• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi la dissidence française est-elle totalement inefficace (...)

Pourquoi la dissidence française est-elle totalement inefficace ?

Comment si retrouver dans cette jungle que les médias appellent : la complosphère ? Contester les "versions officielles" est plus que jamais marginal et rien ni personne ne semble aujourd'hui en mesure de freiner le système. La dissidence française rame et voici pourquoi selon moi.

 

 

Visitez aussi le blog :

http://chroniques-humaines.over-blog.com/

 

Et la communauté :

https://plus.google.com/communities/103660471595038685146

Tags : Alain Soral Dieudonné Etienne Chouard Complot Conspirationnisme Pierre Hillard



Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Sarka Stik 24 juillet 15:03

    Grimault c’est un dissident ? Envers l’Egypte antique ?


    • 1 vote
      ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 24 juillet 16:06

      @Sarka Stik
      Envers l’histoire officielle


    • 4 votes
      Sarka Stik 24 juillet 16:19

      @ChroniquesHumaines

      Envers l’histoire officielle

      Un peu de sérieux svp... Il suffit qu’un charlatan numérologue de faible niveau délire sur l’antiquité pour faire de lui un dissident de l’histoire officielle ?


      Dans cette pseudo dissidence, ce sont tous des boutiquiers qui se servent de théories fumeuses pour se faire un petit billet, ceux qui les suivent sont des incultes et des aigris alors ça marche, donc c’est efficace...C’est de la dissidence envers l’intelligence.



    • 1 vote
      Nigari Nigari 24 juillet 16:23

      @Sarka Stik
      Grimault, un dissident qui fait son apparition dans un film de Claude Lelouch ("Chacun sa vie"smiley


    • vote
      ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 24 juillet 16:30

      @Sarka Stik
      Bon admettons c’est un mauvais exemple ! 


    • 3 votes
      Nigari Nigari 24 juillet 16:33

      Un véritable dissident n’apparaîtrait jamais dans un tel casting : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-248351/casting/

       


    • 5 votes
      #WorldPeaceNow* #WorldPeaceNow* 25 juillet 20:03

      @TOUS

      Vous critiquez la dissidence, mais quels sont les risques que vous prenez en dégueulant derrière vos claviers ? Petits joueurs va...

      100% d’entre vous ne tiendraient pas 1 an à subir ce que Soral et Dieudonné ont subit pendant ces dix dernières années, vous êtes des petits branleurs à côté d’eux, donc un peu de respect svp si vous en êtes capables.


    • vote
      ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 25 juillet 21:03

      @#WorldPeaceNow*
      Qu’est-ce t’en sait


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 24 juillet 15:19

      Pour moi, la question n’est même pas de trouver un chef qui puisse fédérer et coordonner cette « dissidence » pour qu’elle puisse constituer une force politique susceptible de changer certaines choses.

      La première question qui me vient à l’esprit est : cette soi disant « dissidence » est-elle fédérable et coordonnable ? Quand on observe ce qu’on met sous ce vocable de « dissidence », on retrouve des groupuscules divers et variées aux théories plus farfelues les unes que les autres et aux aspirations différentes voir divergentes. Ca va trop dans tous les sens pour que puisse s’envisager une quelconque cohésion politique à mon humble avis.

      Je considère que ces histoires de dissidence sont un des symptômes d’un phénomène plus profond : l’évolution des techniques de communication et d’information !

      Cette évolution est une formidable avancée pour certains de par l’accessibilité des savoirs qu’elle constitue, les gens ont aujourd’hui accès à des mines d’information avec une facilité qui aurait été déconcertantes pour nombre de personnes du siècle passé. Mais cette évolution est aussi un piège car l’accessibilité des savoirs peut se révéler une surinformation : l’ignorance des masses combiné à la démocratisation des savoirs produit des tendances pulsionnelles et instantanéistes propre à la société du zapping. Ne sachant plus où donner de la tête et noyées par une quantité d’information quasiment infinie, les masses finissent par s’en remettre à des « gourous » (dans le sens commun du terme) encartés « dissidents » qui traitent ces informations à leur place et qui leur fournissent un logiciel, un paradigme, un prisme par lequel voir le monde, une grille de lecture de la réalité. Et ce traitement devient rapidement pour ces personnes des vérités absolues et incontestables, elles répètent en boucle ce que disent leurs gourous et ne recherchent pas d’autres informations que celles qu’ils leur fournissent, elles finissent par se prendre pour des élus, des « éveillés ». Faites le leur remarquer et vous vous retrouverez très rapidement accusé d’être un agent du système.

      La surinformation fait donc naitre des marchés avec ses produits (grille de lecture de la réalité) et ses consommateurs (une nouvelle opinion publique de plus en plus réfractaire aux médias institutionnels). Et comme dans tous les marchés, il y’ a de la concurrence et des affrontements pour la conquête de parts. Donc le fait que cette fameuse dissidence se tire dans les pattes et n’aie aucune cohésion n’est pas seulement lié aux personnalités qui prétendent l’incarner ou aux querelles d’égos, c’est surtout une conséquence spontanée, quelque chose qui s’inscrit dans une dynamique sociale et qui dépasse les volontés des individus qui y participent.

      Cela mis à part, il y’a encore d’autres problèmes :

      -Non seulement ces nouvelle opinions publiques sont fragmentées mais en plus elles sont minoritaires car les médias institutionnels constituent encore la grande référence pour la majorité de la population (et pour que ça s’inverse, Alban Dousset avait calculé qu’il faudrait à peu près trois décennies).

      -Même si elles deviennent majoritaires, rien ne dit que les choses vont changer, au contraire, tout porte à croire que rien ne changera voir que ce sera pire qu’aujourd’hui. On voit bien qu’au sein de ces nouvelles opinions publiques, les gens n’ont plus à être menés comme des moutons, ils se mettent d’eux-mêmes en file indienne pour arpenter des sentiers battus par les gourous. Il fut un temps où l’ignorance des gens était entretenue par la rétention d’informations, aujourd’hui, elle l’est plutôt par leur profusion, ce qui est peut-être pire. C’est pire parce qu’avant les gens se savaient ignorants, or à présent ils se croient savants et victimes d’un complot dès qu’ils se sont frottés à certaines connaissances mal apprises à la va vite. Lorsque l’on a développé son esprit critique, la surinformation n’existe plus (puisqu’on sait faire la part des choses), elle devient une masse d’informations qui constitue un patrimoine culturel d’une richesse immense. Mais on en est très loin, les masses sont esclaves de leurs affects, de leurs idées préconçues, de leur paresse intellectuelle, de leurs certitudes, cette surinformation devient un gouffre duquel déborde un melt in pot de variétés de gloubi boulga insondable.

      Penser changement politico -économique en termes de « dissidence » n’est pas opérationnel , ou en tous cas ne l’est plus depuis que certains groupes revendiquent cette étiquette. 



      • 3 votes
        Qiroreur Qiroreur 24 juillet 16:23

        @maQiavel
        Il y a un paradoxe dans ce que tu décris. Tu dis d’un côté qu’il ne peut pas y avoir de chef venant de cet ensemble là parce que trop disparate, et défendant chacun une part de marché d’une pseudo-alter-réalité au travers de combats qui n’ont pas de cohérence globale (l’un va pourfendre Big Pharma, l’autre la banque, un autre la judéo-maçonnerie et les sociétés secrètes, d’autres encore l’Histoire "falsifiée", etc.). Dés lors ces figures de prou auto-proclamées dissidentes ne peuvent que se tirer la bourre à qui aura le plus de suiveurs, sachant qu’il y a une logique de survie économique derrière. On n’est donc pas en présence de gens qui veulent changer de société ou de gouvernance, ils veulent juste que ceux qui tirent les marrons du feu soient autres, et prendre une part plus grande du gâteau. Il existe bien des dissidents au sens où ils souhaitent une société fonctionnant selon d’autres principes. Par exemple un Pierre Rabhi est bien plus un dissident de ce point de vue que des Soral et cie. 

        Le paradoxe dans tout cela est que tu sembles souhaiter que les masses soient autre chose que des masses mais deviennent un ensemble d’êtres pensants chacun à leur niveau. Je ne crois pas que cela soit possible. Espérer qu’un mouton du troupeau s’extirpe de lui-même d’un confort grégaire n’a pas de sens. Tout ce qu’il fera c’est quitter un troupeau pour en retrouver un autre, avec un berger qu’il sent plus sincère. Je veux dire par là que la majorité des gens préfèreront toujours s’en remettre à un chef et troquer une part de leur souveraineté individuelle pour le confort d’un idéal incarné. Je ne crois pas que la sur ou sous-information y change grand chose. Le truc est que face au recul des religions et à la soumission des individus à celle-ci d’autrefois, les gens cherchent des repères plus cohérents. Cela passe forcément par des intermédiaires qui pourfendent la nouvelle religion qu’est devenue les médias. Or s’il y a un point commun, un seul à tous ces gens (je parle de la "dissidence") ’est bien cette défiance à l’égard de toute officialité : l’Histoire telle quelle est racontée, les événements tels qu’ils sont sélectionnés et relatés dans les MSM, les préconisations des scientifiques forcément contestables car soumises à des conflits d’intérêts, les politiques... Je ne dis pas qu’ils ont tort ou raison (certains racontent vraiment n’importe quoi et ce n’est pas sans danger), juste qu’il est impossible de fédérer à partir d’une critique. Il n’y a pas de possibilité de fédérer largement en fustigeant telle ou telle organisation. C’est ça qui est remarquable dans cette dissidence : elle ne propose... rien. Donc avnt de trouver un chef, il faudrait surtout un programme. Par exemple Asselineau, ici qualifié de dissident, ne fournit qu’une critique de l’UE... mais ne propose rien de facilement identifiable par tous. Pour les rares gens qui le connaissent FA c’est le type qui veut qu’on sorte de l’Euro et de l’Europe mais personne ne sait ce qu’il propose à la place... 

        Voilà le soucis majeur de la "dissidence". Elle n’est que critique et ça, comme tule dis, ça conforte les élus qui pensent avoir décodé la réalité (et que tous les autres sont des moutons) mais il n’y a aucune dimension collective derrière, autrement dit aucune politique. Pas étonnant que tous soient convaincus par le survivalisme comme par exemple, récemment encore, Hilard qui en a parlé comme une solution car pour lui, à part une intercession divine et que la France ne soit plus en situation de péché, il n’y a rien à faire. Pour tous ces gens... il n’y a rien à faire, à part des conférences, vendre des livres et se retirer du monde. Je ne dis pas qu’ils ont tort, juste que ça ne peut pas convaincre des masses aliénées par le matérialisme. A mon sens la question du chef ne se pose même pas.


      • vote
        maQiavel maQiavel 24 juillet 17:21

        @ChroniquesHumaines

        Je ne fais pas partie des défaitistes qui pensent que nous sommes arrivés à la fin de l’histoire, que tout est foutu, écrit et éternel et que par conséquent il n’y a rien à faire. J’ai donc l’esprit ouvert à toute proposition et je trouve qu’elles sont les bienvenues, ce qui ne m’empêche pas de faire usage d’esprit critique.

        J’ai lu votre proposition, c’est bien de l’avoir faites et je vous encourage à en faire d’autres, simplement je n’y crois pas une seconde. Pourquoi ? Parce que tout le monde ne participera pas à ce processus et que beaucoup n’ont rien à y gagner. Par exemple, pourquoi le FN participerait à cette procédure alors que c’est un grand parti ayant des antennes partout en France et qui est à presque toutes les élections intermédiaires en tete du premier tour ? Qu’est ce qu’il aurait à gagner à y participer ? Lui ce qu’il veut, c’est fédérer autour de lui et non pas paticiper à un processus extérieur à lui. De la même manière, pourquoi FI participerait à cette procédure alors que cette mouvance ambitionne d’être le premier parti d’opposition et de s’en servir comme tremplin électoral pour 2022 ?Et pourquoi FI et le FN participerait au même processus alors qu’ils sont ennemi et que le premier ne souhaite à aucun moment être associé au second ?

        Il y’a des unions contre nature qui n’arriveront jamais à moins que la France se fasse envahir et que des troupes étrangères déambulent dans nos villes et campagnes, dans ce cas de figure chacun pourrait mettre de l’eau dans son vin mais jusqu’à là, tout le monde cherchera à fédérer autour de soi et de son projet…

        Et en plus, même si la procédure avait lieu, quelle garantie aura –t-on que ceux qui seront défaits se rangeront derrière le vainqueur ? Quelle garantie existe –t-il que le vainqueur respectera ses promesses ? Il y’a trop d’inconnues dans la procédure que vous proposez … 


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 24 juillet 17:26

        @Qiroreur

         Il existe bien des dissidents au sens où ils souhaitent une société fonctionnant selon d’autres principes.

        ------> D’accord, dans ce cas , il faut parler spécifiquement de dissidence politico-économique surtout si leurs souhaits est arrimés à des propositions concrètes et réalistes. Mais il est vrai que je ne suis pas très à l’aise avec ce terme de « dissidence » qui a été pourri par ceux qui s’en réclament, j’ai trop de respect pour Rabhi pour en faire un « dissident » par exemple … 

         

        -Le paradoxe dans tout cela est que tu sembles souhaiter que les masses soient autre chose que des masses mais deviennent un ensemble d’êtres pensants chacun à leur niveau. Je ne crois pas que cela soit possible. Espérer qu’un mouton du troupeau s’extirpe de lui-même d’un confort grégaire n’a pas de sens. Tout ce qu’il fera c’est quitter un troupeau pour en retrouver un autre, avec un berger qu’il sent plus sincère. Je veux dire par là que la majorité des gens préfèreront toujours s’en remettre à un chef et troquer une part de leur souveraineté individuelle pour le confort d’un idéal incarné.

        ------> C’est une remarque fort intéressante.

        La première réponse que je te ferais, c’est que je ne souhaite pas que les masses se comportent différemment, là-dessus il n’y a rien à faire. Par contre, des masses peuvent se retrouver instituée, c’est-à-dire ordonnée selon des principes au moins au niveau politique, et là, on ne parle plus de « masses » mais de « peuples ». Mais ce processus passe par la mise en place d’institutions bien précises.

        La seconde réponse, c’est qu’entre le peuple et les institutions, il y’a un phénomène d’engendrement réciproque : le peuple crée les institutions et les institutions créent le peuple. Les institutions ne sont pas des principes désincarnés, ce sont des principes d’organisation qui se manifestent par des pratiques concrètes, dans la vie de tous les jours et par conséquent qui codifient et forgent des comportements et des mentalités. 

        Par conséquent les masses ne sont pas un horizon indépassable (et de fait, dans certaines circonstances elle est dépassée) tout dépend du contexte institutionnel et des circonstances, les gens ne sont pas condamnés à s’en remettre à un chef parce qu’il saura manipuler les manipuler en jouant avec leurs affects … smiley

        -Je ne crois pas que la sur ou sous-information y change grand chose. Le truc est que face au recul des religions et à la soumission des individus à celle-ci d’autrefois, les gens cherchent des repères plus cohérents.

        ------> Mais ils trouvent des repères qui ne le sont pas (ou qui le sont trop). Pourquoi ? Parce que pour faire face à la complexité du monde tel qu’il se présente à eux et qui est anxiogène, il vaut mieux trouver des logiciel d’interprétations simpliste servit par les gourous, et des logiciels qui permettent en plus d’expliquer son mal être social.

        On en revient à la quantité extraordinaire d’information disponible et qui fait peur.

        -Cela passe forcément par des intermédiaires qui pourfendent la nouvelle religion qu’est devenue les médias. Or s’il y a un point commun, un seul à tous ces gens (je parle de la "dissidence") ’est bien cette défiance à l’égard de toute officialité 

        ------> Je suis d’accord avec ça mais je pense que si les médias n’étaient pas si médiocres ou s’ils étaient pluralistes, ce phénomène n’existerait qu’à la marge.

        -il est impossible de fédérer à partir d’une critique. Il n’y a pas de possibilité de fédérer largement en fustigeant telle ou telle organisation. C’est ça qui est remarquable dans cette dissidence : elle ne propose... rien.

        ------> On est bien d’accord.

        -Par exemple Asselineau, ici qualifié de dissident, ne fournit qu’une critique de l’UE... mais ne propose rien de facilement identifiable par tous.

        ------> Là je ne suis pas trop d’accord parmi les dissidents cités , il est l’un des rares à avoir fait des propositions , son échec ne s’explique pas à ce niveau là à mon avis.

        A partir du moment ou tu as affaire à des masses, dis toi bien que ce n’est pas avec un programme que tu vas les séduire. Regarde Macron. Les gens qui ont voté pour lui ne l’ont majoritairement pas fait à cause de son programme, lui-même disait que le programme n’avait aucune importance et il avait factuellement raison …

        De mon point de vue , à partir du moment ou le jeu consiste en la séduction des masses, ce sont les meilleurs démagogues et arrivistes oligarchiques qui l’emportent , il n’y a rien à faire contre ça car ce sont les règles du jeu , à part peut être attendre une crise d’une ampleur gigantesque … 


      • vote
        guepe guepe 24 juillet 19:25

        @maQiavel

        " il n’y a rien à faire contre ça car ce sont les règles du jeu , à part peut être attendre une crise d’une ampleur gigantesque … "

        Bah ,c’est encore pire en général. Les masses se tournent aussi vers les démagogues les plus séduisants en temps de crise.

        Et je vais faire mon provocateur mais il suffit de voir les scores du Fn ou de la Fi, qui proposées . Bon certes, on est pas en temps de crise mais je suis sur que c’est ces deux là qui profiteront d’une crise d’une grande ampleur si jamais elle a lieu et nous imposer leurs solutions fumeuses.


      • vote
        maQiavel maQiavel 24 juillet 19:40

        @guepe

        -Bah ,c’est encore pire en général. Les masses se tournent aussi vers les démagogues les plus séduisants en temps de crise. 

        ------> Ca peut mais pas forcément, ça dépend, il n’y a pas de règles précises en la matière quand on observe sur le plan historique. Ce qui est certain, c’est que la crise est un moment machiavélien, c’est-à-dire un instant imprévisible et incontrôlable qui défie toute idée de continuité, ce moment ou tout ce qui allait de soi ne va plus de soi qui mène soit à la refondation, soit à la dissolution.

        Il est impossible de prédire ce qui peut se passer en ce moment là , tout devient possible car il ne s’agirait plus de considérer les gens comme ils sont ici et maintenant mais comme ils deviennent … 


      • 8 votes
        Joe Chip Joe Chip 24 juillet 21:33

        La dissidence est un marché de niche - et de dupes - dans le domaine de l’information.

        Les "gourous" accomplissent consciemment ou non le même travail que les marques capitalistes, les médias propagandistes et les publicitaires qu’ils font semblant de critiquer, alors que leur but est clairement de continuer à vivre tranquillement à la marge du système de la critique du système (Soral s’en vantait même à l’époque où il avait encore un peu d’humour) en profitant de la bêtise ou de la faiblesse d’esprit de leur auditoire, qui est prêt à avaler n’importe quoi pour peu qu’on lui offre en échange une raison de croire en une utopie, de quelque nature qu’elle soit (sociale, fasciste, royaliste, islamique, catho...)

        Ils se comportent en consommateur prêts à passer chaque jour des heures sur le net en quête d’informations "alternatives" confirmant leur vision du monde, au même titre que le passionné de pêche à la ligne consomme de la presse spécialisée et passe des heures à comparer sur internet les mérites respectifs des derniers modèles de moulinets connectés, etc... ensuite, ils peuvent se donner bonne conscience en méprisant les "moutons", c’est à dire, dans le monde merveilleux de la dissidence, des individus socialement intégrés qui travaillent, paient des impôts et qui se distraient en famille ou entre amis à la fin de la journée, plutôt que de passer leur soirée pathétique tout seul comme des cons devant une vidéo dissidente.

        Enfin c’est vraiment toute l’approche de KK (qui porte bien son nom) sauf qu’ils ont poussé le truc jusqu’à rééditer des livres libres de droit et tout à fait disponibles dans le commerce, en faisant valoir qu’ils proposaient de belles éditions avec un beau papier et une couverture "à l’ancienne". Et on fait taire ensuite les cyniques en les traitant de gauchistes, d’étudiants et de chômeurs assistés qui "ne sont pas dans le réel de l’économie" (se retenir de rigoler). 

        Les gourous se livrent une compétition féroce, ils prétextent des rapprochements purement opportunistes (laissez moi deviner : contre les sionistes) pour capter l’audience des uns et des autres, ce qui déclenche invariablement des guerres fratricides où tous les moyens, mais surtout les plus vils, sont bons pour discréditer et humilier son voisin, une sorte de Games of Thrones de la médiocrité et du narcissisme où tout le monde finit par se vautrer et se ridiculiser, le super allié de la veille devenant un "traître" ou la dernière des merdes que l’on va maudire jusqu’à la fin des temps sur son profil facebook. 

        Pour conclure, je suggère de consacrer une minute de silence à tous nos frères disparus dans cette vallée de larmes de la dissidence et depuis retournés à l’anonymat du web dont ils n’auraient jamais dû sortir pour leur propre bien.


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 24 juillet 22:11

        @Joe Chip

        Excellent, toujours un plaisir de te lire. T’as du talent.

        Je rejoins ton point de vue et il me met mal à l’aise en fait. Parce que il y’a 3/4 jours je me disais que finalement j’avais moi même fait du mal à des gens pour les raisons que tu cites au dessus. 

        Je vais même aller plus loin, y’a quelque chose flippant dans le sens ou si on commence par exemple à se plonger dans la psychanalyse ou des sujets comme ça, on peut se faire mal et faire très mal sans aucune connaissance finalement, jusqu’à pousser des gens aux suicides ou se suicider ect. 

        D’une certaine manière la liberté d’internet laisse entrer aussi les ténèbres de la connerie. 

        "La tolérance est une arme à double tranchant qui, d’un côté, n’empêche pas l’émergence de la vérité et, de l’autre, conduit à laisser les ténèbres de l’ignorance s’emparer du monde."

        Après je pense qu’il faut être nuancé (j’aime bien ton style radical) et qu’il y’a à boire et à manger et surtout beaucoup à gerber. 

        Sont pas si mal finalement en Corée du Nord. 




      • 4 votes
        Joe Chip Joe Chip 24 juillet 23:14

        @Heimskringla

        Sur le côté "radical", j’en remets toujours une couche dans le sarcasme et l’ironie quand quelque chose me paraît déconnecté avec la réalité. La "dissidence", ça fait au moins quatre ans que plus personne ne devrait en parler, alors il vaut mieux en rire quitte à forcer le trait.

        Je m’inclue en partie dans les critiques que j’adresse à la "collectivité". Personne n’est à l’abri de la facilité et de la complaisance. On peut critiquer le système mais il ne faut pas utiliser ça comme un moyen pour se donner bonne conscience ou se libérer de nos choix de vie. Et puis aucune société ne peut fonctionner sans un certain niveau de conformisme social. 


      • vote
        ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 24 juillet 23:36

        @maQiavel Peut-être alors qu’il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain et que ce concept pourrait être amélioré ! Je ne pense pas que FN et FI soit partant non plus pour autant leurs électeur ne leurs sont pas acquis et nous pourrions ratisser chez eux. AH quoi ! C’est beau de rêver ! Bon ok je vais devenir milliardaire, faire un coup d’état et remettre de l’ordre smiley Je ferais d’autre proposition...


      • vote
        maQiavel maQiavel 25 juillet 16:04

        @ChroniquesHumaines

        -Peut-être alors qu’il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain et que ce concept pourrait être amélioré !

        ------> Peut être mais de ma perspective il faut laisser tomber ce concept, ceci étant il est possible que je me trompe … 


      • vote
        ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 25 juillet 18:27

        @maQiavel
        Non, je pense que vous avez raison et au fond je suis monarchiste donc je ne vois même pas comment j’ai eu cette idée !


      • 3 votes
        QaviQeQuarQo QaviQeQuarQo 25 juillet 20:41

        @joechip

        donc si Soral et compagnie faisaient toutes ces videos et éditions bénévolement, leur discours aurait plus de valeur ?

        La notoriété et la réussite économique du vivant d une personne n est pas la preuve de sa raison ni de son esthetique.... 

        et inversement.

        Pour ma part je les prend seulement pour ce qu ils sont : pas des etres de lumiere, mais juste des sortes de journalistes, éditorialiste, au meme titre que ce qu l on retrouve sur les grandes chaines de TV, avec parfois des points de vue dufferent, parfois bon , parfois mauvais.


      • vote
        uefrexit 26 juillet 08:55

        @QaviQeQuarQo

        Au moins une réponse venant d’un esprit libre.


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 juillet 09:01

        @Joe Chip
        "Et puis aucune société ne peut fonctionner sans un certain niveau de conformisme social." 

        Certes. Ni sans laisser de place à un peu de subversion. 


      • 7 votes
        Gollum Gollum 24 juillet 15:29
        Bah.. La "dissidence" ça a été une belle brochette de branquignolles..

        Surtout ici sur Avox.. Rappelons nous ce à quoi on a eu droit, le député belge sulfureux, dont j’ai oublié le nom, aujourd’hui tombé dans l’oubli après avoir frisé le ridicule et ce plusieurs fois.. smiley

        Dieudonné… smiley

        Toute une frange de chrétiens nostalgiques : Ploncard d’Assac, Florian, Livernette…
         smiley

        LLP, le gros plein de soupes dégénéré.. smiley

        Soral, qui a pu faire illusion un bon moment mais d’une médiocrité de comportement, sous prétexte de virilité, assez nette… Malgré tout, de bonnes choses à condition de bien faire le tri correctement.. Malheureusement happé par la frange chrétienne radicale.. avec comme seule perspective de gouvernance le FN.. 

        Les moins mauvais, et même plutôt bons : Asselineau (mais qui nous a fait une prestation électorale pitoyable tellement il était quasi sûr de faire au moins 5 %), Étienne Chouard…

        Mais on a moins vu finalement les vraiment bons : Alain de Benoist, que je suis depuis longtemps et qui lui a vraiment de l’envergure intellectuelle, bien supérieure à celle de Soral…

        On a eu droit à un Michel Onfray qui s’est bonifié avec le temps..

        Mais il est vrai que tout cela est assez maigre et désespérant.

        Pour ce qui est de Grimault, je l’ai soutenu un moment connaissant assez mal le bon homme… En fait il est très mauvais, notamment en symbolisme, comme j’ai pu le constater en visionnant d’autres vidéos supplémentaires. Ses brochures ésotériques publiées sur Amazon récoltent d’assez mauvaises notes, il semble vendre très cher des trivialités.. Personnage mégalomane, assez vulgaire, faisant des blagues à deux balles, et assez antisémite sur les bords, sans doute la raison profonde de ses conférences au sein d’E&R..

        Bon, voilà le bilan. smiley

        • vote
          simplesanstete 24 juillet 15:35

          @Gollum
          Ah z’avez oublié Reynouard un homme de terrain..Oradour et la suite...et qui n’est plus trop catholique...çà aide de ne plus vouloir se mettre à la place des gens et surtout de les, voir de se SAUVER ! De quoi d’ailleurs.


        • vote
          ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 24 juillet 16:09

          @Gollum
          Hum ce n’est pas glorieux


        • 3 votes
          pegase pegase 24 juillet 19:07

          @Gollum


          Désolé pour vous, mais parmi les militants UPR, qui sont en tout cas plus occulté médiatiquement que ceux du FN et de la FI, aucun de votre liste n’est adulé ni même mentionné .... c’est même l’inverse concernant Soral, qui est traité comme une ordure !


        • 2 votes
          Ozi Ozi 24 juillet 20:12

          @Gollum

          Ahhh.. La pseudo dissidence smiley

          Malgrès le peu de considération que je porte aux différents personnages, il ne faut pas oublier que tout le monde a un rôle à jouer dans ce monde. (Gandalf à propos de Gollum)..

          On pourrait les assimiler à des lanceurs de fusées, utilent pour le décolage (de certains sujets) mais incapablent (intellectuellement et moralement) de quitter l’atmosphère, avant de retomber cramés et carbonisés sur la terre ferme..

          Grimault en est le parfait exemple, si il n’avait pas fauché les travaux de nombreux chercheurs (François Dupuy-Pacherand, Francis Mazière, Graham Hancock, ect..) pour se les appropriés à sa sauce, sa rencontre avec le réalisateur Patrice Pooyard n’aurait pas eu lieu, LRDP n’aurait probablement pas vu le jours, du moins aussi tôt, et sans LRDP point de prise de conscience "populaire" de certaines thématiques, et surtout point de nouveaux cherchants consciencieux qui eux trouvent !

          Ainsi va la vie, laissons-les tranquillement se décomposer dans leur milieu..  smiley


        • 5 votes
          medialter medialter 24 juillet 20:17

          @Gollum
          Assez bonne liste, bien cernée, mais je pense que tu n’as pas été assez loin. Le point commun de toutes ces propositions, c’est qu’elles se fondent sur des systèmes connus : système républicain, christianisme, FM ... dont on sait que ce sont des décadences catastrophiques. Tous ces mecs recherchent une continuité à partir de la fiante actuelle, comme si on pouvait construire quelque chose de solide à partir d’une bouse. Tout ça enrobé d’un discours politique qui se contente de promettre au lambda moyen qu’au lieu de ramer au fond d’un trou de 1000m de fond, sa situation s’améliorera quand il ramera dans un trou de 999m

          *

          Aucune de ces dissidences n’est crédible, car elles n’agitent que des mesurettes là où il faudrait tout raser. Pour reconstruire selon des critères de droit naturel, tels que les avaient envisagés les anciens, chaque école proposant son haut de pyramide (le philosophe chez Platon, le Kshatriya dans le bouddhisme, le brahmane dans l’hindouisme). Tant que ce débat n’aura pas commencé, toute prétendue dissidence ne sera qu’une farce, dans la mesure où elle devra s’installer sur une base corrompue (raison pour laquelle elle est "une belle brochette de branquignolles"). Et comme ce débat n’aura jamais lieu, il ne peut exister la moindre dissidence.

          *

          Si personne ne vient au droit naturel, c’est le droit naturel qui vient à tout le monde. Car c’est lui qui prévaut, individuellement, dans cette anarchie qu’on appelle démocratie.Chacun doit y déployer ses prédispositions naturelles au mieux, à l’encontre de la communauté qui en fera les frais, que ça lui plaise ou non. Finalement, la meilleure dissidence, c’est l’individu, et la pire, c’est la tentative politique de fédération, qui est un communisme qui ne dit pas son nom


        • vote
          simplesanstete 24 juillet 20:43

          @pegase

           les militants UPR, qui sont en tout cas plus occulté médiatiquement que ceux du FN.

          L’UPR ne représente RIEN,nada, niente, nul, même si l’idée de se tirer de l’Euro et de l’Otan est bonne , comme dirait Conversano c’est les arabes rageurs, cocues, sans souverainetés, en 1ere ligne qui font chier les français.C’est arithmétique, pourtant il parait qu’il y a eu 6 millions de..... Le soleil ne peut avoir rendez vous avec la lune. Asselineau a bien menti sur la non volonté pour le FN de sortir de l’E, la preuve c’est que le FN se la pose encore la ? mais cette fois de la retirer....Tartuffe !


        • vote
          Heimskringla Heimskringla 24 juillet 22:21

          @Gollum

          Laurent Louis.

          Ruiné socialement il a trempé dans un truc mafieux, il va être jugé. 

          http://www.dhnet.be/actu/faits/la-grosse-arnaque-de-laurent-louis-2-millions-d-euros-envoles-58387ce9cd70a4454c055a18

          Bon lui il a une réponse de "dissident" à ce sujet évidement (lol). 


        • vote
          Heimskringla Heimskringla 24 juillet 22:28

          @medialter

          " Finalement, la meilleure dissidence, c’est l’individu, et la pire, c’est la tentative politique de fédération, qui est un communisme qui ne dit pas son nom"

          L’individu dans un droit naturel, il va pas faire long feu à moins d’être Hannibal Lecter smiley 

          Sinon entièrement d’accord sur le communisme qui ne dit pas son nom est celui qui a été au plus prêt du droit naturel dans sa forme communautaire (de mon point de vue) après je suis ouvert si j’ai tord, c’est le peintre Autrichien. 


        • vote
          Qiroreur Qiroreur 25 juillet 09:01

          @Ozi
          "Grimault en est le parfait exemple, si il n’avait pas fauché les travaux de nombreux chercheurs ..."

          Incroyable comment Grimault est passé de mage génial à paria en si peu de temps... On brûle un peu vite les héros d’hier, pas vrai ? Bah, tu n’es pas le seul... Il manque encore plus de 70 K pour être acteur des révélations, allez un effort !


        • 1 vote
          pegase pegase 25 juillet 09:06

          @simplesanstete

          L’UPR ne représente RIEN,nada, niente, nul, même si l’idée de se tirer de l’Euro et de l’Otan est bonne


          Normal puisqu’ils sont occultés des médias, alors que Marine le Pen a bénéficié d’autant de temps d’antenne que Macron .... (ne dites pas le contraire, tout a été comptabilisé) ...

          Vous faites de sacrés dissidents  smiley


        • 2 votes
          Gollum Gollum 25 juillet 09:10

          @medialter

          Aucune de ces dissidences n’est crédible, car elles n’agitent que des mesurettes là où il faudrait tout raser. Pour reconstruire selon des critères de droit naturel, tels que les avaient envisagés les anciens, chaque école proposant son haut de pyramide (le philosophe chez Platon, le Kshatriya dans le bouddhisme, le brahmane dans l’hindouisme). Tant que ce débat n’aura pas commencé, toute prétendue dissidence ne sera qu’une farce, dans la mesure où elle devra s’installer sur une base corrompue (raison pour laquelle elle est "une belle brochette de branquignolles"). Et comme ce débat n’aura jamais lieu, il ne peut exister la moindre dissidence.


          Assez d’accord avec ça. J’espère que certains auront remarqué que j’ai toujours dit que la crise actuelle était surtout métaphysique et spirituelle avant tout.

          Ce qui veut clairement dire que les solutions "politiques" qui ne remontent pas à des Principes sont vouées à l’échec.. C’est pourquoi je ne m’intéresse quasiment pas à ces solutions politiques. Par exemple, Asselineau remonte jusqu’à la nature impériale des USA, c’est bien mais très insuffisant.. C’est bien, mais aussi voué à l’échec, de par la nature des choses actuelles.

          En fait, ce qui semble marcher le mieux pour l’instant c’est une révolution lente dans la façon de se positionner par rapport au Système, non pas dans une confrontation, mais dans une mise en retrait et une autonomisation par rapport à ce système. Il est possible de vivre en assurant soi-même sa nourriture, son énergie, son logement..

          Bref, se retrouver en totale autonomie. Alors on sait que cela ne touchera jamais la majorité de la population.. Quoi que, si le phénomène prend suffisamment d’ampleur cela pourrait basculer. Mais le système risquerait alors de se mettre en mode "répression" vis à vis de cela.. Ce qu’il a d’ailleurs commencé à faire en attaquant Kokopelli comme l’a rappelé Gaspard.

          Il vaut donc mieux que cela touche une minorité afin que celle-ci puisse se renforcer.

          Un autre point : la logique des "dissidents" est une logique linéaire de confrontation directe. Il vaut mieux utiliser une logique de contournement, de non confrontation, d’essence taoïste, que l’on retrouve dans ces mouvements de style "Colibri" de Pierre Rabhi… A mon avis c’est beaucoup plus efficace.

          Soral s’il s’en prend plein la gueule c’est parce qu’il est dans une logique de confrontation, typiquement binaire à la sauce manichéenne chrétienne traditionaliste (La cité du Bien contre celle du Mal : Pierre Hillard, Marion Sigaud), et surtout parce qu’il fait dans la provoc et la surenchère afin d’avoir plein de procès parce que ces procès permettent le discours aux suiveurs : "voyez je suis dans le vrai on me persécute".

          En fait, ces procès permettent le discours chouineur chrétien typique : passer pour un martyre.

          Il n’y a pas un tel manichéisme chez les "autonomistes" (appelons les comme ça) mais ils gênent aussi, et peut-être encore plus, le système, que Soral et son troupeau de suiveurs…

          Enfin la vision de la nature des "autonomistes" permet un retour du spirituel, qui est encore assez new-age parfois, mais qui pourrait devenir plus authentique avec le temps...


        • 2 votes
          pegase pegase 25 juillet 09:10

          @simplesanstete

          Le soleil ne peut avoir rendez vous avec la lune. Asselineau a bien menti sur la non volonté pour le FN de sortir de l’E, la preuve c’est que le FN se la pose encore la ? mais cette fois de la retirer....Tartuffe !


          Ça n’a jamais été mon projet => Marine le Pen ....
          https://www.youtube.com/watch?v=yGqggR2QpsA


          Vous êtes vraiment des neuneus d’y croire encore  smiley 




        • 6 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 25 juillet 09:37

          @Gollum
          "Par exemple, Asselineau remonte jusqu’à la nature impériale des USA, c’est bien mais très insuffisant."

          Insuffisant pour quoi ? 

          S’il remontait plus haut, il ne ferait pas 0,9 % mais 0,09 %. 

          Donc, moins insuffisant spirituellement = plus insuffisant politiquement

          Macron était encore plus "insuffisant" et c’est grâce à sa superficialité qu’il a été élu.

          Il n’existe pas de solution collective à une carence spirituelle. Il existe une solution spirituelle à une carence politique mais elle consiste en ce que tous les citoyens soient des sages et des éveillés, ce que l’on ne peut pas forcer.

          Bref, il n’est pas possible de gouverner une masse sans la manipuler et il n’est pas possible de faire sortir de la masse une conscience qui ne veut pas s’éveiller, qui n’a pas la profonde et intime intuition de sa dignité magique, qui n’a pas la farouche ferveur qui rendrait impossible son asservissement. 

          Que faire, à part survivre comme on peut dans ce monde de fou, méditer pour s’en affranchir, adorer la beauté de la nature et sourire à quelques amis parfois ?


        • vote
          Qiroreur Qiroreur 25 juillet 10:48

          @Qaspard Delanuit
          "S’il remontait plus haut, il ne ferait pas 0,9 % mais 0,09 %. "

          Qu’est-ce que cela aurait changé ?

          "Macron était encore plus "insuffisant" et c’est grâce à sa superficialité qu’il a été élu."

          C’est exact dans le fond, mais il a surtout été élu parce qu’il proposait qq chose, certes du vent quand on regarde de près, mais les masses ont retenu que le personnage proposait "une nouvelle façon de faire de la politique", "au-delà des clivages", un "projet qui allait de l’avant", "une France en marche qui pense printemps" ... je mets des guillemets pour toutes ces expressions creuses de publicitaires parce qu’évidemment c’est de la foutaise, mais il a fait et réussi ce qu’un mouvement souverainiste pourrait également faire. Manipuler la masse est un passage obligé, mais on peut le faire à bon escient, dans son intérêt. Quantité de politiciens l’ont fait par le passé... 


        • vote
          Qiroreur Qiroreur 25 juillet 10:52

          J’ajouterais que de nombreux patrons d’entreprises, ou plus modestement des responsables de services ou d’équipes le font également. La manipulation n’est pas un procédé infamant, je dirais même que c’est nécessaire avec certaines personnes, mais tout dépend de ce que l’on en fait.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès