Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Göbekli Tepe (12000 ans), le plus ancien temple en pierre jamais (...)

Göbekli Tepe (12000 ans), le plus ancien temple en pierre jamais découvert

7000 ans avant les pyramides égyptiennes, environ 6000 ans avant Stonehenge*, le temple de Göbekli Tepe était bâti au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie.

 

Une découverte fascinante qui suscite moult hypothèses sur la civilisation à l'origine de l'édification de la structure. L'enfouissement du temple intrigue particulièrement Klaus Schmidt, qui dirige le chantier archéologique : selon Klaus Schmidt , « une chose étrange s'est produite vers 8000 an av. J.-C., pendant la transition vers l'agriculture : Göbekli Tepe a été enterrée délibérément, et non pas par une coulée de boue. Pour des raisons inconnues, les bâtisseurs ont décidé d'enterrer le site. La terre que nous retirons sur les pierres a été placée ici par l'homme. Toutes ces collines sont artificielles. »

 

 

 

Le temple (source [wikipédia->http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%B6bekli_Tepe]) :

 

Les archéologues ont alors mis au jour un sanctuaire monumental, parmi les plus anciens connus en Occident, devançant d’environ 70 siècles les plus anciennes [pyramides égyptiennes->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramides_d%27%C3%89gypte]. Le temple en lui-même est une colline artificielle, aux murs faits de pierres sèches non sculptées. Chaque pièce est une construction [mégalithique->http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9galithique] ronde. À ce jour, quatre enceintes dessinées par d’énormes piliers de calcaire pesant plus de 10 tonnes ont été dégagées. Selon Klaus Schmidt, « elles symbolisent des assemblées humaines, et les pierres levées, disposées en cercle, représentent des personnages stylisés. » Certains indices nous laissent à penser que beaucoup de choses restent à découvrir. Au vu de la façon dont sont sculptées les pierres, la pierre était probablement extraite avec des pioches en pierre.

 

Il y a quelques années, Klaus Schmidt et son équipe découvrirent une pierre en forme de T, à moitié extraite d’un lit de pierre à chaux, à un kilomètre du site. Cette énorme pierre mesure 9 mètres de long et était apparemment destinée à rejoindre les autres piliers de Göbekli. « La pierre est fendue, elle a donc dû se casser », explique Schmidt, « lorsque cela est arrivé les constructeurs l’ont probablement abandonnée pour en commencer une autre. »

 

Tout cela nous montre qu’il y a probablement d’autres pierres de cette hauteur qui n’ont pas encore été découvertes. En effet, les analyses géomagnétiques des montagnes artificielles de Göbekli Tepe indiquent qu’au moins 250 pierres supplémentaires seraient encore enfouies dans le sol.

 

À ce jour, quarante pierres monumentales en forme de T et atteignant 3 mètres de haut ont été sorties de terre, la plupart gravées. Sur certains piliers, on peut voir de nombreux animaux finement représentés (serpents, canards, grues, taureaux, renards, lions, sangliers, vaches, scorpions, fourmis). Certaines de ces gravures ont été volontairement effacées, peut-être en préparation d’autres représentations.

 

JPEG - 87.7 ko
Göbekli Tepe - par Vincent J. Musi
JPEG - 93.7 ko
Un pilier du temple de Göbekli Tepe - par Vincent J. Musi

 

Voir [la galerie photo->http://ngm.nationalgeographic.com/2011/06/gobekli-tepe/musi-photography] sur le site de National Geographic

 

 

* * * * * *

 

*Stonehenge : De nouvelles révélations

 

Tags : Recherche Histoire Culture Etonnant International



Réagissez à l'article

14 réactions à cet article


  • 6 votes
    sheeldon sheeldon 9 février 2013 16:34

    merci c’est parfait pour un samedi sous la neige smiley


    • 11 votes
      Pyrathome Pyrathome 9 février 2013 16:36

      Merveilleux !!!
      On ne connait absolument pas le berceau de l’humanité, et l’homme civilisé est bien plus vieux que ne peuvent le concevoir les paléontologues......
      Sauf peut-être si l’homme est directement issu du cosmos....
      En tout cas, cette découverte remet en cause l’histoire "officielle" de l’homme....car ce site montre la preuve d’une technologie avancée pour cette époque....


      • 9 votes
        Riggins 9 février 2013 18:52

        Sur la 2ème photo, "le pilier du temple de Göbekli Teppe", on remarque que les mains gravées ressemblent trait pour trait à celles gravées sur les Moai de l’Ile de Pacques.


        • 4 votes
          Isdomir Isdomir 10 février 2013 16:04
          Diaporama Ile de Pâques : à partir de 7 minutes on voit des bras et des mains de moaï.
           

        • 1 vote
          Riggins 11 février 2013 05:49

          Voila, c’est exactement ça, merci Isdomir pour les images !

          Le site de Gobekli Tepe est situé à un peu moins de 17.000km de l’ile de Paques, la ressemblance est d’autant plus frappante à une distance pareil. Ça ne doit pas être un hasard.

          Un autre lien avec l’Ile de Paques. Certaines typographies retrouvées sur l’ile de Paques ressemble aussi à des typographies retrouvées sur le site de Mohenjo-daro qui est situé à un peu plus de 2.900km de Gobekli Tepe. C’est comme si ces sites étaient tous "connectés" ^^


        • 10 votes
          yoananda yoananda 9 février 2013 18:59

          a ceci près que les pyramides datent plus probablement de -10500 ans, mais on va pas chipotter


          • 5 votes
            Rhadamanthe Rhadamanthe 10 février 2013 13:48

            @ Yonanda et aux cinq qui l’ont votée : "a ceci près que les pyramides datent plus probablement de -10500 ans"

            Ah bon... quelles sont vos sources ? Stargate ? Merci de m’informer par retour...


          • 2 votes
            Isdomir Isdomir 10 février 2013 14:46

            La date donnée par yoananda vient probablement de la Théorie de la corrélation d’Orion.

             

          • 5 votes
            rikoder 10 février 2013 14:52

            "Ah bon... quelles sont vos sources ? Stargate ? Merci de m’informer par retour..."


            Vous utilisez un ton perplexe, soit, mais soyez vigilants à ne pas tomber dans une forme de moquerie digne de l’ignorant.

            Stargate vous dîtes ? C’est justement cette culture populaire qui contribue à balayer des faits avérés et explicables en créant ce genre de réponse réflexe (pas très "futfut").

            Des sources ? Vous en voulez vraiment ? Je doute que vous alliez plus loin que la lecture de ma réponse mais qui sait, peut être y a t il une teinte de sérieux et volonté de comprendre dans votre question.
            Lisez donc : 
            - ’Fingertips of the Gods’ de Graham Hancock (http://www.grahamhancock.com)
            - ’The Orion Mystery’ de Robert Bauval (http://www.robertbauval.co.uk/)
            - ’Black Genesis’ de Robert Bauval
            Ces ouvrages (et 2 ou 3 respectivement pour chaque auteur) sont le résultat de travaux poussés entre 1985-1995. 
            Bauval est le père de la théorie d’Orion (je vous laisse le soin d’approfondir).
            Lisez donc les travaux de Robert Schoch, géologue qui a prouvé que le Sphinx date au moins de -7000.
            Il existe des vidéos sur leur travaux, googlez les, ça vous donnera une idée à défaut de lire les livres.

          • 8 votes
            Rhadamanthe Rhadamanthe 10 février 2013 14:58

            Historien et préhistorien "reconnu" depuis les années 70, je souhaiterais voir vos propos justifiés par des sources scientifiquement bien plus sérieuses... possible ?


            • 3 votes
              Izno 10 février 2013 23:18

              Magnifique reportage. Malheureusement, AV pullule d’illuminés qui viennent nous ressasser leurs théories du singe extraterrestre ou pré-mammifère. A croire qu’il n’y a que le singe qui puisse aller dans l’espace.... Au moins dans V (la série TV), les scénaristes n’ont pas fait dans l’anthropocentrisme/primatocentrisme : les extraterrestres sont des reptiles.


              • vote
                nenyazor 15 février 2013 19:15

                Documentaire tout naze sur quelque chose de peut-être extraordinaire.
                Je sais pas si c’est la traduction qui est naze ou si la VO l’est déjà à la base, mais quand celui qui fait le docu dit que 13e-12e millénaire avant J-C c’est 15000-14000 ans avant J-C, ca fait peur.
                De même leurs restitutions des structures qu’ils ont découvert par prospection géophysique c’est vraiment pour appâter le chalant.
                Ce serait intéressant de savoir sur quoi repose leurs datations aussi...

                Dans tout les cas, ce site à l’air magnifique.


                • vote
                  Aqui le ditu 4 mai 07:26
                  Une idée m’a frappée en voyant toutes les déclinaisons des fosses (enfin des temples). C’est de les comparer aux "tours du silence" des farsis ou zoroastriens persans. Celles-si sont des sites d’entreposages des cadavres à l’air libre afin que les animaux viennent les recycler ou les purifier (dans le cas des farsis) pour qu’ensuite la famille ou autre vienne récupérer les ossements.
                  Les sites sont éloignés des lieux de vie et sont élevés, ici, artificiellement, et sans toits (on ne nous parle pas de toitures).
                  Les colonnes monumentales auraient servies de repère sociaux-géographiques. Repères géographiques aux familles des défunts pour savoir ou elles doivent déposer le corps et où récupérer les os et le crâne(pour faire genre : t’as vu tout ces crânes d’ancêtres dans mon salon, je suis pas n’importe qui dans le coin). Sociaux car les gravures ou la taille du poteau pourraient être des distinctions ou repère en fonction d’un rang ou d’une famille du clan. Chaque tribu ou village aurait son propre temple (ce qui présagerait d’une bel vitalité de la région vu le nombre de fosses).
                  Les têtes marteaux des colonnes me semble êtres des échafauds ou plutôt des consoles pour suspendre des corps. Ces consoles sont souvent munis d’une fente, en extrémité sur le dessus, comme un guide pour un cordage. On peut aussi voir une usure sur d’autre que l’on pourrait interpréter comme une zone de frottement. Ou même un trou, sur une photo, où l’on pourrait passer un cordage.
                  Suspendre les corps afin que ceux-ci ne soit dévorer que par des oiseaux ou insectes par ex. comme vu sur certaines gravures - d’ailleurs le félin en relief est peut-être là pour "chasser" les charognards qui tenteraient de grimper chais pas. Et les rongeurs ? ou autre ? Bof peut être. Bref ces têtes marteaux me semble êtres d’ordre pratique et non figuratif, elles sont utile pour pousser les blocs avec les "rames" comme montré dans la vidéo.
                  Si les fosses sont claniques ou familiales, celles ci deviennent obsolètes à la fin de la dynastie, faute de descendant concerné. Voir le départ de certaines familles. Ce qui pourrait expliquer le comblement de celles ci. Si c’était le cas nous aurions un aperçu démographique et culturel de la région. De plus la taille du monolithe est fonction du nombre et de la puissance des pousseurs.
                  Enfin voilà ce qui me passa par la tête et j’en fais part. Certes ça diffère quelques peu de ce qui est dit dans le reportage. D’ailleurs on peut imaginer aussi qu’il y’ait eu sacrifice d’animaux en même temps sur chaque colonnes.
                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès