• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Inégalités cachées entre riches et pauvres : "C’est cher d’être pauvre - Envoyé (...)

Inégalités cachées entre riches et pauvres : "C’est cher d’être pauvre - Envoyé spécial"

 

Synopsis :

 

En 2012, la France comptait entre 5 et 8,6 millions de pauvres selon le seuil de niveau de vie médian choisi. Mais la spirale de la pauvreté les rend de plus en plus démunis. En effet, avec des moyens réduits, les contrats d'assurance sont moins favorables, et les dépenses de santé sont plus élevées quand la Sécurité sociale a remboursé sa part.

 

Chauffage, électricité, logement, mutuelle santé, assurance, crédit bancaire, téléphonie mobile : plus on a un budget serré, et plus on paie cher. Un paradoxe qui ne semble choquer personne. Et pourtant, Martin Hirsh, ex-Président d’Emmaüs France, a publié « Cela devient cher d’être pauvre », aux éditions Stock en 2013. Un livre qui dénonce cette double peine. C’est de ce constat que les journalistes d’Envoyé spécial ont enquêté sur ce phénomène qui pénalise les ménages les plus fragilisés. Quand on est pauvre, payer un loyer en ville, alors que le prix au m² est plus cher pour les petites surfaces, est de l’ordre de l’impossible. Mais gagne-t-on à s’installer en banlieue ? Certes, le loyer est moindre, mais pour se rendre à son travail, il faut une voiture, ou une carte de transports multizones. Parfois, il faut les deux ! Au final, entre carburant et passe Navigo, les ménages se retrouvent à payer plus cher.

 

Inventeur du revenu de solidarité active (RSA), Martin Hirsch explique dans son livre que, sur une année, un ménage avec un enfant, locataire d'un 70 m² et ayant 1.540 euros ressources par mois va, sans s'en rendre compte, payer 1.025 euros de plus de charges fixes diverses que le même ménage gagnant 3.300 euros et louant 90 m²...

 

Même problème pour les forfaits de téléphonie mobile, auxquels les ménages précaires ont difficilement accès car il faut justifier d’un prélèvement automatique mensuel et donc d’un revenu minimum. Seule solution, le recours à la carte prépayée dont le coût de la minute est 50% plus cher que dans un forfait basique. Et les exemples sont encore nombreux. Les journalistes d’Envoyé spécial sont allés à la rencontre de ces Français qui se sentent pénalisés parce que pauvres.

 

Source : Programme TV.

 

Une enquête très humaine montrant de manière claire que les pauvres payent tout plus cher que les autres.

 

Il aussi navrant de constater que même en 2014 il existe encore des enculés de commerçants dans la station française de ski "Les 2 Alpes" qui imposent à leur salariés de louer obligatoirement leurs propres studios pour leur accorder un emploi chez eux. Mais que fait l'inspection du travail, bordel ??!

 

À voir !

 

Nota Bene :

  • Pour un meilleur confort auditif, j'ai rehaussé le son de cette vidéo de 7 dB.
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "inégal", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "riche", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "millionaire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "milliardaire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "privilèg", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "pauvre", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "misèr", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "SDF", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "$cher", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Envoyé" et "spécial", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Pauvreté, Misère, SDF, et Charité", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=7837.

Tags : France Société Consommation SDF




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • vote
    lancelot 4 décembre 2014 15:21

    La France c’est 1% de la population mondiale, mais 15% des transferts sociaux mondiaux ! 32% du PIB francais, essentiellement a crédit .Ya pas pays plus socialisé que le notre,hélas pour la France.

    Mais cet argent est bien mal dépensé , allant vers ceux qui n’en ont pas forcement besoin .

    • 2 votes
      jeanpiètre jeanpiètre 4 décembre 2014 16:14

      joli, la france c’est 1% de la population mondiale, mais quel pourcentage du PIB mondial ?

      c’est la seule corrélation qu’il faut voir.
      La France est aussi à la pointe de la productivité ce qui veut dire de profit par rapport à l’heure travaillée.
      le problème se trouve plutôt dans le fait que ceux qui ont amassé les moyens d’investir dans l’activité ici se tourne plutôt sur la mode spéculative, soit en banque, soit dans l’immobilier.


    • vote
      Heptistika Heptistika 6 décembre 2014 10:06

      "Nul n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre"


      Voilà qui décrit parfaitement tous les lancelot et autres ploutocrates en cravate courte qui s’ignorent, une belle brochette d’abrutis larbins...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès