Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > [Fil d’Actu #47] Clinton vs Trump, Nucléaire, Obésité

[Fil d’Actu #47] Clinton vs Trump, Nucléaire, Obésité

Bonjour à tous,

 

Voici l'excellent fil d'actu n°47 ! Au programme, l'élection aux Etats-Unis et le candidat Donald Trump, le nucléaire en France et AREVA, et pour finir, les statistiques sur l'obésité en France. 

 

 

Bon visionnage !

 

—Liberty1st—

 

Tags : Politique Nucléaire Elections Alimentation Hillary Clinton Donald Trump



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article


  • 2 votes
    sls0 sls0 7 novembre 18:18

    Pour ceux qui veulent en savoir plus pour le nucléaire, l’ASN était audité à ce sujet par les parlementaires.
    Je commence à écouter les deux heures trente de la vidéo, je ne peux en faire un résumé pour l’instant.
    Pour avoir lu le compte rendu de l’histoire du Bataclan, c’est souvent poussé et on apprend beaucoup de choses.

    J’aime remonter à la source, ici deux médias en intermédiaire, ça fait beaucoup en risque d’interprétation.
    J’en suis à 12’ d’écoute, c’est un représentant d’AREVA qui parle pour l’instant, je crois qu’il va se faire allumer par la suite.


    • vote
      Qiroreur Qiroreur 7 novembre 21:43

      @sls0
      "Pour avoir lu le compte rendu de l’histoire du Bataclan, c’est souvent poussé et on apprend beaucoup de choses."

      Je l’ai lu il y a qq temps mais pas intégralement (plus de mille pages sima mémoire est bonne) mais il est assez édifiant. Dans les préconisations la remarque d’Alain Marsaud est du pur bon sens : 

      "En réalité nous sommes en face d’un vrai problème juridique et constitutionnel. Pour mettre à l’écart même provisoirement, pour une durée notable, les malfaisants de tout poil, il faut modifier la loi. Pour cela, nous devons passer forcément par une réforme constitutionnelle. Celle-ci m’apparait beaucoup plus utile et souhaitable que les dernières palinodies sur le retrait de la nationalité. Il faut en effet prévoir dans la constitution que le législateur puisse prendre des mesures d’extrême coercition à l’égard de tous ceux qui présentent un danger grave et immédiat pour l’ordre public et institutionnel.

      Si on ne modifie pas la constitution, la loi restera impuissante car forcément sanctionnée par le Conseil Constitutionnel. Pour cela il y a sans doute urgence à aller une nouvelle fois au Congrès de Versailles.

      La deuxième question concerne le retour hélas prévisible et inévitable des 2 000 Françaises et Français partis en Syrie, en Irak ou en Libye, accompagnés de 400 mineurs conçus sur place ou amenés dans leurs bagages. Dans la mesure, très prévisible, où l’Etat Islamique avant d’être vaincu sera réduit territorialement, tous ces gens-là ainsi d’ailleurs que nombre de francophones vont vouloir réintégrer le territoire français. Il est peu vraisemblable qu’ils aillent pointer à Pôle Emploi.

      Si même seulement 1 centième d’entre eux sont susceptibles de conduire des opérations d’assassinat, nous devons dès-lors imaginer, toujours lors d’un débat public, la capacité que nous avons de les neutraliser, y compris physiquement."


      Mais qu’a fait notre gouvernement à part fliquer et ficher la totalité de la population ? Rien, et à la prochaine tuerie on aura droit aux mêmes fausses jérémiades inutiles et autres messages hypocrites de compassions inaudibles pour les familles des victimes. 


    • vote
      sls0 sls0 7 novembre 23:17

      @Qiroreur
      Je ne vais pas aller jusqu’à parler de faux drapeau mais ça les arrange bien ces attentats pour pouvoir fliquer les citoyens lambdas.

      C’est le citoyen lambda qui seul à le pouvoir de les virer, il n’y a que le citoyen lambda qui est dangereux pour nos dirigeants. C’est parmi les citoyens lambda que se trouvent d’éventuels meneurs. Grâce au terrorisme on peut les fliquer et avec les croisement de fichiers c’est très facile. Maintenant si vous faites une dégradation ou acte révolutionnaire, si c’est vu assez tôt avec le profilage par rapport à l’objet du délit et la triangulation du GSM et éventuellement un compteur Linky toutes options, les flics seront chez vous et vos complices avant que vous soyez rentré s’ils sont pressé

      Pourquoi le citoyen lambda bougerait ?Lla paupérisation pourait l’énerver à la fin. 

      On ne veut plus d’attentats en France ? On arrête de foutre la merde dans des pays qui nous on rien demander et on choisi mieux ses amis.Qatar,Arabie,ect..


    • vote
      sls0 sls0 7 novembre 22:52

      Remonter à la source permet de voir la dérive.
      L’origine des contrôles des générateurs de vapeur c’est EDF en 2015, échaudé par les non qualités de Creusot Forge pousse plus loin les contrôles.
      Pour un GV qui doit être installé à Gravelines, ils s’aperçoivent que pour une résilience demandé de 60J/cm² sur le rapport de fin de fabrication c’est indiqué 80-90J/cm² et que les documents internes Creusot que normalement ni EDF et ni l’ASN en étaient pas destinataires, c’était 48J/cm².
      C’est une anomalie du coup ils contrôlent les 7 tranches à l’arrêt. Les dossiers sont en instruction, à priori les marges de construction permettent d’être serein pour le redémarrage mais un dossier ce doit d’être complet et tout les cas de figure doivent être examinés, il en faut du temps pour envisager tout les scénarios de transitoires.
      Un acier avec plus de carbone n’aime pas les coups de froid et coups de chaud.
      Avant toute variation rapide de température le circuit maintenant devra être dorénavant homogénéisé à 30° avant, c’est pas trop la mer à boire.

      L’ASN à demandé à contrôler, donc d’arrêter avant la date prévue 5 tranches en fonctionnement qui sont potentiellement avec le même défaut. Caythaut le l’ASN il est juste mais c’est pas un tendre, un doute, il fait son boulot. Catteau son chef je ne le connaissait pas, au premier abord, lui c’est sa carrière qui l’intéresse d’abord, le bon suce bite politique, il n’a pas l’air de maitriser le sujet.
      C’est 12 tranches à contrôler, je suppose que des tranches vont redémarrer, 12 tranches en moins sur le réseau c’est pas sûr.
      Sinon on apprend des choses, je suis technicien, j’ai apprécié la qualité technique des réponses, à par Catteau qui est un peu léger et le chef d’Areva. Pour Areva répondre technique ou organisation, ça risque de le mettre dans une mauvaise position, il vaut mieux qu’il parle d’avenir.

      Pour faire un parallèle, vous (EDF) vous vous apercevez qui y a un problème sur les freins de votre voiture, vous en parlez au contrôle technique (ASN) et au constructeur de la voiture (AREVA) qui va contrôler chez son fabricant de pneu (Creusot forge).

      Un moment on pose la question à Minière (EDF) qui laisse entendre des mots comme poursuite, le coté répressif/vengeance. Il répond : En cas de problème ce n’est pas Areva ou le Creusot qu’on va aller voir mais l’exploitant, c’est normal qu’on s’implique et on a les moyens techniques. Je veux être sûr de la qualité du produit et je veux dans l’avenir pouvoir refaire confiance. On a des relations client/fournisseur, Areva peut reprendre le GV de Gravelines et en fournir un autre.
      EDF ça lui a déjà couté 200-300 millions d’euro cette affaire, ils pourraient porter porter plainte, Areva boit le bouillon et EDF n’a plus de fournisseur. 

      Cela dit il y a aussi le fournisseur japonais (forge) dans le même cas, ce n’est pas de la tricherie ou non qualité c’est une histoire de changement de normes, un peu comme les normes anti sismiques, avec un renouvellement du parc immobilier de 2% par an toutes les maisons ne sont pas aux dernières normes.

      Nota : Dans mon premier commentaire je croyais que le représentant d’Areva allait se faire allumé, ça pas été le cas, ils avaient refondu de fond en comble l’assurance qualité au Creusot, les non qualité dates de la période avant 2003 d’Arcelor ensuite au groupe France-Essor de Michel-Yves Bolloré qui finit par vendre trois ans plus tard à Areva.


      • vote
        sarcastelle 8 novembre 00:12

        @sls0

        .

        J’ai aimé le lyrisme répété du représentant d’Areva lorsqu’il évoque l’avenir et le monde de confiance où l’on va.

        .

        Franchement, votre document n’est pas assez croustillant pour Agoravox. On ne sent pas l’accident vraiment proche ; la fille de la vidéo de l’article est vraiment meilleure pour ça. 


      • vote
        sls0 sls0 8 novembre 14:03

        @sarcastelle

        J’ai aimé le lyrisme répété du représentant d’Areva lorsqu’il évoque l’avenir et le monde de confiance où l’on va.
        Areva ils ont fait quelques conneries de gestions, de choix stratégiques, ils ne sont pas au meilleur de leur forme. Il y a beaucoup de savoir qui est parti à la retraite comme dans beaucoup d’industrie. Ils sont en position de faiblesse.
        Le Creusot ils en ont repris les rennes en 2006 et on refait le système qualité en 2007, avant il devait être déficient.
        Là ils doivent assumer des malfaçons d’avant 2006 pour la plupart, que peuvent ils dire ? Avant c’était Acelor et Bolloré, la culture sûreté ça ne devait pas trop être leur tasse de thé.

        Par le passé, quand EDF tombait sur des fraudes, Il y a des boites qui ne se s’en pas relevé. Areva c’est un gros morceau mais en état de faiblesse. C’est le seul constructeur c’est ce qui le sauve. Le représentant est avec le cul entre deux chaises.

        En face c’est Minière coté EDF, il est haut placé mais il maitrise sérieusement le sujet, il a le pouvoir et la connaissance technique chose assez rare pour un décideur.
        Coté ASN le responsable équipement sous pression c’est aussi un pouvoir et la maitrise technique. Coté IRSN je ne connais pas la personne mais il maitrise.
        Le président de la commission maitrise sont sujet.
        Le cul entre de chaise, le discours n’est pas trop efficient, en face c’est du costaud.
        Minière ça ne se voit pas mais c’est pour l’instant un cout de 200-300 millions, un GV qu’il ne peut pas remplacer, un manque de production, une surcharge de travail importante et gérer des médias qui n’y comprennent rien, moi à la place d’Areva je me sentirai pas bien dans ma peau non plus.

        Franchement, votre document n’est pas assez croustillant pour Agoravox. On ne sent pas l’accident vraiment proche ; la fille de la vidéo de l’article est vraiment meilleure pour ça.
        Personnellement j’aime bien les informations de cette chaine, mais ils reprennent des informations remarquables, c’est plus un travail de recherche et de trie que du journalisme. La qualité de l’information ce n’est pas eux, l’origine c’est une chaine grand public qui doit faire un peu dans le sensationnel si elle veut qu’on regarde ses pubs.
        Cela dit je la trouve agréable la présentatrice, mais ni elle ni les personnes qui l’entourent ne peuvent être pointues dans tout les domaines.

        Le métier de journalisme à changé, ils contrôlent rarement les sources, ils relaient des informations, car maintenant c’est à celui qui sort le premier une information pour placer la pub. Un journal pour vivre il doit être vu ou lu. La demande ce n’est plus de l’information mais de la sensation. Sur agoravox c’est pareil, il y a des sujet qui intéressent ou attirent plus que d’autre. Il y a le problème de l’offre mais aussi de la demande. Gala ou voici ont moins de problème d’avenir que les journaux qui veulent informer.
        Jeune j’étais abonné à science&vie et science&avenir, maintenant quand j’y jette un oeil je trouve qu’ils ont aussi basculé dans le relais d’information et parfois le sensationnel, l’offre et la demande.

        Bon il se trouve que j’ai déjà foutu mon nez dans un rapport de fin de fabrication d’un couvercle cuve, c’est complet on trouve tout. Je savais ce que je cherchais, j’ai quand même mis 4 heures pour avoir tout les éléments que je cherchais, c’est plus d’un mètre de classeur A4. Retrouver des erreurs ou malfaçons que par principe on ne connait pas ce n’est plus de 4 heures et on a intérêt à maitriser plusieurs corps de métier choses que l’on acquiert avec l’expérience, le départ des papy boomeurs n’aide pas.
        J’ai aussi le RCCM sur mon ordi, ça aide aussi pour contrôler si les dires tiennent la route. Il fait 90,8 méga octets de pdf et le choix des nuances est décrit au chapitre B2321.
        Le descriptif des nuances c’est le volume Z et il fait 289 pages.
        La méthode de suivi y est décrite.
        Tout ça pour dire que c’est complet voir trop complet pour avoir une vue synthétique. C’est des milliers de pages mais ce n’est pas impossible.

        Malheureusement, il n’y est pas décrit comment faire en cas de falsification.
        Chapeau pour le mec qui c’est aperçu que dans les documents internes du Creusot la résilience était de 48 j/cm² au lieu de 60 surtout que c’est une zone surdimensionnée qui ne demande pas un suivi particulier vu la marge de construction et qu’il n’y a pas de contraintes spécifiques.

        Un autre exemple : Les soudures sont contrôler par des tirs radio à 100%, c’en fait des radios à contrôler et à recontrôler. J’étais présent lors d’un contrôle du contrôle, on me montre une radio, si on me montre pas le défaut, je ne vois rien.
        Je discutais avec l’ami qui contrôlait, un moment, il m’a interrompu et à dit : J’ai déjà vu ce défaut il y a un mois ou deux, effectivement c’était le cas. Vu le cout du tir radio, l’entreprise de soudure mettait des doublons. Elle a tout dû refaire les tirs radios, elle a été à deux doigts de faire faillite parce que ça coute. C’est idiot et pas rentable de tricher, il y a toujours quelqu’un qui va soulever le lièvre.

        Si ensuite on se paie un programme de surveillance renforcé de la part d’EDF c’est très difficile à vivre pendant plusieurs années, c’est ça ou c’est la porte.
        Dans le cas d’Areva, c’est le seul constructeur, difficile de virer.

        Hors sujet, la métallurgie permet d’expliquer un peu mieux le naufrage du Titanic.
        La métallurgie et les normes évoluent. Ca remonte à un siècle, les équipements des centrales c’est seulement 1/4 ou 1/5 de siècle, l’écart est moins grand mais certaines normes et contrôles ont changé.

        Comme j’aime vivre dangereusement je vais sur la tour eiffel, elle n’est pas du tout aux normes actuelles. A l’époque on surdimensionnait pour combler le manque de connaissances. Maintenant pour les calculs c’est à la limite avec coefficient, l’approche est différente donc des critères et des normes plus pointus.

        Avant on faisait plus massif, pour un appareil soumis à pression s’il fallait rectifier une portée on usinait, il y avait de la marge. Maintenant légalement on a droit de rectifier que si est indiqué qu’il y a une surépaisseur d’usinage spécifiée. Comme ce n’était pas prévu avant, hors note de calcul on l’a dans l’os. Ce n’est pas que d’un coup l’appareil n’est plus bon, c’est que légalement ou normativement il n’est plus dans les clous. Il est parfois moins cher de le remplacer que de le recalculer.
        Pour les générateurs de vapeurs, c’est franchement moins cher de recalculer et on a tout les éléments pour calculer.

        Pour calculer, les études et recherches d’EDF emploient le code ASTER, il l’ont mis dans le domaine public, c’est des dizaines voir des centaines d’universités qui l’emploient et qui l’ont testé. Comme c’est open source maintenant, sur un site dédié à ASTER, des exemples de calculs ce n’est pas ce qui manque. Comme c’est une note de calcul comme les autres, la note pour les GV va s’y retrouver certainement. Comme ce n’est pas un cas techniquement intéressant,les gens vont plus sur le circuit RRA qui lui à demandé des calculs intéressants.
        On comprend que si coté EDF ils disent que c’est bon c’est parce que d’une façon formelle c’est validé et d’une façon informelle aussi.

        Ils peuvent se sentir à l’aise de ce coté, c’est pas l’ASN qui va les faire chier avec les notes de calcul.
        Coté IRSN, il vous sortir des scénarios de conduites avec variations de charges et de températures, il faudra y répondre. Les réponses prendront une semaine ou deux, il faut le temps de calculer. A priori l’IRSN y a déjà foutu le nez car ils parlent des 30° mais c’est à l’EDF à défaut d’Areva d’y répondre. Ils peuvent mettre leur casquette constructeur et ils ont plus de moyens techniques.

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON







Palmarès