• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Frédéric Lordon : "Emmanuel Macron est le candidat mensonger et toxique par (...)

Frédéric Lordon : "Emmanuel Macron est le candidat mensonger et toxique par excellence" - Février 2017

 

Cette vidéo est une séquence que j'ai extraite du discours de Frédéric Lordon qu'il a prononcé au Théâtre du Rond-Point, à Paris, en Février 2017, portant sur l'imposture dangereuse de la candidature Macron.

 

Comme à son accoutumée, la verve pertinente et acérée de Frédéric fait merveille.

 

Il démonte le positionnement habile et sournois du "Ni de droit, ni de gauche" d'Emmanuel Macron, qui s'avère en dernière analyse un piège terrible, si montueux qu'il arrive à tromper bon nombre de Français.

 

 

Finissons-en avec l'imposture Macron, ce candidat du vide, au service en réalité d'une droite décomplexée et trompeuse au service des puissances d'argent et du capital.

 

À voir absolument !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Frédéric" et "Lordon", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Emmanuel" et "Macron", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mensonge", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " tromper", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mentir", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " menteur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " gauche", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " socialis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " droite", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " candidat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " président", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " politi", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " toxi", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8674.

 

 

Tags : Politique Manipulation Emmanuel Macron Frédéric Lordon Présidentielle 2017



Réagissez à l'article

23 réactions à cet article


  • 2 votes
    manu manu 13 avril 15:17

    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 13 avril 19:36

      M. Lordon est amusant parce qu’il parle bien. Sur le plan des idées, cela reste un trotskiste comme d’habitude. C’est donc un allié du système ultra-libéral bancaire comme les trotskistes le sont toujours, mais il est sympa à écouter. smiley


    • 1 vote
      manu manu 16 avril 15:14

      @La mouche du coche

      Des arguments ?


    • vote
      Jinorlm 13 avril 16:00

      Faudrait que les gens s’aperçoivent que le libéralisme (dont Macron est porteur), n’est autre que la philosophie de Sade, qui n’aboutit à rien d’autre qu’au sadisme.

      C’est à dire, à prendre l’autre pour son torche cul. Comme l’a montré Pasolini.
      Que c’est une philosophie qui vise à abolir la notion d’altérité pour la remplacer par l’égo roi, le narcissisme pur, n’aspirant qu’au succès, au confort et à la satisfaction immédiate de ses désirs les plus pulsionnels et infantiles, au détriment des autres ou de l’environnement et au point de maintenir l’être humain au stade de l’adolescent, voire du nouveau né dépendant de sa mère.
      C’est ça Macron.
      Et il continue à séduire parce qu’on continue à croire en ça.


      • 1 vote
        Jinorlm 13 avril 16:00

        @Jinorlm
        On continue à croire en le mythe du self made man (bien qu’il ait montré ses limites depuis 30ans), qu’on a par ailleurs décliné au féminin au point où des femmes sont toutes fières de montrer leur réussite sociale et de revendiquer l’égalité, alors que tout ce qu’elles défendent ainsi, c’est la médiocrité et le nivellement vers le bas. Mythe du self made man qui flatte parce qu’il distille l’idée que l’on est seul maitre de son destin, chose complètement fausse, comme le disait déjà Einstein : “Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure.”On continue à croire au confort, bien que là aussi il ait montré ses limites. On peut penser, pour aller vite, à l’état des ressources naturelles, notamment l’exploitation des terres rares nécessaires à l’avènement du numérique, numérique qu’on présente comme révolutionnaire et écologique alors qu’il est en train de détruire les hommes et l’environnement (lac Baotou en Mongolie entre autre).

        On continue à croire en l’espoir, ou plutôt, aux promesses d’espoir et de progrès, bien que ça fasse 40 ans (comme l’a démontré Lasch dans ses oeuvres), qu’on sait que cette idéologie est incomplète et dangereuse, qu’elle se vautre dans un optimisme niais et aveugle, notamment en vigueur dans les startup, qui fait loi grâce à une novlangue qui se la joue cool mais qui est en réalité complètement creuse.


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 avril 17:11

        @Jinorlm
        Mythe du self made man qui flatte parce qu’il distille l’idée que l’on est seul maitre de son destin, chose complètement fausse, comme le disait déjà Einstein : “Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure.”

        Einstein ne comprenait justement pas ce qu’est la liberté au sens philosophique du terme, car elle n’est pas du tout opposée à la nécessité intérieure ni à l’ordre des choses (le cosmos), elle est au contraire leur plus fluide expression. Etre véritablement libre, c’est agir en accord avec l’univers et en exprimant sa propre nature saine et affranchie. Etre libre, c’est laisser l’onde de l’univers passer à travers soi ; car alors, l’univers est le soi. 



      • vote
        lsga lsga 13 avril 18:06

        @Qaspard Delanuit
        pas de liberté sans égalité. C’est assez simple à comprendre : si un imbécile est à la tête d’une immense fortune par héritage, il est libre de lancer des projets et d’investir. Si un génie est né dans une famille de prolos qui le pousse à arrêter ses études pour devenir carrosier à 14ans, il n’est pas libre de lancer des projets ni d’investir. 

        Principale plainte des petits entrepreneurs : si leur projet échoue, ils n’ont pas le droit au chomage. Bien entendu, ce problème ne concerne pas les gosses de riches.


      • 1 vote
        yoananda yoananda 13 avril 18:19

        @lsga
        "si un imbécile est à la tête d’une immense fortune par héritage"

        il ne tardera pas à la dilapider. C’est la seule chose que l’on peut conclure.


      • 1 vote
        Maître Cube 13 avril 16:39

        Sur la droite et la gauche.

        La situation politique dans les pays dits démocratiques est profondément anormale. Cette anormalité fait que la droite et la gauche, donc les partis politiques, semblent indispensables pour répondre à la situation.

        L’anormalité est que nous sommes dans une société qui n’est pas organique, dans laquelle le peuple, à qui l’on fait croire qu’il a le pouvoir, et qu’il doit voter pour des choses qui le dépasse. Il ne « connaît » les gens pour lesquels il doit voter qu’à travers la presse. Bref, la presse dit pour qui il faut voter. C’est la presse qui a le pouvoir.

        Dans une société organique, les gens votent uniquement dans le cadre de leur profession, pour des gens ou des mesures sociétales qui les touchent directement. Dans cette société, il n’y a besoin ni de droite, ni de gauche, ni de presse. Il y a juste l’intérêt commun, garanti par le roi.


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 avril 16:59

          @Maître Cube
          "C’est la presse qui a le pouvoir."


          Ou bien c’est le pouvoir qui a la presse. Ce qui revient au même. 


        • 1 vote
          lsga lsga 13 avril 17:26

          @Maître Cube
          Vous décrivez le système Socialiste authentique. Avant d’y parvenir, il faut d’abord renverser la propriété privée des moyens de production : sinon, seul le patronat décide de l’évolution de l’appareil de production, et soumet aux travailleurs les questions sociétales. 


        • 1 vote
          yoananda yoananda 13 avril 17:32

          @lsga
          "sinon, seul le patronat décide de l’évolution de l’appareil de production"

          pas de nos jours. Le patronat est soumis à l’actionnariat, qui lui même sert d’intermédiaire aux épargnants qui demandent quoi ? je vous le donne en mille : du rendement.

          Qui sont les épargnants ?

          Bien souvent les employés, les travailleurs : ils veulent des produits pas cher d’un coté pour pouvoir épargner plus et demandent du rendement de l’autre coté.

          Qui présure les travailleurs in fine ? les travailleurs ...


        • 1 vote
          lsga lsga 13 avril 17:43

          @yoananda
          Je divise la société en 2 classes (c’est une simplification) : d’un côté ceux qui vivent en vendant leur force de travail, de l’autres ce qui vivent du profit. 

          Patronat, actionnariat, oligarchie, etc : on parle de la "Bourgeoisie", ceux dont le revenu dépend du profit. 

          Tant que l’appareil de production appartient à une minorité : il n’est pas possible de décider démocratiquement comment on le fait évoluer. C’est dans ce cadre là, le cadre capitaliste, que la démocratie se limite aux questions sociétales et de régulation du marché. 


        • 1 vote
          yoananda yoananda 13 avril 17:55

          @lsga
          oui, j’ai discuté récemment longuement avec un communiste, il m’a expliqué ces histoire de "propriété privée des moyens de production" (ce qui définit la bourgeoisie).

          Je lui ai envoyé plusieurs objections ... il n’a pas su quoi répondre.

          Et toi tu bottes en touche aussi.

          Tant pis, c’est pourtant un sujet intéressant, mais j’aimerais discuter avec des gens qui répondent à ce que je dis et non pas qui me récitent leur doxa.


        • 1 vote
          lsga lsga 13 avril 18:03

          @yoananda
          Pour avoir une démocratie de production : il faut que l’ensemble de la population puisse prendre des décisions concernant l’appareil de production, ce qui revient de fait à abolir la propriété privée de ces moyens de production.

          qu’est-ce que tu ne comprends pas dans cet énoncé ? 


        • 1 vote
          yoananda yoananda 13 avril 18:18

          @lsga
          ça ne réponds pas a mon objection, c’est une diversion, tu récites ton catéchisme.

          c’est pas grave. J’avais d’autres question/objections mais je me débrouillerais.


        • 4 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 avril 16:52

          Je trouve cette conférence de Lordon sotte et ringarde par son argument principal.


          Au contraire de ce que dit Lordon, c’est le dualisme "droâte-gôche", cette hémiplégie idéologique, cette incapacité de dépasser ce clivage abstrait et inhumain, qui est une erreur anthropologique. 

          Lordon est agile intellectuellement, mais il est limité "anthropologiquement" par son gauchisme irrécupérable. Bref, il est gauchi. Et il est à craindre qu’il meurt comme ça, parce que le gauchisme est assez peu curable, à moins d’une intervention divine.   smiley 

          • 2 votes
            lsga lsga 13 avril 17:25

            @Qaspard Delanuit
            Première partie de ton argument : le dualisme droite/gauche n’est pas valable

            2nd partie de ton argument : Lordon est trop de gauche

            Merci de t’acheter un cerveau en état de marche.


          • vote
            Socarate 13 avril 18:47

            @lsga

             smiley


          • vote
            Zatara Zatara 13 avril 23:07

            @Qaspard Delanuit
            c’est parce que Macron liquide l’idéologie gauchiste que ça l’gratte (qu’il soit élu ou pas d’ailleurs, son seul crime est d’avoir osé faire le pont libéral à la vue de tous jusqu’à en faire une force) ... ça liquide autant 30 ans de politique française que 30 ans en tant que chercheur, Macron est une MST pour Lordon..... Ce dernier se garde bien de parler économique, et reste consciencieusement sur le terrain purement politique. De la gouaille soutenu, théâtralisé à souhait (Les guignols de l’info à lui tout seul), du parisianisme en barre...


          • 3 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 avril 01:00

            @lsga

            "Première partie de ton argument : le dualisme droite/gauche n’est pas valable

            2nd partie de ton argument : Lordon est trop de gauche. 

            Merci de t’acheter un cerveau en état de marche. "


            Je vais vous expliquer comment vous servir du vôtre. 

            1. Le dualisme droite/gauche n’est pas une attitude permettant de comprendre les véritables enjeux politiques car le réel n’est pas coupé en deux. C’est une erreur méthodologique ou peut-être même une anomalie mentale. 

            2. Cela n’empêche pas que certaines personnes sont malheureusement coincées dans ce dualisme et que ce dualisme les porte à ne voir plus qu’une partie de la réalité qu’elles prennent pour la totalité. Ce sont généralement ces personnes qui ne comprennent pas le point 1 et qui vont donc se situer soit à gauche, soit à droite en croyant faire l’unique bon choix. Il est donc vrai qu’il y a des gauchistes et des droitards, comme il est vrai qu’on peut être paralysé du côté gauche ou du côté droit à la suite d’une accident cérébral. 

            3. Lordon a beau parcourir avec agilité tous les minuscules détails d’une face de la pièce de monnaie, il ne voit jamais que cette seule face et il ne voit jamais l’autre : il ne comprend ni le point 1, ni le point 2. Il pense être dans le vrai et le bon en se plaçant à "gauche" et il en rajoute une couche en justifiant son hémiplégie par une théorie sur "l’erreur anthropologique" qui consisterait selon lui à se servir de son cerveau entier, de son corps entier, de sa pensée entière, en articulant la gauche et la droite. Je pourrais dire la même chose d’un droitard irrécupérable (en faisant d’autres jeux de mots). Il se trouve que, là, c’est un gauchiste que j’ai sous la main. 


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 avril 01:06

            @Zatara
            "c’est parce que Macron liquide l’idéologie gauchiste que ça l’gratte"

            Je comprends bien et la candidature Macron est une baudruche malsaine pour moi aussi. Mais l’idéologie gauchiste s’est liquidée d’elle-même par son déni du réel, elle n’a pas attendu Macron, qui est juste un fossoyeur qui pousse du pied la charogne dans le trou. 



          • 1 vote
            Croa Croa 14 avril 09:35

            « Mensonger et toxique » Évidemment, c’est un pur produit de com !
            *
            En réalité (cachée) c’est surtout le pantin idéal et ce n’est pas un hasard si l’oligarchie le préfère : Ils feront de cette marionnette exactement ce qu’ils veulent. Inutile de consulter son programment car celui-ci sera celui de Bruxelles et de Washington, le plus fidèle. Il aura droit aux tapes dans le dos de Trump comme de Poutine (mais suivra Trump.)
            Macron aime les femmes mûres, ce dont on parle peu. C’est dommage car ces hommes-là sont généralement des éternels petits garçons, pas des chefs. 

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès