• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Caster Semanya, une championne dans son genre

Caster Semanya, une championne dans son genre


Mercredi soir aux championnats du monde de Berlin, l’athlète de 18 ans a gagné sur 800 mètres. Mais depuis la polémique enfle sur son sexe. Au point que l’IAAF a décidé de soumettre la sportive à un test de féminité.

Tags : Société Sport Femmes




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Echo Echo 21 août 2009 02:16

    En fait, son vrai nom est Castré Semanya.

     smiley


    • 1 vote
      lord volde 21 août 2009 03:04

      Castré ya se man a toutes les caractéristiques d’un mâle. Aucune féminité ne ressort de son attitude comportemental et ses traits physiques sont étrangement similaire à ceux d’un transformiste émasculé. Je parie que cette personne est homasse.


      • 0 vote
        lord volde 21 août 2009 03:05

        comportementale. Similaires.


      • 1 vote
        Hermione Hermione 21 août 2009 09:02

        L’hermaphrodisme est une affection et non un sujet de rigolades... Souvent d’ailleurs, les personnes l’ignorent jusqu’à un certain âge. Les familles mal préparées ont aussi tendance à nier et à ne pas comprendre cette affection, qui est, est-il besoin de le rappeler, une pathologie. Possible qu’elle le soit. Mais là où j’ai tendance à m’insurger, c’est que tout ceci se fasse en se foutant de sa gueule.

        La fédération internationale d’athlétisme aurait pu se montrer plus discrète dans ses allégations. Je suis peut être bégueule, mais si par hasard, le test de féminité s’avère positif, je veux dire si cette athlète est bien une femme, y aura t’il des excuses ? J’en doute fortement. Et même si c’était le cas, à sa place, je leur répondrai : allez vous faire foutre !

        A quand les tests de conneries ?


        • 12 votes
          Echo Echo 21 août 2009 10:01

          Regardez bien sa pomme d’adam. C’est un caractere sexuel indiscutablement masculin.

          De plus, pourquoi est-ce la seule athlete a porter une tenue de ce type ? Une tenue tres differente de celles des autres participantes, notamment au niveau du short beaucoup plus flou a l’endroit decisif. Pourquoi n’ai-je aucun doute sur la feminite des autres concurrentes, si ce n’est parce qu’il est evident qu’elles n’ont rien a cacher.

          Alors, con ou pas con ? La n’est pas la question. Je pense que, du point de vue de ses sept adversaires distancees de maniere humiliante, il est necessaire de prendre toutes les precautions pour eviter une tricherie.

          Par ailleurs, s’il s’agit bien d’un cas d’hermaphrodisme, pourquoi ne concourrait-il pas contre des hommes ?


        • 1 vote
          Hermione Hermione 21 août 2009 10:49

          Parce que déjà, un hermaphrodite n’est pas non plus un homme. C’est une personne dont le sexe n’est pas déterminé. Un hermaphrodite, médicalement parlant dispose des 2 organes sexuels (ovaires et testicules). De ce fait, un hermaphrodite peut avoir une pomme d’adam, mais aussi de la poitrine, voire même dans certains cas avoir des règles comme une femme.

          Je suis d’accord que la fédération prenne ses précautions pour éviter une tricherie : c’est normal, légitime. Cependant, là où j’étais plutôt "colère", c’est sur la façon dont cela a été fait... comme si "l’anormalité" était un crime. Tu parles d’humiliation des autres concurrentes (les pauvrettes... je vais pleurer pour elles)... mais ce qu’on fait subir à cette personne en la jetant en patûre à la vindicte populaire, pour moi, c’est une humiliation... surtout si c’est bien un cas d’hermaphrodisme : auquel cas, elle ne peut concourir ni chez les hommes ni chez les femmes. Que fait on d’elle ? on la pend ? (je rigole.. mais bon hein...)


        • 19 votes
          Echo Echo 21 août 2009 11:30

          Non, l’anormalite n’est pas un crime. Encore faut-il qu’elle ne soit pas utilisee de maniere deloyale.

          Certains coureurs unijambistes sont equipes de protheses si performantes qu’ils ne peuvent concourir qu’entre eux, les athletes normaux ne pouvant plus rivaliser avec la technologie des membres artificiels. Les plus veloces sont memes equipes de deux protheses de jambes.

          S’il s’averait que l’hermaphrodisme procure un avantage demesure dans une competition feminine, il se pourrait bien que ces gens soient contraints de s’orienter vers des competitions specifiques ou d’affronter la categorie homme.


        • 13 votes
          Echo Echo 21 août 2009 12:14

          Et pour en finir avec la question de l’hermaphrodisme.

          Si on considere ces individus comme n’etant ni homme, ni femme, alors ils ne sont admissibles dans aucunes competitions, feminine ou masculine.

          Si, au contraire, on admet qu’ils sont homme et femme a la fois, alors ils ne peuvent affronter que la categorie la plus selective, a savoir celle des hommes.

          Il faut aussi faire remarquer qu’il existe des sports qui admettent la competition directe des deux sexes. Donc, il me semble que la voie sportive des hermaphrodites est toute tracee. L’equitation, par exemple, est faite pour eux.


        • 0 vote
          Hermione Hermione 21 août 2009 12:36

          C’est meugnon ce que tu dis... parce que, c’est vrai, sur le fond, tu n’as pas totalement tort. On rentre dans l’aspect "cas particulier" pour lequel il n’y a aucune parade actuellement. Enfin, bien sûr, dans le cas où il serait prouvé que cette athlète n’est pas une vraie femme.

          Quand je dis "c’est meugnon", c’est dans le sens de la naïveté par rapport à cette procédure. Je crains hélas que la délectation de la plupart autour de cette malheureuse affaire ne soit pas due à la justice (loyauté par rapport à une tricherie supposée) mais plutôt parce que beaucoup de gens adorent les histoires "croustillantes" à la sauce secret truc. ;)


        • 1 vote
          Sentero Sentero 21 août 2009 12:52

          Je pense qu’effectivement il y a içi une sorte de lynchage médiatique et dans ce cas la présomption d’innocence devrait naturellement prévaloir en attendant des analyses plus poussées.

          Je partage l’avis d’Hermione sur le coté désagréable de l’affaire avec une curiosité assez malsaine et moqueuse des médias et d’un certain public.

          Quant à écho il souligne à raison que si c’est effectivement un cas d’hermaphrodisme avéré cette athlète ne pourrait pas concourir contre des femmes (et en théorie contre des hommes non plus) et je suppose perdrait sa médaille, ce serait dommage pour elle mais juste pour ses concurrentes.

          Au plaisir.


          • 3 votes
            lord volde 21 août 2009 16:09

            S’il y a de l’hermaphrodisme dans l’air, il conviendrait alors de s’interroge sur la seule question qui vaille, à savoir, que dit la réglementation concernant les athlètes hermaphrodites (genre hybride) ? Les hermaphrodites ont parfaitement le droit de choisir la discipline dans laquelle ils (elles) souhaitent concourir, et nulle autre personne détenteur ou pas d’une parcelle d’autorité ne peut leur infliger une limitation de la pratique d’un sport individuel ou collectif, et ce, quel qu’il soit.

            Sentéro se plante comme toujours (un idiot tel que lui ne déroge jamais à la règle qui fait de lui un imbécile patenté) dans son raisonnement insensé, notamment quand il ose énoncer qu’en cas d’hermaphrodisme avéré, l’athlète perderait automatiquement sa médaille (de plein droit) alors que le réglement sportif relatif aux conditions d’admission des athlètes parmi les différentes catégories existantes (Homme/Femme/Enfants/Handicapés/Animaux/Aliens) dans les disciplines ouvertes aux compétitions sportives ne prévoit certainement pas une exclusion absolue des hermaphrodites (à la compétition sportive), mais plutôt un témpérament induisant une obligation de déclaration préalable accompagnée des certificats médicaux justifiant précisément, le cas échéant, le rapport des caractéristiques physiologiques et biologiques (d’ordre sexuel) mentionnant les éléments majoritaires tendant à conclure l’appartenance de l’athlète concerné au genre féminin ou masculin.

            A vous la rue cognac-jay.


            • 3 votes
              Sentero Sentero 21 août 2009 16:55

              @Lord volde

              Vous voyez c’est bien pour cette raison que j’ai fait précéder cette remarque d’un "je suppose" qui me semblait largement suffisant pour marquer mon incertitude sur le sujet... mais vous ne semblez pas avoir bien saisi toutes les nuances qu’implique ce verbe...

              Il est vrai que vous, vous ne manquez pas de certitudes :)))

              Pour ma part j’ai lu l’information suivante sur France 24 (mercredi 19 aout) : " Pour le moment, l’IAAF, "a effectué des tests physiques et une vérification des parties génitales pour déterminer le sexe de Semenya", mais les résultats de ces tests ne sont pas attendus avant plusieurs semaines. "Ces examens de vérification de sa féminité sont une procédure extrêmement complexe. Nous ne disposons d’aucun élément déterminant qui aboutirait au fait qu’elle ne soit pas autorisée à courir", a déclaré Nick Davies, porte-parole de l’IAAF. Les officiels ont donc décidé de la laisser participer à la finale, à seulement quelques heures du départ. La Sud-africaine pourrait toutefois être déclassée dans les semaines à venir si les tests révèlent qu’elle est plus masculine que féminine. "

              Je suppose donc (car moi sur ce point de droit particulier ne suis sur de rien) que si les responsables de l’IAAF envisagent de la déclasser c’est qu’ils sont surs d’en avoir le droit et je suppose encore que si elle était "déclassée" elle perdrait automatiquement sa médaille comme cela arrive pour les athlètes convaincus de dopage ou en général de triche. Mais il semble que vous soyez bien plus qualifié que moi pour en juger... je me rassure un peu en pensant que je n’ai pas dû être le seul "insensé" à avoir ce raisonnement.

              Je vois que vous avez décidé de prendre un peu moins à la légère le cas de cette athlète que vous avez naguère affublé du nom de "Castré ya se man", qualifié d"homasse" et comparé à un "transformiste émasculé"... (en l’espace de 4 lignes). Cela fait plaisir de voir que même vous êtes parfois capable de faire preuve de décence au sujet d’autrui.

              Je vous remercie des lumières (incertaines) que vous m’avez apporté sur ce cas spécifique... cela rattrape un peu les multiples commentaires avec lesquels vous n’avez pas su, sur bien d’autres sujets, apporter grand chose à la réflexion commune.

              Au plaisir, jamais déçu, de vous lire...


              • 0 vote
                Hermione Hermione 21 août 2009 17:21

                Ce qu’il y a de bien dans le tandem improbable Sentero-Lord Volde, c’est qu’on n’est jamais au bout des surprises et des sourires. Tels des amoureux, ils se recherchent l’un et l’autre au détour de chaque post, se tirent des petites salves joyeuses et ne restent jamais en panne de mots plus clinquants les uns que les autres. Ils ont la verve et le panache. Le combat est plaisant. Joli clin d’oeil qui illumine ma journée. Merci. Quoiqu’il en soit, revenons à nos moutons : je suis sur la même longueur que LV (non pas Louis le sac à main mais notre ami Volde) sur le truc de la déclaration préalable. ça m’a titillée l’espace d’un instant quand j’ai entendu parler de cette "affaire" en me disant : un athlète doit subir des examens avant de concourir et non après... Raisonnement féminin de ma part : ils ont été légers sur ce coup là. Bon avant de m’arracher sous d’autres contrées pour la soirée, messieurs, une petite question : Hussein Bolt va t’il être déclassé parce que c’est un alien donc pas un mec ???? Rho ! vilaine Hermione ! file donc !


                • 1 vote
                  Sentero Sentero 21 août 2009 17:49

                  @Hermione

                  Certes chère Hermione, mais cette déclaration est préalable obligatoire et doit être faite par l’athlète (avec certificat médicaux... si j’en crois Lord volde), je suppose que cette athlète n’a pas fait cette déclaration ou alors il n’y aurait même pas d’affaire car soit elle n’aurait même pas été acceptée dans cette compétition (si sa déclaration ne satisfaisait les instances sportives) soit 2 elle aurait été acceptée définitivement dès le début(si sa déclaration satisfaisait les instances sportives).

                  Tout au plus pourrait-elle avancer qu’elle ne soupconnait même pas son hermaphrodisme (supposé)... ce qui semble difficilement défendable quand on voit son physique et les réactions des gens qui la cotoient.

                  D’ailleurs même un athlète dopé "à l’insu de son plein grès" et pouvant prouver sa bonne foi n’en est pas moins sanctionné (certes moins sévèrement) ne serait-ce que pour une question de justice par rapport à ses concurrents puisqu’il ne les rencontrerait pas à "armes égales".

                  Au plaisir de vous lire.

                  PS : dans le tandem je prends le rôle du clown blanc et laisse celui d’Auguste à Lord volde, en plus cela semble bien correspondre à nos tempéraments respectifs.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès