• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La colonisation, « un crime contre l’humanité » ? La droite fustige Emmanuel (...)

La colonisation, « un crime contre l’humanité » ? La droite fustige Emmanuel Macron

« La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie. Et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. » Les propos tenus en début de semaine par Emmanuel Macron sur la chaîne algérienne Echourouk News font vivement réagir nos politiques depuis ce mercredi soir.

 

 

Tags : Colonialisme Polémique Emmanuel Macron



Réagissez à l'article

22 réactions à cet article


    • 10 votes
      Boom_QaBoom Boom_QaBoom 21 février 11:23

      Si il croit qu’il va obtenir le vote des franco-algériens et autres franco-africains, il va surtout perdre beaucoup de voix de franco-français.

      Et si par malheur ce gusse, creux comme la baudruche qu’il est, parvenait au second tour, puisse mon peuple nous faire un 21 avril à l’envers genre 80%-20%, pour renvoyer ce financier ("cette pute" selon son pote Minc) soumis aux cosmopolites dans les poubelles de nulle part d’où il n’aurait jamais dû sortir.


      • vote
        WakeUp 21 février 12:09

        @Boom_QaBoom
        Je pense que la majorité des franco-algérien sait très bien qu’il s’agit d’un vulgaire attrape-nigaud....

        Non les nigauds sont les bobos qui raisonnent en terme de bien/mal, gentils/fachos, humanisme/crimes de guerre, etc.

        Et vu le niveau de ces couillons, cette simple saillie pourrait en amener plus d’un à voter pour Baudruche Jr.


      • 1 vote
        Boom_QaBoom Boom_QaBoom 21 février 13:12

        @WakeUp
        Tout à fait, les mêmes crétins Hollandais veauteront sans sourciller pour cette marionnette, heureusement pour nous, il n’en reste pas beaucoup et avec un peu de chance une bonne partie des Mélencho-Hamonistes ne suivra pas l’appel à faire front contre le Front, la fameuse menace fasciste ne faisant plus tellement recette depuis la dédiabolisation de ce dernier et le libéralisme libertaire de mister Baudruche 2.0 pourrait bien effrayer aussi une bonne partie de l’électorat Filloniste.

        Mais quand même si il arrive à faire 20% au 1er tour, ça fera vraiment un paquet de niaiseux.


      • 3 votes
        machin-chose 21 février 12:36

        P...., il recommence avec cela. Le méchant colonisateur et le gentil colonisé. Il est clair que la colonisation est un acte de domination d’un groupe envers un autre. Il est tout aussi clair que l Histoire est remplie d actes de domination de tous ordres.

        Le colonisé n’avait pas meilleure mentalité (on trouvera peut être quelques exceptions) que le colonisateur, il était seulement plus faible. S’il avait pu inversé les rôles, il l’aurait fait. (Poitiers 732 : des touristes ?) (les Turcs en Grèce et dans les Balkans) (Sans parler des relations contemporaines entre groupes ethniques en Algérie (là, ça les regarde)(silence radio)).

        D’autres questions viennent : pourquoi le gentil colonisé suit le méchant colonisateur jusque chez lui. Quel est l’état de l’Algérie depuis la décolonisation ?

        Et une autre chose qui fait réfléchir. Comparez le Vietnam et l Algérie, les Vietnamiens et les Algériens. Deux peuples, deux situations bien différentes. Différence qui se retrouve parfaitement dans les communautés vietnamienne et algérienne en France.

        Que l’Algérien comprenne ceci, s’il est musulman, c’est parce qu’il a été colonisé, s’il parle arabe, c’est parce qu’il a été colonisé, s’il parle français, c’est parce qu il a été colonisé, s’il a un pays si grand en superficie, c’est parce qu il a été colonisé...

        Quant au politichien qui use de ce discours pour ramasser des voix, tiendra t il le même devant i24news ? Il parle d une colonisation passée, c’est le passé, on ne peut le modifier. Mais le présent, c’est différent.


        • 1 vote
          Boom_QaBoom Boom_QaBoom 21 février 13:26

          @machin-chose
          "Quant au politichien qui use de ce discours pour ramasser des voix, tiendra t il le même devant i24news ? Il parle d une colonisation passée, c’est le passé, on ne peut le modifier. Mais le présent, c’est différent."

          On ne mélange pas les torchons sales en poil de chameau et les serviettes propres en soie casher.


        • 2 votes
          Yacine Chibane Yacine Chibane 21 février 17:09

          @machin-chose
          "Et une autre chose qui fait réfléchir. Comparez le Vietnam et l Algérie, les Vietnamiens et les Algériens. Deux peuples, deux situations bien différentes."

          LoL  smiley en quoi le Viétnam est meilleur que l’Algérie ?

          Classement des pays selon l’indice de développement humain (IDH) :

          Algérie : 85ème - 0.736

          Viétnam : 120ème - 0.666

          Sinon, Macron tiendra le même discours devant i24news pour parler de la Shoah par contre smiley


        • 6 votes
          nainfernal 21 février 12:42

          « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie. Et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. » 


          C’est qui ce "nous" ??? Parce que personnellement je ne me sens pas du tout concerné :
          - 1) je n’étais pas né !! 
          - 2) même si un de mes ancêtres avait participé à ce pillage , la culpabilité , même morale , ne s’hérite pas ... 
          Donc désolé , les cousins , mais vos histoires de pleurniche je m’en tartine le fion !

          Ou alors serait -ce le " nous" classique qui résume la maxime " privatisation des profits et socialisation des pertes " ??? 


          • vote
            yoananda yoananda 21 février 14:20

            @nainfernal
            on a le droit d’amalgamer/stigmatiser les blancs, t’es pas au courant ? faut te mettre à la page.


          • 2 votes
            Feathers McGraw Feathers McGraw 21 février 15:30

            Admettons que ça soit un crime contre l’humanité. Au nom de quoi a été commis ce crime ? au nom du progrès, de l’humanisme, bref, tout ce qu’incarne ce bouffon et tous les infâmes de sa classe, médiatique et politique, qui se servent aujourd’hui encore des mêmes instruments du despotisme à peu de choses près (progrès, mondialisme, féminisme, antiracisme, théorie du genre) pour asservir les masses, les soumettre, pour coloniser leurs cervelles, anéantir toute dignité humaine dont la principale est la liberté. Ce crime contre la liberté donc l’humanité, jamais ils ne l’avoueront. Qu’en pense l’infâme Macron, marionnette de gens plus infâmes encore, et plus criminels, plus dégoûtants, que lui ? 


            • vote
              Qamarad Qamarad 21 février 15:33

              Le baromètre à conneries s’affole et n’est pas loin d’exploser.

              Alors, on a le droite nantie et catho, dont Fillon se fait le porte-parole, qui n’accepte pas que l’on brade l’honneur de la France au nom de la repentance. Facile de tenir un tel discours quand on ne craint pas de froisser un électorat qui ne votera jamais pour vous. Ces crétins seraient quand même capable de se coucher quelques secondes après ce pic de virilité si on leur disait des mots comme "Pétain, les heures les plus sombres, avortement, peine de mort". Là l’honneur, les principes éternels, on peut les oublier assez vite, les sacrifier sur l’autel de la rente juteuse. De tous ceux qui montent au créneau, ce sont sans doute ceux qui font le plus pitié et qui mériteraient une belle mandale humiliante (d’accord, la violence dans le cadre d’un débat, c’est mal, mais quand ça vous démange, mieux vaut que ça sorte smiley )

              Ensuite, On a Philippot qui vient nous expliquer que les infrastructures françaises, franchement, c’était bien. Là, on frôle le sketch. Plutôt que de condamner intelligemment les déclarations de Macron avec des arguments bateaux, mais qui marchent toujours, comme "il faut désormais tourner la page et ne pas raviver sans cesse un conflit dont les protagonistes d’ailleurs disparaissent ou ne vont pas tarder à disparaître et se concentrer sur les vrais enjeux : ’l’emploi, la coopération franco-algérienne etc", ça va se réduire à une opposition spécieuse "La colonisation a eu des bienfaits, rappelons-le/ c’est un crime odieux et éternel (presque) de lumière.

              Et la ministre Cosse dont je suggère que l’on change deux consonnes du nom de famille, expose gaiment que quelque part ça continue toujours, puisque de grands groupes français exploitent toujours indument les matières premières. Qu’est-ce qu’on est censé comprendre ? Que le gouvernement français n’est même pas foutu de donner une ligne claire de conduite à ces grandes entreprises et de la faire respecter ? Si c’est une attitude odieuse, il faudrait mettre fin à ses pratiques... Ou cela veut-il dire que la condamnation morale est de façade mais qu’on se refuse à lutter contre l’exploitation ? (ou qu’on y participe en sous-main contre versement de pots-de vin et de rétro commission).


              • vote
                Zatara Zatara 21 février 16:00

                @Qamarad
                ...ou ça veut simplement dire carte blanche pour tous les politiques puisque, dorénavant, ça n’affecte en aucune manière le big business .... ni du point de vue des contrats, ni du point de vue des actions dans les salles de marchés..Y’a pas à dire, c’est beau... En fait il y a un signe très simple pour connaitre le vrai pouvoir d’un politique, c’est de voir si ses discours, interviews, tweets ( smiley ) font tanguer les bourses.....


              • vote
                maQiavel maQiavel 21 février 16:44

                -ça va se réduire à une opposition spécieuse "La colonisation a eu des bienfaits, rappelons-le/ c’est un crime odieux et éternel (presque) de lumière

                ------> Vous voyez comment le système médiatico-politique annihile toute possibilité de vrais débats ? Ils jettent des questions clivantes et remplies d’affects en tout genre sur la populace comme on jetterait des morceaux de viandes à une meute de chiens pour se distraire en les regardant combattre dans la poussière.  Et bien sur, on tombe toujours dans le piège comme s’il n’y avait pas de sujets plus important.

                Et ca va loin, on fait même des sondages sur les morceaux de viande.

                En réalité on devrait arrêter de parler de « médias », ce ne sont pas des médias. Le rôle des médias dans nos institutions s’inscrit dans le principe de libre communication des pensées et des opinions dans le but d’encourager la libre communication des pensées entre les citoyens afin que ces derniers puissent développer leurs faculté d’analyse et pouvoir juger en âme et conscience.

                Ce sont des antis -médias (ou des merdias) dont le rôle est précisément inverse : travailler au maximum les passions et les affects afin de créer un esprit de foule sur des sujets périphériques. Ce sont de véritables troupes d’occupation mentale.

                Aucun changement ne se fera sans une refonte institutionnelle totale des merdias, c’est un préalable fondamental à toute réforme. 


              • 1 vote
                Qamarad Qamarad 21 février 17:20

                @maQiavel

                Je ne peux qu’approuver.

                Cela dit, la démarche de Macron est très révélatrice du ressentiment qui anime les élites françaises. Cela fait longtemps qu’elles jugent la France à l’aune de leur propension à la défaite et à la soumission à l’étranger. D’où des déclarations, qui en plus de diviser sur un grigris, se font depuis l’autre rive et sont peu flatteuses sur le pays dont on veut recevoir la plus haute dignité. Une constitution digne de ce nom devrait produire des voies institutionnelles (le service militaire facultatif et le RIP) afin que le pouvoir de nuisance de ces gens soit annihilé par un renouvellement des hautes sphères



              • 3 votes
                Yacine Chibane Yacine Chibane 21 février 16:51

                Le Lobby Algérien n’a pas imposé sa $hoah et sa loi-Gayssot à ce que je vois smiley smiley
                Blague à part, personnellement je suis contre la repentance car je trouve contre-productif de remuer le couteau dans la plaie, en plus les français actuels n’en sont pas responsables et la majorité condamnent les crimes commis.
                Je pense également qu’il est autant malhonnête de nier les apports que les crimes de la colonisation, nous avons aujourd’hui le recul historique pour voir ce chapitre historique dans son entièreté.
                Mais ce que je constate d’hypocrite chez LePen et Fillon (surtout lui car il allait au diner annuel du CRIF en tant que premier ministre) qui fustigent la repentance sur l’Algérie, mais ne disent rien sur la repentance de la $hoah qui est plus écrasante.


                • vote
                  pegase pegase 21 février 17:07

                  @Yacine Chibane

                  Blague à part, personnellement je suis contre la repentance car je trouve contre-productif de remuer le couteau dans la plaie, en plus les français actuels n’en sont pas responsables et la majorité condamnent les crimes commis.


                  On a pas à avoir de repentance, et puis quoi encore ? ... Ils ont voulus leur liberté, De Gaulle leur a donnée ... 

                  Avant les premiers mouvements de protestation De Gaulle l’avait déjà décidé, on retrouve un de ses discours en ce sens, bien antérieur aux premières émeutes (il doit être sur youtube) ...

                  Les problèmes causés par l’OAS, n’ont rien à voir avec les français ... Des français sont morts pour avoir combattu l’OAS ...


                • 1 vote
                  pegase pegase 21 février 16:56


                  Quelle colonisation ? 

                  Colonisation d’un autre âge, De Gaulle leur a rendu leur liberté , il faut plutôt taper sur l’OAS qui était pilotée par Rothschild, les gens qui veulent nous imposer Macron aujourd’hui ...
                  De Gaulle a combattu l’OAS ...


                  • 2 votes
                    Yacine Chibane Yacine Chibane 21 février 17:15

                    @pegase
                    L’OAS était piloté par Rothschild ? I,ntéressant, quelles sont vos sources ? (Moi qui pensait que c’était des fascistes et des pétainistes) J’espère juste que ce n’est pas un de vos travers conspis smiley


                  • vote
                    lancelot 21 février 20:34

                    Macron est allé en Algérie pour chercher des financements a sa campagne .Les a t il obtenu en échange de quelques services dont ce discours ?

                    En tout cas parler de colonisation n’interesse pas la population d’un pays qui se contrefout de cette époque ( 3/4 des algériens ont moins 20 ans), elle ne peut viser qu ’a satisfaire les caciques du pouvoir algérien et les franco algériens , qui pour une bonne part vit toujours dans une sorte de ressentiment ( pourquoi les vietnamiens ou autres colonisés ne reviennent jamais sur ce passé ?).
                    Mais que ce que vont systématiquement foutre en Algérie les candidats socialistes pendant leur campagne ? ( cf hollande 2012)
                    Les francais se contrefichent des relations avec ce pays tiers mondiste , et notre gaz on peut aller le chercher ailleurs

                    • 2 votes
                      Yacine Chibane Yacine Chibane 21 février 21:15

                      @lancelot
                      Ah bon il n’y a que les algériens à culpabiliser la France ? (j’ai précisé plus haut que je refusais cette démarche) vous avez jamais entendu parler de la traite négrière et de la shoah ? Vous avez fumé quoi ? smiley

                      "Mais que ce que vont systématiquement foutre en Algérie les candidats socialistes pendant leur campagne ? ( cf hollande 2012)
                      Les francais se contrefichent des relations avec ce pays tiers mondiste , et notre gaz on peut aller le chercher ailleurs"
                      De 1 c’est pas que le P$, de 2 Macron n’est pas socialiste et de 3 l’Algérie fait partie du "2nd world" (comme l’Argentine, l’Inde et le Brésil) et a été retirée des pays du "tiers-monde", depuis 2015, puisque son idh a dépassé les 0.75.

                    • 1 vote
                      enzo 22 février 01:50

                      Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, homme politique né d’une PMA entre le grand capital et les Minotaures de la repentance

                      Lancé sur le marché politique tel un nouveau smartphone, vous êtes, Monsieur Macron, un ignorant butor dont les propos concernant la colonisation sont doublement inadmissibles. 

                      1) En premier lieu parce qu’ils furent tenus à Alger, devant ces rentiers de l’indépendance qui, pour tenter de cacher leurs échecs, leurs rapines et la mise en coupe réglée de leur pays, mettent sans cesse la France en accusation. Certains qui, parmi votre auditoire, applaudirent à vos propos d’homme soumis (cf. Houellebecq), et devant lesquels vous vous comportâtes effectivement en dhimmi, sont en effet ceux qui, le 1er novembre 2016, publièrent un communiqué exigeant que la France : « (…) présente des excuses officielles au peuple algérien pour les crimes commis durant les 132 ans de colonisation et pour les crimes coloniaux perpétrés à l’encontre du peuple algérien afin de rappeler les affres de la répression, de la torture, de l’exil, de l’extermination et de l’aliénation identitaire car l’histoire du colonialisme restera marquée par ses crimes de sang et ses pratiques inhumaines ». Candidat à la présidence de la République française, vous avez donc donné votre caution à de telles exigences autant outrancières qu’insultantes. Ce faisant, vous vous êtes fait le complice des pressions et chantages que l’Algérie exerce à l’encontre de la France afin d’obtenir d’elle une augmentation du nombre des visas ou tel ou tel avantage diplomatique ou financier. En d’autres temps, vous auriez donc pu être poursuivi pour « Atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ». 

                      2) Ensuite parce que vos propos constituent non seulement un recul de l’état des connaissances, mais également le viol de ce consensus historique auquel étaient arrivés les historiens des deux rives de la Méditerranée. Or, par ignorance ou par misérable calcul électoraliste, vous les avez piétinés. Au nom de quelle légitimité scientifique avez-vous d’ailleurs pu oser les tenir ? Avez-vous seulement entendu parler des travaux de Jacques Marseille, de ceux de Daniel Lefeuvre ou encore des miens ? Oser parler de « crime contre l’humanité », maladroitement rectifié en « crime contre l’humain », au sujet de la colonisation revient en réalité à classer cette dernière au niveau des génocides du XXe siècle, ce qui est proprement scandaleux. Sur ce terrain, vous voilà donc encore plus en pointe que Christiane Taubira, ce qui n’est pas peu dire… Pierre Vidal-Naquet, pourtant militant de la décolonisation et « porteur de valises » assumé du FLN écrivait à ce sujet : « Assimiler peu ou prou le système colonial à une anticipation du 3e Reich est une entreprise idéologique frauduleuse, guère moins frelatée que l’identification, à Sétif, (…) de la répression coloniale aux fours crématoires d’Auschwitz et au nazisme (…). Ou alors, si les massacres coloniaux annoncent le nazisme, on ne voit pas pourquoi la répression sanglante de la révolte de Spartacus, ou encore la Saint-Barthélemy, ne l’auraient pas tout autant annoncé… En histoire, il est dangereux de tout mélanger. Un sottisier peut-il tenir lieu d’œuvre de réflexion ? (…) L’air du temps de la dénonciation médiatique (…), le contexte social, économique et politique actuel est encore fécond qui continuera à générer de telles tonitruances idéologiques à vocation surtout médiatique ». J’ajoute électoralistes. Vous devriez pourtant savoir, Monsieur le candidat à la présidence de la République, qu’en créant l’Algérie, la France donna un nom à une ancienne colonie ottomane, traça ses frontières, unifia ses populations, y créa une administration et toutes ses infrastructures. Ce faisant, y aurait-elle commis un « crime contre l’humanité » ou « contre l’humain » ? Les chiffres de l’accroissement de la population ne semblent pas l’indiquer puisqu’en 1830, la population musulmane de l’Algérie n’excédait pas 1 million d’habitants alors qu’en 1962 elle avait bondi à 12 millions. Serait-ce donc en commettant des « crimes contre l’humanité » que la France, ses médecins et ses infirmiers soignèrent et vaccinèrent les populations et firent reculer la mortalité infantile ? Serait-ce parce qu’elle commettait des « crimes contre l’humain » que chaque année, à partir du lendemain du second conflit mondial, 250 000 naissances étaient comptabilisées en Algérie, soit un accroissement de 2,5 à 3% de la population, d’où un doublement tous les 25 ans ? A ce propos, relisons René Sédillot : « La colonisation française a poussé l’ingénuité – ou la maladresse – jusqu’à favoriser de son mieux les naissances : non seulement par le jeu des allocations familiales, mais aussi par la création d’établissements hospitaliers destinés à combattre la stérilité des femmes. Ainsi, les musulmanes, lorsqu’elles redoutaient d’être répudiées par leurs maris, faute de leur avoir donné des enfants, trouvaient en des centres d’accueil dotés des moyens les plus modernes tout le secours nécessaire pour accéder à la dignité maternelle. (…)(L’histoire n’a pas de sens, Paris, 1965, page 71). Enfin, puisque vos propos indécents tenus à Alger obligent à faire des bilans comptables, voici, Monsieur le candidat à la présidence de la République, celui qui peut être fait au sujet de l’Algérie française : en 132 années de présence, la France créa l’Algérie, l’unifia, draina ses marécages, bonifia ses terres, équipa le pays, soigna et multiplia ses populations, lui offrit un Sahara qu’elle n’avait jamais possédé après y avoir découvert et mis en exploitation les sources d’énergie qui font aujourd’hui sa richesse. Comme je ne cesse de l’écrire depuis des années, en donnant l’indépendance à l’Algérie, la France y laissa 70.000 km de routes, 4300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels qui étaient propriété de l’Etat français ; 31 centrales hydroélectriques ou thermiques ; une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités. Dès l’année 1848, et alors que la conquête de l’Algérie était loin d’être achevée, 16 000 enfants en majorité musulmans étaient scolarisés. En 1937 ils étaient 104 748, en 1952 400 000 et en 1960 800 000 avec presque 17 000 classes, soit autant d’instituteurs dont les 2/3 étaient Français (Pierre Goinard, Algérie : l’œuvre française. Paris, 1986). En 1962, il y avait en Algérie, un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants. Tous ces équipements, toutes ces infrastructures, tous ces établissements ainsi que les personnels qui les faisaient fonctionner avaient été payés par la France et avec l’argent des Français. Monsieur le candidat à la présidence de la République, je vous poste ce jour en RAR mon dernier livre « Algérie, l’histoire à l’endroit »[1], afin que vous puissiez mesurer l’abîme séparant la réalité historique de vos inacceptables propos. 

                      Bernard Lugan 

                      [1] Ce livre est uniquement disponible via l’Afrique Réelle. Pour le commander : http://bernardlugan.blogspot.fr/2017/02/nouveau-livre-de-bernard-lugan-algerie.html

                      

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON







Palmarès