• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Théo : chronique d’un fiasco qui n’en finit pas

Affaire Théo : chronique d’un fiasco qui n’en finit pas

L'affaire remonte au 2 février où lors d'une arrestation musclée le jeune Théo aurait subit des sévices physiques lui valant hospitalisation, qualifiée de viol, puis de violence policière, l'affaire est depuis portée en justice mais entretemps la banlieue du 9-3 s'est embrasée par "solidarité" et l'intervention maladroite des politiques (visite de Hollande à Théo le 7 février) n'a certainement pas contribué à apaiser les tensions, au contraire les violences depuis le début non seulement ne cessent pas mais vont crescendo, se répandant un peu partout dans les cités en France !

 

 

 

Sur cette vidéo toute récente (15 février) on voit des bandes de jeunes se diriger à toute vitesse vers un véhicule de police pris en chasse, effet saisissant !

 

 

 

Récemment (12 février) le magasin Franprix de ce commerçant a été complètement mis à sac, vandalisme généralisé par solidarité pour Théo ?

 

 

 

Une manifestation le 11 février "en soutien à Théo" devant le tribunal de Bobigny a dégénéré. Plusieurs voitures ont été brûlées et le siège du département de la seine Saint Denis a été vandalisé. Prémices d'une guerre civile ?

 

Tags : France Violence urbaine Justice François Hollande Banlieue Police Communautarisme



Réagissez à l'article

107 réactions à cet article


  • 4 votes
    Qiroreur Qiroreur 16 février 18:16

    Pour les seules nuits du 7 au 11 février, une synthèse de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), que nous avons pu consulter, comptabilise environ 200 voitures incendiées, 160 conteneurs brûlés, une soixantaine de jets de projectiles et une quarantaine de tirs de mortiers, pour un total de 108 interpellations(1).

    • Argenteuil (12/02/2017) : Une centaine de manifestants, 1 bus caillassé (chauffeur blessé et hospitalisé), poubelles et voitures incendiées, affrontements avec la police, 11 interpellations

    • Mantes-la-Jolie (12/02/2017) : 39 tirs de défense de la police face à une soixantaine de jeunes

    • Nanterre (12-13/02/2017) : Caillassage de la police, tags « policiers violeurs », cocktail molotov

    • Bobigny (11-12/2017) : Une Banque Postale et la gare routière saccagées, deux magasins Franprix vandalisés et dévalisés, un Mc Do détérioré, une station service BP et un garage Speedy vandalisés et volés, un groupe scolaire dégradé et fouillé

    • Torcy ( 12-13/02/2017) : Importantes dégradations, l’office municipal d’animation de la cité caillassé et incendié

    • Villepinte (7-8/02/2017) : Une pelleteuse et un chantier de médiathèque incendiés, un camion de pompiers caillassé

    • Tremblay-en-France (7-8/02/2017) : 1 bâtiment scolaire et 1 bâtiment de la police municipale détériorés

    • Aulnay/Bois (7-11/02/2017) : 23 voitures et 5 conteneurs incendiés, un bus endommagé (chauffeur choqué)

    • Les Ulis (13/02/2017) : caillassage d’un véhicule de police en patrouille par 30 individus, attaques du commissariat (pierres, bouteilles en verre et un cocktail molotov qui ne s’est pas incendié), 3 arrêts de bus détruits, 3 véhicules de police dégradés. Françoise Marhuenda, maire (SE) des Ulis, se dit scandalisée : « Le service éducation, qui se trouve à proximité des locaux de la police municipale, a aussi subi des dégradations. Ces violences gratuites contre des policiers qui sont là pour la protection du public sont révoltantes. Je n’en connais pas les raisons et il est difficile de dire si cela a un lien avec les événements d’Aulnay. ». D’autres témoignages indiquent que ces attaques sont bien lés à l’affaire Théo.

    • Bondy et à Epinay-sur-Seine (12-13/02/2017) : jets de projectiles et d’engins incendiaires(2)

    • Drancy (12-13/02/2017) : Un groupe d’une cinquantaine de jeunes du Blanc-Mesnil (commune voisine) sont allés à Drancy avec des barres de fer. Ils ont cassé sept voitures et la vitre d’une crèche a été brisée d’un coup de marteau, notant que les interpellés étaient tous mineurs.(3)

    • Deuil-la-Barre (13-14/02/2017) : 11 interpellations(4)

    • Elancourt (13-14/02/2017) : 2 interpellations(4)

    • Chanteloup-les-Vignes (13-14/02/2017) : 5 voitures incendiées (8 en tout dans le département des Yvelines), une cinquante de policiers pris pour cibles de jets de projectiles et de cocktails molotov, le portail du bureau de police a été attaqué à la voiture bélier(4)

    • Nanterre (13-14/02/2017) : la police qui intervient sur des incendies de véhicules est prise à partie par une trentaine d’individus cagoulés(4)


    Cette liste n’est pas exhaustive. Rien que dans la nuit de dimanche (12/02) à lundi (13/02), une cinquantaine d’incidents ont été recensés dans une trentaine de communes de la banlieue parisienne.

    A Marseille il y a eu des débordements également à la gare St Charles et dans le quartier de la Plaine le 10/02/2017.

    Un bus de touristes sud coréens a été pris d’assaut en marge des manifestations à Bobigny, samedi dernier. 5 agresseurs seraient montés à bord dans le car bloqué dans la circulation aux abords de la manifestation. Des touristes auraient été giflés et volés (cartes bleues, liquide, billets de train Eurostar). Avant de partir les agresseurs auraient tenté de mettre le feu au bus. Choqués les touristes ont refusé de sortir du car rapporte le chauffeur. L’ambassade de Corée déconseillerait désormais de se rendre dans certaines villes de Seine-Saint-Denis(5).

    « Il y a encore des incidents, des incendies de véhicule et de poubelle, mais j’ai le sentiment, d’après ce que me disent les autorités préfectorales notamment, qu’on est plutôt à la décrue », a dit Stéphane Troussel, président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis (PS)

    La question posée à l’article précédent reste en suspend. Un préfet le dit : « Le risque de contagion ne saurait être négligé. » D’autant que la liste des grandes villes françaises où se déroulent des manifestations s’allonge : Nantes, Rennes, Bordeaux, Rouen, Toulouse, Marseille, avec souvent des débordements à la clé(6).


    Une vidéo avec un message intelligent : https://www.youtube.com/watch?v=bfPbdUNZDKY



    • 11 votes
      Hieronymus Hieronymus 16 février 18:33

      @Qiroreur
      merci pour ce long palmarès qui aurait plutôt tendance à foutre la sinistrose

      on observe un déferlement renforcé de violence à compter du 7 fév. soit après la visite du (p)résidu national au chevet de Théo ce qui démontre que loin d’apaiser les violences, la visite du nul de l’Elysée a au contraire galvanisé l’ardeur des casseurs, ces derniers y voyant (non sans raison), un blanc seing accordé par le pouvoir en place face à leurs exactions en tous genres

       smiley


    • 4 votes
      Zatara Zatara 16 février 21:08

      @Qiroreur
      Merci Qiroreur, du bon boulot


    • 5 votes
      #WorldPeaceNow* Pilule Rouge 16 février 22:06

      @Tous

      On peut remercier l’UMPS pour ce chaos, et je pense que ce n’est que le début...

      La même chose se produira en France que ce qui se passe aux USA avec Trump si le FN est élu. Tant mieux, il faut draîner le marécage de la racaille d’en haut et d’en bas au plus vite !

      "Jeanne, au secours !"


    • 6 votes
      Norman Bates Norman Bates 16 février 22:27

      @Pilule Rouge

      "On peut remercier l’UMPS pour ce chaos"

      Un peu merci, aussi, à cette matraque qui s’est retrouvée dans un orifice anal sans y être invitée...


    • 2 votes
      guepe guepe 16 février 22:41

      @Norman Bates

      Qu’est ce qu’on en a à faire des orifices anaux qui se dilatent ? Il y en a déjà bien assez !

      La plupart font ça pour exprimer leur amour.....
       smiley


    • 5 votes
      Alren Alren 17 février 13:15

      @Pilule Rouge

      En absolvant à l’avance toutes les provocations et violences policières, Le Pen accentuerait au contraire le chaos jusqu’à l’insupportable, avec pertes de vies humaines.

      La haine est mauvaise conseillère. Or le FN c’est d’abord la haine, comme pour tous les partis d’extrême-droite.


    • 4 votes
      yoananda yoananda 17 février 14:56

      @Alren
      bizarre moi je trouve que c’est plutôt toi le haineux envers les frontistes et assimilés.

      Tu connais le dicton : qui veut tuer son chien l’accuses d’avoir la rage.

      Pourquoi cette empathie sélective ?


    • 7 votes
      Hieronymus Hieronymus 16 février 18:18

      bonjour à Tous

      il m’a semblé impossible de ne pas revenir sur la tragédie qui agite actuellement les banlieues françaises et que nos autorités tachent lachement de minimiser, à savoir le déferlement de violence dans les cités surtout en région parisienne suite à l’affaire Théo, qui date désormais d’il y a 2 semaines !

      il faut insister sur le fait que les violences, loin de s’atténuer, vont au contraire dans le sens d’un renforcement comme en témoignent les vidéos ci-dessus, c’est désormais chaque jour son lot d’agressions et de dégradations, de vols, de pillages, de saccages, absolument rien de rassurant ni d’apaisant !

      voici le commentaire politique que j’ai trouvé le plus juste par sa brièveté (on peut oublier au passage l’éloge du progamme du FN)

      https://www.youtube.com/watch?v=LAg6lquCkSo

       smiley


      • 3 votes
        Qiroreur Qiroreur 16 février 18:34

        @Hieronymus
        Bonjour, 

        Je suis partagé sur ceci "il faut insister sur le fait que les violences, loin de s’atténuer, vont au contraire dans le sens d’un renforcement". Je pense que je referai un article en début de semaine prochaine (un SitRep sur nos banlieues ?) en fonction de l’intensification ou pas de ces émeutes. Les pillages de magasins relèvent de l’opportunisme crapuleux habituel. J’ai franchement de la peine pour ces pauvres commerçants qui perdent tout alors qu’ils n’ont rien fait(c’es la même histoire que ce tunisien qui s’est installé dans un quartier de St Denis et qui a été obligé de fermer suite à d’innombrables vols, menaces et agressions particulièrement violentes). Une des supérettes de ma ville a fermé parce que tous les soirs des "jeunes" rentraient à 10 dedans pour voler et se comporter mal. Le patron éyait obligé d’enfermer les clients à l’intérieur àl’heure de la fermeture en attendant que les sauvageons se dispersent. Lassé de cette situation il a jet l’éponge. C’est fini, plus de supérette dans le quartier. La racaille a gagné 


      • 7 votes
        Hieronymus Hieronymus 16 février 20:14

        @Qiroreur
        j’ai vu la vidéo, il y a une engeance épouvantable, à l’évidence une beurette (j’y peux rien, c’est comme ça) à 1’42", dénommée Soraya, franchement elle fait peur


      • 5 votes
        Qiroreur Qiroreur 16 février 21:02

        @Hieronymus
        On en avait discuté il y a qq temps avec MaQ qui la trouvait détestable aussi... voilà où on en est : un honnête commerçant qui se fait défoncer la gueule et des gens, comme cette pauvre sotte, qui trouvent que c’est normal au fond. Ceci dit je me méfie naturellement des réactions collectées par Tf1 et à mon avis tout le monde dans le quartier ne partageait pas l’opinion de cette idiote...


      • 9 votes
        Hieronymus Hieronymus 16 février 21:47

        @Qiroreur

        sans doute cette Soraya ne doit pas être très intelligente mais elle me fait surtout l’impression d’une personne méchante, et oui la méchanceté ça existe...


      • 6 votes
        yoananda yoananda 16 février 22:43

        @Qiroreur
        Les pillages de magasins relèvent de l’opportunisme crapuleux habituel"

        Je te garanti que ce n’est pas habituel partout. Je dirais même que c’est une sorte de signature.


      • 3 votes
        le celte le celte 17 février 09:11

        @Hieronymus

        Dans la vidéo, la dernière phrase : "....et bien sûr des libertés individuellessmiley

        Bien sûr, y a qu’a armer mieux et plus, surveiller mieux et plus, pourquoi pas instaurer aussi un couvre-feu après 22h, et foutre une matraque dans le uc blanc ou noir de tout récalcitrant à la provocation légalisée, pour que tous ces "bourgeois" blancs ou noirs effarouchés puissent continuer à vider le stock des ressources humaines de la planète.

        C’est une approche détestable pour une société que l’on voudrait lumineuse et c’est marcher dans les pas du grand capital qui se souci guère de ces détails, pour lui. la soumission est un vecteur de rentabilité./

        La racaille des banlieues est à l’image de la racaille qui nous gouverne. Quand des flics taxent les revenus illicites des dealers on comprend que la barrière ordre/désordre puisse s’effondrer.

        Je ne suis partisan d’aucun camps, mais sur le terrain c’est un échange provocateur permanent. Cette merde institutionnalisée est maintenant profondément ancrée dans tous les esprits, esprits que le mensonge médiatique alimente tout en cachant les véritables enjeux et desseins d’une "5ème colonne".

        La vision c’est l’art de voir les choses invisible... Jonathan Swift.


      • 2 votes
        Hijack ... Hijack ... 16 février 18:41

        Il semble que les troubles des banlieues ne deviennent une passion pour certains ...
        Je regarde même pas qui a posté le sujet ... mais ces troubles ne sont ni les premiers, ni les derniers. Je conseille aux passionnés de proposer un ministère aux troubles des banlieues de préférence ayant les racailles de ces banlieues comme principaux acteurs/coupables ou victimes/ des jeunes désœuvrés. Face à bcp de connards (jeunes), il n’y que de la mollesse théorique (ordres/lois/sanctions/logiques) ... et parfois des malades des forces de l’ordre qui n’assument pas. Je n’accuse pas tous, mais une bonne partie d’eux ... car en effet, même si contre le Théo, l’un d’eux s’est laissé assouvir ses désordres mentaux ... pourquoi les autres l’ont-ils laissé faire ??? Un seul remède, la loi ... à condition qu’elle soit appliquée.



          • 6 votes
            Hieronymus Hieronymus 16 février 20:07

            @pegase
            que ces ridicules fait divers

            vous êtes sérieux ?

            et quel rapport avec Rémi Fraisse ?

             smiley


          • vote
            pegase pegase 16 février 20:13

            @Hieronymus


            Qu’est ce qu’on en a à faire des voitures qui brûlent ? Il y en a déjà bien assez !

            La plupart font ça pour toucher l’assurance ...


          • 9 votes
            Norman Bates Norman Bates 16 février 20:33

            @pegaz

            "Qu’est ce qu’on en a à faire des voitures qui brûlent ? Il y en a déjà bien assez ! La plupart font ça pour toucher l’assurance ..."

            Puisque "on" ramène toujours tout au pognon, son obsession existentielle, il ne pense pas au type qui retrouve sa bagnole cramée, ce qui l’empêche d’aller au boulot pour nourrir sa famille...l’omniscient sociologue des banlieues a livré sa docte science, il n’y a qu’escroqueries à l’assurance...consternant.. !


          • 7 votes
            Zatara Zatara 16 février 21:12

            @pegase
             mets des gaines sur tes 4 neurones pour éviter les courts-jus....


          • 5 votes
            Norman Bates Norman Bates 16 février 22:29

            @Zatara

            En créditant le nigaud des Vosges d’un capital (il adore ce mot) de 4 neurones je te trouve bien généreux...


          • 5 votes
            guepe guepe 16 février 22:48

            @pegase

            Evidemment ! Ce sont les proprio qui ont brulé leur propre voiture. Visiblement, pegase n’a pas résisté aux derniers orages, il s’est encore fait foudroyé. Une fois ça va, deux fois, et son trop plein d’électricité le mènent à faire de mauvaises connexions neuronales. Respectons le et ne nous moquons pas de ces éjections électriques.

            Bon, je suis d’accord que cette affaire est surmédiatisé, en tous cas, à ce stade de l’enquete mais là, on touche le fond.... Attendons au moins ce qu’en diras le médecin légiste, dans les deux cas évidemment.

            En fait, est ce que l’avocat à la défense a accès aux vidéos des caméras qui ont filmé la scène ?


          • vote
            pegase pegase 17 février 00:52

            Il n’y a vraiment que des fachos de la pire espèce ici smiley

            A part MaQ et quelques autres, sincèrement à votre place je m’inquiéterais ...


            Vous voulez faire quoi ? Tirer dans le tas à la sulfateuse ?

            Les bagnoles qui brûlent ça a toujours existé, ici c’est les restaurants, les discothèques, les établissements commerciaux, généralement pas aux normes, avec de l’amiante, une forte ardoise RSI ..etc ...

            Les casseurs et autres incendiaires ont bon dos ..


          • 7 votes
            Zatara Zatara 17 février 01:10

            @pegase
            t’es vraiment trop c... Caradoc, ce n’est pas parce qu’ il y a des raisons bien plus sérieuse pour se bouger le cul qu’on se doit de passer l’éponge sur ce genre razzia.... tu mets en balance des choses qui n’ont pas à l’être, avec un petit côté Hijack en prime....


          • 5 votes
            lancelot 16 février 19:15

            La gauche pyromane a une part de responsabilité dans tout ca , en mettant en cause le racisme de la police (apres avoir loué la police suite a charlie..) .

            ces jeunes ne cassent pas parce qu’ils sont discriminés mais parce que ce sont des voyous,petites frappes,racailles, dealers voleurs au cv judiciaire deja long comme le bras et qui n’ont aucune conscience civique et politique .

            • 13 votes
              Hieronymus Hieronymus 16 février 20:33

              les socialos sont des salauds, on le savait mais il faut le répéter, depuis le début ils ont laissé sciemment comme à leur habitude pourrir la situation en envoyant constamment des signaux en sens contraire :

              - absence de soutien aux forces de l’ordre, au contraire menaces de sanction de la hiérarchie

              - visite du 1er en chef au chevet du blessé, du jamais vu dans l’histoire de la République, c’est une prise de position directe en faveur des insurgés alors que l’enquête est encore en cours

              - tentatives d’apaisement, en fait reddition en rase campagne avec des visites sur place en vue de "dialogue", réceptions au Ministère des responsables d’association de minorités communautaristes

              en fait partout le gouvernement démontre son abandon de la France méritante et honnête, celle qui travaille et paie des impôts, au profit de nouvelles classes parasites et souvent délinquantes, ce bien sûr dans une optique électoraliste à peine voilée

              les socialos avant de devoir partir et rendre les clefs, ont décidé de laisser brûler le mobilier et tant pis si tout le reste prend feu en même temps, ça n’est plus leur problème

               smiley


              • 4 votes
                Zatara Zatara 16 février 21:18

                @Hieronymus
                je crois aussi effectivement que tout ce qui tourne autour de l’affaire Théo est le summum du cynisme politique, du calcul électoral le plus abjecte. A ce niveau de pourrissement là, même une bactérie de la pire fosse septique n’en voudrait pas........ Ah, vous détestez Hollande, très bien... eh bien, il vous la fait à l’envers. Utilisez le pays à ce niveau là me fou littéralement la gerbe.


              • 1 vote
                Zatara Zatara 16 février 21:19

                @Zatara
                Utiliser le pays à ce niveau là me fou littéralement la gerbe.


              • 10 votes
                Hieronymus Hieronymus 16 février 21:59

                @Zatara
                oui, on a eu droit à tous les poncifs de la culture de l’excuse alors que c’est le message exactement inverse qu’il fallait envoyer, il est évident que toutes les racailles n’ont fait que sauter à pied joint sur ce faux prétexte de la blessure de Théo pour s’en donner à coeur joie question agression, vol, déprédation, etc...

                pourquoi les dirigeants socialistes refusent ils d’admettre cette évidence et font-ils tout l’inverse ? hypothèses probables (et non exclusives l’une de l’autre) :

                - calcul électoraliste, les nouveaux Français afro-musulmans sont le réservoir de voix le plus fiable du PS, grâce à la politique des allocs

                - volonté perverse de pourrir la situation pour les successeurs à qq mois du changement de majorité

                - aveuglement idéologique proche de l’imbécilité (je suis hélas sérieux)

                d’autres hypothèses ? smiley


              • 3 votes
                yoananda yoananda 17 février 00:21

                @Hieronymus
                le projet vivrensembliste de l’empire mondialiste. Il y a beaucoup d’argent derrière pour ses zélotes


              • 2 votes
                Zatara Zatara 17 février 00:30

                @Hieronymus

                Je suis d’accord mais j’aimerai développer

                l’affaire Théo profite d’une sur alimentation par les politiques, la justice et les médias.

                Concernant la justice : le ou la juge qui a choisi la spécification de viol dans la mise en examen, sans élément probant (là où, pour rappel, dans cette autre affaire, alors que le viol est caractérisé sans le moindre doute possible, c’est une mise en examen pour violence)...vous en conviendrez, rien de mieux pour mettre en route les prémisses d’une vendeta populaire avant qu’une enquête sérieuse n’est le temps d’aboutir sur la base d’une bonne haine du flic (monomanie classique tenadance gauchiasse obtue et niaise) Au passage, l’IGPN n’est absolument pas tendre avec ses ouailles lorsqu’elles déconnent....

                Concernant les médias : la caractérisation du viol, en prenant à peine des pincettes pour les moins chaud du buzz, apparaissait, si l’on n’y prend pas garde, et c’est un comble, comme quelque chose de quasiment admis. La justice ayant ouvert la boite de pandore, c’est tout naturellement que les plus couillus de nos journalistes, en ont profité pour élargir le conduit. La caisse de résonance a fait le job autour d’un seul mot : viol. Bien aidé par l’aspect politique.

                Concernant l’aspect politique : entre un ministre de l’intérieur (c’est qui ce type d’ailleurs ?)de compèt’ qui ne fait ni son job, ni une com’ qui remettrait les choses à leurs places (au moins, dans l’esprit), et un président qui pisse dorénavant à la face de tous les français en ayant participer à une visite à l’hosto d’un mec qui a finalement bel et bien frappé des policiers... comment dire... Comme je le disais à Qaspard, il s’agit d’exploiter cette affaire jusqu’au trognon. On cherche par tous les moyens à faire gonfler le FN au dépend de la droite. On y arrive en plaçant le point de pivot idéologique entre la gauche (et finalement, peu importe le candidat) et l’extrême droite...rien ne doit exister au milieu, et cette affaire propose justement le parfait point de pivot idéologique en vue de ce qui est une élection présidentielle à 1 seul tour. Ces cyniques sont capables de laisser le pays s’embraser sur un pari : celui que MLP ne gagnera jamais. Je rajouterai que certains, à gauche, ou, pour être plus précis, issu du PS, seraient ravi d’une hypothétique victoire de Lepen, histoire de se reconstruire une virginité dans l’opposition....


              • 1 vote
                Zatara Zatara 17 février 00:40

                @Hieronymus
                volonté perverse de pourrir la situation pour les successeurs à qq mois du changement de majorité

                C’est tout à fait vrai et je n’ai pas tiqué lors de la première lecture. Hollande a peut être choisi d’être le dernier président issu du PS .... ou alors (pourquoi pas smiley ) :

                https://www.youtube.com/watch?v=anLQIUD-WuY&feature=youtu.be&t=5018


              • 2 votes
                yoananda yoananda 17 février 01:41

                @Zatara
                "le ou la juge qui a choisi la spécification de viol" et pourquoi il/elle se générait ?

                Admettons que l’accusation soit fausse et qu’il/elle ai donc foutu le feu à la France pour rien, qu’elle seraient les conséquences au juste ? Je parie : aucune.

                Alors pourquoi se gêner ?

                J’ai déjà lu des critiques sur le pouvoir trop grand des juges, même pas élus (et donc sanctionnables) comme aux states.

                C’est des gros problèmes de la France.

                Mais je crains que si les temps changent, les juges ne se retrouvent en fâcheuse situation. Le mur des cons ne sera pas oublié par tout le monde.


              • 1 vote
                Zatara Zatara 17 février 07:46

                @yoananda
                il ne s’agit pas vraiment de vrai/faux, et sans parler de son pouvoir, il a "le droit" de faire une mise en examen de ce genre, étant donné la blessure. C’est donc bien plus fin et surtout politique selon moi......Comme tu dis, il n’y aura bien sur aucune conséquence. Les juges qui font de la merde sont mutés, pas sanctionné. Pas comme les flics.


              • 2 votes
                Zatara Zatara 17 février 07:51

                @yoananda

                J’ai écris, plus haut :

                (là où, pour rappel, dans cette autre affaire, alors que le viol est caractérisé sans le moindre doute possible, c’est une mise en examen pour violence)

                C’est donc une différence de 8,5 cm qui caractérise la mise en examen pour viol chez les juges  smiley https://www.youtube.com/watch?v=qQZdP3FbuE8


              • 4 votes
                yoananda yoananda 16 février 22:29

                Mes éléments sur cette affaire :

                 
                1.petite piqure de rappel por les anti-flics primaires et secondaires :
                http://www.courrierinternational.com/article/bresil-la-greve-des-policiers-declenche-une-vague-de-violence
                 
                2. le témoignage du flic mis en cause

                http://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete/affaire-theo-la-version-du-policier-mis-en-examen-pour-viol_1879601.html

                http://www.lepoint.fr/societe/rapports-des-policiers-videosurveillance-comment-theo-a-ete-interpelle-16-02-2017-2105237_23.php

                "On le voit, le récit du policier diffère très sensiblement de celui de la victime. Or il concorde avec les images des trois caméras de surveillance de la municipalité. Le Point a pu lire le compte rendu d’exploitation détaillé minute par minute par l’IGPN, la police des polices, qui, au vu de ces images, avait conclu à l’absence d’intentionnalité de la part du policier. Une conclusion qui avait suscité l’indignation. Reste que ce rapport de l’IGPN ne contredit pas l’audition du policier faite moins de deux heures après les faits, ce qui lui aurait laissé peu de temps pour échafauder un scénario concerté avec ses collègues."

                 

                3. A l’échelle nationale (je précises puisqu’ici certains se font une spécialité de déformer mes propos), on est en état d’urgence et et guerre avec les terroristes mahométans (attentats déjoués presque toutes les semaines) qui se baladent dans nos molenbecks ou les policiers se font cramer.

                Sans parler du flot grandissant d’agressions des français blancs ou juifs, ni des pompiers ou policiers qui se font caillasser plusieurs fois par semaine (les médias se gardent bien d’en parler).


                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 16 février 22:49

                  @yoananda
                  Point 1 : je ne connais aucun anti-flic primaire ou secondaire sur ce site.

                  Point 2 : ne permet pas de tirer une conclusion dans un sens ou dans un autre , l’enquête continue.

                  Point 3 : je m’abstiendrai de réagir. 


                • 1 vote
                  guepe guepe 16 février 23:02

                  @maQiavel

                   " Point 2 : ne permet pas de tirer une conclusion dans un sens ou dans un autre , l’enquête continue. "

                  Et c’est la meilleure réponse, ne pas oublier l’affaire Ianoco.

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès