Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Attentats du 13 Novembre 2015 et État d’urgence : Lionel Denis dénonce avec (...)

Attentats du 13 Novembre 2015 et État d’urgence : Lionel Denis dénonce avec raison la disparition de l’État de droit, etc

 

Cette vidéo est un mini coup de gueule suite à l'instauration de l'État d'urgence en France et au renoncement, chose impensable il y a peu, aux droits de l'homme par le gouvernement français même... La France, "patrie des droits de l'homme"... Ben voyons...

 

En effet, la France a notifié le Mercredi 24 Novembre à la Cour européenne des droits de l'homme son intention de déroger à certains des droits garantis par la Convention européenne (CEDH) et par le droit de l'ONU (Voir [ici]). Rien que ça...

 

Et au motif d'une supposée "mise en danger de la vie de la nation"... Comme si la vie même de la France était menacée par quelques gugusses armés de kalachnikov... Mais, c'est du n'importe quoi !

 

Rappel :

 

Causes de mortalité en France par ordre d'importance

Classement Cause Classement sous-catégorie Nombre
(par année)
Pourcentage Année des chiffres
  Total     540 000 100 % 2010
1 Cancer     147 500 27,3 % 2011
    10 Cancer des poumons 26 600 4,9 % 2011
    12 Cancer du colon/Cancer du rectum 16 900 3,1 % 2011
    16 Cancer du sein 11 500 2,1 % 2011
    18 Cancer de la prostate 9 200 1,7 % 2011
    20 Cancer du pancréas 7 800 1,4 % 2011
    21 Cancer du foie 7 400 1,4 % 2011
    23 Cancer de l'estomac 4 800 0,89 % 2011
    25 Cancer de la vessie 4 500 0,83 % 2011
    26 Lymphome non hodgkinien 4 200 0,78 % 2011
    27 Cancer de la cavité buccale/Cancer du pharynx 4 000 0,74 % 2011
    28 Cancer de l'œsophage 3 900 0,72 % 2011
    29 Leucémie 3 800 0,70 % 2011
    30 Cancer du rein 3 700 0,68 % 2011
    33 Cancer de l'ovaire 3 200 0,59 % 2011
    34 Tumeur du cerveau 3 000 0,56 % 2011
    36 maladie de Kahler 2 800 0,52 % 2011
    38 Cancer de l'utérus 1 800 0,33 % 2011
    40 Mélanome 1 400 0,26 % 2011
    41 Cancer du larynx 1 400 0,26 % 2011
    44 Mésothéliome 1 100 0,20 % 2011
    45 Cancer du col de l’utérus 1 100 0,20 % 2011
    53 Cancer de la thyroïde 400 0,074 % 2011
    56 Maladie de Hodgkin 200 0,037 % 2011
    60 Cancer des testicules 80 0,015 % 2011
2 Maladie cardio-vasculaire     140 000 26 % 2011
    6 Cardiopathie coronarienne 38 800 7,2 % 2011
    7 Accident vasculaire cérébral 33 047 6,1 % 2011
3 Drogues     94 000 17,4 % 2000
    4 Tabagisme 60 000 11,1 % 2000
    9 Alcool 30 000 5,6 % 2001
    31 Produit stupéfiant 3 650 0,68 % 2003
    48 Cannabis (Accidents de la route de 2001 à 2003) 800 0,15 % 2003
    55 Overdose 217 0,040 % 2008
    57 Overdose de produits stupéfiants 113 0,021 % 2008
    58 Overdose Médicamenteuse 103 0,019 % 2008
    59 Contamination au Sida due à l'injection de drogues 93 0,017 % 2008
    61 Overdose d'Héroïne 79 0,015 % 2008
    64 Overdose de Cocaïne 30 0,0056 % 2008
5 Obésité     55 000 10,2 % 1992
8 Diabète     32 156 6,0 % 2006
11 Maladies infectieuses     25 600 4,7 % 2001
    35 Tuberculose 2 890 0,54 % 2009
    39 Rougeole 1 541 0,29 % 2009
    43 Maladies diarrhéiques 1 317 0,25 % 2008
    54 Sida 327 0,061 % 2010
    66 Tétanos 8 0,0015 % 2009
13 Accident domestique     16 500 3,1 % 2004
    17 Chutes 10 520 1,9 % 2004
    32 Asphyxie 3 543 0,66 % 2004
    46 Brulés 1 000 0,19 % 2004
    47 Intoxication 900 0,17 % 2004
    52 Noyade 401 0,074 % 2006
14 Broncho-pneumopathie chronique obstructive     16 000 3,0 % 2008
15 Suicides     12 900 2,4 % 2005
19 Radiation     8 000 1,5 % 2007
    22 Radiations naturelles 5 000 0,93 % 2007
    37 Radiations médicales 2 000 0,37 % 2007
    62 Radiations industrielles 70 0,013 % 2007
    63 Radiations militaires et civiles 35 0,0065 % 2007
    65 Tchernobyl 15 0,0028 % 2007
24 Accident de la route     4 800 0,89 % 2007
42 Travail     1 330 0,25 % 2004
49 Homicide     743 0,14 % 2011
    51 Violences conjugales 460 0,085 % 2008
50 Eau     700 0,13 %  
67 Accidents d'avions     8 0,0015 % 2012

Source : Wikipédia.

 

Donc 540.000 personnes meurent d'une mort non naturelle en France chaque année, et on nous impose un État d'urgence parce-que 130 personnes ont été assassinées ? Dans ce cas, il fallait déclarer l'État d'urgence bien avant, et poursuivre les terroristes des laboratoires pharmaceutiques, de l'industrie chimique, de l'agro-alimentaire, etc.

 

D'autre part, concernant l'instauration de l'État d'urgence, il faut quand même savoir que Thomas Andrieu, directeur des libertés publiques (on se croirait dans un État fasciste) et des affaires juridiques au secrétariat général du ministère de l’Intérieur, été chargé de rédiger les décrets de l'État d'urgence le Vendredi soir des attentats, à 22h30, bien avant même l'assaut du RAID sur le Bataclan, puisque ceux-ci ont été adoptés en Conseil des ministres à minuit. Le gouvernement a validé cette option en moins de deux heures, sans même attendre le dénouement de l'assaut lancé au Bataclan, une vingtaine de minutes plus tard. Pourquoi une telle précipitation ? C'est dément... Et maintenant le gouvernement français déroge aux droits de l'homme...

 

Bientôt, ce sera en France la dictature du national-socialisme remis au goût du toujours, ou "Vichy, le retour". Manuel Valls en tout cas est prêt, et il faut dire qu'il en a toute les "qualités"...

 

Et je dois dire que depuis que j'ai quitté la France pour m'installer au Québec, j'ai pu prendre conscience progressivement (parce-que la culture dans la Belle Province y est différente, et que j'ai en plus de là une vision externe, une perspective différente) combien la France possède une mentalité fascisante et autoritaire, due principalement à la mentalité de l'État profond qui suinte depuis Vichy, puis qui éructe à nouveau lors de la guerre d'Algérie (avec, rappelons, comme climax la pratique systématique de la torture, un comble pour la "patrie des droits de l'homme". Ainsi, il est à noter que l'État profond français foncièrement sécuritaire, autoritaire, et semi-fasciste, éructe de manière récurrente, c'est un fait historique observable. Et malheureusement, nous sommes en période d'éruption... Gare à vos fesses...

 

Une vidéo coup de gueule, tout à fait motivée !

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "13" et "Novembre" et "2015", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " attentat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " terroris", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " terreur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " État" et "d'urgence", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " État" et "de" et "droit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " liberté" et "d'expression", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " sécurit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " droits" et "de" et "l'homme", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " droit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dictat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fascis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " autorit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " totalit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dénonc", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " avec" et "raison", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8185.

 

 

Tags : France Droit Paris Attentats Droits de l’homme Terrorisme Attentats de Paris



Réagissez à l'article

12 réactions à cet article


  • 1 vote
    EpiqueTête EpiqueTête 5 décembre 2015 10:53

    Impossible de prendre au sérieux quelqu’un qui possède un masque de Guy Fawkes.


    • 2 votes
      Maetha 5 décembre 2015 10:57


       Cliquez sur : réseau international et lire l’article :

       "Coïncidence : TF1 et M6 accompagnaient des pompiers situés à 5 minutes des attentats".


      • 1 vote
        Joe Chip Joe Chip 5 décembre 2015 15:52

        C’est bien, le blueman se retrouve à présent à aboyer avec Jean Quatremer au nom de la défense des "droits de l’homme" (qu’il considère habituellement pour une dangereuse doctrine des Lumières satano-pédo-judéo-maçonniques, faut pas chercher à comprendre...) et, pour pousser un peu plus loin la contradiction, à tenir des propos dignes de Cambadélis qui, lui aussi, voit partout le retour du fascisme et du maréchal Pétain, avant de finir dans une explosion orgasmique digne du BHL de l’idéologie française :

        la France possède une mentalité fascisante et autoritaire, due principalement à la mentalité de l’État profond qui suinte depuis Vichy

        Bientôt, ce sera en France la dictature du national-socialisme remis au goût du toujours, ou "Vichy, le retour"

        Nous y voilà... avec petit rappel - évidemment - à la guerre d’Algérie, la petite touche personnelle du maghrébin sans doute, ou la cerise sur le gâteau... 

        Le blueman ne s’est pas attardé à lire les fameux statuts qui permettent au gouvernement français de suspendre - dans une certaine mesure - les dispositions relatives à la CEDH : c’est là qu’on y trouve formulé le concept de "mise en danger de la nation". Si on peut le déplorer, ou le critiquer en soi, il est en revanche absurde reprocher au gouvernement d’avoir dérogé à des principes qu’il invoque précisément dans le but de justifier... l’état d’urgence : 

        [

        Article 15 – Dérogation en cas d’état d’urgence

        En cas de guerre ou en cas d’autre danger public menaçant la vie de la nation, toute Haute Partie contractante peut prendre des mesures dérogeant aux obligations prévues par la présente Convention, dans la stricte mesure où la situation l’exige et à la condition que ces mesures ne soient pas en contradiction avec les autres obligations découlant du droit international.

        La disposition précédente n’autorise aucune dérogation à l’article 2, sauf pour le cas de décès résultant d’actes licites de guerre, et aux articles 3, 4 (paragraphe 1) et 7.

        Toute Haute Partie contractante qui exerce ce droit de dérogation tient le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe pleinement informé des mesures prises et des motifs qui les ont inspirées. Elle doit également informer le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe de la date à laquelle ces mesures ont cessé d’être en vigueur et les dispositions de la Convention reçoivent de nouveau pleine application.

        ]

        Texte complet de la CEDH ici :

        http://www.coe.int/fr/web/conventions/full-list/-/conventions/rms/0900001680063776

        Le blueman entretient ensuite la confusion :

        concernant l’instauration de l’État d’urgence, il faut quand même savoir que Thomas Andrieu, directeur des libertés publiques (on se croirait dans un État fasciste) et des affaires juridiques au secrétariat général du ministère de l’Intérieur, été chargé de rédiger les décrets de l’État d’urgence le Vendredi soir des attentats, à 22h30, bien avant même l’assaut du RAID sur le Bataclan, puisque ceux-ci ont été adoptés en Conseil des ministres à minuit. Le gouvernement a validé cette option en moins de deux heures, sans même attendre le dénouement de l’assaut lancé au Bataclan, une vingtaine de minutes plus tard.

        Le blueman a pour source un article d’ER qui reprend des éléments tirés d’un article de francetvinfo.fr au titre pour le moins ambigu :

        http://mobile.egaliteetreconciliation.fr/Attentats-les-decrets-sur-l-etat-d-urgence-adoptes-avant-meme-l-assaut-du-Bataclan-36461.html

        http://mobile.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/les-decrets-sur-l-etat-d-urgence-adoptes-avant-meme-l-assaut-du-bataclan_1200761.htmlh

        Or, les décrets sur l’état d’urgence n’ont pas été signés en relation avec "l’assaut du Bataclan" donné par le RAID après minuit - contrairement à ce qu’affirme cet article - mais avant le dénouement de la prise d’otage alors qu’il y a déjà eu de nombreux morts dans Paris, des échanges de tirs entre les terroristes et les hommes de la BAC arrivés les premiers sur les lieux, et surtout l’évacuation du Président du stade de France suite à une série de trois explosions. Les services secrets Français ont pris l’attentat du stade de France comme une tentative d’assassinat visant le Président alors qu’une opération terroriste paramilitaire se déroulait simultanément en plein Paris, d’où la mobilisation immédiate des services de sécurité et l’application rapide de l’état d’urgence. On peut critiquer la loi relative à l’application de l’état d’urgence, on peut en critiquer l’ensemble des dispositions ainsi que les protocoles particuliers, mais dénoncer la réactivité et l’efficacité de l’Etat dans une telle situation, en modifiant en outre le contexte dans lequel cette décision a été prise, relève d’une manipulation subtile de l’information. 

        Le texte de l’article est d’ailleurs plus précis que le titre :

        "J’ai été saisi, vendredi 13 novembre à 22h30, de la décision du président de la République de déclarer l’état d’urgence », explique-t-il. Soit immédiatement après l’évacuation de François Hollande du Stade de France"

        La précision est salutaire, surtout quand on prétend se méfier des informations délivrées par les "médias officiels". En l’occurrence cela change complètement l’interprétation des faits, puisque le crétin complotiste de base aura retenu, à l’instar du blueman, que le gouvernement français avait suffisamment anticipé les évènements pour qu’on arrive à le soupçonner, par un glissement logique, d’avoir au minimum profité des attentats - sinon de les avoir organisé lui-même - dans le seul but d’instaurer l’état d’urgence et de pouvoir ainsi "déroger aux droits de l’homme", en inversant donc la cause (attentat) et les effets (état d’urgence)...

        Tout Etat moderne s’entraîne à réagir avec le maximum de vitesse et d’efficacité à ce type de situation, le déroulé des évènements du 13 suggère simplement que l’Etat français s’était préparé à répondre en temps réel à un tel scénario, ni plus, ni moins, comme le dit très bien un des commentaires sur ER :

        Si le sportif s’entraine à une coordination musculaire réflexe, l’Etat comme toute organisation s’entraine à une coordination collective réflexe. Ici, je suis prêt à parier qu’en enquêtant, vous trouverez les indications de ce type d’entrainement (procédure rédigée, pratique de son application, rapport d’évaluation etc). En effet, la réactivité est le signe d’une organisation qui fonctionne. Et qui sait appliquer une procédure dite de "gestion de crise" (les historiens retrouveront ces documents).

        Il faut donc vraiment être paranoïaque ou malhonnête pour voir dans cette coordination logique la preuve d’une implication de "l’Etat profond" dans la succession des évènements, sans parler de la comparaison stupide, anachronique et franchement vicieuse avec "Vichy".

        Le blueman est en outre incapable de comprendre que l’on ne peut pas mettre sur le même plan statistique les victimes d’un massacre terroriste avec les victimes hivernales de la grippe ou d’accidents domestiques, qui relèvent des politiques de prévention et de santé publique. Le but déclaré des terroristes est bel et bien d’attenter à la "vie de la nation" - en déclenchant une guerre civile, comme en Algérie dans les années 90 - il est donc inutile et absurde de jouer sur les mots en renvoyant les 130 victimes du 13 novembre à leur insignifiance individuelle et statistique : 

        Et au motif d’une supposée "mise en danger de la vie de la nation"... Comme si la vie même de la France était menacée par quelques gugusses armés de kalachnikov

        Outre la charge symbolique et la démoralisation collective qu’ils génèrent, les attentats massifs font peser une menace objective sur l’ordre social, la sécurité collective mais aussi sur l’économie (une note de la direction du Trésor évoquait déjà une perte de 2 milliards d’euro). Mourir d’une glissade malencontreuse dans une baignoire et se faire buter par un taré en mission-suicide, ce n’est pas tout à fait la même chose. En outre, il faut ajouter à ces attentats ceux du mois de janvier (Charlie Hebdo, supermarché kasher), du mois de juin (patron décapité par un employé) et du mois d’août (carnage évité de justesse dans un train), sans parler de toutes les tentatives ou projets qui ont été déjoué cette année. 

        Quant à ton installation au Québec et ton expérience personnelle en France, elles n’ont aucun rapport avec ces évènements et on s’en fout un peu... on pourrait d’ailleurs te reprocher d’exploiter ces évènements pour justifier ton ressentiment personnel.


        • 3 votes
          BlueMan BlueMan 5 décembre 2015 18:50

          @Joe Chip : bla bla bla bla bla, du n’importe quoi, c’est pathétique...

          À partir du moment où tu confond les droits de l’homme avec le droit-de-l’hommisme, il est certain que tu n’as alors aucune chance de comprendre.

          Tu fais exactement la même erreur que ceux qui confondent l’islam avec l’islamisme, ou la laïcité avec le laïcisme... ^^^

          Et après, monsieur nous sort de grands discours n’ayant donc aucun sens, ni aucune légitimité, puisque déjà à la base, tu ne comprends rien aux concepts fondamentaux.

          Verdict : doit retourner en classe pour se réinformer sur les notions de bsae


        • vote
          Joe Chip Joe Chip 5 décembre 2015 21:27

          Quant à toi, tu confonds état d’urgence et Vichy ! 

          Pardon, je n’avais pas compris jusqu’à présent que tu étais un partisan des droits de l’homme - les droits de l’homme issus essentiellement du rationalisme des Lumière et de la révolution française que vous exécrez, pour rappel -, de la CEDH, de l’UE et de l’ONU. Sacré hypocrite, va !

          De toute façon, tu as dit une connerie, puisque la France a certes annoncé qu’elle dérogerait à "certains des droits garantis par la Convention européenne" mais de façon temporaire et dans le cadre prévu par l’article 5 de la même convention, précision utile à rappeler. On est donc encore assez loin du "retour de Vichy" et du troisième Reich. 

          Peut-être devrais-tu réexaminer désormais la situation en Iran, en Russie, en Algérie ou en Arabie Saoudite avec cette nouvelle foi dans les droits de l’homme que tu revendiques et qui t’inspire ces jugements si sévères à l’encontre de la France. 

          Une pirouette, ta réponse, mais je n’en attendais pas moins de ta part.


          • 3 votes
            BlueMan BlueMan 5 décembre 2015 22:32

            @Joe Chip : décidément, tu es indécrottable. Alors je t’explique simplement, comme à un enfant : je suis en faveur des droits de l’homme authentiques qui n’ont rien à voir avec le droit-de-l’hommisme contemporain, qui inclut des aspects sociétaux dégénérescents et illégitimes, et qui utilise systématiquement les prétextes des droits de l’homme et de la démocratie pour imposer à la société des décisions de portée sociétale (genre mariage gay), pour aller bombarder des pays, et faire de l’interventionnisme à tout va (dans le style de BHL).

            Maintenant, concernant l’État d’urgence, je suis contre, et je l’ai été dès le 14 Novembre 2015 (preuve sur ma page de News où j’ai même composé pour l’occasion une petite image : http://www.blueman.name/Liens_Et_Informations_Diverses_Et_Variees_Du_Moment .php) parce-que c’est une mesure outrancière fasciste, que rien ne justifie, et qui ouvre la porte à l’arbitraire, et à nombre de dérives et d’abus (on a même perquisitionné un maraîchers bio...) Les semaines qui viennent de s’écouler ont démontré amplement que mon analyse était la bonne. Si tu en doute, regarde ces liens :

            - http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/26/etat-urgence-carte-plaintes-controverses_n_8653882.html

            http://delinquance.blog.lemonde.fr/2015/11/23/observons-letat-durgence/

            http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/23/les-petites-bavures-de-l-etat-d-urgence_4815803_4355770.html

            - et le plus édifiant : https://wiki.laquadrature.net/%C3%89tat_urgence/Recensement

            Quand même ! Et ce n’est pas fini...

            Ces méthodes sont celles d’un gouvernement prétendument socialiste (sic !), en tous points comparables à celles de Vichy, qui utilisait aussi l’administration et la police française de façon abusive et contraire au droits de l’homme. Si tu ne le vois pas, j’en suis vraiment désolé pour toi, mais c’est grave.

            De surcroît, qu’un gouvernement socialiste demande à déroger aux droits de l’homme est un paradoxe en soi, et cela devrait choquer ta conscience (mais visiblement, ce n’est pas le cas). Je te rappelle que cela implique, en autres, l’abandon du droit pour chaque citoyen de "bénéficier d’un procès équitable". Est-ce que tu te rend compte de la gravité d’une telle mesure, et de sesimplications ? C’est démentiel. C’est un reniement absolu pour la France, "Patrie des droits de l’homme". Seul des aveugles ne voient pas la trahison par la France de ses idéaux, de l’État de droit, qu’un tel reniement constitue.

            Pour terminer, invoquer comme argument l’Iran, la Russie, ou l’Arabie Saoudite, est un non sens : c’est un contre-transfert visant à orienter le débat ailleurs pour ne pas voir ce qui se passe chez nous, sous ton propre nez. Dit autrement, c’est de la malhonnêteté intellectuelle de ta part... ^^ Et la preuve de ta cécité : il te faut d’autres pays pour déterminer si un gouvernement agit droitement, selon les droits de l’homme ou pas... Ce qui prouve que ton discernement est NUL. Ce n’est pas une question relative, comme tu le croie erronément, mais une question absolue, liée à la conscience et au sens commun universel de ce que doivent être les droits de l’homme. Inutile donc de comparer avec d’autres pays pour détourner l’attention des gens : il suffit de regarder les faits, et juste les faits.

            "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits." Le christ.

            Et de ce point de vue, les faits, les actes, posés par le gouvernement socialiste de François Hollande sont contraires au bon sens, contraires à l’État de droit, contraires aux droits de l’homme. Ça commence à faire beaucoup... C’est pourquoi ce gouvernement est d’inspiration fasciste, national-socialiste même, et que malheureusement ce n’est que le début, tu verras... ^^

            Bonne journée.


          • vote
            Joe Chip Joe Chip 6 décembre 2015 01:45

            @BlueMan

            Le droit-de-l’hommisme n’est pas une idéologie politique officielle, et ton résumé est un fourre-tout (mariage gay, interventions militaires, etc.)

            Je te le demande simplement. Si tu approuves les droits de l’homme de manière "absolue", comme tu le dis, tu approuves donc la révolution française qui a pour la première fois exprimé clairement ces droits ainsi que leur portée universelle ? Tu comprends quand même qu’il y a une contradiction philosophique à dénigrer la révolution française d’un côté et à exalter les droits de l’homme de l’autre ? Je ne suis pas d’accord micnet et d’autres, mais au moins ils sont cohérents avec leurs idées. Toi qui ne cesse de pester contre les lumières, le rationalisme, la modernité, par quelle malhonnêteté parviens-tu à t’ériger soudainement en défenseur opportuniste des droits de l’homme ?

            Pour l’état d’urgence, tu es donc d’accord également avec des médias que d’aucuns - toi compris - qualifient habituellement de "médias du système", de "médias sionistes" et/ou pro-américains : le monde, slate, huffington post (média US affilié au monde). Tu assumes donc totalement le fait de hurler au fascisme avec des médias libéraux et pro-américains ? De mieux en mieux !

            Et puis je te croyais également farouchement hostile à l’UE... pourquoi défends-tu d’un seul coup une convention dont la Cour Européenne des droits de l’homme est la garante ? 

            La seule explication à ces contradictions apparentes, c’est que tout est bon de point de vue pour cracher ton mépris sur la France, son histoire, son peuple, son gouvernement... peu importe. Aussi, j’aimerais bien que tu cesses d’utiliser l’expression "chez nous" quand cela t’arrange alors que tu ne manques pas de rappeler que tu es bien content de ne plus vivre en France.

            A propos, puisque la France est un horrible pays nazi et fasciste, comment expliques-tu l’émotion mondiale provoquée par ces attentats ? Pourquoi tous ces drapeaux tricolores dans le monde entier, toutes ces marseillaises ?

            Ces méthodes sont celles d’un gouvernement prétendument socialiste (sic !), en tous points comparables à celles de Vichy, qui utilisait aussi l’administration et la police française de façon abusive et contraire au droits de l’homme. Si tu ne le vois pas, j’en suis vraiment désolé pour toi, mais c’est grave.

            Dans ce cas-là, pourquoi ne dénonce-tu pas les pratiques bien pires qui existent en Russie, en Iran, en Algérie ou au Vénézuela, et ce de manière permanente ? Une suspension temporaire de quelques articles relatifs à une convention européenne est-elle plus scandaleuse qu’une privation permanente des droits attachés à l’individu ?

            Ce n’est pas une question relative, comme tu le croie erronément, mais une question absolue, liée à la conscience et au sens commun universel de ce que doivent être les droits de l’homme. Inutile donc de comparer avec d’autres pays pour détourner l’attention des gens : il suffit de regarder les faits, et juste les faits.

            Réflexion stupide et formaliste. Les droits de l’homme relèvent de la philosophie juridique, ils sont le fruit d’un lent processus intellectuel et social qui a culminé dans un processus politique révolutionnaire que tu rejettes par ailleurs. Sans les penseurs des Lumières, français et anglais, que tu détestes, sans la révolutions américaine mais surtout française, il n’y aurait pas de droits de l’homme, que cela te plaise ou non. Ces droits n’ont rien à voir précisément avec un absolu religieux et c’est d’ailleurs tout ce que l’on peut reprocher à la déclaration de 1948 qui s’éloigne de la nature juridique du texte de 1789 pour célébrer des principes abstraits qui ne sont plus appliqués ni applicables nulle part, et qui permettent par exemple à l’Arabie Saoudite d’être promue aujourd’hui à la tête du Conseil des droits de l’homme à l’ONU alors qu’elle ne reconnaît même pas les droits fondamentaux dans son propre système juridique directement inspiré par la charia islamique et réputé identique avec celui de Daesh ! Voilà à quelle aberration conduit ta conception absolue et paradoxale des droits de l’homme "liées à la conscience et au sens commun universel" ce qui correspond de fait au "droit de l’hommisme" que tu dénonçais plus haut. 

            Il faut un Etat, des institutions, une police, une justice, pour instituer et faire respecter les droits individuels. Dans le monde rationaliste, les droits de l’homme - comme leurs noms le suggèrent - ne peuvent exister que dans la mesure où ils sont débattus, définis, redéfinis, évalués, réévalués. Le monde des "absolus" où l’on ne peut rien comparer est précisément le monde pré-rationaliste où règne l’arbitraire des principes "liés à la conscience et au sens commun universel". Au contraire, les droits de l’homme s’opposent pour l’essentiel au sens commun et le défient sur de nombreux points : ce qui est universel, c’est l’envie de punir, de juger sur des faits immédiats et imprécis, de juger selon sa croyance et ses valeurs intimes. L’exception difficile, c’est défendre équitablement celui que tout accuse, accorder des droits à des condamnés, etc... tout cela ne va pas de soi dans une société, comme le montrent quotidiennement l’actualité. Soit tu es cynique, soit tu ne comprends vraiment rien. 

            Pourquoi t’acharner par ailleurs sur la France alors qu’elle a subi cette année au moins trois attentats meurtriers qui sont venus sanctionner des années de laxisme ? Pourquoi sembler te réjouir au moment où tout le monde a le moral dans les chaussettes ? Pourquoi évoquer Vichy et la torture en Algérien, sinon par cynisme ?

            Pourquoi n’as-tu pas répondu aux questions que je soulevais dans mon premier message au lieu de les réfuter en bloc ? 

            La France n’a nullement "dérogé aux droits de l’hommes", mais dérogé dans un cadre temporaire prévu par la CEDH, à certains articles issus de cette même convention. Cette dérogation est donc bien prévue et organisée par les traités. Or, si tu t’étais renseigné un peu, tu verrais que cet article 5 ne permet pas à la France de renier purement et simplement les droits de l’homme. Dans les faits, des décisions purement arbitraires peuvent et pourront toujours être contestées devant la Cour Européenne qui condamnerait la France en cas d’infraction, comme cela arrive d’ailleurs régulièrement, ainsi que devant d’autres instances juridiques, y-compris en France. Par ailleurs, il s’agit d’une dérogation relative à certains droits : elle ne permet par exemple de rétablir la torture ou d’enfermer quelqu’un sans justification légale. Donc je le répète : cette dérogation ne suspend en aucune manière les droits de l’homme et il existe des possibilités de recours, tant en France qu’au niveau européen. En clair, si la France soumet une personne à un traitement incompatible avec les droits de l’homme et qui ne rentre pas dans le cadre de la suspension prévue par la convention, elle court le risque d’être condamnée, rien n’empêchant du reste la victime potentielle de porter plainte devant la cour européenne. Quel est le rapport avec Hitler et le national-socialisme ?

            On verra, comme tu le dis, si dans trois mois le pays est devenu une "dictature fasciste".

             Je te rappelle que cela implique, en autres, l’abandon du droit pour chaque citoyen de "bénéficier d’un procès équitable".

            Qu’est-ce qui te permet d’affirmer que la France allait condamner des gens sans procès ??? Là c’est du délire paranoïaque. La procédure permet d’ordonner des perquisitions sans passer par un juge, mais nullement de condamner et d’enfermer des gens sans procès, tu racontes n’importe quoi dans le but de dénigrer ce pays.

            Tu n’as strictement rien à dire, à part des jeux de mots autour de la "patrie des droits de l’homme" que tu haïs de toute façon. Mais ce qui me dérange le plus, c’est qu’on a l’impression que tout cela te réjouit : ah, c’est l’occasion d’enfoncer la "patrie des droits de l’homme", saisissons-nous en, demain, on trouvera un autre prétexte. La manière dont tu ignores les victimes du terrorisme et le cynisme consommé avec lequel tu te précipites sur ces articles du monde et du huffington post que tu rejettes habituellement de manière complètement pavlovienne, simplement parce qu’ils vont pour une fois dans ton sens, qui est une aversion de la France, et enfin, l’indécence et la légèreté avec laquelle tu compares le tout à la torture en Algérie, au nazisme et à Vichy, me dégoûtent profondément.

            On arrête-là, continue à vendre ta soupe complotiste et antifrançaise.


          • 3 votes
            BlueMan BlueMan 6 décembre 2015 03:44

            @Joe Chip : pour une fois, nous serons d’accord : on arrête là, c’est ma dernière intervention.

            Tu es complètement intoxiqué par le "Roman national". Tout ce que tu raconte dans ta réponse précédente est de l’illusion, de la pure propagande, si bien relayée dans son genre par Jean-Luc Mélenchon. "La grande révolution emmenée par les droits de l’homme". Ben voyons... avec des milliers de morts innocents lors de l’épisode sanglant de la terreur (500 000 personnes sont emprisonnées et approximativement 100 000 sont exécutées ou victimes de massacres ; dont environ 17 000 guillotinés, 20 000 à 30 000 fusillés), le carnage vendéen avec 200.000 morts et des milliers de personnes noyées lors des "noyades de Nantes", mais ça tu ne le vois pas et tu préfère continuer de te mettre la tête dans le sable, de NIER LES FAITS, et de continuer à croire au roman national de la belle révolution par confort personnel... Terrible...

            Sache que la révolution française n’est pas DU TOUT ce que tu croies : c’est une opération menée par des banquiers, des spéculateurs, et des marchands, et des encyclopédistes (et aussi une pognée aristocrates envieux et jaloux), pour renverser la monarchie et s’affranchir de l’église catholique et des principes chrétiens qui freinaient enrichissement personnel à outrance, et la spéculation (financière et par marchandisation d’achat et de revente de biens, notamment de la farine, cause des "révoltes du pain"), et limitaient aussi l’exploitation de l’homme par l’homme.

            Quand aux droits de l’homme, tu es encore complètement à la masse : ils ne sont pas un accouchement de la révolution qui n’a cessé de les renier par ses boucheries abominables, OUVRE LES YEUX et VOIS LES FAITS, mais un prolongement, une extension laïque des principes chrétiens par des philosophes majoritairement chrétiens, dont le plus fameux est "Aime ton prochain comme toi-même".

            Et c’est pas fini, le pire arrive : qui plus est, tu es, comme la plupart des gens, prisonnier de deux tropismes inconscients extrêmement forts qui ont lieu dans ton mental, et à ton insu  :

            1) La bataille des antithèses.

            2) Les étiquettes auto-collantes.

            Je ne suis pas de gauche, sache-le bien.

            Déclaration que tu interprète, par la bataille des antithèses qui s’opère dans ton mental, comme le fait que je suis de droite, voire d’extrême-droite. Pas de chance pour toi, je ne suis ni l’un, ni l’autre, non plus.^^

            Quand aux étiquettes que tu colles tout seul et sans cesse (d’où auto-collantes), tu interprète TOUT, tes interventions le prouvent de manière récurrente, sans rien comprendre aux processus, mais seulement à travers celles que tu colles systématiquement, mécaniquement, inconscient, aux gens, aux choses, et aux événements, c’est dire l’ampleur des prismes déformants auxquels tu es assujettis. Tu ne vois pas les choses ; tu vois les étiquettes que tu leur a collées, et tu fait une interprétation en fonction de cela, sans rien comprendre aux causes, aux effets, et à tous les phénomènes d’induction. ^^

            Dans ces conditions, il t’est radialement impossible de discerner le réel, sache-le bien, mais tu es convaincu de comprendre, c’est çà qui est si épouvantable, et vouloir ensuite l’expliquer aux autres, n’est que de la pure arrogance, de la vanité, de la folie dans le sens strict du terme.

            J’en ai fini avec toi. Reste dans tes illusions auto-aliénantes, continue de coller tes étiquettes, ne vois pas les faits et rien que les faits, et perd toi dans la bataille des antithèses, puisque c’est cela qui te plaît. ^^ Tu n’a spas fini d’en baver, crois moi...


          • 3 votes
            BlueMan BlueMan 6 décembre 2015 04:44

            @Joe Chip : BONUS spécial pour toi : http://www.lelibrepenseur.org/me-danglehant-sur-le-coup-detat-securitaire-et-judiciaire-du-gouvernement/

            ou la disparition du droit à un procès équitable EN ACTION.

            Ça va te montrer l’ampleur de l’auto-tromperie dans laquelle tu te trouves... ^^

            Une vidéo effarante, qui fait presque peur... Ça va chier, et les injustices ne vont pas arrêter désormais.


          • 2 votes
            BlueMan BlueMan 6 décembre 2015 14:05

            @Joe Chip : et hop, tu as encore tout faux : ces socialistes là sont bien des fascistes :

            "Wi-Fi interdit, Tor bloqué, backdoors… les nouvelles idées au gouvernement"

            http://www.numerama.com/politique/133795-wi-fi-ouvert-interdit-tor-bloque-les-nouvelles-idees-de-la-police.html


          • 1 vote
            BlueMan BlueMan 7 décembre 2015 02:58

            @Joe Chip : je en résiste pas au plaisir de te recommander cette vidéo qui va achever de démonter tes illusions et tes assertions erronées :

            http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8192

            Je dis "au plaisir", mais en réalité cette vidéo est profondément triste, et j’aurais plutôt préféré avoir tort, mais malheureusement, chaque fait qui va sortir va me donner raison. ^^

            Une vidéo à ne pas rater afin de voir combien l’État d’urgence va engendrer des abus iniques et terribles.


          • 3 votes
            Avlula 6 décembre 2015 01:55

            Soyez pas naïfs, notre gouvernement sait parfaitement aussi bien que nous qui est l’ennemi terroriste, il en est complice, le but n’est pas de nous protéger mais bien de nous soumettre et nous manipuler. Ça ne sert à rien de rappeler les causes de mortalité, les pouvoirs sont complices de celles-là aussi, on connait les solutions. Ce ne sont pas des erreurs ou de l’incompétence, à ce niveau de grossièreté c’est délibéré. Il faut désigner l’ennemi comme disait l’autre, c’est le pouvoir, ceux qui l’ont et l’exercent, servent on ne sait quel intérêt obscur sans se soucier de nos vies.

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès