• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > François Asselineau et Jacques Sapir débattent sur l’euro et le retour au (...)

François Asselineau et Jacques Sapir débattent sur l’euro et le retour au franc



Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • 2 votes
    howakhan howakhan 28 janvier 15:07

    En tous les cas il est question de compétitivité donc de guerre, donc de vol, donc de pauvreté, donc de la continuation de la même société qui a tuée 80 millions de personnes en deux guerres...

    donc rien ne va changer radicalement...


    • vote
      Haze Haze 28 janvier 23:19

      @howakhan

      En proportion les guerres dans les sociétés tribales sont bien plus meurtrières que celles du XXème siècle.


    • vote
      Haze Haze 28 janvier 23:21

      @Haze
      La razzia en Nouvelle-Guinée, c’est 5% voir plus de la communauté qui est massacré dans la journée (tout âge, femmes et enfants), avec vol et destruction des villages.

      Pas de chance, l’Etat même embryonnaire n’existe pas. Pas de chefs, pas de hiérarchie, société absolument égalitaire : le paradis communiste.


    • 2 votes
      Haze Haze 28 janvier 23:34

      Quand l’État Hollandais a mit fin aux perpétuelles vendettas et autres conflits dans les haut plateaux guinéens, les habitants ont déposés les armes à jamais, et ceci volontairement. Dans une société sans aucune hiérarchie, personne n’avait jamais pu obligé les gens à ne plus se battre, personne ne pouvait empêcher les jeunes têtes brulés à aller piller, détruire et tuer.

      Les guinéens étaient joyeux : ils ont avoué qu’ils n’avaient plus peur de se faire buter en allant pisser dans la forêt, plus la peur perpétuelle de n’être jamais en sûreté. Plus de guerre permanente. Bref : paix, stabilité et ordre si je puis dire. Des millénaires de conflits, et quelques européens leur ont fait prendre conscience qu’ils se faisait la guerre pour rien du tout.

      Et là, on ne parle pas de guerre "honorable" avec des valeurs, on parle de guerre réalisées par la masse. Ce n’est que quand une classe noble aura le monopole de la guerre que des valeurs y seront insérées (donner sa vie pour les autres, ne pas fuir, combat au corps à corps, ne pas tuer les prisonniers, ne pas cibler les civils).

      Chez ces tribus, on laisse crever celui qui se fait attraper et chacun sauve sa peau, on ne se bat qu’à distance avec armes de jets, on a absolument peur du corps à corps, on massacre les civils femmes et enfants dès que possible, les prisonniers sont lynchés et exécuté par le groupe et on danse et chante sur sa mort, alors qu’on la tué à 15 contre 1.


    • 1 vote
      Haze Haze 28 janvier 23:39

      Mais à la vue de votre nom, vous êtes au fait des sociétés nord américaines. Les chevaux et les fusils ont été les principales choses qu’ils voulaient des européens, ca permettait l’ascendant technologique sur les ennemis adverses pour les massacrer.

      Les groupes les plus puissants comme les iroquois avaient déjà des hiérarchies établies, quoique très primitives, et un code d’honneur du guerrier, de ce fait, développer. Ils étaient déjà une élite, en quelque sorte, puisque l’esclavage existait dans leur système, quoique pas très développé du fait de la non sédentarisation.


    • vote
      jesuisdesordonne 29 janvier 16:20

      @Haze
      "En proportion les guerres dans les sociétés tribales sont bien plus meurtrières que celles du XXème siècle."
      Question intéressante. Quelles sources pouvez-vous apporter à l’appui de votre assertion ? Merci d’avance.


    • vote
      Haze Haze 29 janvier 22:35

      @jesuisdesordonne

      Il suffit de faire un rapport entre nombre de tués par an par la guerre, en fonction de la population totale.

      Au XXème siècle, les pires résultats sont pour la Russie et l’Allemagne : 0.15% par an de la population décède par la guerre. Le Japon au XXème siècle (guerre contre la Russie, guerre d’Asie puis contre les USA) c’est largement au dessous : 0.03%. Alors évidemment certains vont dire que pendant une longue partie du XXème siècle, la paix régnait ... et c’est évidemment ca la clef de nos sociétés étatiques, la paix est la norme, la guerre l’exception. Certes la guerre peut être violente, mais sur le long terme ; nous sommes à des chiffres totalement faibles.

      On peut prendre la bataille d’Okinawa, la plus meurtrière du Pacifique : 250 000 morts au total, seulement 0.10% de la population de chaque pays. Dans une société tribale, un carnage ou une grosse razzia peut prélever 5% du groupe en une journée...

      Pendant l’épopée Napoléonienne qui soit disant détruit la jeunesse française, c’était 0.07% de la population française qui mourrait à la guerre par an (chiffre énorme pour l’époque j’en convient, comparé aux siècles précédents.)

      Pour les sociétés tribales, la moyenne c’est 1% par an (0.15% c’est le maximum que l’on connait, je le rappel, pour nos sociétés.)
      Cela peut être bien plus, de 3% à 7% selon les endroits. Dans le pire des cas, c’est 50% du groupe qui est massacré dans une guerre.

      Le siècle noir du Mexique (celui de la conquête espagnole), nous plonge à une moyenne de 0.25% par an, ce qui est colossal pour nos sociétés, ridicule pour les groupes tribaux.


    • vote
      Haze Haze 29 janvier 22:47

      La bataille de Cannes aurait pu prélever jusqu’à 5/10% des hommes en âge de se battre, mais rapporté à la population totale de Rome, ca doit faire assez peu, 1% peut être... Toutefois, beaucoup plus dévastatrice que tout ce qu’on peut connaitre comme boucheries au XXème siècle.

      La ville de Rome, c’est 400 000 hommes citoyens à l’époque. Les pertes totales de la seconde guerre punique, c’est 400 000/500 000 côté romain (y compris alliés latins, etc ...) Que le rapport soit dure à établir, les chiffres restent colossaux par rapport à la taille de la population de l’Etat. Les 500 dernières années ont été très calmes en Europe.


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 28 janvier 15:34

      Merci intéressant. 

      Comme on pouvait s’y attendre , il y’a des désaccords entre Sapir et Asselineau ( fétichisme de l’article 50 et raideur juridique du coté de ce dernier ) mais dans le fond , on est dans le même logiciel. 

      Je souhaite à Asselineau une excellente campagne , ça permettra de faire entendre certaines idées. 

      • 7 votes
        pegase pegase 28 janvier 17:29

        @maQiavel

        fétichisme de l’article 50 et raideur juridique du coté de ce dernier


        Je ne suis pas d’accord avec ce point de vue, sortir par l’article 50 comme les anglais est la manière la plus simple et la moins douloureuse, alors que violer les traités en l’état actuel des choses relèverait d’un suicide collectif ...et ça ne tiendrait pas longtemps ..

        Notre société est littéralement minée par la maçonnerie, les juges, les médias, les militaires de haut rang, les commissaires de police, les deux tiers des députés, l’éducation nationale, tout le gouvernement et même Melenchon, 99% de ces gens ne se rendent pas compte qu’ils servent uniquement les intérêts de l’oligarchie atlantiste — ceux la même qui nous ont enfermés dans cette prison européenne — ceux la même qui fustigent Trump aujourd’hui — On en sortira jamais de manière illégale, ou alors il faudrait une prise de conscience collective à tout les échelons de l’administration qui n’arrivera JAMAIS—ABSOLUMENT JAMAIS ...

        Asselineau a parfaitement raison smiley


      • 4 votes
        maQiavel maQiavel 28 janvier 17:56

        @pegase

        Le problème c’est qu’au-delà du droit, il y’a la force et les rapports de force. Comme l’explique à deux reprises Sapir, la sortie de la France de l’UE entrainera de facto l’effondrement de la zone euro et par contagion de l’UE. Nous ne sommes pas dans la même situation que les Britanniques.

        Est-ce que vous croyez vraiment qu’il suffit que les représentants français appliquent l’article 50 pour faire sortir la France de l’UE ? Est-ce que vous croyez que les puissances publiques et privés qui ont mit en place cette structure et qui ont intérêt à la maintenir l’accepteront ? Que ça va se passer entre gens civilisés en costume cravate discutant autour d’une table et de tasses de café sur les subtilités du droit ?  smiley

        Moi je n’y crois pas, je pense que ce sera une déclaration de guerre et que la France va devoir faire face à une guerre économique, médiatique et même à des opérations de déstabilisation massive venant de certaines officines de renseignements.

        Je crois que si un politique a réellement l’intention de sortir de l’UE, il doit garder cela secret. Le rapport de force n’étant pas favorable, il serait idiot d’annoncer la couleur de but en blanc, il faut dissimuler ses objectifs jusqu’à ce que les conditions de sortie soient en place. 

        Il doit faire semblant de vouloir négocier et de l’autre coté préparer en secret un cabinet spécial de guerre chargé de préparer des contre mesures aux différentes tentatives de subversions quitte à décréter un état de siège. 

        Ceci étant, je ne crois pas qu’on en sortira volontairement, on va s’effondrer avec cette zone , on a pas les burnes pour assumer les conséquences d’ un tel combat. Mais le discours d’Asselineau s’il fait une bonne campagne aura au moins l’avantage de diffuser des idées et ça, ce serait une bonne chose , raison pour laquelle je lui souhaite la meilleure campagne électorale possible.

         


      • 2 votes
        pegase pegase 28 janvier 19:11

        @maQiavel

        Comme l’explique à deux reprises Sapir, la sortie de la France de l’UE entrainera de facto l’effondrement de la zone euro et par contagion de l’UE. Nous ne sommes pas dans la même situation que les Britanniques.


        Pas si sûr, il y a encore l’Allemagne très puissante, or ils sont cul et chemise avec l’oligarchie anglo-saxonne ...


        Moi je n’y crois pas, je pense que ce sera une déclaration de guerre et que la France va devoir faire face à une guerre économique, médiatique et même à des opérations de déstabilisation massive venant de certaines officines de renseignements.


        Dans ce cas, s’ils nous la jouent à l’envers, cela justifiera d’autres moyens, il faudra se défendre et nouer des alliances économiques et militaires avec d’autres nations, les USA et la Russie par exemple ... 

        J’imagine déjà le sourire de Trump et de Poutine smiley smiley

        Mais je ne pense pas qu’un tel scénario se produise, ils ne sont qu’un colosse aux pieds d’argile ...


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 28 janvier 20:15

        @pegase
        Les colosses aux pieds d’argile ne sont jamais aussi dangereux qu’au moment ou ils s’effondrent. Parce dans colosse au pied d’argile , il y’a "colosse"tout de même.  smiley

        Après , c’est une question de stratégie : est ce qu’il vaut mieux dire au colosse " écoute , je vais te frapper et tu vas t’effondrer" , ce qui lui laisse le temps de se préparer et de riposter ou il vaut mieux frapper rapidement sans prévenir pour qu’il ne te voie pas venir ? Moi je préfère la seconde option , question d’efficacité... smiley

        Et c’est pas au moment ou le colosse t’assène des coups que tu te mets subitement à chercher des alliances , tout ça , ça se prépare ... 


      • 1 vote
        Carmela Carmela 28 janvier 21:41

        @maQiavel

        @Pégase

        "Je crois que si un politique a réellement l’intention de sortir de l’UE, il doit garder cela secret. Le rapport de force n’étant pas favorable, il serait idiot d’annoncer la couleur de but en blanc, il faut dissimuler ses objectifs jusqu’à ce que les conditions de sortie soient en place. "

        Bonsoir,

        Je peux comprendre que cette stratégie "guerrière" comporte quelques atouts pour parvenir au but en éloignant "une hypothétique dangerosité" des rapports de force. Toutefois, dire "la vérité" sur nos intentions est totalement légitime et cohérente et permet de mettre à l’épreuve le principe de réalité. (réalité la plus communément et collectivement partagée pour faire court...) et en ce qui concerne ici la sortie de l’UE par l’a.50, cette communication franche et honnête avec chacun des citoyens autorise et respecte l’état de droit initial, national, international dont est porteur par nature dite civilisée/divine chaque être humain en lien avec ses congénères. Cette attitude octroie également une "sortie saine et durable" d’un état plus ou moins schiso dans laquelle une majorité de personnes ont été cloutées . (avec nihilisme de la pensée-brebis pour faire re-court) Le peuple devrait être plus vigilant sur les très néfastes conséquences "du stratège dissociatif" mis en place par les sociétés du business et du mensonge dans son sens le plus large. Qu’il parvienne à distinguer les doubles contraintes qui lui sont imposées comme par exemple celles du marché de l’emploi et "de son incapacité" à être mis en oeuvre par les traités bruxellois...Et le système va encore plus loin en dépréciant fortement les personnes au chômage, adoubé du statut de looser-oisif alors que les dites sociétés misent de plus en plus d’énergie sur le principe du plaisir immédiat et lamentablement débridé...

        Un système de valeurs à réévaluer ? Et dans l’absolu tout politicien tout comme "un bon parent" ne doit-il pas montrer, initier à cette voie dès le début ? Le peuple serait plus mature pour s’autogérer à mon sens smiley

        En tout cas, merci Maquiavel pour vos bons voeux concernant l’UPR pour les idées qui y sont défendues smiley

        Merci à tout 2 pour ce partage et bonne soirée



         


      • 4 votes
        maQiavel maQiavel 28 janvier 23:32

        @Carmela

        Bonsoir.

        Et oui , je confirme , votre communication est franche et honnête et votre désir de dire la vérité sur vos intentions est tout à fait légitime. Asselineau est encore un des derniers à faire de la politique au sens noble du terme et qui pense que l’on peut arriver au pouvoir aujourd’hui de cette manière, c’est tout à son honneur et c’est parce qu’il a ce tempérament que l’UPR est ce magnifique organe d’éducation populaire et que ses militants sont les plus énergiques, un peu trop même à mon avis. smiley

        Mais ça, c’est ce que me dit le lobe droit du cerveau. Parce que mon lobe gauche me dit que le jeu électoral dans nos institutions est très Bernaysien , il ne s’agit pas de s’adresser au besoin de rigueur , de justice et de vérité des peuples dont on veut élever la conscience politique mais de s’adresser aux affects , aux instincts , aux peurs , aux passions des foules. Le but n’est pas d’éduquer politiquement le citoyen mais de manipuler l’électeur en lui proposant des idées simples, voir simpliste et en lui donnant des mots d’ordre. Tous les communicants le savent : il ne faut pas demander aux électeurs de soutenir une réflexion approfondie, c’est contre –productif.

        Donc mon lobe gauche ne voit aucun inconvénient à mentir aux électeurs, de toute façon, les « électeurs » ça fait 40 ans qu’ils se font bananer, pour une fois, ils seraient pris pour des veaux pour la bonne cause (la sortie de l’UE). Et ce mensonge permettrait aussi de ne pas effrayer les catégories de population qui ont peur d’une sortie de l’euro, parce qu’en prônant la sortie unilatérale, on se les aliène électoralement.Et puis comme disait Nicolas Machiavel « la fin elle seule en dernier ressort permet de juger des moyens. Qu’un prince veille donc avant tout à conserver son Etat. S’il réussit, les moyens seront toujours estimés honorables et loués d’un chacun ». smiley

        De toute façon ce scénario guerrier de sortie de l’euro comme vous dites ne se réalisera pas, on est trop émasculé pour ça donc voilà, comme il se dit, les périodes prospères créent les hommes faibles, on en est là. Et les hommes faibles créent les temps difficile. Ces temps difficiles viendront peur être avec l’effondrement de toute la zone euro sur nos têtes par Toutatis. La petite lueur d’espoir vient du fait que les temps difficiles créent les hommes forts. smiley

        Sinon restez vous-mêmes,ne vous laissez pas corrompre par des hurluberlus qui ont le cerveau gauche aussi détraqué que le mien smiley , je vous souhaite bonne chance et je suis impatient de voir Asselineau ratatiner ses contradicteurs européistes. 


      • vote
        baleti baleti 28 janvier 23:32

        @maQiavel

        ""Je crois que si un politique a réellement l’intention de sortir de l’UE, il doit garder cela secret. Le rapport de force n’étant pas favorable, il serait idiot d’annoncer la couleur de but en blanc, il faut dissimuler ses objectifs jusqu’à ce que les conditions de sortie soient en place. ""

        Entièrement d’accord   a moins d’être élus avec 80% des voix.

        S’il n’avais pas annoncer la couleur, il ne serai pas boycotter par les médias.


        Qui peu croire que Trump, va faire,ce pour quoi il a été élus ? La seul chose que tous le monde sait, c’est qu’il n’a pas encore dévoiler ses réel intention.


      • vote
        Joe Chip Joe Chip 29 janvier 03:28

        @MaQiavel

        Pour une fois je suis d’accord avec Pegase, il n’est pas du tout certain qu’une sortie hypothétique de la France entraîne l’écroulement définitif de l’UE. Les élites financières allemandes ont d’ailleurs avancé elles-même cette idée en 2012/2013 au moment où le french bashing se déchaînait dans les médias internationaux et où les agences de notation spéculaient sur la soutenabilité de la dette française (par la faute d’Hollande, en grande partie, qui avait renoncé à renégocier les traités européens comme ils l’avaient annoncé durant sa campagne électorale). Même Schaüble, le ministre des finances allemand, a évoqué cette possibilité à une période. 

        Ensuite les attaques ont diminué avec les réformes concédées par Hollande et la prise de conscience de la part des élites que les peurs agitées par le french bashing et le déclinisme ambiant alimentaient le vote d’extrême-droite. Puis il y a eu la série d’attentats en France qui a fait taire les critiques économiques en provenance d’Allemagne, Merkel étant devenue à peu près mutique vis-à-vis d’Hollande, en qui elle n’a plus confiance.

        Mais le scénario d’une sortie de la France, voire d’une éviction de facto de la zone euro-mark, a bien été anticipée par les élites allemandes, en tout cas par une partie d’entre elles, soutenant la création d’une Europe à deux vitesses entre le Nord et le Sud, même si la crise migratoire et le Brexit ont sans doute modifié cette équation.


      • vote
        Qamarad Qamarad 29 janvier 14:02

        @Joe Chip
        Mais le scénario d’une sortie de la France, voire d’une éviction de facto de la zone euro-mark, a bien été anticipée par les élites allemandes, en tout cas par une partie d’entre elles, soutenant la création d’une Europe à deux vitesses entre le Nord et le Sud, même si la crise migratoire et le Brexit ont sans doute modifié cette équation.

        Même l’AFD propose quelque-chose de la sorte. L’un des cadres nous a même qualifié de "problème politique".
        Ne rien attendre des élites politiques allemandes : elles joueront toujours le jeu de nous torpiller. Il faudra enclencher un rapport de force et les remettre à leur place parce que reporter indéfiniment leurs tares internes ne suffira plus : le moment de la redistribution des cartes va un jour ou l’autre arriver.

        Mais prenons les deux cas de figure. Si l’UE s’effondre et que nos élites n’anticipent rien, c’est le pire scénario. Il va falloir affronter ce que MaQ décrit plus haut. Mais à moyen terme, c’est plutôt une bonne affaire du fait d’une certaine marge de manoeuvre retrouvée.

        Une scission en deux de l’UE serait préférable. On garde un semblant de tête haute, la France sera de fait la grande puissance de ce nouvel ensemble et à condition de ne pas répéter les erreurs des allemands dans cette nouvelle structure, ça devrait bien se passer. Mais cela suppose surtout un assainissement du système bancaire italien pour que ça fonctionne véritablement.

        Dans les deux cas, ça me semble une meilleure situation que l’UE devenue irréformable.


      • vote
        maQiavel maQiavel 29 janvier 19:40

        @Qamarad&Joe chips

        -Pour une fois je suis d’accord avec Pegase, il n’est pas du tout certain qu’une sortie hypothétique de la France entraîne l’écroulement définitif de l’UE.

        Je veux bien le croire , il y’a d’autres scénarios possibles. Et peut être même des scénarios qu’on est dans l’incapacité de prévoir aujourd’hui. Quoi qu’il en soit , la sortie de la France de la zone euro transformerait indéniablement cette zone monétaire et la structure européiste. 


      • vote
        pegase pegase 30 janvier 00:31

        @Joe Chip

        par la faute d’Hollande, en grande partie, qui avait renoncé à renégocier les traités européens comme ils l’avaient annoncé durant sa campagne électorale


        Hollande ne pouvait pas les renégocier faute à l’article 48 (peut être il l’a découvert seulement au cours de son mandat)... La construction européenne est un système autobloquant conçu en tant que tel, on est pas dans de la vraie politique comme vous l’entendez, on est dans de la géo-stratégie autant économique que d’un point de vue militaire, voulue par les élites bancaires anglo-saxonnes --- les acteurs de la FED, de la City, de Wall Street, quelques milliardaires et détenteurs de fonds d’investissement tel que l’occulte et très puissant Black Rock, ou Carlyle (consortium militaire-industriel) --- On ne connait pas leur degré d’implication, mais je ne pense pas que l’état major américain soit à l’origine de cette affaire, cette idée date d’avant la deuxième guerre mondiale (voir les conférences sur les origines nazies de l’union européenne), pour moi elles n’étaient pas nazies, elles émanaient déjà de l’oligarchie anglo-saxonne ...


        Notez que Trump ferme les frontières pour 7 états de confession musulmane, mais ce n’est pas pour des raison religieuses ou racistes, il veut éviter l’infiltration de mercenaires... Il adopte en réalité une attitude défensive vis à vis de l’oligarchie anglo-saxonne, les gens cités plus haut ..


      • vote
        pegase pegase 30 janvier 00:54

        Voir cet article très explicite ...

        http://www.dedefensa.org/article/soros-et-ses-coyotes

        George Soros est toujours là et bien là. Alex Christoforou présente sa situation actuelle sur TheDuran.com et fait de l’abandon du TPP par Trump un revers majeur pour le parti globaliste que lui, Soros, représente, – interprétation selon l’avis de l’analyste Mitch Feierstein, manager de HedgeFunds à Wall Street ..


        Mais l’homme a une réelle opiniâtreté et ne s’avoue quasiment jamais vaincu, d’autant moins que le temps n’est plus au port de masque mais à l’urgence à visage découvert. Soros a déjà dépensé un $milliard pour USA-2016, à perte puisque Clinton a été battue, et surtout parce qu’il n’a pu empêcher l’élection de Trump. A Davos, Soros a juré sans ambages, et publiquement, que Trump n’irait pas au bout de son mandat et que lui, Soros, jouerait un grand rôle dans la machination conduisant à sa chute. La caractéristique de la situation présente est effectivement que les adversaires sont à visage découvert, et notamment Soros ne dissimule absolument en rien ses intentions putschistes (“révolutions de couleur”, et particulièrement la “révolution de couleur” ultime, aux USA). Il s’agit là d’un fait fondamental, qui a été provoqué par l’élection et l’installation de Trump. Si Soros et d’autres acteurs du parti du globalisme affichent aussi clairement leurs intentions, c’est moins par sens de l’impunité (sens qui vaut ce qu’il vaut, avec des fortunes diverses) que par la réalisation que l’on se trouve dans la phase finale de l’affrontement, c’est-à-dire dans la phase finale de la grande crise d’effondrement du Système.


      • vote
        pegase pegase 30 janvier 01:04

        @maQiavel


        Finalement vous avez peut être raison, c’est peut être bien plus grave qu’on ne le pense smiley

        Le chef de l’Etat français François Hollande a appelé l’Europe à faire bloc et à opposer une réponse « ferme » à son homologue américain Donald Trump qui s’était réjoui bruyamment du Brexit, « une chose merveilleuse » selon lui.

        https://francais.rt.com/france/33127-hollande-appelle-europe-faire-bloc-trump


      • 2 votes
        FifiBrind_acier 30 janvier 11:15

        @maQiavel
        Le rapport au Droit International est une question de civilisation fondamentale, qui s’oppose frontalement aux néo conservateurs européistes et mondialistes, champions de la morale, pour faire ce qui les arrange ensuite.


        Ce n’est pas un hasard s’ils ont pris Poutine en horreur.

        Poutine a clairement mis les pieds dans le plat dans son discours de Munich en 2007 : " Le nouvel ordre mondial conçu par Washington n’a pas d’avenir, seuls comptent :

        - Le respect de la souveraineté des Etats

        - Le rôle prédominant à l’ ONU et de sa Charte qui impose des négociations à la place de la guerre.

        - Le respect absolu du Droit International


        Tous ceux qui, soit disant par souci d’efficacité, sont pour les rapports de force et crachent sur le respect du Droit International, sont des néoconservateurs européistes et mondialistes.

        La planète en a soupé !


      • vote
        guepe guepe 30 janvier 11:54

        @FifiBrind_acier

        Et pourtant, Poutine a été lui meme violé la souveraineté de l’Ukraine, quoique qu’on en pense.

        Je crois que votre admiration pour Poutine vous aveugle, on dirait que vous le voyez en "gentil". Pourtant, ne vous faites pas d’illusion, l’impérialisme russe peut etre tout aussi destructeur que l’impérialisme américain, les Tchètchènes le démontrent.

         " Tous ceux qui, soit disant par souci d’efficacité, sont pour les rapports de force et crachent sur le respect du Droit International, sont des néoconservateurs européistes et mondialistes. "

        Ou des russes.


      • 1 vote
        FifiBrind_acier 30 janvier 12:53

        @guepe

        La Crimée a toujours été russe et les habitants ont voté par referendum leur rattachement à la Russie.

        Ce n’est pas le cas du Soudan et du Kosovo.

        La Russie apporte une aide aux ukrainiens russophones, mais c’est tout ;

        Vous avez des articles sur l’ Ukraine tous les jours sur Agoravox, renseignez-vous.


      • vote
        guepe guepe 30 janvier 13:34

        @FifiBrind_acier

        Avant le rattachement de la crimée de 1772 ( si mes souvenirs son bons), la Crimée n’a jamais appartenu à la Russie. Il n’y a pas non plus de trace d’occupation de la région par la Rus de kiev.

        Le recensement russe de 1897 de l’Empire russe montre que ce sont les Tatars de Crimée qui sont majoritaire, de peu mais majoritaire. On sait tous que la majorité russe ne vient que de la déportation des Tatars de Crimée ordonné par Staline après la SGM.

         " les habitants ont voté par referendum leur rattachement à la Russie." Après avoir occupé la zone sans etre invité par l’Ukraine ou avec un mandat de l’ONU , ce qui est contraire au Droit International qui vous tient à coeur.

        Un parallèle peut etre fait avec le Kosovo, ce sont 2 régions qui ont changé de majorité ethnique récemment, la Crimée encore plus récemment, au profit d’un peuple qui n’était , historiquement, pas présent et n’avait pas vraiment de lien. Sans oublier qu’il existe un meme antagonisme entre Serbes/ Albanais et Russe/ Tatar criméen.

        Les USA interviennent de la meme façon que la Russie en Ukraine : Protéger la population d’un soi disant massacre imminent et appliquer le droit des peuples à disposer d’eux memes. Et je rappelle que la Yougoslavie expulsé les Albanais du Kosovo, on en était très loin avec l’Ukraine.

        Ces 2 affaires soulignent le manque total de cohérence de certains ici, contre toutes les formes d’ingérence américaine mais se lancant dans des grands écarts pour expliquer que les ingérences russes respectent le Droit International.

        Toujours la logique ami/ennemi, qui continue et continuera de faire des ravages dans le monde.

        Mais bon, vous récitez les mantras de la propagande russe, j’irais pas plus loin sauf si vous vous sentez capable de prouver le caractère russe de la Crimée 1600, ça devrait pas etre trop difficile vu qu’elle l’a toujours été.  smiley


      • vote
        maQiavel maQiavel 30 janvier 14:06

        @FifiBrind_acier

        Après, on peut croire en l’idéal Kantien des relations internationales.

        Moi je n’y crois pas , c’est à mon sens quelque chose qui relève d’une utopie bisounours …

         

         


      • vote
        pegase pegase 31 janvier 13:40

        @guepe
        Ces 2 affaires soulignent le manque total de cohérence de certains ici, contre toutes les formes d’ingérence américaine mais se lancant dans des grands écarts pour expliquer que les ingérences russes respectent le Droit International.


        Mais elle le respecte parfaitement puisque les habitants ont votés POUR leur intégration à la Russie ... et ne me racontez pas de sottises, j’ai un correspondant là bas (qui est en fait un client) ...

        Je ne suis pas spécialement pro-russe, leurs jolies filles m’attirent certes smiley , mais guepe vous êtes carrément russophobe !


      • 1 vote
        pegase pegase 31 janvier 13:46

        @maQiavel

        Après, on peut croire en l’idéal Kantien des relations internationales.


        C’est un mot compte triple au scrabble ?  smiley

        Vous ne pourriez pas mettre entre parenthèse une très courte explication, pour nous autres pauvres incultes smiley



      • 2 votes
        Hijack ... Hijack ... 28 janvier 17:31

        Évidemment d’accord avec Asselineau ... une seule solution, sortir de l’Euro de manière unilatérale ... pour solde de tout compte.
        Puis, continuer dans la même évolution et sortir de l’Otan.

        Je pense que si F.A est diabolisé, ce n’est pas pour rien ... il s’attaque à un des piliers de l’Empire. Mais l’Empire a plusieurs pieds ...

        Mais tout ça, c’est de la théorie >>> l’Upr pourrait faire alliance de circonstance avec un parti plus en vogue et ainsi avoir une chance de faire parler de lui --- que les médias soient obligés de tenir fortement compte des visions franco/européennes de la France. Je sais que ce n’est pas évident, juste une idée dont j’ai souvent parlé. Avec Trump de l’autre côté de l’Atlantique, c’est le moment où jamais ... sauf que seul, l’Upr - sauf miracle - ça s’annonce difficile. Et ... allant encore plus loin, vu les problèmes de Fillon, vu le vide sidéral à la droite la plus conne du monde (la gauche étant elle, la plus pourrie) ... imaginons un instant qu’il puisse remplacer Fillon à droite au LR ... smiley Dans la vie, de telles occasions ne se présentent pas tous les jours et, à l’heure qu’il est peut-être que F.A a du s’imaginer à rêver ... tiens  ! Pourquoi pas ?    Je blague ... quoi que !


        • 2 votes
          Hijack ... Hijack ... 28 janvier 17:34

          Correction ci-dessus :

          ---  que les médias soient obligés de tenir fortement compte des visions franco/européennes de François Asselineau (vous l’auriez compris).



        • 1 vote
          FifiBrind_acier 30 janvier 11:18

          @Hijack ...
          L’UPR n’est ni à Droite, ni à Gauche, c’est un Mouvement de Libération nationale, comme l’était le CNR.

          Pour le Ministère de l’ Intérieur, il est classé Parti politique Divers.

          Rassurez-vous, la censure commence à se lever pour l’ UPR. ...


        • 2 votes
          Vlad Dimir 28 janvier 17:43

          Nous n’avons pas a respecter un traité rejeté à 55% par les français.
          Cette Bible, ces règles et ces articles émanants de l’Union Fasciste Européanisée est égale à zéro à nos yeux.
          N’agir et ne jurer que par cette Bible est purement et simplement un carcan mental que vous nous proposez la et surtout non sens.


          • 1 vote
            pegase pegase 28 janvier 18:57

            @Vlad Dimir


            Oui mais ils peuvent arguer que la ratification des traités a été votée à l’unanimité à l’assemblée en 2008 ...


          • 1 vote
            Maetha 29 janvier 15:29

            @pegase

             Le seul point positif du traité de Lisbonne est cet article 50, qui est la reconnaissance du droit des peuples à disposer d’eux-même. Il était absent dans les traités Européens antérieurs.

             * Il ne s’agit plus maintenant de discuter de la valeur comparée du Congrès en 2008 ou du referendum en 2005. Cet article 50 est bel et bien là et tous les Pays qui constituent l’Europe l’on signé.

             Si le Président de la République Française à été élu, justement pour demander son application, qui donc pourra s’opposer ensuite à l’enclenchement de cette procédure ?

             F.Asselineau est complètement occulté par nos média. Il semble que la consigne soit, même, "interdiction de prononcer son nom !". C’est honteux et complètement contraire à l’esprit de la Vème République mise en place par Charles De Gaulle.

             Les voilà pris : l’eau monte derrière ce barrage imbécile.

             @ maQuiavel :

             F.Asselineau a pris soin depuis le début de son entrée en politique, ce qui fait 10 ans cette année, de dire quels sont les quatre points cardinaux de son programme :

             1° Sortir unilatéralement de l’Europe par l’article 50

             2° Sortir de l’Euro

             3°Sortir de l’OTAN

             4°Revenir à la Charte du CNR comme ossature pour gouverner la France.

             Et il le redit sans cesse. A la Présidentielle 2017 les électeurs vont voter pour un homme en qui ils ont confiance et pour le programme que celui-ci n’a cessé, depuis une décennie, d’annoncer.

             Il est important que ce soit très clair.

             Voter pour lui, c’est demander que sa profession de foi soit mise en vigueur.

             C’est la méthode la plus droite, les autres sont tordues.


          • 1 vote
            FifiBrind_acier 30 janvier 20:23

            @Vlad Dimir
            Dans la Constitution il y a deux manières de ratifier un Traité, soit par référendum, soit par le Congrès.

            Les électeurs on été trahis, mais le Traité a bien été validé de manière légale.


          • 4 votes
            cassia cassia 28 janvier 21:37

            François Asselineau ne sert à rien sauf à canaliser vers le vide intersidérale (c’est à dire lui !) cette génération perdue que sont les gauchiasses et les muzz.
            En somme 0+0 = la tête d’Asselineau smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès