• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hassan Nasrallah : 100 000 combattants du monde musulman sont prêts à (...)

Hassan Nasrallah : 100 000 combattants du monde musulman sont prêts à affronter Israël

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 23 juin 2017, à l’occasion de la Journée Internationale d’Al-Quds (Jérusalem)

 

Cette journée a été instituée par l’Imam Khomeini en 1979 pour réaffirmer l’attachement de la communauté musulmane à la cause palestinienne et aux lieux saints d’Al-Quds, et elle est célébrée le dernier vendredi du mois de Ramadan.

 

Source : http://www.almanar.com.lb/2220447

 

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

 

 
Discours en 3 parties :
 
Israël n'a gagné aucune guerre depuis 1967
 
100 000 combattants du monde musulman sont prêts à affronter Israël
 
L'Arabie Saoudite veut vendre la Palestine à Donald Trump
 
 
 
 
 

 

Transcription :

 

[Israël n'a gagné aucune guerre depuis 1967]

 

[…] Eh bien, sixième (élément de force pour la cause palestinienne), la persistance et l’endurance des mouvements de Résistance au Liban et en Palestine. Ils ne se sont pas enfuis, ni retirés, ni n’ont déposé les armes, ni n’ont détruit leurs missiles, ni ne les ont jetés à la mer, ni ne les ont jetés à la poubelle, ni ne les ont troqués, ni n’ont changé de ligne, d’alliances ou de positions, malgré tout ce dont nous venons de parler : les menaces, intimidations, accusations de terrorisme, arrestations, assassinats, emprisonnement, blocus, assèchement des sources d’argent, lois imposant des sanctions, (inscription sur la) liste des organisations terroristes, etc. C’est également une chose (très) importante.

 

Mais le plus important, laissez-moi le souligner, et qui constitue également un véritable succès pour la Résistance au Liban et en Palestine à travers toutes ces (six ou sept) années passées : cette Résistance qui œuvre à sa perpétuation, à sa force, à son état de préparation, à l’augmentation de ses effectifs, sur les plans moral, psychologique, matériel, militaire et sécuritaire, ce même Israël, à (la conférence annuelle) d’Herzliyya (juin 2017), en considérant les pays qu’il a dénommés « les pays arabes sunnites modérés » (et en réalité, la responsabilité de répondre à ces déclarations incombe plus aux sunnites qu’à nous), mais en même temps, Liberman, cet extrémiste fanatique, que dit-il ? Lorsqu’il parle du problème de savoir pourquoi Israël n’est pas parvenu à des accords de compromis dans la région, il énumère un certain nombre de raisons, et je vais juste vous (en) lire deux lignes et demie.

 

L’une des raisons qu’il énonce, écoutez bien parce que ces paroles ont coûté (beaucoup de) sang, et constituent un succès (véritable), une victoire, une reconnaissance de l’ennemi (lui-même) (que devraient prendre en considération) ceux qui discutent toujours (de cette réalité). Dans ce discours à Herzilya, Liberman dit : « Je considère que l’un de nos problèmes est que depuis 1967, nous n’avons... nous n’avons... (rires) nous n’avons remporté aucune bataille. » Voilà (ce que déclare) Liberman. Je reprends ma lecture : « Je considère que l’un de nos problèmes est que depuis 1967, nous n’avons remporté aucune bataille. En réalité, la dernière bataille, et la dernière fois que nous avons gagné (une guerre), c’était la guerre des six-jours. Qui avait gagné et qui avait perdu ne faisait (alors) aucun doute pour quiconque. » C’est-à-dire qu’en 67, personne n’avait aucun doute qu’Israël avait gagné, et que les Arabes avaient perdu. « L’absence de victoires est une chose qui mène au peu de confiance (en nos capacités) de la partie adverse. » Je vais encore citer un extrait de ses propos (après mon commentaire).

 

Eh bien, ils reconnaissent donc aujourd’hui (leurs défaites successives). Et c’est pourquoi après 1973, il fallait obtenir une victoire (d’où l’invasion du Liban), tout comme aujourd’hui, il faut détruire la Syrie et travailler (à saper) les mouvements de Résistance car Israël a besoin d’une victoire. Israël a besoin d’une victoire. Pour parvenir à un accord de compromis (avec les pays arabes), Israël a besoin d’une victoire.

 

Maintenant, bien sûr, il y a certains aspirants sournois (au pouvoir) ou occupants antiques de trônes tremblants qui veulent offrir une victoire politique à Israël sans combat, gratuitement. J’y reviendrai également.

 

L’autre élément qu’il faut aussi enregistrer au crédit de la Résistance au Liban et en Palestine... J’espère encore qu’on sera très attentif à ces propos, car au Liban, en général, on suit ce genre de déclarations : un responsable israélien monte (régulièrement) au créneau pour faire des (menaces de guerre), l’un prétend renvoyer le Liban 20 ans en arrière, l’autre 50 ans, un autre encore 200 ans... Régulièrement, les ambassadeurs aussi, certaines ambassades étrangères (essaient) d’intimider les responsables libanais, (laissant entendre a demi-mot) qu’il va y avoir une guerre ou pas, que l’été sera brûlant ou pas, etc.

 

Bien sûr, je vais lire ces deux extraits, mais nous n’avons pas confiance en les Israéliens, (donc) cela ne veut pas dire que nous soyons sûrs (de la véracité de leurs propos). Mais c’est pour vous dire quel est l’état d’esprit de cette conférence, ce qu’ils y ont dit. (Je vais lire) un extrait des déclarations du Ministre de la Défense, le Ministre de la guerre israélien, et un texte du Chef d’Etat-Major de l’armée ennemie. Ce sont les deux personnes les plus concernées par la guerre, avec Netanyahu.

 

Liberman dit (je le cite afin que certains Libanais effrayés se rassurent un peu) : « On me demande toujours : ‘Qu’est-ce qui va se passer à Gaza ? Sommes-nous encore une fois face à une guerre ? Que se passera-t-il avec le Hezbollah ? Que se passera-t-il en Syrie ?’ Et une fois encore, je répète ce que je dis toujours... » Qui s’exprime ici ? Liberman qui (ne cessait de) menacer, de promettre (des actions militaires), d’écumer (de rage), etc. « Nous n’avons aucunement l’intention de prendre l’initiative d’une quelconque action militaire, ni en été, ni en automne, ni au Nord [c’est-à-dire avec nous], ni au Sud [c’est-à-dire avec nos frères à Gaza]. Notre objectif est la prévention sans la guerre. Et il est possible de [mener des actions de] prévention sans déclencher une guerre en créant une dissuasion véritable et effective, au sujet de laquelle on peut discuter. » Grâce à la dissuasion, on empêche la guerre.

 

Eh bien, qui s’exprime donc ici ? Le Ministre de la guerre ennemi. Bien sûr, il a évoqué beaucoup de choses de manière franche et transparente dans son discours. Eh bien, pourquoi ? Pourquoi ne veut-il pas de guerre ? Ni avec Gaza ni avec le Liban ? Parce qu’une telle guerre serait (très) coûteuse, mes (chers) frères et sœurs.

 

C’est avec ça qu’il faut que nous comprenions l’importance du succès à Gaza et l’importance du succès au Liban. Le succès de la Résistance, le succès de l’équation en or, Armée-Peuple-Résistance. Le succès de l’harmonie nationale, même de manière générale. Voilà le succès. Mais de manière fondamentale, c’est la Résistance, qui possède la capacité de rendre une guerre avec Israël extrêmement coûteuse pour Israël.

 

Et [Liberman], que disait-il donc juste avant ? Il veut une victoire. Et il sait qu’une guerre à Gaza n’amènera aucune victoire. Et que la guerre contre le Liban n’amènera aucune victoire. Il pourra détruire, tuer, transgresser... Personne ne dispute la bestialité de l’ennemi et ses grandes capacités [de destruction]. Mais il ne pourra pas réaliser une victoire, car il (fait face à) de la volonté, à des résistants, à des héros, à un peuple qui embrasse (la Résistance), à un peuple, à des familles de martyrs, à une direction politique, à des savants, à des forces, etc., etc., etc. Par conséquent, la Résistance (n’a rien à craindre), et continue à réaliser des victoires heure après heure.

 

Cette situation même constitue une situation de dissuasion pour l’ennemi. La situation dans laquelle l’ennemi sait qu’il n’a ni porte, ni fenêtre, ni le moindre orifice pour lancer une guerre victorieuse contre le Liban, ou pour mener une guerre victorieuse à Gaza, voilà ce qui le dissuade. Et c’est une preuve de la force de la Résistance au Liban, une preuve de la force de la Résistance à Gaza, et c’est là la considération fondamentale prise en compte par l’ennemi en ce qui concerne la Résistance et ses batailles.

 

Le Chef d’Etat-Major de l’armée ennemie dit aussi, après avoir largement décrit la (prétendue) capacité d’Israël à agir, détruire, transgresser, éradiquer et tout ce que vous voulez, en dernier lieu, il déclare : « Et malgré la réalité que nous avons décrite, et notre vif désir d’éloigner l’organisation Hezbollah du Sud du Litani, comme le demande la résolution 1701 (de l’ONU), nous avons un intérêt... [à quoi donc ?]... nous avons un intérêt à ce que ce calme se perpétue durant de longues années devant nous. » Ce n’est pas le Ministre des Affaires étrangères qui s’exprime, ce n’est pas un diplomate : c’est le chef de l’armée, dont le rôle est de menacer, de promettre, de terroriser, d’effrayer... Que dit-il donc ? Il dit que « notre intérêt est de rester tranquilles, sensés, nous voulons le calme pour de longues années, tant que nous pouvons réaliser ce calme par cette dissuasion. » Eh bien, pourquoi cela ? Pourquoi Israël considère-t-elle la Résistance ainsi aujourd’hui ? Voilà donc.

 

Septième (élément de force pour la cause palestinienne), du coté des peuples de la Communauté islamique (en plus de l’Iran et du Yémen largement évoqués précédemment), et malgré toutes les blessures, regardez aujourd’hui le peuple du Bahreïn qui manifeste, et sur qui on tire des balles (réelles). O peuple palestinien (je m’adresse à nouveau à nos frères Palestiniens), vos frères au Bahreïn manifestent pour vous, pour votre cause, pour vos lieux saints, pour vos droits, et le régime des Khalifa leur tire dessus, sur leurs têtes et sur leurs poitrines, et il les arrête, il les torture, il les emprisonne, il les frappe. Mais ce peuple du Bahreïn, fidèle et loyal (à la Palestine) lui aussi, sort (massivement) aujourd’hui pour dire que la Palestine, pour nous, est une religion, un principe (de foi), une fraternité, une famille, une Communauté (islamique)...

 

C’est la même chose lorsqu’on regarde le Nigéria. Leur Cheikh et Chef est en prison [Cheikh Zakzaky] du fait d’un complot saoudien, des milliers d’entre eux ont été tués, des milliers d’entre eux ont été arrêtés, mais ils sortent aujourd’hui par centaines de milliers, par dizaines de milliers et dans plusieurs villes pour la Palestine et pour Al-Quds (Jérusalem). Et de même en Irak, en Syrie, au Pakistan, en Afghanistan, en Tunisie, en Turquie, en Mauritanie..., dans les capitales occidentales, à Londres et ailleurs.

 

Que signifie cela ? Cela signifie que la Communauté islamique, et ce malgré les menaces (à son encontre), les distractions et l’accaparement [causés par les crises], son déchirement, l’incitation sectaire, religieuse, raciale, identitaire et partisane à laquelle elle est soumise, et tout ce que vous voulez, Al-Quds (Jérusalem) et la Palestine sont toujours présentes (dans les coeurs et les esprits), et le seront de plus en plus.

 

J’ai souhaité procéder de cette manière pour montrer que non, dans l’Axe opposé [à l’Axe USA-Israël-Europe-Arabie Saoudite-Golfe], cet objectif essentiel qu’est la liquidation de la cause palestinienne, l’exclusion de la Palestine et de la cause palestinienne de l’équation n’a pas été réalisé, il a échoué. Ils ont échoué à le réaliser, et plus encore, l’Axe de la Résistance croît en présence, en efficacité et en puissance.

 

Voilà ce à quoi nous voulions arriver en dernier lieu avant la conclusion. Je voulais parler de la situation interne du Liban mais je n’aurai malheureusement pas le temps.

 

[100 000 combattants du monde musulman sont prêts à affronter Israël]

 

En conclusion, notre message en cette Journée d'Al-Quds (Jérusalem), à travers tous ces faits constatés (que je viens d'évoquer), depuis les champs de bataille aux terrains politiques, jusqu'aux lieux de manifestations populaires, aux célébrations et aux festivals commémorés ce jour, nous devons en arriver au résultat suivant, et déterminer les responsabilités suivantes.

 

Premièrement, le peuple palestinien et tous ceux qui croient en cette cause dans le monde arabo-musulman ne doivent en aucun cas désespérer, malgré toutes les difficultés dont nous avons parlé dans la première partie (de mon discours). Car le désespoir permettrait de réaliser l'objectif de l'ennemi. Il ne faut pas désespérer, ne pas être écœuré, épuisé et en avoir assez ; il faut rester patient, déterminés et persévérer (sur la voie de la Résistance) car devant nous, il y a beaucoup d'espoir, beaucoup de succès, beaucoup d'horizons ouverts.

 

Par conséquent, nous n'avons pas le droit de désespérer, ni d'abandonner (la lutte), ni d'être fatigués, ni de renoncer et de se rendre en fin de compte. Les Palestiniens et leurs partisans doivent rester fermement attachés à leurs droits.

 

Deuxièmement, que tout le monde sache, tant du côté des amis que des ennemis – l'ami a [lui aussi] besoin d'être rassuré, car une guerre psychologique est menée jour et nuit contre lui, contre notre base populaire, contre notre peuple, contre tous les partisans de la Résistance dans le monde arabo-musulman. Et l'ennemi également doit savoir, tandis qu'il complote, pour ses calculs et ses considérations, tout le monde doit savoir que l'Axe de la Résistance est très puissant, et il a démontré cette grande force. Il n'est pas tombé, il ne s'est pas effondré ni écrasé, il a pris la situation en main et a repris l'initiative dans plus d'un champ de bataille, dans plus d'un pays et dans plus d'un terrain.

 

Aujourd'hui, l'Axe de la Résistance n'a pas abandonné le terrain et n'abandonnera jamais le terrain. Aujourd'hui, l'Axe de la Résistance ressent qu'il s'est considérablement élargi, de véritables alliés qui n'étaient pas à ses côtés il y a quelques années, se sont maintenant joints à lui : il y a 6 ans, 7 ans et 10 ans, nous n'étions composés que de l'Iran, de la Syrie, de la Résistance au Liban et de la Résistance en Palestine, point à la ligne. Le reste n'était composé que de peuples qui avaient de l'empathie pour nous, (rien de plus).

 

Mais aujourd'hui, il y a deux grands ajouts qualitatifs à l'Axe de la Résistance, (deux alliés) puissants, véritables, authentiques, influents et efficaces dans la région et pour l'avenir de la région (nous ont rejoints) : (je parle du) développement en Irak, et du développement au Yémen. Ces pays n'étaient pas présents (à nos côtés auparavant).

 

Aujourd'hui, le monde entier doit savoir que l'Axe de la Résistance est plus fort, et l'ennemi israélien doit savoir que s'il lance une guerre israélienne contre la Syrie et contre le Liban, il n'est pas sûr que le combat reste libano-israélien ou syro-israélien. Cela ne signifie pas que j'affirme que des pays vont intervenir de manière directe. Mais cela ouvrira peut-être la porte à des dizaines de milliers et même des centaines de milliers de moudjahidines et de combattants [aguerris] de tous les coins du monde arabo-musulman qui viendront participer à cette bataille.

 

[Public : A ton service, ô Nasrallah !]

 

De l'Irak, du Yémen, et de tout autre lieu : d'Iran, d'Afghanistan, du Pakistan... Qui prétend que si l'ennemi décide d'agresser ou de lancer une guerre, que la guerre se déroulera comme en 2006 ou autre, non. Aujourd'hui, l'Axe de la Résistance considère qu'il est lié par un même destin et se comporte en conséquence. Il est lié par un même destin.

 

Troisièmement, tout le monde doit également savoir que la situation dans la région ne restera pas telle qu'elle est, et que les plans des ennemis ont déjà échoué pour certains, et les autres échoueront également. Et ils ont échoué à réaliser leurs objectifs politiques les plus importants. Leurs objectifs politiques les plus importants, (ils ont échoué) sur les plans militaire, médiatique et politique. Et ceux qui ont enduré et résisté en offrant leur sang, leurs martyrs et leurs sacrifices dans tous ces champs de bataille poursuivront leurs actions afin de transformer la situation de la région.

 

Quatrièmement, les visages, Etats et régimes (qui ont fomenté et soutenu Daech) ont été complètement démasqués. C'est dans ce 4e point que je vais expliquer le slogan qui apparaît derrière moi, « L’honneur d’Al-Quds (Jérusalem) refuse... » Cette phrase a été prononcée par Son Eminence l'Imam dirigeant Sayed Musa al-Sadr, que Dieu nous le rende sain et sauf ainsi que ses frères et ses compagnons, dans les années 1970, lors d'une très grande conférence à l'UNESCO si je me souviens bien, en présence des dirigeants palestiniens, des partis nationalistes, etc. Et il a dit lors de son discours, pour le citer intégralement, « Sache donc ô Abu 'Ammar [Yasser Arafat], que l’honneur d’Al-Quds (Jérusalem) refuse... L’honneur d’Al-Quds (Jérusalem) refuse que cette ville sainte soit libérée par d'autres personnes que les croyants (sincères). »

 

Peut-être que si l'un d'entre nous, aujourd'hui, tient un tel discours, ses paroles n'auront aucun impact, que ce soit au Liban, en Irak, en Syrie, au Yémen, s'il disait une telle chose à Sana'a, à Bagdad ou à Téhéran, ça ne coûterait rien. Mais lorsque l'Imam Musa al-Sadr a prononcé ces paroles (alors inconcevables) à l'UNESCO, c'était très différent, il était à l'étranger.

 

Quoi qu'il en soit, les visages sont aujourd'hui mis à nu. Certains disent que les masques sont tombés. Je préfère dire que les visages sont aujourd'hui mis à nu. Le jeu de l'hypocrisie a pris fin. (Les relations) sous la table et par-dessus la table avec Israël, c'est fini. Voilà ce que je veux dire.

 

Voyez donc, certains considèrent que ce qui se passe aujourd'hui entre Israël et certains pays arabes est une preuve de défaite (de la cause palestinienne). Mais moi, je vous dis qu'il s'agit d'un signe positif annonçant la victoire. Pourquoi ? Lorsque les hypocrites sortent de vos rangs, cela signifie que vous vous approchez de la victoire. Lorsque le tri est fait entre le bon grain et l'ivraie, dans une bataille dont l'objectif est le summum du bon et du bien dans ce monde (la libération de la Palestine), cela signifie qu'on se rapproche de la victoire.

 

L’honneur d’Al-Quds (Jérusalem) refuse qu'elle soit libérée par les hypocrites, les pervers, les agents de l'ennemi, prêts à tout vendre au plus offrant, les bons à rien, les croulants et les traîtres. Al-Quds (Jérusalem) ne sera libérée que par les croyants (sincères) en Dieu, en les Messages divins, en les Prophètes, en les Lieux Saints, ceux qui croient en leurs peuples, en les droits de leurs peuples, les sincères, fidèles et loyaux, qui se sacrifient (pour défendre leurs convictions). Et c'est de cela que nous nous approchons actuellement.

 

Ce qui se passe actuellement n'est pas un signe néfaste, c'est un signe positif et bénéfique : le jeu de dupes est terminé, le jeu de l'hypocrisie, des sous la table et sur la table. Laissez donc toutes les choses (apparaître telles qu'elles sont). Cette différenciation (entre les sincères et les hypocrites est très bénéfique). O mes frères et sœurs, ô peuple palestinien, ne désespérez pas, ne vous attristez pas, ne soyez pas désolés. Au contraire, cette différenciation est un signe extrêmement positif, qui transpose la bataille sur un nouveau stade plus avancé et plus proche de la victoire.

 

Cinquièmement, quels que soient les développements, les USA et Israël, ainsi que les régimes qui œuvrent à leurs côtés, doivent savoir que le peuple palestinien et que les peuples de notre Communauté islamique ne reconnaîtront jamais Israël, n'accepteront jamais (l'existence) d'Israël, ne normaliseront jamais leurs relations avec Israël. Ce peuple égyptien, ce peuple jordanien, jamais !

 

Peut-être que les dirigeants normaliseront les relations, de même que certaines personnalités politiques, culturelles ou médiatiques, à cause de leur vacuité, de leur faiblesse et de leur bassesse, pourront normaliser les relations. Quant à ces peuples, ces peuples (arabo-musulmans), il est impossible qu'ils normalisent leurs relations avec Israël, quoi qu'il puisse advenir : guerres civiles, raciales, religieuses, sédition sectaires, expatriation, dangers, tout ce que vous voulez. C'est impossible ! Et c'est là un verdict authentique, indépassable. Je n'exagère pas, je ne donne pas d'espoirs. Les faits et la réalité confirment ce que je dis.

 

Et c'est pourquoi cet Israël restera étranger à cette région, imposée (de l'extérieur) à cette région, un Etat d'occupation, un Etat terroriste. Et viendra le jour où ce terrorisme et cette occupation seront extirpés de la terre de Palestine. Ils ne font que... comment dire... Ils combattent (vainement) le destin. Mais le destin de cette communauté et de cette région est celui-ci (la fin d'Israël).

 

[L'Arabie Saoudite veut vendre la Palestine à Donald Trump]

 

Sixièmement, les régimes qui complotent contre l’Axe de la Résistance doivent savoir qu’ils ne l’emporteront pas dans cette bataille. Ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent mais ils ne remporteront pas cette bataille. Ourdissez vos complots, usez de tous vos stratagèmes, déployez tous vos efforts [paroles de Zeynab b. ‘Ali au tyran Yazid après le martyre de l’Imam Hussein], faites tout ce que vous voulez, vous ne parviendrez jamais à l’emporter dans cette bataille.
 
 
S’ils voulaient l’emporter, s’ils voulaient mettre fin à la guerre et être victorieux, il fallait le faire il y a six ans, il y a trois ans, mais maintenant, c’est terminé, (ils n’ont plus) aucune chance. Mais pour l’avenir, pour tout ce que vous ferez, oui, ça versera davantage de sang, causera davantage de martyrs et de destructions, mais vous ne parviendrez pas à réaliser ces objectifs néfastes et de mauvais augure que vous vous efforcez d’atteindre.
 
 
De même, avec la même franchise que je vous ai promise, je me dois de dire ceci au sujet de la situation politique régionale arabo-musulmane actuelle : celui qui constitue le fer de lance de la guerre contre l’Axe de la Résistance, qui complote contre lui, sur les plans médiatique, culturel, idéologique, sécuritaire, politique, militaire et matériel, et œuvre jour et nuit (contre lui), ceux qui – je dis « celui qui..., celui qui... » et ensuite, je vais le nommer –, celui qui offre maintenant des récompenses à Israël sans que ça lui coûte le moindre effort (la moindre concession), celui qui ouvre actuellement grand les portes à Israël dans le monde islamique pour établir des relations, les normaliser, (établir des échanges) économiques et de coopération, c’est le régime saoudien. Pourquoi se cacher derrière nos doigts (faire l’autruche et nier l’évidence) ? Pourquoi ?
 
 
Aujourd’hui, l’Arabie Saoudite, par son statut régional, sa position privilégiée dans le monde arabo-musulman, après que tous (les pays) se soient affaiblis, aient été déchiquetés, dispersés et affamés, du fait de la position qu’elle représente, de ses ressources monétaires, de son influence, au nom des deux Nobles Lieux Saints (La Mecque et Médine) et au nom de la religion, (l’Arabie Saoudite) fait tout cela. N’est-ce pas là la vérité ?
 
 
Et c’est pourquoi... C’est pourquoi la Communauté islamique, les savants, les partis, les forces, les gens, les responsables... (je ne parle pas seulement du point de vue libanais, mais au niveau de tout le monde arabo-musulman) doivent connaître et reconnaître cette vérité et y faire face. Et ce régime (saoudien) doit savoir qu’il est condamné dans cette Communauté islamique, nous ne devons pas les applaudir, les caresser dans le sens du poil et les féliciter. Car il s’apprête à vendre la Palestine. Il s’apprête à vendre toute la région à Trump, il ne s’agit pas de lui donner seulement 450 milliards. Il est sur le point de tout vendre à Trump et aux Américains.
 
 
Et ce qui est encore plus triste est que ce régime veut fonder un centre idéologique pour combattre le terrorisme. Je leur suggère ceci : ça ne sert à rien de dépenser de l’argent, de créer un centre, de faire des études, et tout le tralala, deux mots suffiraient pour que (les terroristes) disparaissent. Arrêtez et modifiez le programme éducatif (religieux) en Arabie Saoudite qui enseigne le wahhabisme, arrêtez d’exporter le wahhabisme au monde entier, et le monde se portera à merveille. Faute de ça, on se moque du monde. Les accords sécuritaires, politiques, économiques... Ce ne sont que des paroles vides. La source (du terrorisme) est cette pensée (wahhabite).
 
 
Aujourd’hui, lorsqu’il y a des combats en Irak et en Syrie, et que des centaines de kamikazes se jettent sur nous, n’est-ce pas un (grand) péché ? Des centaines de kamikazes. Est-ce qu’ils combattent pour de l’argent ? Non ! Combattent-ils pour ce bas-monde ? Non ! Ça ne fait rien, il faut que nous attestions de cette réalité. Ces individus réalisent des opérations suicide car quelqu’un leur a bourré le crâne, les a persuadés que s’ils se font exploser au milieu de musulmans, de chrétiens, de souks, de mosquées, d’églises, de manifestations ou de villages, où que ce soit, parmi des militaires ou des civils, s’ils se font exploser, ils iront directement déjeuner avec le Prophète. Ils iront directement dîner avec le Prophète. Leur récompense est le paradis. Et ils seront bien surpris lorsqu’ils seront (ressuscités) parmi ceux dont les actions sont les plus vaines. [« Ceux dont les efforts, dans cette vie, sont déployés en pure perte, et qui croyaient cependant bien agir. » (Coran, XVIII, 104)]
 
 
La question précède donc les niveaux sécuritaire, militaire, les alliances, la guerre contre le terrorisme et les paroles vides de sens. La première chose (qu’il faut confronter), c’est cette pensée (wahhabite). D’où vient-elle ? D’Arabie Saoudite. Des écoles wahhabites. Du Corps [saoudien] des Grands Savants. Et par conséquent, la guerre contre le terrorisme doit commencer de là. Tout le reste n’est que perte de temps, d’efforts et de sacrifices.
 
 
Le plus triste est que c’est la source de la pensée terroriste, qu’elle finance le terrorisme, et qu’elle prétend aujourd’hui demander des comptes à ses associés et ses voisins [Qatar] en les accusant de soutenir et de financer le terrorisme. C’est bien sûr un scandale. Cela signifie qu’il n’y a aucune gêne, aucune pudeur, tout est révélé dans sa vérité la plus crue, ils n’ont vraiment plus honte de rien les uns avec les autres.
 
 
Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, en cette Journée d’Al-Quds (Jérusalem), je déclare que toute la Communauté islamique, tous les peuples musulmans doivent exiger de ce régime saoudien qu’il mette fin à la guerre contre le Yémen, qu’il cesse de s’ingérer dans les affaires intérieures au Bahreïn et ailleurs, en Syrie, en Irak, en Iran. Ce n’est pas l’Iran qui s’ingère dans vos affaires intérieures. Qu’on exige de ce régime saoudien qu’il cesse d’exporter la pensée wahhabite terroriste au monde entier. Et qu’on exige de ce régime saoudien qu’il cesse d’ouvrir les portes à Israël pour qu’il entre dans le monde arabe après qu’il ait été incapable de le faire durant des dizaines d’années. Ces demandes sont une responsabilité, et pas (seulement) un acte recommandé. C’est un devoir des plus impérieux aujourd’hui et fait partie de la bataille. Aujourd’hui, notre responsabilité en la Journée d’Al-Quds (Jérusalem) est celle-ci.
 
 
Et nous aussi au Hezbollah, dans la Résistance islamique au Liban, avec tous nos frères et soeurs, notre peuple, nos bien-aimés, les familles des martyrs, les blessés, aujourd’hui, nous renouvelons également notre foi dans Al-Quds (Jérusalem), notre foi dans la cause palestinienne, notre détermination à suivre la voie de la Résistance, notre engagement résolu dans l’Axe de la Résistance, notre détermination dans cette bataille qui concerne l’avenir de la Palestine et l’avenir de la Communauté islamique.
 
 
Et dans cette voie, nous faisons des sacrifices chaque jour : des martyrs, des blessés, et nous avons même parfois des prisonniers. Nous faisons ces sacrifices car nous croyons fermement que dans cette bataille, nous protégeons la sécurité du Liban, face à Israël et face aux groupes takfiris. Car dans cette bataille, nous préservons notre région et nos lieux saints. Et car dans cette bataille, nous protégeons notre pays et de notre région de ce qui est pire et plus terrible, à savoir ce modèle daechiste qui a fait exploser hier une mosquée parmi les plus importantes et les plus grandioses de Mossul. Et pire encore, il fait des habitants de Mossul des boucliers humains, et lorsque l’un d’entre eux essaie de partir, ils lui tirent dans le dos.
 
 
Dans toute l’histoire, nous n’avons jamais assisté à une cruauté telle que celle que représente aujourd’hui Daech, qu’ont lancé contre nous et contre nos peuples les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite. Nous n’avons jamais rien connu de tel.
 
 
Dans cette bataille, nous persévèrerons et nous serons partout où nous devons être, et je vous déclare, à travers tous les faits et toutes les données, nous marchons par le sang, les martyrs, la patience, les sacrifices et l’endurance, nous marchons vers la victoire inévitable, la victoire promise, la victoire prochaine si Dieu le veut.
 
 
Bonne fête à vous, et que la Paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions.
 

Tags : Israël Palestine



Réagissez à l'article

3 réactions à cet article


  • 6 votes
    QAmonBra QAmonBra 8 juillet 15:52

    Merci @ Sayed Hasan pour le partage et la traduction.


    Les événements s’enchaînent et se précisent, nous nous approchons à grands pas du moment de vérité, la Syrie et le Yémen auront été les prétentions de trop. 

    A toujours chercher ce qu’on ne doit pas chercher, on finit tôt ou tard par trouver ce qu’on ne cherche pas. . . 

    • vote
      simplesanstete 10 juillet 12:31

      Le chèque avec pro vision Hosein m’en parle justement en ce moment maime.


      • 1 vote
        Vraidrapo 10 juillet 20:33

        Rappel :
        lors de la 2ème guerre israélo-arabe, Tel-Aviv avait fait savoir, via Washington, qu’ils étaient prêts à lâcher le feu nucléaire si les Égyptiens n’arrêtaient pas l’avance de leur cavalerie sur Tel-Aviv...
        Avant d’attaquer Israël, il vaudrait mieux faire comme eux-mêmes, ont fait pour OSIRAK...

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès