Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Game of Thrones : stigmate, émancipation, la leçon sociologique de Tyrion (...)

Game of Thrones : stigmate, émancipation, la leçon sociologique de Tyrion Lannister - Blabla #11

 

Game of Thrones, une série sociologique ? Oui, vous ne rêvez pas. Eunuques, nains, bâtards, estropiés, hommes un peu trop femmes, femmes un peu trop hommes bref, tous les personnages un peu « curieux » de la série sont une merveilleuse occasion de parler sérieusement. Qu’est-ce qu’être « anormal » ? Comment vivent-ils leurs « tares » ? Quelles sont les stratégies que ces personnages déploient pour faire valoir leurs intérêts et s’émanciper de leur stigmate ? Avec Game of Thrones, découvrons les idées du sociologue canadien Erving Goffman qui, dans Stigma (1963), livre une théorie de la déviance et de l’émancipation qui a fait date dans l’histoire de la sociologie.

 

===============================================================

✔ R É S U M É + S O U R C E S : http://www.osonscauser.com/game-of-th...
✔ A B O N N E Z - V O U S : http://goo.gl/pNbHoL

✔ F A C E B O O K : http://goo.gl/KLY7S3
✔ T W I T T E R : http://goo.gl/JVLsoF
✔ S I T E W E B : http://goo.gl/c7SYa4

===============================================================

 

Tags : Livres - Littérature Société Culture



Réagissez à l'article

58 réactions à cet article


  • 3 votes
    zygzornifle zygzornifle 19 octobre 2015 17:16

    a la présidence on a "Cloporte of Thrones" .....


    • 3 votes
      Muslim 20 octobre 2015 11:52

      Une americânerie transformée en leçon de sociologie. Pourquoi ne pas en faire autant dans les universités ? Je suis certain que l’on peut faire de même pour toutes les niaiseries US. Nous sommes vraiment dans l’ère de l’idiocratie. Et vous êtes bien dominés par ce que vous rejetez. Imaginez le monde sans l’industrie hollywoodienne ? C’est comme de la nourriture sans assaisonnement ? Aujourd’hui vous ne pouvez plus vous passer de leurs "divertissements", films, chanson, jeux, sans vous "ennuyer". Conclusion : la domination US doit persister, ne serait-ce pour que vous puissiez continuer de vous gaver de leurs produits frelatés.


    • vote
      sophie 11 avril 10:43

      @Muslim, je ne pourrai pas mieux dire ça fait plaisir de lire ce genre de commentaires, cette série est peut être beaucoup regardée mais en racolant plus que les autres par la violence, le voyeurisme et la perversité, il n’y a pas de quoi se vanter du succès... merci Muslim


    • 4 votes
      michel-charles michel-charles 19 octobre 2015 17:17

      Dans la nature, la normalité n’existe pas...C’est encore une notion typiquement "humain" pour faire des différences et imposer une façon de penser pour décérébré...pendant que vous y êtes..mettez leur une étoile jaune sur les habits.. ?


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 18:07

        @michel-charles

        Dans la nature, les bébés anormaux sont souvent tués ou délaissés par leurs parents dès la naissance. Il suffit que le comportement ou l’odeur ne soit plus reconnaissable pour qu’un individu soit abandonné ou mis à mort dans un groupe. Il y a des étoiles jaunes dans GOT ??


      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 18:24

        @michel-charles
         Si , la normalité existe tout de même , un homme qui serait quadrupède ne serait pas normal ( une vache bipède non plus). smiley

        L’ handicap est une anomalie ...


      • 3 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 18:30

        @maQiavel
        Et l’anomalie un handicap, au moins social... à moins de s’en faire une carapace. 


      • 4 votes
        Socarate 19 octobre 2015 19:30

        @Qaspard Delanuit
        contre argument : l’essence même de la nature ( évolutionniste ) est l’anormalité ! Nul mutation sans différentiation.

        Maintenant en effet il y a les aspect positif et négatif. Ls girafe au cou court n’etait ni plus ni moins anormale que les girafe au cou long, mais elles étaient indéniablement désavantagé en ce milieu naturel.

        La révolution transhumaniste qui arrive jouera un grand role dans ce domaine. 


      • vote
        Socarate 19 octobre 2015 19:32

        @maQiavel
         Donc par extension un homme bipède parmi une majorité d’homme quadrupède est anormal.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 19:42

        @Socarate
        Le hic est que l’ homo-sapiens est bipède par nature.C’ est donc la majorité d’ homme quadrupède dans ce cas qui est anormale.

        Le lion carnivore seul parmi ses congénères herbivore respecte sa nature de lion , même isolé et minoritaire. 

        La normalité ne dépend pas que du regard que l’ on pose sur une capacité ou une incapacité , elle découle aussi d’ une extériorité , d’ un déterminisme que l’ on peut qualifier de naturel.


      • 3 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 20:10

        @Socarate
        "contre argument : l’essence même de la nature ( évolutionniste ) est l’anormalité ! Nul mutation sans différentiation."

        A condition que la différentiation soit validée par la nature en recherche de nouvelles constantes normatives intégrables à son système, sinon il s’agira d’une dégénération aboutissant à l’extinction de la lignée et non d’une évolution (cas des familles royales consanguines comme celle descendant de Charles Quint). 

        http://laconsanguinitetpe.blogspot.fr/2010/12/la-consanguinite-dans-le-passe.html

         Cependant, l’individuation humaine change effectivement le jeu de la nature en introduisant un principe d’autodétermination : on peut par exemple choisir dans une certaine mesure sa manière de se nourrir quand on est humain. De plus, les normes sociales humaines ne sont pas forcément des expressions des normes naturelles (comme elles le sont dans le cas de l’inceste), de sorte que le marginal social peut fort bien être validé et même favorisé par la nature (par exemple en ne mangeant pas comme son entourage, il peut être en meilleur santé).


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 20:14

        @Qaspard Delanuit
        A partir du moment ou la différentiation est validée par la nature , elle n’ est plus "contre nature" par définition et donc par extension anormale. Une nouvelle norme est née.


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 20:37

        @maQiavel
        C’est ce que je voulais dire. Ajoutons que pour qu’une loi naturelle ou humaine soit évolutive, il doit être possible d’y déroger, d’y contrevenir dans une certaine mesure. C’est le sens du "jeu" sans lequel tout serait figé et donc sans lequel le mouvement de la vie ne serait pas possible. 


      • 1 vote
        michel-charles michel-charles 20 octobre 2015 07:56

        @Qaspard Delanuit...Sous Hitler, les nazis pensaient comme vous... !


      • 8 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2015 08:43

        @michel-charles
        "Sous Hitler, les nazis pensaient comme vous... !"

         

        Pour savoir ce que je pense, MC, faudrait d’abord vous faire greffer un cerveau. Blague à part, je ne sais pas à propos de quoi vous dites ça. (Les nazis trouvaient que GOT était une série à contenu politique, c’est ça ?)


      • 1 vote
        michel-charles michel-charles 20 octobre 2015 11:03

        @Qaspard Delanuit...Relisez votre commentaire du début...les nazis pensaient comme ce commentaire

        ...désolé !..relisez l’histoire.. !


      • 3 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2015 11:39

        @michel-charles
        "Relisez votre commentaire du début...les nazis pensaient comme ce commentaire"

        Ce commentaire du début ne dit rien de ce que je pense, il décrit ce qui se produit dans le règne animal. Je n’ai pas prétendu que les hommes devaient se comporter comme les bêtes. 


      • 4 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2015 11:41

        "relisez l’histoire.. !"

        Et épargnez-moi vos conseils de lecture, gamin.   smiley


      • vote
        michel-charles michel-charles 20 octobre 2015 11:42

        @Qaspard Delanuit...et les nazis faisaient comme les animaux...c’est pourtant simple à comprendre (la solution finale..)...sauf.. ?


      • 6 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2015 12:27

        @michel-charles
        Qu’est-ce que j’en ai à foutre de ce que faisaient vos nazis ??

        Le fait est que vous avez sorti une grosse connerie avec votre "Dans la nature, la normalité n’existe pas". 


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 20 octobre 2015 16:00

        @Qaspard Delanuit
        Arrêtez de nier l’ évidence Qaspard , nous savons tous que vous êtes un nazi dans l’ âme et que derrière votre miroir se dissimule un portrait du Furher que vous adorez tous les crépuscules.


      • 6 votes
        maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 17:35

        Je vais écouter avec intérêt.

        Sinon, game of thrones est aussi une série politique , raison pour laquelle c’est ma série préférée, elle illustre à merveille plusieurs principes de philosophie politique et de realpolitik. 


        • 2 votes
          attis attis 19 octobre 2015 23:06

          @maQiavel
          Je n’avais pas lu votre article.

          Comme souvent, la vérité sort de la bouche d’Attali : "son scenario renvoie très précisément à ce que notre planète va bientôt vivre : une sorte de nouveau Moyen-Age, plein de violences, de désordres, de catastrophes naturelles, de seigneurs de la guerre, de querelles de pouvoir aux rebondissements très rapides. Games of Thrones décrit le monde qui s’annonce après la fin de l’Empire américain, un nouveau Moyen Age flamboyant où aucun pouvoir n’est stable, où tout devient possible. On peut refuser la globalisation. On peut vouloir s’enfermer dans son petit univers. Heureusement, ou malheureusement, c’est impossible : le nouveau Moyen-Age est là. Il nous fascine. Il est plein de belles histoires et de promesses ; plein de barbaries aussi. Il nous attend ; à nous d’en faire le meilleur usage."

          Attali, comme ses copains de l’élite, est fasciné par le Moyen-Âge dont il souhaite le retour, et par l’univers de Game of Thrones qui décrit un Moyen-Âge sous stéroïdes, où la seule loi est celle du plus fort, où les seigneurs sont des monstres vicieux et pervers, et où le peuple n’a pas la moindre notion de ce que peuvent être la dignité ou la décence les plus élémentaires.

          Un monde où la torture, le meurtre, la pédophilie, l’inceste, le langage ordurier et l’amoralité sont omniprésents. Un monde où les femmes sont des putes, et les hommes des voleurs ou des assassins. Celles et ceux qui ne rentrent pas dans ces catégories crèvent comme des merdes, le plus souvent, ou sont confinées dans un rôle d’éternelles victimes.

          Ça et la touche de magie (désormais omniprésente dans les films, séries, livres, clips vidéos, pubs etc.) , qui permet de substituer l’intuition à l’analyse rationnelle, ce que les gourous de l’Esalen Institute appellent le "réalisme occulte", et qui plonge l’humanité dans un monde de rêveries et de fantasmes, rendant les individus bien incapables d’élaborer la moindre critique du modèle social qui les opprime.

          Encore une production "artistique" dont le seul et unique objectif est de tirer un peu plus tout le monde vers le bas, et de maintenir la populace dans la fange dans laquelle elle a été plongée.

          Voilà ce qui fait bander Attali. On notera qu’il établit un lien très net entre la globalisation et ce nouveau Moyen-Âge. Pour lui, c’est kif-kif.

           

          Sur l’article présenté ici, Game of Thrones ne fait que reprendre une thématique vieille comme Crésus, ou plutôt comme le cinglé Jodorowski avec son film El Topo. Là encore, on glorifie l’anormalité voire la monstruosité. L’idée générale : "devenez un monstre vous aussi, vous allez voir, c’est génial".


        • 4 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 23:23

          @attis

          Attali est un premier de la classe (donc un semi-intelligent) qui aurait aimé être un romancier sans en avoir le talent. Il se venge avec des prophéties un peu sottes qui se révèlent toujours fausses, à cheval entre des analyses d’expert et de la mauvaise science-fiction. Game of Thrones est une transposition, pas une prophétie. Politiquement, tout ce que décrit GOT est déjà arrivé (à Rome, en Grèce, en Chine, au Mexique antique, etc.) et arrivera encore. 


        • 1 vote
          attis attis 19 octobre 2015 23:44

          @Qaspard Delanuit
          Peu importe qu’Attali ait raison ou tort sur le fond.

          L’important est qu’il est la voix française de l’oligarchie globale, l’homme par qui nous savons quel futur nos seigneurs et maîtres ont prévu pour nous.

          Et il a parfaitement identifié le monde fictif de Game of Thrones comme le futur désiré par les Lannister et les Stark du monde réel.

          Vous vous rappelez nos échanges sur la fiction normative ? Game of Thrones en est une caricature.


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 23:53

          @attis
          "il a parfaitement identifié le monde fictif de Game of Thrones comme le futur désiré par les Lannister et les Stark du monde réel."


          ... Le modernisme technologique en moins. De sorte que le modèle de GOT est en fait très proche de celui du monde des hommes depuis le néolithique, présenté sous une forme concentrée et radicale. 


        • 1 vote
          attis attis 20 octobre 2015 00:24

          @Qaspard Delanuit
          La technologie est remplacée par la magie.

          Je n’ai vu que les trois premières saisons de la série, et je n’ai pas lu les livres, mais ça ne m’étonnerait pas qu’il y ait à un moment une allusion au transhumanisme. Sous la forme d’une sorte d’ordinateur magique doté de conscience, ou d’une armée de robots alimentés par le wildfire  smiley


        • 3 votes
          maQiavel maQiavel 20 octobre 2015 16:11

          -De sorte que le modèle de GOT est en fait très proche de celui du monde des hommes depuis le néolithique, présenté sous une forme concentrée et radicale. 

           ------> Exactement.

          GOT ne nous décrit pas un hypothétique futur mais le monde des hommes tel qu’ il est depuis des millénaires.

          -L’idée générale : "devenez un monstre vous aussi, vous allez voir, c’est génial".

           ------> On peut en tirer un autre type de conclusion : il est indispensable que les peuples se dotent d’une véritable capacité de contrôle sur leurs dirigeants.

          GOT enterre le fantasme du despote éclairé sage et sain qui gouvernerait la masse avec abnégation , les dirigeants sont potentiellement des monstres ( tous ne le sont pas , il y’ en a même de très bons mais ils sont rare et on ne peut bâtir un système de gouvernement en s’ appuyant sur des exceptions ) et gouvernent pou satisfaire leur intérêt.

          GOT exploite magnifiquement le fétichisme du pouvoir , le pouvoir est un totem pour lequel on trahit et assassine , il faut donc imposer des limites à ceux qui l’ exercent ...

          C’ est exactement à ce type de conclusion qu’ on arrive lorsqu’ on termine de lire le pince de Machiavel ...


        • 6 votes
          maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 18:17

          @Emiliano
          J’ ai aimé la série bien avant qu’ elle ne devienne un phénomène de mode et dès que Ned stark s’ est fait trancher la tête j’ ai accroché. Ce n’ est pas parce que c’ est un phénomène de mode qu’ il faut la rejeter , au fond que ce soit un phénomène de mode ou non , on s’ en fout , c’ est un détail insignifiant.

          Quant au scénario , c’ est l’ un des plus aboutit que j’ ai pu voir en série sur le plan politique , jusque dans le détail. Et quant on lit les bouquins , c’ est encore mieux , on a l’ impression que c’ est une histoire vraie avec ses incertitudes et ses rebondissements ,c’ est tout Nicolas Machiavel illustré en roman , jamais vu ça ...


        • 6 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 18:23

          @Emiliano

          "Game of thrones série sociologique ou série politique laissez moi rire ! Vous essayez de faire dire à cette série surcotée ce qu’elle ne dit absolument pas."

          Si des spectateurs voient une signification politique dans une série et vous non, cela signifie seulement... que vous ne la voyez pas. De toutes façons, le titre aussi bien que le sujet de la série est politique que cela vous plaise ou non, et que vous trouviez la série bonne ou pas n’y change rien : conquérir l’Empire représenté par le trône de fer et pour cela conserver, consolider ou obtenir le pouvoir dans son royaume en créant des alliances stratégiques, c’est politique par définition, point barre. 


        • vote
          Socarate 19 octobre 2015 19:34

          @Emiliano
          Mad Men ! La meilleur des série.


        • 4 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 19:51

          @Emiliano
          "Non ce n’est pas forcément politique, avec un tel synopsis on peut tout faire, c’est le traitement de l’histoire qui fait que c’est politique ou pas, il ne suffit pas d’avoir des guerres entre clans et quelques trahisons entre roitelets pour que cela fasse d’une série d’heroic-fantasy une série éminemment politique." 

           

          Précisément, GOT n’est pas seulement une histoire montrant "des guerres entre clans et quelques trahisons entre roitelets", la série montrant aussi le mécanisme du pouvoir politique à travers plusieurs modèles de gouvernement et différents comportements politiques. Ces choses ont été étudiées et le fait que vous ne les ayez pas étudiées ou pas comprises n’a pas d’incidence sur d’autres que sur vous-même. 

           

          "C’est racoleur et bourrin, voilà les raisons du succès de cette série, point barre."

           

          C’est bien possible, comme de nombreux divertissements, mais cela ne change rien au fait que c’est une série politiquement instructive pour qui ceux qui la considèrent aussi à ce niveau.


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 19:51

          @Emiliano

          -Non ce n’est pas forcément politique

           

           Si conquérir l’empire et le conserver par des manœuvres tactiques et stratégiques n’est pas politique, qu’est ce que la politique selon vous ? A ce compte là, Alexandre le grand, César, Gengis Khan ou Napoléon n’étaient pas des hommes politiques … mais peut être étaient ils cuisiniers ?  smiley

           -C’est racoleur et bourrin, voilà les raisons du succès de cette série, point barre.

          Vous vous focalisez beaucoup sur le succès de la série.Pourquoi est ce si important pour vous ? Parce que dans votre système de pensée , tout ce qui a du succès est forcément mauvais , je me trompe ?  smiley

          En tous cas , moi , je ne l’ aime pas parce que c’ est racoleur et bourrin mais précisément à cause de ce que vous ne voyez pas ( ou refuser de voir ) , c’ est à dire son contenu politique.


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 19:54

          @Qaspard Delanuit
          "pour qui ceux qui la considèrent aussi à ce niveau."

          Il y a un qui de trop dans cette phrase.   smiley


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 21:00

          @Emiliano

          @Emiliano
          J’ai vu "
          the wire », une série que j’ai bien aimé qui parle de façon assez réaliste de l’univers de la rue et de la drogue, des connections politiques etc. Mais sur le plan politique, il ne se dégage pas tous les grands principes que l’on peut trouver dans GOT, the wire, c’est de la micro- politique (l’intrigue a d’ ailleurs lieu dans une seule ville, Baltimore).

          GOT est une véritable illustration des manuels de macro-politique ( je pense bien évidemment aux traités de Nicolas Machiavel mais pas seulement ) , l’ intrigue elle même est fondamentalement politique ( puisqu’ il s’ agit de la conquête du trône de fer et du jeu politique qui en découle ) , le fait qu’ il y’ ait des dragons ( que l’ on peut assimiler à des armes surpuissantes difficilement contrôlables et qui ont donc une dimension politico- militaire très réaliste ) ou un nain lubrique ( bien plus profond qu’ il n’ y parait une fois qu’ on égratigne son verni superficiel ) n’ y change rien.

          J’ai fait dans cet article l’analyse politique de GOT jusqu’ à la saison 3, c’est très riche politiquement et il faudrait un autre article pour dégager les grands principes politiques des deux saisons suivantes. 

          Non , je préfère largement GOT à the Wire ...


        • 3 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 21:09

          @Emiliano
          Le succès n’a aucun rapport avec la qualité ni dans un sens ni dans l’autre, dans aucun art. Surtout en direct, car avec le temps un certain tri se fait quand même et tout ce qui devait uniquement son succès à la "mode" disparaît. La mode, c’est ce qui se démode et devient ringard (comme Claude François et ses Claudettes), donc le contraire de l’art qui est éternel ou presque (comme les peintures de Lascaux).


        • 2 votes
          Joe Chip Joe Chip 20 octobre 2015 01:06

          @Emiliano

          Je suis assez d’accord. Déjà tout le côté politique est fortement inspiré des Rois Maudits, comme Georges Martin l’a reconnu lui-même.

          Niveau série, les Soprano, OZ ou Profit (série du milieu des années 90 sur l’ascension d’un psychopathe au sein d’une multinationale, courte mais jouissive) me paraissent beaucoup plus abouties en termes d’écriture, de caractérisation des personnages, de profondeur ou de valeur artistique. 

          Les séries récentes comme Game of Thrones et House of Cards ne font pas vraiment dans le dentelle, et plaisent sans doute au grand-public parce qu’elles décrivent un monde abandonné à la loi du plus fort, où les salauds sans foi ni loi, les ambitieux impitoyables et les méchants gagnent toujours à la fin, un monde où les gentils subissent, où les Etats sont impuissants ou faillis, les faibles écrasés, les femmes réduites à l’état d’objet sexuel, etc... bref tout ce qu’est un peu notre monde en prétendant tout le contraire. Il faudrait d’ailleurs s’interroger sur la disjonction entre les valeurs "officielles" du monde occidental (tolérance, droit de l’homme, féminisme) et les messages véhiculés par ces séries qui fascinent un public avide de sensations fortes (brutalité, loi du plus fort, virilité paroxystique). 

          Faut-il y voir une opposition, un paradoxe, ou au contraire une sorte de continuité logique qui pousserait le libéralisme jusqu’à sa contradiction extrême ? Ce qui pourrait expliquer la fascination d’Attali pour ce monde libertarien et barbare "plein d’opportunités"...


        • 1 vote
          attis attis 20 octobre 2015 09:28

          @Joe Chip
          Il faudrait d’ailleurs s’interroger sur la disjonction entre les valeurs "officielles" du monde occidental (tolérance, droit de l’homme, féminisme) et les messages véhiculés par ces séries qui fascinent un public avide de sensations fortes (brutalité, loi du plus fort, virilité paroxystique).

          Ces valeurs "officielles" ne sont bonnes que pour les masses. Ce sont celles qui doivent régir les rapports sociaux entre individus appartenant aux masses, et assurer la docilité du troupeau.

          Les dernières valeurs que vous évoquez sont désormais réservées aux élites, les nouvelles divinités qui doivent être les seules détentrices de la force. Bernays écrivait : « Les êtres humains ont besoin de divinités symboliques, et les conseillers en relations publiques doivent contribuer à leur création. » Les conseillers en PR, et les scénaristes hollywoodiens.


        • 2 votes
          juluch juluch 19 octobre 2015 18:31

          Une bonne série tiré de romans qui sont bien meilleurs que les épisodes et dont je vous suggère la lecture. smiley


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 19 octobre 2015 19:11

            @juluch
            Je préfère aussi le roman.

            Mais la série a pas mal divergé du roman , à un tel point que l’ on peut considérer que ce n’ est plus vraiment la même histoire.

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON

Auteur de l'article

FabriceST


Voir ses articles







Palmarès