Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La gestation pour autrui : quid de l’enfant et de la mère porteuse (...)

La gestation pour autrui : quid de l’enfant et de la mère porteuse ?

Bonjour à tous !

 

Comme vous avez vu dans le titre, aujourd’hui je vous casse la tête avec un bon petit sujet éthique des familles comme je les aime :3 Et comme vous le savez, je préfère en parler en vidéo qu'en article car ce n'est pas le genre de sujet pour lequel on a envie de se "prendre la tête" à la débauche du travail... Donc autant rendre la chose plus dynamique ;)

 

Osef les élections américaines et les primaires françaises, le plus important c’est ce qui se passe actuellement avec ce sujet d’actualité ! La GPA (la gestation pour autrui), si seulement c’était aussi simple de répondre par un simple « je suis pour » ou « je suis contre »… et bien non car c’est un sujet beaucoup plus complexe que ça, avec pas mal d’enjeu derrière ;)

 

Pour le moment la GPA est illégale en France mais est-ce que cela sera toujours le cas dans les années à venir ? Doit-on accepter une GPA éthique ? Si oui, quelles seront les dérives ? Est-ce qu'un jour l'enfant sera un simple objet de marchandisation désiré par des parents riches en manque d'amour ? Est-ce que les femmes pauvres seront condamnées à louer leur utérus pour pouvoir subvenir à leur besoin, comme cela se fait actuellement en Inde ? Voici quelques questions à se poser avant de trancher le pour ou le contre.

 

 

N'oubliez pas d'aller de regarder dans la barre d'informations de la vidéo (sur Youtube) pour pouvoir consulter mes sources !

 

Tags : Société Ethique GPA



Réagissez à l'article

15 réactions à cet article


  • 1 vote
    michel-charles michel-charles 25 novembre 12:20
    Location de ventre pour accouchement.. ?
    Et l’adoption..ça sert à quoi...

    • 2 votes
      Zatara Zatara 25 novembre 12:22

      @michel-charles
      ça sert aux couples qui ne voient leur bagage génétique que comme secondaire au regard d’un enfant sans parents déjà né....


    • 2 votes
      baleti 26 novembre 08:04

      @michel-charles

      il y a quasiment plus d’enfant a l’adoption "sur le marché"si tu considère que la majorité des parents, veulent des bébés

      si un des parents, a des problème médical, pourquoi pas.Si la société moderne a accepter que des "pauvre femme", louent leur sex pour subvenir a leur besoin, pourquoi pas leur ventre.

      le sujet est plus complexe et souvent moins morale, pour les parent qu’il ne veulent pas, les problèmes de la grossesse .


    • 1 vote
      Zatara Zatara 26 novembre 08:40

      @baleti
      P. Bergé sort de ce corps et prends tes médocs.


    • vote
      Soi même 25 novembre 12:26

      Je veux un bébé mais à quel prix ?
      Il est évident que cette question doit être posé en son âme et conscience.
      Et pourtant cela nous es de moins en moins autoriser, car cela est devenue un enjeux politique, et que tous candidats à la Présidentiel si il veut être élue va plus où moins prendre une posture favorable à levé se tabou.

      Pour ceux qui non pas de véritable questionnement sur le sujet le biologiste Jacques Testart après avoir été un fervent de l’aide médicale assister à la procréation a une réflexion très éclairant sur ce sujet.
       Je vous invitez à consulté ses réflexions.


      • 2 votes
        wendigo wendigo 25 novembre 12:51

         Ago s’est trouvé un nouveau "file rouge" dirait on et ce dans tous les sens du terme ..... smiley


        • 2 votes
          Zatara Zatara 25 novembre 12:52

           Au début, quel est le rapport avec le morbide ? c’est une question de marchandisation de l’être humain, pas de meurtre....
          - bien vu le degré d’accessibilité entre adoption et GPA.... une des clés du marché et on a tout intérêt à rendre difficile l’adoption
          - le tourisme médical existe de facto, que la GPA soit autorisé ou pas en France, c’est le marché qui dicte là ou il n’y a aucune loi claire et complète sur le sujet...
          - "même moi qui suis c..." vous n’avez pas à vous flageller en publique de la sorte, c’est un manque de respect, un peu de discipline, bord....
          - le droit à la carte en choisissant un pays, c’est aussi cela la mondialisation...
          - A propos du couple qui "commande" son mack foetus en Thaïlande et dont la mère porteuse va mack drivé des jumeaux dont l’un est trisomique...le couple viendra cherché uniquement le bien portant et foutra le camp dans son pays d’origine, l’Australie... Vous précisé, à ce moment là, d’une manière trèèèèèès maladroite : "mes propos vont être choquant mais c’est pour illustré mon exemple"...j’ai eu du mal à ne pas m’énerver franchement sur le coup jusqu’à comprendre que vous vouliez dire en réalité "je vais me faire l’avocat du diable". Soyez précis dans le choix de vos expressions et de vos mots, sur un sujet aussi sensible, ça peut vite dépasser votre pensée....
          cet exemple est d’ailleurs l’exemple parfait sur la traducton des dérives d’ors et déjà en cours sur la marchandisation de la vie humaine. A ce titre je vous renvoi à cette vidéo : http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/marchandiser-la-vie-humaine-52389


          • 1 vote
            howakhan howakhan 25 novembre 17:29

             


            • 2 votes
              mmbbb 25 novembre 20:57

              on nous constipe les boyaux de la tete avec le devoir de memoire Ce couple ayant refuse cet enfant ont simplement pratique l ’eugénisme. La cet enfant a ete refuse puisque le produit fini ne correspondait pas a l ’attente des parents.Ce sont des cadres, seul le resulat compte pas le sentiment. Ce mioche l’ a échappé belle, en d ’autre temps il aurait ete piqué. Quant a la GPA, belle avancée sociétale, la femme est ramenée a la condition bovine, pratique usitée depuis longtemps. dans le monde agricole industriel. Si les cathos integristes avaient ete pour de telles pratiques, la gauche et les assoss se seraient dresses comme un seul homme en criant au fascisme. 


              • vote
                Ouam 26 novembre 00:03

                Arrchhh... l’eugénisme le reve ultime du petit moustachu...

                On y arrive...

                "L’eugénisme est une des bases d’une politique eugéniste officielle de l’Allemagne nazie dès 1933"

                 

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Eugénisme_sous_le_régime_nazi

                 

                Seuls des esprits extrèmement dérangés peuvent cautionner l’eugénisme et les mères porteuses, et cl’idéologie d’ultra droite qui va forcément avec cad :

                Jusqu’a désormais faire de l’esclavage humain avec les meres porteuses  (*1) 

                 

                (*1) Hitler a été largement dépassé par ses diciples....


                • 1 vote
                  Le Zouav 28 novembre 11:22

                  @Ouam

                  Ouai, le "rêve ultime du petit moustachu", d’autre l’avait fait avant, et Adolf n’a pas sorti ça tout seul de son chapeau.
                   

                  Rockefeller et Harriman ont en 1902 fais don de plusieurs millions au Cold Spring Harbor Laboratory. Laboratoire qui sera en charge pendant 30 ans du Eugenics Record Office, qui amènera la stérilisation forcé de nombreux américains, jugé "socialement inadéquat".

                  JD, par sa fondation, financera également la Société Eugénique Francaise et la société Kaiser-Wilhelm (parmi les sommités qui la dirigeront, citons Joseph Mengele et Otmar Verschuer).
                   

                  L’eugénisme n’est pas née avec Hitler, et tout ce qui fût mis en place en Allemagne nazi n’est que le prolongement des initiatives américaines (en matière d’eugénisme, de" pureté de la race")


                • 3 votes
                  WakeUp 26 novembre 03:17

                  Ils se trouve un tas de gens pour nous expliquer que la génétique n’est rien, que l’ADN n’est que le plan d’une coquille vide, que le genre, l’intelligence, le caractère ne sont dus qu’aux facteurs environnementaux, et que le sexe, l’apparence, la couleur de peau sont totalement secondaires. Que l’instinct n’existe plus chez l’homme.

                  => Mais voilà, à l’heure d’avoir un enfant, l’instinct de transmission du patrimoine génétique refait surface... et finalement les bobos ont peur de s’être plantés et rechignent à adopter un enfant de pauvre, un enfant du tiers-monde. Finalement le petit noir s’apprécie mieux dans une tasse que dans un couffin.
                  "Faite ce que je dis, pas ce que je fais".
                  Et ils finiront par mettre cet enfant dans une école privée, où de tricher avec la carte scolaire si jamais l’école de quartier n’est pas peuplées comme il se doit.

                  • 1 vote
                    Ouam 26 novembre 20:44

                    @WakeUp
                    Je plussoie tes propos.

                    On en est arrivé au summum de l’ignoble, l’enfant (*) en pack bonux, qui regne sur le trone de l’hyperconsommation à outrance, ces gens sonts à gerber.

                     

                    (*) Oui parce que ces cons confondent un enfant, qui n’est en fait qu’un futur etre humain, avec sa culture, son passé, son libre arbitre, etc...avec un jouet pour gosses de riches ou ils projeteronts leurs fantasmes et tares de grands malades.


                  • 2 votes
                    WakeUp 26 novembre 20:58

                    @Ouam
                    Effectivement.

                    Et en conséquence je ne serai pas étonné qu’un jour vienne un droit à l’abandon. Le droit pour les parents d’abandonner un enfant/un produit qui ne leur convient plus, de l’échanger, ou d’en obtenir remboursement (garantie de 3 ans ?).

                    Cela parait débile comme propos aujourd’hui, mais quand on se rendra compte (ou plutôt qu’on redécouvrira) qu’une partie de la personnalité se construit dans le ventre de la mère (premier lien maternelle notamment), les acheteurs exigeront le droit de se faire rembourser une marchandise qui ne réagit pas comme prévu (retard mental, QI plus bas que prévu, met les doigts dans son nez, vote Trump, etc.).

                    Nous filons tout droit vers la société eugéniste la plus égoïste jamais imaginée (même "Bienvenue à Gatacca" est plus soft que ce futur proche).

                    La marchandisation s’étendra ainsi sur chacun des actes de notre vie, de la naissance jusqu’à la mort. Chaque instant sera l’objet d’un profit. Le portefeuille seul décidant de notre avenir.

                    Et tout cela au nom de la liberté et des droits de l’homme.


                  • 1 vote
                    Zatara Zatara 26 novembre 21:13

                    @WakeUp
                    je ne serai pas étonné qu’un jour vienne un droit à l’abandon. Le droit pour les parents d’abandonner un enfant/un produit qui ne leur convient plus, de l’échanger, ou d’en obtenir remboursement (garantie de 3 ans ?).

                    Cela parait débile comme propos aujourd’hui

                    C’est déjà le cas mais avec des enfants adopté (non issu d’une GPA) aux états unis. Il y a eu des articles sur des enfants mis en vente sur des plateforme style i-bèh et de ce que je me rappel, ils ont le droit puisqu’ils sont les parents légitimes jusqu’à signature d’une nouvelle adoption...C’était le fait d’afficher un prix qui était litigieux..

                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès