Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Patrick Burensteinas : un voyage dans la tradition

Patrick Burensteinas : un voyage dans la tradition

Une rencontre inédite avec Patrick Burensteinas alchimiste de son état aux anecdotes passionnantes.

 

Une immersion dans l'histoire et dans le langage pour mieux comprendre le monde qui nous entoure.

 

Une rencontre exceptionnelle dans son fief où il nous fera découvrir des livres et des objets uniques.

 

Une entrevue de la rédaction Meta TV

 

 

Tags : Livres - Littérature Histoire Culture Etonnant



Réagissez à l'article

158 réactions à cet article


  • 4 votes
    Hijack ... Hijack ... 6 novembre 2015 12:52

    Marrant et intéressant ... je verrais ça en plusieurs fois.

    A propos, comment va Tepa ? Nous avons appris sa récente hospitalisation ... espérons qu’il soit rétabli.


    • 5 votes
      La mouche du coche la mouche du coche 6 novembre 2015 13:39

      Interview somptueuse. smiley
       M. Burensteinas est la seule personne à nous proposer un monde véritablement différent. Un monde débarrassé de toutes les c.nneries modernistes évolutionnistes pour nous plonger dans un autre, vraiment enrichissant, vraiment ennoblissant, un monde qui arrête de prendre l’homme pour un singe mais au contraire le dignifie.


    • 4 votes
      Gollum Gollum 6 novembre 2015 14:38

      @la mouche du coche

      Euh non c’est pas la seule… Et de loin. Mais je comprends qu’avec un seul neurone la mouche n’ait place que pour une personne… smiley


    • 3 votes
      La mouche du coche la mouche du coche 6 novembre 2015 15:10

      @Gollum
      Mais non, mais non, Gollum. Avec M. Burensteinas, il y a vous aussi. Vous êtes deux dans mon coeur. smiley


    • 1 vote
      Gollum Gollum 6 novembre 2015 15:43

      @la mouche du coche

       smiley Bien répliqué. Avec élégance je l’avoue. 

      M’enfin je ne pensais pas spécialement à moi mais à plein d’autres personnes qui valent bien Burensteinas et qui véhiculent la même pensée traditionnelle. smiley (J’ai quand même quelques réserves sur Burensteinas, j’avoue goûter modérément ses jeux de mots, soit disant langue des Oiseaux, ainsi que son truc plus ou moins bizarre de trame, que je n’ai pas regardé de près mais qui me semble assez suspect.. Mais bon l’ensemble est intéressant quand même)


    • 2 votes
      Gollum Gollum 6 novembre 2015 12:57

      Putain 2h ! smiley 



      Bon je ferai ça par petits bouts..

      On attend avec impatience médialter venir distiller son venin sur le bonhomme… smiley

      • 6 votes
        medialter medialter 6 novembre 2015 17:57

        @Gollum
        Effectivement smiley

        Il fut un temps où j’avais dialogué avec le bonhomme sur un forum aujourd’hui disparu (Hiéro en était le patron à l’époque - pas du loustic mais du forum). Pour faire (très) court, je suis un incurable opposant à l’alchimie de labo, dont les artisans sont baptisés à juste titre les souffleurs de verre. Une branche décadente de cette inestimable tradition qui est, à mon avis, la dernière en occident qui ait pu conserver le message originel. Je connais son éditrice, qui est malheureusement dans la même lignée, ce qui est fort dommage, en raison de sa maîtrise profonde du phénomène OVNI.

        *

        PB tombe dans le même piège relatif aux textes alchimiques que les théologiens concernant les textes dits saints, à savoir une lecture littérale des textes (n’est-ce pas Gollum ? smiley ). Ce mec là, qui sait pourtant que l’alchimie, avant d’adopter son enveloppe chimique, avait auparavant emprunté d’autres corps (comme la mythologie ou la métallurgie), s’imagine pourtant que le salut est dans la cornue. Alors que les textes de nature chimique, stricto sensu, sont très tardifs (à peu près la fin de l’école d’Alexandrie), il voudrait nous faire croire à leur prééminence. Bref, je me suis tapé il y a quelques années sa dizaine d’heures sur RIM pour confirmer mon ressenti, ce gus est un pur escroc qui a monté un fonds de commerce avec son école "La Trame", à l’encontre de la tradition qui attend de l’alchimiste une discrétion absolue, et non un tapage publicitaire.


      • 3 votes
        Ozi Ozi 6 novembre 2015 19:41

        @medialter :" je me suis tapé il y a quelques années sa dizaine d’heures sur RIM pour confirmer mon ressenti, ce gus est un pur escroc... je suis un incurable opposant à l’alchimie de labo, dont les artisans sont baptisés à juste titre les souffleurs de verre. Une branche décadente de cette inestimable tradition qui est, à mon avis, la dernière en occident"

        .

        Ben, t’as pas dû voir beaucoup de ses conférences car ce n’est pas du tout son discours, il ne privilégie pas le "labor" à "l’oratoire", même dans cette vidéo il l’explique clairement : de 52.10 à 53.10 ..  smiley

        .

        "Alors que les textes de nature chimique, stricto sensu, sont très tardifs (à peu près la fin de l’école d’Alexandrie)"

        .

        En même temps on ne retrouve que très peu d’écrits avant -600 av JC, la tradition était orale, les plus anciens textes faisant allusion à l’alchimie se retrouvent (faute de mieux) chez les Sumériens avec "l’épopée de gilgamesh "..


      • 1 vote
        Zatara Zatara 6 novembre 2015 20:02

        @Ozi
        chez les Sumériens avec "l’épopée de gilgamesh "

        J’ai découvert la chose récemment, c’est un texte ahurissant d’alchimie. Ou plutôt d’une tradition "philosophique" commune ancienne...


      • 6 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 20:11

        @medialter
        Hum mais qui donc va trouver grâce aux yeux de Medialter sinon Medialter lui même et sa révélation mystique et universelle à travers les bouses de Kubrick ? smiley

        .

        Burensteinas me plaît bien, j’aime sa façon de raconter des histoires, de tenter une approche vulgaire de l’alchimie pour accomplir à sa manière la transmission d’une tradition, pour ne pas en perdre la source. Je n’ai pas ta haute expérience sur les forums, hauts lieux d’échanges si fructueux si il en est, (mdr) ni ta science infuse, plutôt confuse, diffuse, qui use celui qui en abuse triple buses, mais j’ai découvert ce Patrick Burensteinas il y a trois ans maintenant, et il a eu le mérite de me remettre sur ma voie, à moi, la voie royale, celle des prophètes (ouch quelle présomption de ma part, quelle arrogance ingénue qui émane de ma modeste personne qui n’est qu’insignifiance, calme toi, je ne me prends pas encore pour un jésus d’opérette), puisque je ne veux pas me faire chier à fondre du métal dans un laboratoire que je n’ai pas ni distiller des plantes parce que j’ai pas que ça à foutre, il ne me reste que ma voie, celle du milieu, celle qui m’interpelle, celle qui me parle depuis gamin, sans savoir à quoi servent les signes qui m’ont frappé dans mon existence, et bien Burensteinas m’a fait comprendre des choses, que je ressentais sans trop savoir quel crédit accorder à ces choses, ces signes, ces manifestations qui ont jalloné ma courte vie, et il m’a en quelque sorte remis sur les rails de ma propre voie en me rappelant certaines choses que j’avais comprises puis oubliées, le retour à la source, parler à ses cellules, se régénérer pendant la nuit, mais aussi retrouver l’émerveillement, que j’avais tendance à oublier, la contemplation et toutes ces sensations que j’avais un peu abandonnées face aux contraintes du monde marchand, par dépit aussi puisque ce monde est si manichéen, matérialiste, austère, consumériste si on s’y perd. Bref, il m’a donné des clés pour poursuivre mon chemin, dans l’ombre, dans l’anonymat, dans mon sacerdoce.

        .

        Il m’a redonné une nouvelle énergie, une nouvelle envie, de me replonger dans mon art, dans ma façon de transmettre, plutôt que de me laisser sombrer dans un pessimisme mortifère, suicidaire, et m’enfoncer dans l’ennui plutôt que de persévérer à trouver la lumière, l’amour, l’âme or, ma voie.

        .

        En aucun cas il ne dit que le salut est dans la cornue, il dit que c’est son moyen à lieu d’y chercher ce qu’il espère trouver, il ne dit pas que c’est obligatoire de passer par un labor oratoire, mais que chacun doit trouver sa voie pour trouver ce qu’il cherche. Ses histoires sont des contes pour susciter l’émerveillement, retrouver l’esprit de l’enfant que nous étions, et il en donne des explications, j’ai lu les Tintin des dizaines de fois, jamais je n’aurais soupçonné qu’Hergé y avait mis des clés alchimiques dedans, c’est Burensteinas qui m’a fait m’en rendre compte, comme l’histoire de la souris verte, j’étais à cent lieues d’imaginer qu’il s’agissait de formules alchimiques dissimulées dans des contines pour mouflets, idem pour Blanche Neige et les 7 nains, bref, il est une source de connaissances et il les partage, je préfère l’écouter lui que Soral ou Casasnovas qui eux sont des anxiogènes qui participent à la fraction du monde, sont clivants et ne recherchent en rien l’unité, c’est ce que je cherche, l’unité, d’abord avec moi puis avec les autres, puisque charité bien ordonnée commence par soi même, et si je trouve curieux que Burensteinas prétende qu’il ne se souvient pas de ce qu’il dit alors qu’il parle des mêmes choses comme une leçon apprise par coeur dans les différentes vidéos que j’ai pu visionner de lui (y compris celle dans une loge franc maçonne) il répète les mêmes trucs, ça je le concède, je trouve un peu bateau et comment dire, discours calibrés pour le médiatique, un peu comme si un comique jouait son seul one man show pendant une décennie, il ne se renouvelle que très peu, mais on apprend malgré tout toujours des choses nouvelles, comme dans cette vidéo, ne serait ce que l’anecdote des origines d’expressions courantes, rubis sur l’ongle, être sur son 31, prendre son pied, etc...

        .

        J’aime le principe alchimique car il permet de synthétiser les connaissances humaines sans les barrières dogmatiques, culturelles, ethniques, religieuses, politiques, idéologiques, ça ouvre l’esprit, ça permet les échanges et c’est à l’inverse du diviser pour mieux régner mais au contraire rejoint ma vision que la culture, l’art, la connaissance devraient s’affranchir des barrières qu’on nous impose pour des raisons élitistes et politiques pour des intérêts qui ne nous concernent ni de près ni de loin, rassembler plutôt que diviser, ça me plaît, ça me redonne foi en l’homme, foi en moi, ça me fait du bien, ce n’est pas pour cela que je vais verser des oboles exhorbitantes à Mr. Burensteinas car tout ce qu’il m’apprend, je l’ai obtenu gratuitement, je n’exclu pas le fait de lui rendre un jour ce qu’il m’a apporté mais plus dans une optique de troc que pécunière.

        .

        Sinon ça avance ta révélation fulgurante sur l’origine de l’univers et de ses habitants à partir du 2001 l’odyssée de l’espace ? Ou c’est toujours en attente de découvrir la vérité à partir d’un Alfred Hitchcock remastérisé en blu-ray pour avoir des compléments croisés d’information sur les entités extra terrestre qui se foutent de nos gueules dans l’ombre de nos marionettes merdiatiques qui se croient bergères alors qu’elles sont pires que le plus docile de nos moutons dans le genre soumission ?

        .

        Car plus esclave qu’un Hollande, tu meurs, un SDF est beaucoup plus libre que ce pantin grotesque. Nous sommes tous beaucoup plus libres qu’un Valls, car nos obligations ne nous obligent pas à nous ridiculiser à chaque fois que l’on ouvre nos claque-merde (quand même).


      • 3 votes
        medialter medialter 6 novembre 2015 20:15

        @Ozi
        Vu comme tu entends ce que tu as envie d’entendre, je doute que tu aies bien compris ce qu’il a voulu dire. Dans l’extrait que tu mentionnes, même s’il privilégie l’esprit (la moindre des choses, non ?), il utilises toujours le labo. D’ailleurs il présente la pierre philosophale comme un objet smiley D’après toi, la pierre ne viendrait pas du labo, alors, mais de quelque chose comme l’opération du Saint-Esprit ? Va voir ici, tu verras s’il n’utilises pas le labo, il en sort même une odeur de fleurs smiley smiley comme autour des saints, ce mec là est un expert de fables en bonaventure, faut vraiment être un grand crédule pour gober sa langue des oiseaux.


      • 5 votes
        medialter medialter 6 novembre 2015 20:28

        @Gaston Lagaffe

        "sa révélation mystique et universelle à travers les bouses de Kubrick ?"

        *

        Y a que les blaireaux pour ne pas voir dans 2001 une oeuvre majeure. Y voir de la bouse, c’est afficher la deliquescence de son état mental

        *

        "Burensteinas me plaît bien, j’aime sa façon de raconter des histoires"

        *

        Et donc toute ton interminable litanie pour confesser que tu recherchais un bon conteur. Ben tu l’as trouvé. Moi aussi j’aime bien Philip K Dick, je me suis souvent endormi en me laissant emporter.


      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 20:32

        @medialter
        Il parle des troies voies alchimiques, en aucun cas il ne prétend que la sienne est la meilleure mais c’est la sienne, il dit que dans la voie royale, la pierre philosophale se fait à l’intérieur du corps, que c’est dangereux pour la santé si on le fait n’importe comment, parce qu’à ce moment là, le creuset est organique et c’est notre monde (univers intérieur, les 40000 milliards et quelques d’individus qui nous composent et dont on en est le "dieu", disons le responsable c’est plus modeste, notre corps, qui en est le cobaye de nos expériences) quand on se loupe on souffre alors il nous faut du souffle pour réparer, sinon on développe des maladies, j’en sais quelque chose.

        .

        La pierre philosophale n’est pas un objet, l’expérimentateur fait partie intégrante de l’expérience, et c’est un élément important à ne pas négliger, mais c’est bizarre, on dirait que tu ne comprends pas bien ce qu’il essaie de transmettre, faute à des ondes négatives venues de Nibiru ?????

        .

        Chacun sa voie, chacun son chemin, passe le message à ton voisin.... Chantait tonton David, encore faut il avoir l’esprit de synthèse pour comprendre où l’on veut en venir en parlant de cette façon de philosopher qu’est l’alchimie issue d’un savoir ancien et surtout garder l’envie d’apprendre, ou d’avoir la volonté de remonter à la source, à nos origines, pour balayer toute la merde mensongère qui font qu’aujourd’hui la confusion la plus totale règne sur la terre des hommes. C’est aussi une synthèse, l’alchimie, un pont, une passerelle entre tous les éléments du vivant, minéral, végétal, animal, en tout cas, en ce qui me concerne, je n’y vois que du bon car c’est en accord avec mon ressenti et l’ensemble des expériences qui ont forgé ma réflexion qui est mienne aujourd’hui, inspirée par des millions de pères différents dont les voix sont les échos qui m’ont permis de sortir de ma condition de bouseux aveugle issu d’un milieu rural et rustre, non dénué de bon sens, mais très limité par la soumission au qu’en dira t’on et aux résidus de domination catholique. Ce qui me permet d’ouvrir mon esprit qui ne demande qu’à explorer ses propres limites tout en restant bien ancré les pieds dans la terre qui m’a vu naître. Ceci dit je n’ai encore croisé aucun troll ni aucun elfe dans mes nombreuses ballades en forêt, mais je ne désespère pas d’en rencontrer un jour. smiley Paradoxal tout de même qu’un parisien comme Burensteinas redonne le goût de la nature à un rural tel que moi, la source est sous mes pieds et je ne la voyais plus à un moment donné de ma vie.


      • 2 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 20:36

        @medialter
        Mouais j’avoue que je me suis fait profondément chier en regardant 2001, c’était il y a 25 ans, faudrait que je le revoie pour être plus ou moins objectif avec les nouvelles grilles de lecture dont je dispose, notamment grâce à tes analyses, oui j’avoue, j’ai lu ton truc et il est loin d’être inintéressant, donc faut jamais se fier aux apparences. J’ai adoré Full Metal Jacket par contre, trouvé eyes wide shut bof de chez bof, mais c’est tellement subjectif les goûts et les couleurs en matière d’art que voilà quoi...


      • 1 vote
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 20:49

        @Gaston Lagaffe
        il en sort même une odeur de fleurs   comme autour des saints, ce mec là est un expert de fables en bonaventure, faut vraiment être un grand crédule pour gober sa langue des oiseaux.

        .

        Haaaa l’imaginaire du conteur, du poète, du rêveur, faut il le blâmer pour être heureux ? Ou devrions nous tous sombrer dans un pessimisme qui non content d’être improductif et mortifère, nous fait participer comme des glands au jeu des élites en subissant plutôt qu’agir ?

        .

        Après c’est clair il faut trier, c’est le rôle de l’esprit critique qui habite en chacun de nous, plus efficace chez les uns que chez les autres, question d’environnement, de circonstances, de milieu éducatif ou non, il semblerait que plus d’instinct et moins d’intellect soit une bonne chose en ces temps de confusions multiples et omniprésentes, réapprendre à s’écouter, à écouter, à apprendre, à se remettre en question plutôt que céder aux certitudes ne sont ce pas là des raisons plus nobles que de céder à l’abrutissement généralisé voulu par le grand capital, seul dieu et maître des destinées de l’homme se voulant moderne ?

        .

        Je préfère tendre l’oreille aux oiseaux qu’aux vermisseaux qui prétendent nous gouverner, parce que je ne tuerais jamais un oiseau, par contre Valls ou un politicard de son espèce n’ a pas intérêt à pointer son museau chez moi car je serais capable d’inventer des nouvelles méthodes de torture encore inédites dans le genre humain.


      • vote
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 20:51

        Les anges exhalent un parfum vanillé, selon les rares qui ont eu la chance d’en croiser, faudrait demander à Jovanovic si c’est vrai cette légende, puisqu’il tombe dessus chaque matin en plus d’éviter les balles comme dans Matrix en mode "bullet time"...


      • 3 votes
        medialter medialter 6 novembre 2015 22:05

        @Gaston Lagaffe
        "Il parle des troies voies alchimiques, en aucun cas il ne prétend que la sienne est la meilleure mais c’est la sienne, il dit que dans la voie royale"

        *

        Il n’y a pas 3 voies, mais deux, le reste c’est du new-age ou de l’alchimie du dimanche. La première, l’humide, possède des repères visibles qui permettent à l’opérateur d’apprécier son stade d’évolution. La seconde, la sèche (c’est elle qui est qualifiée de royale), est quasi-instantannée. La littérature parle presque exclusivement de la première, presque jamais de la seconde (j’avancerais le chiffre de 95-5)

        *

        "Mouais j’avoue que je me suis fait profondément chier en regardant 2001"

        *

        C’est probablement parce que ton maître Burensteinas ne t’as pas encore enseigné que ce film décrivait tout le processus alchimique, et qu’il n’a pas d’équivalent, sauf peut-être Avalon de Mamuro Oshii

        *

        "Haaaa l’imaginaire du conteur, du poète, du rêveur, faut il le blâmer pour être heureux ?"

        *

        Faudrait peut-être pas mélanger les histoires de grand-mère au coin du feu et l’Art qui nécessite une vie d’épreuves. Très malin, Burensteinas, le bonheur, c’est vendeur, il me rappelle l’alchimiste de Coelho qui attribuait au lecteur sa "mythologie personnelle", rien de tel que de flatter les bouseux pour assurer un best-seller

        *

        "Valls ou un politicard de son espèce n’ a pas intérêt à pointer son museau chez moi car je serais capable d’inventer des nouvelles méthodes de torture encore inédites dans le genre humain."

        *

        Je savais que tu avais de bons côtés smiley smiley


      • 1 vote
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 23:00

        @medialter
        Peu importe combien il y a de voies, le principal c’est qu’on puisse les emprunter, les voies du seigneur ne sont elles pas impénétrables ? Sauf par Rocco Siffredi qui est le Chuck Norris de la bite...

        .

        Siddhartha Gautama n’est il pas devenu Bouddha alors que rien ne semblait le prédestiner ? Tout le monde peut emprunter une voie initiatique, ce qui me semblerait tout à fait normal, voire du domaine de l’instinctif ou de l’instinct de survie dans ce monde de mensonges permanents et millénaires dans lequel la superficialité règne en maîtresse sur les profondeurs de l’esprit ou du corps. Je ne demande qu’à apprendre et nous apprenons tous des uns et des autres, de plus la lucidité qui est en nous quand elle n’est pas trompée par le paraître du superficiel aux milliards de paillettes éphémères, devrait nous imposer l’humilité de façon innée, sinon c’est à désespérer du vivant et hélas, force est de constater que bon nombre d’individus en sont malheureusement victimes sans même le soupçonner mais ceci est un autre débat.

        .

        "Mon maître Burensteinas" ... Je n’ai ni dieu ni maître, ce n’est qu’un père de plus pour moi, je n’ai pas le temps et mon côté anarchique ne m’autorise aucune servitude ni soumission, je ne le connais que depuis 3 ans Burensteinas, et je l’écoute, comme d’autres, parce qu’il m’apporte quelque chose, comme Soral ou Casasnovas d’ailleurs, j’ai des millions voire des milliards de pères car j’ai soif d’apprendre et tu en es un, Medialter, tu es un de mes pères, sisi, car j’aime te lire malgré certains désaccords, mais je m’en fous des désaccords car je regarde en premier lieu ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous divise, il y a la barrière de l’écran, mais si nous nous rencontrions irl, il y n’y aurait plus cette barrière et je serais ravi d’échanger avec toi autour d’une mousse ou autre breuvage, seulement mon ermitage volontaire ne se prête plus tellement à ça, hélas, j’y perds beaucoup mais j’y gagne aussi en tranquilité et en concentration sur mes objectifs. Ceci dit, je reverrais avec plaisir 2011 de Kubrick à la lumière de tes analyses, cher père Medialter smiley

        .

        L’alchimiste de Cohello est le seul bouquin que j’ai lu jusqu’au bout, mais je ne suis qu’un bouseux, je le sais, et je n’en ai plus honte, comme autrefois dans cette période des années 80, années Tapie, Golden Boys, etc, où j’avais honte de mes origines, j’ai connu l’auto detestation si propre aux juifs, peut être ai je un côté juif, je ne sais pas, e fait est que j’ai dû me faire circoncire à l’âge de 16 ans pour cause médicales, sinon je pouvais me branler jusqu’à la fin de mes jours et j’ai préféré l’opération à la veuve poignet, donc je suis devenu juif sur le tard, un rêve de Yann Moix que j’ai réalisé, mais sans ressentir l’obligation de me vanter sur Ffrance 2, c’est pour cette raison, entre autres, que l’alchimie m’intéresse à travers ces signes qui ont jalonné mon existence bien avant que je n’entende Burensteinas sur le sujet, c’est donc un tout et Biurensteinas n’est qu’une balise, je ne l’encense pas mais je le respecte comme beaucoup d’autres qui me font avancer sur le chemin de la vie.

        .

        N’ayant pas eu la chance de naître en milieu cultivé sauf pour les carottes et les patates, je me rattrape comme je peux, en auto didacte et en tatonnant à l’aveugle en quête de lumière pour trouver l’issue de mon tunnel sinueux.

        .

        Et puis, qui n’a pas ses bons côtés ? Ce n’est juste qu’une question de point de vue smiley


      • vote
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 23:02

        2001 pas 2011 .... erratum


      • 1 vote
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 novembre 2015 23:08

        Evitons le jugement puisque le juge ment smiley


      • 1 vote
        Semi Kebab 6 novembre 2015 23:45

        Pourquoi vous acharnez vous sur quelqu’un qui essaie, dans la mesure de ses capacités humaines, de partager ses connaissances et expériences avec les autres ? Il fait bien la distinction entre un gourou et un maître, le maître, on ne sait pas qu’il est un maître car il n’a pas besoin de briller pour transmettre la lumière, tandis qu’un gourou oui car il a besoin du regard des autres, comme Soral ou Justin Bieber, par exemple, pour combler le creux qui est en eux et qu’ils remplissent par des artifices, Patrick Burensteinas non, il n’a pas besoin de cela car il reste à sa place de messager et il est bien dans ce monde car il jouit de tout, y compris, des choses les plus insignifiantes, il a besoin de l’oeil de celui qui trouve la beauté en toutes choses, y compris dans l’oeil torve de Taubira, il a choisi de ne pas voir le verre à moitié vide mais é moitié plein, il fait partie de ces gens qui tentent de maintenir un équilibre de plus en plus précaire entre le positift le négatif, il apporte sa pierre à l’édifice comme chaque homme de bonne volonté se doit comme un devoir, de le faire, il ne gagne rien avec la trame, d’autres ont pris le relai, il ne gagne sa vie que par les résultats de son travail, il écrit des livres, partage ses connaissances acquises après des années de labeur, il a pris des risques et organise des choses pour transmettre son savoir aux abrutis par des années d’obscurantisme se revendiquant des lumières et qui mènent au monde des lobbies et du dieu fric que nous connaissons, il apporte une ouverture à un horizon fermé pour les jeunes générations, il encourage le retour à la source, il redonne ses lettres de noblesse aux valeurs ancestrales, et incite à retrouver l’harmonie perdue par tant de faiblesses humaines pour tenter d’inviter un maximum de gens à s’élever par le haut plutôt que de se laisser absorber par le bas, je ne vois rien de choquant dans sa démarche, au contraire, j’aurais aimé avoir des profs comme lui plutôt que d’avoir subi ceux que j’ai eu, des vraies portes de prison à la connaissance, à l’émancipation, à la libre pensée. Et pour causes.....


      • vote
        Gollum Gollum 7 novembre 2015 10:02

        @medialter

        PB tombe dans le même piège relatif aux textes alchimiques que les théologiens concernant les textes dits saints, à savoir une lecture littérale des textes (n’est-ce pas Gollum ?)

        Tu sais pertinemment que je ne lis pas les textes saints de façon littérale sinon je m’appellerai Nigari ou Laurent Glauzy…

        Mais entre lire les textes saints de façon littérale et en avoir une lecture tellement "initiatique" de ceux-ci qu’ils en voient leur sens véritable complètement galvaudé et annihilé il y a un juste intermédiaire.. smiley

        Ce mec là, qui sait pourtant que l’alchimie, avant d’adopter son enveloppe chimique, avait auparavant emprunté d’autres corps (comme la mythologie ou la métallurgie),

        Elle m’amuse cette phrase car tu es dans la contradiction totale et tu ne le vois pas

        L’enveloppe mythologique semble aller dans ton sens alors qu’au contraire l’enveloppe métallurgique va bien dans le sens de l’alchimie opérative de laboratoire… smiley Car la métallurgie est bien le travail concret des métaux. 

        Ceci dit rien n’empêche à ce que la mythologie provienne des secrets alchimiques. C’est d’ailleurs comme cela que l’entendaient nombre d’opératifs comme Dom Pernety par exemple.

        On ne compte plus non plus les médailles alchimiques commémorant des transmutations métalliques faites devant témoins, dont certaines sont bimétalliques, avec un côté transmuté et un côté non transmuté et que la science dédaigne parce qu’elle n’arrive pas à comprendre comment on a pu faire un tel alliage d’or avec une partie qui n’en est pas.

        On ne compte plus non plus les médicaments alchimiques qui ont soigné entre autres Goethe, et jusqu’à très récemment Raymond Abellio soigné avec un médicament spagyrique concocté par Armand Barbault qui est du reste le seul alchimiste à donner ses recettes en clair…

        Enfin, il y a quelque contradiction chez medialter à accorder du crédit à Fulcanelli alors que son disciple, Eugnèe Canseliet, qui a préfacé son ouvrage dès sa première édition, n’a cessé d’œuvrer au laboratoire, les témoignages à ce sujet ne pouvant faire l’ombre d’un doute..

        Bref, et pour faire court, medialter se fourvoie complètement. smiley

        Sinon, en ce qui concerne Burensteinas, j’ai aussi des réserves sur ses jeux de mots que je trouve à la limite du délire et la Trame me semble aussi quelque chose de pas très net..

        Il n’en reste pas moins qu’il est fort intéressant à écouter, si on sait faire la part des choses. (je viens à peine de commencer cette vidéo.. smiley). Ce n’est pas un escroc au sens conscient. Il est manifestement sincère (je suis persuadé qu’en ce qui concerne la Trame il est aussi sincère..) et sympathique. Mais bien surveiller ce qu’il dit quand même.. smiley 

        M’enfin c’est là la position de prudence qui devrait être la règle en toute chose. Et notamment en ce qui concerne les dires de medialter. smiley


      • 1 vote
        medialter medialter 7 novembre 2015 12:01

        @Gollum
        "Tu sais pertinemment que je ne lis pas les textes saints de façon littérale"

        *

        Ben si, sinon tu n’attendrais pas le retour du petit Jésus comme un débile notoire. En revanche, le retour du Christ possède un sens profond en alchimie : il s’agit de l’attente du médiateur (anciennement représenté par un poisson). Qui apporte l’enfant divin chez les Grecs ? Je ne vais pas te refaire l’analogie Christ/Dionysos, tu as surement lu Clément d’Alexandrie. C’est Mercure qui le porte dans ses bras. Voilà, c’était mon petit cours de 2 mn sur le messianisme, destiné à ceux qui attendent la fin des temps accrochés à leur interprétation historique, plutôt que de la voir a-temporelle. La fin des temps a lieu tous les jours depuis toujours.

        *
        "Car la métallurgie est bien le travail concret des métaux"

        *

        C’est pas parce que tu t’obstines à trouver du concret que tu va le faire venir. L’expression employant de la métallurgie n’est qu’une métaphore, au même titre que l’expression employant la mythologie ou la chimie. Je rajouterais la religion, qui n’est qu’une formulation alchimique particulière, rédigée par des esprits supérieurs de manière à ce que les milliards d’esprits faibles la prenne à la lettre, comme toi, pour que ces mêmes esprits faibles la proroge, pensant que le Christ va revenir, comme fut prorogée la littérature chimique, en faisant croire à l’obtention de l’or. Tu vois, même les petits esprits ont leur utilité, ils ont permis aux textes de parvenir jusqu’à nous.

        *

        "On ne compte plus non plus les médailles alchimiques commémorant des transmutations métalliques faites devant témoins, dont certaines sont bimétalliques, avec un côté transmuté et un côté non transmuté et que la science dédaigne"

        *

        Contrairement à ce que tu crois, la science ne dédaigne pas ce qu’elle ne peut comprendre, je te renvoie aux expériences de parapsychologie qui furent faites en secret par les gouvernement russes et américains où furent investies des sommes colossales, je te renvoie à Ingo Swann, cette superstar du remote viewing qui fut embauché par la CIA pour y former des équipes. Avec les moyens d’aujourd’hui, la pierre philosophale et ses fabuleuses propriétés (comme la médecine universelle) aurait été élaborée depuis longtemps si elle avait la forme chymique que tu lui prêtes.

        *

        "On ne compte plus non plus les médicaments alchimiques "

        *

        Je n’ai rien contre les remèdes de grand-mères, au contraire, certains sont très efficaces, mais là tu restes dans le bricolage, l’objet de l’alchimie reste la transformation de l’homme dans son essence, et de le porter à un état divin. Tu as du lire trop d’Astérix ou regarder trop d’Indiana Jones pour penser qu’il puisse exister une telle mixture. Ce sont les Dieux qui boivent de l’ambroisie, pas les hommes.

        *
        "Enfin, il y a quelque contradiction chez medialter à accorder du crédit à Fulcanelli alors que son disciple, Eugnèe Canseliet, qui a préfacé son ouvrage dès sa première édition, n’a cessé d’œuvrer au laboratoire, les témoignages à ce sujet ne pouvant faire l’ombre d’un doute"

        *

        Mais Fulcanelli parle aussi beaucoup de laboratoire. Ca fait partie de l’objectif de transmission des textes dont j’ai parlé plus haut. Mais il parle beaucoup plus de mythologie. Explique moi donc comment faisaient les adeptes à l’époque où n’existait pas encore la chimie. Disons à l’époque de Platon, par exemple. L’expression était exclusivement mythologique. Etonnant, non, pour un enseignement a-temporel, disponible à chaque époque sous la forme du moment ? C’est ça que tous les rats de laboratoire ne veulent pas entendre, l’expression mythologique précède l’expression chymique.

        *

        @Gaston Lagaffe

        Pas de souci pour une bibinne, si tu passes près de Gap, on pourra s’engueuler en toute tranquillité smiley Pour l’instant le mail de mon site est inopérant, je l’activerai d’ici quelques jours.


      • vote
        Gollum Gollum 7 novembre 2015 12:59

        @medialter

        Ben si, sinon tu n’attendrais pas le retour du petit Jésus comme un débile notoire.

        Je réponds juste à ça, le reste plus tard

        Ce n’est pas parce que j’affirme la fin du Kali Yuga pour bientôt, et donc l’Apocalypse, que j’attends quoique ce soit…. smiley

        Cela ne change strictement rien à l’obligation d’initiation personnelle et donc de transmutation personnelle, à faire ici et maintenant…

        D’ailleurs l’Apocalypse parle bien de passage et que ceux qui seront sélectionnés seront des transmutés… donc ceux qui auront ratés l’examen de passage pourront aller voir ailleurs… smiley

        Donc effectivement les chrétiens "classiques" qui attendent d’être sauvés par le petit Jésus sont dans l’infantilisme le plus complet je suis bien d’accord là dessus. Si on veut un exemple de cet infantilisme et voir des apocalyptiques débiles ici ça vaut son pesant de tranches de fous rires : https://legrandreveil.wordpress.com

        Blog que fréquente assidument un orthodoxe bien connu et qui sévit ici sous le pseudo de Romios… Notons ici que sur ce blog on attend le retour du petit Jésus en moyenne dans la semaine qui suit… et ce à répétition depuis plusieurs années… avec démentis à répétitions aussi puisque rien ne vient.. démentis en moyenne toutes les 2 semaines.. smiley

        Ce qui est grave c’est que tu m’assimiles à ces gens là alors que je n’ai rien à voir avec cette indigence intellectuelle

        Est-ce de la malhonnêteté intellectuelle ou de l’aveuglement ou un mélange des deux je ne sais pas… Je crois qu’il y a les deux finalement. smiley


      • 1 vote
        medialter medialter 7 novembre 2015 14:53

        @Gollum
        "Ce n’est pas parce que j’affirme la fin du Kali Yuga pour bientôt, et donc l’Apocalypse"

        *

        Précisément, l’Apocalypse est un texte a-temporel (qui porte d’ailleurs mal son nom puisqu’il devrait être traduit par "Révélations"), tu en as bien une lecture historique (et donc littérale), ce qui fait de toi un potache qui récite sa récitation. Il n’y aura pas de fin des temps.


      • 1 vote
        Gollum Gollum 7 novembre 2015 18:22

        @medialter

        Avec les moyens d’aujourd’hui, la pierre philosophale et ses fabuleuses propriétés (comme la médecine universelle) aurait été élaborée depuis longtemps si elle avait la forme chymique que tu lui prêtes.


        C’est bien avec des phrases comme celles-ci que l’on comprend que tu n’as rien compris, mais rien de rien, à l’alchimie opérative et à la façon d’obtenir la fameuse pierre philosophale…

        Car précisément, ce genre de produit résiste et de façon complète à la façon moderne d’opérer et de créer un objet… car il faut impérativement du temps pour l’obtenir et des conditions particulières liées à l’opérateur, c’est-à-dire l’alchimiste lui-même, ainsi que les conditions cosmiques qui ne sont jamais les mêmes…

        Totalement rédhibitoire pour la façon de faire moderne qui veut que les choses soient faites vite et de façon industrielle..

        Armand Barbault dont j’ai parlé avait donné sa liqueur à un laboratoire à fin d’analyses. Ils n’ont jamais pu d’une part analyser ce qu’il y avait dedans et d’autre part, malgré le mode opératoire donné en clair, jamais pu reproduire non plus la liqueur en question…

        Je n’ai rien contre les remèdes de grand-mères, au contraire, certains sont très efficaces, mais là tu restes dans le bricolage, l’objet de l’alchimie reste la transformation de l’homme dans son essence, et de le porter à un état divin.

        Ce que tu appelles remèdes de grand-mère font partie de façon intégrale à la tradition alchimique. C’est sur des principes alchimiques que Paracelse a opéré les guérisons fabuleuses qui lui ont été attribuées
        L’alchimie c’est une façon philosophique d’opérer sur la matière. A partir de là une infinité de possibilités s’offrent. Entre autres les médicaments mais aussi l’art du vitrail comme indiqué dans la vidéo, les aspects transmutatoires et enfin le Grand Œuvre.. Mais le Grand Œuvre n’est qu’un des aspects de l’Alchimie..

        Pour la suite tu me parles de Fulcanelli mais tu zappes sur Canseliet qui avait bel et bien un laboratoire

        Exit l’alchimie spirituelle… smiley D’ailleurs il s’en étais pris de façon violente à Jung pour cette raison là...

      • vote
        Gollum Gollum 7 novembre 2015 18:25

        @medialter

        L’Apocalypse est à la fois atemporelle et historique. Pourquoi ? Mais Nietzsche a donné la réponse. Parce que tout revient éternellement et que donc en effet on pourrait écrire le quasi même texte pour une autre fin de Kali Yuga dans des myriades de cycles dans le futur.


      • 5 votes
        medialter medialter 7 novembre 2015 19:57

        @Gollum
        "car il faut impérativement du temps pour l’obtenir et des conditions particulières liées à l’opérateur"

        *

        Parce tu croies que les gouvernements ne savent pas récupérer les opérateurs ? Ingo Swann avait dans son domaine un pouvoir illimité, il a quand même bossé pour eux. T’es vraiment un sacré crédule.

        *

        "Ce que tu appelles remèdes de grand-mère font partie de façon intégrale à la tradition alchimique"

        *

        Donne-moi la formule d’une recette magique fondée sur la théorie alchimique

        *
        "mais tu zappes sur Canseliet"

        *

        Non, je m’en fous, des mecs avec des labos, y en a eu des milliers, comme y a des millions de mecs qui pensent que le Christ va revenir.



      • 3 votes
        medialter medialter 7 novembre 2015 20:02

        @Gollum
        "Mais Nietzsche a donné la réponse. Parce que tout revient éternellement et que donc en effet on pourrait écrire le quasi même texte pour une autre fin de Kali Yuga dans des myriades de cycles dans le futur"

        *

        Et bla et bla et bla, le voilà qui continue à sortir des conneries en dévoyant Nietzsche. Nietzsche a parlé de l’éternel retour comme le retour de la vie, il n’a jamais parlé de cycles temporels et encore moins du Kali-Yuga, tu racontes vraiment n’importe quoi


      • 1 vote
        Semi Kebab 7 novembre 2015 21:43

        l’objet de l’alchimie reste la transformation de l’homme dans son essence

        Faux, nul, faute grave, transmutation oui, transformation, non ! Bon sang de bois smiley


      • 1 vote
        Semi Kebab 7 novembre 2015 21:53

        @medialter
        Il n’y aura pas de fin des temps.

        Heu si, la terre n’étant pas immortelle, le soleil non plus, à moitié de sa combustion selon les astronomes officiels, il y aura mort de notre planète d’une façon ou d’une autre dans quelques milliards d’années, sans doute bien avant, ça ne nous concerne pas directement, mais l’humain si il ne va pas coloniser d’autres mondes habitables il peut replier les gaules d’ici là... Fin de civilisation ou que l’on considère comme telle (Union Européenne, nations, monde hypocritement maintenu dans une illusion de bien être allant vers le mieux, dû à l’inertie illusoire des fameuses 30 glorieuses qui a permis l’avènement de l’enfant roi, de mai 68, du féminisme, du mensonge bisounours généralisé, droadloms qui fait de chacun un être précieux, dans la théorie, illusion de démocratie au profit d’une oligarchie qui n’a rien à envier aux monarchies moyen âgeuses, et joug de plus en plus oppressant du triomphe revanchard, éphémère, des minorités autrefois opprimées le temps d’une parenthèse enchantée.

        Le monde tel qu’on le connait finira tôt ou tard et de façon accélérée, on le verra sans doute de notre vivant au train où vont les choses...


      • vote
        sls0 sls0 6 novembre 2015 17:50

        Agréable à écouter ce qui fait oublier la durée.
        Il a une sacrée culture historique, un bonne vision du détail important.

        Bon je ne partage pas toutes ses théories ou croyances.
        Je suis sur agoravox pour m’informer et non me convertir.
        Le titre voyage dans les traditions correspond à la vidéo.

        Les références à l’alchimie vont en faire bander plus d’un, le magique c’est moins fatiguant que le scientifique et on peut être limité coté neurones.
        Personnellement la terre étant passée de plate à ronde, l’alchimie c’est un peu la terre plate.
        La connaissance de notre environnement a changé, évolué, certaines choses tombent en désuétude. Ca n’enlève rien à la valeur des chercheurs de l’époque, eux au moins cherchaient, s’interrogeaient et les mouches du coche de l’époque avait le bûcher facile, les conditions étaient plus hard.


        • vote
          Ozi Ozi 6 novembre 2015 19:51

          @sls0 :"Les références à l’alchimie vont en faire bander plus d’un, le magique c’est moins fatiguant que le scientifique et on peut être limité coté neurones."

          .

          L’alchimie n’est pas de la magie, et n’est absolument pas opposée à la méthode scientifique, la plupart des grands savants étaient entre autre des alchimistes..

          .

          "Personnellement la terre étant passée de plate à ronde, l’alchimie c’est un peu la terre plate."

          .

          Il serait plus juste de dire que la terre est passée de ronde à plate, puis de plate à ronde, et l’alchimie (et les sciences) était farouchement combattue lorsque l’image de notre belle bleu était plate..  smiley


        • 1 vote
          Zatara Zatara 6 novembre 2015 23:08

          @sls0
          Les références à l’alchimie vont en faire bander plus d’un, le magique c’est moins fatiguant que le scientifique et on peut être limité coté neurones.

          La science à tendance à cloisonner là ou l’alchimie rassemble, mais c’est pourtant bien la même chose, juste une question de point de vue et de réferentiel


        • vote
          Gollum Gollum 7 novembre 2015 10:09

          @Zatara & sls0

          Les références à l’alchimie vont en faire bander plus d’un, le magique c’est moins fatiguant que le scientifique et on peut être limité coté neurones.


          C’est idiot, c’est la science qui est simple (même quand elle est complexe il suffit de faire un effort.. Bon, QI en dessous de 130 déconseillé quand même) parce qu’elle est en clair alors que n’importe quel grimoire alchimique est incompréhensible à la première lecture et même après plusieurs lectures.. Faut donc être sacrément motivé pour s’y accrocher.


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 7 novembre 2015 13:19

          @Gollum
          Donc il faut un QI de 130 pour s’adonner à l’alchimie ?

          Je n’aime pas les conceptions spirituelles qui s’appuient sur les capacités cognitives, raison pour laquelle je préfère très largement la conception spirituelle des communautés primitives à celle des civilisations, les sauvages comme les civilisés les appellent n’ont pas besoin de lire des grimoires pour leurs pratiques spirituelles (ils n’ont même pas d’écriture).


        • vote
          Gollum Gollum 7 novembre 2015 14:14

          @maQiavel

          Non. Je parlais de la science moderne.


        • vote
          maQiavel maQiavel 7 novembre 2015 14:51

          @Gollum
          Ah pardon désolé, je n’ai pas vu que la parenthèse se fermait. 


        • 1 vote
          medialter medialter 7 novembre 2015 15:13

          @Gollum

          Putain Gollum t’arrives même pas à comprendre ce que tu écris ? smiley Tu dis que l’alchimie est moins simple que la science, et qu’il faut un QI de 130 pour la science. La remarque de Maq est donc parfaitement justifiée, ça veux dire qu’il faut plus de 130 pour se lancer dans l’alchimie. Et voilà comment le père Gollum rame maintenant en marche arrière.

          *

          Pour répondre à Maq, oui, je pense que Gollum a raison sur ce point, l’étude de l’alchimie nécessite des capacités intellectuelles au-dessus de la moyenne, mais précisément parce que c’est une démarche intellectuelle. Cela ressemble à une entreprise de décryptage, et ça a un fort goût mathématique de résolution d’équations à multiples variables. C’est une condition nécessaire mais non suffisante, des auteurs parlent en plus d’intuition et de chance, et je pense qu’ils ont raison.

          *

          Ca ne remet pas en cause ta remarque sur les sociétés primitives, qui est pertinente. Il est hautement probable que de nombreux chamans soient parvenus à un haut degré d’initiation, voire à son terme, sans jamais connaître l’alphabet, mais la démarche n’est plus intellectuelle, elle est strictement intuitive et souvent fondée sur une tradition orale.

          *

          Il n’empêche que dans les 2 cas, le prétendant doit pouvoir confronter sa progression initiatique à l’expérience qui la validera, faute de quoi son approche risque de se réduire à une immense branlette (j’ai très envie de rajouter à la Guéguen pour que tu comprennes bien smiley  smiley )


        • vote
          Gollum Gollum 7 novembre 2015 15:42

          @medialter

          Putain que t’es con c’est pas possible.. smiley

          Précisément le QI cerne les capacités de l’hémisphère cérébral gauche. Ce qui convient à merveille à la science moderne. Or pour pratiquer l’Alchimie il faut les deux hémisphères cérébraux, l’apport du droit étant fondamental dans cette discipline..

          Un QI en dessous de 130 peut donc être fortement compensé par un hémisphère cérébral droit bien développé..

          Mais il est clair que des capacités développées des deux côtés seront un must..

          Il n’empêche que dans les 2 cas, le prétendant doit pouvoir confronter sa progression initiatique à l’expérience qui la validera, faute de quoi son approche risque de se réduire à une immense branlette

          C’est bien pour quoi il faut passer par une Alchimie opérative directement en lien avec la matière afin de ne pas délirer sur du "spirituel" creux… smiley

          En supposant que je sois incohérent j’ai l’impression que tu ne perçois pas la tienne..

          Bon je sors, je reviendrai plus tard.. smiley

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zatara

Zatara
Voir ses articles







Palmarès