Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Laideur de l’architecture et de l’urbanisme contemporain

Laideur de l’architecture et de l’urbanisme contemporain

Cela fait plusieurs années que je me pose cette question, remarquablement disséquée lors de cette fabuleuse conférence donnée par les architectes-urbanistes David Orbach et Isabelle Coste à l’Université Populaire de Caen : Pourquoi ne construit-on plus aussi beau qu’autrefois ? Les deux architectes proposent une troisième voie, ni passéiste et ni “architecture contemporaine”, contre l'architecture contemporaine et en réalité "mondialiste". L’exposé est édifiant.

 

« L’architecte de par son métier est forcément un suppôt du pouvoir […] Comme toute la profession nous faisons de l’architecture contemporaine et comme toute la profession, nous savons qu’elle ne plait quasiment à personne, et d’ailleurs, les gens qui disent aimer l’architecture contemporaine n’y habitent souvent pas ou n’y travaillent pas […]En réalité, c’est que l’on n’invite jamais sa petite amie à un rendez-vous dans un quartier moderne, on évite si on a envie de conclure. En vacances, on ne va pas visiter la grande borne à Grigny […] Si personne n’aime l’architecture contemporaine, pourquoi la construisons-nous ? Il était entendu pour moi, pendant de longues années, que si vous n’aimiez pas l’architecture contemporaine, c’était de votre faute. Si vous trouvez que ce qu’on construit est moche, c’est que vous n’y comprenez rien. Pourquoi est-ce que l’on vous culpabilise quand vous dites que vous n’aimez pas ? Pourquoi est-ce qu’on les construit quand même alors que la majorité des gens n’en veulent pas ? Je constate que quand on est devant une cathédrale, on est bien et quand on est devant une tour, on est pas bien. »

 

Lire la suite de l’article sur les Lettres de Strasbourg.

 

Sommaire : – L’architecture contemporaine est l’architecture de l’ultra-libéralisme – Indécence des conteneurs habitables. – Critique de l’architecture de Jean Nouvel, des objets mondialisés de Philippe Starck, du centre Georges Pompidou, et des architectures mitterrandiennes. Séminaire d’ARCHITECTURE à l’Université Populaire de Caen, par David Orbach et Isabelle Coste, architectes urbanistes.

 

Thèmes traités cette année :

 

1. L’architecture contemporaine, et le sentiment de la laideur. 2. L’urbanisme contemporain, et la mal-ville. 3. Les possibilités d’un renouveau architectural. 4. Des exemples d’architecture alternative française.

 

Lien : http://upc.michelonfray.fr/intervenants/architecture-2/

Tags : Architecture


Sur le même thème

L'architecture contemporaine et la philosophie de sa laideur
Libertés numériques : surveiller et punir ? — Benjamin Bayart sur France Culture
L’art africain et les fractales
Norman Palma : « Pourquoi Marx a-t-il échoué ? »
"L'effondrement des sociétés complexes" de Joseph A. Tainter


Réactions à cet article

  • 1 vote
    Par subcommandante (---.---.---.128) 30 mai 2012 15:04
    subcommandante

    je préfère l’analyse de Soral : Soral sur l’architecture

    Triste époque :(

  • 4 votes
    Par ffi (---.---.---.3) 30 mai 2012 17:38

    C’est très bien argumenté.
     
    Le "siècle du progrès" en France aboutit à une grande pauvreté culturelle, une baisse phénoménale de qualité, tout en accomplissant tranquillement l’éradication de tout le système économique artisanal qui lui préexistait (et dont les productions étaient de meilleure esthétique et de meilleure qualité).
     
    Un progrès vite fait mal fait.
     
    Si l’on fouille dans les tiroirs, combien y-a-t-il de construction, dans tous les domaines, où l’empressement de se débarrasser de l’ancien a produit des chimères ?
     
    M’est avis que les constructions théorique en science n’ont pas été plus épargnées que le furent la pratique des constructions soit-disant artistiques.

  • 1 vote
    Par Quixote (---.---.---.148) 30 mai 2012 21:25

    Conférence très intéressante et pertinente.
    C’est réjouissant de voir un architecte tout à fait conscient de la dérive de sa profession. Les citations philosophiques de Michéa, de Heidegger sont éclairantes, tout comme le croisement avec les analyses économiques du libéralisme (nomadisme, libre circulation des biens, capitaux et individus, l’idéologie du conteneur et du hors sol).
    Je suis assez étonné de voir une conférence de ce niveau à l’université de Michel Onfray, que je considérais comme un libertarien progressiste, dogmatique en ce qui concerne la critique des "lumières" ou du mondialisme.
    David Orbach parle aussi de l’existence évidente d’une notion partagé du Beau, il suffit de regarder les cathédrales... 100% d’accord

  • 1 vote
    Par Alsace (---.---.---.71) 31 mai 2012 16:55
    Alsace

    Cet exposé est d’un courage tout à fait gigantesque. On imagine pas les contraintes idéologiques du milieu de l’architecture et de l’urbanisme. Heureusement, cela commence un peu à bouger et on peut enfin commencer à avouer sa haine d’un architecture affreuse, qui cherche à casser constamment les repéres et traditions populaires et historiques. Cela dit, on peut tout à fait apprécier ceertaines initiatives "contemportaines", hélas, ce qui aurait du être une belle architecture du 21e siècle, continuité de la tradition volontairement interrompue entre 1920 et 1940, est devenue une architecture largement terrifiante et souvent assez laide.

    • vote
      Par kemilein (---.---.---.34) 2 juin 2012 21:15
      kemilein

      ""casser constamment les repéres et traditions populaires et historiques""
      c’est pas plus mal quand on voit la merde qu’est l’histoire humaine. se débarrasser de toutes les lubies imbéciles et ineptes de nos aïeux simplets et nos contemporains crétins.
      .
      la seule analyste qui vaille n’est pas dire ce qui est "le beau" (car il est subjectif) mais de constaté que l’appétence dominatrice d’une poignée (encore et toujours) a bâtit une structure sociétale historique (politique, économique, mental, esthétique) a son image. vous avez donc de l’exploitation et de la rentabilité d’exploitation.
      .
      vous vivez dans les villes qui correspondent a votre modèle sociétal, bruyante, moche, qui pue, irrespectueuse, dégueulasse, crade.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




Pierre Voyance Gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus