Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Vocer - Lève le poing

Vocer - Lève le poing

Hommage à Hugo CHAVEZ et à tous les vrais résistants qui ont voué leur vie au combat pour la Justice et la Vérité.

 

 

 

Tags : Musique Hugo Chavez



Réagissez à l'article

47 réactions à cet article


  • 1 vote
    Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 29 février 12:04

    Quand on veut "faire une société harmonieuse" mais qu’on continue à utiliser de la monnaie, on est soit un escroc, soit un idiot.


    • 2 votes
      gerfaut 29 février 14:58

      Les Vénézuéliens ont voté massivement contre la réelection de son successeur. Les Chavistes ont été vraiment balayés. Dont acte.


      Au Vénézuéla, il y a les plus grandes réserves du monde de pétrole, mais du fait des nationalisations et du boycott US, les raffineries ne marchaient plus bien, ils sont donc obligés d’ importer du carburant ! Le Vénézuéla a dépensé 10 milliards de dollars pour cela par an, car les Vénézuéliens sont habitués à ne pas payer leur essence. Cela aurait été la révolution.

      Et dans ce pays où il y a la plus grande inflation au monde, le gouvernement a dû acheter des produits et les revendre à prix fixes, donc les gens sont rationnés, et pour lutter contre les gens qui reveulent des produits trop rapidement alors qu’ ils n’ y ont pas droit, on prend les empreintes palmaires à la caisse.

      Alors que ce pays est assis sur un tas d’ or ! Le gaspillage a eu raison de l’ idéologie.

      • 6 votes
        Croa Croa 29 février 23:32

        À gerfaut « Les Chavistes ont été vraiment balayés. »

        C’était prévisible. Le pouvoir passe par les médias et ceux-ci appartiennent à la finance au Vénézuéla aussi. Chavez avait un certain charisme, ce qui compensait, mais pas son successeur hélas ! smiley


      • vote
        gerfaut 1er mars 22:01

        @Croa
        Ce n’ est pas les médias qui ont voté, médias qui étaient aux mains des chavistes pour la plupart


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 2 mars 10:14

        -médias qui étaient aux mains des chavistes pour la plupart

         

        Ignorance au mieux ou mensonge au pire ! 


      • vote
        gerfaut 2 mars 11:14

        @maQiavel
        On te parle de chaines chavistes, c’ est-à-dire aux mains des amis de Chavez, donc pas seulement de la distinction public/privé.

        Suis-je en service commandé si je suis d’ un avis différent du tien ? Mais s’ attaquer à Chavez, est un crime ? Je ne suis pourtant pas contre lui, je dis simplement qu’ il a mis le pays dans l’ impasse, les élections le prouvent.


      • vote
        maQiavel maQiavel 2 mars 11:57

        @gerfaut
        Tu racontes n’importe quoi, tes propos deviennent grotesques... 

        Tu as dit que les médias au Venezuela étaient aux mains des Chavistes pour la plupart ( "Ce n’ est pas les médias qui ont voté, médias qui étaient aux mains des chavistes pour la plupart") ce qui est faux puisque la plupart des médias privés sont virulament anti Chavez. Tu l’ignorais ? Ce n’est pas grave, on ne peut pas tout savoir. 

        Et arrête , tout le monde sait très bien qu’on peut s’attaquer à Chavez et que ça ne me dérange pas que l’on ait un avis différent du mien.

        Mais il faut simplement arrêter de mentir, et si tu n’as pas la volonté de mentir et que ce n’est que de l’ignorance, informe toi avant d’affirmer des choses de façon péremptoire du genre "médias qui étaient aux mains des chavistes pour la plupart" !


      • vote
        gerfaut 2 mars 15:18

        @maQiavel
        Et ça ?

        https://blogs.mediapart.fr/palmyra-montiel/blog/070315/le-regime-chaviste-sest-approprie-de-25-medias-au-venezuela

        En tout cas parler des médias pour expliquer les votes massif du peuple, c’ est tromper les gens. Le peuple a décidé, point final, quand il y a une propagande, il sait quoi en penser, c’ est se moquer du peuple que d’ affirmer que ce sont les médias qui ont fait les votes.


      • vote
        Death note Death note 2 mars 16:22

        On ne peut certainement pas attribuer la défaite des chavistes aux médias mais plutôt à la chute des cours du baril, mais dire que les médias étaient aux mains des chavistes est un mensonge. 

        Pour appuyer tes dire, tu te base sur mediapart qui n’a pas arrêté de diffuser la propagande mensongère des américains et de leurs alliés Venezuelien. 

        Soit on explique que les Chavistes se sont emparés de 25 médias privés. Mais on ne nous dit pas que c’est 25 sur... 949 ! smiley

        Comme d’habitude, mediapart est ridicule sur le Venezuela. 

        Quant à l’Ipys, je vais chercher des infos là dessus mais je ne serai pas étonné que cette agence participe à la guerre qui est menée contre les Chavistes et le Venezuela par l’empire américain... 


      • vote
        gerfaut 2 mars 16:46

        @Death note
        Qui a lié le sort du pays avec les variations du cours du baril ? C’ est Chavez même si il avait promis la diversification. Il a renforcé la monoproduction en nationalisant les terres, ce qui a fait chuter la production de produits agricoles et obligé le pays à acheter les produits de première nécessité à l’ extérieur du pays. Les gens ont reçu la rente pétrolière plus besoin de se casser le cassis. Et encore, il y a une économie parallèle, on ne sait rien des redistributions et des détournements précisement.

        Et même la monoproduction, il l’ a caviardée, en ne vendant plus des produits raffinés qui dégagent les meilleures marges mais en exercant une diplomatie du pétrole brut contre d’ autres produits, notamment de l’ essence issu de ce pétrole brut. Le serpent s’ est mordu la nuque.


      • 1 vote
        yoananda yoananda 29 février 15:07

        Hommage à Chavez qui a ruiné le pays avec ses idées socialistes. Il n’y a qu’a voir le résultat en ce moment même, alors qu’ils sont assis sur un trésor de pétrole, le pays est en train de faire faillite.
        Mais bien sûr, c’est tout la faute aux méchants ZUSA qui veulent pas se laisser chourrer leur compagnies pétrolières.


        • 7 votes
          maQiavel maQiavel 29 février 15:49

          @yoananda
          Le Venezuela souffre principalement à cause de la baisse du cours du baril comme tous les autres pays qui vivent de la rente pétrolière à part peut-être les Saoudiens qui eux ont la chance d’avoir des coûts d’extraction bas ( et qui leur permet d’inonder le marché). 

          Accuser Chavez sur ce coup là, c’est quand même très fort, tu ne fais que relayer la propagande mensongère de l’oligarchie Venezuelienne et nord américaine. 

          Ceci étant, on lucidement reprocher certaines choses à l’action de Chavez qui avait de grandes qualités mais aussi des défauts, ce n’est pas tout noir ou tout blanc mais tu tapes à côté avec ta critique... 


        • 3 votes
          maQiavel maQiavel 29 février 16:08

          @yoananda
          Et faut arrêter avec les histoires de gentils et de méchants , c’est avant tout une question d’intérêt et de rapport de force. 

          Mais c’est tout à fait ton droit de défendre les intérêts de l’oligarchie Vénézuélienne et nord américaine , chacun sa perspective ...


        • 1 vote
          gerfaut 29 février 16:08

          @maQiavel
          Mais c’ est le contraire, Chavez a pu faire illusion parce qu’ ils redistribuait la manne du pétrole un peu, mais quand les cours baissent, c’ est terminé, le modèle n’ est plus possible. 

          De plus Chavez a organisé la monoproduction autour du pétrole, à cause de la rente du pétrole qui tombait sans rien faire les gens ne font plus rien à fond. Ca tombait tranquillo. Et Chavez a nationalisé les grands domaines, ce qui fait que ces grandes exploitations agricoles ne marchent plus, on ne s’ improvise pas grands fermiers, même si on est un petit copain de Chavez. Donc maintenant le Vénézuéla importe de tout, et n’ est plus capable de produire ses produits de consommation courants. 


        • 7 votes
          maQiavel maQiavel 29 février 16:26

          @gerfaut
          -parce qu’ ils redistribuait la manne du pétrole un peu

          Beaucoup même et ça , c’est un vrai reproche qu’on peut lui faire. 

          Mais pour le reste de ton commentaire , il faudrait aussi rappeler dans quel état était le Venezuela et le peuple vénézuélien avant son arrivée au pouvoir , ça remet vachement les choses en perspective ...

          Le diable chavez de la propagande oligarchique vénézuélienne propagé en occident , ça ne marche pas une fois qu’on fait cette mise en perspective ...


        • vote
          gerfaut 29 février 16:47

          @maQiavel
          Donc un bilan des années Chavez n’ est pas possible ? Il y a eu un gâchis épouvantable, rien qu’ avec sa diplomatie du pétrole brut pour contourner l’ embargo ricains (parce qu’ il s’ est mis du monde à dos) et se fournir en produits courants, il y a eu des sommes folles qui ont été gâchées. On envoit du pétrole lourd en Chine qui le réexpédit sous forme de carburant. Qui se met dans la fouille la valeur ajoutée dans l’ affaire ? Ce n’ est plus du business mais de l’ idéologie ! Il faut être con.

          On se résume : on vire les spécialistes américains parce qu’ on nationalise le pétrole et toute son industrie, même si le pétrole est lourds et donc il y a besoin de spécialistes, donc on n’ arrive plus à raffiner, donc on exporte du lourd et on importe de l’ essence. 10 milliards de dollars par an de perdu, et c’ est la seule production du pays !

          On est chez Ubu, mais reconnaissez-le !


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 février 16:53

          @gerfaut
          "Donc un bilan des années Chavez n’ est pas possible ?"

           

          Je serais très heureux de le consulter aussi, mais c’est difficile à trouver. Un bilan doit tenir compte de l’état de reprise, sinon il n’a aucune signification objective et n’informe que sur l’idéologie de celui qui le brandit. 


        • 8 votes
          maQiavel maQiavel 29 février 17:16

          @Qaspard

          https://www.youtube.com/watch?v=s7N7SZ1NkJM

          @gerfaut

          -Donc un bilan des années Chavez n’ est pas possible ?

          Bien sur qu’un bilan est possible mais un bilan consiste à relever les points positifs et les points négatifs de façon dépassionné et à les mettre sur la balance. Et ca consiste surtout à le mettre en perspective sur le temps long. 

          Dire que Chavez est le diable , ce n’est pas faire un bilan , c’est simplement s’aligner sur la propagande des oligarchies américaine et Vénézuélienne. 

          On ne peut pas juger Chavez si on fait comme si avant lui , il n’y avait rien , il faut tenir compte de l’état du pays avant son arrivée. 

          - Il y a eu un gâchis épouvantable, rien qu’ avec sa diplomatie du pétrole brut pour contourner l’ embargo ricains (parce qu’ il s’ est mis du monde à dos)

          A un moment donné , il faut être pratique et pragmatique. Il s’est mit l’empire américain et ses vassaux occidentaux à dos parce qu’il défendait avant tout les intérêts de son peuple. Mais dire qu’il s’est mit tout le monde à dos est faux et relève de l’ignorance ou de la mauvaise foi , il a développé des relations très amicales avec beaucoup de pays d’Amérique latine et avec le monde non aligné sur les Etats unis ( la Russie , l’Iran , la Syrie , la Chine etc.).

          A partir du moment ou l’on refuse de se soumettre quitte à faire face à des difficultés , ce ne peut pas être du gâchis. Le plus grand gâchis serait de renoncer à la souveraineté de son pays pour des fausses promesses d’avantages matériels. 

          Donc tenter de contourner l’embargo même en y laissant des plumes est ce que tout dirigeant patriote , jaloux de la souveraineté de sa nation et de son peuple ferait ! 

          Mais on peut considérer que dans la vie il vaut mieux être soumis , que l’intérêt public passe derrière les intérêts des oligarchies et des puissances étrangères , de cette perspective évidemment , l’action de chavez peut se résumer à du gâchis. Mais diantre , quelle perspective ...  smiley



        • vote
          yoananda yoananda 29 février 21:11

          @maQiavel
          non. Le Vénézuella souffre sa politique socialiste.

          Il peut arriver dans certains cas que l’oligarchie mondialiste saccage un pays (et encore, c’est en grande partie à cause de facteurs internes concomitants), mais il ne faut pas en faire l’alpha et l’omega de l’économie. Tu dois enrichir un peu ta grille de lecture.

          Je prends pas le partie de l’oligarchie. Ca n’a rien à faire dans cette discussion. Je critique une politique économique contre productrice, qui, sous des couverts de redistribution sabote le moteur de la création de la richesse.

          Je n’y peux rien moi si tout ce qui découle du marxisme est voué à l’échec économique.

          Tiens, lis ça et on en reparle :

          https://minarchiste.wordpress.com/2016/02/19/pourquoi-certains-pays-sont-plus-pauvres-diagnostic-pauvrete-la-conclusion/

          https://minarchiste.wordpress.com/2015/03/26/la-debacle-du-venezuela-resultat-previsible-du-socialisme/


        • 7 votes
          maQiavel maQiavel 29 février 21:42

          @yoananda
          Pour le premier lien : moi je ne te parle pas de théorie générale de néolobéraux de droiteux sur le socialisme , je te parle d’un cas spécifique qui est celui du Venezuela dont tu ne connais à en croire ton commentaire , pas grand chose. 

          Et avant de parler d’économie , c’est avant tout un problématique politique avec des questions de puissance et des rapports de force qui font vont avec. L’économie s’intègre dans un tout !

          Pour le second lien : on parle des difficultés actuelles mais comme d’habitude n’est pas abordée l’état du Vénézuela avant Chavez , c’est grotesque.


        • 4 votes
          pegase pegase 1er mars 00:03

          @yoananda

          @gerfaut

          je n’y peux rien moi si tout ce qui découle du marxisme est voué à l’échec économique.

          ......................


          S’agissant de Chavez il n’était pas question de marxisme mais plutôt de gaulisme pur et dur, Chavez a voulu éviter à son peuple précisément ce que nous subissons aujourd’hui ... ça vous gène tant que ça ?


          Sur ce point je suis entièrement d’accord avec maQiavel .. Ceci dit maQ est trop gentil avec vous, moi je vous rétorquerais que vous êtes des fous inconscients ..ou pire des collabos de l’empire ...

          Bon j’en prend note, c’est trop grave de tenir de pareils propos  smiley heureusement que maQ est là pour rétablir un peu de vérité ..


        • vote
          gerfaut 29 février 16:11

          Avec un prix de l’ essence en dessous de l’ eau minérale et une électricité à faible coût (le Vénézuéla a de très grosses rivières et des barrages), le Vénézuéla est en état de faillite, merci l’ idéologie.


          • 7 votes
            maQiavel maQiavel 29 février 16:57

            Tantôt idéalisé avec un romantisme niais, tantôt diabolisé de façon grotesque, Hugo Chavez est un personnage qui est loin de faire l’unanimité. Ceci étant, d’un point de vue strictement populiste, Chavez est sans aucun doute le plus grand homme d’Etat du début du XXI eme siècle. Mais il faut être capable de dépasser les caricatures pour dresser un bilan de ses réussites et de ses échecs et c’est assez riche d’enseignement !

            Parmi les points positifs de son action il y’a bien évidemment, la réussite des grands travaux dans le domaine de la santé, l’alphabétisation de la population, l’augmentation du niveau de vie , la construction de la nation Vénézuélienne, sa contribution à la construction d’un panaméricanisme en opposition aux impérialismes.

            Il faut se rappeler qu’avant son arrivée au pouvoir, le Venezuela était pillé et étrillé par son élite compradore et par des puissances étrangères (les USA principalement) et que le peuple était maintenu volontairement dans un état de rareté monétaire absolument pitoyable. Chavez a réussit à les mettre au pas (ça ne s’est pas fait sans heurts car ces gens ont failli réussir un coup d’Etat, mais le peuple Vénézuélien s’est levé bravement ) et c’est dans ce sens qu’il a construit la nation Vénézuélienne : en faisant passer l’intérêt public avant les intérêts particuliers. Il faut lui rendre hommage pour cela quand on est républicain.

            Mais il y’a des points négatifs : l’échec dans l’utilisation de la rente pétrolière pour dynamiser l’économie, l’explosion de l’insécurité, échec de la politique de logement, le développement d’une démagogie et d’un culte de la personnalité, le népotisme, l’enrichissement de son entourage, l’absence de successeurs.

             

            La grande leçon que l’on peut tirer des échecs de Chavez est la suivante : Chavez a mit l’humain et le peuple au cœur de sa politique, c’est tout à fait admirable. Le problème, c’est que le seul moyen de résister à la contrainte extérieure (principalement celle de l’empire américain) , c’est de développer une stratégie d’accumulation de puissance. Mais pour réussir, il fallait diminuer la dépendance à la rente pétrolière et développer des infrastructures de production. C’est vraiment le gros problème de l’action de Chavez qui a eu le tort de vouloir le bien du peuple tout de suite ici et maintenant. Le Venezuela est à présent la victime de la guerre économique que livre la classe dirigeante américaine à Poutine avant tout mais aussi aux Bolivariens Vénézuéliens.

             Là je raisonne en terme machiavélien et non en termes d’humanisme et dans ces termes là ce sont les rapports de force qui comptent et il faut faire le constat que Chavez n’a pas suffisamment développé la puissance Vénézuélienne (il avait commencé vers la fin mais c’était trop tard ). 


            • vote
              gerfaut 29 février 17:07

              @maQiavel
              Il y a autant d’ humanité chez celui qui compte que chez celui qui joue les grands coeurs et qui dépense tout. Don Quichotte et ses moulins est autant humain que Sancho Panza. Le problème n ’est pas là, il faut avoir les pieds par terre, c’ est en cela qu’ un coquin comme Panza est supérieur à son maitre, il prend en compte la rouerie des hommes, même s’ il n’ est pas très malin lui-même.

              Le gâchis organisé au nom du grand coeur, c’ est une catastrophe pour un peuple. Et c’ est à quelqu’ un qui joue les Machiavels qu’ il faut dire cela ! 

              Quand on est assis sur un tas d’ or on ne finit pas en faillite, après s’ être fâché avec des gens qui comptent sur la planète. Il y a autant d’ humanité chez celui qui laisse un bon bilan comptable, surtout au niveau d’ un pays.


            • 5 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 17:28

              @gerfaut
              -Le gâchis organisé au nom du grand coeur, c’ est une catastrophe pour un peuple. Et c’ est à quelqu’ un qui joue les Machiavels qu’ il faut dire cela ! 


              Tu ne devrais pas parler de Machiavel si tu ne le connais pas parce que si tu le connaissais , tu saurais que pour lui , rien n’est plus important que la souveraineté. Rien , pas même le bilan comptable (discours absurde qui fait passer l’économisme avant la donne politique ).

              Parce qu’on comprend très bien que pour toi , mieux aurait valu que Chavez laisse les classes populaires vénézuéliennes dans l’état miséreux dans lequel ils les a trouvé , qu’il laisse l’élite compradore Vénézuélienne piller le pays , que le Venezuela renonce à sa souveraineté et s’aligne sur l’empire américain. 

              C’est ton droit le plus strict de le penser. C’est ton droit le plus strict de penser que l’intérêt d’un petit nombre de profiteurs doit passer avant l’intérêt de tout un peuple. Qu’il faut avoir un grand cœur pour les puissants mais se monter impitoyable avec les faibles.

               Après tout , chacun sa représentation du monde , il faut de tout pour faire un monde comme on dit. Mais je tiens tout de même à te dire que la tienne me répugne !Laisse Machiavel en dehors de ton paradigme ...


            • vote
              gerfaut 29 février 17:35

              @maQiavel
              Mais personne ne profite d’ un énorme gâchis, le peuple non plus. Quand tu as les plus grandes réserves du pétrole au monde, tu as assez de billes pour obtenir ce que tu veux. Comme dit Buffett, "c’ est quand la mer est basse qu’ on voit ceux qui se baignent tout nu".


            • 5 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 17:59

              @gerfaut
              Mais l’énorme gachis , c’est toi qui le dit. Il y’a des points négatifs à l’action de Chavez , je l’ai reconnus mais ça ne remet pas en question les points positifs ( qui sont très largement supérieur , il faut comparer le Venezuela d’aujourd’hui malgré ses difficultés au Venezuela d’avant Chavez ).

              Ne parler que des points négatifs , ce n’est pas un bilan , c’est du dénigrement. smiley

              Quand tu as les plus grandes réserves du pétrole au monde, tu as assez de billes pour obtenir ce que tu veux. 

              Là tu fantasmes smiley , tu ne dois pas connaitre grand chose aux rapports de force internationaux. Quand on ne vit que de la rente des matières premières au contraire , on est très fragile en cas de guerre économique et c’est cette fragilité que le Venezuela paye aujourd’hui.


            • vote
              gerfaut 29 février 18:10

              @maQiavel
              Ton problème est que tu sais réciter mais pas compter, un bon compte n’ a pas d’ idéologie, une bonne gestion générale permet de passer les mauvais moments.


            • 2 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 18:16

              @gerfaut
              Pfff , tu reviens avec l’économisme. smiley

              Et en plus tu me parles d’idéologie sans te rendre compte que ton discours en est imprégné. Bref ...


            • vote
              gerfaut 29 février 18:18

              @maQiavel
              Une addition n’ a pas d’ idéologie, il faut la payer


            • vote
              maQiavel maQiavel 29 février 18:22

              @gerfaut
              Assimiler une addition , un bilan comptable (et en plus très ponctuel et partial puisque tu fais tout pour ne pas prendre en compte le bilan comptable d’avant Chavez ) au gouvernement d’une nation , c’est de l’idéologie. Plus précisément , c’est de l’économisme. Un pays , ce n’est pas une entreprise familiale mais j’imagine que tu ne peux pas le comprendre ...


            • vote
              gerfaut 29 février 18:32

              @maQiavel
              Une addition se paye, la comparer à une autre n’ y change rien.


            • 4 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 18:40

              @gerfaut
              Mais comment diable veux tu donc faire un bilan de l’action de Chavez si tu ne tient pas compte de l’état du Venezuela avant l’arrivée au pouvoir de Chavez ???? smiley 

              J’arrête de discuter , c’est inutile ... 


            • vote
              yoananda yoananda 29 février 21:14

              @maQiavel
              propagande gauchiste.

              Lis les liens que je t’ai mis plus haut qui sont un peu plus sérieux.


            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 février 21:38

              @yoananda

              Il y a évidemment eu de l’idéologie gauchiste dans la politique de Chavez, mais il a trouvé le pays dans une situation Et d’injustice Et de grande pauvreté. Je ne sais pas si ses adversaires auraient fait mieux à sa place. Je pense qu’il a contribué à donner une conscience politique à des gens qui se sentaient complètement démunis face à de grandes puissances qui les écrasaient. A présent, bien sûr, il faut se libérer des œillères marxistes et laisser les gens créer de la richesse en prenant des initiatives privées.


            • 2 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 21:44

              @yoananda
              Non , les liens que tu as mit ne sont absolument pas sérieux , c’est de la propagande droitarde néolibérale qui ne prend même pas en compte l’état du Vénézuela avant chavez, c’est absurde ...


            • 4 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 21:51

              "Par ailleurs, le pays s’approche de plus en plus du totalitarisme. Le 27 janvier dernier, le ministre de la défense a imposé un décret permettant à l’armée d’utiliser leurs armes contre des protestants s’ils font preuve de violence.Par ailleurs, un régime socialiste ne peut subsister qu’en affaiblissant constamment la démocratie et les libertés individuelles, jusqu’à sombrer dans le totalitarisme militaire".

              ------>C’est ça l’article sérieux de yoananda , franchement c’est n’importe quoi ... smiley

              Et en plus concernant la rente pétrolière , cet article ne dis rien d’important que je n’ai pas dit au dessus dans les points négatifs.

              Bref , ce n’est même pas la peine de discuter ...


            • 3 votes
              maQiavel maQiavel 29 février 22:04

              @Qaspard Delanuit
              A présent, bien sûr, il faut se libérer des œillères marxistes et laisser les gens créer de la richesse en prenant des initiatives privées.

              Il y’a eu des dérives quant à la liberté d’entreprendre dans ce pays , c’est indéniable (je parle des petits entrepreneurs et non des grosses multinationales qui ont pillés ce pays avant l’arrivée de Chavez au pouvoir bien évidemment ).

              Mais ce n’est pas quelque chose de programmé ou de planifié c’est une dérive liée à la corruption et au népotisme. 

              Le principe de la constitution Vénézuélienne quant à la liberté d’entreprendre est pourtant très bon : “L’État, conjointement avec l’initiative privée, encouragera le développement économique national…”

              La constitution est très claire sur le fait qu’elle permet le rôle d’entrepreneur à l’État, quand celui-ci est limité en premier lieu, par l’intérêt publique qui doit être la condition de toute activité économique du secteur publique, et en second lieu, par le contrôle rationnel et légal de l’utilisation des fonds publiques, et en dernier, par le strict respect des principes de l’État de Droit et de l’économie de marché, celle là même où celui-ci, en tant qu’État il participe. Ces principes sont la liberté d’entreprise, la libre concurrence et le respect de la propriété privée.

              Malheureusement , ce principe n’a pas été respecté et il y’a eu  des violations des limites constitutionnelles.Ça montre encore une fois qu’il faut une garde citoyenne (tirée au sort ? ) pour faire respecter la constitution ...



            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 février 23:03

              @maQiavel
              Oui les principes constitutionnels semblent bien posés, en effet. 

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès