Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Énergie libre étonnante : un incroyable petit moteur solaire fonctionnant (...)

Énergie libre étonnante : un incroyable petit moteur solaire fonctionnant grâce à la chaleur

 

Voici le genre de petites vidéos que j'affectionne particulièrement : courtes, étonnantes, et montrant un petit diapositif simple que jamais on aurait cru possible...

 

Celle-ci montre de petits moteurs solaires thermiques convertissant la lumière solaire directement en un mouvement de rotation, sans qu'aucune pièce mécanique, électrique ou autre, soit utilisée. Incroyable...

 

Le mouvement de ce moteur semble dépendre d'une propriété spéciale des bandes de sacs-poubelles qui sont disposées sur le pourtour du rotor. Est-ce dû à l'étirement de ces bandes sous l'action de la chaleur ? Pourtant, le démonstrateur utilise à un moment des sceaux qui sont des objets bien plus rigides que les tasses en plastique du petit moteur.

 

Ou bien le principe de fonctionnement de ce moteur inattendu est la convection, mais franchement, je ne comprend pas réellement son fonctionnement, d'autant que son mouvement est réversible. Si vous avez une idée du fonctionnement exact de ce moteur, surtout n'hésitez pas à m'écrire pour que j'enrichisse ce commentaire de vos idées lumineuses.

 

Une idée simple et géniale qui donne envie de construire une réplication.

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "énergie" et "libre", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " moteur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " électri", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " solaire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Soleil", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " chaleur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " lumière", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " étonnant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " surprenant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " incroyable", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Énergies Libres", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8494.

 

 

Tags : Innovation Energie Etonnant Science et techno



Réagissez à l'article

52 réactions à cet article


  • 2 votes
    izarn 7 octobre 12:53

    • vote
      Croa Croa 7 octobre 19:32

      @izarn,

      Oui, ça ça fonctionne vraiment et il y a du couple.

      Et plus ce n’est pas nouveau !


    • vote
      Croa Croa 7 octobre 19:33

      Correctif :

      En plus ce n’est pas nouveau !


    • 1 vote
      Pyrathome Pyrathome 7 octobre 13:31

      Bonjour,
      Il doit probablement s’agir d’une simple poussée directe des photons arrivant du soleil un peu comme une voile solaire pourrait le faire dans l’espace ?
      Mais je ne vois pas vraiment d’application concrète à ce phénomène, car la force exercée doit rester relativement faible.
      Peut-être dans l’espace la force serait plus conséquente et permettrait d’entrainer une génératrice de courant ?


      • 1 vote
        sls0 sls0 7 octobre 15:38

        @Pyrathome
        Des photons avec une énorme voile solaire et dans le vide spatial oui, il y a une poussée efficace.
        Sur terre avec une telle surface, un moustique est plus énergétique.
        Pour accélérer 1 kg d’1 m/s2, il faut au minimum une surface de 106 383 m2, soit un carré de 326 m × 326 m, la masse de cette voile étant à déduire pour obtenir la charge utile.


      • 2 votes
        sarcastelle 7 octobre 13:41

        Il y a un écureuil dedans. 


        • vote
          BlueMan BlueMan 7 octobre 16:21

          @sarcastelle : LOL, bien joué smiley


        • vote
          vesjem vesjem 7 octobre 13:59

          il s’agit tout simplement du principe du moteur électrique usuel ;
          "champ magnétique + courant, génèrent force" ;
          le courant , ici, est produit par les capteurs solaires ; le champ magnétique est un aimant permanent dans une ou plusieurs pièces du montage ; le champ magnétique terrestre étant trop faible, je pense pour cette application


          • vote
            BlueMan BlueMan 7 octobre 15:14

            @vesjem : tu n’as pas lu l’article et/ou pas bien regardé la vidéo... ^^

            Il n’y a ici aucun courant électrique, pas plus que de panneaux solaires.


          • vote
            apero 7 octobre 14:17

            Evidemment, il ne peut pas s’empêcher de faire sa démonstration sur une table qui peut cacher n’importe quoi en-dessous.


            • 4 votes
              BlueMan BlueMan 7 octobre 14:28

              MAJ : L’un de mes visiteurs, Stomoxe, m’a écrit le message suivant expliquant bien le fonctionnement de ce petit moteur :


              Les bandes sont élastiques et se déforment sous l’effet de la chaleur. Les bandes sont noires donc chauffent vite. La liaison entre les 2 seaux ou verres est souple. Quand les bandes du haut sont au soleil, elles se détendent et celles qui sont dessous à l’ombre sont donc plus tendues. Donc a cause des tensions différentes, les 2 verres tendent à avoir leurs culs vers le haut, par conséquent le centre de gravité est au dessus de l’axe de rotation, ce qui crée un basculement, un déséquilibre, qui donne envie au 2 verres de tourner pour se remettre le cul vers le bas. Le sens de rotation est lié au moment d’inertie de la pichenette d’origine. Les bandes du haut passant dessous se retendent quand elles passe a l’ombre, et celles étant à l’ombre se retrouvent au soleil et se détendent, et ainsi de suite, les verres tournent...

              Même si ça tourne, le couple de ce genre de système est très faible... Donc on a un rendement très faible...

              Merci à lui pour ces explications bien claires. smiley


              • vote
                Zatara Zatara 7 octobre 18:24

                @BlueMan
                c’est effectivement un déplacement du centre de gravité dû aux "muscles" solaires...sur le même principe, il y a eu aussi quelque chose s’approchant à base de bactérie....

                http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/energie-renouvelable-etonnant-moteur-evaporation-eau-58661/


              • vote
                Zatara Zatara 7 octobre 20:45

                @BlueMan
                original iouteub : https://www.youtube.com/watch?v=VQqpnAKf9cM

                l’explication est sous la vidéo : il s’agit bien d’un déplacement du centre de gravité de part la propriété des bandes en polyethylene, qui sous l’effet des rayons du soleil se contracte, puis, une fois à l’ombre se décontracte....


              • vote
                vesjem vesjem 8 octobre 11:26

                @BlueMan

                pas si vite ; l’inertie thermique ne permet pas cette déformation si rapide ;

                les bandes noires sont des capteurs solaires


              • vote
                Zatara Zatara 8 octobre 20:27

                @vesjem

                non ce ne sont pas des capteurs solaires, ou alors dans le sens ou tout objet est un capteur solaire.... les bandes noires agissent comme un muscle en se dilantant ou en se contractant. La couleur, la nature du matériaux, l’épaisseur et sa longueur permettent cette déformation quasi instantanée


              • vote
                Doctorix Doctorix 11 octobre 09:06

                @Zatara

                Si la bande supérieure se détend à la chaleur, le rayon correspondant devient plus petit, et ça ne devrait pas tourner, bien au contraire...

                Le mystère n’est pas résolu.


              • vote
                Doctorix Doctorix 11 octobre 09:08

                Pour que ça tourne sur ce principe, il faudrait que la bande se dilate vers l’extérieur, ce qui n’est pas possible vu le matériau utilisé.


              • vote
                Zatara Zatara 11 octobre 10:48

                @Doctorix
                et comme le type n’habite pas sous l’équateur et ne fais pas l’expérience à midi, tout va bien smiley


              • vote
                Doctorix Doctorix 11 octobre 10:59

                @Zatara

                Pour que ça marche, il faudrait que la bande soit un bilame, la partie extérieure se dilatant plus que la partie intérieure. Le bilame se courberait vers l’extérieur sous l’effet de la chaleur, et redeviendrait plat sans les rayons solaires, en dessous.

                Il faudrait que cette déformation soit très rapide...compliqué...


              • vote
                Doctorix Doctorix 11 octobre 11:23

                @Zatara

                 qui sous l’effet des rayons du soleil se contracte, puis, une fois à l’ombre se décontracte....

                C’est peut être là l’explication, mais c’est l’inverse.

                La bande à l’ombre est contactée, ce qui déforme le cylindre vers le haut, et le fait basculer. Parvenue au soleil, cette bande se détend. De ce fait, l’axe horizontal est légèrement mais constamment déformé, courbé vers le haut. D’où la bascule d’un côté ou de l’autre selon l’impulsion initiale.

                On obtiendrait la même chose avec des bandes d’adhésif noir.


              • vote
                Zatara Zatara 11 octobre 11:30

                @Doctorix
                 ?? non pas besoin d’un bilame ni d’un trilame... la déformation est élastique et interne au matériau, il ne s’agit absolument pas d’une déformation courbe.... oui la déformation est rapide, non ça n’a rien de compliqué....quand on sait que ces bandes de plastique sont similaires à des bandes découpées dans un sac poubelle et tendues, sans dépasser la limite élastique qui leur ferait perdre cette précontrainte... j’ai mis le lien de la vidéo originale au dessus, lisez le texte explicatif. Que vous ayez du mal à imaginer des bandes de plastique fine et souple de 20 cm se déformer de 1 mm en moins d’une seconde, ça, c’est votre problème..


              • vote
                Doctorix Doctorix 11 octobre 14:36

                @Zatara

                Vous ne lisez pas ce que j’écris dans ma deuxième tentative de compréhension du phénomène.

                Le plastique se détend sous l’effet de la chaleur, et non l’inverse, comme vous l’avez écrit.

                Il se contracte sous l’effet du froid relatif : c’est ce qui déforme l’axe horizontal qui relie les deux gobelets, et déplace le centre de gravité vers le haut.


              • vote
                vesjem vesjem 11 octobre 16:55

                @Zatara

                pourquoi non ?, moi je dis oui ;

                il y a en plus longitudinalement dans les bandes, des conducteurs électriques , qui forment sous l’influence d’ un champ magnétique permanent (dont la source n’est pas visible, mais très facilement dissimulable) le moteur électrique basique

                un jeu d’enfant


              • vote
                Zatara Zatara 11 octobre 17:19

                @Doctorix
                Vous ne lisez pas ce que j’écris dans ma deuxième tentative de compréhension du phénomène.

                j’ai parfaitement compris vos commentaires et, à dire vrai, j’y avais déjà penser....et j’ai déjà répondu d’une manière à ce que vous compreniez :

                et comme le type n’habite pas sous l’équateur et ne fais pas l’expérience à midi, tout va bien

                Pour être parfaitement explicite, puisque vous avez du mal smiley , il faut comprendre que pour tourner, le centre de gravité d’un tel système doit se déplacer à gauche ou à droite d’un plan de référence vertical (prenez les 2 points de support et tracé un plan vertical qui passe par ces 2 points....). Donc, pour tourner, la résultante du déplacement du centre de gravité, fait qu’il y a finalement plus de poids d’un côté de ce plan, ce qui créer un moment. Le soleil est de côté (d’ou ma petite blague), et le matériau se contracte

                By heating the strips, the polymer chains contract, pulling the molecules closer together in a process called thermal retraction.

                c’est une réaction au niveau moléculaire (une chaine polymérisé), et pas une simple réaction de dilatation au niveau des atomes


              • vote
                Zatara Zatara 11 octobre 17:28

                @vesjem
                des conducteurs électrique, genre des fils électriques ? et ils attrapent les photons pour les transformer en courant électrique tout seul ? mais pourquoi se faire ch.. avec des panneaux quand ils suffit de mettre des fils sous le soleil smiley ah nan, il capte un champ magnétique....c’est donc par induction...pourquoi pas....bien sûr que c’est possible, c’est juste qu’à la fin, il fait tourner les 3 modules suivant des sens inversés...et ça, pour le coup, ça ne peut pas marché avec l’induction dû à une bobine...


              • vote
                Zatara Zatara 11 octobre 17:30

                @Doctorix
                il parle de rétractation thermale mais il s’agit en réalité d’une rétractation électrique de la chaîne polymérisé dû aux photons du soleil...


              • vote
                Zatara Zatara 12 octobre 16:54

                @Doctorix
                On obtiendrait la même chose avec des bandes d’adhésif noir.

                possible....à voir.... mais dans ce cas, c’est votre explication qui marcherait. A savoir une dilatation côté soleil et une rétractation côté ombragé....reste que je me demande quel matériaux pourrait produire aussi rapidement une dilatation thermique......là ou la chaîne polymérisé réagit quasiment instantanément....il y a, dans tous les cas une question d’inertie (temps de réaction) qui est centrale dans un tel système


              • vote
                vesjem vesjem 13 octobre 19:25

                @Zatara

                "ils attrapent les photons pour les transformer en courant électrique tout seul"

                non, les capteurs solaires (les bandes noires), sont reliés à des conducteurs électriques longitudinaux et intégrés aux bandes


              • vote
                Zatara Zatara 13 octobre 19:30

                @vesjem

                non, les capteurs solaires (les bandes noires), sont reliés à des conducteurs électriques longitudinaux et intégrés aux bandes

                mais pourquoi se faire chier à fabriquer des cellules photovoltaïque à base de silicium là ou de simple bande noire font le boulot....put...je sais même pas pourquoi je vous réponds encore...


              • vote
                vesjem vesjem 13 octobre 19:46

                @Zatara

                un site pour comprendre le moteurs asynchrone à cage d’écureuil

                http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=11529


              • vote
                Zatara Zatara 13 octobre 20:21

                @vesjem
                encore une fois expliquez-moi la dernière partie de la vidéo ou il retourne le sens de rotation du plus petit systeme... si champ magnétique il y a, le courant induit par les bobines est uni directionnel, donc ne ferait tourner les petits moteurs électriques planqués que dans un seul sens... put... z’avez de la chance, je suis patient aujourd’hui...Ce systéme est électro chimique concernant la réaction des bandes, puis exclusivement mécanique de par le déplacement du centre de gravité... du reste, oui il y a enormément de connerie concernant des pseudos moteurs à énergie libre, mais dans ce cas précis, pas de quoi fouetter un chat : ce système est une juste une expérience, pas de quoi déboucher sur quoi que ce soit.


              • vote
                sls0 sls0 7 octobre 17:21

                D’après la vidéo, ça tourne à 1tr/min, vu la taille de la main, on peut déduire les dimensions du cylindre, 31*13cm.
                Ces gobelets pèsent 5gr4.
                Le film plastique c’est 8gr au m².
                La masse total est de 11gr8.
                L’axe à l’intérieur n’intervient presque pas pour le moment d’inertie.
                Le moment d’inertie pour un disque plein J=1/2*m*R², ici ça ressemble plus à un disque extérieur on peut employer 0,8*m*R² = 0,8*0,0118*0,065= 0,0006136kg/m²
                La puissance c’est 1/2*J*ω².
                (ω c’est la vitesse angulaire en rad/s).
                La puissance est 0.0006136*1/2*6.28= 0,00192W.
                En comptant 8h de soleil c’est 0,015Wh ou 0,000015kWh/jour.

                Désolé pour les chiffres et formules niveau lycée mais quand on a à faire à des gens prêts à tout gober c’est parfois nécessaire.

                Il faudrait que je calcule les autres cylindres pour voir la puissance par m², ici elle n’est que de 0,03W/m² d’exposé au soleil.

                Je n’ai pas regardé la validité du système ou s’il y a trucage, sur la vidéo on voit une excentricité assez importante, je ne sait pas si un couple de 0,003Nm est suffisant pour le vaincre, si j’ai le temps je regarderai.


                • vote
                  BlueMan BlueMan 7 octobre 17:44

                  @sls0 : qu’est-ce que tu veux dire ? Que c’est un fake ? Je n’y crois pas.


                • 1 vote
                  yoananda yoananda 7 octobre 19:15

                  @BlueMan
                  il veut dire qu’à part faire la "PaC" (pute à clic) ça sert pas à grand chose à cause de la faible puissance développée.


                • vote
                  simplesanstete 7 octobre 19:23

                  @yoananda
                  Un peu de tenue SVP..... c’est pas sorcier.


                • vote
                  apero 7 octobre 19:26

                  @sls0

                  Ton raisonnement est faux, je suis désolé. 1/2*J*ω² c’est l’énergie cinétique de rotation, pas la puissance...C’est complètement différent.

                  Au niveau des unités déjà c’est assez clair : J est en kg.m² (et non pas kg/m² comme tu l’écris), ω en s^-1, donc 1/2*J*ω² est homogène à des kg*m²/s², soit des N*m, autrement dit une énergie, pas une puissance.

                  De toute façon, le moment d’inertie J sert seulement à calculer les accélérations et décélérations en phase transitoire. En régime permanent, pour calculer la puissance la formule de base c’est

                  P = C * ω avec C le couple en N.m. Le moment d’inertie n’a rien à voir.


                • vote
                  apero 7 octobre 20:06

                  (Bon en fait j’ai parlé trop vite, le moment d’inertie J peut quand même nous aider)

                  Pour estimer la puissance on peut mesurer l’accélération angulaire ω’ (en rad/s²) du cylindre lors du démarrage, et faire C = J . ω’ pour avoir le couple.

                  Ensuite, en régime permanent P = C . ω pour avoir la puissance.

                  Mais on prend en compte le couple au démarrage dans le calcul, qui peut être différent du couple en régime permanent. Ca donne un ordre de grandeur quand même.


                • vote
                  sarcastelle 7 octobre 20:26

                  @apero

                  .

                  Le couple en fonctionnement continu doit être plus faible qu’au démarrage, parce que la vitesse de rotation ne laisse guère de temps au plastique contractile pour refroidir. 


                • vote
                  sls0 sls0 7 octobre 21:51

                  @apero

                  Mea culpa
                  Le raisonnement peut être pas mais les unités oui, j’avais un rendez-vous, je ne me suis pas appliqué j’avais peu de temps, le collège et le lycée c’est les années 60-70, normalement je regarde les références avant pour éviter les erreurs après plus de 40 ans. Là j’ai écrit mon commentaire en 5’ avec ma calculatrice à coté.

                  Effectivement c’est une énergie de rotation, je voulais la récupérer en une seconde, ensuite je suis parti sur la puissance, j’aurais dû l’écrire.

                  Je cherchais une puissance ayant une vitesse angulaire je voulais un couple pour l’histoire du balourd à vaincre.

                  Je suis allé trop vite, moi qui aime bien préparer mes réponses j’ai eu tord.

                  Mon absence prolongée aurait envoyé mon commentaire en queue de peloton, je voulait que les gens réfléchissent assez tôt à la faible puissance du système avant de faire des plans sur la comète.


                • vote
                  pegase pegase 8 octobre 11:13

                  @apero
                  oméga représente quoi ? j’ai pas tout suivi dans votre raisonnement ! 

                  la résistivité en ohms ? 

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès