• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > KASHIWA Daisuke - A découvrir...

KASHIWA Daisuke - A découvrir...

Artiste japonais à découvrir qui livre une musique très inspirée des groupes psyché. Un extrait de son dernier album "Program Music II" sorti en 2016 :

 

 

 

Un peu plus ancien mais toujours très planant : 

 

 

 

Et puis : 

 

 

Tags : Musique Culture Japon



Réagissez à l'article

11 réactions à cet article


  • 3 votes
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 mai 14:06

    Merci pour cette proposition musicale. 


    Je trouve qu’il y a un petit côté "gnangnan" et variétoche faussement classique qui devient vite lassant dans ces 3 pièces musicales. C’est d’ailleurs un reproche que l’on peut faire à la musique japonaise populaire contemporaine en générale, en particulier la musique de film d’animation (même chez les meilleurs compositeurs, c’est un trait de caractère qui persiste). La même critique peut concerner le cinéma japonais dans son ensemble : la sentimentalité est insistante et pesante. Cela donne parfois l’impression qu’il n’y a rien chez le Japonais entre le samouraï (ou le yakusa) et l’innocent enfant pleurnichard. On passe donc sans transition de l’hyper-violence tranchante à la sentimentalité la plus mièvre. Souvent, le même personnage incarne les deux à la fois (thème de la jeune fille tueuse dont l’enfance a été saccagée et qui revient se venger) Les Japonais ont décidément un problème mal réglé avec l’enfance ! Ca se remarque aussi dans leur culture érotique marquée par une pédophilie assumée (et contrôlée). Je ne pense pourtant pas que ce soit un trait de la culture japonaise traditionnelle, C’est peut-être quelque chose qui est lié à la crise de la modernité dans une culture confucéenne déchirée entre tradition et hyper-technologie. 

    • vote
      Qiroreur Qiroreur 16 mai 14:52

      @Qaspard Delanuit
      "musique de film" : c’est exactement ça. Perso j’aime bien cette absence d’entre-deux mais je comprends ce que tu dis à un certain degré. Parce qu’au delà les pianistes de musique classique d’origine asiatique par exemple ne me procurent aucune émotion (à de très rares exceptions près) : ils tirent beaucoup trop sur les temps rendant artificiel ce qui de l’ordre du suggéré. 


      "C’est peut-être quelque chose qui est lié à la crise de la modernité dans une culture confucéenne déchirée entre tradition et hyper-technologie. "

      Très certainement. Il faut dire que le passage a été bien plus radical que pour nous avec des sas de décompression (baroque, classique, romantique et moderne) qu’ils n’ont pas eu. D’un autre côté dans l’univers techno, ils n’ont pas les inhibitions que l’on peut avoir.



    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 mai 15:31

      @Qiroreur
      Ce qui est paradoxal, c’est que la culture confucéenne implique une retenue dans l’expression des émotions, alors que leur style musical classique (en tout cas l’interprétation asiatique du genre classique occidental) est ultra-démonstratif et appesanti émotionnellement, avec effectivement des étirements des temps très emphatiques, ce qui aboutit à ce que nous définissons en occident comme le "surfait", bref, le kitsch.  smiley


    • vote
      Stupeur Stupeur 16 mai 22:28

      @Qaspard Delanuit
      un petit côté variétoche gnangnan... Ah ! Ah ! Ah !

       

      Tiens, de la variétoche pour rough boy smiley

       


    • vote
      Stupeur Stupeur 16 mai 22:43

      Tal & Jeff -> Blue Wind


    • vote
      Stupeur Stupeur 18 mai 14:40

      (La Presse - AFP) « Le chanteur de rock américain Chris Cornell, pionnier du grunge dans les années 1990 avec son groupe Soundgarden, est mort mercredi soir à l’âge de 52 ans après s’être produit à Detroit avec ce groupe, a rapporté jeudi la presse américaine.

       

      Selon le magazine Variety, Chris Cornell est mort après un concert au Fox Theater de Detroit, dernière étape d’une tournée américaine de Soundgarden qui s’était reformé en 2010.

       

      Chris Cornell avait cofondé en 1984 Soundgarden, l’une des quatre formations phares du mouvement grunge avec Nirvana, Alice in Chains et Pearl Jam. Le groupe s’était séparé en 1997.

       

      Après avoir participé au groupe Temple of the Dog, Chris Cornell avait fondé au début des années 2000 avec trois anciens de Rage Against The Machine le groupe de rock Audioslave, qui s’était produit devant plusieurs dizaines de milliers de personnes à Cuba en 2005. Le chanteur avait interprété en 2006 You know my name, principale chanson du film de James Bond Casino Royale. »


    • vote
      Herr Docter G 16 mai 15:08

      Merci pour le partage , ça fait très style musique de film mais parfois le jeu de batterie est incohérent, c’est particulier ..

       
      Je ne sais pas si vous connaissez , il y a des musiques plus douces avec le grand pianiste japonais Joe Hisaishi, l’homme qui faisait les BO de films ou les mangas de Miyazaki.
      Vous avez la musicienne Michiru Yamane celle qui avait fait principalement les musiques du jeu Castlevania, son style est très hétéroclite : 
      Après j’aurai du mal pour vous conseiller car je suis plus métaleux, j’écoute ce groupe japonais depuis plus de quinze ans , les chansons japonaises depuis 25ans , la voix du chanteur du groupe Dir en Grey est infatigable, les distorsions vocales hors norme (il faut écouter beaucoup de ses chansons) :
      Une du même groupe mais infiniment bien plus douce ^^

      Après il me reste des chanteurs japonais des années 80 et 90 si cela vous intéresse !



       


      • vote
        Qiroreur Qiroreur 16 mai 15:18

        @Herr Docter G
        Merci pour les liens... je vais écouter ça ce soir...

        Dans un tout autre registre étant fan de Can, Damo Suzuki est une référence... 


      • 1 vote
        Herr Docter G 16 mai 15:30

        Je connais ce punk à chiens , il n’a jamais été dans mes registres smiley


        • vote
          Djam Djam 17 mai 21:40

          C’est toujours intéressant de découvrir, donc.. merci pour les liens.
          Cela dit, ce sont essentiellement des mélodies assez simples quant à l’écriture musicale. Les 1ères parties sont effectivement un peu "planantes" mais ça se gâte dès la 2sd partie avec des percussions énervées et parfaitement inutiles. Dommage. Sympa, sans plus. On oublie vite, c’est embêtant pour un musicien qui crée...

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès