Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Éric Guéguen, de l’envers du voile

Éric Guéguen, de l’envers du voile

Voici une nouvelle vidéo de notre ami Éric Guéguen consacrée cette fois-ci à l'analyse de notre "république" moderne et libérale et à sa sacralisation des droits de l'homme et de son paradigme centré sur l'individu au détriment de la Communauté.

 

A l'inverse de la Res Publica romaine qui mettait en avant la communauté tout entière se structurant sur un ensemble de valeurs communes partagées par tous, notre république moderne "individuo-centré" ne peut aboutir, in fine, qu'à une atomisation et à une communautarisation généralisée. L'exemple du voile ou du burkini qui firent la "Une" cet été est typiquement la conséquence logique d'une société qui privilégie les libertés individuelles sur tout le reste !

 

Face à ce triste constat, Éric nous renvoie à ce que fut la République Romaine et sa grandeur et, au travers des nuances qu'il convient de faire quant aux notions "d'orthodoxie" et "d'orthopraxie", nous propose également des pistes de réflexions sur des valeurs communes que tout un chacun doit se reapproprier, lesquelles valeurs communes devant se fonder sur l'amour de la Nation !

 

 

Tags : Société Histoire Religions Citoyenneté Islam Communautarisme République



Réagissez à l'article

117 réactions à cet article


  • 1 vote
    philouie 20 septembre 09:21

    Ce que propose E Guéguen, c’est le mariage de la carpe et du lapin.


    • 16 votes
      medialter medialter 20 septembre 09:28

      Et voici que maintenant Guéguen nous fait l’éloge du christianisme, religion d’état, ayant été un élément de cohésion nationale. Quand je disais que l’obscurantisme chrétien était toujours aussi vivace, je ne pensais pas que ça aille au point que la philosophie s’en empare comme justification de croisade contre les libertés individuelles. Pour y substituer l’amour inconditionnel du drapeau (sachant qui se cache derrière) et de l’hymne national, nous voici en plein épisode de "retour vers le futur", avec un joli saut en plein XIX°. C’est bien que Guéguen poursuive sa série, il nous montre progressivement son vrai visage, un facho qui veut enfermer la cité dans un dogme unique dont lui seul détiendrait les clés, une sorte de république transformée en autocratie


      • 13 votes
        micnet micnet 20 septembre 09:42

        @medialter

        "C’est bien que Guéguen poursuive sa série, il nous montre progressivement son vrai visage, un facho qui veut enfermer la cité dans un dogme unique dont lui seul détiendrait les clés, une sorte de république transformée en autocratie"

        ----> C’est bien que Medialter poursuive sa série, il nous montre progressivement son vrai visage, un antifa bourgeois de gauche faussement subversif qui veut enfermer l’individu dans un dogme unique dont lui seul détiendrait les clés, une sorte de république transformée en anarchie"
         smiley


      • 14 votes
        medialter medialter 20 septembre 09:59

        @micnet
        Je ne sais pas où tu as vu que j’étais antifa, bourgeois et de gauche, mais ceux qui te lisent et me connaissent doivent bien se bidonner devant tes qualités de profiler du dimanche smiley Les libertés individuelles, pas touche, toi et ta bande de philosophes de comptoir, vous êtes encore pire que les muzz qui vous servent de faire-valoir. Ha, on peut qu’ils vous font perdre le ciboulot, et aussi arriérés soient-ils, ils vous surpassent dans une qualité où vous ne leur allez pas à la cheville : la stoïcité.


      • 16 votes
        micnet micnet 20 septembre 10:02

        @medialter

        "Je ne sais pas où tu as vu que j’étais antifa, bourgeois et de gauche,"

        ---> Tu traites E Gueguen de facho comme le ferait n’importe quel abruti du système, d’une certaine manière, tu es donc comme eux même si tu t’en defends.

        Merci donc pour ton commentaire car comme tu dis, chacun montre son vrai visage smiley


      • 13 votes
        medialter medialter 20 septembre 10:12

        @micnet
        Donc si tu me traites d’antifa, tu reconnais à Guéguen la qualité de facho. Vous êtes tellement des bras cassés que vous arrivez à vous enfoncer mutuellement sans même vous en rendre compte. J’attends d’ailleurs la réaction de MaQouille, lui le grand chevalier et défenseur inconditionnel des libertés individuelles. Il va falloir qu’il fasse un putain de grand écart, là, je mise sur un post interminable plein de définitions à multiple sens, qu’il puisse ergoter indéfiniment


      • 10 votes
        micnet micnet 20 septembre 10:15

        @medialter

        "Donc si tu me traites d’antifa, tu reconnais à Guéguen la qualité de facho."

        ---> Ah, là je reconnais toute la splendeur de ton incommensurable "bonne foi" ! Donc si un antifa traite quelqu’un de facho, cela signifie que la personne en question est réellement facho, c’est ça ton raisonnement ? smiley

        Je te sens un peu perdu et à court d’argument mon cher Medialter, que t’arrive-t-il donc ?


      • 5 votes
        pegase pegase 20 septembre 10:26

        @medialter
        Et voici que maintenant Guéguen nous fait l’éloge du christianisme, religion d’état,


        Le gallicanisme ? pas encore écouté, mais je trouve que c’est plutôt une bonne idée .. Les racines de la France, c’est le christianisme , que vous le vouliez ou non , et cela depuis plus de 1500 ans ...

        https://www.herodote.net/25_decembre_498-evenement-4981225.php

        Le 25 décembre 498 (496 selon certains historiens), Clovis est baptisé à Reims par l’évêque Remi, avec 3000 guerriers francs, dans la religion catholique. Grâce à ce baptême collectif, les Francs prennent l’avantage sur les autres barbares dans la conquête de la Gaule romaine.

        Herodote.net , super site en passant ..


        Quand je disais que l’obscurantisme chrétien était toujours aussi vivace,


        "obscurantisme" .. Comme vous y allez, je ne suis pas sûr que vos alchimistes eussent fait mieux avec leur poudre de perlimpinpin mélangée à de la poudre de limasses smiley


      • 7 votes
        maQiavel maQiavel 20 septembre 10:41

        @merdàterre

        -J’attends d’ailleurs la réaction de MaQouille, lui le grand chevalier et défenseur inconditionnel des libertés individuelles. Il va falloir qu’il fasse un putain de grand écart, là, je mise sur un post interminable plein de définitions à multiple sens, qu’il puisse ergoter indéfiniment

        ------> Déjà tu fais fausse route en t’imaginant que moi et Gueguen sommes d’accord sur tout. Nous avons de nombreux désaccords mais ce que j’aime avec lui, c’est que les échanges sont très souvent constructifs, j’ai appris pas mal de chose dans la confrontation de nos points de vue.

        Sur cette vidéo précise, je ne peux pas dire ce que j’en pense en deux lignes et comme tu vas m’accuser d’écrire un post interminable plein de définitions à multiple sens, il est donc préférable que je m’abstienne. Je précise simplement qu’après avoir discuté du contenu de cette vidéo, nous sommes tombés d’accord. 


      • 8 votes
        nous (---.---.107.27) 20 septembre 11:01

        @pegase

        Les racines de la France, c’est le christianisme , que vous le vouliez ou non

        Donc avant Clovis il n’y avait rien, le néant ? Sachez que le mot "France" pour désigner notre pays n’a été utilisé que 5 siècles après Clovis (le germain).


      • 8 votes
        Djam Djam 20 septembre 13:27

        @medialter
        Que d’interprétation et de méconnaissance des sujets évoqués dans votre commentaire !

        Vous confondez Catholocisme et Christianisme. Faites l’effort de lire sur ce que sont les valeurs et les caractéristiques de l’un et de l’autre et vous cesserez de tout confondre.

        Quant à cette sempiternelle injure de "facho", il faudrait là encore que ayez vécu le vrai fascisme pour taxer l’auteur de la sorte.

        Quand on a pas de véritable connaissance sur un sujet précis, on s’abstient. L’injure ad hominem traduit toujours l’ignorance.


      • 4 votes
        medialter medialter 20 septembre 15:20

        @maQiavel
        "Je précise simplement qu’après avoir discuté du contenu de cette vidéo, nous sommes tombés d’accord"

        *

        Ha mais ça j’en doute pas une seconde smiley Pour une fois que je t’invitais à être prolixe, tu déclines judicieusement mon offre. Le petit groupe fait ses messes basses préliminaires, il s’entend préalablement, j’imagine que le grand écart dans lequel il faudrait te lancer est trop acrobatique, aussi le silence du grand avocat des libertés fondamentales reste ici préférable smiley


      • 6 votes
        medialter medialter 20 septembre 15:41

        @Djam
        "L’injure ad hominem traduit toujours l’ignorance"

        *

        C’est quoi ce proverbe à 2 balles ? smiley Déjà fasciste n’est pas une injure, c’est un adjectif qualifiant une position politique, au même titre que gauchiste ou communiste. Ensuite, chipoter entre Catho et christo, c’est employer la malhonnêteté à maQouille, cad orienter le débat sur une nuance rhétorique, là où le problème est complètement ailleurs. Catholocisme ou Christianisme, on s’en branle, il est ici question de prendre comme référence une religion en instrument de cohésion nationale, c’est d’un obscurantisme et d’un archaïsme digne des prêches d’un Imam. Tout ça pour aboutir au culte du bleu-blanc-rouge, dont on sait quelle théocratie l’utilise à ses fins, je répète que toute la nébuleuse du Bréviaire des patriotes ne sont que des imposteurs professionnels, qui utilisent les muzzes pour faire du rabattage à la Mélanchon vers un républicanisme autoritaire et nauséabond. Attendez encore quelques politéias, bientôt l’éloge de "liberté-égalité-fraternité" smiley


      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 20 septembre 17:07

        @medialter


        -Pour une fois que je t’invitais à être prolixe, tu déclines judicieusement mon offre.

        Ah bon donc ça "Il va falloir qu’il fasse un putain de grand écart, là, je mise sur un post interminable plein de définitions à multiple sens, qu’il puisse ergoter indéfiniment" c’était une invitation à être prolixe ??? Merde, je n’avais pas compris ... smiley

        Bon alors je me lance. smiley

        Je suis d’accord avec Gueguen sur la nécessité de rituels publics, de pratiques d’un certain nombre de règles républicaines (et par définition non libérale, c’est tout à fait juste) pour maintenir/ créer/ recréer une cohésion nationale, c’est indispensable, en tant que républicain, j’adhère au principe.

        Mais je suis aussi d’accord avec le fait qu’en pratique ,ce n’est pas possible à mettre en place spontanément parce que tous les français ne révèrent pas «  quelque chose » en commun et que pour les obliger à le faire , il faudrait nécessairement mettre en place un régime liberticide qui contraindra tout le monde , personnellement je ne crois pas que ce soit possible et même si ce l’étais , en défenseur des libertés individuelles, je ne pense pas que ce soit une bonne chose. 

        Le principe républicain d’orthopraxie s’oppose-t-il donc forcément aux libertés individuelles ? Non, voilà comment surmonter cette contradiction qui n’est qu’apparente :il y’a une solution qui consiste à circonscrire cette pratique de règles républicaines à une catégorie de la population : les citoyens !

         A Rome par exemple, celui qui n’était pas citoyen n’était pas tenu de participer à la religion d’Etat. La citoyenneté est un droit mais à ce droit doit correspondre des devoirs. Comme on ne peut pas obliger tout le monde à assumer des devoirs, tout le monde ne doit pas être citoyen. Le statut de citoyen ne doit plus être automatique, il doit être rattaché à ceux qui ont la volonté d’en assumer les devoirs, ainsi on ne fera à personne de procès en violation des libertés des individus, c’est une façon de concilier liberté individuelle et républicanisme.

        Voilà, ce n’est pas trop long j’espère. smiley

         


      • vote
        Carmela (---.---.138.120) 20 septembre 18:03

        @maQiavel
        Comme on ne peut pas obliger tout le monde à assumer des devoirs, tout le monde ne doit pas être citoyen. Le statut de citoyen ne doit plus être automatique, il doit être rattaché à ceux qui ont la volonté d’en assumer les devoirs, ainsi on ne fera à personne de procès en violation des libertés des individus, c’est une façon de concilier liberté individuelle et républicanisme."

        Et les humains en dehors du système de la citoyenneté.... comment peuvent-ils maintenir des liens sociaux équitables avec leurs congénères ayant droits ?


      • 2 votes
        medialter medialter 20 septembre 18:08

        @maQiavel
        "Le principe républicain d’orthopraxie s’oppose-t-il donc forcément aux libertés individuelles ?"

        *

        Là aussi, pour une fois, je vais te demander de t’adonner à ton exercice favori, le développement sémantique. Il semble que toi & Guéguen partiez sur une définition personnelle, parce que ce terme, dans sa définition académique, correspond à une pratique mise en conformité avec des préceptes moraux ou religieux

        *

        "Comme on ne peut pas obliger tout le monde à assumer des devoirs, tout le monde ne doit pas être citoyen"

        *

        Donc on revient à la bonne vieille dichotomie du citoyen et du plébéien. Ce dernier n’ayant pas (ou moins) de devoir, il n’a plus droit aux avantages du citoyen. Par exemple, transposé actuellement, ce rebut n’a plus droit au RSA, au chomdu, à la possibilité de créer une entreprise, d’être représenté en justice etc ... Le citoyen ayant même peut-être le droit d’en faire un esclave. J’ai bien compris ?


      • 3 votes
        micnet micnet 20 septembre 18:09

        @maQiavel

        "Le statut de citoyen ne doit plus être automatique, il doit être rattaché à ceux qui ont la volonté d’en assumer les devoirs, ainsi on ne fera à personne de procès en violation des libertés des individus, c’est une façon de concilier liberté individuelle et républicanisme."

        ---> Et bien je ne pensais pas que l’on tomberait d’accord sur ce sujet mais cette proposition me paraît tout à fait recevable smiley.

        Et de manière générale, je dirais que c’est le problème de fond de notre république qui ne reconnaît que des "droits de l’homme" et qui a complètement eludé ses "devoirs". L’accès non automatique à la citoyenneté me semble effectivement y répondre en partie...


      • 1 vote
        medialter medialter 20 septembre 18:18

        @Carmela

        Comme par hasard, à chaque fois que Carmela est dans le coin, le plussage de mes opposants, même de commentaires sans intérêt, s’envole (voir mes anciens msg à ce sujet). Virtuose du changement d’IP, sans même l’intelligence de garder le même IP la même journée smiley

        Carmela (---.---.234.232) 20 septembre 10:07
        Carmela (---.---.138.120) 20 septembre 18:03


      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 20 septembre 18:38

        Pour être précis  la citoyenneté n’est pas une caste fermée dépendant d’aptitudes, de capacités particulières ou du patrimoine génétique, les citoyens sont simplement ceux qui ont la volonté de donner de leur temps pour s’occuper des affaires publiques et de pratiquer les règles républicaines , tout le monde peut devenir citoyen s’il le souhaite et idem pour tout citoyen ne souhaitant plus l’être , le passage d’un statut à l’autre doit être libre et reposer uniquement sur la volonté d’engagement.

        Quiconque a la volonté de remplir les devoirs de citoyenneté peut être citoyen. Le plus difficile, c’est de définir ces devoirs mais voici quelques pistes :

        Pour aller au bout de cette proposition, on pourrait imaginer la constitutionnalisation d’un quatrième pouvoir qui serait le pouvoir citoyen. A chaque niveau institutionnel doit correspondre un pouvoir citoyen évolutif en commençant par le niveau communal. Ce service public de la citoyenneté s’organiserait autour de la création dans chaque commune, d’une Assemblée de Citoyens, regroupant les électeurs désireux de s’y investir, on appellerait cela la une « Maison du Citoyen ».
        Pour être citoyen, il faudrait par exemple consacrer un certains temps par semaine à cette Maison du citoyen (par exemple 4 heures par semaine, c’est un temps que je donne arbitrairement). On peut rajouter à cela un service militaire et /ou citoyen.

         

        @Merdàterre

        Sur le terme orthopraxie , pour ne pas s’adonner à mon activité préférée comme tu dis , alors oublie. Parlons de rituels publics, de pratiques d’un certain nombre de règles républicaines.

        -Donc on revient à la bonne vieille dichotomie du citoyen et du plébéien. 

        ------> Le plébéien était citoyen à Rome. Parlons plutôt de la dichotomie entre citoyen et métèque ( qui se réfère plus à Athènes).

        Sauf que dans ce cas, le métèque est le producteur consommateurs qui n’a pas la volonté de s’impliquer dans la gestion des biens publics et qui ne doit donc pas en remplir les devoirs. Il a tous les droits sauf les droits politiques (notamment celui de voter , de proposer une initiative référendaire etc.).

         

        @carmela

        Bonjour

        -Et les humains en dehors du système de la citoyenneté.... comment peuvent-ils maintenir des liens sociaux équitables avec leurs congénères ayant droits ?

        ------> Ils se démerdent. Je sais que c’est un peu sec et que ma communication n’est pas habile mais on ne peut pas forcer des gens qui ne veulent pas maintenir des liens sociaux à en établir, ils font ce qu’ils veulent tant qu’ils respectent la loi.

         


      • 1 vote
        Carmela (---.---.138.120) 20 septembre 18:43

        @medialter
        C’est pas honnête de votre part de me diriger vers du fan-plussage.

        Je ne suis pas du genre à m’occuper des plussages sur les coms.

        Par contre, le plus sage des arguments présentés et/ou défendus m’intéresse davantage...et d’apprendre aussi parmi tous....

        Concernant les ip, je ne suis pas une foudre de guerre sur la technique informatique...alors ce pur hasard me va smiley


      • 5 votes
        micnet micnet 20 septembre 18:53

        @maQiavel

        "les citoyens sont simplement ceux qui ont la volonté de donner de leur temps pour s’occuper des affaires publiques et de pratiquer les règles républicaines , tout le monde peut devenir citoyen s’il le souhaite et idem pour tout citoyen ne souhaitant plus l’être , le passage d’un statut à l’autre doit être libre et reposer uniquement sur la volonté d’engagement."

        ---> Pour ma part, je valide complètement ! J’estime que se baser sur la volonté des individus à devenir des citoyens à part entière est sans doute le meilleur moyen pour en faire d’authentiques patriotes ! (En ce qui me concerne, j’ai toujours pensé que la veritable "francité" chez un individu se vérifie à l’aune de l’amour qu’il porte à sa patrie et non pas en fonction d’une couleur de peau ou d’une origine quelconque...)

        "Ils se démerdent. Je sais que c’est un peu sec et que ma communication n’est pas habile"

        ---> smiley ! Ah si ! Votre communication est absolument parfait smiley


      • vote
        nephis 20 septembre 18:55

        @medialter

        Salutation à vous  !

        Quels ouvrages de E. Jünger et C. Castaneda me conseilleriez-vous de me procurer tout en sachant que je suis un néophyte en la matière  ?

        Merci d’avance pour vos sages futurs conseils  !


      • vote
        medialter medialter 20 septembre 19:05

        @maQiavel

        @maQiavel
        "Sur le terme orthopraxie , pour ne pas s’adonner à mon activité préférée comme tu dis , alors oublie. Parlons de rituels publics, de pratiques d’un certain nombre de règles républicaines"

        *

        Tiens donc, pour une fois tu ne t’étends pas sur les définitions. Ben non, j’oublie pas, parce que là, je ne vois pas bien la différence avec orthodoxie

        *

        "Il a tous les droits sauf les droits politiques (notamment celui de voter , de proposer une initiative référendaire etc.)"


        *

        Mon dieu ! il ne peut plus aller voter  smiley Donc il est pareil, quoi. C’est vraiment débile ton truc smiley


      • 2 votes
        medialter medialter 20 septembre 19:24

        @nephis

        Bonjour,

        Pour Castaneda, tous les ouvrages (10 il me semble), dans l’ordre, plus ceux des femmes de son groupe (taisha Abelar, Florinda Donner-grau), le tout plusieurs fois (parce que c’est si dense qu’à chaque re-lecture on découvre d’autres aspects). Compter une dizaine d’années pour visualiser les concepts au-delà des mots. Eviter les stages de tenségrité, ce sont des escroqueries (éviter d’ailleurs tout stage payant sur les pratiques, ce sont des business repris par les new-age)

        *

        Pour Ernst Jünger c’est plus rapide, inutile de se taper son immense bibliographie, pour se mettre dans le bain, commencer par :

        - Le combat comme expérience intérieure

        - Approches, drogues et ivresse

        Puis le plat de résistance :

        - Traité du rebelle

        - Eumeswill (sa suite logique et sa fin)

        Voir aussi les correspondances avec Heidegger, un monument d’échange sur le nihilisme. Et pour se faire peur (enfin moi, ce livre m’a terrifié) :

        - Visite à Godenholm

        Tous ces ouvrages sont pour la plupart disponibles en poche, d’occase sur Amazone ou Priceminister, ça fait un tout petit budget.

        Bonne lecture smiley


      • 2 votes
        Haze Haze 20 septembre 19:44

        @medialter
        Je dois rejoindre medialter ici. Votre conception de la "citoyenneté" à la carte est une ineptie. Vous voulez catégorisez les gens entre ceux qui s’en foutent et ceux qui veulent agir. C’est une conception pseudo méritocratique et aristocratique qui est sans fondement car vous partez du principe que ceux qui voudraient agir le feraient pour le mieux. Et @Micnet de rajouter que ca serait le système parfait pour créer des patriotes. Mais c’est quoi un vrai "francais patriote" pour toi Micnet ? C’est quoi ta France ? Parce que je tiens à te signaler qu’il y a une infinité et aucune. Et en quoi être patriote pour la France serait une valeur supérieure ? Personnellement je suis "francais" par déterminisme et de "coeur" en tant que je ne le rejette pas un instant. Mais si je trouve la construction francaise (son histoire) passionnante, il n’en reste qu’elle est une construction sociale qui ne me gênerais aucunement, à l’heure d’aujourd’hui, s’il elle disparaissait. Je ne me sens pas un instant chez moi à Paris, et encore moins à Lille ; je reconnais sans aucun problèmes que le francais moyen est absolument aussi insipide que ses voisins. J’ai plus d’affinités avec les catalans que je croise dans les Pyrénées (je suis du Sud) que tous les gens que je dois me tapper aujourd’hui dans le Sud Est (si Nice est la France, alors je ne suis pas un instant francais).
        Hormis un certain romantisme francais, je n’en est rien à faire. Je suis donc un anti patriote total, et si j’étais forcé d’aller me battre, je tuerais le mec d’en face sans un instant penser le faire pour la France.

        Le patriotisme est un truc de débile du XVIII/XIX eme siècle qui ne peut pas être vue comme une quelconque amélioration du rapport des hommes entre eux puisqu’il se fonde autant sur un soit disant amour de son compatriote que sur un antagonisme avec son voisin adversaire. S’en référer aux cités grecques est toujours très drôle quand les aristocrates athéniens ou spartiates allaient vendre leurs services au roi Perse pour gagner un peu plus de blé que ne voulaient leur en donner leurs frères citoyens. Pareil pour Rome ou la soit disante République vertueuse a été très tôt le lieu de rencontres des guerres d’influences familiales et personnelles pour la gloire, le prétexte de la gloire de Rome et de ses Dieux une fadaise. L’aristocratie romaine préférait ses semblables albains, étrusques ou campaniens plutot que les plébéins dégueulasses et rustres pourtant frères d’armes. Il fallut même de grands coups de propagandes au début de l’Empire avec les Virgile et consorts pour exalter la grandeur d’une ville qui n’intéressait déjà plus personne.


      • 2 votes
        Haze Haze 20 septembre 20:02

        @Maqiavel

        Tu passes combien de temps par jour pour imaginer tes "maisons de citoyens" ? Non parce que j’ai rarement lu des propos aussi candides et utopiques sur ta société la moins pire.

        Ceux qui vénèrent la république romaine n’ont donc même pas compris que sa fin est déjà contenu dans son début. Quand les plébéiens font péter la séparation de classe au niveau du mariage, c’est tout l’artifice républicain qui vole en éclats sans que personne ne puisse le voir. Et pourtant, cette décision était tout à fait légitime.

        Tu ne vois même pas que dans ton système à deux vitesses, les citoyens qui s’impliquent crééeront obligatoirement des conditionnement de classe entre eux et les gueux qui s’en foutent. Que des parents qui s’en foutent éduqueront leurs enfants pour qu’ils fassent de même et inversement. Tu mets en place le système parfait pour diviser des gens arbitraitement par un conditionnement social découlant d’une loi inventé par un pauvre cerveau humain.


      • 2 votes
        Haze Haze 20 septembre 20:10

        Après tant d’années passées à cogiter intérieurement et en discussion sans fins ici et ailleurs, Maqiavel et consorts sont selon moi en régression de bon sens. Vous êtes partis il y a des années sur des postulats simples et souvent légitimes, et vous finissez aujourd’hui avec des pavés d’idées à jeter dans la mare au canards. On dirait des ergoteurs à pansements. Je crois que partir de l’idée qu’il n’y a que des solutions bancales ne pouvait que vous conduire à en imaginer des très bancales.

        Essayez de faire un retour en arrière et d’avoir une vision un peu plus éloignée de tout votre baragouinage de ce qu’il faut faire pour sauver la France.


      • vote
        philouie 20 septembre 20:23

        @medialter
        Jünger, je conseillerais par une promenade : sur les falaises de marbre.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 20 septembre 20:30

        @merdàterre

        -Mon dieu ! il ne peut plus aller voter   Donc il est pareil, quoi. C’est vraiment débile ton truc

        ------> C’est débile pour qui n’a aucune perspective politique ce qui est ton cas ( et c’est ton droit , loin de moi l’idée ou même l’envie de changer cet état de fait même si c’était possible , ce qui n’est pas le cas). Quiconque a fait un minimum le diagnostic de notre régime politique actuel sait intuitivement que cette proposition change quelque chose et se positionnera « pour » ou « contre » .

        @Haze

         -car vous partez du principe que ceux qui voudraient agir le feraient pour le mieux. 

        ------> Pas du tout, ce serait une approche idéaliste qui ne me correspond pas. Même dans ce système, il y’aurait toujours des citoyens qui voudraient agir pour le mieux et d’autres pas , il y’aurait des patriotes et d’autres qui ne le sont pas. Cette proposition politique est mauvaise tout simplement parce que sur la terre des hommes les bonnes propositions politiques n’existent pas et c’est là que je renvoie à l’adage machiavélien «  le choix en politique n’est pas entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal ».

        Une fois qu’on a dit ça et bien je considère que cette proposition dans notre contexte actuel serait un moindre mal. Son premier objectif est de tempérer (et non pas faire disparaître) l’ochlocratie que nous connaissons actuellement puisqu’elle instaure un minimum de devoir dont celui de s’intéresser à la politique pour pouvoir participer aux décisions que prendra le corps politique.

        Ensuite même si tous les citoyens ne voudront pas agir pour le mieux, l’un des effets de l’application de cette proposition serait que ceux qui veulent agir pour le mieux et qui sont prêt à faire des efforts pour la collectivité augmentera sensiblement dans ce corps politique restreint ( c’est facile à comprendre ,la grande majorité des producteurs /consommateurs qui n’en ont rien à foutre ne voudront pas être citoyen , ils estimeront ne rien avoir à y gagner ).

        Et enfin même si tous les citoyens ne seront pas patriotes, pour les mêmes raisons , la proportion de patriotes augmentera ( car pour donner de soi même à la communauté à laquelle on appartient , il faut l’aimer un minimum , cela va de soi).

        Et cela est une amélioration significative : ce qu’on vise, ce n’est pas le régime ou le système politique parfait mais des améliorations. 




      • 2 votes
        medialter medialter 20 septembre 20:42

        @Haze
        Très intéressant ton angle d’approche sur ce qu’est réellement le français moyen. A l’époque où j’étais officier à l’armée de l’air, j’instruisais un CI où transitaient les troufions. J’ai été simplement horrifié du français moyen, les deschiens étaient bien en dessous de la vérité, et ton mot "insipide" est fort bien choisi. Mais le problème de MaQouille (et de sa clique) est encore plus insoluble que ça. Etant républicain dans l’âme, sachant (ou ne voulant pas savoir) qui a construit la république, et dans quel but, il en est réduit à cette posture pour sauver les apparences


      • vote
        medialter medialter 20 septembre 20:45

        @philouie
        Oui, très sympa ce bouquin, mais dans cette perspective, on peut tous les lire, c’est le genre de bouquin qu’on ne peut plus arrêter après l’avoir commencé


      • 1 vote
        Haze Haze 20 septembre 20:46

        @maQiavel
        D’accord, donc tu essayes d’imaginer quelque chose d’un tout petit peu mieux qu’en ce jour tout en sachant que tu ne le mettras pas en place. C’est intéressant.

        Comment on concilie le fait d’être chrétien (et donc de considérer la parole du Christ comme vérité ?) et d’ergoter et pinailler pour justifier que 10 503 patriotes ca sera mieux que 1306 ? Selon moi, le Christ détestait les ergoteurs niveleurs mi-mesurés machiavélien de comptoir. Il ne disait pas à l’aveugle, je vais essayer de te trouver un chien pour t’accompagner, ca sera moins pire. Je vais te guérir.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 20 septembre 20:47

        @Haze

        -Non parce que j’ai rarement lu des propos aussi candides et utopiques sur ta société la moins pire.

        ------> A mon avis, c’est toi qui en a une vision utopique et candide , ce n’est absolument pas mon cas.

        -Ceux qui vénèrent la république romaine n’ont donc même pas compris que sa fin est déjà contenu dans son début. 

        ------> Etant donné qu’aucun corps politique n’est éternel ( et donc que tous sont destinés à mourir ), la fin de tous les corps politiques est déjà contenu dans leurs débuts , c’est la même chose du corps biologique d’ailleurs.

        Mais j’ai envie de dire : et alors ?   smiley

        -Tu ne vois même pas que dans ton système à deux vitesses, les citoyens qui s’impliquent crééeront obligatoirement des conditionnement de classe entre eux et les gueux qui s’en foutent.

        ------> C’est une possibilité. Et alors ?   smiley

        -Que des parents qui s’en foutent éduqueront leurs enfants pour qu’ils fassent de même et inversement. Tu mets en place le système parfait pour diviser des gens arbitraitement par un conditionnement social découlant d’une loi inventé par un pauvre cerveau humain.

        ------> Et donc aujourd’hui dans la société, , il n’ ya pas d’un coté des parents qui s’en foutent et d’autres qui ne s’en foutent pas et qui conditionnent les enfants en fonction ? smiley

        Si tu me réponds « non » alors je te demanderai diantre ou vis tu ? Si tu me réponds « oui » alors qu’est ce que cette proposition change à cet état de fait ?

        -Essayez de faire un retour en arrière et d’avoir une vision un peu plus éloignée de tout votre baragouinage de ce qu’il faut faire pour sauver la France.

        ------> Sauver la France de quoi ? Moi je n’ai jamais eu la prétention de sauver qui que ce soit ou quoi que ce soit, il me semble que c’est un site citoyen et que l’un des attributs de ce genre de site est de laisser les citoyens discuter entre eux de ce qui pourrait améliorer une situation donnée dans un domaine donné. S’il s’agissait de sauver la France ou le monde comme superman ou je ne sais quel super héros, alors faut aller mater des films ou des dessins animés. Et si on a envie de rêver il y’a les arts. Je respecte les artistes mais je n’en suis pas un.

        La question c’est : qu’est ce que tu proposes de mieux ? 


      • vote
        philouie 20 septembre 20:52

        @medialter
        moi j’ai commencé par le traité du rebelle, par hasard dans une librairie.

        Par contre conseiller "La guerre comme expérience intérieure" en guise de mise en bouche ça me paraît un peu rude, là ça décolle la pulpe.

        Les falaises, c’est un conte. c’est plus léger, pour y aller mollo.


      • 1 vote
        Haze Haze 20 septembre 21:00

        @maQiavel
        Pourquoi toujours l’invective : que proposes tu de mieux ?

        Si on était tous les deux dans un bateau en train de couler, et que ton idée ne me plaisait pas, je devrais évidemment te donner la mienne parce que j’estimerais que tu nous mènes à la mort.

        Or, ce n’est aucunement le cas ici. Comme disait Céline, des idées c’est pas ce qui manque. Sur ce site, c’est l’apothéose des idées, il en pleut tout les jours. Mais puisque nous sommes ici dans des discussions entre personnes, les idées politiques au rabais sont inutiles. La discussion politique entre pecnot c’est digne du bar tabac PMU un soir de match arrosé. Et sais-tu pourquoi ? Parce que tout le monde sait que jamais aucune de celle ci ne sera réellement mise en place ? Et il faut avouer que dieu merci, tant elles sont inutiles.

        Moi j’ai bien une idée puisqu’il faut absolument que je te donne la mienne.
        Je commencerais par raser Paris pierre par pierre, entièrement. Ensuite je ferais de même avec chaque métropole francaise. Un début que je propose, comme toi, ya aucune finalité, juste quelques pansements. Les miens feraient plus d’effets.



      • vote
        maQiavel maQiavel 20 septembre 21:01

        @Haze

        -D’accord, donc tu essayes d’imaginer quelque chose d’un tout petit peu mieux qu’en ce jour tout en sachant que tu ne le mettras pas en place. C’est intéressant.

        ------> De mieux certainement , pour toi c’est un tout petit peu mieux , pour moi c’est énorme.

        -tout en sachant que tu ne le mettras pas en place. C’est intéressant.

        ------> Comment pourrais je savoir que ce ne sera pas mit en place ? Si j’y pense, c’est que je crois que c’est une possibilité sinon quel intérêt d’y penser ?

        -le Christ détestait les ergoteurs niveleurs mi-mesurés machiavélien de comptoir. Il ne disait pas à l’aveugle, je vais essayer de te trouver un chien pour t’accompagner, ca sera moins pire. Je vais te guérir.

        ------> A césar ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, le christ a fait une séparation fondamentale entre le spirituel et le temporel. Le but de la politique n’est pas spirituel et ce serait extrêmement dangereux qu’elle se donne ce genre d’objectif.

        Bref, la spiritualité est une autre question, tu mélanges tout là …

        La politique c’est ça : il y’a un navire qui s’est échoué sur les cotes de notre village et qui pollue nos cotes, qu’est ce qu’on fait ? Réponse : on fait ce qu’on peut comme on peut le faire avec les moyens dont on dispose dans les circonstances dans lesquelles on se trouve , on peut toujours rêver que Jésus redescende sur terre pour régler parfaitement ce problème miraculeusement mais on peut aussi ouvrir les yeux et agir  collectivement. Voilà. 


      • 1 vote
        Haze Haze 20 septembre 21:07

        @maQiavel
        Pourtant dans ta république romaine, où est donc la séparation entre temporel et spirituel ? Elle n’y est pas.

        Je ne mélange pas tout, au contraire. C’est toi qui décide de séparer ton temporel et ton spirituel.

        Je ne suis pas chrétien, c’est juste que j’essaye de comprendre comment on apprend la parole du Christ étant enfant puis ensuite on en arrive à ces gesticulations intellectuelles.


      • 1 vote
        Haze Haze 20 septembre 21:12

        Ton idée de séparation des citoyens est d’ailleurs inintéressante je l’ai déjà trouvé dans le national socialisme où il fallait rejoindre le parti dès l’enfance pour ensuite pouvoir intégrer les écoles formant les futurs hommes politiques. C’était sans distinction sociale, tout le monde pouvait intégrer ce cursus, seul en dépendant la volonté.

        On en a déjà vu certains abus dès le début, en particulier la cassure que ca pouvait entrainer, et le déterminisme très fort des parents sur le destin des enfants.


      • vote
        maQiavel maQiavel 20 septembre 21:13

        @Haze

        -Pourquoi toujours l’invective : que proposes tu de mieux ?

        ------> Parce que c’est fondamental. Comme je l’ai dit, les bonnes propositions politiques n’existant pas , elles sont forcément toutes mauvaises et critiquables. Critiquer le manque de perfection d’une proposition politique n’a donc aucun sens. Il faut les évaluer par rapport à d’autres propositions. D’où : que proposes-tu de mieux ?

        -Si on était tous les deux dans un bateau en train de couler, et que ton idée ne me plaisait pas, je devrais évidemment te donner la mienne parce que j’estimerais que tu nous mènes à la mort.

        ------> Exactement. Parce que si on ne fait rien, on coule et on est mort de toute façon donc il faut agir et si mon idée conduit tout de même à la mort , il n’y aura aucun regret puisqu’au moins on aura tenté quelque chose pour essayer de survivre. Par contre, si tu as une meilleure idée, ça change tout.

        Sinon, me connaissant, avec moi dans un bateau entrain de couler et toi n’ayant rien à proposer pour nous en sortir mais qui critique mes propositions, il y’a de grandes probabilité pour que tu la boucle. smiley

        Impossible que je me laisse mourir sans me battre.

        -Parce que tout le monde sait que jamais aucune de celle ci ne sera réellement mise en place ?

        ------> Toi tu le sais peut être mais moi pas. Sincèrement. 


      • 2 votes
        Haze Haze 20 septembre 21:15

        Aucune différence avec la pensée de Maurras où la naissance conditionne le future. Le résultat est le même, je dirais même que la démonstration de Maurras fait plus forte impression que la tienne. Au final, des large parties de la population sont de fait mises à l’écart, mais qu’importe comme tu dis ?

        Que la sélection originelle se fasse directement par le sang en tant que corps social fracturé qu’est la noblesse où la condition et l’univers social des parents ? Aucune différence finale.

      

      Ajouter une réaction


        Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

        Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



      FAIRE UN DON

      :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

      (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

      Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

      Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

      Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

      Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

micnet

micnet
Voir ses articles







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique