Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La naine blanche : une jolie vidéo poétique du destin de notre Soleil ou (...)

La naine blanche : une jolie vidéo poétique du destin de notre Soleil ou comment finissent la majorité des étoiles

 

Cette vidéo est une courte séquence d'un documentaire sur l'astrophysique portant sur la fin d'une étoile en naine blanche.

 

Qu'est-ce qu'une naine blanche ?

Une naine blanche est un objet céleste de forte densité, issu de l'évolution d'une étoile de masse modérée (de 8 à 10 masses solaires au maximum) après la phase où se produisent des réactions thermonucléaires. Cet objet a alors une taille très petite comparativement à une étoile, et conserve longtemps une température de surface élevée, d'où son nom de « naine blanche ».

 

Une naine blanche possède typiquement une masse inférieure quoique comparable à celle du Soleil pour un volume similaire à celui de la Terre. Sa densité est ainsi de l’ordre d’une tonne par centimètre cube, plusieurs dizaines de milliers de fois plus élevée que celle des matériaux observés sur Terre. Sa température de surface, qui peut dépasser au départ 100 000 kelvins, provient de la chaleur emmagasinée par son étoile parente, chaleur dont le transfert thermique est très lent du fait de la faible surface de l'astre. C'est aussi du fait de cette faible surface que, malgré sa température élevée, la luminosité d'une naine blanche reste limitée à une valeur de l’ordre d’un millième de luminosité solaire, et décroît au cours du temps.

Début 2009, le projet Research Consortium on Nearby Stars dénombre huit naines blanches dans les cent systèmes stellaires les plus proches du système solaire, mais étant donné la rareté des étoiles de grande masse, elles représentent le destin de 96 % des étoiles de notre galaxie.

 

Du fait de l'évolution de leur étoile parente (dictée par sa masse), les naines blanches existant aujourd'hui sont habituellement composées de carbone et d'oxygène. Quand l'étoile parente est suffisamment massive (probablement entre 8 et 10 masses solaires), il est possible qu'elle donne naissance à une naine blanche sans carbone, mais comprenant du néon et du magnésium en plus de l'oxygène. Il est également possible qu'une naine blanche soit principalement composée d'hélium, si son étoile parente a été sujette à un transfert de matière dans un système binaire. Dans chacun de ces cas, la naine blanche correspond au cœur mis à nu de l'étoile parente, alors que les couches externes de celle-ci ont été expulsées et ont formé une nébuleuse planétaire. Il n'existe pas de naines blanches issues d'étoiles de moins d'une demi-masse solaire, car la durée de vie de celles-ci est supérieure à l'âge de l'univers. Ces étoiles-là évolueront selon toute vraisemblance en des naines blanches composées d'hélium.

 

La structure interne d'une naine blanche est déterminée par l'équilibre entre la gravité et les forces de pression, ici produite par un phénomène de mécanique quantique appelé pression de dégénérescence. Les calculs indiquent que cet équilibre ne peut subsister pour des astres de plus de 1,4 masse solaire (Mʘ). Il s'agit donc de la masse maximale que peut posséder une naine blanche lors de sa formation ou de son évolution. C'est cette masse maximale qui fixe la masse maximale initiale de 8 masses solaires que peut avoir une étoile pour que celle-ci évolue en naine blanche, la différence entre ces deux valeurs correspondant aux pertes de masse subies par l'étoile lors de son évolution. Une naine blanche isolée est un objet d'une très grande stabilité, qui va simplement se refroidir au cours du temps pour, à très long terme, devenir une naine noire. Si par contre une naine blanche possède un compagnon stellaire, elle pourra éventuellement interagir avec ce compagnon, formant ainsi une variable cataclysmique. Elle se manifestera sous différentes formes suivant le processus d'interaction : nova classique, source super molle, nova naine, polaire ou polaire intermédiaire. Ces interactions tendent à faire augmenter la masse de la naine blanche par accrétion. Dans l'éventualité où celle-ci atteint la masse critique de 1,4 Mʘ (par accrétion voire par collision avec une autre naine blanche), elle achèvera sa vie de façon paroxystique en une gigantesque explosion thermonucléaire appelée supernova de type Ia.

 

Source : Wikipédia ().

 


L'âge de notre Soleil dans son cycle de vie.

 

Une courte séquence très réussie, vraiment jolie et didactique. Nous sommes les enfants des étoiles...

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "naine" et "blanche", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " étoile", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Soleil", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " géante" et "rouge", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " supernova", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " pulsar", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " trou" et "noir", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " voie" et "lactée", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " galaxie", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " galactique", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " astro", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " masse", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " gaz", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " gravit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " destin", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " jolie", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " poét", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Science & Technologie", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8339.

 

 

Tags : Astronomie Etonnant Science et techno



Réagissez à l'article

56 réactions à cet article


  • 4 votes
    medialter medialter 5 avril 11:19

    "Nous sommes les enfants des étoiles..."
    *
     smiley smiley smiley L’art d’élever la déchéance généralisée à un style. T’en fais un sacré, d’enfant d’étoiles, Blueman, tu serais pas du genre ultra-mégalo ?


    • 2 votes
      jean mouche jean mouche 6 avril 00:22

      @medialter

       Enfant d’étoile ou enfant d’étoilette, je vous rappelle que l’on parle de naines blanches.

      Je ne me sens pas concerné ma mère mesure 1.70m.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 avril 00:33

      @jean mouche

      Je ne connais pas d’enfant des toilettes, mais voilà une naine blanche.


    • 1 vote
      jean mouche jean mouche 6 avril 00:44

      @Qaspard Delanuit

       Salut, j’ai surpris une de vos réponses sur le fil d’Einstein.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Jean Keim
      "Quand le jour sera venu où une majorité de femmes et d’hommes au fond de leur cœur répondront à cette question, toutes les idéologies feront définitivement flop."


      Cela ne se produira pas car dès qu’un être atteint le niveau de conscience que vous décrivez, il quitte tout simplement la catégorie des êtres qui s’incarnent dans notre dimension (la dimension humaine). C’est un peu comme si vous disiez "quand tous les enfants de l’école maternelle sauront lire, il n’y aura plus besoin d’école maternelle".

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      Qu’est ce qui vous fait dire ça ? (hormis les thèses spirituelles gnostiques et leur prolongement dans le catharisme).

      Merci d’avance.


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 avril 11:01

      @jean mouche
      Ce qui me fait dire cela est la perception que la condition humaine est un état transitoire de la conscience. C’est un des aspects du "samsara" ou du "purgatoire" dans lequel nous expérimentons TOUS SANS EXCEPTION la déception, la vieillesse, la maladie, le conflit, la souffrance et la mort. Il en sera toujours ainsi, quels que soient les aménagements des détails : nous supprimons des maladies, d’autres apparaissent ; nous créons des machines pour moins travailler et d’autres obligations de travailler surgissent, etc. Si un être émerge de la masse humaine pour nous montrer notre stupidité, nous le mettons à mort. La condition humaine n’est donc pas à transformer, c’est notre conscience qu’il faut transformer. Et lorsque notre conscience se transforme, nous n’appartenons plus à cette condition humaine. Certes, on peut jouer sur les mots, pour dire qu’on est alors "un autre homme", le "stade suivant après l’humanité", un "homme plus profondément humain" ou je ne sais quoi. Cela ne change rien au fait qu’on n’appartient plus à la masse humaine. La "masse humaine", elle, ne changera jamais. On ne peut pas la sauver, il n’y a rien à sauver en elle, il faut seulement s’en extraire comme on sort d’une boue (on ne lave pas une boue, on se lave de la boue). 


    • vote
      jean mouche jean mouche 7 avril 00:12

      @Qaspard Delanuit

      Et lorsque notre conscience se transforme, nous n’appartenons plus à cette condition humaine.

       Pas d’accord avec vous, malgré tout ce que l’on peut réussir à transcender ou dépasser dans notre existence on reste un homme, le reste n’est que vanité. Atteindre le "Nirvana" c’est pipeau et compagnie, juste bon pour vendre des bâtons d’encens fabriqués à base de dérivés du pétrole, alors que le véritable encens peut s’acheter pour une bouchée de pain dans la corne de l’Afrique, ou très cher chez les vendeurs de bondieuseries. 

      Cela ne change rien au fait qu’on n’appartient plus à la masse humaine. La "masse humaine", elle, ne changera jamais. On ne peut pas la sauver,

      Je ne suis pas d’accord, on peut soi même construire quelque chose matériellement et qui a un sens spirituel plus ou moins élevé, c’est moins spectaculaire que d’atteindre l’illumination en méditant des années sous un figuier sacré, mais au moins ça existe, et le résultat n’est jamais total, ni parfait, mais on peut toujours faire quelque chose avec ses mains, ses tripes et sa tête.

      Certes il faut "renier" les principes purs de départ, mais cela fait parti du chemin.

      Pour faire une succulente liqueur de fruits, il faut de l’alcool pur ( incolore à 40°,60°, voir 90°), mais il faut surtout des fruits ( si possibles bien mûrs, pourris, déjà liquoreux). Un macération, ou autres transformation alchimique, et caetera...

      C’est à dire un long chemin, avec de la pureté et de l’impureté.

      Boire juste de l’alcool pur c’est infect.

      il faut seulement s’en extraire comme on sort d’une boue (on ne lave pas une boue, on se lave de la boue).

       Vous m’avez donné de la boue, j’en ai fait de l’or, dixit Baudelaire.

       Et je crois que pourtant si, on lave cette boue, ou bien on lave ses propres yeux pour voir l’or et les diamants contenus dans cette boue. Comme dans une moindre mesure quand on vient sur ce site qu’est agoravox télé, on s’enfonce de plusieurs mètres dans une boue noirâtre aux relents d’excréments pour espérer repêcher une perle, une pépite d’or, ou un diamant. Quand on ne trouve rien, on trolle les autres chasseurs de perles !

       Donc ce que je pense, c’est qu’il faut montrer l’exemple par des actes modestes ou non, et surtout de ne pas se ligoter le ciboulot avec des théories intellectuelles qui ne sont que des colliers et des laisses pour que la populace reste bien sage dans son coucouche-panier.

       Car pousser votre pensée à l’extrême, on arrête de se torcher par peur de l’impure matière fécale et on reste la merde au cul jusqu’à ce qu’une maladie vienne faire son travail régulateur en vous punissant par là où vous avez péché.

      Poussé ma pensée à l’extrême on meurt encore plus vite d’une hémorragie après s’être désanussé au couteau électrique.

       Le but est un juste équilibre, juste accepter sereinement d’aller chier une ou deux fois par jour.

       Hypothèse : Et si en transcendant sa condition on ne s’incarnait pas dans une nouvelle existence encore plus périlleuse afin de prouver sa valeur ?


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 avril 00:23

      @jean mouche
      "malgré tout ce que l’on peut réussir à transcender ou dépasser dans notre existence on reste un homme"

       

      Ah oui ? Je suppose qu’une telle affirmation repose sur une expérience ultime du dépassement humain. Vous avez donc réussi personnellement à dépasser tout ce qu’un être humain a jamais pu dépasser dans toute l’histoire humaine et ne dépassera jamais après vous, pour pouvoir dire cela ? Je ne peux que m’incliner, si c’est le cas.  smiley


    • vote
      jean mouche jean mouche 7 avril 00:46

      @Qaspard Delanuit

      Pas tout à fait... Mais j’y suis presque  smiley

      En fait c’est surtout le caractère éphémère de l’existence qui me fait professer de telles idées, la mort arrivera si vite.

      Que faire d’utile pendant le compte à rebours incertain mais inéluctable ?

       Me pignoler en relisant le Siddartha d’Herman Hesse ou ce genre de trucs très profonds qui peuvent nous ouvrir à une conscience élargie et vertigineuse, ou construire quelque chose à laisser à mes gosses, quitte à faire d’eux de sales petits parvenus.

      J’ai pas fait le grand tour, je le confesse, mais eu égard au sablier qui se rit de moi, je crois que je vais me contenter du petit tour, pour me rire de lui.

      Dites moi au moins ce que vous pensez de l’hypothèse qui conclut mon dernier message.

       Ne vous inclinez pas je vous en prie, toutefois, enlever cette cagoule quand vous vous adressez à moi serait fort urbain de vôtre part.


    • vote
      jean mouche jean mouche 7 avril 00:48

      @jean mouche

      C’est raccord avec le fil en plus.

      https://www.youtube.com/watch?v=VEJ8lpCQbyw


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 avril 01:27

      @jean mouche
      "Dites moi au moins ce que vous pensez de l’hypothèse qui conclut mon dernier message."


      Heu... Elle est formulée bizarrement avec une négation en trop, non ? 


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 avril 01:28

      En fait, vous n’avez pas compris ce que je disais.  smiley


    • vote
      medialter medialter 7 avril 06:37

      @Qaspard Delanuit
      Je suis assez stupéfait de lire cette conception somme toute assez proche de la mienne, à quelques détails près. Pourquoi stupéfait ? Parce qu’il me semble y déceler des contradictions au regard de tes anciens discours, mais j’imagine que ce ne sont là que des contradictions apparentes, à moins que ta réflexion profonde aies changé depuis quelques mois, ce qui est une possibilité que je n’exclus pas, décelant une pointe de résignation (au sens du tonal) dans tes termes :

      *

      "La "masse humaine", elle, ne changera jamais. On ne peut pas la sauver, il n’y a rien à sauver en elle, il faut seulement s’en extraire comme on sort d’une boue"

      *

      Complètement d’accord là-dessus, mais alors pourquoi cette volonté, encore récente chez toi, de vouloir procéder à une éducation populaire, à la Chouard, alors que selon ton discours, elle devrait être vaine ? Et à supposer qu’elle ne le soit pas, à supposer que la pensée des masses soit perfectible (ce que je ne pense pas), pourquoi s’y investir, en raison de la métamorphose du boulet vers un autre boulet (ce sur quoi je suis d’accord), que tu décris assez bien dans la formule : "nous supprimons des maladies, d’autres apparaissent ; nous créons des machines pour moins travailler et d’autres obligations de travailler surgissent, etc"  ?


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 avril 07:53

      @medialter

      En fait, la condition humaine est une salle de musculation. Ce qu’on y fait n’a aucune importance par rapport à l’instrument (on ne peut pas avancer avec vélo d’appartement, même en pédalant très vite  smiley), mais c’est utile en soi, pour l’entraînement cardiaque, le souffle, le renforcement des muscles et même l’endurance psychologique, la capacité de maintenir un effort, de résister à la douleur, etc. L’existence humaine est un exercice. Cela n’a pas de sens de vouloir "sauver" la salle d’entrainement (c’est même idiot). Mais bien faire l’exercice et en apprendre quelque chose (surtout si on le "rate") est intéressant. C’est pourquoi il faut faire tout ce qu’on fait le mieux possible, tout en sachant évidemment que cela n’a aucune importance. Dans un rêve, dans une prison ou juste au moment de la mort, on peut toujours faire le mieux possible. Le film "Un Jour sans fin" illustre bien ça.


    • vote
      medialter medialter 7 avril 19:49

      @Qaspard Delanuit
      Effectivement, ce n’est plus le discours exubérant du QD de l’année dernière, j’opterais pour un évènement important et difficile dans sa vie qui a remis les pendules à l’heure, et finalement prendre conscience qu’il n’y aura jamais de grand soir. C’est assez proche de ma philosophie, si ce n’est que l’exercice et l’endurance vise à structurer le tonal, et que le "jour sans fin" permet un point d’ancrage dans le nagual. Mais personnellement je préfère la méthode de la rupture violente avec la salle d’entraînement (pour une autre salle), le basculement dans le Nagual étant plus rapide et presque garanti. En clair, je préfère la voie sèche.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 avril 21:03

      @medialter
      "j’opterais pour un évènement important et difficile dans sa vie qui a remis les pendules à l’heure, et finalement prendre conscience qu’il n’y aura jamais de grand soir."


      Non, aucun événement particulier dernièrement. Je n’ai de toutes façons jamais été abusé par le thème politique du grand soir ou des lendemains qui chantent.  smiley


    • vote
      Estelle Estelle 14 avril 13:59

      @Qaspard Delanuit
      Vous m’avez bien fait rire !


    • vote
      gaijin gaijin 7 avril 10:27

      @ jean mouche , médialter & quaspard
      " La "masse humaine", elle, ne changera jamais. On ne peut pas la sauver, il n’y a rien à sauver en elle, il faut seulement s’en extraire comme on sort d’une boue (on ne lave pas une boue, on se lave de la boue). "
      oui en effet une autre façon d’en parler étant qu’il est possible de transformer la boue en fleur ....ça ne change pas le schmilblick mais je dirais qu’il y a une masse proto humaine .....l’humain est un potentiel ......potentiel de quoi ? si on fait une ligne entre hannibal lecter et un bouddha ( mettez ce que vous voulez au bouts ) potentiel d’aller dans le sens que l’on veut sur cette ligne (@médialter voire d’en sortir ? n’ayant pas pris ce chemin je n’en parlerais pas )

      " à supposer que la pensée des masses soit perfectible (ce que je ne pense pas), pourquoi s’y investir, "
      par compassion ? pour faciliter le travail de ceux qui vont suivre ......" que celui qui étant passé n’a pas enlevé la pierre du chemin ne blâme pas celui qui trébuche "
      par reconnaissance envers ceux qui nous ont précédé et ont travaillé a faciliter notre passage ?
      parce qu’il n’y a rien d’autre a foutre en attendant d’avoir suffisamment avancé nous mêmes ? ( et que cela peut aussi être un moyen utile )

       Hypothèse : Et si en transcendant sa condition on ne s’incarnait pas dans une nouvelle existence encore plus périlleuse afin de prouver sa valeur ?

      bonne hypothèse rajneesh disait en effet qu’après l’illumination un autre chemin commençait .............dès que j’y suis je vous en parle smiley

      comme dirait macron : en marche smiley l’essentiel étant de savoir vers où on va


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 avril 15:09

        @gaijin
        Je sais bien que la boue est en engrais sur lequel fleurit le lotis et tout ça.  smiley

        Mais ce n’est pas cela dont je parle. La boue n’a pas de connotation morale négative dans mon exemple. La Terre (notre dimension terrestre) est un terrain d’exercice où l’on rencontrera toujours des étudiants de niveau de conscience terrestre. Quand vous avez votre diplôme, vous ne restez pas dans l’école et c’est pourquoi une école aura toujours des étudiants ignorants... puisqu’ils sont là pour apprendre. Vouloir transformer l’école pour en faire un paradis de la connaissance accomplie serait stupide : l’école doit accueillir chaque année de nouveaux ignorants. A supposer que tous les êtres humains actuellement sur terre connaissent une brusque illumination collective (Alléluia  smiley), ils quitteraient tous la Terre telle que nous la connaissons (en fait, ils emporteraient avec eux une nouvelle "Terre" correspondant à leur nouveau niveau de conscience). Mais il resterait, dans cette dimension, la même Terre imparfaite pour un nouvel arrivage de consciences imparfaites bien boueuses. 


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 avril 15:10

        @Qaspard Delanuit
        "la boue est en engrais sur lequel fleurit le lotis"

         smiley Le lotus !! 


      • vote
        gaijin gaijin 7 avril 16:02

        @Qaspard Delanuit
        oui je sais que vous savez .... smiley et je suis d’accord sur le fond mais c’était pour d’éventuels lecteurs ......

        " Quand vous avez votre diplôme, vous ne restez pas dans l’école"

        ben si y a des profs .....même si parfois comme dans notre glorieuse éducation nationnale les profs ne sont pas toujours ce que l’on souhaiterait qu’ils soient


      • vote
        medialter medialter 7 avril 20:13

        @gaijin
        "si on fait une ligne entre hannibal lecter et un bouddha ( mettez ce que vous voulez au bouts ) potentiel d’aller dans le sens que l’on veut sur cette ligne "

        *

        Je pense qu’un Hannibal Lecter a tout autant de chances de parvenir au terme d’un parcours initiatique qu’un Bouddha. Je dirais même que le bouddhiste risque de rencontrer beaucoup plus de difficultés, car s’il reste en lui une once de désir et de passion, il va droit au clash, ce qui n’arriverait pas à un Lecter puisque précisément il les consomme. Il y a 2 manières de gérer le problème : la première, c’est le mot d’Oscar Wilde : "La meilleure manière de se débarrasser d’une pulsion, c’est de l’assouvir". La seconde est de l’écarter par la méditation. Contrairement à l’opinion générale, je pense que c’est la seconde qui est la plus impraticable (suffit de voir la tronche des glandus qui casent cette pratique dans leur vie réglée)

        *

        C’est à mon avis Stanislas de Gaita qui a le mieux résumé ce principe dans "Au seuil du mystère" :

        "Nous touchons d’autre part au malentendu dont nous appréhendions tout à l’heure la production. Fidèle à la terminologie courante des modernes théologiens, nous avons eu le tort de laisser à l’Esprit pur la dénomination d’Ame spirituelle. Ces mots prêtent à confusion avec ceux-ci : Ame passionnelle.
        L’Ame passionnelle est la vraie Médiatrice entre le Corps
        et l’Esprit pur. Elle est l’épouse fidèle ou infidèle de ce der-
        nier, qui lui confère l’immortalité en l’assumant avec lui, ou
        la condamne à noyer sa personnalité dans l’âme universelle
        collective, s’il remonte seul à sa source divine."


      • 3 votes
        gaijin gaijin 8 avril 09:38

        @medialter
        je comprends ce que vous voulez dire mais vous confondez : un psychopathe n’est pas un tantriste brulant ses passions sur une pile cranes ce n’est pas un kshatriya dans la bataille .........

        un psychopathe est un être fragmenté coupé de son esprit ( au sens chinois de shen, l’esprit qui habite dans le coeur et qui relie l’individu au reste du monde via l’émotion ) il est dominé exclusivement par ses pulsions digestives ( dont fait partie la pensée rationnelle )

        "La meilleure manière de se débarrasser d’une pulsion, c’est de l’assouvir"

        l’assouvir mais pas en se vautrant dedans smiley il y a là un piège redoutable : il est question de bruler la pulsion dans l’acte par une prise de conscience totale et transcendante ......pas de jouer avec son machin. ça a été l’erreur de pas mal dans les années 70 ils ont confondu le tantrisme avec de la baise et l’abrutissement des drogues avec l’extase et si certains ont pu effleurer quelque chose un jour ils ont passé le reste de leur vie a hurler de frustration malgré leurs débauches ( j’en ai croisé pas mal de ceux là : des fantômes avides )

        ce n’est pas tant ce qu’on fait qui compte mais les motivations qui nous guident ou si vous préférez par rapport a mon histoire de ligne : ce n’est pas par ou on passe mais vers ou on va .....

        Contrairement à l’opinion générale, je pense que c’est la seconde qui est la plus impraticable (suffit de voir la tronche des glandus qui casent cette pratique dans leur vie réglée)

        c’est tristement vrai le problème étant : pourquoi choisissons nous telle ou telle voie ? il y a bcp d’intellectuels qui font de la méditation dans l’espoir d’apaiser leur pauvre crane ( et nullement de progresser sur une quelconque voie ) alors qu’ils feraient mieux d’aller courir .....il y à ici aussi la même erreur que précédemment ils croient qu’ils vont sortir de la ou il sont en y restant .....la méditation ( surtout le zen ) a été faite pour des samourai et c’est vraiment bien après trois ou 4 heures de pratique intense des arts martiaux de faire une heure de zen ....après 8 heures de boulot sur un pc ça sert a que dalle ............

        mais le psychisme est ainsi fait que l’on choisit toujours le coté vers lequel on penche .....c’est la loi de murphy appliquée a la spiritualité : comme la tartine qui tombe du coté de la confiture on a tendance a choisir la voie qui nous fera le moins avancer ....


      • vote
        medialter medialter 8 avril 20:34

        @gaijin
        "un psychopathe n’est pas un tantriste brulant ses passions sur une pile cranes ce n’est pas un kshatriya dans la bataille ........."

        *

        La pyschopathie n’est rien d’autre qu’un point d’assemblage bloqué à distance de la moyenne de la population d’une société (très) malade. Sans une aide extérieure (pas celle de la société malade qui est une autre anomalie à elle seule, souvent intuitivement perçue comme telle par le concerné), le psychopathe n’a d’autre choix que de consumer la position de son PA pour l’assouplir et le mener ailleurs. S’il n’est pas un kshatriya dans sa position d’origine, il le devient rapidement (la lutte contre soi-même) par nécessité de quitter une modalité intenable. Il est en proie à une pression que ne connaîtra jamais l’individu moyen et rangé, et c’est pour ça que je disais qu’il est très avantagé (initiatiquement parlant). Maintenant il est clair qu’il existe (heureusement) d’autres moyens de générer cette pression, comme par exemple la prise de conscience que la vie est très courte.

        *

        "il y a là un piège redoutable : il est question de bruler la pulsion dans l’acte par une prise de conscience totale et transcendante ......pas de jouer avec son machin"

        *

        Rhooooooooooooo quel esprit mal placé smiley Désir et passion ne veut pas dire copulation. Mr Lecter ne copulait pas, pour reprendre cet exemple. Sinon je ne suis pas d’accord avec le fait que de nombreuses traditions proscrivent l’acte sexuel. Tout dépend de la capacité énergétique de la personne, et surtout de la manière dont est pratiqué l’acte sexuel. Quand les 2 copulateurs sont en phase dans une relation qui sort des niaiseries habituelles, dans une relation "qui chauffe", il n’y a pas déperdition d’énergie, mais échange, ce qui mène à une adjonction d’énergie étrangère fort salutaire.


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 avril 21:14

        @medialter et gaijin, je vous rappelle qu’Hannibal Lecter est un personnage de fiction créé par Thomas Harris (selon une étude que j’ai lue il y a longtemps, les véritables tueurs en série sont loin de ce héros du mal : beaucoup plus frustres et moins raffinés). S’interroger sur l’état spirituel d’un être de fiction improbable est intéressant en termes poétiques mais méthodologiquement contestable sur le plan du savoir.  smiley


      • vote
        gaijin gaijin 8 avril 21:48

        @Qaspard Delanuit
        gaspard oui mais si je voulais être taquin je vous dirais que le bouddha gautama ou le christ sont aussi des fictions smiley

        je ne l’ai pris comme exemple qu’en tant que "symbole du mal " d’habitude je prends le bon docteur mengele mais j’ai voulu changer ....l’essentiel étant que vous aviez compris smiley smiley


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 avril 22:04

        @gaijin
        Ok, je voulais juste dire qu’on ne peut pas prendre un personnage de roman ou de cinéma (surtout complètement atypique) comme base de discussion pour démontrer preuve à l’appui ce qui est possible ou non chez l’être humain. 


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 avril 22:05

        @gaijin
        "si je voulais être taquin je vous dirais que le bouddha gautama ou le christ sont aussi des fictions"


        Je moi-même également une fiction.  smiley


      • 1 vote
        gaijin gaijin 9 avril 11:45

        @medialter
        " La pyschopathie n’est rien d’autre qu’un point d’assemblage bloqué à distance de la moyenne de la population "

        non

        dans la psychopathie, les personnalité multiples, le stress post traumatique il se produit un fractionnement de l’énergie de la personne et un blocage dans cette position .....ce n’est pas un mouvement du point d’assemblage mais une perte de la cohésion énergétique .....c’est la raison pour laquelle il est insisté chez castaneda sur la voie du guérier et le " bon tonal " ( notez au passage qu’ils ne prennent pas n’importe quel touriste mais des personnes ayant des caractéristiques précises ) la voie du guerier permet de renforcer la cohésion et d’éviter que lors du mouvement du PA la personne " parte en vrille " 


      • vote
        gaijin gaijin 9 avril 11:48

        @Qaspard Delanuit
        je suis une légende :

        https://www.youtube.com/watch?v=TXWhBaR8ktg

         smiley


      • vote
        jean mouche jean mouche 10 avril 00:03

        @gaijin


        " à supposer que la pensée des masses soit perfectible (ce que je ne pense pas), pourquoi s’y investir, "

        par compassion ? pour faciliter le travail de ceux qui vont suivre ......" que celui qui étant passé n’a pas enlevé la pierre du chemin ne blâme pas celui qui trébuche "
        par reconnaissance envers ceux qui nous ont précédé et ont travaillé a faciliter notre passage ?
        parce qu’il n’y a rien d’autre a foutre en attendant d’avoir suffisamment avancé nous mêmes ? ( et que cela peut aussi être un moyen utile )

        Merci Gaijin, c’est ce que je pense itou.

        J’ajouterais, améliorer le matériel* pour permettre à ses enfants ou autres suivants d’avoir les conditions nécessaire à une réflexion et pourquoi pas se lancer dans le chemin de la quête d’illumination/branlette de cerveau.

        * C’est vain et vaniteux je vous l’accorde, mais cela s’apprécie dans les faits.

        Par exemple chez les agriculteurs d’une petite commune rurale on retrouve presque toujours le "gros" ( gros hectares, gros tracteurs, gros endettement, gros saccage de l’environnement,...) et le "petit"( petites surfaces, bosquets, haies, écosystèmes mieux préservés, sens très approximatif de la comptabilité analytique, qui se voit comme paysan et qui mange sa production. C’est le même qui prête un champ pour faire des petites fêtes l’été à la conf, à des anars,...)

        C’est dans ce genre de petites fêtes que les jeunes gens peuvent discuter et refaire le monde autour d’une bonne bière, et pourquoi pas aussi rouler dans la paille avec une sublime inconnue.

         Pour moi, le "petit" qui accepte de vendre une partie de son âme et qui roule (à 30 à l’heure) pour le système, vaut autant sinon plus que l’éveillé (surtout si ce dernier vit grassement des offrandes).

        Car sans ce "petit" je ne vois pas les conditions matérielles propices à l’éveil de quiconque, mais uniquement "l’enfer technocratique, pollué et hanté de zombis" que l’on décrit si souvent sur ce site.


      • vote
        gaijin gaijin 10 avril 19:10

        @jean mouche
        ne vous y trompez pas ce n’est parce que je parle de la masse que je nourrit le moindre sentiment de supériorité envers les " petits ". en inde ou ailleurs tous les jours des illettrés atteignent l’éveil , j’ai eut un aieul paysan auvergnat et également mystique ....j’ai plus de choses a redire a ceux qui "savent" et qui malgré leurs belles idées de fraternité gravées sur le fronton des mairies nourrissent un véritable mépris pour les ceux qui travaillent avec leurs mains .....la voie ça ne se pratique pas que dans les monastères ( voire principalement pas ) mais partout dans la vie .....
        il y a 700 ans un maitre zen rejetait le poste d’abbé du plus grand monastère du japon en disant : " dans la vie quotidienne d’aujourd’hui qui sait que la voie s’y trouve ? "
        pour ma part je ne vis pas hors sol et la voie je l’ai pratiquée derrière les fourneaux des cuisines et a l’usine " en bas " aujourd’hui je peux vivre de ma pratique et c’est un grand luxe mais il m’a demandé des décennies de travail .....


      • vote
        jean mouche jean mouche 10 avril 22:39

        @gaijin

        Je ne m’y trompe pas, je suis d’accord avec les idées que vous avez soulevé sur ce fil. Je tentais juste d’apporter de l’eau au moulin, en illustrant avec des cas du réèl.

        C’est quoi votre pratique si c’est pas indiscret, même si je subodore qu’il s’agit toujours de fourneaux ?


      • vote
        gaijin gaijin 11 avril 15:26

        @jean mouche
        en quelque sorte mais sur un autre plan : gaijin est actuellement professeur de qicong et praticien en médecine chinoise


      • vote
        jean mouche jean mouche 11 avril 23:18

        @gaijin

         ça m’apprendra à jouer les auspices du dimanche.

        Pendant que je vous tiens, j’avais une question à propos d’exercices respiratoires.

        Dans mon enfance j’ai eu la chance d’apprendre un instrument à vent : le cor d’harmonie. Mon maître était un homme extraordinaire qui me fit travailler bon nombre d’exercices respiratoires. L’un de ces exercices consistait à expulser tout son air, et encore, et encore,..., au maximum de ses possibilités.

         J’ai fait plus tard le parallèle avec la lecture du Grand Albert, où l’un des chapitres évoquait l’idée suivante : Ce qui nous fait vivre (l’oxygène) est également ce qui nous fait mourir à petit feu ( l’oxydation qui ronge les métaux impurs, ou encore transforme leur apparence en surface, cela ne vaut pas que pour les métaux mais toutes sortes de matériaux, et en définitive les atomes dont nous sommes composés).

        D’où l’idée qui m’est venue à l’esprit, en expulsant tout son air*, et même plus, on expulse une "lie" d’air vicié, d’oxygène oxydant et autres particules néfastes.

        D’où ma question : Cela existe t’il comme exercice codifié à votre connaissance ?

        * Cette technique m’a aussi je crois évité la casse en amont de test d’alcoolémie, à moins que ce ne soit juste mon foie d’hybride normand/polonais


      • vote
        gaijin gaijin 12 avril 08:45

        @jean mouche
        oui ça existe sous différentes formes mais la respiration est un des domaines les plus explorés dites vous que tout absolument tout a été exploré et utilisé .....

        les formes sous lesquelles je le connais

        vider complètement en se repliant sur soi pour aider a vider tenir a vide laisser le " rebond de l’inspir se produire naturellement ( comme quelqu’un en train de se noyer )

        en chantant le " om " tenir le plus longtemps possible jusqu’a vider totalement ( inspir idem )

        en qi cong une version consiste a tout vider mais par parties en utilisant des pressions de la main zone par zone pour comprimer la cage thoracique

        en marchant on peut rythmer la respiration par ex inspir sur 4 pas expir sur 4 pas ou plus .......

        il en existe surement d’autres ..... smiley


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 avril 09:32

        @jean mouche
        "D’où l’idée qui m’est venue à l’esprit, en expulsant tout son air*, et même plus, on expulse une "lie" d’air vicié, d’oxygène oxydant et autres particules néfastes."

         

        Heu... Ce qu’on expire, c’est du dioxyde de carbone dont l’organisme ne peut rien faire. L’oxygène on le garde pour maintenir en vie nos cellules car c’est leur source d’énergie. Certes, quand tout l’oxygène ne peut pas être utilisé, il se transforme en "radicaux libres". Or, les radicaux libres, par une série de réactions en chaîne, finissent par provoquer le phénomène de l’oxydation cellulaire, responsable du vieillissement. 


      • vote
        jean mouche jean mouche 12 avril 19:09

        @Qaspard Delanuit

        je parlais de tout l’air au maximum des possibilités d’expiration jusqu’au "blocage" de tous les muscles thoraciques, abdominaux, jusqu’aux sphincters et encore un mini souffle en plus lors du déblocage avant la ré-inspiration ( à cet instant ça comprime le crâne également et on raconte que certain se conchient à l’occasion), il me semble évident que cette expiration contient des résidus d’oxygène. Après je ne dispose pas d’un laboratoire pour vérifier l’expérience.

        Tentez donc le coup en prévoyant un slip de rechange !

        Merci pour la suite de l’explication, les radicaux libres et tout.


      • vote
        jean mouche jean mouche 12 avril 21:40

        @gaijin

        Je ne dis jamais que tout a été exploré.

        Merci pour votre réponse, je vais tenter d’essayer les variantes surtout celle en marchant, je pense que cela va m’aider dans les moments pénibles.


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 avril 21:48

        @jean mouche
        "je parlais de tout l’air au maximum des possibilités d’expiration"


        Oui, ça, j’avais bien compris, c’est une technique de yoga de la respiration très classique. 


      • vote
        jean mouche jean mouche 12 avril 23:11

        @Qaspard Delanuit

        C’est ce que je me disais,mais je ne fais pas de yoga car en ce moment j’ai un problème de chaussettes.

      

      Ajouter une réaction


        Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

        Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



      FAIRE UN DON

      :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

      (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

      Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

      Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

      Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

      Si vous constatez un bug, contactez-nous.








Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique