Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Corbeaux et corneilles - ARTE 2015

Corbeaux et corneilles - ARTE 2015

Corvus est un genre d'oiseau qui comprend une cinquantaine d'espèces connues sous leur nom vernaculaire de corbeau, corneille, freux, choucas, etc. Le terme « corbeau » est usuellement utilisé pour désigner les espèces du genre lorsqu'on ne sait pas les identifier précisément.

 

La famille des corvidés comprend les geais bleus, les choucas, les pies, les freux, les corbeaux et les corneilles. Ces oiseaux vivent en groupe, comme les dauphins, les éléphants et les humains. Leurs aptitudes sociales font qu’ils doivent mémoriser davantage d’éléments pour vivre en société et doivent faire preuve d’inférence cognitive pour survivre. Ils sont capables, entre autres, de déterminer l’organisation hiérarchique au sein de leur groupe. Par contre, certaines recherches insinuent que ces animaux n’apprennent que par association et ne sont pas capables d’une réelle compréhension. Les corvidés peuvent fabriquer des outils, contrairement à beaucoup d'autres animaux intelligents qui utilisent uniquement les ressources disponibles, sans chercher à les modifier. Par exemple, ils vont tordre une brindille plutôt que d’en chercher une déjà tournée de la bonne manière. De plus, les chercheurs notent que malgré l’abondance de bouts de bois et de tiges dans leur environnement, ces oiseaux transportent leurs outils (permettant d’attraper larves et insectes), plutôt que de perdre leur temps à en chercher d’autres. Les corbeaux font preuve d’une grande imagination. Ils sont ainsi capables d’utiliser la circulation routière pour casser les noix qu’ils sont incapables de briser eux-mêmes. Les corbeaux s’arrêtent aux feux de circulation et attendent patiemment la lumière rouge avant de récupérer leur butin. Les geais, de leur côté, ont trouvé une stratégie pour éliminer les parasites de leur plumage. Ils s’assoient sur les nids de fourmis, qui les arrosent d’acide formique. Le biologiste américain Bernd Heinrich étudie les corneilles depuis 15 ans. Ses travaux démontrent que cet oiseau, tout comme le corbeau, fait preuve d’empathie. Il passe sa vie avec le même partenaire et ceux-ci s’entraident.

 

Une expérience du chercheur Bernd Heinrich prouve que les corbeaux réussissent à se berner les uns les autres. Le scientifique a observé un corbeau qui tenait un biscuit dans son bec et tentait d’échapper à l’attention de ses semblables. Après un certain temps, l’animal a caché son butin sous une touffe d’herbe. Aussitôt, un autre corbeau est allé récupérer le biscuit. Mais le biscuit n'y était plus : le premier corbeau l’avait plutôt caché ailleurs.

 

Récemment, il a été montré que les choucas sont sensibles à la direction du regard d'un humain, comportement qui semblait jusqu'alors limité aux grands singes. Lorenz a également montré - dans le cadre de ses travaux sur l'empreinte - qu’un Choucas élevé par un humain rejoindra s’il le peut une troupe de choucas dès qu’il sera en état de voler ; néanmoins, à sa maturité sexuelle, il adoptera un comportement de cour à l’égard d’êtres humains, et non de ses congénères.

 

Les corvidés possèdent une excellente mémoire. Selon les recherches d’Alan Kamil de l’Université du Nebraska, le geai bleu (Cyanocitta cristata) dissimule de la nourriture dans une cache pour la reprendre par la suite. Il peut ainsi emmagasiner de la nourriture dans des milliers de caches et se souvenir où la retrouver. Non seulement il repère toutes les caches, mais il se souvient également de la qualité de la nourriture qui y est emmagasinée et évite les caches où la nourriture pourrait s’être dégradée

 

À travers l'Europe, une étude des origines des corvidés, de leur localisation géographique et de la place de cette famille d'oiseaux dans l'imaginaire culturel.

 

 

 

Les Corbeaux ont-ils une Cervelle D'oiseau ?

 

 

Tags : Culture Animaux Nature



Réagissez à l'article

11 réactions à cet article


  • 6 votes
    medialter medialter 26 février 18:47

    J’adore smiley Absolument passionnant, cette capacité de faire évoluer un savoir d’une génération à l’autre. Plus de 250 cris différents dans leur vocabulaire, tous les zyvas des banlieues pourraient venir prendre des cours. Impressionnant aussi, cette capacité de coller à l’évolution humaine, comme de placer une noix sous les roues d’une voiture, ou de savoir ce que contient une bouteille d’eau. Merci pour ces vidéos


    • 1 vote
      Marioupol Marioupol 26 février 20:16

      Ils sont incroyables ces Corbitocracés....

      Voui !!! je vole sur le dos pour ne pas voir la misère de le monde !

      Je mange le pendu car il est putrescible ....

      Je recycle. soyons clairs : Ze suis à la pointe de le progrès !!


      • 1 vote
        Zip_N 26 février 22:21

        "Ces oiseaux vivent en groupe, comme les dauphins, les éléphants et les humains"

        Les humains vivent en famille individuelle et logement individuel et des regroupements sociaux. Ils vivent pas en groupe comme les dauphins, les éléphants et les corbeaux. Selon moi, plus ils sont en groupe nombreux plus ils deviennent territoriaux et exclusifs, si le groupe est petit et pour de la nourriture à partager et à gagner, ils peuvent diminuer leur exclusivités et agressions vers les autres animaux et faire preuve d’indifférence ou d’empathie (comme d’autres oiseaux)

        "les corbeaux réussissent à se berner les uns les autres" "Après un certain temps, l’animal a caché son butin sous une touffe d’herbe"

        Il s’agit peut-être d’un jeu, (un sorte de jeu de foot à trouver le ballon), c’est pas seulement avec la nourriture.


        • vote
          jean mouche jean mouche 26 février 23:11

           
          A tous.

          précision, le corbeaux ( le grand corbeau) a quasiment disparus de la majorité du territoire, on l’identifie grâce à son gros " bec de corbeau " en biseau et son vol balourd style cracoucass. on en trouve dans certaines zones reculées ( montagnes,...) et bien sûr, naturalisés dans des musées.
          Les piafs qu’on voit partout en ville ce sont des corneilles, bec plus fin et vol plus harmonieux.

          le plus impressionnant au niveau "langage" c’est le geai des chênes, il a ses propres cris mais imite aussi les cris de nombreux autres oiseaux a des lieues à la ronde, et comme le corbeau, domestiqué, on peut lui appendre quelques mots.

          Il y a aussi cette vidéo hallucinante avec une corneille des plus facétieuse.

          https://www.youtube.com/watch?v=hspJE0iPwd0


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 27 février 13:35

            @jean mouche
            "Les piafs qu’on voit partout en ville ce sont des corneilles, bec plus fin et vol plus harmonieux."

            Le terme "piaf" est juste un terme familier pour désigner généralement l’espèce des moineaux et plus généralement des petits oiseaux (rien de scientifique). Quant à l’espèce qu’il désigne (le moineau donc), il fait partie de la famille des passéridés (famille des Passereaux) ... rien à voir avec les corvidés (qui englobe les différentes espèces de corneilles, corbeaux, geais ...). Ou alors y’a un truc qui m’a échappé ...


          • 1 vote
            jean mouche jean mouche 27 février 14:15

            @Qiroreur

            Remplacez piafs par "volatiles noirs", je souhaitais juste faire preuve de pédagogie en expliquant l’abus de langage qui consiste à confondre corbeaux et corneilles.

            le corbeau : https://www.youtube.com/watch?v=AfsnHVaScjg

            la corneille : https://fr.wikipedia.org/wiki/Corneille_noire ou mon lien au dessus avec la corneille qui fume du "belge".

            la famille des corvidés est un sous groupe de l’ordre des passériformes.

            Ne vous inquiétez pas, malgré mon daltonisme, ma myopie, ma photosensibilité et ma légendaire mauvaise foi, j’arrive a distinguer les différentes espèces d’oiseau, ainsi que les insectes que l’on voit toute sa vie sans connaître leur noms...

            Je suis abonné à la hulotte, et j’ai même une amie qui a tous les numéros.

            Là, les enfants, c’est du lien qui va changer vos vies et votre vision de la nature si vous n’avez pas la chance d’encore connaître cet inestimable périodique.

            http://www.lahulotte.fr/



          • vote
            Qiroreur Qiroreur 27 février 16:21

            @jean mouche
            "Remplacez piafs par "volatiles noirs", je souhaitais juste faire preuve de pédagogie en expliquant l’abus de langage qui consiste à confondre corbeaux et corneilles."

            Ah ok,me disais aussi ... mais qu’est qu’il raconte ?? smiley 

            Ca doit pas être simple d’observer avec ces pathologies ... mais bon, quand on a la passion, rien n’est impossible. Merci pour le lien en tout cas.


          • vote
            jean mouche jean mouche 27 février 19:21

            @Qiroreur

            Il y a 4 choses que j’apprécie sur agotv

            1 : se défouler et jouir du spectacles d’autres se défoulant comme à l’age d’or des bistrots d’en France.

            2 : les liens donnés par les internautes, même quand ils sont moisis, c’est rigolo.

            3 : les témoignages "sincères" un peu comme certaines de vos tirades.

            4 : prendre la température des mentalités d’aujourd’hui.

             Il faut avouer que le reste c’est de la sègue comme disent les phocéens, à l’extrême limite se reporter au petit 1.


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 27 février 13:00

            Le lancer de noix sur la route est un phénomène que l’on peut observer en région parisienne et c’est un plaisir que de rouler dessus pour leur faciliter le travail. La reconnaissance faciale est aussi impressionnante : il y a un groupe qui squatte dans un parc bien connu de la région et qui s’agglutine autour de nous dés que l’on arrive (on leur apporte de la nourriture régulièrement). La première fois ils n’ont pas compris (on avait disposé des graines un peu partout autour de nous en attendant qu’ils approchent mais ils restaient à proximité sur leurs branches (au 4 points cardinaux*). En fait c’est nous qui n’avions pas compris .... Quand nous nous sommes levés du banc l’un deux nous a foncé dessus à plusieurs reprises en passant à quelques centimètres de nos têtes. Par la suite ils ont compris qu’on était des amis et ils s’approchent de plus en plus. Le pb est que ce parc est très fréquenté et les gens sont des bourrins qui veulent absolument consommer la nature, faire des photos (sans même demander si ça nous dérangerait d’être dessus...) ; alors ils s’approchent trop près ce qui les perturbe et peut entraîner des réactions hostiles. L’autre jour une gonzesse avec son mioche qui nous observait voulait absolument les toucher et ils se sont faits "attaquer" ... on l’avait pourtant prévenu de rester à distance, que c’était pas des pigeons, mais elle a répondu "on a le droit de faire ce qu’on veut monsieur". Ensuite elle a expliqué à son rejeton en larmes que les oiseaux étaient méchants, qu’il fallait faire attention ... 

             
            * La technique d’encerclement à plusieurs peut s’observer sur cette vidéo avec ce vieux setter irlandais curieux. Notez le titre débile de la vidéo ... typique de notre espèce smiley

            • vote
              Croa Croa 28 février 11:09

              La reconnaissance faciale est quelque chose d’assez primaire finalement. Le coq ou la poule, par exemple, sait nettement faire la différence entre ses maîtres et les autres hommes dont ils se méfient beaucoup plus. Toutefois le coq ne répond pas à son nom : c’est trop fort pour lui !
              Donc la reconnaissance faciale n’est pas ce qui nécessite le plus d’intelligence. 


              • vote
                JL 2 mars 15:01

                Vu lundi dernier sur Arte à 19H, un docu sur les kéas de Nouvelle Zélande. Époustouflant. On y voit l’un d’entre eux ouvrir une boîte métallique en basculant le couvercle avec son bec. Un autre capable de décapsuler une bouteille avec bouchon vissé. Un troisième coupant une brindille à la juste longueur pour désactiver le mécanisme d’un piège à rat et manger le butin, etc.

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON

Auteur de l'article

flolenigo


Voir ses articles







Palmarès