• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’intériorité citoyenne

L’intériorité citoyenne

Celui qui s’engage au service de la cité, de l’homme politique au simple citoyen, ne peut avoir aucun discernement s’il ne se connaît pas lui-même. Tout vrai démocrate doit faire un travail sur lui-même. L’intériorité citoyenne est le thème du troisième livre du psychothérapeute Thomas d’Ansembourg, "Qui suis-je ? Où cours-tu ? À quoi servons-nous ?" (éditions de l’Homme et Club Nouvelles Clés). Après avoir quitté son cabinet d’avocat d’affaires, il y a une vingtaine d’années, et s’être initié au social comme éducateur d’adolescents avec l’association « Flics et voyous », Thomas d’Ansembourg s’est trouvé naturellement conduit vers le terrain citoyen en travaillant avec Marshall Rosenberg, l’inventeur de la CNV (communication non violente). On sait que la CNV est appliquée dans des associations, des hôpitaux, des entreprises, des cercles de management, des écoles, des organisations politiques - y compris entre Palestiniens et Israéliens. Mais le travail qu’il mène, parallèlement, avec Guy Corneau et l’équipe de « cœur.com », est également axé sur l’ouverture de conscience vers les autres - un des séminaires qu’ils animent ensemble s’appelle « Paix au-dedans, paix au dehors ». Une équation que beaucoup de gens ressentent aujourd’hui, et que Thomas d’Ansembourg sait rendre particulièrement efficace. Et citoyenne.

 

Tags : Citoyenneté Philosophie Science et techno



Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Éric Guéguen Éric Guéguen 5 février 2014 12:55

    Merci de m’avoir permis de me renseigner sur ce fameux centième singe.


    • 1 vote
      Yoann Yoann 5 février 2014 19:53

      De rien Eric, et je me doutais que tu allais passer par là smiley
      Qu’as tu pensé du contenu ?
      La fin est renversante et pleine d’espoir à mon sens ...


      • vote
        Éric Guéguen Éric Guéguen 6 février 2014 07:09

        Je pense que ce Monsieur a beaucoup lu de philosophie stoïcienne, qu’il syncrétise avec des principes chrétiens. Il a une jolie façon de présenter les choses.
        Sur le fond, l’introspection est à mes yeux un réflexe que nous devons tous avoir, mais malheureusement, cela va à l’encontre de notre société narcissique. Dommage.
         
        Au sujet du centième singe, c’est ce qui a le plus retenu mon attention. Je me suis beaucoup penché sur l’effet de nombre, le côté moutonnier des gens, et je pense que, précisément, l’introspection invite chacun à faire sa part de boulot, sans se soucier des manquements du prochain. Ainsi, à condition de devenir vraiment "individu", i.e. un être de devoirs plus qu’un ayant droit, l’idée du centième singe n’est même plus nécessaire.


      • 1 vote
        Yoann Yoann 6 février 2014 10:04

        Merci pour ta réponse,

        Je le vois aussi à peu près comme cela smiley
        Mais concernant le 100ème singe, j’ai plus retenu l’interconnexion des cerveaux et l’idée d’une conscience collective autre part ... Ce qui par exemple expliquerait les cas de NDE ou le cerveau ne présente aucune activité et pourtant les témoins ont des souvenirs bien réels et de ce qui s’est passé pendant leur "mort" clinique. Comment est-ce possible si l’enregistreur est arrêté ?

        Bonne journée smiley


      • 1 vote
        howahkan hotah Buddha hotah 5 février 2014 21:10

        bla bla bla bla bla bla ........................


        • vote
          howahkan hotah Buddha hotah 5 février 2014 21:44

          bla smiley...............


        • 1 vote
          Yoann Yoann 6 février 2014 09:53

          Je suis étonné de ce commentaire venant de quelqu’un portant l’avatar de Archie Fire Lame Deer, celui qui prône la médecine intérieur et spirituelle ...
          ça me semblait plutot coller sur le papier, comme quoi ... smiley

          Bonne journée smiley


        • 1 vote
          howahkan hotah Buddha hotah 6 février 2014 11:54

          mon expérience très longue entre psy de tous ordres, qui a la plupart du temps aboutit a des catastrophes me fait dire bla bla bla sans explications......c’est donc un avis personnel...celui qui veut se laisser duper, pas de problèmes....bien que voyant que ces méthodes ne marchent pas sauf en milieu de travail pour presser encore plus celui qui travaille, je ne peux ici développer ce sujet qui de toutes façons ne va intéresser personne .....

          y croit qui veut......archie fire lame deer que j’ai rencontré par deux fois aurait dit bla bla bla bla , enfin si le sujet l’avait intéressé ;ce que je ne crois pas d’après ce que je connais du personnage pour l’avoir fréquenté un peu ...

          cette pseudo intériorité psychanalytique est totalement l’opposé de la vison indienne..long sujet

          salut


        • vote
          herve_hum 7 mars 2014 11:42

          Salut Buddha hotah,

          Il me semble que vous faites là ce qu’on appelle un procès d’intention., dans lequel vous soupçonné l’orateur d’être un manipulateur.

          Quand à la différence avec la pensé indienne, si je ne peux pas beaucoup en parler pour ne pas la connaître très bien, il me semble que la différence tient surtout du fait qu’eux, vivaient le plus possible en harmonie intérieure, alors que notre mode de vie nous met plutôt en conflit intérieur permanent. Autrement dit, d’un coté il s’agit de préserver et nourrir, tandis que de l’autre il s’agit de corriger et soigner.

          Donc, ce que dit l’orateur, c’est que la pensée occidentale doit aller vers la pensée indienne. Faut il l’en blâmer ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès