• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi Macron veut-il trucider le code du travail ?

Pourquoi Macron veut-il trucider le code du travail ?

Penchons-nous sur la politique du président pour essayer d'y voir plus clair. Que cachent les ordonnances qui vont être promulguées cet été ?

 

 

http://chroniques-humaines.over-blog.com/

 

Tags : Travail Emmanuel Macron



Réagissez à l'article

25 réactions à cet article


  • 5 votes
    bob14 bob14 18 juillet 09:50

    C’est la demande des patrons et de Merkel !

    Ce type est un traitre à votre pays...


    • 5 votes
      yoananda yoananda 18 juillet 09:51

      @bob14
      "Ce type est un traitre à votre pays..."

      Bien sûr, puisqu’il a été élu pour ça, sur ce programme précisément ...


    • 2 votes
      bob14 bob14 18 juillet 10:43

      @yoananda...Les "collabos"..(minoritaires) de l’Allemagne qui votent Macron ne sont pas la France !


    • 3 votes
      ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 18 juillet 11:21

      @yoananda
      C’est vrai


    • 2 votes
      ChroniquesHumaines ChroniquesHumaines 18 juillet 11:22

      @bob14

      C’est vrai aussi !


    • 2 votes
      nainposteur 18 juillet 12:15

      @bob14

      Certes , mais tu oublies , tous les tapins , les larbins , les groupies , les abrutis qui ont voté pour lui ... Lui n’est rien finalement , s’il était seul ca se terminerait par une bonne fessée et au lit ...


    • 5 votes
      Croa Croa 18 juillet 23:14

      À nainposteur,

      « une bonne fessée et au lit ... » Pour haute trahison ? Car c’est de ça qu’il s’agit !
      Plutôt la tête au bout d’une pique ouais  smiley


    • 2 votes
      novo12 18 juillet 17:43

      Pinay, Mollet, Giscard, Pompidou étaient déjà des Bilderberg.

      Chirac un trilatéraliste.
      Le mondialisme ne date pas de Sarkosy.

      • 1 vote
        Croa Croa 18 juillet 23:17

        À novo12,

        Je dirais même plus, le mondialisme a toujours existé ! (Mais il n’a jamais été aussi puissant qu’aujourd’hui.)


      • vote
        Vraidrapo 19 juillet 11:33

        @Croa

        jamais été aussi puissant qu’aujourd’hui

        Disposeriez-vous d’un mondialismomètre ? objectif


      • vote
        Croa Croa 19 juillet 16:24

        À Vraidrapo
        Le mondialismomètre reste à inventer. Mais il est possible de se faire à la louche une approche du phénomène :

        - Quand il y a progrès social le mondialisme capitaliste est faible smiley

        - Quand il y a recul social le mondialisme capitaliste est fort  smiley


      • vote
        Vraidrapo 20 juillet 09:15

        @Croa
        Pas mal, pas mal...


      • 2 votes
        vesjem vesjem 18 juillet 18:26

        A tous ceux qui ont fait "barrage"aux partis anti-européens, et qui ont contribué à donner tous pouvoirs à cette clique élue avec 14,5% des inscrits, vous pouvez mesurer votre responsabilité dans cette destruction programmée ;
        Désormais, tâchez de voter "stratégique" au lieu de "politique" ;
        Oubliez les vieux faux clivages supposés politiques ; on vous manipule en permanence pour vous caser, vous encadrer et vous faire peur ou horreur ;
        Votez "stratégique", sinon à moyen terme vous serez des esclaves , des vrais !


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 18 juillet 19:02

          @vesjem
          Qu’est ce que voter stratégique ? 


        • 2 votes
          Croa Croa 18 juillet 23:25

          À maQiavel,

          Il veut probablement dire qu’il faut situer son vote en fonction de sa conscience de classe (et non des clans constitués.) Les gens du peuple ont donc intérêt à réfléchir où se situe leur intérêt, à s’y impliquer ou à défaut choisir ceux qui choisissent vraiment l’intérêt public et donc le peuple.


        • 2 votes
          Croa Croa 18 juillet 23:32

          J’ajoute que,

          « Stratégique » c’est facile à comprendre comme notion si on intègre le choix, par exemple, qu’on fait certains candidats de revenir sur la loi travail et d’autres non. Autrement dit est « stratégique » de considérer que seuls les candidats voulant abroger la loi travail étaient acceptables.

          Moi ça me parait simple, non ?


        • 2 votes
          vesjem vesjem 19 juillet 09:13

          @maQiavel

          cela signifie non plus voter sur le leurre "étiquette politique" mais selon les chances que tout ce qu’on déteste n’accède pas au pouvoir ; ou du moins en limiter autant que faire se peut la puissance .

          ex : voter fn pour faire "barrage" aux partis mondialistes ou financiers, même si le fn ne représente pas son propre idéal ; car, on l’a bien compris, tout est fait pour piéger toutes les élections (ici comme ailleurs), par médias interposés, afin d’asseoir le dollar, le capital sans frontières et la destruction des identités (les migrations font partie du processus)  


        • 1 vote
          vesjem vesjem 19 juillet 09:13

          @Croa

          très juste


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 19 juillet 11:26

          @vesjem

          Si j’ai bien compris, voter stratégique, c’est devenir un castor et construire des barrages. Après tout, pourquoi pas … 

          Là ou je suis dubitatif, c’est lorsque ces barrages sont construit avec du bois mort. Ou encore pire : lorsque les « mondialistes financiers » vous fournissent eux-mêmes le bois qui est censé les arrêter. 

          Parce que pour reprendre l’exemple du FN, c’est exactement ça , c’est du bois mort qui n’a strictement aucune chance d’exercer le pouvoir et donc qui constitue un barrage merdique qui ne remplira pas cette fonction. La meilleure manière de voir un parti accéder au pouvoir, c’est de se retrouver face au FN au second tour. 

          Je ne sais pas , vous mais en ce qui me concerne , je n’appellerai pas ça une « stratégie » , j’appelle ça tomber dans un piège …  smiley

          Et à vrai dire, j’ai beau chercher ce que pourrait être un vote stratégique dans notre système médiatico-électoraliste mais je ne vois pas … 



        • vote
          maQiavel maQiavel 19 juillet 11:46

          @Croa

          -Il veut probablement dire qu’il faut situer son vote en fonction de sa conscience de classe (et non des clans constitués.) Les gens du peuple ont donc intérêt à réfléchir où se situe leur intérêt, à s’y impliquer ou à défaut choisir ceux qui choisissent vraiment l’intérêt public et donc le peuple.

          ------> La réalité, c’est que les gens du peuple sont divisés. Et ce n’est pas seulement lié à des manipulations oligarchiques, c’est aussi un phénomène spontané qui découle du fait qu’il y’a au sein des gens du peuple des aspirations, des idéologies, des conceptions du monde très différentes.

          Aux dernières élections, les deux candidats qui ont le plus rassemblés l’électorat populaire sont le FN et la FI. Mais presque tout oppose ces deux électorats, il y’a d’ailleurs eu moins de 10 % des électeurs de FI qui se sont déportés sur le FN au second.

          Ça ne servirait à rien de dire que les uns ou les autres sont manipulés pour expliquer ce comportement, ils n’ont simplement pas les mêmes constructions mentales et ça ne changera pas. Quand on parle de conscience de classe, il faut aussi parler de culture de classe et cette dernière n’existe pas …

           

          - « Stratégique » c’est facile à comprendre comme notion si on intègre le choix, par exemple, qu’on fait certains candidats de revenir sur la loi travail et d’autres non. Autrement dit est « stratégique » de considérer que seuls les candidats voulant abroger la loi travail étaient -acceptables.

           

          ------> Le problème c’est qu’on ne sait pas quels sont les candidats qui veulent réellement abroger la loi travail.

          On entend des programmes et des promesses mais rien ne dit qu’elles expriment la volonté du candidat, ça peut être des grigri pour gagner des électeurs, on a aucune certitude là-dessus.

          Parce qu’il faut se rappeler de quelque chose qui me semble fondamental : les élus ne sont pas tenus de réaliser leurs promesses, ils peuvent s’asseoir dessus en toute légalité. Ce qui signifie que les candidats ne sont pas tenus de respecter leur programme. Donc on ne vote pas pour un programme mais pour un homme ou une femme à qui on fait confiance.

          Est –il stratégique de faire confiance à des politiciens qui trahissent en permanence leurs électeurs depuis plus de 40 ans ? La réponse est dans la question … smiley

          La stratégie suppose la rationalité. Faire confiance à quelqu’un, particulièrement une personne qu’on ne connait pas personnellement, qui a été promue par un grand parti politique ou par les médias , ça n’a rien de rationnel , c’est une question d’affect et de ressenti …

           

          Au regard de tout cela, est ce que le vote stratégique est quelque chose de simple ? Je répond « non » , ce n’est pas simple du tout , c’est tellement difficile à trouver que je me demande si ça existe vraiment et si ce n’est pas quelque chose qui relève de la croyance …   smiley


        • vote
          vesjem vesjem 19 juillet 19:26

          @maQiavel

          y a pas que le fn ; les médias font le boulot pour rendre les gens accros à des partis ;

          ils font tout pour présenter certains partis comme infréquentables ; c’est pour çà que tous les partis dissidents au système sont "gérés" en diabolisation, en utopistes, en réacs, en incompétents etc...

          alors le fn n’est pas une branche plus pourries qu’une autre ; on te l’a montré comme du bois mort, comme les autres ;

          note que le programme de merluche était très proche de celui du front, de dupont, d asselineau, de cheminade etc... tous inassociables ?


        • vote
          maQiavel maQiavel 19 juillet 20:52

          @vesjem

          -alors le fn n’est pas une branche plus pourries qu’une autre ; on te l’a montré comme du bois mort, comme les autres ; 

          ------> Mais dans ce cas, ça pose encore plus le problème de ce que pourrait être un vote « stratégique » si les autres partis sont des branches aussi pourries que celle du FN.  

          note que le programme de merluche était très proche de celui du front, de dupont, d asselineau, de cheminade etc... tous inassociables ?

          ------> Très proche, oui et non, dans une certaine mesure il y’avait des points en communs mais il y’avait tout de même des divergences. Mais peu importe car tu poses la bonne question : tous inassociables ? Je te réponds qu’en effet, ils ne sont pas associables. Représentations mentales et paradigmes trop différents.

          Aussi proches que pourraient être les programmes du FN et de FI, les philosophies de l’existence entre ces deux mouvances sont trop éloignées. 


        • 5 votes
          Djam Djam 18 juillet 22:42

          Macron fait le boulot pour lequel il a été choisi par les hommes de l’ombre. Attali et sa clique, les réseaux Rothschild, n’en déplaisent à ceux qui croient encore que les événements sont des phénomènes hasardeux, ont repéré ce type parce qu’il a exactement le profil d’un acteur... comme fut choisi l’Obama à l’époque. Ces profils sont égocentrés, assoiffés de lumière et affectivement facile à manipuler comme ils sont eux-mêmes manipulateurs par leur "art" relationnel qui séduit tous ceux qui vivent les "eyes wide shut".

          Macron n’avait pas de programme parce que son programme c’est celui qui était déjà rédigé depuis 2014 par les technocrates grassement payés de Bruxelles. On trouve les 4 pages qui concernent la France dans le Programme National de Réformes 2015 et qui a inspiré à 90 % le fameux "livre blanc" d’Attali que le plagieur à titré "300 réformes pour la France".

          Pour ceux qui ont eu le courage de trouver ce rapport en ligne (c’est assez facile), et qui ont lu les pages 161 à 163, il n’y a pas de surprise à l’annonce des "réformes" macroneuses. Macron s’exécute, il a été placé là pour ça. Sa séduction d’acteur de boulevard propret doit agir sur les foules de jeunes de toutes les couleurs, pour faire croire que le peuple français c’est ça et c’est juste un peuple nouveau, "cool", qui parle franc (et souvent mal), mais ils s’en tapent ceux qui ont financé Macron parce que le Macron aura le temps de défaire encore davantage la France....tout comme l’eurent Hollande le Culbuto et Sarko le Nain avant de disparaître de la presse avec un pactole sur des comptes off-shore.

          Mais nous sommes tous responsables de ce désastre national. Il ne tient qu’à nous tous, les résistants sincères, de monter au créneau et d’oser résister en vrai. Nous ne le faisons pas parce que nous attendons, comme des glands, que quelque chose se produise sans que nous n’ayons à prendre des risques nous-mêmes...


          • vote
            Vraidrapo 19 juillet 11:29
            Pourquoi Macron veut-il trucider le code du travail ?

            Sic vox populi !...?


            • vote
              A_Suivre A_Suivre 20 juillet 23:17

              Une petite chansonette :

              Quand notre Macron et sa maman, tous les gens bien intentionnés,

              nous couillonnaient sur les GOPÉ…

              https://www.youtube.com/watch?v=1TfOcaYn8I4&t=47s

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès