Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les réfugiés : un fonds de commerce pour Erdogan

Les réfugiés : un fonds de commerce pour Erdogan

Interview de Bassam Tahhan, spécialiste du Moyen-Orient, le 21 octobre 2015

 

 

Tags : Moyen Orient Immigration International Syrie Turquie Migrants



Réagissez à l'article

5 réactions à cet article


  • 5 votes
    Hijack ... Hijack ... 22 octobre 2015 13:55

    Que les terroristes islamistes se méfient du sous-traitant (soumis à ses souteneurs) ... un certain Erdogan. Quoi qu’il leur a promis, va les trahir ... par tradition.

    Celui qui creuse un puits contre son voisin finit par tomber dedans !

    Merci B. Tahhan et Saillot pour ces éclaircissements historiques.


    • 3 votes
      zygzornifle zygzornifle 22 octobre 2015 18:18

      pour Merkel aussi .....


      • 4 votes
        zygzornifle zygzornifle 22 octobre 2015 18:20

        La sonnette d’alarme avait été tirée officiellement en mars 2015 par le coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove. Il avait appelé à la vigilance face au risque d’infiltration en Europe de djihadistes se faisant passer pour des réfugiés, en particulier face aux flux venant de Syrie et d’Irak, mais aussi de Libye. Maintenant l’État islamique revendique déjà 4000 infiltrés.....http://www.medias-presse.info/4000-djihadistes-de-letat-islamique-ont-deja-infiltre-les-flot-de-clandestins-en-ue/38268


        • 3 votes
          laqalam laqalam 22 octobre 2015 18:37

          De tout temps les "prisonniers" ont été un fond de commerce pour la "sublime porte"
          Rançons, rackets, piratages, l’histoire entre la Turquie et l’Europe et une longue liste d’exactions !

          Et cela continu, Merkel vient d’apporter 3 milliards d’euros aux Turques pour qu’il gardent les "migrants" qu’ils ont eux même "lâché" sur l’Europe !


          • 2 votes
            emphyrio 25 octobre 2015 01:22

            Deux parlementaires turcs accusent leur gouvernement de vouloir étouffer l’enquête sur la livraison de sarin à Al-Nusra. Il semble y avoir de sérieuses présomptions sur une opération destinée à faire accuser le gouvernement syrien. Cela vient s’ajouter au rapport du MIT (Seymour Hersch) qui avait écarté toute possibilité de tir de missiles par l’armée syrienne sur Al-Ghouta.
            http://www.todayszaman.com/national_chp-deputies-govt-rejects-probe-into-turkeys-role-in-syrian-chemical-attack_402180.html

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique