• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hommage à Givi, un héros du Donbass qui restera toujours vivant dans le coeur (...)

Hommage à Givi, un héros du Donbass qui restera toujours vivant dans le coeur des hommes libres

“Givi” était avec son camarade “Motorola” une figure emblématique de la résistance armée du Donbass contre l’agression lancée par Kiev en 2014. Le bataillon blindé Somali qu’il commandait est une des unités d’élite du corps de défense de la République de Donetsk, et à ce titre on a pu voir Givi entraîner derrière lui ses hommes dans les batailles les plus difficiles de cette guerre.

 

Ce chef de guerre exemplaire, toujours en première ligne, il a désormais rejoint son ami Motorola, un autre héros de la résistance du Donbass sauvagement assassiné par le régime criminel de Kiev au mois d’octobre 2016.

 

Texte inspiré par l’article d’Erwan Castel, volontaire en Novorossia

 

 

Images : Novorossia Today, Life News, News Front.

 

http://novorossia.today/video-hommage-a-givi-un-heros-qui-restera-toujours-vivant-dans-le-coeur-des-hommes-libres/

 

Tags : International Guerre Ukraine Donbass



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 9 votes
    cettegrenouilleci 10 février 18:36

    Très bel hommage, sobre, digne, à l’un des grands héros de la résistance au retour des bandes fascistes sur les devants de la scène européenne et dans les allées du pouvoir en Ukraine avec la complicité et le soutien de l’Union Européenne et, hélas, de la clique politique regroupée en France autour de François Hollande, et le soutien tout aussi zélé et enthousiaste de la droite soi-disant républicaine.


    • 4 votes
      psychorigide Psychorigide 10 février 19:21

      Givi assassiné en pure perte car sa cause vaincra. C’est triste, mais d’autres tomberont pour que l’Occident perde en définitive. Puisque l’Occident ne comprend pas que l’on ne peut gagner quand on est moralement et physiquement en déclin. L’aventurisme de nos dirigeants, c’est l’aveuglement de ceux qui sont le dos au mur. Un bel hommage cette vidéo *


      • 4 votes
        ricauret 10 février 23:21

        LA VÉRITÉ SORTIRA DE SON TROU ET LA MESSIEURS SOIT DISANT ÉLITE VOUS SEREZ BANNIS PAR NOUS SI DIEU NOUS PRÊTE VIE SINON
        VOUS LE SEREZ PAR VOS ENFANTS MAIS POUR DES SIÈCLES ET DES SIÈCLES QUE LE NAZISME ARRIVE AU POUVOIR UNE FOIS PAR L IGNORANCES HUMAINES MAIS UNE DEUXIÈME FOIS AVEC L ASSENTIMENT DE L EUROPE LA C’EST CRIMINEL


        • 3 votes
          roman_garev 11 février 10:49

          Merci pour ce partage.

          Mais aussi merci d’écrire ce prénom en français Guivi, comme, p. ex., ici.
          Le calque de « Givi » anglais (pas permis aux gens instruits, mais pour le moins compréhensible dans les cas des journalopes d’un Figaro ou d’un Immonde qui n’ont jamais entendu prononcé ce prénom) est peu pardonnable à ceux ou celles qui l’entendent prononcé mille fois par jour.
          Comme ça ce prénom masculin s’assimile non à un Guy, mais à une Gigi...
          On pourrait écrire, au lieu de « Poutine », un « Putin », comme « partout » (c-à-d. chez le frère « aîné » anglo-saxon). Mais essayez de lire ceci en français...
          Sans rancune, mais quand même merci de lire en français des noms russes et ukrainiens que vous avez l’intention de mettre sur le papier. La règle est simple : ils doivent être prononcés d’une manière la plus proche possible, et surtout pas calqués de l’anglais. La Wiki française est une bonne source pour la transcription des noms (je ne parle pas du contenu de ses articles).
          Mille pardon, mais je n’ai pas pu me retenir.

          • 1 vote
            Svetlana Kissileva Svetlana Kissileva 11 février 18:26

            @roman_garev C’est sans rancune et en ce qui me concerne, je suis linguiste à la base. J’aurais donc écrit Guivi. N’empêche que les soutiens du Donbass qui sont de plus en plus nombreux ont retenu l’autre orthographe. La langue étant un système vivant, parfois le peuple apporte ses corrections au règles établi par les universitaires.

            De même que les Français s’obstine à dire la DNR, alors que le sigle en français aurait dû être la RPD. Malgré tous mes efforts, je n’y peux rien.


          • 4 votes
            microf 11 février 14:10

            Comment les historiens écriront cette triste page de l´histoire de l´Ukraine ?, et dire que ceci a été encouragé par l´Occident et que cela se passe en Occident en plein 21e siècle, incroyable, oui le diable est á l´oeuvre.
            Mais comme il a été écris au Donbass, il est impossible de vaincre quelqu´un qui ne se rend pas, le diable n´aura aura pas de chance sur un peuple qui ne se rend pas.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès