Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dialogues avec l’Ange

Dialogues avec l’Ange

Dialogues avec l'ange est la transcription d'une expérience spirituelle vécue pendant la Seconde Guerre mondiale par quatre amis hongrois. Pendant dix sept mois, de juin 1943 à novembre 1944, alors que les nazis envahissent leur pays et déportent les juifs en masse, Hanna Dallos transmet au cours de 88 entretiens des paroles qu'elle dit ne pas émaner d'elle (qu'elle dit provenir d’« autre part », d’un maître intérieur ou d’un ange). Ces paroles sont retranscrites par Gitta Mallasz et Lili Strausz.

 

Au début des entretiens, Hanna avertit Gitta, seule présente à ce moment-là : « Attention ! Ce n'est plus moi qui parle. » (p. 23). Et Gitta déclare : « C'est bien la voix de Hanna, mais je suis absolument sûre que ce n'est pas elle qui parle : celui qui parle se sert de sa voix comme d'une espèce d'instrument conscient. » (p. 23). Gitta précise par ailleurs que « jamais Hanna n'a été en transe, ni dans un état particulier, ni même les yeux fermés pendant les entretiens ». Dans la suite du livre, le mot « ange » apparaît fréquemment dans les commentaires de Gitta, moins souvent dans le texte lui-même.

 

Gitta définit l'ange comme son « pareil de lumière », en référence à la parole qui lui était destinée : « Tu es mon pareil plus dense » (p. 75). À la lecture des Dialogues, on peut s'apercevoir que chacun a son ange. Celui de Lili, « celui qui aide » (p. 36) s’exprime avec tendresse, celui de Gitta, « celui qui rayonne » (p. 201), leur semble beaucoup plus sévère.

 

À Budapest, alors que la déportation massive des juifs a commencé, les « anges instructeurs », selon Gitta Mallasz, cédèrent la place au « chœur des anges (...) des êtres puissants, infiniment lointains ».

 

Toujours, selon les explications de Gitta, les anges voyaient avec acuité ce qui se passait intérieurement chez les quatre amis, avaient des pouvoirs guérisseurs et leur enseignement pouvait être accompagné de visions. Mais elle affirme aussi que la nature de l’ange est difficile à saisir, qu’il est à la fois l’être le plus proche de l’humain, mais qu’en une seconde il peut se retrouver dans des régions inaccessibles. Alors que Lili demande au sien ce qu’est l’âme, il lui est répondu : « Tout est corps. Ce qui est insaisissable pour toi, l’« âme », pour moi est un mur épais. » (p. 106).

 

Gitta évoque une loi qui lierait les anges aux hommes : la réciprocité. Elle raconte que lorsqu’ils apprirent les horreurs de l’extermination raciale, les anges furent aussi désespérés que les quatre amis, « car notre chemin est devenu un : ou nous périssons avec vous, ou nous nous purifions avec vous » (p. 252).

 

Les références au christianisme sont nombreuses : les rencontres ont lieu le vendredi à 15 heures, heure de la mort du Christ, et les fêtes chrétiennes - Noël, Pâques, Pentecôte ou la Saint Michel - donnent lieu à des entretiens qui s’y réfèrent. Jésus, est fréquemment cité, surtout dans les derniers entretiens.

 

Selon Henri Blanquart, les propos apparaissent universels : certaines phrases pourraient être prononcées par un moine zen, un maître du Védanta voire Juan Matus, le sorcier instructeur de Carlos Castaneda. Pour Gitta Mallasz, les Dialogues avec l’ange vont au-delà des religions.

 

Les thèmes des entretiens sont variés. Des auteurs se sont livrés à l’exercice de les répertorier. Henri Blanquart, relève pour sa part ces points principaux :

 - La mort n’existe pas ;
 - Ce que nous appelons notre « vie » n’est que rêve, illusion ;
 - Il y a identité entre LUI (Dieu, le Tout, « Cela » des hindouistes) d’une part, l’Ange (l’Étincelle divine en nous, « Christ en nous » de Saint Paul) et enfin, le petit « moi » ;
 - Il faut « être vigilants », « faire attention », « être attentifs ».

 

De son côté, Patrice Van Eersel relève ce qu'il appelle des « éléments d’une morale angélique » :

 - La souffrance et la peur sont inutiles ;
 - « Vouloir le bien » est un leurre ;
 - Le mental est prisonnier du temps ;
 - Tout est bon ;
 - Demander et donner.

 

Gitta Mallasz elle-même a répondu un jour à un journaliste qui lui demandait « une définition précise de l’essentiel du message des anges », que c’était impossible, car c’est « une force dynamique qui met en mouvement, indéfinissable ». Selon elle, les Dialogues avec l'ange sont « un guide pratique pour notre époque de transition ». « Ce n’est pas une philosophie, ce n’est pas une religion, ce n’est pas un enseignement de groupe, c’est un enseignement de vie individuel ». « Un livre de notre temps et des temps à venir, qui s’adresse à tous ceux qui ont soif d’une dimension spirituelle et s’interrogent sur leur propre évolution comme sur celle du monde ».

 

 

 

 

 

Pour approndir, France Culture, les vivants et les Dieux :

 

 

Tags : Spiritualité Etonnant Témoignage



Réagissez à l'article

57 réactions à cet article


  • 2 votes
    michel-charles michel-charles 27 mai 14:26

    p’tain..y en a qui partent vraiment en couilles...


    • 3 votes
      Marioupol Marioupol 27 mai 15:33

      @michel-charles

      J’allais le dire ... ca doit-être ca que l’on nomme ’ le bizounoursisme ’  :->


    • vote
      Zatara Zatara 27 mai 15:37

      @michel-charles
      Les Igor et Grichka de l’épandage smiley


    • 8 votes
      joelim joelim 27 mai 21:08

      michel-charles devant Saint Pierre : qu’as-tu fait de ta vie mon garçon ?


      ben chuis arrivé preum’s sur Agoravox

      • 1 vote
        michel-charles michel-charles 28 mai 07:41

        @joelim....bouffon..et jaloux.. !


      • 3 votes
        joelim joelim 28 mai 13:35

        @michel-charles

        ouiiiii tu m’as percé à jour je suis jaloux de toi ma poule smiley 


      • 3 votes
        medialter medialter 27 mai 21:35

        Il y a longtemps que j’ai lu les "dialogues", et j’ai toujours cherché à faire des rapprochements entre "l’ange" de Mallasz, et les alliés de Castaneda (et non pas DJ qui porte difficilement le rôle de l’ange comme indiqué dans le texte), alliés qui sont une croyance à laquelle j’adhère. Toutefois, j’ai abandonné cette piste car les alliés apportent un enseignement de type énergétique et exclusivement personnel, alors que l’ange "parle" et s’adresse à une communauté, même si elle est très restreinte.
        *
        Ce qui me fait fortement douter est l’aspect très catho du récit, la liaison entre cette retranscription et la Shoah, et la définition de l’ange comme "pareil de lumière". Or le double, ou l’autre Moi, est une entité qui se construit, qui est à la base quasi-inexistante chez la plupart des gens, et ceux qui en bénéficient par une initiation longue, consciente et volontaire finissent par intégrer le corps de gloire lorsque les 2 Moi sont conjoints, un peu comme l’a fait Elie dans l’AT ou DJ chez CC. Or ici on n’est pas du tout dans ce contexte. DJ explique d’ailleurs clairement qu’il faut conformer les alliés à soi (par "l’ultime art de traquer") alors qu’ici c’est l’ange qui impose ses directives.
        *
        Reste l’hypothèse de la possession, mais là encore il faut abandonner cette piste car les expériences de possession sont infiniment plus anarchiques et chaotiques, alors qu’ici on est dans un discours construit, calme et très sensé. On est presque dans un cours de morale chrétienne, avec des vérités universelles déjà très populaires, et d’autres "enseignements" douteux (faux selon moi) comme "Il y a identité entre LUI (Dieu, le Tout, « Cela » des hindouistes) d’une part, l’Ange (l’Étincelle divine en nous, « Christ en nous » de Saint Paul) et enfin, le petit « moi »".
        *
        Je n’ai pour l’instant pas d’avis définitif sur le sujet, mais j’ai tendance à avoir un regard très suspicieux sur ce récit qui ressemble bien plus à une excellente oeuvre littéraire produite par un(e) chrétien(ne) désenchanté(e) qu’à une réelle expérience initiatique. Merci en tous cas pour le sujet, que je ne m’attendais pas à trouver ici


        • 1 vote
          Zatara Zatara 27 mai 22:03

          @medialter
          en fait c’est un echo à Phillipe Guillemant. Bien que ses conférences soient très intéressantes, le meilleur de sa pensée est dans celle ci, et dans laquelle il explique longuement le déclic qu’il a eu avec les dialogues dans le cadre de ses recherches..


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 mai 07:22

          @Zatara

          On peut dialoguer avec toutes sortes de choses, d’êtres et d’énergies dans l’univers, qui ne sont ni exactement en dehors de nous, ni seulement à l’intérieur de nous. A partir de là, on peut appeler cette source l’Ange, Dieu, la Vierge Marie, notre maître intérieur, Jésus, Gabriel, la Mère Michèle, Mamie Nova, notre marraine la Bonne Fée, Lucifer ou tout ce qu’on veut. Si on n’a pas un niveau d’énergie trop bas, on recevra des messages d’une certaine qualité ; si on est glauque, on recevra des messages glauques ; si on est sinistre, on recevra des messages sinistres ; si on est très religieux, on recevra des messages très religieux, si on est menteur, on recevra des messages mensongers. 


        • vote
          medialter medialter 28 mai 10:19

          @Zatara
          Guillemant est un immense melting pot de mécanique quantique, spiritualité, positivisme, angéologie, philosophie dont il ne sort, à mon avis, rien de conforme en regard de la véritable tradition (entendre alchimique) si ce n’est une sorte de code de bonne conduite new-age à la Coelho.


        • vote
          medialter medialter 28 mai 10:45

          @Qaspard Delanuit
          " si on est menteur, on recevra des messages mensongers"

          *

          Faut-il entendre que si l’on dit la vérité, on recevra des messages véridiques ? Si c’est le message, je ne crains qu’il soit complètement erroné. Nous ne pouvons avoir de dialogues qu’avec les créatures du bas astral, qui hélas sont toutes perfides. Elles utilisent nos points faibles pour nous envoyer des projections que nous serons tentés de prendre pour argent comptant. Un chrétien convaincu sera par exemple persuadé qu’il dialogue avec son ange. CC explique comment les anciens sorciers s’étaient laissés abuser par ces créatures qui les menèrent à leurs pertes.

          *

          Le paradoxe et l’extrême difficulté, c’est que certaines de ces créatures (les alliés) sont indispensables à nos vies, en tant que dispensatrices d’une vibration énergétique particulière. Un peu comme si, sachant qu’on va se marier à une très belle femme, très performante physiquement, mais aussi salope, fourbe et chienne, on savait qu’on allait entrer dans une machine à laver, on savait qu’on allait à notre perte, et qu’on y allait tout de même (les orientaux appellent la conclusion heureuse de cette logique "chevaucher le tigre", à laquelle seule une infime minorité parvient)

          *

          La plupart des gens pensent agir par eux-mêmes alors qu’en fait il sont dirigés, à leur insu, par une ou plusieurs de ces créatures, alors que c’est au résultat inverse qu’il faut arriver. C’est ce phénomène qui mène à la bipolarité et à la multipolarité, qui laisse souvent transparaître un combat de la personne contre ces incursions qu’elle perçoit intuitivement sans pour autant les connaître. Les monopolaires sont souvent dans une situation pire encore, investis par une infiltration étrangère durablement installée. Si le Tonal est ultra-prédateur, c’est encore pire dans le Nagual.

          nb : j’emploie la terminologie de CC parce que je sais que QD connaît, désolé pour les autres


        • vote
          Zatara Zatara 28 mai 11:15

          @medialter
          nb : j’emploie la terminologie de CC parce que je sais que QD connaît, désolé pour les autres

          au contraire, vous faites comme pour vous, libre à chacun de chercher.


        • 1 vote
          Zatara Zatara 28 mai 11:30

          @medialter
          Guillemant est un immense melting pot de mécanique quantique, spiritualité, positivisme, angéologie, philosophie dont il ne sort, à mon avis, rien de conforme en regard de la véritable tradition (entendre alchimique) si ce n’est une sorte de code de bonne conduite new-age à la Coelho.

          peut être qu’il a tendance à coller un peu trop malgré lui à la culture new age, bien qu’il s’en défend, notamment sur la question du bonheur (recherche du bonheur = degré zéro de la spiritualité). Cependant, il faut bien comprendre que dans son cas, il s’agit plus d’expliquer que la physique actuelle se plante lamentablement parce que certains principes de base sont erronés ou mis de côté....


        • vote
          Zatara Zatara 28 mai 11:48

          @Qaspard Delanuit

          ok avec la première partie, le nom importe peu, c’est rattaché au système de croyance de chacun...

          si on est glauque, on recevra des messages glauques ; si on est sinistre, on recevra des messages sinistres ; si on est très religieux, on recevra des messages très religieux, si on est menteur, on recevra des messages mensongers.

          Dis comme cela, on pourrait croire que c’est parce qu’à l’origine on est dans un état X, qu’on recevra alors le message X’. Logiquement, c’est parce que nous nous laissons influencer par certains type de message que nous les vivons quotidiennement. C’est parce qu’on est capable de croire un message glauque qu’on devient glauque...Autrement dit, nous acceptons implicitement de devenir ce que nous acceptons de croire parmi nos pensées...Cependant, on ne peut contrôler la totalité de ses pensées, mais on peut tout à fait les orientés, et faire un travail à long terme sur le type de pensées que nous choisissons de croire, tout en débusquant les restes de pensées nocives quasi en temps réel


        • vote
          Zatara Zatara 28 mai 11:50

          excuzé moa pur lé fôtes


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 mai 20:08

          @medialter

          Excellentes remarques qui touchent au coeur de la magie. 

          "Faut-il entendre que si l’on dit la vérité, on recevra des messages véridiques ?"

          Non, simplement que si on ne se raconte pas de salades à soi-même, on ne se préoccupera pas spécialement de recevoir des messages et qu’on n’en attendra aucune vérité. Je classe dans une catégorie particulière le cas du message d’avertissement d’un danger concret à court terme (qui peut être salvateur, quand bien même viendrait-il de notre inconscient). Mais même dans ce cas, il ne faut pas ensuite croire les histoires philosophiques ou morales qui sembleront venir de la même petite voix qui nous aura (par exemple) empêché d’être écrasé par un bus. 

          Il y a dans l’être humain un désir d’être dupé. Et il y a dans la couche d’invisible la plus proche de l’humanité un grand désir de théâtralité. Certaines entités semblent prêtes à jouer tous les rôles que le mental humain voudra bien leur donner : anges, dieux, démons, lutins malicieux, extra-terrestres, djins, notre tante Antoinette décédée, etc. Nos peurs et nos espoirs sont une nourriture et des vêtements confortables pour cette population de figurants avides de bons rôles. 


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 mai 20:26

          @Zatara
          "Cependant, on ne peut contrôler la totalité de ses pensées, mais on peut tout à fait les orienter, et faire un travail à long terme sur le type de pensées que nous choisissons de croire, tout en débusquant les restes de pensées nocives quasi en temps réel."

           

          Oui, je comprends. Mais comment allons nous reconnaître qu’une pensée est novice ? Par exemple, pour un fanatique religieux violent, la pensée nocive sera la compassion qui le pousserait à renoncer à décapiter ou enterrer vivant un enfant d’une autre religion. Je prends un exemple extrême, mais je pourrais tout aussi bien pendre le cas de n’importe quel missionnaire agissant sans violence apparente, et souhaitant convertir les autres pour leur bien. Par exemple les chrétiens ont répandu dans le monde une névrose de la culpabilisation en croyant que l’idée du pêché originel racheté par le sacrifice du Christ était une "bonne pensée". Etait-ce vraiment une bonne pensée ? Et quelle type d’entités inspiratrices, quelle sorte "d’anges" peut attirer ce genre de névrose très incrustée dans une conscience et transmise de générations en générations ? Je ne dis pas cela spécialement à propos des fameux dialogues avec "l’ange" dont il est ici question (contre lesquels je n’ai rien à dire, du moins pour ce que j’en ai lu il y a longtemps). 


        • vote
          Zatara Zatara 28 mai 21:17

          toutes les pensées sont potentiellement dangereuses, c’est le dosage qui fait le poison...on en revient à la voie du milieu, un équilibre, comme par hasard. Les pensées les plus nocives sont celle qui vous font oublier tout le reste.


        • 2 votes
          Ozi Ozi 28 mai 21:19

          @medialter :"Nous ne pouvons avoir de dialogues qu’avec les créatures du bas astral"

          Quelle genre d’entité a bien pue mettre ça dans ta caboche ?

          Crois-tu réellement que notre intuition (par ex) soit reliée à une entité du bas astral ,

          .

          "Un chrétien convaincu sera par exemple persuadé qu’il dialogue avec son ange."

          La pathologie réside uniquement dans le mot "persuadé", un peu comme certains qui croient que nous ne pouvons avoir de dialogues qu’avec les créatures du bas astral..

          .

          "Le paradoxe et l’extrême difficulté, c’est que certaines de ces créatures (les alliés) sont indispensables à nos vies, en tant que dispensatrices d’une vibration énergétique particulière."

          On croirait entendre un religieux premier dan, crois-tu que la polarité qui épouse notre univers soit biaisée, et que ce que tu considères comme "alliés" soit distincte de ce que tu considères comme "ennemis", crois-tu comme les matérialistes qu’il n’y a aucun sens éminent à tout cela ?

          .

          "j’emploie la terminologie de CC parce que je sais que QD connaît, désolé pour les autres"

          Il ne faut pas être désolé, ce brave Carlos était probablement (comme tu le théorise) envoûté par une entité du bas astral, donc...  smiley


        • 1 vote
          Ozi Ozi 28 mai 21:25

          @medialter :"Guillemant est un immense melting pot de mécanique quantique, spiritualité, positivisme, angéologie, philosophie dont il ne sort, à mon avis, rien de conforme en regard de la véritable tradition"

          .

          Dixit le mec qui ne jure que par Jacques Vallée..  smiley


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 mai 22:17

          @Ozi
          Le "bas astral" est, en tout cas, la couche la plus proche de celle de la conscience ordinaire. Par conséquent, tant qu’on ne sait pas la traverser, on patauge dedans dès qu’on se lance dans la médiumnité et tout ce qui y ressemble. Le but des exercices initiatiques préparatoires, fondés sur la discipline et l’humilité, est justement de se nettoyer l’âme des peurs et des désirs afin d’être en mesure de traverser cette zone sans être piégé par ses illusions. Il y aurait un immense orgueil à s’imaginer qu’on peut entrer en communication avec des êtres célestes alors qu’on est encore dévoré par des passions sordides dans son quotidien, impatient, alcoolique, obsédé sexuel, avare ou maladivement jaloux. Pourquoi des entités supérieures chercheraient-elle à entrer en communication avec des humains lamentables ? C’est un peu comme si un mec vieux, pauvre, moche et sans talent me raconte qu’il communique sur Internet avec une magnifique jeune femme d’une classe sociale aisée qui finit ses études de médecine en Albanie et désire ardemment le rencontrer : mon premier réflexe sera de douter un peu.  smiley


        • vote
          Zatara Zatara 29 mai 01:40

          @Qaspard Delanuit
          toutes les pensées sont potentiellement dangereuses, c’est le dosage qui fait le poison...on en revient à la voie du milieu, un équilibre, comme par hasard. Les pensées les plus nocives sont celle qui vous font oublier tout le reste.

          Ça concerne exclusivement les pensées...

          maintenant en voyant vos 2 autres exemples, il y a une distinction à faire.

          Une pensée peut être nocive pour celui qui en fait l’expérience. C’est l’aspect impactant d’une idée du point de vue psychologique. En exagérant, celle ci peut tout autant révolutionné la pensée globale de quelqu’un que de le détruire psychiquement (dépression, id morbide, etc).

          Ensuite, une pensée, ou plusieurs pensées convergeante, peuvent amener quelqu’un à passer à l’acte.Dans ce cas, une pensée peut être nocive tout autant pour celui qui l’expérimente, que pour un certain nombre de personne.

          Tout ce fratra pour dire qu’une pensée à une action psychique ainsi qu’un potentiel d’action réel (les idées)

          Par exemple, pour un fanatique religieux violent, la pensée nocive sera la compassion qui le pousserait à renoncer à décapiter ou enterrer vivant un enfant d’une autre religion. Je prends un exemple extrême

          c’est un exemple extrême OK mais que ça ne vous empêche pas de dissocier extrême et bon sens. La seul pensée nocive que j’y vois, c’est celle qui a été implanté dans la petite cervelle de l’extrémiste, au départ. A savoir tue ceux qui ne croit pas en notre Dieu. Donc dire qu’une pensée est nocive signifie qu’elle l’est par essence, pas par simple antagonisme envers le système de valeur d’une personne (un croyant, un athée, un fou dangereux, etc)

          je pourrais tout aussi bien pendre le cas de n’importe quel missionnaire agissant sans violence apparente, et souhaitant convertir les autres pour leur bien.

          Tant qu’il n’y a pas d’actes de violences, ou toute forme de manipulation, la pensée de départ n’est violente que dans la tête du préchi precha, c’est son combat 

          Par exemple les chrétiens ont répandu dans le monde une névrose de la culpabilisation en croyant que l’idée du pêché originel racheté par le sacrifice du Christ était une "bonne pensée". Etait-ce vraiment une bonne pensée ? Et quelle type d’entités inspiratrices, quelle sorte "d’anges" peut attirer ce genre de névrose très incrustée dans une conscience et transmise de générations en générations ?

          Ce ne sont pas des vrais chrétiens qui ont fait cela, ce sont des hommes...avides de pouvoir...avec, il faut bien le reconnaitre, l’aide des moutons. Même le message de la joue tendu a été galvaudé et les moutons ont appris à se soumettre deux fois plus...Le seul vrai chrétien est Jésus jusqu’à preuve du contraire.


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 mai 02:05

          @Zatara
          "toutes les pensées sont potentiellement dangereuses, c’est le dosage qui fait le poison...on en revient à la voie du milieu, un équilibre, comme par hasard. Les pensées les plus nocives sont celle qui vous font oublier tout le reste."


          Ce n’est pas moi qui dit cela et on croirait que vous me citez dans votre manière d’éditer. 


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 mai 02:11

          @Zatara
          Ce que vous, vous estimez nocif, un autre l’estimera peut-être bien et bon (même si c’est violent, parce que tout le monde n’a pas d’idéal de non-violence dans la tête). C’est tout ce que je voulais dire. 


        • vote
          Zatara Zatara 29 mai 02:33

          @Qaspard Delanuit

          Ce que vous, vous estimez nocif, un autre l’estimera peut-être bien et bon (même si c’est violent, parce que tout le monde n’a pas d’idéal de non-violence dans la tête). C’est tout ce que je voulais dire.

          Ce genre de raisonnement pourrait découler d’un monde dont la finalité serait exclusivement basé sur la génétique avec, comme stade ultime, l’éclosion et le couronnement final du plus malin des rois des enculés.

          D’autres ne voient que des âmes, Et par conséquent aucune raison pour des gosses de se faire égorger à 5 ans parce que d’une autre religion, pour reprendre votre exemple...


        • vote
          Zatara Zatara 29 mai 02:34

          @Qaspard Delanuit

          Ce n’est pas moi qui dit cela et on croirait que vous me citez dans votre manière d’éditer.

          pas la peine de flipper smiley c’est bien moi, afin de mieux reprendre la suite de la réponse


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 mai 04:34

          @Zatara

          Ah la trouille ! J’ai cru que je développais une personnalité multiple et que mon alter écrivait des messages sans m’avertir !   smiley


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 mai 04:39

          @Zatara
          "Et par conséquent aucune raison pour des gosses de se faire égorger à 5 ans parce que d’une autre religion."


          Le fait est que des gens ont fait ça et le font encore, selon eux pour purifier la terre et plaire à leur dieu qui leur ordonne ce genre de massacre. Le fait de dire que ce n’est pas bien, que ce sont des fous, que ça ne devrait pas exister, que c’est affreux, ne change rien au fait que cela est, et depuis des siècles et des siècles. 


        • vote
          medialter medialter 29 mai 09:29

          @Zatara
          "recherche du bonheur = degré zéro de la spiritualité"

          *

          Ca me fait plaisir de lire ça. Rare de voir ce discernement. Le chemin vers la liberté est en effet très périlleux


        • vote
          medialter medialter 29 mai 09:32

          @Qaspard Delanuit
          "Il y a dans l’être humain un désir d’être dupé."

          *

          Je dirais ça autrement. Il y a dans l’être humain la niaiserie de croire que quelqu’un ou quelque chose puisse venir le sauver. Mais l’idée est là, oui


        • vote
          medialter medialter 29 mai 09:59

          @Ozi
          "Dixit le mec qui ne jure que par Jacques Vallée.."

          *

          En 2 lignes, puisque ton esprit a la grossièreté de croire que Guillemant est un miroir de Vallée : Si la physique de l’information est sans aucun doute un concept d’avenir, sa récupération New-Age est un délire. Pas trop rapide pour tes 3 neurones ?

          *

          "un peu comme certains qui croient que nous ne pouvons avoir de dialogues qu’avec les créatures du bas astral"

          *

          J’imagine qu’au prochain post tu vas nous dire que tu dînes avec l’archange Gabriel ? smiley J’adore les mecs qui se projettent une expérience avec Dieu lui-même, rien que ça, sans même s’être demandé si l’unique barbu omniscient n’était pas le plus grand fake de l’histoire. Je sais, c’est dur de penser que nous n’avons aucune énergie par nous-même, que celle-ci était louée à prix d’or par des prédateurs de bas-étage, et en ce qui concerne ton état de conscience dérisoire, t’as vraiment pas fait une affaire smiley

          *

          "Il ne faut pas être désolé, ce brave Carlos était probablement (comme tu le théorise) envoûté par une entité du bas astral"

          *

          Oui il l’était, comme tout le monde, et pas par une entité, mais plusieurs, c’est très bien décrit dans ses livres. Il suffit d’observer un minimum autour de soi pour comprendre que les gens n’agissent pas par eux-mêmes, qu’ON agit à leur place, et que la folie du Monde tient sa source du Nagual. Certains l’ont compris bien avant CC, comme Kafka : "L’enfer est vide, tous les démons sont ici-bas"


        • vote
          Ozi Ozi 29 mai 13:25

          @Qaspard Delanuit :"Le "bas astral" est, en tout cas, la couche la plus proche de celle de la conscience ordinaire. Par conséquent, tant qu’on ne sait pas la traverser, on patauge dedans dès qu’on se lance dans la médiumnité et tout ce qui y ressemble. Le but des exercices initiatiques préparatoires, fondés sur la discipline et l’humilité, est justement de se nettoyer l’âme des peurs et des désirs afin d’être en mesure de traverser cette zone sans être piégé par ses illusions... "

          .

          Je partage pleinement ton commentaire, je relevais surtout le côté absolutiste de médialter, le dialogue peut prendre différentes formes comme celle de l’inspiration chez l’artiste, qui ne se conditionne pas uniquement au bas astral...


        • 2 votes
          Ozi Ozi 29 mai 13:29

          @medialter :" Je sais, c’est dur de penser que nous n’avons aucune énergie par nous-même, que celle-ci était louée à prix d’or par des prédateurs de bas-étage"

          .

          Roch Saüquere sort de ce corps..  smiley  smiley


        • vote
          bhl (---.---.223.58) 29 mai 17:29

          @medialter

          Mon dieu ,tu as VRAIMENT besoin de soins !

          Quel blabla complotiste !


        • vote
          medialter medialter 29 mai 18:01

          @bhl
          Non pour moi c’est grillé, faudra m’exécuter smiley Embarque plutôt Ozi, tu peux encore le sauver, il pendouille toujours aux formats présentables


        • vote
          bhl (---.---.223.58) 29 mai 17:24

          Le crétinisme complotiste a de beaux jours devant lui !

          Quelle HONTE et quelle insulte a l’intelligence que ce genre d’ "article " !

          La connerie niveau astral , voire bas galactique , dans toute sa splendeur ,je m’ébaudis  


          • vote
            Zatara Zatara 29 mai 18:42

            @bhl
            quel est le rapport avec le complotiste ? quel est le rapport avec un complot quelconque ?

            le petit baudet ébahis nous congratule de son petit épandage (rémunérer)...une dédicace, à n’en point douter à son sigle satanique..car en parlant d’astral, on y lit toutes les caractéristiques du vide smiley


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 mai 19:09

            @bhl
            "Quelle HONTE"


            "La honte est une émotion complexe. Elle se distingue des autres émotions par sa dimension sociale, secrète, narcissique, corporelle et spirituelle. La honte a des aspects positifs et négatifs. Elle est parfois définie comme la version sociale de culpabilité, et joue un rôle dans la phobie sociale."

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Honte



          • 1 vote
            gaijin gaijin 30 mai 09:25

            @ médialter & co
            " Or le double, ou l’autre Moi, est une entité qui se construit, qui est à la base quasi-inexistante chez la plupart des gens, et ceux qui en bénéficient par une initiation longue, consciente et volontaire finissent par intégrer le corps de gloire lorsque les 2 Moi sont conjoints, "
            attention aux confusions
            le double n’est pas un truc qu’on fait pousser c’est une réalité qui est déjà là et dont les " sorciers " apprennent a prendre conscience et a maitriser les possibilités
            chaque personne est déjà dotée des différents corps mais est totalement fragmentée dans sa conscience et dans son être ( certains corps n’étant parfois même plus présents dans le même espace temps que le corps " matériel " )
            tous les enseignements initiatiques " sérieux " tendent au même résultat : réunir tout le monde en une unité c’est ensuite que des différences émergent quand au fait de fusionner le tout dans la conscience ou d’élever la conscience pour " fixer " la personne sur les plans les plus élevés, d’activer tel ou tel potentiel de manière spécifique .....
            c’est cette fragmentation qui fait qu’un personne peut avoir un dialogue avec une des parties d’elle même perçue comme un " ange " mais bcp d’autres choses sont possibles comme la communication avec une partie future de l’être ......
            les sorciers de castaneda sont des experts dans la maitrise de certaines capacités des corps énergétiques mais ça ne signifie qu’ils aient tout perçus et tout connu de la chose .............( comme tous les experts leur vision est trop focalisée mais c’est un choix au départ ........) il ne faut pas s’imaginer que qui que ce soit ait un jour pu se dire : ayé j’ai tout découvert .....

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zatara

Zatara
Voir ses articles







Palmarès