• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Asselineau exige des excuses de Macron pour ces propos sur les Comoriens (...)

Asselineau exige des excuses de Macron pour ces propos sur les Comoriens ...

 

Mayotte :

 

(appelée aussi Maoré en shimaoré2) est un ensemble d’îles situé dans l’archipel des Comores, lui-même situé dans le canal du Mozambique et dans l’océan Indien. Mayotte est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé.

 

Officiellement nommée département de Mayotte, Mayotte est un département d'outre-mer français et une région ultrapériphérique de l’Union européenne. Son code départemental officiel est « 976 »4. Le chef-lieu de jure est Dzaoudzi, même si dans les faits le siège du conseil départemental et la préfecture sont tous deux à Mamoudzou, ville la plus peuplée de Mayotte.

 

En 1946, les Comores étant une colonie française, elles ne sont plus rattachées administrativement à Madagascar et forment pour la première fois de leur histoire une entité administrative unie et reconnue, sous le statut de Territoire d'outre-mer (TOM).

 

Comores :

 

Après la vague des indépendances des pays africains durant les années 1960, un certain nombre d'intellectuels commencèrent à réclamer une indépendance pour les Comores. Avec les Accords du 15 juin 1973, dans un objectif d'indépendance concertée, la France organise la Consultation de 1974. Mayotte s'exprima différemment des trois autres îles, faisant alors le choix du maintien de son statut français.

 

Selon le point de vue comorien, Jacques Chirac, Premier ministre, aurait décidé de ne pas lier le sort de Mayotte à celui des trois autres îles et cela en opposition avec les écrits antérieurs sur le sujet de Valéry Giscard d'Estaing et au droit international, ce qui aurait heurté les élus des îles. Par la voix de l'Anjouanais Ahmed Abdallah, fut déclarée unilatéralement l'indépendance de l'État comorien le 6 juillet 1975.

 

Selon le point de vue français, le sort des deux fractions du territoire n'était pas lié pour des raisons tant juridiques que politiques. En effet Mayotte est française depuis 1841 (achat de l'île), le reste des Comores n'étant qu'un simple protectorat depuis 1886. Ainsi le résultat du référendum devrait être interprété île par île. En outre, la Constitution ne permet pas de donner l'indépendance sans le consentement de la population. La consultation mahoraise était négative, à l'inverse des autres îles, Mayotte sera maintenue dans le statu quo ante. Mayotte étant française depuis 1841, elle pouvait être maintenue française. Cette différence d'appréciation demeure depuis un sujet de tensions diplomatiques récurrentes entre la France et les Comores.

 

 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mayotte

https://fr.wikipedia.org/wiki/Comores_(pays)

 

Tags : François Asselineau Polémique Emmanuel Macron



Réagissez à l'article

40 réactions à cet article


  • 11 votes
    Sylvain Sylvain 9 juin 18:27

    Mais qu’est-ce que c’est que cette mode de l’excuse et de la repentance permanente ... 


    Macron fait une vanne, si elle ne vous fait pas rire ne rigolez pas mais pitié arrêtez de devenir des inquisiteurs de l’humour ! 

    • 1 vote
      quid damned quid damned 9 juin 18:55

      @Sylvain
      Que se serait-il passé si c’est Lepen ou Dieudonné qui avait fait cette "vanne" comme vous dites ?

      La réponse est dans la vidéo 4’26".


    • 6 votes
      quid damned quid damned 9 juin 19:10

      @quid damned

      Macron faire de l’humour sur la misère humaine c’est comme Dutroux faire une vanne pédophile.


    • 2 votes
      Sylvain Sylvain 9 juin 19:16

      @quid damned

      Que se serait-il passé si c’est Lepen ou Dieudonné qui avait fait cette "vanne" comme vous dites ?

      Pourquoi faire du relativisme et changer de sujet ? Ici on parle de macron. Si une video de BFM ou de la Licra demandait des excuses à Lepen ou Dieudonné, j’aurai posté ça sur Agoravox : 

      "Mais qu’est-ce que c’est que cette mode de l’excuse et de la repentance permanente ... 

      Lepen/Dieudonné fait une vanne, si elle ne vous fait pas rire ne rigolez pas mais pitié arrêtez de devenir des inquisiteurs de l’humour ! "



    • 7 votes
      pegase pegase 9 juin 19:45

      @Sylvain


      Vous avez voté pour Macron ?  smiley

      Pendant des décennies on nous a ressassé du politiquement correct mâtiné de slogans de bienpensance, vous imaginez tout de même pas qu’on va laisser passer ? 

      Imaginez un seul instant que ce soit Asselineau qui ait lancé une mauvaise vanne de ce genre, ou Le Pen, ou NDA .... Les médias en feraient tout un fromage en première du 20 heures pendant un mois , repris par les humoristes de pacotilles aux ordres, puis indexé dans des listes rouges qu’ils ressortiraient à souhait !


    • 4 votes
      quid damned quid damned 9 juin 20:26

      je ne change pas de sujet, le problème est soulevé dans la vidéo 4’26".

      La question n’est pas ce que moi j’en pense, le problème comme le dit F.A. dans la vidéo et le rappelle Pégase, est que si Lepen avait fait cela, ça aurait provoqué une levée de bouclier.

      Il y a déjà un problème de poids et mesures.

      Après, c’est vrai que de penser que l’humour est plus drôle quand il sert à dénoncer que quand il n’est que mépris, c’est un jugement de valeur subjectif. De l’humour noir venant d’un président ça plaît ou pas, c’est en tout cas très maladroit.

      Je me garde en réalité, de dénoncer ce fait, même si je désapprouve, ce n’est que mon opinion, libre à vous d’apprécier.

      Je n’ai pas de leçon à vous donner et ne suis pas le garant du bon goût, mais il y a a minima une injustice d’indulgence, et je ne dit pas ça en soutien à Lepen, il m’insupporte presqu’autant que le fourbe dandy président banquier.

      "Mais qu’est-ce que c’est que cette mode de l’excuse et de la repentance permanente ... "

      Si Lepen avait fait une sortie équivalente, toute une armée d’organismes ou d’assocs auraient exigé des excuses. Je ne parle pas des procès.

      Ce n’est pas une question de mode c’est un problème d’équité ou de justesse.


    • vote
      fred fred 10 juin 07:35

      Taisez vous "branleur" de coccinelles... !


      • 1 vote
        alanhorus alanhorus 10 juin 12:18

        https://www.youtube.com/watch?v=YoSAc7_Uw3o
        humour noir de Macron.

        Au fait Beethoven avait des origines africaines.
        https://www.youtube.com/watch?v=_RU3IX5yy28
        ce que ne sait pas ce vidéaste raciste qui attribue à Beethoven l’invention du ragtime.
        https://www.youtube.com/watch?v=g2LeB0iweBg


        • 2 votes
          Qiroreur Qiroreur 10 juin 13:57

          Mayotte, 95% de musulmans, le 1/3 de la population qui est en situation irrégulière, près de 60% d’illettrés, 5 enfants par femme en moyenne, la violence omniprésente, des enfants laissés à l’abandon par des parents irresponsables, des maternités qui sont des usines à bébés (merci le droit du sol intégral), un habitant sur deux qui a moins de 15 ans, ses bidonvilles... ce territoire, devenu département français par un référendum local (95% de "pour"), est une véritable catastrophe. Alors quand Macron plaisante c’est effectivement moche de se moquer de la misère humaine mais c’est surtout lamentable d’avoir laissé cette île qui n’a pas grand chose de française devenir un département sans régler réellement les pbs. 

          Que Macron ne traite pas ce pb ou avec dédain, on pouvait s’y attendre, mais que FA ne parle jamais de cette réalité n’en fait pas davantage une alternative crédible. Un sujet un peu trop clivant sans doute...

          • 1 vote
            pegase pegase 10 juin 23:43

            @Qiroreur

            mais que FA ne parle jamais de cette réalité


            Il en parle pourtant, vous en êtes toujours à critiquer stupidement l’upr, le seul parti ambulance capable de nous sortir du merdier dans lequel on s’est fourré !

            Vous tordez leurs propos ou faites semblant de les ignorer, alors qu’Asselineau déplore justement l’absence de moyens de la gendarmerie dans cette affaire, je ne sais pas ce qu’il vous faut de plus .... 

            Le Pen avec sa gégène peut être ?  smiley

            c’est de votre niveau d’analyse ...


          • 2 votes
            Qiroreur Qiroreur 11 juin 02:05

            @pegase
            Non il ignore une partie de la réalité (le taux de fécondité par exemple). Mettre des moyens à la gendarmerie ne pourra jamais suffire pour changer (de même que déverser du fric sur les Comores et Madagascar), mais en imposant des règles draconiennes, la fin du droit du sol, un changement radical du droit (notamment pour les mineurs)... et de tout cela il ne parle jamais. Faut pas cliver.

            Ce qu’a dit Macron n’est pas un sujet de plaisanterie mais en même temps il a décrit une réalité incontestable qui transforment Mayotte en enfer. Et les représentants des Comores qui ont demandé des excuses se moquent du monde... ces abrutis viennent de rompre leur relation diplomatiques avec le Qatar alors que ce pays investit des centaines de millions de dollar chez eux. 


          • 2 votes
            Debrief 11 juin 05:48

            @pegase
            c’est de votre niveau d’analyse ...
            Mais pour qui tu te prends Pégase ? T’as quel niveau toi, l’enfumeur upr ?

            Ce que dit Qiroreur est parfaitement exact et la blague de Macron est un bel euphémisme d’ironie. Avec un tel m... dans cette île, ce n’est pas la gendarmerie prônée par le donneur de leçons excusologue (Vel d’Hiv et maintenant Mayotte) Asselineau, qu’il faudrait, c’est l’armée. Et surtout une politique ferme et réaliste qui n’est pas l’apanage de nos gouvernants depuis des lustres.

            Et puis Asselineau, y en a marre. C’est personne.


          • vote
            pegase pegase 11 juin 11:36

            @Qiroreur

            Non il ignore une partie de la réalité (le taux de fécondité par exemple)


            Au cas où vous n’auriez pas remarqué, le sujet n’est pas le taux de fécondité des femmes comoriennes, mais la "vanne" particulièrement déplacée de E.Macron concernant les tragiques noyades de milliers d’individus en détresse ! 


            Mettre des moyens à la gendarmerie ne pourra jamais suffire pour changer (de même que déverser du fric sur les Comores et Madagascar), mais en imposant des règles draconiennes, la fin du droit du sol, un changement radical du droit (notamment pour les mineurs)... et de tout cela il ne parle jamais. Faut pas cliver.


            Ça n’y changerait strictement rien, les clandestins ne savent même pas lire, alors vos histoires de droit du sol smiley


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 11 juin 13:56

            @pegase
            Qu’ils soient lettrés ou pas ne change rien. Si on ne change pas le droit du sol cette île comme le reste de la France sera toujours un aspirateur à immigration clandestine et à drames humains : des milliers d’enfants sont livrés à eux-mêmes parce qu’ils sont nés sur place, que les parents ont été expulsés ou ne peuvent s’en occuper car ils en ont trop. Si tu n’arrives pas à comprendre ça c’est grave... Malgré le drame humain il est impossible de prendre en charge toute la misère de cette région. Des efforts sont à faire, c’est sûr, mais si on ne change pas le droit et on l’applique rien ne changera réellement et ce qui est qualifié par FA comme une "bombe à retardement" explosera. C’est déjà plus ou moins le cas, avec des coupeurs de route, une délinquance qui explose, les bidonvilles qui posent des pb de santé publique, la dégradation de l’environnement, etc. tout est lié.

            En France, il suffit de venir (légalement ou pas, d’ailleurs ce n’est même pas un délit), faire des enfants, essayer de passer entre les gouttes (ce qui est de plus en plus simple, vu que les moyens pour lutter contre l’immigration clandestine sont fortement diminués par un report des effectifs pour assurer un semblant de sécurité pendant l’Etat d’urgence) et puis au bout d’un moment les enfants sont scolarisés et il n’est plus possible d’expulser les parents. Alors on régularise, on naturalise à tour de bras (100 000 par an). Sauf que cette politique de lâcheté demande toujours plus de moyens et produit une ghettoisation des quartiers les plus défavorisés. FA n’évoque (il fait semblant en réalité, parce qu’il sait tout cela parfaitement) qu’une partie du pb pour ne pas cliver une fois de plus... 


          • vote
            G.Samsa G.Samsa 11 juin 15:46

            @Qiroreur
            En France, il suffit de venir (légalement ou pas, d’ailleurs ce n’est même pas un délit), faire des enfants, essayer de passer entre les gouttes (ce qui est de plus en plus simple, vu que les moyens pour lutter contre l’immigration clandestine sont fortement diminués par un report des effectifs pour assurer un semblant de sécurité pendant l’Etat d’urgence) et puis au bout d’un moment les enfants sont scolarisés et il n’est plus possible d’expulser les parents. Alors on régularise, on naturalise à tour de bras (100 000 par an)

            Ton explication est un peu légère et pas totalement honnête me semble t’il. Tu a l’air de faire penser que les 100000 ne concernent que ces cas la.

            Alors premièrement les chiffres officiels sont de 88 000 pour 2016 ( et non pas ceux de fdesouches ou autres qui font état de 140000)

            https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Donnees-statistiques/Donnees-de-l-immigration-de-l-asile-et-de-l-acces-a-la-nationalite-francaise/L-acces-a-la-nationalite-francaise-statistiques

            . Dans ces cas il faut soustraire plus de 20 000 acquisitions de la nationalité française par mariage.

            Pour le reste c’est pas décret mais ça reste très vague car ça peut prendre en compte plein de différentes situations.

            Donc a moins qu’il m’aie échappé, as tu le VRAI chiffre du cas que tu cites ( ceux qui hop hop font des gosses et passent entre les gouttes comme tu dis) pour savoir si ta solution de supprimer le droit du sol ne se base pas que sur des suppositions.


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 11 juin 18:38

            @G.Samsa

            Tes chiffres confirment ce que je dis : 140 000 en 2010, 113 000 en 2015. Sur 20 ans on arrive à 2 millions, et avec des populations qui font (c’st normal) des enfants et parfois nettement plus que la moyenne on a le changement de population que tout le monde admet. Ca c’est en admettant que les chiffres officiels soient vrais, bcp d’observateurs les contestant.

            Ensuite le fait est qu’il n’y a très peu d’expulsions en France métropolitaine. En 2015, 15 000 expulsions. Cela ne tient pas compte des départs volontaires et des départs aidés. Fatalement le nombre de clandestins augmente.

            A Mayotte (c’est un peu le sujet) c’est officiellement au moins 1 personne sur 4 qui est en situation irrégulière (d’après un rapport du Sénat). Mais ce chiffre est très difficile à établir et très vraissemblablement sous-estimé. D’autres sources évoquent plutôt 1 sur 3 et Asselineau (qui a du se renseigner un minimum) parle de potentiellement un sur deux. 

            Maintenant quand je dis que la régularisation est quasi automatique et qu’il suffit de passer entre les gouttes, je ne me base pas sur fdesouche (la réduction ad hitlerum ça commence à bien faire !) mais sur le droit français. Au bout de 5 ans de présence, en étant parent d’un enfant scolarisé depuis 3 ans et en l’élevant un minimum, ça ouvre le droit à l’examen à la régularisation. Et plus le temps de séjour est long, plus c’est simple. Il y a des tas de cas dérogatoires comme être le conjoint d’une personne en situation régulière, un mineur étant entré sur le territoire, etc. avec des conditions minimales qui se sont un peu renforcés ces dernières années. Je ne dis pas que c’est simple pour le clandestin mais que c’est une question de temps. 

            Entre 2012 et 2015, environ 120 000 régularisations. Les chiffres des bénéficiaires de l’AME qui explose (300 000 désormais) donnent aussi une idée de l’immigration irrégulière. 

            Enfin la difficulté qui se pose à la France c’est qu’elle a accueilli bcp plus d’immigrés que les autres pays européens entre 1950 et 1975 et il y a un pb évident d’intégration des 2ième et 3ième générations. Difficile de le nier vu l’état des quartiers populaires. 

            Pour ce qui est de supprimer le droit du sol il est évident que si les comoriennes viennent accoucher à Mayotte c’est qu’il y a à la fois de meilleures conditions sanitaires pour le faire mais aussi parce que l’enfant pourra devenir français et la mère éventuellement rester et se faire régulariser à terme. Tu as l’air de considérer que c’est normal mais va expliquer à un saoudien ou un japonais que si tu rentres illégalement chez eux et que ta femme accouche, le petit sera saoudien ou japonais... bonne chance. Je ne suis pas fermé à ce que l’acquisition de la nationalité puisse se faire mais avec un minimum de conditions. Il fut un temps où l’on exigeait que les enfants aient un prénom français, que les parents apprennent et maitrisent la langue, ne revendiquent pas leur identité ou leur expression religieuse dans l’espace public, ce qui est un minimum. Amuses-toi à revendiquer ton christianisme en Arabie Saoudite... Alors certes ces pays ne sont pas des exemples en terme de liberté individuelle mais le laxisme français a aussi des conséquences et il est fatiguant de se faire traiter d’extrême-droite parce que l’on évoque simplement des évidences.

          • vote
            G.Samsa G.Samsa 11 juin 19:01

            @Qiroreur
            Je ne te traites pas d’extrême droite et désolé pour le petit tacle fdesouche ( c’est de bonne guerre tu m’as traité de musulman). Je comprend mieux ton propos du coup et je le partage. Seulement une chose... un enfant de l’étranger qui né en France ne pourra avoir la nationalité française qu’a ses 18 ans il me semble, et les parents ne pourront faire une demande de nationalité française qu’après 5 ans certes mais aussi une fois que l’enfant aura 13 ans et pas avant. Il pourront avoir des titres de séjours (je sais plus le terme exact) (5 ans max) mais ne pourront pas obtenir la nationalité française sans ces conditions.

            Sur 20 ans on arrive à 2 millions, et avec des populations qui font (c’st normal) des enfants et parfois nettement plus que la moyenne on a le changement de population que tout le monde admet.

            Oui enfin calme toi sur les chiffres avant de parler de grand remplacement et ne fait pas l’erreur que font beaucoup.. Immigration = Afrique. Dans ces chiffres la part européenne ou occidentale ou blanche si tu préfères est très haute et a prendre en compte.


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 11 juin 21:54

            @G.Samsa

            Bon toi qui aime les chiffres. Ceux de 2014 : immigrés en France 7,7M (11,6% de la pop) dont 80% d’entre eux sont nés hors de l’UE (donc l’immigration issue de l’UE c’est le reste...sachant que l’immigration européenne a été divisée par deux entre les années 70 et aujurd’hui). La France est au 7ième rang mondial.

            Si on ajoute les descendants directs on monte à 19% de la pop totale. Selon Pascal Blanchard on est à 12-14M de personnes dont au moins un grand-parent est né en dehors de l’UE

            Plus éloquent encore, en France métropole, en 2015, 30% des enfants sont nés avec un parent d’origine étrangère, et plus de 25% des nouveaux-nés ont un parent né dans un pays extra-européen. Ca donne la tendance. En gros l’écrasante majorité des enfants de parents nés à l’étranger qui naissent sont issus en partie ou en totalité de parents nés dans des pays autres qu’européens. 

            Ensuite 43% des immigrés sont issus d’un pays africain (30% du Maghreb)

            Ensuite il faut rajouter les étrangers. Là c’est vrai que 40% viennent de l’UE, mais pour le reste l’Afrique est de loin le premier continent (Algérie, Maroc, Tunisie, Mali, Turquie - ok c’est pas en Afrique... - Sénégal, Côte-d’Ivoire...).

            A près de 50% la raison d’obtention du titre de séjour est le regroupement familial. Le chômage des étrangers hors UE est le double de celui des étrangers de l’UE et du reste de la pop.

            Enfin le cas des naturalisations et leurs origines (ça c’est autorisé) : Les 5 premiers pays sont le Maroc, Algérie, Tunisie, Turquie et Sénégal. Plus les 3/4 des naturalisations en France sont accordés à des ressortissants extra-européens. 

            Toutes ces données sont facilement vérifiables, issues d’instituts publics et gouvernementaux. 


          • 1 vote
            yoananda yoananda 11 juin 22:09

            @Qiroreur
            j’ai déjà répondu a G. Sama qui feint d’ignorer les chiffres. Je crois que c’est inutile de le répéter, car il croit qu’on confond immigré et africain (alors que immigré signifie juste née de nationalité étrangère). Mais bon ...

            Non seulement on a l’étude de l’INSEE :

            "Les immigrés et descendant d’immigrés constituent 20.6% de la population adulte, on peut estimer à 15% (1 personne sur 6) la population d’immigrée d’origine africaine. "

            (qui parle des personnes de plus de 18 ans hein !)

            Ensuite on a les chiffres de drépanocytose (oui ça inclus 3 ou 4 grecs dans le lot et les DOMTOM) qui corroborent avec les chiffres sur la natalité, soit plus de 33% des naissances "africaines", à l’époque (on est pas loin des 50% maintenant).

            Ensuite on a les chiffres de circoncision qui la encore corroborent (sachant que env 1/2 des immigrés sont musulmans) et on retrouve 22% des gamins supposés musulmans (ce qui inclus qq juifs à déduire bien sûr).

            On a aussi les stats de PEW qui corroborent.

            Mais bon tant qu’il n’aura pas les stats tamponnées par Macron, il ne parviendra pas à croire ce qu’il voit dans les rues des grandes villes.

            Rajoute le grand enterrement du papyboom, et comme je l’ai dit, on aborde la pente maximale de la courbe en S du grand remplacement qui n’existe pas dans les 20/30 prochaines années.


          • vote
            G.Samsa G.Samsa 11 juin 23:11

            @Qiroreur
            Comme te l’a dit yoananda on a eu une longue discussion la dessus lui et moi je ne veux pas repartir la dedans... on est pas d’accord et puis c’est tout.


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 11 juin 23:52

            @G.Samsa
            Tu m’as demandé si je ne fantasmerais pas une immigration africaine sur-représentée. Les données chiffrées démontrent que non, j’en conclus que tu nies la réalité. Ce n’est pas original, bcp de gens le font par confort, conformisme, parce que le sujet est quasi interdit, culpabilité (il y a bcp de ressorts psy qui expliquent cette attitude). Je ne suis pas totalement d’accord avec yoananda qui à mon sens surinterprète (d’ailleurs le chiffre des circoncisions ne coïncide pas avec ceux contestables- enfin leur interprétation - du dépistage de la drépanocytose... il y a un pb de cohérence) mais pour autant il me parait absurde de nier certaines données officiellement publiées et puis on ne peut nier le réel tout court. C’est un peu comme nier la réalité de la population carcérale française ou lui attribuer une explication 100% matérialiste qui n’a aucun sens.


          • vote
            yoananda yoananda 12 juin 00:04

            @Qiroreur
            "d’ailleurs le chiffre des circoncisions ne coïncide pas avec ceux contestables- enfin leur interprétation - du dépistage de la drépanocytose... il y a un pb de cohérence"

            Mais si ils collent. Regarde.

            Actuellement, on est autour de 40% de naissances allogènes selon la drépanocytose. J’ai dis musulmans = env 1/2 de la population africaine en France. Circoncision = 22%, environ 1/2 des 40%.

            Bon, la circoncision se fait à 7 ans et pas à la naissance de ce que j’en sais chez les musulmans. Mais les ordres de grandeurs sont respectés (bien sûr il y a une marge d’erreur dans toutes ces mesures).


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 12 juin 00:31

            @yoananda
            Les chiffres de la drépanocytoses je les ai regardé de plus près. Ils sont largement faussés par le fait que certaines maternités le font systématiquement.Ils sont un indice mais pas une vérité absolue. J’a déjà lu ces calculs et ils sont sujets à caution. On va pas faire un débat là-dessus.

            "Bon, la circoncision se fait à 7 ans et pas à la naissance de ce que j’en sais chez les musulmans."

            La circoncision n’est pas une obligation mais plutôt une coutume : pas de trace dans le Coran(de mémoire, qu’on me corrige si je me trompe), mais c’est dans la Sunna, et encore, très controversée pour ce qui est de l’authenticité qu’il est question du 7ième jour : plus généralement le débat porte souvent sur ce qui relève de la création et qu’il est interdit de modifier. Donc en gros la recommandation c’est 7 jours après la naissance et avant la puberté. Pour certaines écoles sunnite, chez les malikites par exemple, c’est généralement entre 7 et 10 ans mais ce n’est pas une généralité. Les hanbalites la contestent par exemple. Bref, ils ne sont pas d’accord du tout... comme d’hab. Mais en gros le consensus est de dire qu’il n’y a pas de date précise mais que le musulman ne doit pas être intact au moment de la puberté. Il faudrait des éléments réels sur les âges des enfants circoncis pour affiner...


          • vote
            yoananda yoananda 12 juin 00:49

            @Qiroreur
            "Ils sont largement faussés par le fait que certaines maternités le font systématiquement"

            Je l’ignorais. C’est précisément pour ça qu’il faut des débats smiley [même si ça ne change rien aux dynamiques en cours, ça change juste la date symbolique des 50% des naissances qui serait vue comme un seuil de non retour - ce qui est faux de toute manière]

            Tu dis "largement" : tu as des proportions la dessus ? On sait si c’est 1 ou 2 dans les DOMTOM ou si c’est dans le 93 ou si c’est plus généralisé ? ça sur-évaluerais de combien ? [puisque tu dis "largement" je suppose que tu as une idée]

            Sinon oui, ce sont des indices (comme tout ce qui concerne les "sciences" humaines), qui, comme je l’ai dit, se corroborent les uns les autres.


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 13 juin 23:15

            @yoananda
            "Je l’ignorais."

             smiley Merde alors, tu as étudié la question ou pas ?

            "tu as des proportions la dessus ? On sait si c’est 1 ou 2 dans les DOMTOM ou si c’est dans le 93 ou si c’est plus généralisé ?"

            Ce n’est pas moi l’expert en démo... à toi de me le dire ! Au lieu de me répondre tu ferais mieux de bosser son ton futur article smiley


          • vote
            yoananda yoananda 13 juin 23:23

            @Qiroreur
            tu préfères que je mentes ou que je maquille ? (ou que je googlise en douce pour jouer l’expert ?)

            Tu as vu un truc que j’ai loupé. Ils disent quoi ?


          • vote
            cathy cathy 11 juin 00:46

            Mayotte n’est qu’une base militaire. 


            • vote
              pegase pegase 11 juin 11:44

              @cathy


              Exactement !

              Et là où Quiroreur voit le taux de fécondité des femmes comoriennes, il y a en réalité une stratégie d’ingérence et d’envahissement par afflux de clandestins comoriens menée par le Qatar et/ou l’Arabie Saoudite ...


            • vote
              Qiroreur Qiroreur 11 juin 13:44

              @pegase
              Je ne parlais pas des comoriennes mais des femmes de Mayotte : "En 2015, l’indice de fécondité s’élève à 5,03 enfants par femme, très au-dessus des autres départements français, et similaire à celui de l’Union des Comores voisine."

              Ne pas parler de ça c’est ne parler d’une partie essentielle de la question. Régler le problème de l’immigration clandestine est possible, mais celui de cette fécondité délirante beaucoup plus compliqué et sensible (clivant). Soit FA n’est pas au courant, soit il fait semblant de ne pas comprendre. 

              Et je ne vois pas trop le rapport avec une stratégie des qataris ou saouds... Mayotte est un département français et les avantages à devenir français sont évidents pour les pays avoisinants, même si le RSA n’est pas au même niveau que pour la métropole, même si le système de santé a des carences, même s’il y a des lacunes en termes d’infra... en comparaison des Comores, Mayotte est un paradis et il est logique que les gens tentent de s’y installer à tout prix. Nous ferions sans doute la même chose qu’eux.


            • vote
              pegase pegase 11 juin 21:06

              @Qiroreur

              Je ne parlais pas des comoriennes mais des femmes de Mayotte : "En 2015, l’indice de fécondité s’élève à 5,03 enfants par femme, très au-dessus des autres départements français, et similaire à celui de l’Union des Comores voisine."


              Mais ce sont des françaises comme vous et moi avec les mêmes droits, les mêmes acquis sociaux, vous allez trier la population par catégorie maintenant ? 

              Il n’y a pas que des blancs becs comme vous sur la planète terre, il faudra vous y faire !


              Et je ne vois pas trop le rapport avec une stratégie des qataris ou saouds... Mayotte est un département français et les avantages à devenir français sont évidents pour les pays avoisinants,


              Vous n’avez même pas du écouter la vidéo, Asselineau parle des financements douteux concernant le matériel pour acheminer les clandestins .... ces clandestins ne sont manifestement pas là que pour les avantages d’être français ...



            • 2 votes
              Qiroreur Qiroreur 11 juin 10:58

              Hors sujet : Il y a un truc assez frappant depuis les présidentielles c’est le niveau de désintérêt des français pour les législatives. Que les candidats soient un peu fatigués par le marathon de la campagne peut se comprendre mais ce qui est surprenant c’est de très peu entendre ce sujet dans les conversations. C’est comme si la recomposition politique suite aux élections présidentielles et l’éclatement dans les faits du PS, de LR et dans une certaine mesure du FN n’avait toujours pas commencé et qu’au fond tout le monde s’en foutait. Il y a une espèce de fatalisme ambiant assez étrange jusque dans les appareils les plus chahutés lors des deux tours. Ils attendent peut-être la fin du 2ième tour pour évaluer leurs forces respectives mais au-delà de cela il n’est plus du tout question de programmes ou d’idées, juste de savoir qui va prendre le leadership, qui s’alliera avec qui.


              Même les candidats éliminés au premier tour sont quasi inexistants, réduits à critiquer sporadiquement le nouveau locataire de l’Elysée. Leurs supporters respectifs habituels, ici comme ailleurs, sont étrangement absents et silencieux (à part Mélenchon qui se veut être l’opposition et qui rêve d’une France ingouvernable pendant 5 ans... tout un programme). 
              On dirait que ça n’intéresse tout simplement plus personne, parce que de toute façon c’est fichu pour 5 ans et que l’avenir va être simple : la continuité, à savoir, dérégulation accélérée, privatisations, délocalisations, poursuite du terrorisme auquel il nous est demandé de nous habituer, politique extérieure d’alignement systématique, augmentation de la fracture dans le pays entre la France mondialiste et la France périphérique, islamisation, criminalité et délinquance, poursuite de la communautarisation. 
              On nous a bassiné avec Pesquet pendant des semaines comme si regarder ce qui se passe sur (notre) Terre était trop insignifiant et qu’il y avait plus d’intérêt à connaître minute après minute les moindres faits et gestes de notre nouvel héros national. Pesquet fait des expériences, Pesquet mange, Pesquet fait du vélo, Pesquet défèque en apesanteur. Au fond c’est un peu comme si c’était nous qui étions en apesanteur, flottant dans un espace qui n’est plus défini, naviguant un peu de manière hasardeuse sur un océan de virtualité. J’ai presque envie de dire qu’en réalité ce n’est pas Pesquet qui était dans l’espace, c’est un peu nous tous qui sommes sur orbite. 

              • 1 vote
                Sylvain Sylvain 11 juin 11:22

                @Qiroreur

                Les débats d’idées ils ont eu lieu avant. Dans l’esprit de beaucoup, les législatives doivent juste être la pour confirmer les résultats de la présidentielle. Et c’est aussi l’esprit de la 5eme republique, je trouverais totalement choquant que Macron n’est pas de majorité alors qu’il a été très largement élu. 


              • vote
                yoananda yoananda 11 juin 11:37

                @Qiroreur
                Je suis assez d’accord avec Sylvain, que dire de plus qui n’ai pas déjà été dit durant la présidentielle ? Il n’y a pas de débat national quand on élit les maires. La c’est un peu pareil je pense.


              • 1 vote
                Boom_QaBoom Boom_QaBoom 11 juin 11:46

                @Sylvain

                Ah...que j’aimerai être choqué ! Par contre, je ne crois pas que ça soit vraiment l’esprit de la 5eme, puisque nous avions le septennat au temps jadis. Puissent les mougeons faire encore castor contre la dérive libérale-libertaire à venir...

                Et sinon, tout à fait d’accord avec ton point de vue sur l’affaire des Kwassa-kwassa qui ramènent du comorien plus que du poisson, on a déjà la Licra, on a pas besoin d’Asselineau. Surtout si c’est pour favoriser la bien pensance, et la police du bon goût au pretexte du 2poids 2mesures. Là, ça s’apparente plutôt à du nivellement par le bas.


              • vote
                Sylvain Sylvain 11 juin 11:56

                @Boom_QaBoom

                C’est vrais que le quinquennat a déjà changé la logique de la 5eme... Après au temps du septennat la logique était que le président juste après son accession au pouvoir proclame une dissolution de l’assemblée pour lui permettre d’avoir une majorité pour appliquer son programme. 

                Maintenant avec le quinquennat ces deux scrutins font partie de la même séquence électorale. Il serait donc logique que les français valide en Juin leurs vote de Mai. 

                J’aurai également été choqué si Marine Lepen présidente en Mai 2017 avaient du nommer Macron premier ministre en Juin 2017 à la suite des législatives ! 


              • vote
                Qiroreur Qiroreur 11 juin 14:02

                @yoananda

                Sauf que le candidat FA n’a eu de cesse de marteler qu’il attendait les législatives pour aborder les sujets qui concernent cette élection (tout en faisant un prog commun aux deux élections... cherchez l’erreur) fustigeant les autres candidats pour cette raison. Je crois surtout que la claque monumentale a laissé des traces. 

                Ensuite non, ce n’est pas pareil que les municipales... ceci dit je suis aussi d’accord sur le fait qu’il est souhaitable que Macron ait une majorité. Après tout les gens l’ont voulu, ils vont l’avoir et tant mieux.


              • 1 vote
                yoananda yoananda 11 juin 14:07

                @Qiroreur
                Le candidat FA n’a simplement pas compris comment se jouait les élections à la Française, c’est tout ! lol


              • vote
                Qiroreur Qiroreur 11 juin 14:51

                @yoananda
                C’est le moins qu’on puisse dire smiley


              • vote
                spoty spoty 11 juin 17:26

                Asselineau recommence sa tradition comique d’exigences comme celle-ci.

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès