• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi tant de haine envers la Révolution française ?

Pourquoi tant de haine envers la Révolution française ?



Réagissez à l'article

25 réactions à cet article


  • 10 votes
    Famine(la grande) Famine 1er mars 2013 10:37

    Il faut être un bourgeois, gros ou petit, bohème ou pas, pour célébrer cette pseudo-révolution. Ou alors bien s’être fait laver la tête


    • 16 votes
      yoananda yoananda 1er mars 2013 10:53

      La révolution a peut-être été utile a une époque. Ce qui est loin d’être prouvé une fois sorti du story telling des politiques qui maquillent la "république" pour en faire un idéal. La réalité était bien plus sordide, a commencer par Robespierre dont les historiens se demandent s’il n’a pas commis un génocide ou crime contre l’humanité en vendée pour parvenir à ses fins. Idem Voltaire était un salopard.

      Mais surtout, la république a failli le pays. Aujourd’hui elle n’est plus du tout a la hauteur des enjeux, ni même n’est plus du tout ce qu’elle est censé être, c’est une anti-république qui ne représente plus rien. Le mécanisme de vote fait que personne n’est plus représenté en rien.

      Donc il est bien normal qu’on l’abandonne comme une vielle chaussette trouée.


      • 3 votes
        maQiavel machiavel1983 1er mars 2013 12:28

        Robespierre dont les historiens se demandent s’il n’a pas commis un génocide ou crime contre l’humanité en vendée pour parvenir à ses fins

        C’ est quand même assez ridicule de la part de cet historien dont le nom ne me revient pas d’ employer des concepts du 20 ème siècle pour qualifier la répression de l’ insurrection vendéenne. Evidemment il y’ a eu des massacres horribles mais c’ était la guerre !!! A la guerre on massacre ,c’ est le béa bat il en a été ainsi de tous temps.
        - la république a failli le pays. Aujourd’hui elle n’est plus du tout a la hauteur des enjeux
        R : D’ accord. La vraie question , c’ est : qu’ est ce qu’ on met à la place ?

      • 3 votes
        Le Canard républicain Le Canard républicain 1er mars 2013 15:31

        « Robespierre, bourreau de la Vendée ? » : une splendide leçon d’anti-méthode historique. Par Marc Belissa et Yannick Bosc :

        http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article588


      • 16 votes
        Cronos 1er mars 2013 15:55

        "C’ est quand même assez ridicule de la part de cet historien dont le nom ne me revient pas d’ employer des concepts du 20 ème siècle pour qualifier la répression de l’ insurrection vendéenne."
         
        Rien de ridicule en soi. Ce qui c’est passé en Vendée était une forme inédite de massacre de masse. La problématique est donc de qualifier cet évènement.
        Si le terme ne vous convient pas, utilisez celui de Babeuf - Populicide - qui est d’époque.
         
         
        ’Evidemment il y’ a eu des massacres horribles mais c’ était la guerre !!! A la guerre on massacre ,c’ est le béa bat il en a été ainsi de tous temps.
         

        Visiblement, vous ne maitrisez pas la chronologie de ces évènements.
        Les guerres de Vendée se sont terminées fin 1793 avec la bataille de Savenay. L’armée catholique et royale est anéantie.
        Les massacres de masse de civils (colonnes infernales de Turreau, etc...) ont lieu après - début 1794.


      • 3 votes
        Le Canard républicain Le Canard républicain 1er mars 2013 16:40

        A lire... : Philippe BUONARROTI, La Conspiration pour l’égalité, dite de Babeuf, Bruxelles, 1828 :

        http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article543


      • 1 vote
        maQiavel machiavel1983 1er mars 2013 20:17

        @chronos

        Mais dans énormément de guerre , il y’ a des massacres de civil après les combats. Il n’ y avait vraiment rien d’ inédit , ça a toujours existé. Et les chinois vont se plaindre de génocide auprès des mongols maintenant ? C’ est quoi cette victimisation permanente de tous par tous ? A la guerre on tue c’ est tout et souvent personne n’ est épargné , ni les femmes , ni les enfants, c’ est la guerre qui est horrible !!!

      • 3 votes
        maQiavel machiavel1983 1er mars 2013 12:22

        Ça dépend ! La parenthèse Robespierre a permit pas mal de chose sur le plan social... mais ce n’ était qu’ une parenthèse , la bourgeoisie a vite remit les pendules à l’ heure ! Fondamentalement c’ était une révolution bourgeoise , c’ est ce qu’ un populiste ( qui se revendique du peuple ) peut lui reprocher !


        • 10 votes
          Cronos 1er mars 2013 16:02

          @Machiavel.

          Bainville disait que "rien n’a jamais fonctionné correctement".

          Si effectivement, la Royauté n’est pas l’institution idyllique, idéalisée par une grande partie des royalistes, il n’empêche que le résultat est là... la création et perpétuation de la France pendant 1300 ans contre 150 ans de stérilité républicaine.


          • 3 votes
            Le Canard républicain Le Canard républicain 1er mars 2013 16:36

            - La route de Varennes : http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article304

            - Extrait de la lettre ouverte de Jacqueline Grimault à la rédaction d’Historia sur Robespierre :

            « Le déshonneur, il est pour les royalistes qui, le 24 septembre 1793, vendaient aux Anglais devant notaire : "le port, le magasin, les arsenaux et l’escadre de Toulon", pour un million de piastres fortes.
            Pour les Emigrés venant ravager leur patrie, déchirant, comme le dit notre Marseillaise, le cœur de leur mère, aux côtés des Autrichiens et des Prussiens afin de remettre en place l’Ancien Régime.
            Il est pour le comte d’Artois, futur Charles X, qui attisait de loin les troubles en Vendée sans jamais avoir le courage d’ailleurs de payer de sa personne. Il est pour Louis XVIII suivant à bonne distance en juin 1815 le général Wellington qui lui ouvrait le passage et rentrant en France dans "les fourgons de l’Etranger". »


          • 10 votes
            gerfaut 1er mars 2013 19:09

            Le déshonneur est pour ceux qui ont commencé le massacre : en septembre 1792, la foule a envahi les prisons pour massacrer les nobles et les prêtres qui s’ y trouvaient sans défense. Les nobles étaient menacés de mort et on s’ étonne ensuite qu’ ils se tournent vers ceux qui peuvent les sauver et arrêter tout cela. De même les accusations de collusion avec l’ ennemi, Anglais ou autres ne sont que des conséquences à partir du moment ou il n’ y a pas d’ alternative. Les Montagnards ont été intransigeants, ils ont voulu sauver le régime à n’ importe quel prix.


            Il faut aussi rappeler que c’ est la gauche qui a inventé le nationalisme. Les liens à l’ époque les plus forts étaient d’ homme à homme. Un Français pouvait servir l’ Empereur d’ Autriche s’ il s’ était mis à son service, certains l’ ont fait car ils estimaient avoir été maltraité par le roi de France. Ils voulaient aussi sauver la France de ce qu’ ils considéraient comme le plus grand péril, la Révolution. On est pas au temps des guerres mondiales et du nationalisme de maintenant.



          • 1 vote
            Le Canard républicain Le Canard républicain 2 mars 2013 05:31

             Louis XVI et sa diplomatie parallèle secrète... : le 3 décembre 1790, il avait écrit au roi de Prusse pour demander un congrès des puissances monarchiques aptes à le restaurer dans ses pouvoirs...

             Le 25 juillet 1792, le duc de Brunswick, qui commande les armées prussienne et autrichienne, menace Paris de destruction.

             Sophie Wahnich : "Aucun militant ne souhaitait se passer de médiations politiques, mais chacun espérait simplement que ces médiations seraient loyales et respecteraient les règles du jeu mises en place de mai à juillet 1789.

            Mais ce qui demeure marquant, c’est que pour pousser un peuple plutôt paisible que pacifié à résister à l’oppression, il faut des excès de trahison, une armée royale qui tire sur un peuple désarmé, la fuite du roi, une répression illégitime et qui tue, l’impéritie d’une guerre qui tue aux frontières trop de patriotes inutilement, des veto scandaleux qui exposent à l’anéantissement.

            La dépacification a bien été l’œuvre des « grands ». Ce que l’historiographie qui vénère l’époque thermidorienne ne pardonne pas aux citoyens du peuple, c’est de n’avoir pas cédé sur leur désir de droit, leur désir de n’être ni dominé, ni opprimé, en un mot leur désir de liberté réciproque, autre manière de nommer l’égalité inscrite à l’article 1 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789." A lire... : Sophie Wahnich, Pourquoi la Révolution française n’a pas été de velours ? : http://revolution-francaise.net/2011/06/06/439-des-mecanismes-de-depacification-du-jeu-politique

             Je vous cite : "Il faut aussi rappeler que c’ est la gauche qui a inventé le nationalisme." Pouvez-vous préciser votre pensée ?


          • vote
            Cronos 1er mars 2013 16:07

            @Machiavel.
             
            Qu’a donc permis Robespierre sur le plan social ?



            • vote
              dany13 2 mars 2013 19:00

              Merci pour ces liens sur Henri Guillemin, une référence sur les sujets historique. :)


            • 10 votes
              gerfaut 1er mars 2013 18:02
              Il faut arrêter d’ opposer la noblesse, la royauté et le peuple

              Ce sont les aristocrates qui sont à l’ origine de la révolution, une partie d’ entre eux a voulu moderniser le régime quitte à en changer, d’ autres n’ étaient pas d’ accord.

              La Constituante (1789-1792) a voté 1000 lois, elle a créé le premier parlement et fait du roi le premier fonctionnaire.

              La séparation des pouvoirs vient de Montesquieu. Le partage des terres est le fait de La Rochefoucauld Liancourt, la Déclaration des Droits de l’ Homme vient de Lafayette, et l’ abolition des privilèges du vicomte de Noailles. Doit-on aussi rappeler le rôle de Mirabeau, ou de Talleyrand et d’autres ?

              Tous des nobles. 

              Je ne dis pas que l’ on a créé le meilleur des mondes d’ un seul coup, c’ est toujours discutable, mais il faut cesser d’ opposer les royalistes aux autres. La Révolution montre que ses dirigeants étaient profondément divisés. C’ est surtout le ras le bol du sang causé par certains extrémistes et la lassitude des troubles qui y ont mis fin.

              • 5 votes
                gerfaut 1er mars 2013 18:04

                On a surtout une haine envers la Terreur.


                • 3 votes
                  Hieronymus Hieronymus 1er mars 2013 23:59

                  ce qui dit cette historienne Gauthier, franchement c’est d’un banal
                  elle récite son catéchisme républicano-marxiste appris par coeur, rien de plus
                  d’abord déteste-t-on tant que cela la révolution française ? pas évident
                  elle est presque partout vénérée dans le monde à l’exception des pays à majorité protestante qui sagement s’en sont tenus à l’écart,
                  la révolution c’est un peu le mythe du grand soir, des lendemains qui chantent,
                  quand on connait l’histoire, on sait hélas ce qu’il en est, ce sur quoi ça débouche,
                  non point qu’aucune rupture ne soit jamais souhaitable, mais les ruptures brusques font généralement très mal à la société civile, cassent beaucoup de choses, et engendrent plus de perdants que de gagnants, enfin souvent..

                  pour le cas particulier de la révolution francaise, 2 étapes majeures :
                  - monarchie constitutionnelle qui tiendra jusqu’en 1792, révolution "à l’anglaise", qq .massacres mais pas trop, cela aurait pu être une "bonne révolution" mais ;
                  - aout septembre 1792, une infime minorité d’extrêmistes par rapport au pays réel prend le pouvoir, sorte de révolution bolchevique avant l’heure, césure sans retour ;

                  perso cette 2ème etape me fait détester la révolution française dans son ensemble parce que :
                  - quelque chose s’est brisé et a été abimé de façon irrémédiable ;
                  - si les paysans français n’ont pas été trop défavorisés, les ouvriers et petits artisans ont été les grands perdants, la révolution a détruit les corps intermédiaires et ouvert la porte au capitalisme brutal de masse :
                  - le spectacle de la guillotine, hideux, obscène, ignoble, avant le 9 thermidor, c’était plus de 50 têtes qui tombaient chaque jour rien qu’à Paris, n’allez pas m’expliquer qu’il fallait guillotiner des savants comme Lavoisier, ils étaient simplement tous devenus fous, Robespierre compris !


                  • 1 vote
                    Le Canard républicain Le Canard républicain 2 mars 2013 05:58

                     Sophie Wahnich, Pourquoi la Révolution française n’a pas été de velours ? : http://revolution-francaise.net/2011/06/06/439-des-mecanismes-de-depacification-du-jeu-politique

                     Comme il semble vous manquer beaucoup d’étapes, à lire... : http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/IMG/pdf/Buonarroti.pdf

                    « Je ne connais pas de résumé plus impressionnant et plus vrai de l’histoire de la Révolution que les cinquante premières pages qui servent d’introduction à la Conspiration pour l’égalité. Buonarroti y expose avec une simplicité lucide admirable les raisons supérieures qui ont dirigé les événements. » Albert Mathiez


                  • 1 vote
                    Piloun Piloun 3 mars 2013 06:35

                    Pour moi cette deuxième étape, à partir du 10 aout 92 est la plus belle, celle des avancés sociales, du partage des terres qui reviennent à ceux qui la cultive et non plus à ces dégénérés de seigneurs infames, laches et décadents qui ne servaient plus à rien depuis longtemps, vraiment des parasites à éliminer. Les augmentations de salaire, la taxation des denrées de première nécessité. La révolution de 89 n’a rien apporté au peuple, alors que c’est toujours lui qui se bat et donne sa vie. Et ne viens pas me parler de la buit du 4 aout qui n’était qu’une mascarade organisée pour calmer l’incandescence des paysans dans l’attaque des chateaux dans toute la France.


                  • 1 vote
                    Piloun Piloun 3 mars 2013 06:40

                    Lavoisier était grand savant mais aussi une pute voleuse, un enculé de fermier général.


                  • vote
                    Hieronymus Hieronymus 3 mars 2013 22:47

                    c’est zero argument, le bonnet phrygien rouge du sang de la guillotine
                    vous recitez votre catechisme revolutionnaire, point barre.

                    Piloun, quelle caricature que vos arguments, meme si la noblesse francaise etait en deliquescence, la Revolution s’est tres tres mal deroulee, oui Lavoisier, z-avez raison quelle ordure ce mec, bravo le raisonnement !


                  • 2 votes
                    dany13 2 mars 2013 18:33

                    LOL ! Je l’avais vu en débat avec Etienne Chouard au M’PEP. Alors dans le genre je réponds pas aux questions et j’invoque des faits historique pour détourner la question c’était drôle.

                    Alors la super question à laquelle elle devrait répondre :
                    Petit extrait de ma mémoire (ca date alors, j’ai juste encore le sens) :
                    Pourquoi si on critique l’élection on veut demander une assemblée constituante élue ? Sachant que l’élection est aristocratique...
                    Alors la c’était beau, il fallait que les médias donne de bonne info..
                    Etienne Chouard : Alors comment on fait ?
                    Florence gauthier : On les oblige..
                    Etienne Chouard : Ah mais comment on fait pour les obliger ?
                    Florence gauthier Faut changer la constitution.
                    Etienne Chouard : Ah Mais comment fait on pour changer les médias ou la constitution si nous passons pas par la constituante ?
                    Et sa tournai en rond... dommage il y avait une personne qui filmai, je n’ai jamais vu la vidéo.

                    Donc je lui demande : pourquoi ne pas demander une assemblée constituante du peuple donc tirée au sort ? (sachant que l’élection est aristocratique ) :p

                    

                    Ajouter une réaction

                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                    FAIRE UN DON







Palmarès