Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > "Nous ne sommes pas humain, nous nous nommons humain". Vraiment (...)

"Nous ne sommes pas humain, nous nous nommons humain". Vraiment ?

Bonne intervention de ce videaste sur la notion d'être humain, assez floue d'un point de vue biologique.

 

On peut rajouter certains arguments que connaissent peut-être, comme le fait que actuellement, notre corps contient 9 bactéries étrangère pour 1 cellule humaine, que notre ADN contient environ 4% de matériel génétique "non-humain", etc.

 

Ce questionnement sert donc de bonne introduction à la doctrine nominaliste, malheureusement peu abordée dans cette video.

 

 

Alors, vous êtes plus nominaliste ou réaliste ?

 

Pensez-vous qu'il y ait une "essence" humaine, ou que cette notion n'est qu'un "instrument" ? N'hésitez pas à développer dans les commentaires (sans se foutre sur la gueule nécessairement...)

 

Tags : Culture Etonnant Science et techno



Réagissez à l'article

18 réactions à cet article


  • 1 vote
    sls0 sls0 24 octobre 2015 18:51

    Personnelle j’ai un logiciel de classification et relations de parenté entre les êtres vivants.
    Ce qui me permet de situer avec un certain flou de frontières comme il est indiqué dans la vidéo.
    C’est un peu une carte routière où les routes sont indiquées assez précisément, mais comme sur une carte routière on ne n’a pas trop de certitudes quant à savoir sur quel territoire de commune on se trouve, la carte topo n’existe pas, du moins le cadastre.
    La génétique à validé et invalidé pas mal de routes, ça a gagner en précision.
    La génétique c’est précis, c’est des chiffres. Ensuite interpréter les chiffres c’est du conceptuel.
    La vue d’un arbre cladistique me suffit, le flou comme indiqué dans la vidéo ne me dérange pas, on descend tous d’une ou plusieurs bactéries. Comme dit Hubert Reeves, on est de la poussière d’étoile. Poussière d’étoile, voilà que j’arrive à me situer conceptuellement d’une manière précise. Du coup ça me relit au bing-bang, ça se précise encore plus, à priori je fais parti de l’univers. Là plus de flou, je l’avoue pour la définition, ça manque de détails. 


    • 2 votes
      sls0 sls0 25 octobre 2015 02:02

      @sls0
      Pour développer un peu le coté génétique de mon commentaire.

      La carte routière génétique.

      Distance génétique par rapport au français moyen :
      Anglais 12
      Saami 17
      Tatar 10
      Néerlandais 11
      rCRS 10
      Français 0
      Italien 25
      KOSTENKI 17
      Coréen 24
      Samoan 25
      Ouzbek 21
      Américain_Piman 28
      N_Guinée_côte 26
      N_Guinée_Haut(1) 24
      N_Guinée_Haut(2) 32
      Allemand 23
      Géorgien 28
      Chinois_(2) 32
      Aborigène_Australien(1)26
      Aborigène_Australien(3)27
      Chukchi 29
      Italien2 29
      Sibérien_Inuit 35
      Japonais 30
      Chinois_Han 35
      Japonais_(2) 33
      Américain_Guarani 35
      Kirghiz 37
      Buriat 37
      Warao 37
      Warao(2) 38
      Chinois 31
      N_Guinée_côte(2) 43
      Aborigène_Australien(2)43
      Indien_Asie 34
      Mkamba 42
      Yoruba 34
      Lisongo 30
      Bamléké 34
      Ewondo 31
      Yoruba(2) 37
      Effik 50
      Effik2 50
      Madenka 56
      Mbenzélé 86
      Biaka(2) 85
      Mbenzélé(2) 85
      Biaka 81
      Ibo2 82
      Kikuyu 89
      Ibo 74
      Mbuti_pygmée 81
      Mbuti_pygmée(2) 82
      Hausa 79
      Bochiman 94
      Bochiman(2) 94

      Le bochiman ci-dessus est le plus proche de l’homo-sapiens, comme on en est très éloigné, serait on moins homo-sapiens ? Il est aussi génétiquement plus riche, ça se comprend, ceux qui sont parti du berceau étaient une minorité, ils n’ont pas tout pris le patrimoine génétique avec sa diversité.

      Marrant que l’on soit plus proche génétiquement d’un tatar que d’un allemand ou italien.

      C’est un classement génétique, normalement c’est sous forme matricielle qu’on l’emploie, ici c’est plus un exemple qu’une base de travail.
      La "carte routière" est plus explicite.

      Ma différence génétique avec mes voisins doit se situer entre 30 et 40, ça se passe vraiment bien, c’est samedi soir et le samedi soir c’est souvent une bouffe dans la rue à la bonne franquette. Il y a des endroits où l’écart génétique est moindre mais où la bonne franquette hebdomadaire est moins à la mode.


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 25 octobre 2015 06:33

      Il n’y a que les cons et les futurs hybrides humains qui croient en la science génétique ... Parait qu’on a des gènes inutiles, de l’ADN « poubelle  » , du Junk DNA qui sert à rien ou qui peut servir de fourre-tout pour les Dr maboul !
      .
      La science moderne a perdu de vue la vérité depuis un certain temps, elle perdu le bon sens ... La science moderne a engagée des bataillons de chercheurs qui à chaque fois qu’il trouvent un truc, se rendent comptent que l’inconnu ne fait que grossir au lieu de diminuer !


      • 1 vote
        howahkan hotah howahkan hotah 25 octobre 2015 11:24

        @DJL 93VIDEO

        je plussoie............. smiley


      • vote
        Zatara Zatara 25 octobre 2015 15:41

        @DJL 93VIDEO
        Il n’y a que les cons et les futurs hybrides humains qui croient en la science génétique ... Parait qu’on a des gènes inutiles, de l’ADN « poubelle  » , du Junk DNA qui sert à rien ou qui peut servir de fourre-tout pour les Dr maboul !

        En 2 phrases, tu te mets dedans biquet.

        Au fait, l’ADN poubelle, c’était le surnom foireux de l’ARN, dont à découvert bien des choses depuis.....mais pour cela faut aimer être curieux, et ne jamais rien prendre comme acquis définitif.


      • 2 votes
        sls0 sls0 25 octobre 2015 16:21

        @DJL 93VIDEO
        Il n’y a que les cons

        Ca c’est de l’argument imparable, c’est étayé par des chiffres, du factuel, que dire après cela. Tout esprit rationnel ne sait pas ou ne veut pas répondre à un tel argument. Non pas parce qu’il manque d’arguments, mais est il nécessaire d’engager un dialogue avec quelqu’un à l’esprit étroit et aux idées préconçues dues à des croyances et non au raisonnement, c’est une perte de temps. Passer par l’injure indique simplement qu’on a aucun argument valable pour étayer ses dires.

        Pour faire un parallèle à l’époque où je résidais en France dans le canard enchainé, il y avait le bandeau dessiné les beaufs. C’était un monologue et non un dialogue.


        a perdu de vue la vérité

        6-7 milliards d’habitants sur terre, ça doit faire 6-7 milliards de vérités sur terre.
        Je n’a jamais compris pourquoi il y avait un singulier au mot vérité.

        Le wahhabisme détient la vérité, des sectes détiennent la vérité, des gens obtus détiennent la vérité, comme c’est assez souvent pour un même sujet et qu’elles sont différentes on ne peut pas employer le mot vérités au singulier.

        La génétique est un outil, en simplifiant, on déroule un ruban d’ADN et on compte.
        Personnellement c’est une base pour positionner les taxons dans les temps géologiques.

        Quand vous allez au marchand de vêtements, il emploie aussi un outil, le mètre ruban pour prendre vos mesures, il dira que pour la veste c’est du 46 et 40 pour le pantalon, si vos concepts ou croyances vous disent que ce n’est pas du 46 et du 40, libre à vous de repartir avec du 40 en haut et 46 en bas. Après il ne faudra pas en vouloir au marchand si votre coté Laurel et Hardy en fasse sourire plus d’un.


      • 1 vote
        Sentero Sentero 26 octobre 2015 02:46

        @DJL 93VIDEO

        "La science moderne a engagée des bataillons de chercheurs qui à chaque fois qu’il trouvent un truc, se rendent comptent que l’inconnu ne fait que grossir au lieu de diminuer !"

        Et alors ? Je ne vois où est le problème ? ... à mesure que le champs de nos connaissances s’élargit nous réalisons que le champs du connaissable s’élargit aussi... je trouve personnellement que c’est une quète d’autant plus passionnante qu’elle ne peut pas avoir de fin... ce qui compte ce n’est pas d’arriver au but c’est le chemin que l’on prend pour s’en rapprocher. 

        Comme disait Nicolas Bouvier "Certains pensent qu’ils font un voyage mais c’est le voyage qui vous fait"... 

        Cela étant cette science moderne n’empèche pas ceux qui le désirent de réaliser plutôt ou aussi leur voyage spirituel intérieur... je ne vois pas l’un comme empéchant l’autre et je pense même que l’un sans l’autre reste plus ou moins inabouti.

        Sinon je ne vais pas épiloguer sur les dérives de la science, sur les gens qui en font n’importe quoi et l’exploitent sans conscience... c’est une banalité et on peut en dire autant des religions et en général des aspirations spirituelles.

        Au plaisir


      • 2 votes
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 26 octobre 2015 07:22

        La génétique n’est pas une science à étudier, pourquoi ?

        Certains domaines scientifique sont tellement dangereux qu’ils vous pétrifient en pierre lorsque vous croisez leurs regards ... la génétique, la nano-technologie ou le nucléaire, voilà 3 domaines scientifiques qu’il ne faut pas toucher.

        .

        Les applications de la génétique sont d’une extrême dangerosité pour l’équilibre et l’harmonie de la nature ... Par exemple, depuis l’apparition des OGM, les semenciers ont mis la main avec des brevets sur presque tout le patrimoine génétique végétal de la planète. Par exemple, même les fruits et légumes dits BIO sont en réalité à 95% des Hybrides F1 avec un patrimoine génétique faible ... C voulu !

        .

        Vous mesurez le mal qu’on fait si l’on décide de modifier génétiquement un humain ? ... Peut-être que cet homme ou son enfant ne pourra plus se reproduire si l’on touche à son ADN ? ... Est ce que vous voyez le danger ?


      • 1 vote
        Sentero Sentero 26 octobre 2015 09:24

        @DJL 93VIDEO

        Comme j’écrivais précédemment je ne vais pas épiloguer sur les dérives de la science (celle-ci la génétique ou n’importe quelle autre) car pour moi la recherche scientifique et l’usage qu’on en fait sont deux choses différentes (idem pour les religions... il y a les croyances et l’usage qu’on en fait). 

        Cela étant croire que dans un monde de plus en plus multipolaire on puisse empêcher la recherche génétique me parait irréaliste... en revanche contrôler l’usage qu’on en fait, comme le brevetage par tel ou tel semencier de tel ou tel génome (je ne suis pas sur d’utiliser un terme correct), me parait un objectif plus accessible... il "suffit" de modifier le droit de la propriété intellectuelle... ce qui est plus réaliste que de contrôler tous les laboratoires du monde en permanence pour limiter ce que l’on y fait.

        Au plaisir


      • vote
        howahkan hotah howahkan hotah 26 octobre 2015 09:36

        @DJL 93VIDEO
         non le danger n’est pas perçu et "ils" s’en tapent de toutes façons,

        le siecle de lumieres qui aboutit a ce qui se passe aujourd’hui avait décrété que la nature c’était le désordre et que l’humain et ses connaissances allait y mettre de l’ordre....or pour certains voir que ceci est illusion détruit en une seconde leur seule échappatoire d’une vie insensée et en souffrance,...alors le n’importe quoi doit continuer...


      • vote
        yanleroc yanleroc 27 octobre 2015 12:06

        @howahkan hotah
        le Complotisme pour moi, la Souffrance pour toi smiley

        Un avant goût de Noël : la Résilience.

        et si tu as le temps et la curiosité : ici, où il est répondu à tes posts !


      • vote
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 28 octobre 2015 02:55

        @howahkan hotah, @Zatara, @sls0, @Sentero, @yanleroc ... merci pour vos réponses, merci pour vos mots  :)

        .

        Je vous propose de visionner et surtout d’entendre ce qui est dit dans cette vidéo que j’ai monté et qui parle des sciences sacrées et des sciences modernes ... L’ami Suisse, paix à son âme, nous donne un point de vue particulier entre croire et savoir : http://www.dailymotion.com/video/xbzjhi_consciences-5_webcam

        extrait : Un scientifique ne cherche pas à mener l’humanité à une catastrophe, C pas ce qui caractérise un scientifique, çà n’a rien à voire ... il n’a pas du tout une démarche de volonté délibérée de cet ordre là, mais il aboutit à "çà" par ignorance , C tout ... 

         


      • 1 vote
        gaijin gaijin 26 octobre 2015 09:45

        la spécificité de notre espèce ( les singes sapiens ) c’est qu’elle est un potentiel ( ce qui se démontre par l’étude des diverses structures sociales que nous avons utilisé ce qui n’est jamais le cas des animaux )
        c’est un potentiel de quoi ? un potentiel c’est forcément ouvert dans diverses direction ..............la question est donc : a titre individuel quel genre d’humain tentez vous de devenir ?


        • vote
          gaijin gaijin 26 octobre 2015 09:47

          @gaijin
          ou si vous préférez : quel genre d’humain tentez vous d’être ?


        • vote
          yanleroc yanleroc 27 octobre 2015 11:33

          @gaijin

          Bonjour.L’approche quantique des Potentialités demande à considérer les états virtuels des systèmes matériels, comme des formes existant réellement, bien qu’elles soient invisibles parce que vides de matière et d’énergie.Mais elles sont réelles car ce sont des formes de potentialités qui peuvent influencer les phénomènes visibles.

          Les états virtuels peuvent en particulier orienter le résultat de réactions chimiques, et ils influencent les propriétés spectroscopiques des atomes et molécules.

          De même que les pensées qui existent dans notre esprit, les états virtuels dans les molécules, peuvent agir ainsi en exprimant un ordre formel qui existe déjà avant de se manifester dans le monde empirique.

          Si les états virtuels n’existaient pas en tant que domaine de potentialités dans cet univers, rien ne pourrait se produire dans le monde et il ne pourrait y avoir aucun changement, car tous les atomes et molécules ont besoin d’états virtuels pour faire quoi que ce soit .

          Si l’Univers ne contenait pas un arrière-plan de Potentialités, rien ne pourrait se produire en lui !..


        • 1 vote
          yanleroc yanleroc 27 octobre 2015 12:23

          @gaijin

          "quel genre d’humain tentez vous d’être ?" 

          Du genre Unique, Debout, la tête dans les étoiles et les pieds nus sur la terre sacrée !..


        • vote
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 28 octobre 2015 02:56

          Je vous propose de visionner et surtout d’entendre ce qui est dit dans cette vidéo que j’ai monté et qui parle des sciences sacrées et des sciences modernes ... L’ami Suisse, paix à son âme, nous donne un point de vue particulier entre croire et savoir : http://www.dailymotion.com/video/xbzjhi_consciences-5_webcam

          extrait : Un scientifique ne cherche pas à mener l’humanité à une catastrophe, C pas ce qui caractérise un scientifique, çà n’a rien à voire ... il n’a pas du tout une démarche de volonté délibérée de cet ordre là, mais il aboutit à "çà" par ignorance , C tout ...


          • 1 vote
            llsalv 28 octobre 2015 14:10

            Désolé d’avoir à dire ça, mais le présentateur de la vidéo est un rigolo, pas un logicien.
            Il s’est vautré sur la question du tas. Il n’a pas su présenter le raisonnement récursif en obligeant ensuite l’auditateur à recalculer ce qu’il aurait fallu comprendre (l’arbitraire de la limite entre un tas et un non tas).
            Par ailleurs, beaucoup plus grave, il nous assène l’évidence des hybridations du savant russe comme infirmation de la définition biologique de l’espèce sans remarquer que celle-ci inclut le fait que les descendants sont eux aussi capables de se reproduire.
            Or, la caractéristique n°1 des hybrides, c’est qu’ils sont stériles. Si ce n’était pas le cas pour les hybrides du savant russe, il aurait fallu le dire. Mais justement, il ne l’a pas fait et il y a toute raison de penser que ce sont des hybrides qui confirment la définition par leur stérilité.
            Ainsi, la définition biologique de l’espèce n’est pas invalidée par l’existence d’hybrides. Les espèces peuvent être considérées comme des entitées "réelles" du point de vue de cette définition.
            Conclusion : l’animateur est bien gentil mais visiblement il parle sans véhiculer de connaissance véritable. ça ressemble à de la vaine logorhée. Bref, je recommande de passer son chemin.

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ladykiller

Ladykiller
Voir ses articles







Palmarès