• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Laure Ferrari - Magalie Pernin - Meta TV - Entrevue exclusive "Les Lobbies (...)

Laure Ferrari - Magalie Pernin - Meta TV - Entrevue exclusive "Les Lobbies dans l’Union européenne"

Magalie Pernin & Laure Ferrari participent à la première conférence organisée par les FFI 2.0 sur le thème : "Les lobbys dans l’Union Européenne"

Cette conférence apporte des clés de lecture sur l’influence de certaines organisations sur les décisions adoptées dans le cadre des institutions européennes.

Nous assistons à un réveil des mouvements citoyens en France qui se font le relais d’une information trop souvent occultée par les médias traditionnels.

Retrouvez la Libre Antenne du lundi au vendredi de 21h à minuit sur www.metatv.org

Tags : Construction Européenne Lobby



Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 7 votes
    medialter medialter 11 mars 2014 17:56

    "relais d’une information trop souvent occultée par les médias traditionnels"
    *
    Euh non, pas cette info là en tous cas, voir ce reportage top niveau passé sur ARTE. Il est vrai qu’en j’en étais moi-même étonné, un reportage qui explique dans la boiboite du salon que ce sont les lobbies qui dirigent Bruxelles ...

    "Bruxelles Business - Mais Qui Contrôle Vraiment L’Europe" ou en torrent ici

    Je pense que le reportage a été tronqué (1h14’). J’en ai un ex qui dure 1h40’ mais je ne me souviens plus où je l’ai DL


    • 1 vote
      zygzornifle zygzornifle 11 mars 2014 19:40

      Bruxelles ou l’histoire du choux empoissonné ....


      • 6 votes
        VINASAT-2 AZIZ 12 mars 2014 00:48

        Pour moi il faut rétablir la peine de mort en France parce que cela dissuaderait un bon nombre de criminels.


        1. Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée. 
         2. Alain Carignon (UMP) 1999, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins. 
         3. Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale. 
         4. Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt. 
         5. Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune. 
         6. Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation. 
         7. Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre. 
         8. Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage. 
         9. Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. 
         10. Charles Fabre (UMP) 2010, mis en examen pour favoritisme.
         11. Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics.
         12. Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité.
         13. Claude Polony (UMP) 2001-2009, reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, favoritisme et détournements de fonds.
         14. Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Il avait déjà été condamné pour harcèlement moral.
         15. Damien Meslot (UMP) 2010, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin.
         16. Denis Gautier-Sauvagnac (UMP) 2008, mis en examen pour blanchiment d’argent.
         17. Denis Jacquat (UMP) 2011, condamné pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.
         18. Didier Schuller (RPR-UMP) 1994, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France.
         19. 2005, condamné pour financement illégal de sa campagne.
         20. 2007, condamné pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques.
         21. Dominique Paillé (UMP) 2004, condamné pour abus de confiance.
         22. Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation.
         23. Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
         24. Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.
         25. Gérard Dezempte (UMP) 2006, condamné pour discrimination.
         26. Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste.
         27. 2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée.
         28. Gilles Forray (UMP) 2006, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
         29. Guy Drut (UMP) 2005, condamné pour avoir bénéficié d’un emploi fictif.
         30. Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance.
         31. Henry Chabert (UMP) 2002, condamné pour recel d’abus de biens sociaux.
         32. Jacques Blanc (UMP) 2009, mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt.
         33. Jacques Masdeu-Arus (UMP) 2006 à 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
         34. Jacques Myard (UMP) 2009, condamné pour diffamation.
         35. Jean Reynaud (UMP) 2004, condamné pour prise illégale d’intérêt. 2006, condamné pour harcèlement moral et dégradation des conditions de travail.
         36. Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs.
         37. Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures.
         38. Jean-Louis Masson (UMP) 1997, condamné pour avoir financé la campagne d’un concurrent afin d’affaiblir sa rivale à droite.
         39. Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude.
         40. Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt.
         41. Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamnée (UMP) 2006, condamnée pour diffamation et complicité de diffamation.
         42. Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations.
         43. Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie.
         44. Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
         45. Lucette Michaux-Chevry (UMP) 2002, condamnée pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics.
         46. Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.
         47. Marie-Jeanne Bozzi (UMP) 2002, condamnée pour proxénétisme aggravé, association de malfaiteurs et dissimulation de travail clandestin.
         48. 2007, condamnée pour soustraction au paiement de l’impôt, omission de déclaration et fraude fiscale.
         49. 2009, mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée.
         50. Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans.
         51. Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
         52. Michel Habig (UMP) 2006, condamné pour avoir fait incendier 14 caravanes appartenant à des Roms installées sur un terrain municipal.
         53. Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
         54. Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
         55. Olivier Rey (UMP) 2008, condamné pour violences, menaces et dégradation grave du bien d’autrui à raison de la religion.
         56. Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide.
         57. Patrick Balkany (UMP) 2003, condamné pour injure publique et pour diffamation. 1999, condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny.
         58. Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.
         59. Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
         60. Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée.
         61. Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent.
         62. 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
         63. René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé.
         64. 2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs.
         65. Richard Cazenave (UMP) 1999, condamné pour abus de biens sociaux.
         66. 2004, condamné pour recel et complicité d’abus de biens sociaux.
         67. Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive.
         68. 2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales.
         69. Thérèse Aillaud (UMP) 2002, condamnée pour détournement de fonds publics.
         70. Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.
         71. 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
         72. Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans.
         73. Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive.
         74. Xavier Dugoin (UMP) 1997 , condamné pour trafic d’alcool, salaires fictifs et corruption.
         75. 1999 à 2000, condamné pour abus de confiance, détournement de fonds publics, falsification de documents administratifs et prise illégale d’intérêt.
         76. 2001, mis en examen dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne, cette procédure sera annulée pour vice de forme.

        POur ne pas faire de jaloux et parce que tout le monde devraient pour avoir accès à ces infos :

        Personnalités politiques de gauche condamnées ou mise en examen
         
        Alain Belviso (PCF) :
        Ex Président de l’Agglo d’Aubagne, mis en examen en 2010 dans le cadre de l’Affaire Alexandre Guérini mais également dans le cadre d’une affaire de faux en écriture privées et usages de faux.
        Alain Rist (Vert) :
        Ex Vice Président de Conseil Régional d’IDF condamné en 2006 pour être allé sur des sites pédophiles et avoir téléchargé des images à caractère pédophile.
        Anne Hidalgo (PS) :
        Actuelle adjointe au Maire de Paris condamnée en 2012 à 40 000 € d’amende pour infraction à la législation sur la durée du travail.
        Arnaud Montebourg (PS) :
        Actuel Député, mis en cause en 2010 pour diffamation.
        Bernard Granier (PS) :
        Elu d’une intercommunalité condamné en 2011 pour corruption.
        Bernard Tapie (Divers Gauche) :
        Homme d’affaire, ex Ministre sous Mitterrand, condamné en 1996 pour corruption et subordination de témoin.
        Bertrand Delanöe (PS) :
        Actuel Maire de Paris condamné en 2010 pour atteinte au droit du travail.
        Catherine Trautmann (PS) :
        Ex Minsitre sous Jospin, condamnée en 1999 pour diffamation.
        Christian Bourquin (affilié PS) :
        Président de Région Languedoc Roussillon, successeur de Georges Frêche, condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
        Christian Cuvilliez (PCF) :
        Ex Député et actuel Conseiller Municipal de Dieppe condamné en 2000 puis confirmé en 2004 pour détournement de fonds publics et recel et une seconde fois en 2001 pour diffamation.
        Claude Pradille (PS) :
        Ex Sénateur, condamné en 1995 pour corruption.
        Dominique Plancke (EELV) :
        Actuel Conseiller Régional, condamné en 2006 pour le fauchage d’OGM.
        DSK (PS) :
        En 2011, beaucoup de bruits pour rien ?
        Edmond Hervé (PS) :
        Actuel Sénateur, condamné en 1999 pour manquement à une obligation de sécurité dans l’affaire du sang contaminé.
        Elie Pigmal (PS) :
        Ancien Maire PS de Saint Estève, condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
        Elisabeth Guigou (PS) :
        Elue de Seine Saint Denis, non condamnée mais accusée de diffamation.
        Eva Joly (EELV) :
        Condamnée en 2011 pour diffamation à l’encontre de David Douillet.
        François Bernardini (ex/de nouveau ? PS) :
        Maire d’Istres condamné en 2001 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux.
        François Hollande (PS) :
        Actuel candidat à l’élection Présidentielle non condamné mais entendu par la Justice dans une affaire DSK en 2011.
        François Mitterrand (PS) :
        Ex Président de la République de 1981 à 1995, mis en cause dans un bon nombre d’affaires avant et après sa mort. (écoutes de l’Elysée, Attentat de la Rue de l’Observatoire, Financment du PS - Affaire Urba, FrançAfrique, Nuage de Tchernobyl, Attentat du Rainbow Warrior, Mort de Pierre Bérégovoy, Fille Cachée entretenue aux frais de la république, etc)
        François Xavier Bordeaux (PS) :
        Ancien dirigeant du PS bordelais condamné en 2011 pour abus de faiblesse
        Gabriel Conh Bendit (Verts) :
        Frère de Dany Le Rouge, condamné en 2005 pour diffamation.
        Gérard Monate (syndicaliste) :
        Condamné dans l’affaire Urba.
        Gérard Piel (PCF) :
        Conseiller Municipal d’Antibes condamné en 2011 pour outrage envers un huissier.
        Georges Frêche (ex PS) :
        Ex Président de la Communauté d’Agglomération de Montpellier et ex Président de Région Languedoc Roussillon condamné régulièrement en fin de carrière pour de multiples dérapages verbaux.
        Guy Roueyre (PCF) :




        • 4 votes
          sirocco sirocco 12 mars 2014 01:58

          Merci de nous avoir présenté cette liste édifiante, AZIZ.

          On se rend compte que la proportion de délinquants parmi les politiques est très largement supérieure à la proportion de délinquants parmi les jeunes des banlieues pourtant montrés du doigt et qualifiés de "racaille".

          Et encore : ne figurent sur cette liste que ceux qui se sont fait pincer... tous les autres ayant échappé à la justice jusqu’à présent...

          Mais non, il ne faut pas rétablir la peine de mort pour autant, vous savez bien qu’elle ne serait appliquée qu’aux pauvres bougres. Les juges sont du côté des notables, des politiques, de la police, des riches, des puissants... cela a toujours été constaté en France.


        • 10 votes
          stifter 12 mars 2014 08:27

           Les condamnations qui discréditent la classe politique sont, pour la plupart, directement liées à des affaires d’argent et c’est malheureusement assez naturel car, comme l’écrit Arthur Schopenhauer « le pouvoir lui-même n’est considéré que parce qu’il conduit à la fortune ».


        • 1 vote
          HELIOS HELIOS 12 mars 2014 17:12

          Pourquoi la peine de mort ? c’est un peut trop barbare a mon gout et surtout humainement discutable... mais, si on parle de mort politique, là je suis d’accord !

          Appliquons donc la loi de la "propreté" : toute condamnation dont la sentence n’est pas un non-lieu ou une relaxe doit faire l’objet d’une ineligibilité a vie... c’est tres simple.

          et de plus si, dans le cadre de son activité, un elu en a profité pour s’enrichir, alors, et en plus de l’ineligibilité, l’(ex)elu ne doit plus pouvoir avoir une responsabilité dans une activité economique (gerance, conseil d’administration, finance ou comptabilité)...

          N’importe quel automobiliste en infraction risque et souvent perd son permis, quelquefois à vie. Il n’y a aucune raison de faire tant de cadeau a des gens qui ont la responsabilité indirecte de la vie de toute une nation.


        • 1 vote
          tousensemble tousensemble 12 mars 2014 10:09

          DANS CETTE LISTE COMME DANS D AUTRES ON VOIT BIEN QUE L

           UMP EST EN TETE normal :UNION DES MAGOUILLEURS PARISIENS



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès