• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Asselineau nous dit la vérité

Asselineau nous dit la vérité

Asselineau nous dit la vérité, nous ne sommes plus chez nous, le voilà dit par une membre ( à la justice) du collège européen.

 

 

Tags : Politique Union européenne



Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • 4 votes
    pegase pegase 17 mars 12:09

    Lisez ceci et apprenez le par cœur, ça peut servir dans une discussion à propos des présidentielles ...

    http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/12376


    • 4 votes
      manu manu 17 mars 15:02

      F. Asselineau travaille pour l’IGF : il a comme collègue par exemple Emmanuel macron.

      Wiki Inspection Générale des Finances (France) :

      "L’inspection a la réputation d’être un formidable accélérateur de carrière. La plupart des membres du corps poursuivent une carrière dans le service public, dans des administrations centrales de l’État (notamment à la direction générale du Trésor), dans des établissements publics, dans des autorités de régulation, dans des collectivités territoriales ou dans des organisations internationales."

      -

      Un article très intéressant : Des tas de rentiers d’État.

      -

      L’UPR existe ( virtuellement surtout) depuis 10 ans, (0,87% aux dernières élections !!!) et pourtant il y a seulement 6 mois Fifi disait :
       « C’est un rassemblement provisoire pour sortir de l’ UE, il faut donc un programme de consensus, et éviter les sujets clivants. Le nucléaire est un sujet clivant. »

      -

      * Progressiste : qui veut aller de l’avant, est pressé d’être dans le futur. Fait tout pour hâter le changement ( + ou - à gauche )
       
      * Conservateur : est satisfait de sa petite vie, ne se pose pas de grandes questions philosophiques. Tente de s’adapter tant bien que mal aux évolutions en sauvegardant l’essentiel (si essentiel = acquis sociaux, alors socialiste (PS historique) ; si essentiel = épargne, alors droite (UMP et PS actuel) )
       
      * Réactionnaire : très mécontent des évolutions. « C’était mieux avant » (les années 50, etc.). fait tout pour retourner en arrière et aux bons vieux fondamentaux éthiques du « sens commun/tradition ». (+ ou - extrême droite )

      Son programme du CNR date de 70 ans et il veut qu’on se retrouve seul hors UE comme avant l’UEE avec l’énorme différence que les autres pays européens seront unis eux.

      -

      Asselineau peut promettre se qu’il veut dans son programme, qu’est ce que sa change ? Il n’a aucune chance d’être élu son programme c’est prendre des voix à Mélenchon.

      Une des choses qu’ils répètent le plus c’est on ne peut pas désobéir aux traités européens, même quand on vient de leur prouver le contraire, si ça c’est pas de la soumission et de la protection du système ça.


    • 5 votes
      AntiPanurge 18 mars 02:29

      @manu
      C’est ça et n’aura jamais ses parrainages non plus smiley

      L’élection n’est pas une question de change mais de conviction.


    • 4 votes
      riton996 riton996 18 mars 09:50

      @manu
      Bien, c’est un parti classé divers, Donc ni à droite, ni à gauche.

      Et effectivement, l’UPR n’a pas vocation à durer plus d’un mandat ou deux, le but et de récupérer l’indépendance national, une économie qui tienne la route et un system sociale protège de toutes attaques de pays étranger ou de multinationale. J’ai la faiblesse de croire que quel que soit le penchant politique tout le monde est d’accord avec cela.

      Si 70 ans ça vous parait vieux que dire de l’idée d’Europe ?

      Napoléon au mieux 1802 lol

      Jules César ! 100 Avant Jésus-Christ ! loool

      " Asselineau peut promettre ce qu’il veut dans son programme, qu’est-ce que ça change ? Il n’a aucune chance d’être élu son programme, c’est prendre des voix à Mélenchon."

      Très objectif et très bien argumenté.

      Pour faire cour les bons vieux fondamentaux faisais que, ma grand mere en 1934 environ, à environ 10ans, a obtenue le certificat d’etude. Je n’ai jamais écrit Français aussi bien qu’elle.

      PERMATULTURE, saleté de vieille méthode obsolète hein !!

      Juste, bonne chance à vous


    • 11 votes
      maQiavel maQiavel 17 mars 12:20

      Et voilà.  Ces élections présidentielles et les législatives qui vont suivre ne serviront qu’à choisir les pantins chargés de composer la chambre d’enregistrement des décisions prises par la commission de Bruxelles. Les Français s’entre-déchirent sur le choix d’un président qui ne décidera pas de grand chose , les oligarques sont de vrais maîtres quenelliers ... smiley

      Et pour aller un peu plus profondément dans le ventre de la bête


      • 2 votes
        Joe Chip Joe Chip 17 mars 19:21

        @maQiavel

        Sauf que c’est des conneries. Entre la réalité et les délires des édiles de Bruxelles, il y a encore quelques degrés de différence. Viviane Reding est une (encore) Luxembourgeoise, fédéraliste déclarée, qui prend ses désirs pour des réalités. Il n’y a pas de souveraineté européenne, il y a juste l’Allemagne qui use et abuse de ses prérogatives économiques en dominant à la Commission. Les politiciens luxembourgeois ne sont que des pantins qui sont chargés de présenter l’agenda de Berlin au nom de "L’Europe".  

        Par ailleurs, cette vidéo date d’il y a quelques années, Vivianne Reding n’est même plus à la commission. Les commissaires européens la jouent plutôt profil bas en ce moment (terrorisme, Brexit, Trump, migrants, populisme...) et plus personne ne croit au fédéralisme (pas même en Allemagne).

        Malheureusement, sans préciser le contexte et en parlant de "collège européen" (?) on alimente un peu la confusion ambiante. 


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 17 mars 19:31

        @Joe Chip
        Que derrière la commission il y’ait l’Allemagne ( et surtout les lobbies ) , je le sais bien mais ça ne contredit en rien le pouvoir institutionnel de la commission qui dans la réalité inflige des sanctions aux Etats récalcitrants. 

        Donc non , ce ne sont pas des conneries , c’est une vidéo de 5 minute qui illustre le principe du pouvoir de la commission et de ses prérogatives sur les politiques nationales. 


      • 3 votes
        Joe Chip Joe Chip 17 mars 20:11

        @maQiavel

        Si, ce sont des conneries, dans le sens où il n’y a pas de souveraineté européenne, comme elle l’affirme. La preuve, si la France se retire, il n’y a plus d’Union Européenne. 

        La souveraineté européenne, c’est quoi ? Des menaces et des outils de coercition économique. Qu’est-ce qu’il y a derrière ? Bruxelles, le Luxembourg, les Pays-Bas ? Non, il y a l’Allemagne. Quatremer sur son blog et d’autres médias européistes ont fait des compte-rendus hallucinants (en "off") de réunions à Bruxelles opposant à l’époque des ministres français et allemands sur l’austérité, la relance, etc... ca s’est terminé apparemment par insultes et une engueulade en bonne et due forme de la part des Allemands, tout le monde était sidéré autour de la table. C’est sûr, voir un commissaire allemand se mettre à gueuler et proférer des menaces face à un ministre français, ça doit faire bizarre, genre réveiller quelques mauvais souvenirs. En tout cas, tout le monde se tait depuis, car si la France s’écrase, ça veut dire que plus personne ne peut s’opposer aux Allemands qui décident de tout : accueil des migrants, politique économique... 

        Pour le dire vite, les Français s’écrasent à cause de la dette abyssale qui est garantie dans la monnaie de l’Allemagne (l’euro). Un ministre allemand émet demain des doutes sur la solvabilité de la dette française, et c’est le scénario à la grecque, quoiqu’en disent les souverainistes. Le problème de la France, ce ne sont pas les "institutions européennes" qui nous empêcheraient d’agir, mais nos 70% de dette détenu par des créanciers étrangers dans une monnaie qui n’est pas la nôtre (l’euro).


      • vote
        maQiavel maQiavel 17 mars 20:14

        *ça ne contredit en rien le fait que la commission ait un pouvoir institutionnel et qu’elle ait la possibilité d’infliger des sanctions aux Etats récalcitrants 

        Désolé , ma précédente phrase à la relecture n’avait aucun sens. 


      • 1 vote
        Joe Chip Joe Chip 17 mars 20:24

        Je t’invite à regarder les voeux de De Gaulle en 1968, il est très clair à ce sujet. L’équilibre budgétaire avait dérapé cette année-là suite aux évènements de mai et De Gaulle tirait déjà la sonnette d’alarme en délivrant un avertissement clair aux Français : s’endetter, c’est se rendre esclave.

        https://www.youtube.com/watch?v=CO0aHs1_9rE

        "Certes, au printemps dernier, notre pays qui, depuis dix ans, gravit la pente du renouveau s’est trouvé, dans son ascension, tout à coup, saisi de vertige. On a même pu croire un moment qu’il s’abandonnait à l’attrait morbide de l’abîme, et qu’il allait rouler jusqu’au plus bas. Par la suite, le grave déséquilibre de notre économie, résultat inéluctable d’une paralysie de près de deux mois, des charges énormes subitement consenties pour la faire cesser, et des crédits massivement prodigués pour la reprise, nous a conduit, soudain, et à chaud, à une crise monétaire, qui mettait en cause la valeur de notre franc, et par là même, celle de nos avoirs et de nos rémunérations,risquait de nous faire passer sous la dépendance de prêteurs étrangers et suscitait la joie odieuse des spéculateurs de la finance, de la politique et de la presse qui jouaient notre déconfiture. (...) Cependant il est bien vrai que nous ne réparerons pas dans la pagaille et dans la facilité les mauvais coups qui viennent d’être portés à notre pays. (...) Pour l’économie, qu’il s’agisse des prix et des salaires ou bien des dépenses publiques ou bien des changes et du crédit, les limitations, les contrôles voulus, sont absolument nécessaires jusqu’au retour complet à l’équilibre. Ceci pour que nous puissions sauvegarder la balance de nos paiements, consolider dans la réalité, les accroissements de rémunération qui ont été apparemment fixés dans les chiffres. Faire en sorte que nous vendions au dehors au moins autant que nous y achetions. Bref, empêcher, que la supercherie de l’inflation ne nous fasse glisser au gouffre de la ruine et de la misère, comme jadis le chant des sirènes faisait tomber les marins dans la mer. (...) Encore faut-il que nous surmontions le malaise moral qui chez nous plus que partout à cause de notre individualisme est inhérent à la civilisation mécanique et matérialiste moderne."


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 17 mars 20:27

        @Joe Chip
        Je suis totalement d’accord avec toi sur le fond ( j’ai aussi lu les comptes rendus en question qui m’ont beaucoup fait rire smiley ).

        Ce que je dis c’est que sur la forme , ce ne sont pas des conneries car c’est la commission qui fixe les politiques et inflige des amendes , quand bien même l’ Allemagne serait derrière. Et même , si on va dans le fond de l’affaire , l’Allemagne , ça ne veut rien dire , quels Allemands ? Le gouvernement Allemand lui même est l’émanation de la Bundestag qui lui même émane du pouvoir actionnarial. Et si on va encore plus loin , on se rend compte que le pouvoir actionnarial Allemand n’est pas homogène et qu’il y’a des intérêts divergents et si on creuse encore plus profond on se rend compte qu’il est dépendant du capitalisme financier anglo- saxon et on peut remonter la chaîne encore longtemps. 

        A un moment donné , pour couper court , il faut faire face à celui qui se trouve devant soi , Le poilu dans une tranchée n’avait pas trop le temps de se spéculer sur celui qui est derrière le boche qui l’attaquait à la baïonnette, il fallait l’abattre, point barre.

        Là, la commission Européenne a un pouvoir institutionnel exorbitant et ça, c’est pas des conneries.  


      • vote
        maQiavel maQiavel 17 mars 20:28

        @Joe Chip
        Merci pour le lien , je connais la vidéo. 


      • 1 vote
        Joe Chip Joe Chip 17 mars 21:36

        @maQiavel

        Dire que l’Allemagne domine politiquement et surtout idéologiquement la Commission et le Parlement européen, ce n’est pas la même choque que se lancer dans des spéculations sur les conflits d’intérêts au sein du pouvoir actionnarial allemand liés ou supposément liés au capitalisme financier anglo-saxon, mais décrire une réalité qui est reconnue par tous les observateurs de la vie politique européenne.

        Ceux qui sont en face de nous, ce sont justement les Allemands. Il va sans dire que si la France était dans une situation plus favorable et pas autant marginalisée au sein de la Commission (un seul poste avec Moscovici, et encore, les Allemands l’ont affublé de deux ministres de tutelle - deux européens du Nord - après lui avoir fait passé un humiliant examen de rattrapage), elle serait en mesure de faire valoir ses intérêts auprès d’une obscure commissaire luxembourgeoise... la politique de la chaise vide de De Gaulle est bien derrière nous.  

        http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/pierre-moscovici-commissaire-europeen-sous-tutelle-960987

        En gros, la Commission a voulu s’assurer que Moscovici, Français, ne ferait pas preuve de complaisance envers Paris. C’était évidemment une humiliation publique mais c’est passé comme une lettre à la poste. Tu imagines le tollé si demain des officiels remettaient en doute la probité des Allemands au sein des institutions européennes en les soupçonnant de favoriser l’Allemagne, ce qu’ils font très concrètement et que Sigmar Gabriel a d’ailleurs reconnu récemment en déclarant que l’Allemagne avait profité plus que tout autre pays de l’Europe : forcément, puisque dans sa configuration actuelle, néo-fédéraliste, régionaliste et ordo-libérale, elle correspond très précisément aux souhaits formulés par le Bundestag dans le fameux préambule ajouté au Traité de l’Elysée de 63 qui entérinait l’échec de la vision gaulienne de l’Europe. 

        Même les pays du sud ont renoncé à toute alliance avec Paris pour contrer la politique de Merkel quand ils ont constaté l’impuissance un rien servile des Français (pour ne pas utiliser un mot plus humiliant) devant les Allemands. Depuis que les Allemands et les Anglais se sont associés pour bloquer Hollande sur la relance budgétaire en 2013, pépère s’est couché sur tous les sujets ou presque, se contentant de faire des petits coups de pute dans le dos de Merkel, sans même avoir la politesse de les assumer politiquement (refus de prendre en charge les centaines de milliers de migrants invités par Merkel). 

        Contrairement à beaucoup, je prends la peine de lire des médias européistes (le blog de Quatremer est souvent très instructif, même si c’est un point de vue pro-européen). Quand des personnages aussi lisses et peu susceptibles d’être soupçonnés de nationalisme franchouillard comme Quatremer observent cette domination allemande et la dénoncent - en l’attribuant prioritairement à la faiblesse française, ce en quoi ils n’ont pas tout à fait tort - c’est qu’il y a un vrai problème. 

        Je crois pour ma part que les Allemands jouent patiemment, intelligemment et méthodiquement leurs cartes, abattues les unes après les autres depuis les années 60 pour reconquérir la prépondérance continentale : d’abord économique, mais aussi sur le plan politique même s’ils subsiste encore des hésitations au sein des élites allemandes, qui connaissent les lignes jaunes à ne pas franchir (rapprochement avec la Russie qui passe pour le moment par des réseaux semi-officiels liés au lobby énergétique). 

        Joshka Fisher, ministre des affaires étrangère, tout à l’euphorie provoquée par la réunification, avait d’ailleurs vendu la mèche il y a une vingtaine d’années en se demandant si : 

        "l’Allemagne va enfin obtenir ce que le monde lui a refusé au cours des deux dernières guerres mondiales, c’est-à-dire une sorte d’hégémonie douce sur l’Europe, résultat de son poids, de sa position géographique et de sa puissance industrielle"

        Bon, Hitler disait littéralement la même chose vers la fin de la guerre, dans un autre registre, d’accord : "C’est un horrible malentendu, le reich millénaire n’a jamais eu l’intention de chercher des noises à ses cousins de race anglais et américains, nous voulions juste revendiquer notre espace vital sur le continent européen en écrasant la pieuvre judéo-bolchévique et en remettant à leur juste place les sous-races slaves et françaises, vraiment, c’est un malentendu car nous n’avons jamais aspiré à autre chose qu’à une sorte d’hégémonie douce sur l’Europe ! " 

        Si Mitterrand a essayé, en vain, d’empêcher et de retarder l’unification allemande, ce n’est pas par crainte du pouvoir financier anglo-saxon mais bien parce qu’il était conscient de ce que cela impliquerait sur le plan politique. Malheureusement, il a pris une très mauvaise décision en cédant sur la monnaie (euro-mark) car il pensait que cette importante concession faite aux Allemands les amènerait à accepter des harmonisations et des transferts de richesse au sein de la zone euro : évidemment, les Allemands n’ont jamais cédé aux demandes françaises sur ce point. 


      • 2 votes
        Joe Chip Joe Chip 17 mars 21:53

        Sinon, "conneries", c’est un mot, et je parlais de conneries par rapport aux illusions de Vivianne Redding qui a sans doute atteint le climax de de sa vie politique en rabrouant les députés français. 

        Il faut toujours intégrer le fait que des gens comme elle ou Juncker sont des Luxembourgeois. Les Luxembourgeois, les Belges et quelques autres ont subi pendant des siècles les conditions politiques imposées par les Français. Et je suis persuadé que cet élément psychologique entre en ligne de compte dans les rapports de force au sein des instances européennes. C’est un peu comme si un Taiwanais se retrouvait en position d’infliger un camouflet aux membres du parti communiste chinois. La tentation serait trop grande !


      • vote
        maQiavel maQiavel 17 mars 22:19

        @Joe Chip

        D’accord tu parlais du propos de Redding.

        Encore, une fois sur le rôle de l’Allemagne, je suis d’accord avec toi.

        Mais il faudrait le nuancer car oui, l’Allemagne domine idéologiquement et politiquement la commission Européenne. Mais l’Allemagne c’est quoi ? Bien sur que l’Allemagne est une réalité. Mais qui domine idéologiquement et politiquement l’Allemagne ?

        C’est l’intérêt du lien que j’avais mit plus haut, je le remet ici , la commission Européenne n’entérine pas que des décisions Allemandes (je ne dis pas que c’est ce que tu dis ) , il y’a les intérêts transnationaux qui sont aussi très bien représentés. Pour comprendre le fonctionnement de l’UE, partir du facteur "national" est évidemment pertinent mais ce n’est pas suffisant, la réalité est que le gouvernement Allemand est loin de décider de tout dans l’UE. 


      • 1 vote
        Joe Chip Joe Chip 17 mars 23:28

        @maQiavel

        Je vais regarder le documentaire.

        J’étais sur cette position auparavant, mais j’ai évolué. Je pensais que Todd délirait à plein tube quand il fustigeait la domination allemande, mais les comptes-rendus de réunion à haut niveau à Bruxelles évoqués plus haut, les sanctions prises contre certaines entreprises allemandes (le scandale qui a plombé WW vient de la justice américaine), mais aussi les propos de Trump s’agaçant de l’essor industriel allemand aux Etats-Unis, ou encore le rachat de Monsanto par le groupe allemand Bayer (tu parlais de lobbying ?) sont des éléments qui lui donnent raison, en tout cas en bonne partie.

        Il y a eu aussi cet étrange passation de pouvoir informelle entre Merkel et Obama, que ce dernier est littéralement venu adouber comme chef par intérim du monde libre en se déplaçant à Berlin avant de quitter le pouvoir, et ce en dépit du fait que l’Allemagne ne contribue pour presque rien dans les opérations américaines.

        L’Allemagne a également commencé à rapatrier le deuxième stock d’or mondial dans ses coffres, qui était jusqu’à présent détenu par les banques américaines, françaises et anglaises.

        Par ailleurs, l’Allemagne s’endette depuis l’année dernière à taux négatif, ça veut donc dire que ses créanciers sont prêts à payer des intérêts pour posséder de la dette allemande !

        Un excédent commercial exorbitant s’élevant à 250 milliards...

        Bref, tout ça commence quand même à ressembler à une hégémonie en bonne et due forme, même si certains expliquent que l’envers du décor est beaucoup moins positif (à voir, je n’en sais rien).

        Je ne dis pas non plus que le gouvernement allemand décide de tout à l’UE. De toute façon, quand tu atteint un certain niveau de puissance, tes voisins commencent à agir conformément à tes intérêts dont dépendent le leur...

        Reste la puissance militaire, mais les choses sont en train de changer. Sigmar Gabriel est le premier officiel à avoir admis que l’Allemagne pourrait augmenter son budget à 2% du PIB (soit 60 milliards, près de deux fois le budget actuel de l’armée française qui doit en plus gérer l’arme nucléaire et un porte-avion) mais qu’il ne savait pas si les autres pays européens seraient prêts à accepter l’Allemagne comme première puissance militaire européenne.

        Il me semble que les élites allemandes assument de plus en plus leur domination de fait sur l’Europe. Le "couple franco-allemand" n’existe plus que dans la presse française, pour les dîners officiels et les effusions amicales dont les autorités françaises sont devenues friandes.


      • vote
        maQiavel maQiavel 17 mars 23:48

        @Joe Chip

        Si tu trouvais que la germanophobie de Todd était délirante, tu devrais écouter Rougeyron , lui c’est carrément Caton l’ancien réincarné sauf qu’il n’en veut plus à Carthage mais à l’Allemagne , son credo c’est « delenda germania ». smiley

        Non mais tu ne crois plus au couple Franco- Allemand ? Mais enfin, tu aurais bien besoin d’une petite cure de decodex. De toute façon, le rêve Européen est formidable smiley


      • vote
        yoananda yoananda 18 mars 00:26

        @Joe Chip
        "Je pensais que Todd délirait à plein tube quand il fustigeait la domination allemande"

        C’est quand même bizarre l’époque à laquelle on vit. On ne peut plus parler de personne qui domine personne alors qu’avant c’était le truc le plus naturel du monde : tout le monde voulait dominer plutôt qu’être dominé parce qu’il n’y avait pas d’alternative !

        lol

        Mais maintenant, les juifs peuple dominateur et sûr de lui ... ça ne passe plus, faut plus le dire.

        Que les allemands veuillent dominer l’Europe et se retrouve encore à faire de l’hégémonisme a l’insu de leur plein grès, ha mais vous n’y pensez pas.

        Et que l’Islam ne soit que paix tolérance et amour passe comme une lettre à la poste ...

        Quelle étrange époque tout de même !!! (tu as compris que je ne te visais pas personnellement mais je rebondissait sur ce que tu disais)


      • 1 vote
        guepe guepe 18 mars 00:43

        @yoananda

        Voyons mais le Monde Libre ne domine pas. Il émancipe. Voter permet de participer aux débats démocratiques et de choisir nos gouvernants les plus compétents et qui prendront leur décision en leur ame et conscience.

        Le Lobby sioniste n’existe pas, antisémite.

        Les allemands ont encore honte de leur passé hitlérien, il chercher à réparer leur erreur et à booster l’économie de l’europe. Le couple franco-allemand en ai l’élément le plus révélateur et montre à quel point l’ampleur de la marche vers la paix de notre continent

        L’Islam est une religion de paix, c’est écrit dans le Coran et il y a plus de 1 milliards de musulmans sur la planète, preuve de sa tolérance sans limite ni partage.

        Je dirais : Paix, insouciance et inculture, anesthésie et propagande médiatique, vision déformée de l’Histoire et des rapports de force et vision fantasmée de nos dirigeants, culte de l’Humanisme, qui finit pas ne plus voir que le bon en l’humain et pas le mauvais.

        Et avant, c’était pas forcément mieux. La propagande avant 1914 a rendu paranoiaques les allemands et fait croire aux français que Bismarck et les Allemands étaient à tout moment pret à se jeter sur nous . Ce qui étaient bien exagérées de deux cotés. Le problème restant toujours l’ignorance et le manque d’esprit critique de la masse.

        @Maqiavel

        j’ai cherché ses articles sur les comptes rendus "explosifs" de Quatremer mais je n’arrive pas à les trouver. Tu n’aurais pas un lien ?


      • 1 vote
        guepe guepe 18 mars 00:54

        @MaQiavel

        Tu chipotes un peu maq, Joe chip te dit juste que cette domination européenne n’est qu’en réalite, la domination que l’allemagne cherche à exercer sur tout le continent. Vous dites le meme chose , joe chip et toi.


      • 1 vote
        yoananda yoananda 18 mars 00:56

        @guepe
        "Et avant, c’était pas forcément mieux."

        Non en effet, on a un petit track record plutôt sympa en matière de guerre en Europe.

        Ce qui rends d’autant plus étrange l’invasion silencieuse de l’Europe par des populations du tiers-monde sous bannière islamique sans que personne ne moufte (ou presque).


      • 1 vote
        yoananda yoananda 18 mars 00:58

        @guepe
        "Tu chipotes un peu maq"

        Je t’arrêtes tout de suite : ce n’est pas du tout le genre de maQ, je m’en porte garant !

        hahaha


      • vote
        maQiavel maQiavel 18 mars 01:00

        @yoananda@guepe

        Non mais là c’est un peu vous qui chipotez , j’ai dit 20 fois que j’étais d’accord avec lui sur le fond. 


      • 1 vote
        yoananda yoananda 18 mars 01:01

        @maQiavel
        je ne sais pas, je n’ai pas suivi votre discussion, je n’ai fait que sauter sur l’occasion comme un malpropre smiley lol


      • 1 vote
        guepe guepe 18 mars 01:04

        @maQiavel

        Mea culpa, j’avais pas fait attention à ton docu. Je vais le regarder aussi du coup. Désolé, c’est moi qui a coupé les antennes en quatres cette fois smiley



      • vote
        riton996 riton996 18 mars 10:16

        @Joe Chip
        S’il vous plaît, re voyer ET réécouter la vidéo


      • vote
        pegase pegase 18 mars 12:17

        @maQiavel


        maQ qui est en train de doucement s’UPR-iser smiley

        Il en aura fallu du temps !

        Guère étonnant que Trump refuse de serrer la main à Merkel, elle est cul et chemise avec l’oligarchie anglo-saxonne qui bouffe du Trump tout les jours dans les médias, même au petit déjeuner ..


      • vote
        riton996 riton996 20 mars 10:31

        @Joe Chip

        D’accord, alors que faire d’après vous ?

        La tête dans le sable, on reste dans l’Europe et on attend que les Allemands nous aident à éponger nos dettes ?


      • 7 votes
        cassia cassia 17 mars 12:36

        Asselineau nous dit la vérité :
        Il se fiche du djihadisme et de la mémoire des Français assassinés par l’Etat Islamique.
        La preuve en vidéo.
        Une fois n’est pas coutume, Asselineau s’est montré cette fois ci "cash" et sans bavure smiley


        • 3 votes
          cathy cathy 17 mars 12:43

          @cassia
          Pitoyable Asselineau. Oui et alors ?


        • 4 votes
          pegase pegase 17 mars 13:03

          @cassia

          Assassinés par l’Otan vous voulez dire ?

          D’où la nécessité d’en sortir au plus vite ! 

          Comme tout les frontistes, vous vous focalisez sur les falses flags de l’empire, tout en collaborant avec lui via votre militantisme au front national ! 

          J’ai posté un sujet à propos du FN qui devrait vous plaire, Chauprade qui balance du lourd au sujet de Marine le Pen ...


        • 4 votes
          Qiroreur Qiroreur 17 mars 13:05

          @cassia
          C’est un extrait et manifestement coupé, si vous avez une vidéo en entier...

          En revanche je maintiens ce que j’ai écrit par ailleurs : 

          Extrait du prog de l’UPR, p.25 : "Lutter contre toutes les formes de terrorisme, à commencer par le terrorisme des séparatistes régionaux (qui a représenté 95 % des actes terroristes en France entre 2006 et 2010, les 5 % restants étant d’origine mafieuse)".

          (...)On est plus en 2010 déjà et ensuite c’est une insulte à toutes les victimes du terrorisme islamiste. 

          En revanche et pour être honnête, je partage en partie son analyse des attentats et ne doute pas une seconde de sa sincérité quant à sa compassion pour les victimes. Il y a néanmoins de la naïveté dans ce qu’il demande (attraper des kamikazes vivants, s’étonner qu’il soit simple de se procurer des armes...bah oui, FA, des armes en banlieue on en trouve à peu de frais). Mais ce qu’il y a dans le prog ne passe pas car cela conduit à introduire une confusion entre des actes qui n’ont rien à voir : entre le terrorisme corse (le fait de faire sauter une villa vide par exemple), et des tueries de masse de centaines d’innocents, ces crimes ne sont pas de même nature. Les séparatistes corses ne mitraillent pas les français dans des salles de concert, ils ne prennent ps un camion pour écraser des hommes, femmes et enfants. Passer sous silence les seconds par un procédé anachronique est sidérant et inquiétant quant aux capacités de ce monsieur à appréhender la réalité (des milliers de fichés S, des djihadistes qui reviennent et qui en majorité ne regrettent rien cf. une enquête d’un sociologue publiée dans l’Express il y a qq mois).


        • 3 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 mars 13:06

          @cassia
          Impossible de savoir ce qui se dit après. Ces extraits de quelques secondes sortis du contexte sont toujours de la manipulation. On peut supposer qu’il explique que ce n’était tout simplement pas le bon moment pour en parler.


        • vote
          pegase pegase 17 mars 13:09

          L’ex député FN Chauprade ... (ça donne un peu plus de poids à ses affirmations)


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 mars 13:14

          @Qiroreur
          "Mais ce qu’il y a dans le prog ne passe pas car cela conduit à introduire une confusion entre des actes qui n’ont rien à voir : entre le terrorisme corse (le fait de faire sauter une villa vide par exemple), et des tueries de masse de centaines d’innocents, ces crimes ne sont pas de même nature." 

          Très juste. Le terrorisme ne se mesure pas à la quantité "d’actes terroristes" ce qui ne veut rien dire, Mais éventuellement à la quantité de victimes, mortes, handicapées, blessées. 


        • 2 votes
          cathy cathy 17 mars 13:25

          @Qaspard Delanuit
          Il faut entendre Asselineau un peu plus : 

          https://www.youtube.com/watch?v=2b_WDyVAbF8


        • 6 votes
          cassia cassia 17 mars 13:26

          @pegase
          Il y a un petit détail qui semble t’échapper c’est que l’OTAN n’a pas revendiqué les attentat, l’EI oui.

          Il y a un problème avec Asselineau c’est que d’un coté il combat le conspirationisme en qualifiant par ex le grand remplacement de théorie conspirationiste d’extrême droâte et d’un autre coté il le promeut en pointant du doigt la CIA à toutes les sauces.

          Le deux poids deux mesures d’asselineau démontre que ses allégeances penchent largement du coté de l’électorat communautariste musulman.

          Z’avez pas l’impression d’avoir affaire à un guignol ?


        • 4 votes
          cassia cassia 17 mars 13:36

          @Qiroreur
          Je n’ai pas trouvé l’intégralité de cette vidéo mais il semble que le "OUI et ALORS "d’Asselineau et la tête dépité du journaliste concluent la question.


        • 2 votes
          dany13 17 mars 13:57

          @cassia
          Votre source : Yann Barthès...

          http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/francois-asselineau-l-ovni-de-cette-campagne-presidentielle.html
          On comprend mieux... Une autre source ? smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

riton996

riton996
Voir ses articles







Palmarès