dans la même phrase, il saute du coq à l’âne, ça fait une grosse purée verbale.

          C’est exactement ce style de phrasé qui m’avait fait me désintéresser de Marx à 15 ans. Je préfère ceux qui s’expriment clairement et concisément à ceux qui s’expriment confusément et verbeusement.


        • 2 votes
          morice 16 mai 2015 17:23

          Qui est ce Cousin ???? Un moustique ???


          Non, un facho de première... ras le bol de se faire envahir par les supporters du borgne ici....



          Le hic, c’est que l’un des auteurs – si tant est qu’il y en ait eu plusieurs – de cet ouvrage ne fréquente pas l’extrême gauche, mais bel et bien l’extrême droite dans ce qu’elle a de plus radical.
          Francis Cousin, c’est son nom, fut ainsi l’un des tout premiers invités au Local, le cercle privé de Serge Ayoub à Paris, le 19 novembre 2009, pour y présenter justement ce livre. Ce "philo-analyste", sorti de nulle part, semble en revanche figurer dans les carnets d’adresse des personnalités d’extrême droite puisque, le 8 avril 2009, il assistait Emmanuel Ratier dans son "Libre Journal" sur Radio Courtoisie, dont l’invité était Bruno Gollnisch. Il en profitait pour présenter sa Critique de la société de l’indistinction.

          M. Cousin réapparaît quelque temps plus tard comme une signature dans le courrier des lecteurs de Rivarol, hebdo d’extrême droite antisémite, pétainiste et... très anti-Marine Le Pen. Francis Cousin semble alors avoir pris fait et cause pour Bruno Gollnisch dans la bataille de succession. Et félicite, le 23 juillet 2010, Jérôme Bourbon, le futur directeur de la rédaction de Rivarol, en ces termes : "Les écrits de Jérôme Bourbon, notamment quant à la succession au FN, dans Rivaroldu 9 juillet, sont un régal mais désormais, qu’il fasse bien attention à tout ce qui bouge car je sais d’expérience que les inimitiés, la névrose et les frustrations vont désormais fusionner en une sombre méchanceté infinie…" Depuis, Le Pen père et fille ont attaqué Rivarol pour des propos tenus par M. Bourbon à leur égard...

          En 2007, le même Jérôme Bourbon publiait déjà un long entretien avec un dénommé Gracchus, présenté comme un "militant anticapitaliste" dans une série consacrée à "l’avenir du mouvement national". Ce fameux Gracchus était décrit comme un des membres du collectif "L’internationale". Et fait furieusement penser au "philo-analyste" Francis Cousin.

          Francis Cousin, "rivarolien" de cœur, a aussi contribué à la revue sœur de Rivarol,Les Ecrits de Paris, en décembre 2010, en publiant un article intitulé "Une horreur moderne, la civilisation du pouvoir de l’avoir".
          Le livre Critique de la société de l’indistinction est aussi référencé par de nombreux sites d’inspiration néodroitière, comme Métapo.Infos, l’Esprit européen. C’est aussi le cas d’Europe Maxima, qui le présente comme un ouvrage proche et qui indique qu’un de ses contributeurs – présenté cette fois sous le pseudonyme de Gustave Lefrançais – a participé à sa rédaction.


          RAS LE BOL... de ces déguisés (Gustave Lefrançais : Cousin )...


          Ras le bol du tapis rouge à l’extrême droite ici, ras le bol !


          • vote
            Scalpa Scalpa 17 mai 2015 15:36

            @morice

            le bestiau a déposé sa bouse ad hoc et il a toujours le hoquet hic hic hic....hic


          • 7 votes
            un primate un primate 16 mai 2015 18:02

            Morice qui nous fait une de ses crises récurrentes d’anti-fascisme !


            Tomek qui joue les antifas de service !

            Pourtant, rien dans la conférence de Cousin ne rappelle le fascisme, ni de près ni de loin.
            Il nous pousse au contraire à une remise en question permanente de la réalité, à une révolte qui ressemble à l’anarchie.

            Son discours est riche en trouvailles et incitent à la réflexion. Ses outrances même sont comme un défi à l’ordre. 

            Pour moi, Cousin est un conférencier passionnant. 

            • 2 votes
              lemi lemi 16 mai 2015 18:12

              @un primate
              et moi ? pourquoi tu parles pas un peu de moi

              coucou quoi !


            • vote
              Tomek Tomek 16 mai 2015 19:01

              @un primate
               si je pouvais je te jetterais une cacahuète.


            • 1 vote
              Heimskringla Heimskringla 16 mai 2015 20:44

               « Le premier acte du fascisme a été de sauver l’Italie des gens trop stupides pour savoir gouverner, à savoir les communistes sans Lénine. Le second a été de la sauver des parlementaires et des groupes politiques sans morale. »


              « L’usure est le cancer du monde que seul le scalpel du fascisme peut extraire de la vie des nations. »

              Bisous Tomek.

              • 1 vote
                Tomek Tomek 16 mai 2015 21:08

                @Heimskringla
                ta profondeur d’analyse me laisse coi.

                Grosses papouilles benito


              • 1 vote
                Heimskringla Heimskringla 17 mai 2015 08:37

                @Tomek

                Des tartines maman sinon ça compte pas. Quand t’auras trouvé une solution contre l’usure tu me feras un pavé pour me l’expliquer, d’avance merci.


              • vote
                Scalpa Scalpa 17 mai 2015 13:45

                Allez encore un petit effort et on va finir par tout niquer, l’eau l’air la terre et soi même.


                • 1 vote
                  Scalpa Scalpa 17 mai 2015 14:22

                  http://naturealerte.blogspot.fr/
                  moins de ci moins de ça mais plus de smartphones pour se faire un selfi de son postérieur au chiotte en train de couler un bronze.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès