Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS


En réponse à :

0 vote
Par Sentero (---.---.---.8) 19 juillet 2009 14:07

@ Yoshi

Et bien si tu parles de révolution "populaire" soit...

Mais si seule la pratique compte et légitime de fait ce type de révolution pourquoi avoir évoqué l’article 35 de la DDHC de 1793 puisque son existence n’est pas indispensable ?

Et il convient de déterminer vraiment ce que serait une révolution populaire légitime dans une démocratie libérale pluraliste... je connais peu d’exemples de révolutions populaires ayant eu lieu dans des démocraties de ce type là car justement l’Etat de droit qu’elles engendrent garantit au peuple une liberté d’expression importante, des contre pouvoirs efficients etc etc qui justement évitent qu’un mécontentement se cristalise en une révolution... la source du mécontentement politique économique ou social est mise en lumière et on (la société civile, l’Etat, les acteurs économiques...) cherchent à y apporter une solution avant que cela dégénère en révolution populaire.

Cette solution n’est jamais parfaite et laisse toujours des pauvres, des chomeurs, des exclus, des minorités discrimininées... je ne suis pas de ceux qui croient qu’un système parfait puisse un jour exister et je me méfie à la base de toute personne qui prétendrait y parvenir car cela se termine presque toujours dans un bain de sang.

Je me méfie de toute "perfection" car la recherche de la perfection est ce qui caractérise les grands totalitarismes récents (perfection sociale le stalinisme, perfection nationaliste le fascisme, perfection raciale le nazisme et perfection spirituelle les intégrismes religieux si à la mode de nos jours...).

Comme disait Churchill (je cite de mémoire et je peux me tromper) "La démocratie (sous-entendu libérale) est un mauvais système mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes"

Les plus vieilles démocraties modernes n’ont d’ailleurs pas connu de révolutions populaires : Etats Unis d’Amérique depuis sa naissance (bien sur je ne considère pas la guerre de Secession comme une révolution populaire), Royaume Uni depuis la "Glorieuse révolution" de 1688. Est-ce un hasard ou faut-il croire qu’elles sont tellement liberticides qu’elles ont empèché que des révolutions populaires aient eu lieu ? Je remarque d’ailleurs que leurs situations (économique politique voire sociale) n’est pas pires que celles d’autres grandes démocraties libérales qui ont connu de nombreuses révolutions abouties ou avortées (ex France ou même Allemagne)... sauf à faire de l’anti monde anglosaxon mais... à quand un président noir dans une démocratie européenne ???

On serait presque tenté de croire qu’on aurait pu faire l’économie de pas mal de révolutions populaires (parfois sanglantes) pour se retrouver finalement à peu près au même point.

Quant à la situation actuelle en France c’est à chacun de se faire une opinion sur le fait de savoir si une révolution populaire est necessaire ou si le système garantit encore correctement l’Etat de droit.

Moi j’opte pour la seconde hypothèse, des manifestations pacifiques permettent à la société civile de montrer son mécontentement et de faire pression sur l’Etat (qui n’est bien sur pas forcé d’accéder à ses demandes), des élections pluralistes permettent de s’exprimer régulièrement et je ne doute pas que si le Président actuel mène une politique abusive il soit sanctionné par l’électorat à la fin de son mandat... C’est le fonctionnement de la démocratie libérale depuis qu’elle existe.

Cela étant des manifestations non pacifiques ont toujours existé et font partie aussi plus ou moins de ce fonctionnement jusqu’à une certaine limite, elles sont d’ailleurs largement tolérées par l’Etat sinon mai 68 aurait dégénéré en un bain de sang comme les émeutes des banlieues... cela n’a pas été le cas... que se serait-il passé dans un cas pareil dans un système autoritaire ? Elles permettent parfois de faire reculer provisoirement les pouvoirs publics (mais est-ce toujours un bien ?) sur certaines réformes.

Mais je me félicite que l’Etat ne se laisse pas forcément intimidé par des manifestations qui dégénèrent... par exemple le 6 février 1934.

Au final cette vidéo sur Montreuil ne me montre aucun excés particulier des forces de l’ordre qui puisse me faire penser que la démocratie française soit menacée.

Les excés existent toujours, je ne sais pas combien de personnes regroupent les forces de l’ordre en France mais imaginer que ces dizaines de milliers de fonctionnaires puissent faire leur travail tous les jours parfaitement sans erreurs, sans bavures et sans pétage de plomb ce serait trop naîf (je le répète je me méfie de la perfection).

Malraux disait "il y a des guerres justes mais il n’y a pas d’armée innocente" moi je dirais "il y a des forces de l’ordre légitimes mais pas de maintien de l’ordre parfait".

Bonne gamberge :)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON