Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Tribune Libre > Le nazisme et le communisme, ces deux créatures du mondialisme

Le nazisme et le communisme, ces deux créatures du mondialisme

Dans une longue interview qu’il a donnée l’année passée à la radio Ici et Maintenant, Pierre Hillard a expliqué en quoi le mondialisme est le totalitarisme sous-jacent à ceux qui ont ensanglanté le XXe siècle et comment il les a pilotés. L’explication continue de valoir pour comprendre les finalités réelles des guerres récentes ( Yougoslavie,Irak, Libye) et à venir ( Syrie, Iran…)

 

A la fin de la 6e minute de cette vidéo, Hillard explique « Le titre du chapitre 27 de ses mémoires de David Rockefeller s’appelle Internationaliste et fier de l’être. Que ça soit la branche communiste, marxiste, avec tous les dérivés, les nuances ou la branche capitaliste, avec toutes les nuances, nous avons affaire aux deux mandibules qui croquent la même chose, c’est-à-dire la destruction des Etats en vue d’internationaliser le monde pour en créer un bloc uni, c’est la mise en œuvre du principe d’Hegel, la thèse et l’antithèse, c’est-à-dire apparemment deux choses absolument opposées et la finalité c’est de faire de la thèse et de l’antithèse la synthèse pour aboutir à un but unique, l’Etat mondial, et les guerres sont utiles pour détruire les Etats, affaiblir les nations(…). Sous une apparence d’opposition la finalité est la même.

 

C’est ainsi que Hitler, rappelle Pierre Hillard, a été soutenu par les grands industriels allemands et en priorité par la finance anglo-saxonne de Wall Street. Antony Sutton ( anglais naturalisé américain, chercheur à Stanford), a écrit une trilogie ( Wall Street et les bolcheviques, Wall Street et l’ascension de Hitler, Wall Street et Franklin Delano Roosevelt) dans laquelle il apporte les preuves, par les documents des départements d’Etat américains, des appuis financiers des JP Morgan and Co dans leur soutien à l’arrivée de Hitler au pouvoir, notamment grâce à Hjalmar Schacht ( génie de la finance américaine, Allemand et Américain, ministre de l’économie d’Hitler de 34 à 39). Il a relevé l’économie, il était un instrument au service de l’oligarchie britannique et américaine. En 46 il aurait dû être condamné à mort au procès de Nuremberg or il a été acquitté.

 

Il en a été de même pour les bolchéviques. Sutton montre le soutien financier de Wall Street aux bolchéviques, il montre notamment que William Boyce Thomson (président de la réserve Fédérale de New York) était, sous couverture de la Croix –rouge, présent à Petrograd, et il soutenait financièrement les bolchéviques. Sur le chemin du retour il va rendre visite à Lloyd Georges ( premier ministre anglais), il lui soumet un mémorandum pour que les Anglais soutiennent les bolchéviques. Ce mémorandum se trouve dans les archives du département d’Etat et Sutton a pu le publier.

 

En 1922 fut créée la première banque soviétique, la Ruskombank dirigé par un Suédois ( et non par des soviétiques), Olof Aschberg, très lié avec Wall Street et à la Nya Banken ( dirigée par Olof Aschberg) avait une représentation en Angleterre qui était dirigé par El Grey, un ami de Lord Milner. Or au sein de cette Russcom Bank, le chargé des affaires étrangères était un américain Max May qui était le vice-président d’une banque américaine filiale de JP Morgan(Guaranty Trust Company). Sutton présente tous les documents avec les références. Au sein du comité directeur de la Ruskombank se trouvait également Emil Wittenberg qui était aussi à la tête d’une banque allemande, la National Bank Deutschland, dont Hjalmar Schacht était membre du comité directeur. Le maillage entre tous ces organismes bancaires et Wall Street est donc extraordinaire. On comprend mieux pourquoi Hjalmar Schacht ne fut pas inquiété après la guerre.

Tags : Histoire Mondialisation Guerre

Réagissez à l'article

53 réactions à cet article

  • 22 votes
    machiavel1983 (---.---.---.49) 9 mars 2012 10:57
    maQiavel

    Mais Cassia... tu sens de plus en plus le souffre dit moi ! Une foule de personnes notamment d’ extrème gauche ( comme d’ habitude ) vont fondre sur toi : " noooon ,noooon, nooooon tu es une fasciste conspirationniste soucoupiste d’ extrême droite, oui les Nazis ont été financé mais pas les Bolchéviks , nooooooon arrête d’ écrire ces vérités ".
    Je m’ en délecte déjà !

    • 9 votes
      wesson (---.---.---.111) 9 mars 2012 11:10

      Bonjour machiavel,
      .
      "oui les Nazis ont été financé mais pas les Bolchéviks [...]"
      .
      Si on considère que Henri Ford, la Texaco, Louis Renault, IBM, ... étaient des bolchéviks, alors effectivement...
      .
      au passage, relisez-bien votre phrase, elle ne veut rien dire ("pas" au lieu de "par" ?)

    • 3 votes
      machiavel1983 (---.---.---.49) 9 mars 2012 11:34
      maQiavel

       Une erreur, je voulais écrire les bolchévik ont été financé par wall street . C’ est ce qui arrive quand on fait deux choses à la fois.

    • 5 votes
      machiavel1983 (---.---.---.49) 9 mars 2012 11:37
      maQiavel

      Olà wesson ma phrase était bonne. Les nazis ont été financé et pas les bolchéviks ( par wall street j’ entends).
      Là je jouait le rôle d’ un gooochiste relisez mon commentaire.

    • 8 votes
      soulmanfred (---.---.---.105) 9 mars 2012 14:20

      Le nazisme est la créature des allemands nationalistes , le communisme est la créature des russes nationalistes ... Article d’un nationaliste n’assumant pas l’histoire en remettant la faute sur d’autres ...

    • 14 votes
      Manpo (---.---.---.237) 9 mars 2012 15:47
      Manpo

      @soulmanfred
       
      Et non, les bolchéviks étaient internationalistes. Commentaire d’un mondialiste qui cherche à diaboliser le nationalisme en l’inventant à toutes les sauces.

    • 3 votes
      cassia (---.---.---.83) 9 mars 2012 17:44
      cassia

       

      @ Machiavel, bonjour et merci pour ton com, j’aime bien diffuser un parfum soufré surtout auprès des bonnes consciences qui, en se parant, de toutes les vertues, font le jeu de l’empire mondialiste et totalitaire, et pointent d’un doigt accusateur les esprits libres et non-alignés par 100 ans de formatage....Ce sont les mêmes qui au moyen âge ont muselé la vérité en accusant d’hérétiques tout ceux qui prétendaient que la terre était ronde et tournait autour du soleil....
      Je pense que l’ignorance est de loin le pire des maux....

      @ Soulmanfred, je te réponds plus bas, là ou normalement tu aurais du poster ton commentaire, à la suite des autres

    • 6 votes
      soulmanfred (---.---.---.105) 9 mars 2012 18:11

      N’en déplaise au révisionniste que tu es le communisme et le nazisme étaient des doctrines nationalistes .


      Et cesse de traiter de mondialiste ou de trotskyste ceux qui ne sont pas d’accord avec tes élucubrations délirantes , c’est pathétique comme attitude , ton refrain et ceux de tes copains qui consiste à tout inverser je l’connais à force . 

      National-bolchevisme
      National-socialiste
    • 4 votes
      Jean Valjean (---.---.---.230) 9 mars 2012 18:16
      Vla l'Jean

      +1 Soulamfreid

      Le révisionnisme est une grande spécialité de l’extrême droite, même si d’autres ne se gênent pas....

    • 6 votes
      cassia (---.---.---.83) 9 mars 2012 18:58
      cassia

      Les bons petits gardiens de la pensée unique entre en scène....
      Les termes révisionisme et complotisme sont utilisés pour inviter les masses à ne plus réfléchir en décridibilisant toute personne non-alignée sur les diktats du pouvoir en place...
      Une sorte de terrorisme intellectuel qui fonctionne de moins en moins....En tout cas pas sur Agora, mais sur le réseaux télévisuel, cela fonctionne à merveille...Jean Valjean est le contraire du personnage de son avatar, il serait m^me plutôt le ténardier d’agora, et voudrait transformer cette place de réflexion en saloon ronronnant en compagnie de BHL & co

    • 3 votes
      Jean Valjean (---.---.---.230) 9 mars 2012 19:06
      Vla l'Jean

      La pensée unique sur Agoravox ne vaut pas plus cher que celle du PAF : c’est celle des bons petits fachos de radio nostalgie, de radio Ici et maintenant ou d’inégalité et conspiration....

    • 3 votes
      TZ (---.---.---.23) 9 mars 2012 19:10
      TZ

      La "pensée unique" c’est toujours de la pensée, si cela vous amuse.
      .
      Le FN est le premier à pratiquer le négationnisme et à se rapprocher des nazis, comment un sympathisant de ce parti peut-il venir parler du nazisme et du communisme en ces termes, ici ?
      .
      Décidément, entre l’extrême-droite et l’extrême-gauche, on cherche encore le cerveau...

    • 1 vote
      Jean Valjean (---.---.---.230) 9 mars 2012 19:15
      Vla l'Jean

      J’ai confondu radio courtoisie avec Nostalgie.... dans les deux cas des radios de vieux débris smiley

    • 7 votes
      cassia (---.---.---.83) 9 mars 2012 19:29
      cassia

      Vous pouvez troller le billet tant que vous voulez mais vous n’empêcherez pas la vérité de faire doucement son chemin, lentement mais sûrement... D’ailleurs si cet article est à la une, cela ne doit pas être un Hasard....

    • 5 votes
      machiavel1983 (---.---.---.49) 9 mars 2012 21:00
      maQiavel

      @jean val jean
      J’ai confondu radio courtoisie avec Nostalgie.... dans les deux cas des radios de vieux débris
      R / Mais la vieillesse n’ est pas une tare. Quand à la nostalgie c’ est n’ est pas un mal non plus tout dépend de quoi on est nostalgique. C’ est la même chose pour le progrès, les malheurs aussi peuvent progresser.

    • 6 votes
      Manpo (---.---.---.128) 10 mars 2012 12:45
      Manpo

      @soulmanfred

      Le national-bolchévisme dont tu parle est la doctrine d’un parti très récent apparemment (1992). Si on parle des bolchéviks qui étaient au pouvoir en URSS, je ne peux que te citer Marx et Engels :
       
      "En outre, on a accusé les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité.

      Les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe dirigeante de la nation, devenir lui-même la nation, il est encore par là national, quoique nullement au sens bourgeois du mot.

      Déjà les démarcations nationales et les antagonismes entre les peuples disparaissent de plus en plus avec le développement de la bourgeoisie, la liberté du commerce, le marché mondial, l’uniformité de la production industrielle et les conditions d’existence qu’ils entraînent.

      Le prolétariat au pouvoir les fera disparaître plus encore. Son action commune, dans les pays civilisés tout au moins, est une des premières conditions de son émancipation. 

       

      [...]

       

      PROLÉTAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ VOUS "

       

      Karl Marx et Friedrich Engels, Manifeste du parti communiste.

       

      Le bolchévisme n’était pas une doctrine nationaliste. Elle était internationaliste, il suffit de voir l’allègence à Moscou de tous les partis communistes d’Occident.

      Quand au nazisme, nationaliste oui, mais un nationalisme à vocation hégémonique et mondialiste. Ce que n’est pas le nationalisme dans sa définition.

       

      Voilà, j’en ai fini de mon " élucubration délirante".

       

       

    • 8 votes
      Unghmar (---.---.---.176) 9 mars 2012 13:32
      Unghmar

      Bonjour,

      L’interview complète est ici :

      http://rim951.fr/?p=41

      Attention, prévoyez du temps c’est assez long.

  • 11 votes
    Pierre Régnier (---.---.---.17) 9 mars 2012 11:46

    Quand cessera-t-on de parler des fascistes staliniens en les qualifiant de communistes ?


    Si ça gêne de devoir préciser "fascistes avant la lettre" qu’on dise totalitaristes barbares. Mais pas communistes. 

    Comment voulez-vous laisser de l’espoir aux peuples qui rêvent de mettre en commun les richesses naturelles, et celles qu’ils produisent par leur travail, si jamais on ne se consacre à l’indispensable révolution langagière ?
    • 8 votes
      Mr.Kout (---.---.---.10) 9 mars 2012 17:11

      Il y a d’autre voies que le communisme pour mettre nos ressources en commun.
      Le communisme soviétique n’était qu’un vulgaire capitalisme d’état et je ne pense pas que ce soit uniquement de la faute de ces dirigeant mais bien un problème de fond pour cette idéologie.

    • 1 vote
      machiavel1983 (---.---.---.49) 9 mars 2012 19:06
      maQiavel

      @Mr kout
      +1000 encore une fois d’ accord avec vous.

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON







Palmarès