Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > François Fillon, un homme du système qui ridiculisa le système, Éric Zemmour (...)

François Fillon, un homme du système qui ridiculisa le système, Éric Zemmour et Alain Soral

Même si le résultat du second tour des primaires de la droite et du centre fut sans surprise dimanche soir, à savoir une large victoire de François Fillon, cette victoire, dans la foulée de l'élection de Donald Trump aux États-Unis, constitue un formidable camouflet infligé à ce système mediatico-politique qui gangrène le monde occidental en général et la France en particulier depuis une bonne quarantaine d'années !

 

Car personne, absolument personne n'a anticipé une possible victoire de "mister nobody" comme le surnommait aimablement le prédécesseur de Flamby à l'Élysée. Ni les bobos du système, tels les Pujadas, Léa Salamé et autres journaleux du sévice public particulièrement condescendants envers n'importe lequel des sept candidats de la primaire ne s'appelant pas Juppé ou Sarkozy, ni Éric Zemmour qui sachant toujours tout mieux que tout le monde pronostiquait un score à 3% pour Fillon, ni même le "prophète" de la dissidence Alain Soral qui estimait que le "système voulait un affrontement entre Juppé et Marine Le Pen à la présidentielle". Bref tous ces grands penseurs et grands connaisseurs du peuple de France semblent avoir oublié qu'il existe aussi dans notre pays une droite attachée aux valeurs traditionnelles, catholiques et de tendance plutôt libérale conservatrice !

 

 Alors bien sûr d'une part François Fillon n'est pas (encore ?) élu président de la République et d'autre part, il faudrait être vraiment naïf pour penser que son éventuelle élection changerait en quoi que ce soit le fonctionnement de ce système mediatico-politique. Tout au plus de par son comportement posé et discret peut-on penser que Fillon incarnerait bien mieux la fonction présidentielle que les deux derniers locataires de l'Élysée (ce qui, convenons-en, n'est pas particulièrement difficile...). Car ce que révèle cette élection n'est pas tant le programme ou la personne de François Fillon, qui n'ont strictement rien de révolutionnaire en tant que tel, mais bien le fait que le peuple semble (enfin) se rebeller contre les choix écrits à l'avance que l'on cherche à lui imposer !

 

Certes Fillon ne "cassera pas la baraque" contrairement à ce que certains pourraient croire mais il a tout de même cassé certains codes pre-établis dans les médias et on se dit que quelqu'un qui n'aime ni les émissions de Ruquier, ni les comiques pas drôles dans les émissions politiques ni la gauche bobos de manière générale ne peut être entièrement mauvais ;-)

 

 

Quand François Fillon ridiculise Léa Salamé

 

Rétrospectivement, cette séquence où l'on voit François Fillon face à Léa Salamé un mois avant les résultats de la primaire est particulièrement savoureuse 

 

 

 

Une fois de plus, Éric Zemmour se plante dans ses pronostics !

 

 

 

Quand "Ali Soral' entrevoit la victoire "d'Ali Juppé" en 2017 !

 

 

 

François Fillon : mon nom est personne (nobody) ! (Ou la morale de cette primaire)

 

Extrait assez amusant que chacun devrait méditer

 

 

Tags : Politique Elections Médias François Fillon Eric Zemmour Alain Soral Alain Juppé Léa Salamé Présidentielle 2017



Réagissez à l'article

17 réactions à cet article


  • 2 votes
    V_Parlier V_Parlier 28 novembre 15:48

    Assez réaliste. Mais de toute façon un européiste applique le programme économique de l’UE, donc rien de révolutionnaire en effet. Lui, au moins, il annonce la couleur (économiquement très "libérale") contrairement aux autres européistes qui feignent d’avoir un autre projet.


    • 1 vote
      micnet micnet 28 novembre 17:14

      @V_Parlier

      "de toute façon un européiste applique le programme économique de l’UE"

      ---> Justement, Fillon n’est pas si européiste que ça. Certes il souhaite que la France reste au sein de l’Union Européenne mais souhaite réformer celle-ci de l’intérieur et s’inscrit ainsi clairement dans la vision d’ une "Europe des Nations"

      https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/fillon-et-leurope-pas-si-souverainiste-que-ca

      "Je suis ainsi pour une Europe des nations, une Europe qui, dans la lignée de celle voulue par le Général de Gaulle, soit garante de notre souveraineté. Mais je défends aussi l’urgence d’une France souveraine au sein d’une Europe qui partage des valeurs communes et un objectif commun : celui de notre souveraineté vis-à-vis de nos autres partenaires. Pour cela, l’Europe devra concentrer son action sur quelques domaines bien définis et laisser la liberté aux Etats nations de se gouverner comme ils l’entendent sur une majorité de subsidiarité"

      ---> N’oublions pas qu’il a été formé à l’école de Philippe Séguin au depart et qu’il n’a, manifestement, pas tout oublié smiley


    • 5 votes
      pegase pegase 28 novembre 18:07

      @V_Parlier

      Oui, mais lorsqu’il prétend redresser économiquement la France , il ment ouvertement à tout le monde , pour la simple raison qu’avec les traités européens c’est absolument IMPOSSIBLE ...... Au contraire, la situation va s’aggraver de pire en pire, ce qui leur servira de motif pour passer à l’UE fédérale ..

      Voir cette vidéo où Asselineau explique bien le problème de l’article 63 du TFUE ...

      https://www.youtube.com/watch?v=IqwO9k4pyyE


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 28 novembre 18:51

      @micnet
      "souhaite réformer celle-ci de l’intérieur et s’inscrit ainsi clairement dans la vision d’ une Europe des Nations"

      Mmh... L’Europe des nations ce n’est pas vraiment l’UE d’aujourd’hui (et même pas du tout). Et ce n’est pas la France qui va la réformer toute seule. Sauf si Fillon a les c......s de faire du chantage au Frexit, mais je n’y crois guère. Ceci dit, si ça arrive je serai heureux de m’être trompé.


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 28 novembre 18:56

      @pegase
      "Oui, mais lorsqu’il prétend redresser économiquement la France , il ment ouvertement à tout le monde"

      C’est de la politique tout de même. Votre réaction me fait sourire. smiley


    • 2 votes
      Qamarad Qamarad 28 novembre 20:41

      @micnet

      Bonsoir, Pour l’Europe des nations, on repassera... Son programme économique est aussi une adaptation à marche forcée à la logique de l’euro... Quant à sa volonté de réformer la chose de l’intérieur, ça m’a l’air d’être du Sarkozy en plus soft : d’un côté je n’effraie pas mon électorat aisée qui ne supporterait pas une sortie énergique et salutaire ; de l’autre, je crée un appel d’air pour tous les mécontents des politiques européennes, de plus en plus nombreux... Et quand bien même ce serait sincère, c’est infaisable : de la façon dont les institutions ont été pensées, et du fait des intérêts d’une partie de la classe dirigeante allemande qui ne va pas laisser passer une chose pareille.

      Bien sûr, s’il applique intégralement son programme, ce qui tient plus ou moins de la gageure. Rien que ce chiffre de 500 000 fonctionnaires est déjà fantaisiste...


    • vote
      micnet micnet 28 novembre 20:57

      @Qamarad

      Bonsoir à vous,

      D’abord, je tiens à vous rassurer ; je ne suis pas "filloniste" smiley. J’estime juste que parmi l’ensemble des protagonistes se trouvant sur la scène politicienne, il est probablement le moins pire d’entre eux.

      Quant à sa vision européenne, vous avez d’autant plus raison que je suis pour ma part incapable de dire ce qu’il en pense vraiment. Ce thème à été le grand oublié de la primaire et Fillon semble avoir le cul entre 2 chaises. Bien malin celui qui est capable de résumer sa pensée qui se situe entre une volonté souverainiste (il avait voté "non" à Maastricht) et son ancrage europeiste. Va falloir qu’il clarifie tout ça s’il espère piquer des voix au FN.


    • 1 vote
      pegase pegase 28 novembre 23:02

      @Qamarad

      Et quand bien même ce serait sincère, c’est infaisable : de la façon dont les institutions ont été pensées, et du fait des intérêts d’une partie de la classe dirigeante allemande qui ne va pas laisser passer une chose pareille.


      Deux grandes marques de machines industrielles, Pfaff et Durkopp Adler, des fleurons mondiaux de l’industrie textile qui se démarquaient des autres par des techniques de robotique sophistiquées, ont été racheté récemment par un seul industriel chinois, vous le croyez ça ? 

      Même l’Allemagne subi les traités européens (ici l’article 63), si on continue à ce rythme, d’ici 10 ans, même ce pays fortement industrialisé sera mis en difficulté ..


      Souvenez vous de l’effondrement de l’empire romain, l’Italie a mis très longtemps pour s’en remettre ...


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 20:31

      En attendant, le seul qui avait prédit l’élection de M. Fillon est François Asselineau. J’dis ça, j’dis rien. smiley


    • 9 votes
      izarn 28 novembre 16:05

      Hahahahahhha !
      "une large victoire de François Fillon, cette victoire, dans la foulée de l’élection de Donald Trump aux États-Unis, constitue un formidable camouflet infligé à ce système mediatico-politique "

      Houhhihihi smiley

      Mais Fillon c’est le Système tout craché ! C’est la bave du Système contre Trump !
      Ben voyons !
      Un premier ministre de Sarkosy, qui entérine la trahison du traité de Lisbonne, ex TCE, refusé par referendum par le peuple français !
      Ben voyons !
      Un premier ministre qui raconte les salades de BHL sur Kadhafi "qui massacre son peuple", pour ensuite le bombarder à Tripoli, ce qui va à l’encontre de la Charte de l’ONU et fait de la France un état terroriste !
      Ben voyons !
      Et qui c’est, avant de partir qui organise la lutte contre Al Assad "qui massacre son peuple" ? Sur une floppée de mensonges ?
      Qui c’est qui trouve logique d’envoyer des armes à Al Qaida pour contrer Assad ?
      Ben voyons !
      C’est qui, qui fait voter le TCSG, organisant l’inféodation de sa politique budgétaire à l’UE ? smiley
      Ben voyons !
      Et alors il va redonner la souveraineté à la France en restant dans l’euro et dans l’UE ? smiley
      Ben voyons !
      Et l’OTAN, il en parle ? Non ? Et l’Ukraine est ses nazis au pouvoir ? Ca le dérange pas trop on dirait. C’est vrai, les russes sont orthodoxes, pas cathos comme les polonais hein ?
      Ben voyons !

      Remarquez bien : Trump n’a JAMAIS participé à aucun gouvernement aux USA.

      Il n’a JAMAIS été élu, auparavant !

      Il n’a JAMAIS profité du fric "dessous de table", Bettencourt, Kadhafi et autres.

      Bien entendu Fillon "Le saint" n’était pas au courant des magouilles de Bismuth...

      Ben voyons !

       smiley

      A l’adresse de ceux dont la mémoire lessivée est vraiment trés courte !

      Il faudra vous soigner...Ca devient grave....

      Et puis dés fois que le urnes ne fussent pas bourrées, malgrés les nombres de sondages favorables à Juppé. Effet Trump ? Hahahhaha ! Oui en sens inverse !

      Les rigolos qui croient à l’honneteté des "primaires" ; surtout en France ou ce n’est pas la tradition depuis 1789... smiley

      Hahahahhaha ! Mort de rire !

      Pov’cons !


      • 3 votes
        sls0 sls0 28 novembre 16:20

        La première vidéo a dû être filmée avec un GSM bas de gamme, coté son c’est pas merveilleux et compréhensible.

        Comme je fait attention à ne pas me laisser entrainer par mes biais cognitifs, j’y vois pas trop de ressemblances entre les deux cas.
        OK, c’est tout les deux des politiques mis de coté assez vite par des spécialistes de pacotille, à part cela les peuples sont différents, les conditions sont différentes, les parcours sont différents,....

        Aux USA, ils ont choisi un chemin peut être inconnu mais peut être bénéfique ou en tout cas difficilement pire.
        Nous on a le choix entre ce que nous présentent les partis pantouflards majoritaires, c’est un peu plus verrouillé.

        Trump n’a jamais été premier ministre appliquant une politique anti citoyens. Je ne dis pas qu’il n’aurait pas pu le faire, il ne l’a pas fait, on peut lui laisser le bénéfice du doute.

        Les primaires peuvent paraitre une couche de démocratie supplémentaire, ne vous trompez pas c’est l’inverse. C’est 1,8 million d’électeurs qui ont choisi Fillon, il y a 44,6 millions d’électeurs. C’est 4% des électeurs qui ont choisi un candidat qui habituellement se prend 30-40% au premier tour.
        Les primaires US dates d’une période ancienne ou l’immensité du pays rendait une élection traditionnelle très difficile, ça peut paraitre archaïque de nos jours.
        On prend un modèle archaïque pour faire moderne.


        • 4 votes
          Qiroreur Qiroreur 28 novembre 19:38

          La première vidéo a sauté mais c’est pas grave on devine ...

          Ou le prophète de la dissidence s’est planté. Je me suis aussi planté (je pensais que Sarko allait passer) d’ailleurs, n’ayant pas tenu compte du fait que cette élection privée allait mobiliser autant de monde. En vérité je n’imaginais pas que 4 millions de gens étaient prêts à payer pour voter ... y compris à gauche. C’est en lisant certains articles sur AVrouge et ailleurs que j’ai compris l’ampleur du sinistre...

          "Car ce que révèle cette élection n’est pas tant le programme ou la personne de François Fillon, qui n’ont strictement rien de révolutionnaire en tant que tel, mais bien le fait que le peuple semble (enfin) se rebeller contre les choix écrits à l’avance que l’on cherche à lui imposer !"

          Le prog de Fillon est surtout parfait pour le système. Européiste, ultra-libéral, anti-social, une petite touche sécuritaire pour faire joli et prendre des voix sur sa droite. Mais Fillon c’est le système, tout autant que les 2 autres (Juppé et Sarko). Il n’y a pas de quoi se réjouir. Et sa pré-élection privée - ce qu’ils appellent "le succès des primaires" (personnellement j’emploierai plutôt le terme "primitifs") - vient renforcer sa prétendue légitimité. Fillon a juste fait mentir les sondeurs et autres chroniqueurs. Qu’il y ait 10% du corps électoral capable de payer pour voter est plutôt inquiétant (on rappellera que LR c’est 275 000 adhérents et que si on rajoute le centre on arrive à, allez grand max 400 000 péquins. donc 90% des votants n’étaient pas encartés mais ont qd même payé ...). 



          • vote
            Qiroreur Qiroreur 28 novembre 19:39

            Correction : Oui le prophète


          • 4 votes
            Joe Chip Joe Chip 28 novembre 19:55
            Pour Zemmour, ça remonte à l’année dernière, et il avait depuis modifié son analyse en notant que Sarkozy n’était plus assez crédible pour porter les thématiques conservatrices. Par contre il avait correctement annoncé la défaite de Juppé (ce qui était certes plus prévisible) qui a fait une très mauvaise campagne, en se laissant porter vers le centre-gauche par les médias et Benoist Apparu, qui a courageusement commencé à lâcher Juppé entre les deux tours (la survie politique personnelle avant tout).

            Si Fillon applique toutes ses réformes en restant dans l’euro (dans l’euro-mark quoi) ça va être violent. Depuis la seconde guerre mondiale, tous les chefs de gouvernement de sociale-démocratie qui ont mené des réformes économiques drastiques et profondes ont dévalué pour atténuer les effets négatifs à court-terme (1958 De Gaulle, 1978 Thatcher, 1990 Suède). La seule exception c’est l’Allemagne mais ils ont bénéficié d’une énorme dévaluation compétitive avec l’arrivée sur le marché du travail de la main d’oeuvre d’ex-RDA, bien formée et pas chère (le rattrapage salarial n’est d’ailleurs toujours pas effectué entre l’ouest et l’est du pays).
            Fillon n’aura aucun de ces leviers, sachant qu’il a promis de réduire l’immigration. Donc la seule variable d’ajustement ça va être les salaires, les pensions, les prestations sociales, etc... ça sera encore plus violent qu’en Angleterre vu le contexte (dette massive, terrorisme donc impossible de réduire le régalien...) 

            Par contre, c’est clair, en Allemagne ils sont ravis, Merkel l’a déjà chaudement félicité et invité à Berlin, de même que Gattaz, qui s’est déclaré "enthousiaste". Donc bon, pour le côté "antisystème", on repassera... s’il est élu ce sera juste un passage de relai entre la bourgeoisie de gauche et la bourgeoisie de droite.

            S’il entend en plus mener parallèlement une "révolution conservatrice" façon Charles X (je pense pas mais il est clair que les plus réacs parmi ses soutiens fantasment un retour à la France traditionnelle) là je vois mal comment il va gouverner... 

            • 1 vote
              Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 28 novembre 22:40

              Pour le moment, du moins, Soral a tout faux !

              En plus avoir Fillon en face de lui doit doper Hollande qui va s’y croire et éliminer du meme coup Valls !

              La pythie Soral a du plomb dans l’aile !

              Soral, politicien NUL, avait tout à gagner en restant au FN ! Avec son parrain JMLePen, ils auraient niké les nanas, et Soral serait le candidat FN pour 2017 !

              CQFD CQFD


              • 1 vote
                Volapuk Volapuk 29 novembre 11:45

                Depuis les primaires Socialistes et celles de la Droite, on obtient un résultat paradoxal. Curieusement, cela correspond à une perte de control des médias dans la fabrication du consentement (surexposition des candidats, sondages érronés)... Quelques votants se déplacent aujourd’hui pour choisir la figure qui cristallisera le mieux les esperances. Une adaptation de la logique des partis qui, de mon point de vue prend tout le monde de vitesse : un semblant de démocratie qui légitime encore plus la présence des Aparatchicks... Hollande s’est dégonflé instantanement, il en sera de même pour Fillon mais ils auront obtenu une adhésion massive !


                • vote
                  aldous aldous 29 novembre 23:42

                   

                  Penser libre : Sagement dit, Sagement dit une opportunité. Une amplitude de vision dans le trône d’argent. L’empire médiatique, les banques médiatiques, les industrie médiatiques, tout est médiatique. La presse médiatique en échec « le effet Facebook « yes we can » la nouvelle presse alternative médiatique monte ; celui du système médiatique descente. Mais la diversion Trump & Hillary, a comme objective détruire la presse alternative, donc, la vérité est Alleur : le résultat à venir : ?

                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON

Auteur de l'article

micnet

micnet
Voir ses articles







Palmarès