Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cash investigation - Industrie agro-alimentaire : business contre (...)

Cash investigation - Industrie agro-alimentaire : business contre santé

Pourquoi le jambon est-il rose ? Pourquoi a-t-il la réputation d'être bon pour les enfants ? Elise Lucet révèle les recettes inavouables des géants de l'agroalimentaire. De la Bretagne au Danemark en passant par la Californie et le Wisconsin, pendant un an, une équipe a avalé les kilomètres, en avion, en voiture et en caddy pour déterminer comment ces mastodontes de l'assiette pèsent sur les décisions de santé publique, à leur avantage. Elise Lucet prolonge l'enquête avec des experts et des responsables politiques.

 

 

Tags : Santé Scandale Journalisme Santé menacée Agro-alimentaire Mondialisation Lobby Nouvel Ordre Mondial Alimentation Industrie



Réagissez à l'article

16 réactions à cet article


  • 2 votes
    Marioupol Marioupol 17 septembre 18:44

    J’aimerai être à la place de votre mouchoir, Nigari *


    • vote
      sls0 sls0 18 septembre 01:06

      Toujours aussi intéressant, je vis à l’étranger des émissions de cette qualité il n’y en a pas du moins chez moi.


      • 2 votes
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 18 septembre 02:45

        L’industrie agro-alimentaire, a tué l’artisanat agro-alimentaire ... L’industrie a tué l’artisanat et leur savoir faire ... 0-1 /// L’Artificiel mène au score face au Naturel !


        • 2 votes
          mmbbb 18 septembre 10:33

          @DJL 93VIDEO Le salpêtre est utilise depuis des lustres dans la charcuterie artisanale . 

          Les jardiniers du dimanche emploient des produits phytosanitaires ( Monsato et KB et etc ).

          Le citadin salope les rues , ou lorsqu il part en vacance il laisse sa merde sur place

          En revanche il est de bon ton d’accuser les industriels les pollueurs, ce sont des cibles expiatoires qui permettent de cacher nos petits vices .


        • 5 votes
          michel-charles michel-charles 18 septembre 08:56

          C’est du "réchauffé"...on connait les réponses depuis longtemps...sauf les imbéciles.. !


          • 1 vote
            guepe 18 septembre 13:13

            Merci Nigari pour le partage.


            • 1 vote
              Maetha 18 septembre 14:47

               La confusion organisée :

               Une promenade entre les présentoirs des "supermarchés", il n’y a pas mieux pour faire un état des lieux.

               Arrêt prolongé devant les articles "muesli" (du suisse allemand müesli) ou croquettes pour petit déjeuner, dont les enfants et les adolescents raffolent. Kellogg’s domine largement, 2/3 de la surface. Pas un mot sur l’origine des céréales et la présence ou non d’OGM.

               2ème arrêt devant les productions animales hors-sol, porcs et volailles : on voit apparaître bien timidement, mais de plus en plus, mentionnés les mots "élevés sans OGM". Cela reste minoritaire mais manifestement un bon argument de vente, il suffit de constater la décote des produits identiques qui ne portent pas cette mention, que l’on retrouve pour le "lait bio" qui n’a pas l’autorisation d’être issu de vaches qui en consomment.
               Pour les oeufs on a vu en 2013, après les travaux de Séralini apparaître cette indication, mais cela n’a pas été poursuivi, y a-t-il eu des pressions ? Il faut que cela se sache : les oeufs ne tombe pas du ciel, comme cela se passe, paraît-il à Pâques.

               Affaire à suivre.

               Une autre non moins intéressante : l’affaire Séralini. C’est du plus haut intérêt : elle permet de mesurer la puissance des lobbies, en particulier du N°1 dont on parle actuellement pour son alliance avec Bayer et ce mois-ci pour son assignation devant un tribunal citoyen à la Haye.


              • 1 vote
                Maetha 18 septembre 16:39

                 PS :

                 Cliquer sur "affaire Séralini"

                C’est du plus haut intérêt.

                 En 2016 les choses avancent à grands pas. Condamnation de Marc Felloux en janvier 2016, réponse scientifique de Séralini à l’accusation d’avoir choisi une souche de rats qui fait naturellement des tumeurs mammaires (juin 2016) : les tests sont biaisés puisque l’aliment distribué par les labos au groupe témoin contient lui-même OGM(s), PCB, métaux lourds et autres polluants ( => prouvé), preuves que Goodman (c’est assez drôle !) qui a fait retirer l’article de Séralini, publié en 2012, de la revue scientifique Food Chemical Toxicologie, avait gardé ses liens avec Monsanto qui l’employait avant de prendre son poste dans ce journal, pour finir, remise à la surface, par ce même chercheur, de la toxicité du maïs OGM Bt 176 (pour en savoir plus, cliquer sur : "une nouvelle étude du professeur Séralini démontre la toxicité d’un OGM sur des vaches").

                 Bref, les OGM à long et même à moyen terme, n’ont pas d’avenir.

                 La Russie à marqué un point décisif : on ne peut que les en féliciter.


              • 1 vote
                gaijin gaijin 19 septembre 18:39

                super émission qui a le mérite de montrer comment les choses se passent pour de vrai
                hélas des émissions comme ça a une par produit de merde dans les aliments " modernes " ça ferait des centaines d’heures
                solution : manger local des produits non transformés ou alors par des artisans locaux ( et sérieux ) ça revient un peu plus cher et ça prend un peu plus de temps de faire les courses mais avez vous vraiment besoin du dernier aie phone ?


                • vote
                  Masque de mort Death note 19 septembre 20:52

                  75 % du marché mondial de semences est contrôlé par seulement dix multinationales !


                  • vote
                    Khora (---.---.241.181) 19 septembre 22:25

                    La molecule Nitrite de sodium conservateur majeur dans la charcuterie se transforme en Nitrosamine Molécule cancérogène c’est un fait . Or ce que je trouve dommage dans le reportage c’est qu’il ne parlent en aucun cas de la présence de molécule comme :
                     l’Acide Ascorbique (vitamine C)
                     l’erythorbate de sodium
                     la Vitamine E plus rarement

                    Ces molécules sous des noms EXXX (type E501 au hasard )quelque fois. Et devinez quoi ces molécules inhibent la réaction des ions instables que sont le nitrite de sodium et donc les empêchent de se transformer en Nitrosamine.


                    • vote
                      jean_marc21 (---.---.221.109) 20 septembre 10:02

                      @Khora
                      Tiens, un intervenant soutenant les lobbys .... Quelqu’un d’ailleurs dont on ne peut rien obtenir en cliquant sur le pseudo.

                      Vous aussi vous essayez maladroitement de semer le doute. Mais ce que vous dîtes est archi-faux. Vous êtes payé combien pour écrire des mensonges ici ?...


                    • vote
                      pegase pegase 20 septembre 10:38

                      @Khora
                      Ah tient, je pensais que le salpêtre c’était pareil ...KNO3 ...je pensais qu’ils utilisaient du salpêtre en fait ...

                       Alors que pour le nitrate de sodium c’est NaNO2, vous êtes sûr qu’ils utilisent bien du nitrate de sodium ? J’ai un sérieux doute maintenant smiley


                    • vote
                      pegase pegase 20 septembre 10:43

                      @pegase

                      Ils utilisent du nitrate de potassium, et non pas sodium ... vous dites des bétises ..

                      enfin j’en sais rien, il faut que je vérifie les compositions sur les paquets ..


                    • vote
                      jean_marc21 (---.---.221.109) 20 septembre 11:40

                      @pegase
                      Il s’agit du nitrite de sodium. Un Cancérigène notoire.

                      Là où Khora tente de nous enfumer c’est en rendant compte faussement d’analyses faîtes par l’INRA à propos de fruits et de légumes qui contiennent de très faibles quantités de nitrites Les effets bénéfiques de la vitamine C dans ces fruits et légumes semblent l’emporter sur les nuisances des nitrites .

                      L’analyse de l’INRA montre par ailleurs que les nitrites sont à dénoncer par leur forte présence dans les charcuteries. La vitamine C (et autres propositions de Khora) n’annihile pas du tout les effets toxiques des nitrites .

                      Vous avez compris l’entourloupe de Khora ?


                    • vote
                      pegase pegase 20 septembre 18:16

                      @jean_marc21

                      On est d’accord, mais ce que je ne pige pas c’est que traditionnellement ils utilisaient du salpêtre (tout le monde sait ça à la campagne), donc nitrate de potassium et non pas sodium (ce n’est pas du tout la même chose) ...... Ce qui me laisse supposer qu’il s’agit une fois de plus pour l’industrie chimique de se débarrasser de sous produits à bon compte*, j’espère me tromper ... à vérifier ...

                      * comme par exemple dans l’affaire des huiles minérales alimentaires qu’ils ont incorporés aux huiles végétales dans des proportions inacceptables , avec l’aval de la commission européenne SVP ....

                    

                    Ajouter une réaction

                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès