• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les premiers résultats d’enquête de l’ONU indiquent que ce sont les rebelles (...)

Les premiers résultats d’enquête de l’ONU indiquent que ce sont les rebelles qui ont utilisé du gaz sarin

Voici un nouveau point d’information avec Ayssar Midani, notre correspondante à Damas. Au travers de cet entretien (seulement audio suite à un problème technique), elle analyse la rhétorique atlantiste, qui vise à écarter tous les éléments de preuve apportés par la Russie, la Syrie, ou même Carla Del Ponte, qui atteste de la responsabilité des « rebelles » dans l’attaque à l’arme chimique qui a eu lieu dans la banlieue de Damas. Mais il faut raison garder, l’investigation devrait se poursuivre encore durant quatre jours.

 

Les américains et leurs alliés sauront-ils attendre la fin de l’enquête ? La Russie, la Chine, l’Egypte et l’Iran pour ne nommer qu’eux, font en sorte de les dissuader d’opter pour une solution unilatérale qui plongerait la région dans le chaos. En France, certains politiques comme Nicolas Dupont AignanJacques MyardFrançois Bayrou, Marine le Pen ou encore Jean-Luc Mélenchon ont affiché un certain scepticisme, voir une franche hostilité face à la campagne de propagande qui touche actuellement la Syrie. Seront-ils entendus ?

 

Nous remercions Ayssar Midani pour ses analyses.

 

Tags : Syrie




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Caracole Caracole 29 août 2013 12:11

    "Le régime syrien étant ce qu’il est et la sécurité étant une obsession constante à la tête de l’Etat, NOSSTIA* a, depuis le premier moment, travaillé en étroite collaboration avec le pouvoir en place. Il a dû se plier aux conditions d’entrée ou de retour dans le pays imposées à certains de ses membres, qui avaient eu par le passé des activités politiques. Quelques-uns, pour avoir pris les choses à la légère et imaginé que leur engagement dans le réseau serait considéré comme un acte de repentance et qu’il leur assurerait l’impunité, se sont temporairement retrouvés derrière les barreaux. Le réseau n’a donc pu fonctionner qu’en renonçant à toute activité ou intervention dans le champ politique."
    *association dirigée par Ayssar Midani

    http://syrie.blog.lemonde.fr/2013/01/26/amis-du-monde-diplomatique-et-amis-du-peuple-syrien/


    • 7 votes
      cassia cassia 29 août 2013 20:21

      Cette dame est douce courageuse et résignée !
      Belle résistance du peuple syrien en proie à des forces démoniaques contre sa souveraineté !
      Courage à vous les syriens !
      Et merci au cercle de relayer toutes ces infos sur la Syrie !


      • 2 votes
        Bond, Nausea Bond Bond, Nausea Bond 30 août 2013 17:36

         !!! !!! !!! !!! ARTICLE CENSURÉ Á FAIRE TOURNER Á 360°  !!! !!! !!! !!!
        .
        Aldo Sterone est tombé sur une grosse pépite à sauvegarder : Un article du "Daily Mail" datant du 29 Janvier 2013 par Louise Boyle dont le titre est :
        "U.S. ’backed plan to launch chemical weapon attack on Syria and blame it on Assad’s regime’" (Le Plan soutenu par les Etats-Unis pour lancer des attaques à l’arme chimique sur la Syrie et rendre le régime de Assad responsable)
        .
        L’article a été retiré du site du journal mais sauvegardé par un internaute :
        http://web.archive.org/web/20130130091742/http://www.dailymail.co.uk/news/article-2270219/U-S-planned-launch-chemical-weapon-attack-Syria-blame-Assad.html#ixzz2JOqKugeP
        .
        Voici la vidéo d’origine de Aldo Stérone, "Ne dites pas : ’ils mentent’", qui relate cette histoire d’article censuré (durée : 09:03) :
        http://www.youtube.com/watch?v=5QvVkEnZQAY
        ...
        Complément d’information sur le debunking des mascarades judéo-maçonniques : www.propagandes.info
        (un vent de liberté smiley


        • 1 vote
          Latigeur Latigeur 1er septembre 2013 16:37
          un vent de liberté  ou la puanteur d’un pet , Monsieur Nauséabond ?

          L’article a été retiré du site parce que c’était un faux

          Les ID des deux e-mails sont exactement les mêmes, alors que chaque courriel doit possèder un ID de message différent.

          Le Daily Mail qui avait relayé ces faux a été condamné par la justice britannique et a reconnu son erreur :

          " We now accept that email was fabricated and acknowledge there is no truth in any suggestion that Britam or its directors were willing to consider taking part in such a plot, which may have led to an atrocity. We apologise to each of them and have agreed to pay substantial damages.”



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès