Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Tribune Libre > François Hollande prend un cours d’économie

François Hollande prend un cours d’économie

Nicolas Doze donne un petit cours d’économie sur les marchés et la finance à François Hollande.

La lucidité vs la démagogie :

Tags : Economie François Hollande Présidentielle 2012


Sur le même thème

Hollandie : il faut une révolution copernicienne en économie
Ça ne coûte RIEN, c'est l'État qui paie - François Hollande
Pollution au diesel et démagogie fiscale
Chômage : encore un échec de l'État - Nicolas Doze
Le vrai Hollande


Réactions à cet article

  • 26 votes
    Par FRIDA (---.---.---.136) 30 avril 2012 12:35
    Frida

    Amen,

    je m’en vais allumer un sièrge devant le temple de notre nouveau dieu : la banque et faire une petite prière en la gloire du marché tout puissant.

    Doze n’a avancé aucun agrument, que des postulats auxquels il donne l’injonction d’y croire.

    je peux lui retourner son postulat à la figure, et que font les banques et les marchés financiers sans nous et sans les Etats ? Et bien sans nous, il n’y a pas de banque ni de marché financier

    Doze est un prédicateur financier, c’est un Qadarawi en cravate qui prêche sa bonne parole, ce qui est bien et ce ne l’est pas.

     

    • 2 votes
      Par alison2 (---.---.---.115) 30 avril 2012 13:56

      "Que font les banques et les marchés financiers sans nous et sans les États ?"

      Simple il place dans les pays émergents ! ’

    • 7 votes
      Par TZ (---.---.---.23) 30 avril 2012 15:11
      TZ

      Et les pays émergents n’ont pas d’état ? Une chose est sûre, les banques et marchés financiers n’ont plus ni états d’âme ni morale.

  • 19 votes
    Par BlackMatter (---.---.---.225) 30 avril 2012 12:44

    Je ne vois pas où est la leçon d’économie ou alors il faut croire qu’il n’existe qu’une seule forme d’économie possible : la dictature des marchés... Or on peut très bien travailler avec les marchés sans subir cette dictature en les régulant. On peut très bien s’affranchir de leur puissance en empruntant directement à la banque centrale. C’est juste un choix politique.


    Entre la dictature du prolétariat et celle des marchés, il doit bien exister un juste milieu, non ?
  • 13 votes
    Par Gaspard Delanuit (---.---.---.113) 30 avril 2012 13:12
    Qaspard Delanuit

    Ce journaliste dans son obscure sottise croit que "l’argent" est quelque chose de réel. Et qu’il est réaliste de croire que les "marchés" ont du pouvoir et qu’il faut se soumettre à ce pouvoir pour avoir le droit d’exister. 

  • 11 votes
    Par franck2012* (---.---.---.132) 30 avril 2012 13:13

    Quelle leçon ? Hollande n’est pas sur le plateau ...

  • 3 votes
    Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 30 avril 2012 13:38
    Jean-Pierre Llabrés

    Doze termine son intervention en évoquant l’hypothèse de la "réquisition de l’épargne des Français" alors qu’il faudrait envisager la MOBILISATION volontaire de l’épargne de Français(e)s à la condition de leur indiquer un objectif pour l’avenir.

    Refondation du Capitalisme & Dividende Universel


    Le 
    Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de "Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel" se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le "capitalisme ordinaire" en un véritable 
    Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un 
    Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage.



  • 3 votes
    Par Guilhem (---.---.---.26) 30 avril 2012 14:14

    En fait cette vidéo est une pub pour Hollande....

  • 14 votes
    Par Jean Valjean (---.---.---.230) 30 avril 2012 14:16
    Vla l'Jean

    Le cours d’économie ou est il ?
    -
    Non, LA VRAIE solution c’est que l’on peut effacer la dette et dire aux banquiers : Vous vous êtes assez goinfrés, nous ne rembourseront pas la dette et nous allons emprunter à la banque de France à taux zéro, puis nous nationaliserons les banques en faillite...
    -
    C’est marrant ce Nicolas Doze allias "No Alternative", n’évoque jamais les véritables solutions qui pourraient nuire à ses maîtres.

    • 4 votes
      Par Susanoo (---.---.---.213) 30 avril 2012 15:53
      Susanoo !

      On rembourse rien.

      On emprunte à taux zéro.

      On consomme définitivement comme des suicidaires.

      On fout la planète en l’air en un temps record.

      Tout le monde est content mais tout le monde est mort.

      Qui dit mieux ?

    • vote
      Par Voter Après la Monnaie (---.---.---.16) 1er mai 2012 15:11
      Voter Après la Monnaie

      Faire mieux ? Tout à fait possible !
      Mais sans la monnaie ! Car il est extrêmement prétentieux de croire qu’on peut faire mieux que les milliers de cerveaux qui ont réfléchi aux problèmes sans trouver de solution équitable.
      Tant qu’on restera dans le même paradigme (la monnaie) on restera prisonnier du paradigme.
      A bons entendeurs...

  • 6 votes
    Par Pyrathome (---.---.---.100) 30 avril 2012 14:52
    Pyrathome

    Pauvre erwanet.......tu me fais vraiment pitié !!

    De quelle économie parlent-ils ? la vraie ou celle des crapules et des escrocs ?

    Mes ces beaux parleurs ne connaissent pas encore leur avenir, mieux vaut qu’ils ne le sachent pas..... smiley..

  • 3 votes
    Par rototo (---.---.---.152) 30 avril 2012 14:57

    en meme temps un mec qui vit grace au marché n’ira pas dire que le marché ne sert a rien. mouais.

  • 2 votes
    Par edzez (---.---.---.247) 30 avril 2012 17:28
    eQzez

    IN GOD(l’argent je suppose) WE TRUST 

  • 3 votes
    Par gerfaut (---.---.---.174) 30 avril 2012 17:30

    En France la culture économique est proche de zéro, on ne s’ y intéresse que par le biais de la politique. On parle de complot, des méchants banquiers, on cherche à rejeter la faute sur quelqu’ un, etc...


    Condamner ceux qui nous ont prêté de l’ argent et qui éventuellement continueront à le faire, c’ est scier la branche sur laquelle on est assis. Entre celui qui emprunte et celui qui prête, qui est coupable ? Personne. Les 2 sont d’ accord. 

    Mais chaque jour la France emprunte 500 millions d’ euros pour faire fonctionner son modèle social. On en est à plus de 1700 milliards de dettes, sans compter celle de la sécu. Si on veut arrêter de dépendre des marchés, il faut rembourser et arrêter de vivre au dessus de ses moyens. aussi simple que cela. Mais l’ état n’ a plus de sous. 

    Le problème est économique, et il vient de nous et de nos politiques qui nous mentent pour ne pas qu’ on regarde les choses en face en période d’ élection. Qui irait voter pour quelqu’ un qui nous promet l’ enfer ? Donc pour l’ instant, c’ est dormez braves gens. 

    Mais il va falloir se réveiller et abandonner beaucoup de nos dépenses, il va falloir tailler sévère. Le problème est mathématique : on fait une addition, une soustraction, on constate l’ ampleur du déficit, et on a compris, il faudra rembourser. Ce n’ est pas idéologique. Fini les complots. 

    Place à la réalité dans toute sa brutalité, retour sur terre.
    • 4 votes
      Par Daniel D. (---.---.---.55) 1er mai 2012 00:16
      Daniel D.

      La culture politique et économique n’est en effet pas étendue tout comme la maitrise de l’histoire qui est défaillante pour la grande majorité des français.

      Ils nous mentent oui, mais pas sur ce que vous croyez être la "réalité", mais sur les possibilité de faire autrement.

      Vous ne comprenez pas le concept de la monnaie, de sa création, l’impact des intérêts sur une dette globale.

      Le problème est simple, et il vas falloir se réveiller, car soit le gouvernement se rappelle pourquoi il existe soit son existence et son respect (paiement des taxes, impôts y comprit) ne sont plus justifié. Ce n’est pas idéologique et ce n’est pas un complot, ce sont de pauvres gens qui ont versé leur sang pour que ce pays deviennent un grand pays.

      Si l’oligarchie a oublié 1789, nous pas. Nous produisons bien plus de richesse qu’avant, mais les redistributions ne se font plus, cela vas cesser brutalement si le cours des choses ne change pas.

      Le retour sur terre vas se faire a grand coup de pavé dans les vitrines dans le meilleur des cas pour eux, ou dans une boucherie, selon si Marie-Antoinette la ramène avec ces histoire de brioche !

    • 2 votes
      Par gerfaut (---.---.---.174) 1er mai 2012 00:45

      Désolé, mais ce n’ est pas en faisant la révolution que nous paierons nos dettes, on peut envisager de renégocier notre dette (en gros dire qu’ on ne peut pas payer et la diminuer, ce qui va sans doute se faire, et cela posera problême aussi) ou dire qu’ on ne remboursera pas. Mais dans cette deuxième hypothèse comment assurera-t-on le quotidien car personne ne nous prêtera plus et pour longtemps ? La France est connue pour payer ses dettes en temps depuis 2 siècles, je crois, donc un bon point pour nous côté investisseurs

      La révolution à part verser le sang et casser des carreaux n’ a jamais rien rêglé, d’ ailleurs la Révolution a coupé la tête du roi et 10 ans après, retour d’ un dictateur, puis retour du roi. Le peuple adore l’ IDEE de la révolution (certains disent le changement) mais quand elle se produit, il en est vite dégouté. Car plus cela change, moins cela change. En 1968, on a tout arrêté parce qu’ il n’ y avait plus d’ essence, faut pas déconner, quand même. Il faut changer, mais lentement, sinon on ne suit plus. Mais nous voilà revenu à parle d’ économie via la politique, ce que je dénonce plus haut !

      Merci de ne pas prétendre que je ne connais rien à la monnaie, vous n’ en savez rien. Les manipulations proposées ne sont que des moyens de se défausser et cela les marchés n’ aimeront pas. 

      Si on ne veut pas dépendre de son créancier, mieux vaut ne pas lui emprunter. La sagesse même. Donc pas de trucs, pas de pirouettes en vue, juste rembourser ce qu’ on doit à la hauteur de l’ acceptable

       

    • 5 votes
      Par Daniel D. (---.---.---.55) 1er mai 2012 03:39
      Daniel D.

      Ok, je vais te la faire courte. La révolution as changé pas mal de chose et as beaucoup redistribué, même si l’on pourrais discuter des détails. Il n’y as aucune obligation a emprunter sur les marché pour un État. On ne le faisais pas avant, d’ailleurs. Vos marchés et vos investisseurs effectivement n’ont que le pouvoir que l’on voulais bien leur accorder, mais il ne sont aucunement nécessaire, ce dont ils se rappellent fort bien quand des élections se rapprochent. La France est plus respecté pour sa révolution que pour son entrain a payer ses dettes. La dette en soi n’est pas la partie importante du problème, ce sont les intérêts de la dette et leurs influences au niveau de l’économie virtuelle par l’intermédiaire de la spéculation(qui as dépassé en valeur très largement l’économie de biens réels, je le rappelle) et au niveau de son impact sur les budgets et capacités de l’État. L’austérité amèneras la récession et les troubles sociaux, remettre au pas l’économie et les financiers est la seule solution pour préserver ce pour quoi le monde nous a admiré. L’Europe est aveugle et amnésique, elle as oublié les fondamentaux des crises passés, celle de 29 et se conséquences sur le long terme. Ce qu’il se passe actuellement, c’est l’hiver européen provoqué par l’utopie libérale qui as détruit tout ce qu’elle as approché et Hollande se plieras au marché si il ne reprend pas le contrôle de la monnaie, et nous baisseras lui même le pantalon en bredouillant un "désolé, c’est la crise". Déjà mieu que sarko qui aurais dit " je suis court rageu et je fait ce qu’il faut(pour que ma caste perdure)" On rêve de révolution ? non, on rêve de chefs qui ne soit pas dégénérés, corrompus, débiles, avides, ou partiaux, bref d’autre chose que les 2 pantins qu’il reste en campagne.(Campagne d’un vide sidéral et d’un niveau incroyablement bas pour un pays qui se dit "intellectuel")

    • 1 vote
      Par gerfaut (---.---.---.174) 1er mai 2012 05:48

      Et ca y est on est reparti à confondre économie et politique ou idéologie...


      La Révolution a ruiné certains (crise de l’ Assignat), et enrichit certains autres, mais est-ce que le vol, la spoliation est créatrice de richesses dans la durée ? On déshabille Paul pour Jacques mais ce n’ est pas comme cela qu’ on a créé de quoi enrichir la nation durablement. La Révolution industrielle est née en Angleterre, et n’ est venue en France que bien plus tard. Quand on a guillotiné Lavoisier, le père de la chimie moderne, on a dit "La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes " Super la vision économique. enfin, il ne faut pas oublier les réparations que l’ Etat a dû faire au moment de la Restauration pour les nobles, l’ Eglise.

      ’Les marchés et les investisseurs ne sont pas nécessaires’ ? Ah oui ? Et comment on assure le quotidien, le paiement des salaires des fonctionnaires, des boursiers, de la sécu en attendant l’ accomplissement de la belle théorie ?

      Remettre au pas l’ économie ? Il faut reséparer les banques de dépots, des banques d’ affaires, obliger les banques à des effets de leviers moindres et à conserver 20% des sommes en caisse, etc... mais la croissance en économie ne se décrète pas. Encore une fois ne pas confondre économie et politique économique.

      Enfin, la Révolution on a déjà testé, un bain de sang, avec des rageux qui agissent de pire en pire pour sauver leur utopie, pour sauver la Révolution on s’ extrémise en éliminant les modérés, et puis s’ est la chute. Encore une fois, pour un retour au point de départ comme toujours. Plus cela change, moins cela change, les gens sont comme ça, il est sage et prudent d’ en tenir compte.


    • 4 votes
      Par Daniel D. (---.---.---.29) 1er mai 2012 14:20
      Daniel D.

      La révolution a réduit les inégalités et changé radicalement le statut des individus et leurs rapports. Personne n’as jamais prétendu qu’elle avais été parfaite.

      "Les marchés et les investisseurs ne sont pas nécessaires’ ? Ah oui ? Et comment on assure le quotidien, le paiement des salaires des fonctionnaires, des boursiers, de la sécu en attendant l’ accomplissement de la belle théorie ?" Vous n’avez toujours pas comprit comment cela fonctionne... Le fait est que l’argent est créé uniquement par inscription comptable pour les emprunts d’État et qu’il est tout a fait réaliste et faisable, ne vous en déplaise, d’emprunter a nouveau a taux 0 a une institution nationale. Comment le quotidien ne serais t il pas assuré ? Pour vous la révolution française, celle des lumières, des droits de l’homme, de la liberté de l’égalité et de la fraternité as été "un bain de sang, avec des rageux qui agissent de pire en pire pour sauver leur utopie", intéressant. Encore un point, n’oubliez jamais que l’économie ne fait que ce que les législateurs lui permettent, elle n’est pas toute puissante du tout.

    • 1 vote
      Par gerfaut (---.---.---.174) 1er mai 2012 15:02

      Imprimer des billets ne marche qu’ un temps, dernièrement la BCE a imprimé 2 billions et les a prêté aux banques qui s’ en sont désaisies, car c’ est du papier pourris pour le rendre à la BCE. On ne crée pas de la valeur en imprimant des billets, il faut que ces billets valent quelque chose. Sinon, on serait tous milliardaires.

      Encore une fois on parle de politique via l’ économie, de théorie fumeuse, mais absolument pas d’ économie.

    • 1 vote
      Par Voter Après la Monnaie (---.---.---.16) 1er mai 2012 15:13
      Voter Après la Monnaie

      Et un jour, vous comprendrez qu’il n’y a pas de solution équitable dans un système qui utilise de la monnaie (communiste ou capitaliste, même topo).

    • 4 votes
      Par Daniel D. (---.---.---.29) 1er mai 2012 17:34
      Daniel D.

      "Imprimer des billets ne marche qu’ un temps, dernièrement la BCE a imprimé 2 billions et les a prêté aux banques qui s’ en sont désaisies, car c’ est du papier pourris pour le rendre à la BCE. On ne crée pas de la valeur en imprimant des billets, il faut que ces billets valent quelque chose." J’abandonne, vous êtes convaincu de vos aprioris et ne maitrisez pas les sujets que vous abordez. Vous arrivez a amalgamer les résultats de la planche a billet européenne actuelle a destination des banques et le financement d’un état par sa propre banque centrale dans un système indépendant. Personne peut rien pour vous, votre esprit critique et votre jugement ont disparus. Pour ce qui est de l’Économie, vous ne la maitrisez pas, cessez donc d’en parler. Les cotations, les dévaluations, les changement de référent, les changements de monnaies sont des réalités, cela existe et as déjà existé, et pas durant la préhistoire. Cette inculture économique est effectivement une atteinte violente a la pertinence et la crédibilité des jugements ...

    • 1 vote
      Par gerfaut (---.---.---.174) 1er mai 2012 19:18

      Moi je n’ essaye pas de répandre de fausses solutions gadgets, faire croire qu’ on peut résoudre son problème de dette en manipulant la monnaie sans conséquence par rapport à celle-ci est une erreur de jugement. Le simple bon sens vous fait défaut, vous vous griser de culture pêchée là ou elle vous arrange et vous ne convaincrez que ceux qui veulent s’ illusionner avec vous. 


      Un marché ce n’ est pas quelque chose d’ intellectuel, pas du tout, cela se vit au jour le jour ou non, mais cela ne se reconstitue pas dans sa tête, cela n’ a rien à voir avec une idéologie, ou une culture conceptuelle vaseuse

      Les lecteurs jugeront. Merci pour cet échange quand même
    • 3 votes
      Par Daniel D. (---.---.---.29) 1er mai 2012 20:58
      Daniel D.

      Vous racontez de telles inepties et répondez tellement a coté de la plaque systématiquement, qu’ils n’auront pas grand mal a juger par eux même. Les internautes sont devenus résilients aux trolls libéraux, attention que cela ne contamine pas la population sinon cela vas sentir le roussi pour vous !!

    • 1 vote
      Par gerfaut (---.---.---.174) 1er mai 2012 21:25

      Gardez vos menaces, vôtre mépris et vos peurs à mon propos. Mettez moi l’ étiquette de libéral, si cela vous arrange, comme cela vous réfléchirez moins, et ce ne sera pas une preuve d’ intelligence. Moi je suis là pour discuter, juste ça, et vous n’ aimez pas tellement le faire


      Il se trouve que ma formation est l’ Histoire, j’ ai bien aimé ce que vous avez pu en dire, par exemple au sujet de la Révolution française. C’ est un des mes sujets favoris. Alors si vous voulez qu’ on parle d’ inepties, je m’ en vais faire la liste des vôtres. On rira.

      D’ abord je vous propose de respecter vôtre interlocuteur. Et après, on peut discuter.
    • 1 vote
      Par gerfaut (---.---.---.174) 1er mai 2012 21:50

      ’ Les internautes sont devenus résilients aux trolls libéraux, attention que cela ne contamine pas la population sinon cela vas sentir le roussi pour vous !!’


      Un phrase très claire de la part de mon interlocuteur qui n’ est pas là pour discuter mais pour militer, et si on est pas d’ accord, la menace n’ est pas loin. Rien de plaisant, ni de gracieux. 

      Les critiques qui sont avancées à mon sujet n’ en sont pas vraiment, dire, ’ il manque de culture’, parler ’d’ inepties’ sans les démontrer, n’est pas bien sérieux. Avancer sa plus grande culture sans la démontrer, non plus.

      Des petits trucs qui ne doivent tromper personne ! Gare à la contradiction !

       


  • 2 votes
    Par Maldoror (---.---.---.187) 30 avril 2012 17:56
    Maldoror

    Les "marchés", ou les riches, ont peut être d’avantage besoin de la dette publique que l’Etat. Eux en plus ils empochent les intérêts.

    Malheureusement Flamby ne risque pas de s’en prendre aux financiers, et je ne le vois pas poser ses couilles sur la table européenne pour faire bouger tout ça. Avec ses ridicules euroobligations il ira se ridiculiser devant les Allemands !

  • 3 votes
    Par juluch (---.---.---.20) 30 avril 2012 18:56
    juluch

    Cette vidéo a le son décalé par rapport à l’image.


    Quoiqu’il en soit Flamby est à l’image de son programme............................mou !

    Quant aux marchés, il y a belle lurette qu’ils gouvernent à la place des Etats !!
  • 3 votes
    Par Kuota (---.---.---.112) 30 avril 2012 23:25

    Hollande roule pour les marchés financiers (donc les banques) mais fait croire le contraire. Nicolas Doze est un chien de garde de l’othodoxie en économie. 


    Doze ose nous faire croire que les marchés c’est "vous en nous"... bolchit, ce qu’on appel les marchés se sont les banques privées, les fonds de pensions, le trading, et les agences de notations.. Tous ont une adresse, un nom, ils ne sont pas sans visage comme veut nous le faire croire Hollande et ne sont pas le nec plus ultra indispensable comme veut nous le faire croire Nicolas Doze qui défend ses employeurs.

    Nous, nous pouvons vivre sans faire appel à ces marchés comme ils disent, d’ailleurs la plupart de nos achat se fond sans les marchés, seul les emprunts repose sur les marchés privés spéculatif, vorace, sans conscience... mais qui ont tous une adresse et un patron.

    Les marchés (banques, fond de pensions, rentier....) ont pris en otage tous les Etats du mondes, les entreprises, les particuliers car se sont ces marchés qui détiennent soit le droit de créer la monnaies, le pouvoir de la faire disparaitre, mais aussi une masse de cash 75 fois plus grande que le PIB mondiale. 

    Bref, n’ayez pas peur des marchés, ils ne peuvent rien sans nous, mais nous pouvons tout sans eux....
    Humour : 2 banquiers discutent, l’un dit à l’autre, à force de ne plus donner d’argent, les gens ont appris à s’en passer, ils ont créer des monnaies parallèles ! Merde dit l’autre, qu’allons nous devenir.....

  • vote
    Par alison2 (---.---.---.115) 1er mai 2012 00:47

    Hollande fait croire au peuple a une France d`avant... Sarkozy est dans la France d`aujourd`hui et de demain (l`Europe), les deux ne peuvent mener a bien leur stratégie sans argent.

    Le 06 mai les français décideront en sachant que l`économie du travail est définitivement morte, qu`elle est remplacée depuis bien longtemps par l`économie virtuelle.

    L`Europe existera avec vous ou sans vous car ce n`est pas le peuple qui décide, il vote et c`est tout...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus