• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour Le 1er Tour Des Elections Présidentielles 2017, Je Vais Voter…

Pour Le 1er Tour Des Elections Présidentielles 2017, Je Vais Voter…

Pour faire dans l'originalité, à mon tour de vous dire ce que je compte faire pour ce 1er tour des élections ;)

 

Et qu'en est-il pour vous ??

 

 

Tags : Elections Présidentielle 2017



Réagissez à l'article

183 réactions à cet article


  • 15 votes
    Boom_QaBoom Boom_QaBoom 22 avril 11:13

    Sympathique, Mais si (par malheur !) Asselineau l’eurosceptique n’est pas au second tour, il faudra aller voter Marine Le Pen au second puisqu’elle est la 2eme candidate la plus eurosceptique avec son référendum sur le frexit. Sans même parler des avancées démocratiques comme l’instauration de la proportionnelle, ou du référendum d’initiative citoyenne... Démocrate, eurosceptique, et avec une vision multi polaire, MLP what else ?


    • 5 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 22 avril 15:27

      @Boom_QaBoom
      Lepen eurosceptique ??? ... Qu’est ce qui faut pas entendre !!!

      Haaaaa l’amour, quand on aime on est vraiment aveugle !

       

      Un eurosceptique ne se fait pas élire député européen.


    • 11 votes
      Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 22 avril 16:25

      @DJL 93VIDEO
      Un eurosceptique ne se fait pas élire député européen.
      Un eurosceptique ne se présente pas non plus aux élections européennes pour être élu député européen. Sauf monsieur Asselineau grâce à la technique bien connue du "un coup j’suis là, un coup j’suis pas là". En 2014, il se présente aux élections européennes en IDF, j’suis là. Le 25 mai 2014 il obtient 0,58%, j’suis plus là. C’est dans ces moments-là que je reconnais toute la clairvoyance de notre bien-aimé président pour conserver le label eurosceptique : ne jamais être élu.


    • 7 votes
      fawkes2 23 avril 09:37

      @Boom_QaBoom
      Il est facile de comprendre qu’Asselineau s’est servi des élections européennes pour gagner en notoriété. Rien de condamnable.

      Si, par malheur, Asselineau n’est pas au second tour, alors je peux annoncer clairement ici qu’il n’y aura aucune consigne de vote. Ni pour Macron, ni pour Le Pen ni pour Fillon ni pour Melenchon. L’UPR est en opposition des 10 autres candidats.

      Si Asselineau appel à voter le PEN, je peux vous garantir que 95% des adhérents déchireront leurs cartes... et moi le premier.

      Quelqu’un qui vote UPR a définitivement compris la médiocrité de toute la classe politique entre ceux qui veulent rester dans l’Europe et ceux qui font semblant de vouloir en sortir :Melenchon, le PEN... en proposant de violer les traité pour les uns ou en flattant le nationalisme pour les autres dont l’immigration est le fond de commerce.

      Un sympathisant UPR ne peut donc pas tomber dans "le vote utile" car en l’absence d’un candidat UPR, sa voix se portera majoritairement entre l’abstention et le vote blanc.

      Vous devez comprendre aussi que toute voix se portant sur l’UPR est définitivement perdue pour tous les autres candidats. l’UPR ne peut qu’augmenter ses scores... d’élections en élections.

      Une fois arrivée au pouvoir, l’UPR qui aura mis un terme à notre présence à l’UE et l’euro, n’aura plus aucune raison d’exister et tous les adhérents UPR pourront de nouveau voter pour des Melenchon, Fillon, Hamon, voire le Pen ou même Macron.

      Cette fois-ci, cela aura du sens.


    • 2 votes
      Et Hop ! 24 avril 16:27

      @DJL 93VIDEO : 

      Selon vous le parlement de l’UE ne doit avoir aucun député d’opposition ? 

      Et tant qu’à faire il pourrait n’y avoir qu’un seul parti.


    • vote
      yoananda yoananda 24 avril 16:31

      @Et Hop !
      un parti islamique de préférence, parce que bon, les partis des sous-humains, ça va un moment !


    • vote
      quid damned Valdemar Gris 22 avril 11:22

      S.E. tu as raison, à chacun de faire en son âme et conscience en ne tenant surtout pas compte des sondages moutonniers.
      L’isoloir n’est pas un perchoir à perroquet. Hurlez tout bas votre voix dans l’urne quoi qu’elle exprime.


      • 4 votes
        quid damned Valdemar Gris 22 avril 12:36

        Nouvelle sortie de la très courageuse N. Polony. ( vidéo très courte)


      • 9 votes
        Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 22 avril 12:33

        La campagne du 1er tour ne pouvait se terminer sans la groupie redhead de notre guide bien-aimé et son slogan : " Le seul qui sort du lot, c’est Asselineau". Je me demande s’il ne s’agit pas de Fifi_brindacier pour de vrai, elle reprend les clichés mainstream sur mon ancienne patronne dans la joie et la bonne humeur. Ça veut causer NWO, mais le plan Kalergi connait pas. Un coup j’suis là, un coup j’suis pas là. Comme Asselineau. Le 18 juin, j’suis là, Colombey-les-2-mosquées, j’suis pas là. Libération de Paris, j’suis là, Vel d’Hiv, j’suis pas là. L’ONU, j’suis là, le "machin", j’suis pas là. Monsieur Asselineau m’a fait comprendre à moi aussi qu’il fallait être accueillant avec les étrangers sans distinction de race, couleur ou religion parce que nous sommes tous des émigrés en puissance. Nous serons bien contents de trouver un job aux US quand on aura 20 millions de chômeurs en France. Argument imparable de gauchiste qui s’ignore. Moi aussi je suis comme elle, j’ai envie d’y croire parce que monsieur Asselineau est devenu la star des médias en à peine un mois, le personnage politique préféré des Français, celui qui a crevé l’écran avec l’article 50. Alors surtout ne culpabilisez pas vous amis, frères, sœurs, parents et grands-parents qui vont voter Marine. Monsieur Asselineau est au-dessus du lot, il reviendra parmi les siens en 2022.  


        • 5 votes
          Norman Bates Norman Bates 23 avril 06:31

          Ceux qui disent qu’il faut voter utile ne se demandent jamais s’il est utile de voter...


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 23 avril 10:44

            Concernant l’éventuel score de FA, je vois quatre tranches :

            -  Première tranche : moins de 1 %

            ------> Un score qui serait catastrophique pour l’avenir politique de l’UPR. Ce serait la démonstration qu’il est quasi impossible de percer électoralement hors des grands partis institutionnels et sans avoir fait carrière en leur sein. Ça serait aussi la démonstration que la sphère internet est très divergente de l’état sociologique de la société. L’avenir de l’UPR comme parti politique serait compromis et il devra se résoudre à poursuivre son combat en tant qu’organe de formation et d’instruction populaire (ce en quoi à mon avis il excelle).

            -Seconde tranche : entre 2 et 4 %

            ------> Un score décevant mais qui laisserait tout de même entrevoir une possibilité de poursuite de l’activité électoraliste de l’UPR. Car au fond, pour une première élection présidentielle, ce ne serait pas si mal. Seulement, ça demanderait beaucoup temps pour que ce parti perce, mais au regard de son programme phare, le temps manque et l’euro risque de s’écrouler avant une éventuelle percée.

            -Troisième tranche : entre 5 et 8 %

            ------> Un très bon score pour une première participation, l’UPR entrerait dans le cercle fermé des partis politiques de dimension nationale. Avec la recomposition des partis les prochaines années et au regard de sa forte croissance, il pourrait jouer un rôle non négligeable dans l’avenir. On pourra alors conclure que FA a réussit sa campagne.

            -  Quatrième tranche : au dessus des 10 %

            ------> Là, ce serait carrément exceptionnel. Je reconnaîtrais avec grand plaisir que je me suis trompé sur toute la ligne sur le potentiel électoral de ce parti et ça remettrait en question ma position d’abstentionniste. Ce serait la démonstration qu’on peut faire bouger les lignes électoralement malgré la dégénérescence de nos institutions (ce que je ne crois pas pour le moment). Ce serait aussi l’intrusion  fracassante des nouvelles opinions publiques présente sur internet dans les campagnes électorales. A ce niveau, il y’aura de nombreuses leçons à tirer, notamment dans l’incapacité des élites à évaluer et comprendre ces opinions publiques. 

            Les scores à cheval entre les différentes tranches amènent à des conclusions mitigées.

            Mon pronostic : la troisième tranche (ou à cheval entre la seconde et la troisième). 


            • 1 vote
              Qamarad Qamarad 23 avril 12:00

              @maQiavel

              Analyse à laquelle je souscris et que je me permets, humblement, de compléter.

              1 ère tranche :

              Le fanatisme des militants est touché. Une balle dans le coeur. Au QG du président, la déception se mêle à un début de dépression. Alors qu’Asselineau rédige à chaudes larmes un compte - rendu statistique pour expliquer cette déroute de A à Z, la magie n’y est plus. Tous ceux qui ont eu à souffrir de leur excès de zèle peuvent sortir en toute quiétude. Étienne Chouard à la surpise générale se porte bien quoique amaigri : "Cela faisait trois semaines que ma maison était assiégée et la nourriture manquait. Par gratitude, je voterai Macron. "

              Deuxième tranche :

              Les militants sont assez déçus. Mais comme on aime à se le rappeler dans le milieu : "la France libre au début, c’était une poignée. Nous sommes ce noyau irréductible. " Après les remous de l’élection, on se prépare pour la prochaine échéance : les législatives. En rentrant chez eux, ils ont encore assez de force pour toquer aux portes et dire aux chalands " Bonjour, vous connaissez l’UPR ?"

              Troisième tranche :

              Asselineau est tout sourire. Les militants ne se sentent plus. Étienne Chouard réfléchit sérieusement " Dois - je profiter de la liesse générale pour filer à l’étranger ? " Finalement, il se décide et s’en va en Suisse. Piero San Giorgio l’accueille et lui offre un stage de survivalisme : " Comment se préparer à un raid UPR ? " Le PRÉSIDENT le rejoint et lui enseigne son art : "crochet droit de la réconciliation nationale dans ta gueule !"

              Quatrième tranche :

              Un ancien SS à Paris ayant échappé aux foudres de la justice immémorielle déclare au micro de BFM tv : "Ça me rappelle une élection de jeunesse, le discours de clôture en allemand en moins" Tous les sceptiques et opposant à l’UPR tentent immédiatement de fuir. Certains ne le peuvent : Corbeau de port Réal et Joe Chip sont capturés dans la minute suivant l’annonce des résultats. En camp de rééducation, dont la devise est "l’article 50 rend libre ", ils en ont oublié leur folle opposition passée. On les verra bientôt jouer les gardes du corps du fondateur du parti. Au téléphone, Piero San Giorgio tarde à répondre... Quand Chouard l’a enfin, il lui dit "Écoute Étienne, fais pas le con et va te rendre, tu sais bien que tu n’as désormais aucun secours." À la surpise générale, grâce à quelques soutiens fidèles tirés au sort momentanément, il parvient après un long périple et caché dans un tonneau à rejoindre le Vénézuela où il fonde "le parti (des tirés au sort ) de la France libre" Sur place, on réfléchit à un nouveau CNR. Asselineau dénonce à L’ AFP un plagiat honteux et menace de se saisir de l’article 143-5 du code de propriété intellectuelle.


            • 1 vote
              Joe Chip Joe Chip 23 avril 12:09

              @maQiavel

              Le problème, c’est qu’Asselineau a mené une campagne de "grand candidat" en partant du principe que la ferveur de ses supporters allait se transvaser à l’ensemble du corps électoral grâce aux média. J’ai toujours pensé que cette analyse était très partielle, mais on verra bien le résultat. 

              Il a mené une campagne de tout ou rien basé sur l’adhésion à sa seule personne et à une seule idée. Si le score est décevant, l’UPR en tant que parti aura du mal à s’en relever car on ne peut pas éternellement prêcher dans le désert.

              Un score entre 2% et 4% était un objectif acceptable et réaliste.  


            • vote
              maQiavel maQiavel 23 avril 12:18

              @Qamarad
              Mais quel talent ! Merci pour cette tranche de rire, ça fait du bien. smiley smiley smiley


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 12:21

              @maQiavel
              Mon pronostic à moi pour François Asselineau se situe entre 2 et 3 %. Et ce serait un score respectable pour une formation nouvelle avec une approche inédite, permettant d’exister et de rebondir vers les législatives si le découragement ne gagne pas les militants. Evidemment, les militants espèrent plus mais je dis que 2,5 serait déjà une prouesse. Il ne faut pas rêver : dans la vie réelle, dans les campagnes, dans le métro, dans un supermarché, dans les maisons de retraite, ce n’est pas comme sur Internet : il n’y a pas 1 personne sur 5 qui est capable de le distinguer de Cheminade, par exemple. Avec un peu de chance, il pourrait même prendre des voix à Cheminade pour cette raison.   smiley  smiley 


            • 4 votes
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 12:29

              @Joe Chip
              "Le problème, c’est qu’Asselineau a mené une campagne de "grand candidat""

              Il était impossible de faire une "petite" campagne sur un programme de rupture et de résistance nationale. Sa campagne est déjà une réussite du point de vue de l’avancée des idées, quel que soit le score. Car son mouvement a rendu concevable de penser un "frexit", sans tortiller du cul avec une "autre Europe" de mes deux couilles. 



            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 12:33

              Et 10 % de sympathisants... 


            • vote
              Pyrathome Pyrathome 23 avril 12:43

              @Qaspard Delanuit
              Mon pronostic à moi pour François Asselineau se situe entre 2 et 3 %

              .

              Faut rester prudent, on a aucun recul et les instituts de propagande l’ont systématiquement sous évalué ou carrément pas référencé dans leur panel...

              Les réseaux sociaux ont une part de plus en plus grande dans l’opinion, tout le monde a maintenant un smart phone et certaines élections à l’étranger se sont jouées là-dessus :

               Pranab Mukherjee, Brexit, Trump...

              Il a un potentiel énorme, mais il est parti bien trop tard, il n’a eu aucune médiatisation avant l’annonce des parrainages, on se demande bien pourquoi.....ou plutôt si !!

              Je pense qu’il va faire son trou malgré tout, même s’il lui aurait fallut au moins deux mois de campagne supplémentaire....

              Entre 5 et 10 % serait très encourageant

              Wait and see !


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 12:47

              @Pyrathome
              "Faut rester prudent"

              Oui.   smiley


            • 3 votes
              Joe Chip Joe Chip 23 avril 13:43

              @Qaspard Delanuit

              Oui évidemment notre leader bien aimé a mené la meilleure campagne, s’est montré le plus pugnace et le plus courageux sur l’ensemble des sujets, et il ne fait aucun doute que Monsieur Asselineau aura gagné la bataille idéologique quand bien même il aurait échoué à imposer ses idées dans les urnes. 

              Je constate que nos éléments de langage sont déjà bien rodés pour justifier l’échec et le convertir en triomphe de nos idées, en vertu du principe énoncé par Monsieur Jésus dans l’Evangile selon Saint Mathieu au verset 16 du chapitre 20 selon lequel "les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers".

              Oui, camarade Qaspard, que la population adhère symboliquement à nos idées et les trouve concevables à défaut de les juger crédibles, est un grand progrès, qui à n’en pas douter permettra de maintenir au plus haut le moral de nos troupes pendant les cinq prochaines années, car comme le disait Monsieur Mao : "De défaite en défaite jusqu’à la victoire finale". 

              Mais vous vous trompez sur le caractère "national" de notre campagne puisque Monsieur Asselineau, en bon technocrate, a réduit la nation à un espace juridique totalement abstrait délimité par des normes et des traités, nonobstant quelques allusions à notre bon roi Saint Louis rendant la justice sous son chêne. 

              Et il nous a bien fait comprendre que le respect et la mise en valeur du "droit international" serait une des priorités de son quinquennat. Interrogé sur notre outil stratégique, il a écarté dans une colère le sujet d’un revers de la main avant de se livrer à une parodie spontanée et fort convaincante du "pensez printemps" de Monsieur Macron. 

              Et en ce qui concerne la "résistance nationale", il a eu la clairvoyance de se détacher spirituellement de la figure et de l’oeuvre du Général De Gaulle durant la seconde guerre mondiale, ce dernier n’ayant fait selon lui que résister pour la gloriole et réécrire l’histoire après guerre pour minimiser Vichy et la collaboration. 

              Oui, c’était une belle campagne, pleine de fulgurances souverainistes et de vérités criées à la face du système, comme "je suis le pire ennemi de l’extrême-droite".

              Alors mes frères, mes soeurs, en attendant la publication des résultats, communions ensemble pour l’élévation électorale de notre leader au second tour.


            • vote
              Pyrathome Pyrathome 23 avril 13:47

              @maQiavel
              Première tranche : moins de 1 %

              Impossible, l’upr a déjà fait 0,9 % aux régionales de 2015 alors qu’ils étaient à peine connu par 2 % des électeurs....

              Ceci dit, ta fourchette est très pertinente, entre 5 et 10 % serait effectivement un très bon scrutin compte tenu de son départ trop tardif ( et pour cause...)


            • 1 vote
              Pyrathome Pyrathome 23 avril 13:59

              @Joe Chip
              Mon pauvre vieux, commentaire aussi dithyrambique que ridicule, vous vous surpassez encore une fois dans le 12° qui tache...

              Bon, c’est pas tout, j’ai un devoir en famille à accomplir, j’y vais de ce pas la fleur au fusil, au moins 10 cartouches en faveur du "Thug life"......

              Asselin NOW  smiley


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 14:17

              @Joe Chip
              "Oui évidemment notre leader bien aimé a mené la meilleure campagne, s’est montré le plus pugnace et le plus courageux sur l’ensemble des sujets."

              Il faudra un jour de bonne humeur nous expliquer ce qui vous met particulièrement en colère dans le fait qu’un Asselineau soit candidat. Si ce n’est qu’un moucheron politique comme vous semblez le penser, pourquoi vous obsède-t-il à ce point ? En quoi vous gêne-t-il ? En quoi cette candidature vous fait-elle offense ? Pourquoi en faire des tonnes à son sujet ? C’est le candidat dont vous parlez le plus sur ce forum, en êtes-vous conscient ?


            • vote
              maQiavel maQiavel 23 avril 14:53

              @Qaspard Delanuit
              L’exaspération vis à vis des cyber militants UPR doit y être pour quelque chose. Il est vrai qu’ils sont... teigneux. smiley


            • 5 votes
              Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 23 avril 15:30

              @Qamarad
              maQuiavel oublie la 5e tranche de melon à plus de 50%
              ------> Joe Chip et le corbeau de Port Réal sont déclarés collabos du système. Dossier prioritaire confié au responsable départemental Qaspard qui saisi la DGSI pour tracer leur adresse IP. Le Président Asselineau doit se fendre de son premier coup de fil à la NSA pour le corbeau de Port Réal qui utilise un triple pare-feu enfoui dans le backbone du dark web. Ils sont logés dans l’heure, puis arrêtés par pegase qui leur passe la camisole de force. Joe Chip est bâillonné le premier car il a à son actif 15.000 lignes de sarcasmes et d’ironie sur le nouveau Président Asselineau. Le corbeau de Port Réal est déplumé à la cire dépilatoire pour diffamation et incitation à la haine raciale pour avoir reproché à monsieur Asselineau sa déclaration européiste de maintien dans l’espace Schengen. Ils sont transférés sirènes hurlantes au ministère de la Vérité par convoi blindé pour leur éviter d’être lynchés par les dizaines de millions d’électeurs de monsieur Asselineau. Comparution immédiate devant le tribunal de salut public de l’UPR. Joe Chip et le corbeau de Port Réal n’ont droit à aucune assistance juridique et encore moins un clavier pour assurer leur défense. Ils sont reconnus coupables de haute trahison, d’intelligence avec l’ennemi, de moqueries aggravées et violation d’un forum gouvernemental. Ils sont déférés manu militari par Pyrathome, le petit robespierre de l’UPR, au 8e étage du ministère de la Vérité : salle 101. Une salle vide jusqu’à l’entrée des deux chèvres poitevines de Moshe VILAIN, d’un baril de gros sel et d’une armée de citrons du général fawkes2, l’arrière-arrière petit fils du général Turreau qui avait dépopuler la Vendée militaires avec ses colonnes infernales. Joe Chip et le corbeau de Port Réal sont rééduqués en moins de trois mois. Ils sont guéris. Ils aiment le Président Asselineau.
              Après avoir reconnu leurs crimes et présentés des excuses publiques au 20h de Fifi_brindacier sur TF1, la nouvelle chaîne d’état de l’UPR, monsieur Asselineau leur accorde la grâce présidentielle. Le ministre de l’Intérieur Qaspard leur autorise alors l’utilisation d’un clavier au web-café sécurisé des marronniers. Leur correspondance est disséquée et analysée en permanence pour évaluer les probabilités de rechute chez les mal-pensants. C’est à cette époque que Joe Chip a l’idée de contrer le système de surveillance en utilisant l’algorithme inversé de l’article 50. À suivre. 


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 15:42

              @Le corbeau de Port-Real
              "Joe Chip et le corbeau de Port Réal sont déclarés collabos du système. Dossier prioritaire confié au responsable départemental Qaspard qui saisi la DGSI pour tracer leur adresse IP."

              Il y a longtemps que c’est fait grâce à nos agents upériens infiltrés à tous les niveaux de la chaîne de commandement policière, militaire et administrative. J’ai d’ailleurs votre fiche complète entre les mains en ce moment. Alors comme ça on a fait pipi au lit jusqu’à 8 ans ?  smiley


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 15:45

              @maQiavel
              "L’exaspération vis à vis des cyber militants UPR doit y être pour quelque chose. Il est vrai qu’ils sont... teigneux."

              De plus, ce sont de redoutables colleurs d’affiches !  smiley


            • vote
              Qamarad Qamarad 23 avril 15:59

              @Le corbeau de Port-Real
               smiley

              Je me désolidarise de tout échange, même neutre, avec vous (dont celui-ci) smiley


            • 1 vote
              Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 23 avril 16:09

              @Qaspard Delanuit
              C’est très bien d’avoir pris les devants. Plus que quelques heures avant que notre guide céleste te nomme ministre de l’Intérieur. Avant de t’occuper de mon cas et celui de Joe Chip, donne la priorité au nettoyage du 14e arrondissement. C’est un vrai bordel vos affiches dans tous les coins. Au moins sur Internet, votre pollution ne se voit pas. 


            • 2 votes
              Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 23 avril 16:22

              @Qamarad
              Je vois surtout que tu as choisi l’avatar de notre winner. Tu fais donc toi aussi tienne la citation de Mark Twain "Quand commence un changement, le patriote est un homme rare, et courageux, et détesté, et méprisé. Lorsque sa cause l’emporte, les timides se joignent à lui car être un patriote ne coûte plus rien" smiley 


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 23 avril 16:40

              @Joe Chip

              -Le problème, c’est qu’Asselineau a mené une campagne de "grand candidat" Un score entre 2% et 4% était un objectif acceptable et réaliste. 

              ------> Le temps de l’action politique ne se superpose pas parfaitement au temps de l’analyse politique.

              Non pas que ce soient deux temps totalement différent qui ne se croisent jamais tels deux droites parallèles : il est évident que le temps de l’analyse conditionne celui de l’action , mais une action doit toujours viser plus loin que les possibilités déterminés par l’analyse , c’est un principe bien connu des hommes politiques depuis l’antiquité et auquel Nicolas Machiavel a énoncé en parabole « les archers, qui, jugeant que le but proposé est au delà de la portée de leur arc et de leurs forces, doivent viser encore plus loin, pour que leur flèche arrive au point qu’ils désirent atteindre  ».

              Je suis entrain de lire un livre sur la guerre du Péloponnèse et c’est frappant de voir à quel point d’une perspective strictement analytique, la déclaration de guerre de Sparte à Athènes était folle : Athènes avait de grandes forces et une stratégie sophistiquée alors que Sparte avait de grandes faiblesses et une stratégie banale. Et pourtant, c’est Sparte qui l’emporte.

              Ce que j’essaie de dire, c’est que si on s’arrête au strict plan analytique, on devient vite un pessimiste, voir un défaitiste qui ne mènerait que des combat qu’il est certain de remporter. Ça dans ma mentalité, c’est de la faiblesse.

              Si Asselineau avait fait une campagne de petit candidat, il m’aurait paru faible, à l’image de ces personnes qui admettent ouvertement que leur candidature est juste un témoignage, qu’ils savent qu’ils ne gagneront pas et qu’ils ont juste un message à faire passer. FA a au moins 25 000 personnes derrière lui, des militants très actifs qui se cassent le cul pour cette campagne (aussi imbuvables soient ils, il faut leur reconnaître ça) qui croient en ses capacités et en son projet, ce type de discours défaitiste aurait été pitoyable de sa part, une trahison !

              Je pars du principe que quelque soit le combat que l’on mène, on le mène pour gagner. Et si on ne le gagne pas, on sort par la grande porte sans aucun regret car on a donné tout ce que l’on pouvait.

              Si je fais un reproche à FA sur ce point, c’est qu’il n’aurait jamais du se laisser entraîner lorsque les journalistes lui posaient des questions sur ses intentions de vote au second tour : il aurait du à chaque fois affirmer avec la plus grande fermeté qu’il n’envisage pas d’autres scénarios que sa qualification au second tour, et que s’il participe à cette élection , c’est pour la remporter , point. Parfois il m’a paru mou quand on lui posait ce genre de question.

              Dans tous les cas, pour mobiliser ses troupes et les enthousiasmer, il ne devait à mon sens, en aucun cas admettre que c’est un « petit candidat » et se comporter comme tel. Cette pusillanimité, ce manque de panache aurait donné une image désastreuse de sa personne. Il aurait perdu le respect de beaucoup de ses soutiens. Et ce que je dis là reste valable même s’il fait finalement 0,01%. 


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 16:48

              @Le corbeau de Port-Real
              "Avant de t’occuper de mon cas et celui de Joe Chip, donne la priorité au nettoyage du 14e arrondissement. C’est un vrai bordel vos affiches dans tous les coins."


              Ca tombe bien, nous prévoyons justement dès demain des peines éducatives de travaux d’utilité citoyenne pour les proto-dissidents et autres tempéraments anti-sociaux décelés précocement. Vous savez sans doute vous servir d’un balai ? Je peux vous placer dans l’équipe qui commence lundi à 5 heures du matin, allez, c’est dit !


            • 1 vote
              Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 23 avril 17:08

              @Qaspard Delanuit
              Dommage, je viens de m’envoler pour Los Angeles. Les premières estimations ont fuité, j’ai dû prendre illico rencart avec un chirurgien plastique avant de rentrer incognito dans la France d’Asselineau.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 avril 17:12

              @Le corbeau de Port-Real
              Si vous nous rapportez la tête du Directeur de la CIA en souvenir de votre voyage au pays du grand Satan, notre Président pourrait peut-être faire preuve de magnanimité et vous accorder son pardon, qui sait ?


            • 1 vote
              Joe Chip Joe Chip 23 avril 17:38

              @Le corbeau de Port-Real

              C’est dommage, nos amis de l’UPR doutent de notre sincérité et de notre dévouement total à la cause de Monsieur Asselineau.

              S’il fait plus de 2%, il va falloir prendre le maquis.


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 23 avril 18:15

              @maQiavel

              C’est intéressant mais tu extrapoles totalement des observations effectuées en rase-motte. Moi, le plan analytique...

              il est évident que le temps de l’analyse conditionne celui de l’action , mais une action doit toujours viser plus loin que les possibilités déterminés par l’analyse , c’est un principe bien connu des hommes politiques depuis l’antiquité et auquel Nicolas Machiavel a énoncé en parabole « les archers, qui, jugeant que le but proposé est au delà de la portée de leur arc et de leurs forces, doivent viser encore plus loin, pour que leur flèche arrive au point qu’ils désirent atteindre  ».

              OK. Même si je ne m’intéresse pas beaucoup à la théorie politique, je crois que la théorie politique a évolué depuis Maquiavel et en particulier depuis le 18ème siècle. Et j’avoue ne pas saisir le rapport immédiat avec Asselineau, mais enfin, je ne dois pas saisir certaines choses comme yoananda smiley

              Athènes avait de grandes forces et une stratégie sophistiquée alors que Sparte avait de grandes faiblesses et une stratégie banale. Et pourtant, c’est Sparte qui l’emporte.

              Rapport avec l’UPR ? Je veux bien m’imaginer Asselineau en roi Léonidas hurlant "THIS IS SPARTAAAAAAAAAA" mais bon... 

              Ce que j’essaie de dire, c’est que si on s’arrête au strict plan analytique, on devient vite un pessimiste, voir un défaitiste qui ne mènerait que des combat qu’il est certain de remporter. Ça dans ma mentalité, c’est de la faiblesse.

              OK. 

              Si Asselineau avait fait une campagne de petit candidat, il m’aurait paru faible, à l’image de ces personnes qui admettent ouvertement que leur candidature est juste un témoignage, qu’ils savent qu’ils ne gagneront pas et qu’ils ont juste un message à faire passer. FA a au moins 25 000 personnes derrière lui, des militants très actifs qui se cassent le cul pour cette campagne (aussi imbuvables soient ils, il faut leur reconnaître ça) qui croient en ses capacités et en son projet, ce type de discours défaitiste aurait été pitoyable de sa part, une trahison !

              Tu tritures dans tous les sens un constat tout simple basé sur l’observation des scrutins sous la cinquième. Je ne prétends pas énoncer des vérités immanentes liées à la théorie politique, d’ailleurs, j’aurai peut-être tort si Asselineau fait un bon score. Comme souvent, on part du même sujet mais on ne parle pas de la même chose.

              Je n’ai jamais dit que l’UPR devait mener une campagne défaitiste ou je ne sais quoi, tu prends mon argument dans ton avion, tu lui fais traverser le temps et l’espace, c’est un beau voyage mais encore une fois je m’exprimais au ras des pâquerettes, avec le nez sur la vitre. Tu devrais nous rejoindre un jour, nous, le peuple de l’herbe qui voyons le monde à hauteur du sol... 

              On le saura qu’Asselineau a 25000 personnes derrière lui mais 25000 membres de l’UPR ne sont pas forcément représentatifs de la sociologie de la société française dans sa globalité. Pour ma part, j’hallucine sur le temps qu’Asselineau a passé dans les médias à parler de l’UPR, du nombre de membres de l’UPR, etc., comme si c’était le sujet de ces élections. En toute franchise, on s’en branle un peu de l’UPR, de l’histoire de l’UPR, etc... 

              Ces arguments ont peut-être du poids en interne mais je n’ai jamais remis en doute la conviction ou l’intégrité des membres de l’UPR. 

              Dans tous les cas, pour mobiliser ses troupes et les enthousiasmer, il ne devait à mon sens, en aucun cas admettre que c’est un « petit candidat » et se comporter comme tel. Cette pusillanimité, ce manque de panache aurait donné une image désastreuse de sa personne. Il aurait perdu le respect de beaucoup de ses soutiens. Et ce que je dis là reste valable même s’il fait finalement 0,01%.   

              Mais être un "petit candidat" n’est pas une infamie, à la fin. L’étiquette n’est pas forcément sexy mais il faut rappeler que la France est un des rares pays qui permet encore à un grand nombre de sensibilités politiques de s’exprimer. Arrêtez de vous plaindre sans arrêt (je parle pas pour toi) et allez voir comment ça se passe en Allemagne ou aux Etats-Unis où les "petits candidats" ne peuvent même pas songer à exister à ce niveau. Evidemment, comme nous vivons dans un monde imparfait, ce statut de petit candidat ne protège pas des injustices et des moqueries des journalistes, mais il faut faire avec et voir cela comme l’épreuve de vérité. 

              Cette manière de cracher constamment dans la soupe est vraiment typique de l’esprit franchouillard dans tout ce qu’il peut avoir de plus caricatural et de plus égocentrique. 


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 23 avril 18:21

              Ah oui, et je suis pas membre de l’UPR, donc j’assume totalement d’être dans l’analyse un peu comme le pilier de comptoir, un peu comme nous le sommes tous en fait. J’ai peut-être tort, on verra bien. 


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 23 avril 18:28

              @Joe Chip

              Ah oui, et il y a une juste mesure entre la pusillanimité et la grandiloquence.


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 23 avril 18:30

              @Joe Chip
              En tous cas , je ne vois pas ce qui n’était pas compréhensible dans mon précédent message.  smiley

               Il faut toujours viser plus loin que les possibilités que l’on peut déduire des analyses , point. Donc FA devait viser la victoire et non se considérer comme un petit candidat , le score qu’il fera n’a aucune importance. Mener une campagne comme petit candidat = mener une campagne défaitiste ! 

              Pour le reste , déjà en France , je ne me déplace pas pour veauter parce que je considère que l’ingiéniérie politico-médiatique est pathétique donc à plus forte raison je ne le ferais pas si j’étais américain. Donc l’argument d’aller voir comment ça se passe ailleurs ne me touche pas , un esprit cynique pourrait aussi demander d’aller voir comment ça se passe en Corée du nord pour ne pas cracher dans notre soupe. Moi elle ne m’intéresse pas cette soupe , après chacun fait ce qu’il veut. 

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès