• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On peut facilement démolir la propagande...

On peut facilement démolir la propagande...

Un petit résumé qui en dérangera certains sur la situation au Venezuela

Tags : Information et Médias International Venezuela



Réagissez à l'article

29 réactions à cet article


  • 5 votes
    Croa Croa 20 août 20:37

    Je suis surpris que ce Maurice Lemoine soit passé sur TV5 nous présenter son analyse sur la situation au Vénézuéla. Peut-être parce qu’aux français de l’étranger on ne la fait pas ? (La censure s’adapte smiley )


    • vote
      cathy cathy 21 août 09:18

      Les pays catholiques sont en train de tomber.


      • 1 vote
        yoananda yoananda 21 août 10:04

        @cathy
        tu peux élaborer ? tu parles desquels ?


      • 1 vote
        cathy cathy 21 août 11:36

        @yoananda
        Tous les pays d’amérique du Sud. 

        Vénézuela : Selon le gouvernement, 92 % des habitants déclarent appartenir à l’Église catholique romaine, les 8 % restants sont protestants. Selon des sources internes à cette religion, les protestants évangéliques représenteraient 10 % de la population.

        Autres religions

        Les deux autres religions monothéistes sont également représentées. Les musulmans d’origine libanaise et syrienne seraient environ 100 000 et présents au nord, dans l’État insulaire de Nueva Esparta, à Punto Fijo (État de Falcón) et dans la région de la capitale Caracas. La communauté juive, regroupée essentiellement à Caracas compte environ 13 000 membres. (Là ça fait carrément rêver.)

        Vincent Peillon : « le catholicisme est incompatible avec la liberté, contrairement à l’islam ! » http://lesobservateurs.ch/2014/12/14/vincent-peillon-le-catholicisme-est-incompatible-avec-la-liberte-contrairement-lislam/

      • vote
        yoananda yoananda 21 août 11:48

        @cathy

        Ok, merci pour la réponse.

        Il n’a pas totalement tort, qu’on soit d’accord ou pas avec lui, le catholicisme s’oppose au droit positif. A l’inverse l’Islam (sunnite mais pas chiite) n’a pas de clergé institutionnel, pas de dogme, c’est une orthopraxie et non une orthodoxie, même si bien sûr, il fait référence à l’islam libéral (dont nous avons des représentants ici), édulcoré, occidentalisé, sans la charia ! lol


      • vote
        cathy cathy 21 août 13:11

        @yoananda
        Oui l’islam est un navire sans gouvernail.

        Quant au catholicisme amérindien, il s’est complètement adapté aux croyances indiennes. Ils ne sont pas réformables.


      • vote
        yoananda yoananda 21 août 13:14

        @cathy
        "Oui l’islam est un navire sans gouvernail."

        Je n’ai pas dit ça, et au contraire, l’Islam à un projet clair et simple, auquel tous les musulmans que j’ai pu croiser ou voir concourent, d’une manière ou d’une autre : islamiser le monde.

        Même les modérés veulent islamiser les autres : par la paix ou par l’épée, vous serez islamisés.

        Voila le gouvernail.


      • vote
        Zatara Zatara 21 août 14:52

        @cathy
        Vincent Peillon : « le catholicisme est incompatible avec la liberté, contrairement à l’islam !

        Je connaissais le VP idéologue au dernier degré mais celle là..... faut être sous héroïne pour la sortir sans avoir le menton qui tremble..... é-norme...


      • vote
        cathy cathy 21 août 14:53

        @yoananda
        Il n’y a pas d’unité dans l’islam. Il n’y a pas besoin d’européens pour que ça pète tous les jours en Irak. Tu ne finances plus l’islam et tout s’écroule. Mais oui je sais, il va y avoir beaucoup de dégâts et c’est le but pour nous amener dans un nouvel ordre.


      • vote
        yoananda yoananda 21 août 15:03

        @cathy
        il n’y a pas d’unité en effet, l’islam n’est pas une dictature (mais il y a des musulmans dictatoriaux), juste un totalitarisme (sauf les muzz libéraux). Pas d’unité, ne veut pas dire "pas de gouvernail" : islamisation (no matter how).


      • vote
        yoananda yoananda 21 août 15:06

        @Zatara
        comprends pas ce qui te choque chez Peillon ?

        Chez les cathos, par exemple, l’homosexualité c’est caca beurk, chez les républicains, ce sont des héros de l’individualisme souffranciel ... c’est clairement incompatible. En tout cas chez les catho pratiquants (et pire chez les tradi). Ce n’est qu’un exemple.

        bon après, que le catho peut désapprouver à titre perso et ne pas faire chier avec la loi pour autant, si c’est ça que tu veux dire ?


      • vote
        Zatara Zatara 21 août 15:16

        @yoananda
        comprends pas ce qui te choque chez Peillon ?

        Peillon ne me choque pas., il me débecte....

        Chez les cathos, par exemple, l’homosexualité c’est caca beurk

        oui comme dans certains appartements au Vatican par exemple ? Et tu connais des cathos qui font exploser des bombes parce qu’il réfute la sodomie ? ou à défaut, qui demandent à exécuter des homo, façon AS ?

        bon après, que le catho peut désapprouver à titre perso et ne pas faire chier avec la loi pour autant, si c’est ça que tu veux dire ?

        parmi une bonne vingtaine d’autre trucs... mais peut être que Peillon se prend quelque part pour Iznogoud, Calife à la place du Calife...ou façon Soumission de MH... avec une réflexion hautement intellectuel façon la liberté de marché s’accorde très bien avec la polygamie....


      • vote
        Zatara Zatara 21 août 15:20

        @yoananda
        il y a quelque chose de fondamentalement pourri dans la "réflexion" du sieur.... une haine viscérale de la France catholique (ou de moins point de vue, ce qu’il en reste est déjà le pire des affronts pour certains...quelque chose d’insupportable)


      • vote
        yoananda yoananda 21 août 15:31

        @Zatara
        il parle des musulman libéraux (à mon avis).

        Mais j’avoue ne pas trop piger cet acharnement thérapeutique sur les cathos. Peut-être son papa était catho rigoriste et il n’a pas digéré ?


      • vote
        cathy cathy 21 août 18:49

        @yoananda
        L’islam est un véritable foutoir. Ils sont obligés de faire des lois sur des lois pour que tout fonctionne à peu près, mais c’est impossible. Le Coran n’arrête pas de se contredire. Les imams ont des passe-droits. Ce qu’ils ont en commun c’est le chaos. Avec une dictature tout se calme comme avec Saddam Hussein.


      • vote
        Zatara Zatara 21 août 21:53

        @yoananda

        j’ai écris :

        ou de moins point de vue

        C’est de la novlangue, un mix entre "du moins" et "de mon point de vue" smiley


      • vote
        yoananda yoananda 21 août 10:08

        L’argument du pétrole à 7$ c’est un argument bidon de journaliste : déjà pour le pétrole on doit parler à dollar constant, sinon avec l’inflation, on peut dire ce qu’on veut. Ensuite, la rente pétrolière c’est comme une drogue, il faut augmenter les doses. Donc même si à une époque la rente était plus faible, ça ne veut pas dire que quand elle diminue ça ne fait pas très mal.
         
        Sur le reste, je l’ai trouvé plutôt intéressant quand il parle de la droite venezueliene. Quand à Trump qui montre les muscles à la TV, ça ne veut rien dire en soi. Il joue son rôle de président du monde, c’est tout. Mais si on rajoute d’autres éléments factuels, alors, pourquoi pas.
         
        Notez que les USA sont dans le même genre de crise avec la gauche qui refuse d’accepter Trump comme président légitime, et ça pourrait fort bien dégénérer ... Pas comme en France ou ce genre d’opposition à été neutralisée depuis longtemps.


        • 1 vote
          Mister hyde 21 août 13:09

          Une émission et intervenant crédible sur une chaîne publique !! qu’es ce qui se passe il ont pris un coup de chaud pour craquer comme ça ou quoi ?!! de l’objectivité a la tv , on croit rêver.. !! , sinon il est bien le monsieur, il parle bien, détaille et nuance bien ses propos, c’est intéressant , un bon résumé de la situation et rare de voir ça a la tv en plus..


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 21 août 15:11

            @Mister hyde
            Un petit bug mais qui sert aussi la machine médiatique dans le sens qu’il servira de caution à l’illusion de la pluralité de l’opinion alors que le traitement médiatique de la crise vénézuélienne est complètement déséquilibré et stupide au possible. 


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 21 août 15:06

            Excellente intervention  de Maurice Lemoine, difficile d’expliquer une situation aussi complexe en moins de 10 minutes, surtout à des journalistes tellement lobotomisés qu’on croirait avoir affaire à des poissons rouges mais son message est passé. Ces journalistes n’ont aucune connaissance historique. On ne leur demande pas de connaitre par cœur l’histoire du Venezuela depuis l’époque de mathusalem mais de savoir un minimum de chose sur l’histoire de ce pays seulement depuis l’arrivée au pouvoir de Chavez, ce n’est quand même pas trop demander à des gens dont le métier est d’informer leurs concitoyens, ils n’ont pas conscience que dire qu’il est caricatural de dénoncer l’implication américain dans ce dossier est d’une stupidité abyssale. Ou alors qu’ils lisent et écoutent simplement le département d’Etat ou la CIA mais étant donné qu’on a affaire à des poissons rouges qui tournent en rond dans un bocal par conformisme, il faut croire que c’est trop demander.

            Le Venezuela est fortement dépendant de sa rente pétrolière mais la baisse du prix du pétrole n’explique pas les pénuries des biens de premières nécessités, les pénuries ne sont pas le résultat d’un effondrement de la production nationale et/ou d’une baisse des importations consécutive à une baisse des devises étrangères accordées par l’État. Les causes réelles des pénuries recensées au Venezuela, ce sont les importations fantômes (diminution des importations malgré un octroi croissant de devises étrangères au secteur privé importateur) et l’accaparement sélectif des biens de premières nécessité (accumulation massif de marchandise d’une même espèce afin de provoquer leur raréfaction artificielle). Et ce ne sont pas des phénomènes structurels que l’on pourrait considérer comme spontané, ce sont des manouvres tactiques dans le but d’atteindre un objectif politique : comme par hasard les pics de pénuries coïncident avec des rendez électoraux ou les référendums constitutionnel. Ces pénuries très ciblées sur les biens de premières nécessités sont l’instrument et le résultat d’opérations savamment orchestrées de déstabilisation économique dans le but de provoquer des troubles sociaux menant aux conditions optimales pour un « regime change ». Rien de nouveau sous le soleil, le contexte géopolitique était différent mais c’est exactement le même modus operandi qu’au Chili au début des années 70 qui préparait le terrain au coup d’Etat de Pinochet, les médias faisaient leur gros titre « le socialisme c’est la pénurie » alors que Nixon donnait l’ordre à la CIA « Make the economy scream ! » 

            Bref, si les baisses des prix du pétrole ont évidemment joué un rôle dans la dégradation de la situation au Venezuela (étant donné la dépendance de ce pays pour sa rente pétrolière, il faudrait être de mauvaise foi pour le nier) , elles n’expliquent pas les pénuries et les troubles sociaux qui s’en suivent. 


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 21 août 16:05

              Mais je crois qu’il y’a aussi autre chose de plus profond dans le traitement médiatique de cette crise.

              Bien sur, parler de l’impérialisme américain est très mal vu par le milieu médiatique (affirmer que la Russie déstabilise un pays est bien plus facile à dire, il y’a là aussi tout un univers mental qui sous tend ce réflexe qui serait trop long à explorer ici ). Mais ça va encore plus loin. C’est que la notion de « guerre économique » est perçue dans certains milieux comme quelque chose d’inacceptable. C’est exactement ce qu’expliquent Christian Harbulot et Ali Laïdi, il existe de très fortes résistances conscientes ou inconscientes à cette notion.

              En réfléchissant bien, je pense que c’est lié à l’idéologie du marché : celle qui postule un doux commerce pacificateur et distributeur de richesses dans un système de concurrence libre et non faussé dans une finalité d’enrichissement et d’épanouissement matériel. Quand on a cette vision du monde, il est facile de percevoir que la notion de « guerre économique » est assimilée à un viol mental et ça devient un sujet de crispation consciente ou inconsciente puisque dans un univers parallèle appelé « théorie », le marché est censé se substituer aux conflits guerriers.

              Il devient donc difficile de traiter la crise vénézuélienne de la perspective de la guerre économique, c’est plus simple pour son confort mental de réduire ce dossier à un gouvernement autoritaire incompétent en matière de gestion qui affame son peuple et le réprime à coups de matraques. 


            • 2 votes
              hase hase 21 août 17:41

              @maQiavel
              Et parce que c’est plus simple, la propagande bat son plein en faisant le plein de gogos ! ne serait-ce que sur ce site, mais dans la rue, dans nos relations même, le coup de l’échec de Chavez, le coup de Maduro dictateur sanguinaire, ça marche à fond !

              D’habitude, ceux qui expliquent ce qui se passe, donc qui disent le contraire, on les voit sur les médias alternatifs, donc complotistes !

              C’est pas TF1bien sûr, mais c’est quand même la télé ; alors on se réjouit de ce petit espace de vérité ouvert !

              Merci pour vos développements


            • vote
              pegase pegase 21 août 18:05

              @maQiavel


              Cette affaire c’est surtout pour empêcher le Venezuela de tomber dans l’escarcelle des BRIC .... 

              Pas vérifié, mais c’est mon petit doigt qui me le dit  smiley


            • vote
              yoananda yoananda 21 août 18:13

              @pegase
              pas con !

              Mais il y a un peu de tout qui se mélange la dedans je pense.

              Le pétrole qui chute (et des soucis avaient été "annoncés" par la presse pétrolière) fragilisant ce qui était déjà tanguant.

              L’oligarchie locale qui veut faire du business et qui voit d’un mauvais oeil le gouvernement qui nationalise à tout va.

              Les USA qui foutent leur petite merde habituelles, surtout que bon, c’est leur techno et leurs ingénieurs qui forent.

              Les BRICs qui se disent, tiens, y a peut-être moyen de faire chier les USA.

              Le gouvernement qui profite des discours musclés US pour dire "c’est tout pas nous qu’on a tout bien mal fait, donc, allez voir ailleurs si le coupable y est, nous on est les gentils populistes".

              Les corrompus de partout (normal en mode socialiste distribution de rente, faut arroser) qui en essayent de sortir leurs marrons du feu.

              Le peuple qui suit les chants des sirènes des uns et des autres et qui en a marre d’avoir faim, et de pas pouvoir se soigner.

              Bref, un beau bordel parce que, quand on déclenche des cercles vicieux, c’est compliqué de rétablir la confiance, et tout le monde tape sur tout le monde.


            • vote
              Zatara Zatara 21 août 18:35

              @pegase
              Cette affaire c’est surtout pour empêcher le Venezuela de tomber dans l’escarcelle des BRIC ....

              put’ pépég....bien vu. A suivre...


            • 1 vote
              hase hase 21 août 18:54

              @pegase
              Et le Brésil ? je n’ai pas suivi depuis que les américains ont mis la mains dessus ??

              Et l’Argentine ?


            • 1 vote
              pegase pegase 21 août 19:25

              @hase

              Je ne sais pas...

              C’est un putain de grand pays, pour phagocyter une pareille surface à la sauce yankee ça me parait mission impossible, surtout avec les habitants qui sont dans l’ensemble assez hostiles aux américains ... en plus ils sont tous catho à fond les manettes ...

              C’est le deuxième pays en terme de vente de ma marque, juste après l’Allemagne ... la France arrive seulement en troisième position (c’est dire qu’ils représentent un paquet de consommateurs) ...


            • 1 vote
              aldous aldous 21 août 19:03

              le USA c’est l’ennemi de la population de la planète, de paris au Venezuela les USA c’est un danger public. 


              • vote
                Croa Croa 22 août 08:50

                À aldous,

                En simplifiant c’est ça mais en réalité c’est plutôt une mafia de quelques ploutocrates qui dirige le monde. Le peuple américain est parmi les victimes de ces gens, pas tous américains, ayant naturellement centré leur pouvoir aux USA.

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès