• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > The Circle - Film & question de société - 02

The Circle - Film & question de société - 02

Lorsque un groupe internationale de service informatique et technologique impose un contrôle totale de l'activité humaine à la société à travers ses outils d'accès à l'information et aux individus via des applications du web.

Film : The Circle
Genre : Anticipation, Science fiction, film politique, société
Réalisateur : James Ponsoldt
Acteurs principaux : Emma Watson, Tom Hanks, John Boyega
Année : 2017
Thèmes : Lorsque un groupe internationale de service informatique et technologique impose un contrôle totale de l'activité humaine à la société à travers ses outils d'accès à l'information et aux individus via des applications du web 

- vidéo surveillance généralisée - soft totalitarisme - géant du web - communication - réseaux sociaux

Tags : Politique Information et Médias Société Informatique Démocratie Cinquième Pouvoir Mondialisation Liberté d’expression Réseaux sociaux Oligarchie Multinationales




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 1 vote
    tobor tobor 5 septembre 20:40

    The Circle est un film intéressant ... à descendre !
    Il pose effectivement des questions de société pertinentes mais y répond de la pire façon par les pires réponses.
    .
    Si on est amené à penser, durant le première moitié du film, qu’un second degré nous démontre les revers d’un discours de bien-pensance digne de Teleton, que la protagoniste simule son adhésion au système en vue d’une promotion, on doit pour finir se farcir tout le contraire : la grasse bien-pensance est prise au pied de la lettre et la protagoniste est une sale petite connasse ambitieuse et destructrice.
    .
    C’est prétexte à faire joyeusement miroiter des technologies transhumanistes comme des implants si pratiques, drones sympathiques et familiers dans un monde aux mains de valeureux médias pour le plus grand bonheur de la majorité.
    .
    Bref, la lecture au second degré qui en fait une critique du système n’est en rien explicite dans la bobine et on a, au contraire, l’occasion de voir les détracteurs perdre de manière dramatique ou anodine face au progrès inéluctable que réclament les masses programmées à cet effet.
    Objectivement, le film ne critique pas ce qu’on voudrait, il offre tout au plus brièvement la parole à deux détracteurs sans avenir puis retourne se vautrer dans son propre jus.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès