Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Adrien Abauzit : oui le clivage "gauche VS droite" a encore un sens (...)

Adrien Abauzit : oui le clivage "gauche VS droite" a encore un sens !

C’est lors d’une conférence intitulée "comment peut-on être de gauche ?" et animée par Adrien Abauzit qu’une définition, ou plutôt une redéfinition de ce clivage ’gauche-droite' que d’aucuns contestent aujourd'hui, est proposée.

 

Il est notable de constater à quel point ce fameux clivage est tombé en désuétude de nos jours, non seulement pour les tenants du système mais aussi, et surtout, auprès de la plupart des mouvements dits "dissidents", beaucoup parmi ces derniers arguant du fait que les véritables clivages seraient ailleurs... Or, affirme Abauzit, ce clivage existe toujours et n’a cessé d’exister depuis les origines au sein de la société, quand bien même ce clivage ne serait plus apparent au niveau de "l’échiquier politique". Là est toute la différence ! Alors qu’est-ce qu’être de gauche et être de droite ? Historiquement, ce clivage est né le 28 août 1789 à l’ Assemblée Constituante devant alors se prononcer pour ou contre le "veto royal", les partisans de ce veto siégeant à droite de l’assemblée et les opposants siégeant à gauche. Ainsi, ce qu’on appelle la "droite" se définit par l’ensemble des partisans de l’ordre Naturel et de la Tradition, incarnés alors par le roi de France, et la "gauche" se définissant par les partisans de la philosophie des Lumières et de "l’avènement de l’homme nouveau" (Abauzit affirmant que le Nouvel Ordre Mondial est le stade ultime de la philosophie des Lumières). S’ensuit alors un rappel historique depuis 1789 jusqu'à nos jours de l’évolution de ce clivage qui, bien que la véritable droite ayant pour ainsi dire disparu de l’échiquier politique laissant à penser que ce clivage est obsolète, n’a cessé de traverser la société. Lors de cette petite remontée dans le temps très intéressante, Abauzit évoquant par exemple la période Napoléon emploie à propos de ce dernier l’expression de "ménager la chèvre et le choux" concernant la politique du grand empereur s’inscrivant dans la continuité des Lumières tout en cherchant à préserver certains marqueurs de l’Ancien Régime au-travers du Concordat avec l’Eglise. On notera également la période 1940-44 au cours de laquelle Abauzit, en partisan inconditionnel de Pétain, affirme que ce dernier souhaitait revenir à l’Ancien Régime, empêché en cela par les "gaullo-communistes".

 

Bref, après ce tour d’horizon, Abauzit estime que ce clivage gauche-droite est plus "vif que jamais". 

 

Après toute cette démonstration, Adrien Abauzit consacre la dernière partie de son intervention à d’éventuelles pistes afin de pouvoir contrer le système. Il insiste tout d’abord sur l’importance de financer les médias dissidents, pour la plupart bénévoles mais ne pouvant perdurer indéfiniment sans posséder l’indispensable "nerf de la guerre". Il propose ensuite une piste qui mériterait que l’on s’y interesse de plus près, à savoir investir les campagnes qui constituent un formidable potentiel de tissu économique. Dans ce cadre, Abauzit incite tout un chacun à créer sa propre entreprise, notamment au-niveau rural, ce qui permettrait d’accéder à une autonomie du point de vue économique. Enfin, Abauzit incite le peuple français à "sortir de sa passivité" ce qui constitue la clé de voûte du nécessaire changement !

 

En résumé, bien que n’étant pas d’accord sur tout, voici une conférence exposée de manière limpide et qui mérite le débat !

 

 

Tags : Politique Société Histoire



Réagissez à l'article

136 réactions à cet article


  • 3 votes
    michel-charles michel-charles 3 mai 11:18
    Le clivage "gauche VS droite" une invention de la mafia politique au pouvoir pour continuer sa main mise sur le peuple...Ces deux entités néfastes sont un cimetière d’EGO de personnes pensant détenir la vérité alors qu’ils n’ont que la soif du pouvoir... !

    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 3 mai 11:18

      Je n’ai pas encore suivi la conférence mais concernant le texte de l’article , je suis tout à fait d’accord avec cette partie : « Il est notable de constater à quel point ce fameux clivage est tombé en désuétude de nos jours, non seulement pour les tenants du système mais aussi, et surtout, auprès de la plupart des mouvements dits "dissidents", beaucoup parmi ces derniers arguant du fait que les véritables clivages seraient ailleurs... Or, affirme Abauzit, ce clivage existe toujours et n’a cessé d’exister depuis les origines au sein de la société, quand bien même ce clivage ne serait plus apparent au niveau de "l’échiquier politique  ».

      Le clivage gauche / droite existe (le truc, c’est qu’Aubauzit est un droitard ultra -réactionnaire et qu’il a une vision très très large de la gauche, en gros tout ce qui n’est pas aussi radical que lui smiley et une vision manichéenne aussi avec sa droite qui incarne la France donc le bien et la gauche qui incarne l’anti-france donc le mal  smiley  ).

      Je faisais partie de ceux qui s’imaginaient ce clivage dépassé mais depuis quelques années, je change d’avis. C’est le clivage gauche /droite archaïque et inopérant défendu par la caste politico-médiatique qui m’a induit en erreur, il dissimule un clivage gauche droite beaucoup plus opérationnel et toujours d’actualité qui retranscrit une réalité qui dépasse largement les partis politiques et les médias , il s’agit surtout d’univers mentaux, de représentations du monde
      Pour le dire autrement : c’est parce que la gauche et la droite tel que le système politico -médiatique les présentent ne veulent plus rien dire qu’on s’imagine que le clivage gauche / droite ne signifie plus rien.

      Le clivage gauche /droite tel qu’il existe aujourd’hui n’est pas économique : il existe des libéraux de gauche et de droite et inversement des antilibéraux de gauche et de droite.

      C’est essentiellement une question de « valeurs » et de « principes ». Des valeurs qui évoluent et s’évaluent en fonction des époques mais des principes originels qui restent permanents. 

      Bien entendu, les notions de gauche et de droite sont des simplifications servant à rendre intelligible le réel, ce qui ne signifient pas qu’elles sont la juste retranscription du réel, qui de toute façon est tellement complexe qu’il ne peut être retranscrit fidèlement : la droite n’est pas homogène, la gauche non plus mais il existe un socle commun. Gauche et droite font référence à un large spectre dont la frontière n’est pas nette, on peut se retrouver entre les deux ( et c’est souvent ceux là qui ne comprennent pas ce clivage ).


      • vote
        micnet micnet 3 mai 11:29

        @maQiavel

        Bonjour à vous et ravi de constater que vous aussi estimez que le clivage "gauche-droite", pour peu qu’on le resitue à sa juste place, a encore un sens !

        Je suis également d’accord sur le fait qu’Abauzit est trop binaire sur certains sujets et qu’il manque par moment de finesse en refusant d’admettre que tout n’est pas noir ou blanc.

        Néanmoins, je suis intimement persuadé qu’Abauzit est une étoile montante de cette dissidence et que, contrairement à d’autres qui ne recherchent que la gloire médiatique (sans doute voyez-vous à qui je fais allusion...), il a une vraie stratégie qui s’inscrit sur le long terme ! Il est un peu le pendant d’Etienne Chouard côté "droite" de l’échiquier et j’estime que l’un comme l’autre sont intellectuellement honnêtes et cherchent vraiment à faire bouger les choses !


      • vote
        maQiavel maQiavel 3 mai 12:32

        Bonjour micnet

        Oui , sur le clivage gauche / droite nous sommes d’accord.Concernant Aubauzit , je comprend très bien que vous l’appréciez.

        Pour ce qui est de la notion de dissidence , personnellement , je ne l’utilise pas si ce n’est pour citer ceux qui prétendent lui appartenir en écrivant la "prétendue dissidence " pour signifier que ce sont eux qui prétendent être des dissidents et pas que je les considère comme tels.

        Moi personnellement , je ne me prétend pas "dissident" , tout dépend comment on perçoit le système mais moi j’en ai une conception tellement englobante qu’ à part peut être quelques individus isolés , on est tous dans le système.

        Enfin bon , je trouve présomptueux le fait de se proclamer dissident au système comme si on pouvait exister en dehors de lui mais ce n’est que mon opinion ...


      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 3 mai 12:47

        @maQiavel
        Suffit d’être un anachorète hypocondriaque et de mourir seul dans sa prison volontairement construite, mais je ne suis pas certain que ce genre d’individus n’aie une quelconque influence sur le dit système, vu qu’ils meurent dans l’indifférence générale doublée de leur silence murmuré par leur misanthropie maladive et dont on retrouve les corps par hasard ou à cause des effluves pestilentielles qu’ils dégagent, seuls témoignages post mortems de leurs passages discrets sur une terre trop bruyante à leurs goûts.


      • vote
        micnet micnet 3 mai 12:50

        @maQiavel

        Concernant l’emploi du mot "dissident", je suis aussi d’accord pour dire que c’est présomptueux mais j’ai fait au plus simple (j’avais un un peu la flemme ^^) puisque Abauzit emploie cette expression dans la vidéo à propos des "médias dissidents".

        Mais moi non plus, je ne me definis pas comme un dissident ! La prevue, j’écris sur internet, c’est à dire l’outil qui correspond à la technologie la plus aboutie nous donnant l’illusion de la liberté d’expression mais qui est en réalité l’arme la plus aboutie émanant du système !

        Mais ceci est un autre débat smiley


      • vote
        Qamarad Qamarad 3 mai 17:32

        @micnet
        je suis intimement persuadé qu’Abauzit est une étoile montante de cette dissidence et que, contrairement à d’autres qui ne recherchent que la gloire médiatique (sans doute voyez-vous à qui je fais allusion...), il a une vraie stratégie qui s’inscrit sur le long terme ! Il est un peu le pendant d’Etienne Chouard côté "droite" de l’échiquier et j’estime que l’un comme l’autre sont intellectuellement honnêtes et cherchent vraiment à faire bouger les choses !

        Bonjour à vous,

        => En effet. Le camp national se pique tellement de pureté qu’il navigue dans les cieux, entre étoiles montantes, depuis bientôt deux cent ans. Quand il en redescend pour prendre le pouvoir, il ne sait tenir en place et retrouve aussitôt l’empyrée, sans doute pour se préserver des anti-français que nous sommes. Pétain, qu’il défend (et tel est don droit), en est l’exemple. Circonstances d’exception me rétorquera-t-on. Soit. C’est bien leur seul talent : prendre le commandement d’un champ de ruine.
        Oh vraiment, nous ne les méritons pas, tant ils nous surprennent divinement.
        On se demande à la vue du bilan ce qui motive tant de mépris et d’intransigeance doctrinale.


      • vote
        micnet micnet 3 mai 17:47

        @Qamarad

        Bonjour à vous et ravi de vous relire !

        Petite précision (et meme une ’grande’) : contrairement à Abauzit, je ne suis pas un admirateur de Pétain, même si j’estime qu’en faire le "diable absolu" tel que nous le rabâche le système est totalement délirant.

        Et contrairement à Abauzit toujours, je reste un admirateur de De Gaulle et ce seul exemple me paraît constituer une parfaite réponse à votre message smiley


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 18:05

        @micnet et MaQiavel,

        Bon, vous voyez que ce n’est pas évident pour communiquer, personne n’est d’accord sur le sens à donner à ces mots.  smiley

        Si vous voulez juste dire que la politique humaine, comme tout l’univers, peut se se concevoir comme un couple de principes opposés, pourquoi pas... Mais vous pouvez aussi bien l’appelez Ciel et Terre, Un et Multiple, Yin et Yang, etc. 

        Gauche et Droite, ça fait un peu handicapé après une attaque cérébrale (hémiplégie).


      • 1 vote
        Qamarad Qamarad 3 mai 18:09

        @micnet
        Je sais ce qui vous sépare. Seulement, je doute que, rebut du camp national qu’il est sous l’étendard de saaaaaainte Jeaaaaaane d’arc, on n’en tire quelque-chose de bon : de manière générale, cette école d’ultras n’a jamais rien produit de probant. Il y avait bien son passage sur méta TV, à la vérité fort intéressant (sur l’aristo-démocratie), mais ma foi, la nature a repris ses droits.


      • vote
        micnet micnet 3 mai 18:17

        @Qaspard Delanuit

        "Bon, vous voyez que ce n’est pas évident pour communiquer, personne n’est d’accord sur le sens à donner à ces mots. "


        ---> Pourtant je le redis, la définition qui est proposée ici est historique, je n’invente rien ! On a le droit d’avoir d’autres definitions mais moi je préfère m’attacher à la definition d’origine.

        Ce qui crée la confusion, c’est que la "droite" au sens originel du terme a disparu de l’échiquier politique. Partant de là, vous avez en partie raison : puisque c’est la gauche qui gouverne en Occident, le clivage gauche/droite, dans ce sens là, n’a effectivement plus de raison d’être


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 18:27

        @micnet
        "Pourtant je le redis, la définition qui est proposée ici est historique"

         

        Ce n’est pas moi qui vais vous contredire, je n’utilise pas cette terminologie.  smiley


      • vote
        maQiavel maQiavel 3 mai 18:41

        @Qaspard

        Pour moi le terme « gauche » ou « droite » n’a pas d’importance particulière, on pourrait les nommer « wrang » et « zorglub » que ca m’indifférerait.

         

        Disons que je perçois des représentations différentes de la société qui s’appuie sur des valeurs et des principes et qui ce sont ces représentations que je nomme ainsi. On peut les nommer autrement, peu m’importe mais je ne percevais pas ces représentations il y’a quelques années lorsque je disais que la  gauche et le droite n’existent pas et je les perçois aujourd’hui.

         

        @micnet

         

        -Ce qui crée la confusion, c’est que la "droite" au sens originel du terme a disparu de l’échiquier politique.

         

        ------> Pareil, pour moi, c’est une vision très caricaturale.

        Certes, le clivage gauche / droite politique ne veut rien dire mais mettre à gauche tout le personnel politique est selon moi largement exagéré. Il y’a des hommes politiques de droite qui ne sont pas forcément aussi extrême qu’Aubauzit (je me demande même s’il est possible d’être plus à droite qu’Aubauzit).



         


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 18:52

        @maQiavel
        "Pour moi le terme « gauche » ou « droite » n’a pas d’importance particulière, on pourrait les nommer « wrang » et « zorglub » que ca m’indifférerait."

         

        Peut-être qu’en définissant cette opposition que vous ressentez, vous trouverez des mots mieux adaptés, prêtant moins à confusion, qui traînent moins de casseroles derrière eux. 


      • vote
        maQiavel maQiavel 3 mai 19:26

        @Qaspard Delanuit

        Je vais décrire :nous vivons depuis à peu près 500 ans une fantastique révolution sociale aussi importante que la révolution néolithique qui elle a pris des millénaires : je lui donnerai le nom de « Modernité ». Cette Modernité a transformé les structures psychologiques et justement l’une de ses caractéristiques est de les changer en permanence, tout est toujours mouvant.


        Les notions de « gauche » et de « droite » (quelque soient les noms qu’on veut leur donner) se définissent principalement par rapport à la Modernité : la gauche est en quelque sorte l’accompagnement de ce mouvement, c’est ainsi qu’elle est synonyme de « progrès » alors que la droite s’oppose à ce mouvement, raison pour laquelle elle est synonyme de « réaction ».

        On n’accompagne pas et on ne s’oppose pas à ce mouvement permanent qu’est la Modernité de la même façon selon les époques : c’est ainsi que l’homme de gauche (ou de droite) du XVIII ème siècle est très différent de l’homme de gauche (ou de droite) du XIX ème siècle qui lui-même très différent de l’homme de gauche (ou de droite) de notre époque, qui sera très différent de l’homme de gauche (ou de droite) dans 100 ans. 

        Mais malgré les différences de valeurs suivant les époques, les principes constituent un socle commun. Pour le dire autrement, les principes de gauche et de droite déterminent comment on vit les valeurs de gauche et de droite selon les époques.
        Je vais prendre un exemple de principe et me limiterai à celui là dans mon commentaire (il en existe d’autres) : à droite, le principe hiérarchique et à gauche, le principe égalitaire.

        Un exemple :

        L’imaginaire de droite est inégalitaire, d’ où une certaine sacralisation de la hiérarchie, la société idéale qui est à construire pour l’homme de droite ne peut se concevoir sans l’idée d’une hiérarchie vertueuse. Idem pour l’imaginaire de gauche et l’égalité. Bien sûr, la droite n’est pas homogène, la gauche non plus. Par exemple vous avez à droite des tarés de la hiérarchie comme vous avez à gauche des tarés de l’égalité. Entre les deux vous avez des tas de nuances.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 3 mai 19:28

        On fait souvent intervenir les notions de souveraineté et de mondialisme pour expliquer que ces notions sont obsolètes : soit on est souverainiste, soit on est mondialiste, le reste n’ayant aucune importance.

        Pourtant, la souveraineté et le mondialisme sont des moyens et non des fins en soi. Pour déterminer le clivage gauche /droite il est fondamental de poser la question des fins : quel projet de société défendons nous ? A quoi serviront ces moyens que sont la souveraineté ou le mondialisme ? Et on constatera que ces projets de sociétés s’articulent généralement autour des principes et des valeurs de gauche ou de droite.

        Deux personnes peuvent considérer que la taille de la communauté politique est la nation, ce sont donc tous deux des souverainistes nationaux. Mais si l’un est de gauche, il insistera sur la souveraineté nationale incarnée par le peuple tandis que son acolyte de droite insistera sur la souveraineté nationale incarnée par une élite éclairée ou par un despote éclairé.

        Deux autres personnes peuvent considérer que taille de la communauté politique est l’Europe (ou le monde), mais si l’un est de gauche, il insistera sur la notion de souveraineté populaire tandis que son acolyte insistera sur la souveraineté d’une élite éclairée (pas forcément dans le discours mais dans les faits, via la promotion d’institutions technocratiques).

        Cette description permet de constater qu’en plus du clivage gauche /droite, notre époque a vu naître des courants qui s’opposent au sein de la gauche ou de la droite sur la taille de la communauté politique à envisager. Mais ils ne remettent pas le clivage en question.


      • 1 vote
        izarn 11 mai 00:06

        @maQiavel
        La gauche et la droite évoluent selon les époques. La gauche sous la IIIieme République, avant l’apparition des socialistes, était extrement libérale et avec un égalitarisme extremement faible malgrés le blabla de ces chers policards de l’époque....Ils étaient meme vaguement racistes, colonialistes, affairistes, antisémites....

        Alors l’égalité la dedans ça nous fait rigoler...

        Bref aujourd’hui on dirait : Tous des Soros !

        Donc pour etre clair, il reste un seul clivage droite gauche considérable, c’est l’idéologie marxiste et l’apparition du communisme bolchevique, puis aprés 1945, maoiste. La je suis d’accord ! Ca clive total !

        Ca c’est du clivage pour de bon ! C’est pour cela que grace à l’URSS, droite/gauche en démocratie libérale, ça continue à nous faire bien rigoler.

        Le clivage droite gauche a bel et bien disparu dans le fascisme ordo-libéral. Ou le clivage n’est que spectacle et mise en scène pour les anes.

        Ou tous les politicards sont les memes , aux ordres de la finance globalisée. Puisque le pouvoir de la bourgeoisie est la.

        Alors effectivement il existerait un autre clivage : Revenir à Louis XVI. Mais la on tombe chez les cinglés...

        Amen !


      • 7 votes
        Lord Volde Lord Volde 3 mai 11:22

        Ce gugusse, adepte zélé de la censure et du bâillon, ne m’inspire aucune confiance. J’ai le sentiment que son "être vulgaire mercantile" est en mission commandée d’infiltration et de sédition à l’instar d’un agent des services secrets du Fion.
        Vous noterez ce particularisme partagé de manière commune avec les faussaires et les semi-dissidents promus par le système et les médias dominants, qu’il se garde à bon entendeur d’évoquer les choses qui fâchent et qu’il s’abstient de mettre les deux pieds dans le même plat. Les sujets essentiels ne sont jamais abordés. Sous des dehors nationalistes, voire identitaires, Adrien Abauzit se fait le chantre de l’histoire nationale en vantant les mérites de certaines figures hauts en couleur de la France en action en réhabilitant l’impérialisme napoléonien et une partie de la France dite collaborationniste. Il faut bien donner des gages de crédibilité pour s’introduire dans les milieux et les cercles nationalistes, patriotiques ou identitaires, ce qui offre l’avantage d’éviter le soupçon et la défiance tout en grimpant les échelons en vue d’arborer rapidement le titre de capitaine.

        Adrien Abauzit, avocat à la cour d’appel de Paris, enregistré au barreau sous le n° de vestiaire xxxxx, travaille sans rencontrer de difficulté particulière avec ses confrères et l’ordre des avocats, et ce, contrairement aux avocats qui ont eu l’audace de défendre les personnalités marquées au fer rouge par le lobby sioniste, les médias dominants et le régime politique de la république maçonnique.

        Adrien Abauzit ne dissimule pas son exécration à l’encontre de Dieudonné et Alain Soral, lui qui, par ailleurs, ne dénonce jamais le pouvoir de la banque, de la transnationale et du puissant lobby dont-il-ne-faut-surtout-pas-prononcer-le-nom.

        Il parle de ce qui intéresse la faiblesse majoritaire de l’opinion publique : la réhabilitation du roman national dirigée contre la plèbe migratoire nomade appelée en renfort par le grand capital avec la bénédiction des partis politiques gauche/droite et des gouvernements de l’alternance gauche/droite.

        Son pseudo-combat nationaliste est parcellaire et s’arrête à la frontière où le grand capital trône en maître absolu et tient dans sa main droite le gouvernement, les institutions, la recherche, l’économie rentable et la finance et dans sa main gauche, l’éducation nationale, l’enseignement supérieur, les ONG, les lobbys homosexuels et féministes et les associations droitsdelhommiste et antisémites.

        Il incarne la chute de celui qui ne voulait pas aller jusqu’au bout de la logique et qui était vraisemblablement une pièce rapportée, à savoir le général Boulanger ou le boulangisme.  
         
          


        • 3 votes
          Satire Satire 3 mai 18:20

          @Lord Volde
          Reprenez votre souffle et respirez my Lord ! Vous vous êtes trop surmené, d’un coup !


        • vote
          izarn 11 mai 00:21

          @Lord Volde
          Ne confondons pas l’impérialisme ancien de Bonaparte, par les armes et la loi, avec le stade ultime du capitalisme ; l’imperialisme (Lénine). Mais c’est un impérialisme de l’argent, ou les armes et la loi servent uniquement le capital. Pas le tyran, ni l’empereur, qui s’ils existent encore (Le Kaiser, le Tsar) n’ont plus qu’un pouvoir de representation théatrale.

          Du moins comme les premiers capétiens, limités à leur propre domaine personnel...

          Etrange retour aux origines...


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 11:47

          Le clivage DG n’a aucun sens pour moi.


          1. Personnellement, je ne suis pas latéralisé idéologiquement (impossible pour moi de dire si je suis D ou G). 

          2. Je n’ai aucun souci avec le fait que des personnes trouvent du sens dans cette latéralisation idéologique, mais je constate qu’elles n’y trouvent pas le même sens, loin de là.

          3. Je n’utilise donc pas cette terminologie car :

          a.) elle ne me permettrait pas de penser le réel tel que je le perçois 
          b.) elle ne me permettrait pas de communiquer avec ceux qui l’utilisent puisqu’ils ne sont pas d’accord sur le sens à lui donner. 

          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 3 mai 11:55

            @Qaspard Delanuit ou celui qui...

            pérore inutilement comme il respire ou chie naturellement. Parler pour ne rien dire, résume idoinement ce besoin irréductible de s’extérioriser par tous les bouts de ses orifices.


          • vote
            Le Trancheur (---.---.234.2) 3 mai 12:17

            @Qaspard Delanuit
            Simple, êtes vous raciste et/ou antisémite ou non ? Et vous saurez de quel bord vous êtes et si vous êtes toujours toléré dans l’axe républicain. Pas difficile de savoir où se situe la gauche et la droite à partir d’un certain âge.


          • 4 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 12:20

            @Lord Volde
            "ce besoin irréductible de s’extérioriser par tous les bouts de ses orifices".

             

            Merci de confirmer le bon choix de mon avatar. 


          • vote
            micnet micnet 3 mai 12:40

            @Qaspard Delanuit

            Je pense que le clivage gauche-droite est tout à fait pertinent dans la mesure où on l’envisage de manière dialectique ! Ce n’est pas parce que peu de gens peuvent être intégralement étiquetés à gauche ou à droite que cette distinction n’est pas pour autant pertinente. Nous naviguons tous à des degrés divers entre ces 2 pôles extrêmes

            " elle ne me permettrait pas de communiquer avec ceux qui l’utilisent puisqu’ils ne sont pas d’accord sur le sens à lui donner. "

            ---> Cette terminologie est très claire car elle correspond à une définition historique précise. Malheureusement, son sens a été progressivement dévoyé d’où l’extrême confusion dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui et qui laisse effectivement à penser que ladite terminologie n’a plus de sens !


          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 3 mai 12:42

            @Qaspard Delanuit

            Le miroir de ton avatar reflète la terrible vacuité de ta puérile et insignifiante existence. Ton goitre grisâtre est si immense qu’il imprègne tout sur son passage.

            On ne voit que le gris reflet de ton sublime et démentiel goitre.


          • 3 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 12:56

            @Lord Volde

            Peut mieux faire, il y a une répétition. (Un peu d’application !)


          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 3 mai 12:56

            @micnet

            Il est vrai que si je tourne à gauche, je ne vais pas à droite et réciproquement. Toutefois, tous les chemins mènent à Rome, autrefois capitale de l’empire où les droites et les gauches confluent et finissent en une unique source d’alignement.

            Le bon sens près de chez vous.

            Tu as encore fait quelques progrès, mais il reste encore un long chemin à faire pour parvenir à tes fins. 


          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 3 mai 12:57

            erratum : d’alignements


          • 1 vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 3 mai 12:58

            @micnet
            "Cette terminologie est très claire"


            Vous voulez dire pour les personnes qui ont passé 72 heures à discuter pour se mettre d’accord sur ce que cela signifie (et avec quoi un ami qui démarque dans la discussion ne sera pas d’accord.)   smiley


          • 1 vote
            Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 3 mai 12:59

            @micnet

            ---> Cette terminologie est très claire car elle correspond à une définition historique précise. Malheureusement, son sens a été progressivement dévoyé d’où l’extrême confusion dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui et qui laisse effectivement à penser que ladite terminologie n’a plus de sens !

            .

            Bonjour Micnet,

            .

            Elle avait peut être un sens quand la marche du monde était encore "locale" pas mondiale. Aujourd’hui que signifie droite/gauche au niveau mondiale ? Ceux qui pillent la terre pour leurs uniques profits au détriment de la planète et de milliards d’autres individus seraient donc de droite, ou d’extrême droite ? Quand 83 personnes possèdent plus que la moitié de l’humanité, comment appelle t’on cette situation inédite ? Des supra dictateurs qui ont fait une OPA sur la planète terre et qui dispose du vivant à leur guise parce qu’ils ont les lois pour eux, faites par leurs serviteurs qu’ils ont patiemment mis en place, achetés, corronpus ? Cew n’est inédit que parce que l’ampleur du phénomène est inédit, un chef de village africains qui se gonfle la panse pendant que les villageois se meurent serait différent des 1% d’occidentaux qui se gavent sur notre dos non par méritocratie mais par héritage ou par le jeu du casino géant qu’est devenue la finance internationale à l’instar d’un Soros ?

            .

            C’est quoi la gauche ? C’est quoi la droite ? Si on regarde l’histoire la gauche a été à l’origine de plus grandes catastrophes humaines que la droite, et pourtant on nous serine que c’est le camp du bien à longueur de plateaux tv, on condamne un hitlérien, jamais un stalinien, on applaudissait les maoïstes on condamnait les mussoliniens.

            .

            Tout ceci n’est que vaste mascarade, les mots n’ont plus de sens et on peut tergiverser et débattre pendant des heures que cela ne résoudra rien, la seule réponse à cette question, c’est la confrontation au réel.

            .

            Tu milites pour accueillir tous les migrants ? Tu prends des migrants chez toi, là ça clairsèmera directement les rangs des humanistes autoproclamés.

            .

            Tu milites pour un retour au troisième reich ? Et bien tu va tester en premier les camps de travail avec barbelés et miradors car tu ne corresponds pas du tout à tes propres critères de "pureté", là aussi les rangs des nostalgiques des dictatures à l’ancienne se réduiront à peau de chagrin assez rapidement.

            .

            Seul le réel et les actions face au réel, déterminent la valeur d’un homme, d’une femme, les discours c’est bien joli quand ce n’est jamais suivi d’actes, avec tout ce que cela implique autant dans la souffrance qu’en récompenses.


          • 5 votes
            micnet micnet 3 mai 13:04

            @Lord Volde

            C’est très aimable à toi de m’encourager mais tu m’excuseras par avance de ne pas te suivre car tu m’entrainerais non pas à gauche ni à droite... mais vers le bas !

            Ceci dit, tu as encore fait quelques progrès mais il reste encore un long chemin à faire pour parvenir à une certaine hauteur smiley


          • 3 votes
            micnet micnet 3 mai 13:25

            @Gaston Lagaffe

            Bonjour Gaston

            En fait, tu as tout résumé dans ta première phrase :

            "Elle avait peut être un sens quand la marche du monde était encore "locale" pas mondiale. Aujourd’hui que signifie droite/gauche au niveau mondiale ?"

            ---> Et bien justement, ce Nouvel Ordre Mondial, eut égard à la définition donnée, est la démonstration du triomphe de la gauche ! Qu’est-ce que la gauche ? C’est l’avènement de "l’Homme Nouveau", c’est à dire que c’est l’Homme qui est Dieu ! C’est donc une vision matérialiste, et le triomphe de la matière se concrétise, in fine, par le triomphe de l’argent ! Vouloir en finir avec toute forme de verticalité et de spiritualité qui plaçaient l’Homme à sa juste place au sein de la Nature conduit tout à fait logiquement à ce que nous vivons aujourd’hui à l’échelle mondiale ! En énonçant tout ceci, je n’invente rien, cela se trouve dans le livre de la Genèse et cela porte le nom de "péché originel" !

            Bref, si l’on accepte de vouloir reconsidérer les notions de "gauche" et de "droite"en se reportant à la definition d’origine, à ce moment là, ce qui arrive aujourd’hui devient tout de suite beaucoup plus clair !


          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 3 mai 13:47

            @micnet

            Fieffé coquin, tu sais mieux que quiconque pour avoir goûté de mon épée courroucée répondant au nom légendaire de Destinée combien je te suis supérieur dans tous les compartiments de l’activité humaine nobiliaire où notamment l’intelligence discursive et l’art du bretteur tiennent leurs quartiers de noblesse et ne se laissent abuser par aucune malice, ni aucun faquin.

            Les manants de ton acabit sont traités à la hauteur de leur mérite et le tient reste tristement cantonné à la superficialité et aux trompeuses apparences de l’homme sans qualités.


          • 3 votes
            Lord Volde Lord Volde 3 mai 13:52

            @micnet

            Ce minus habens de micnet n’a jamais tenu dans sa pogne le moindre ouvrage de René Guénon et ose parler du règne de la quantité et du besoin essentiel de spiritualité dans la quête humaine.


          • 5 votes
            micnet micnet 3 mai 13:54

            @Lord Volde

             smiley smiley ! En tout cas, tu ne manques pas d’humour, même de manière involontaire. Merci pour le fou-rire smiley


          • 2 votes
            micnet micnet 3 mai 14:00

            @Lord Volde

            "Ce minus habens de micnet n’a jamais tenu dans sa pogne le moindre ouvrage de René Guénon "

            ----> C’est sans doute pour ne l’avoir jamais lu que je lui avais consacré un article (qui avait eu un certain succès d’ailleurs smiley.

            "http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/la-crise-du-monde-moderne-vue-par-45933

            Décidément, tu n’as pas de bol avec moi. Essaie encore une fois mon petit Lord smiley


          • vote
            maQiavel maQiavel 3 mai 14:19

            @micnet

            -Qu’est-ce que la gauche ? C’est l’avènement de "l’Homme Nouveau", c’est à dire que c’est l’Homme qui est Dieu ! Vouloir en finir avec toute forme de verticalité et de spiritualité qui plaçaient l’Homme à sa juste place au sein de la Nature 

             

            ------> Je trouve votre vision de la gauche assez caricaturale, elle me fait d’ailleurs penser à Aubauzit. On peut être chrétien et de gauche. Mais bon j’imagine que pour Aubauzit qui est extrêmement radical (plus extrême que radical à mon avis) c’est impossible, ces faux chrétiens sont sans doute des adeptes de Lucifer dont la mission est de porter la confusion.

            Mais bon , les personnes qui ont des postures extrêmes comme Aubauzit ont souvent en réaction une représentation extrême de ce qu’ils combattent.


          • 1 vote
            micnet micnet 3 mai 14:32

            @maQiavel

            Je vais préciser ma pensée : j’estime qu’un "monde de gauche exclusif" comme celui que nous vivons aujourd’hui, c’est à dire un monde exclusivement matérialiste, est un monde totalitaire qui nous mène tout droit à la catastrophe. Mais j’estime tout autant qu’un "monde de droite exclusif" serait tout aussi totalitaire et nous nènerait également à la catastrophe.

            Je ne suis pas certain qu’Abauzit pense ça ! Si je tape autant sur la gauche, c’est parce que la droite, au sens où je viens de la définir, a totalement disparu de l’échiquier politique (même si elle est encore présente et souhaitée par beaucoup de gens au sein de la société).

            ---> Nous vivons dans un monde occidental totalement matérialiste, et dénoncer cet état de fait ne me paraît pas "cariciatural", si ?

            "On peut être chrétien et de gauche"

            ---> Je suis d’autant plus en accord avec cette phrase que le message et la personne de Jésus me semblent être une parfaite synthèse du "materiel" et du "spirituel", c’est à dire de la gauche et de la droite. Mais encore une fois, nous vivons à une époque où la veritable spiritualité a été totalement écartée de nos sociétés occidentales et c’est bien là le drame...


          • vote
            maQiavel maQiavel 3 mai 16:50

            @micnet
            Je ne pense pas qu’on vive dans un monde de gauche exclusif et je ne pense pas qu’on puisse assimiler la gauche au matériel et la droite au spirituel. 

          

          Ajouter une réaction


            Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

            Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



          FAIRE UN DON

          :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

          (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

          Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

          Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

          Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

          Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

micnet

micnet
Voir ses articles







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique