Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Primaires "républicaine" : un panorama de candidats pas nés de la dernière (...)

Primaires "républicaine" : un panorama de candidats pas nés de la dernière pluie

"Texte fondamental qui regroupe toutes les règles à connaître, nul n’est censé ignorer la Charte de la Primaire [NDA : de la droite et du centre] : découvrez-la !" (Source : http://www.primaire2016.org/les-regles/)

 

Comme la loi que nul n'est censé ignorer ? Nul n'est censé non plus être insensé au point de se soumettre à ce déni de démocratie. 

 

Ce soir, sur les chaînes "d'information" en continu, le deuxième débat sera diffusé "par respect pour les téléspectateurs" nous dit-on sur Itélé. Alors pour se souvenir un peu de qui sont ces gens quand ils étaient en fonction je vous propose quelques séquences à voir ou revoir sur les 7 candidats.

 

Commençons par l'ex.

 

Dans ce reportage de la Télé Suisse Romande qui date d'il y a quelques années il y a une séquence (à partir de la 9ième minute) particluièrement savoureuse. Elle montre un journaliste prétendumment courageux, L. Joffrin, poser une question à N. Sarközy de Nagy-Bosca (avocat et homme d'État français) et ce dernier lui répondre en se moquant de lui avec la complicité des collègues du dit journaliste se gaussant.

 

 

 

Il y a trop à dire sur l'ex pour ne pas inutilement s'y attarder plus longuement. 

 

 

Passons donc au grand favori, "le meilleur d'entre [eux]". 

 

Une vidéo du leader de l'UPR évoque de manière concise le Maire de Bordeaux et son "exemplarité"* est disponible, mais regardez plutôt cette auto-entrevue (source INA) qui date de plus longtemps (avant la condamnation). "Que tout change pour que tout demeure", "belle" devise commentait-il à l'époque : 

 

 

Puis un autre ex-premier ministre, François Fillon, cumulard de première bourre depuis les années 80 (il suffit de consulter son CV sur wikipédia)

 

Le jeune Fillon était déjà vieux en 1981 (source INA). "Une nouvelle façon de voir les choses" ... on a vu les 4 décennies suivantes ce qu'il en était : 

 

 

On est vient à l'inénarable Copé.

 

Ah Copé, et cette élection à la tête de l'UMP dont on se souviendra longtemps des turpitudes, des conditions rocambolesques du scrutin et de la bataille médiatique comique. Fillon avait déclaré à l'époque qu'un parti politique, "ce n'est pas une mafia". Pourtant on retrouve systématiquement les mêmes parrains pour accéder au trône ... Effectivement ça ne devrait pas être une mafia. La différence est sans doute que les mafieux se refroidissent de temps en temps entre eux, et parfois terminent au ballon.

 

Copé dont les frais de justice ont été, selon Médiapart, intégralement pris en charge grâce à une assurance souscrite par le parti (pas folles les guêpes). Ainsi Copé et Pierre Chassat n'auraient pas sorti un seul euro de leur poche depuis 2014.

 

Rappellons que le parquet de Paris a demandé en septembre dernier le renvoi en correctionnelle de son grand ami Sarko dans l'affaire des comptes de campagne de l'UMP en 2012. Oh rassurez-vous, l'infraction que constitue le financement illégal d'une campagne politique est punie d'1 an de prison et de 3750€ d'amende (soit l'équivalent d'un peu plus de 2 minutes d'une conférence au tarif horaire de l'ex) et même en cas de condamnation, Nico et ses amis bénéficieront d'aménagements de peine et ne connaîtront jamais le déplaisir d'avoir pour voisins de cellule des tueurs en série, terroristes et autres pointeurs. 

 

Une petite vidéo (France TV) qui montre (si cela était nécessaire) toute la complicité de la presse et des politicards :

 

 

Et une autre qui montre la déconnexion totale (Europe 1) - ici de Copé, mais il n'est pas le seul - avec les réalités :

 

 

Il est proprement scandaleux que des candidats de ce parti ou son successeur soient non seulement en train de professer des leçons de démocratie et d'exemplarité avec autant de casseroles au c.. mais en plus en capacité de se représenter. Et dire que ce sont les votants qui payent cette primaire ...

 

 

Bon, inutile de continuer le panorama. Le Maire, NKM (porte-parole de Nico en 2012 ...) n'ont aucune chance et ne sont que d'autres professionels de la politique qui s'exercent pour 2022 ou 2027, si la France existe toujours.

 

Reste Poisson. Poisson, c'est le seul à avoir un parcours qui diffère un peu.

 

Cet enfant des quartiers populaires, docteur en philosophie, et homme politique relativement récent (il fut adjoint au Maire de Rambouillet (78) de 2001 à 2004), est le seul qui se distingue dans ce panier de vieux crabes plus hypocrites et désintéressés du sort de leurs compatriotes les uns que les autres. Mais le système ne l'a pas raté : fustigé pour ses propos sur les "lobbies sionistes", suspecté de ne pas suivre les règles de la primaire (à savoir soutenir le vainqueur), ce dernier ayant été évasif sur son soutien ... avant de se fendre d'un communiqué d'excuse. Sur le site de la primaire, Poisson est bien déclaré comme candidat. Son petit écart avec un potentiel ralliement à la candidate du FN, qui de son côté ne cache pas sa sympathie pour lui, n'a pas été jugé assez sérieux pour justifier une exclusion. Mais de toute façon ... Poisson n'ayant aucune visibilité médiatique, ses chances sont nulles.

Ce soir, il y a le second débat. Bon courage à ceux qui le regarderont. Ils nous le raconteront, ou pas. 

 

 

* "Le 30 janvier 2004, il [Juppé] est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à 18 mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d'inéligibilité. Le tribunal juge notamment qu'Alain Juppé a « délibérément recouru à des arrangements illégaux » pour favoriser l'action du RPR, que la nature des faits était « contraire à la volonté générale exprimée par la loi » et qu'il avait ainsi « trompé la confiance du peuple souverain ». La présidente du tribunal exige l'inscription de cette condamnation à son casier judiciaire57.

 

L'appel interjeté par Alain Juppé immédiatement après sa condamnation a pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu'à l'arrêt de la cour d'appel de Versailles. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité.

 

Ce même Juppé qui fut accusé dans des affaires d'appartements... qui se termina sans suite malgré les élements accablants.

 

Tags : Politique Elections François Fillon Nicolas Sarkozy Jean-François Copé Alain Juppé Les Républicains Présidentielle 2017



Réagissez à l'article

8 réactions à cet article


  • 1 vote
    Socarate 3 novembre 16:21

    Heuuuuu !!!!!... Je l’ai est tous trouvé fort sympathique et bien drôles sur tous les extrait donnés !

    C’était censé produire quoi comme réaction cette article au départ !

    Sarkozy méchamment grincent ( surtout face à cette sous merde de jorffrin), Juppé très bon comédien. Fillon tout mignon et encore plein de naïveté républicano-gaulliste...Et copé quoi...c’est une enflure mais plein de dérision et de sens de l’humour.

    Non ce qui me donne envie de les trucider c’est le travaille quotidien qu’on m’oblige à exercer pour survivre dans cet ère capitaliste et vu que ce sont les dirigeant désigner de ce modèle et bien c’est automatiquement vers eux que se dirige toutes les animosité ...par chance pour eux je bosses pas et j’ai pas l’attention de commencer pour demain ni le mois ni l’année qui va suivre.

    Amicalement. smiley


    • 4 votes
      Hieronymus Hieronymus 3 novembre 18:17

      bon article, presqu’un peu trop bon pour ce site

      oui effectivement c’est très déprimant tous ces candidats à une primaire, quoique ça nous change un peu du centralisme démocratique à la Chirac (20 ans chef de parti le bougre) ou de l’entreprise familiale Le Pen (quoique j’aime bien Marion la dernière et sans doute la plus prometteuse du clan)

      la vraie compétition est entre Sarko et Juppé

      de toutes façons sera vainqueur celui qui contrôle l’appareil du parti, que ce soit au PS ou à l’UMP à chaque fois il y a fraude massive, car ce sont des démocrates inscrits dans "l’arc républicain"


      • 2 votes
        Ozi Ozi 3 novembre 19:57

        Comme quoi les 7 salopards n’était pas qu’un navé cinématographique au jeu d’acteur catastrophique saupoudré de dialogues stéréotypés...


        • 1 vote
          Qiroreur Qiroreur 4 novembre 00:43

          @Ozi
          Pas vu cette daube (une préférence pour l’époque où ils étaient 12), mais (je vouvoie) n’avez-vous pas honte Ozi* ? 5 légumes et fruits - de saison - par jour, telle est mon ordonnance smiley

          * Ayant involontairement truffé ce topic de coquilles je ne la ramène pas trop non plus


        • 1 vote
          michel-charles michel-charles 4 novembre 06:30

          "Les 7 Nains" a la recherche de Blanche-neige.. ?


          • 1 vote
            Carmela Carmela 4 novembre 11:30

            Notre pays sur le billard Zunien... que ces traitres à la nation, imbus d’eux même aillent tous au trou.

            Dans l’absolu et pour le plaisir d’un bel effet rétroactif :

            https://www.youtube.com/watch?v=dIdtDTh_hec


            • 3 votes
              novo12 4 novembre 12:15

              Les primaires à droite :

              Nathalie Kosciusko-Morizet : Young leader (2005)
              Jean-François Copé : Le Siècle, Bilderberg, Trilatérale
              Bruno Le Maire : Trilatérale
              Alain Juppé : Le Siècle, Young leader (1981), Bilderberg
              Sarkozy : Le Siècle, Bilderberg
              François Fillon : Bilderberg
              Jean-Frédéric Poisson : je n’ai rien trouvé pour le moment (à creuser)

              A gauche on ne sait pas encore qui se présente mais si on reprend les même que la dernière fois et que l’on ajoute Macron ça donne :
              François Hollande : Young leader (1996), Bilderberg
              Manuel Valls : Le Siècle, Bilderberg
              Martine Aubry : Le Siècle, Trilatérale, Bilderberg
              Arnaud Montebourg : Young leader (2000)
              Najat Vallaud-Belkacem : Young leader(2006)
              Ségolène Royal : je n’ai rien trouvé pour le moment (à creuser)
              Emmanuel Macron : Young leader (2012), Bilderberg

              Les débats seront animés par des young leader de la French american foundation http://bit.ly/2dcvZaE

              Elise Vincent, Journaliste Pôle Justice/Police, Le Monde 
              Nicolas Escoulan, Directeur de la Rédaction d’Europe 1
              Jérôme Chapuis, Rédacteur en chef adjoint, RTL
              Alexandre Bompard, Président Directeur Général Europe1
              Emmanuel Chain, Président Groupe Eléphant
              Hedwige Chevrillon, Editorialiste BFM Radio et BFM TV
              Jérôme Clément, Vice-Président ARTE France
              Béatrice de Clermont-Tonnerre, Directrice du Dévelopement Lagardère
              Annick Cojean, Grand reporter Le Monde et France Télévision
              Jean-Marie Colombani, Président JMC Média
              Matthieu Croissandeau, Rédacteur en chef adjoint Le Nouvel Observateur
              Louis Dreyfus,Administrateur Les Inrockuptibles
              François Dufour, Fondateur et Rédacteur en chef Le Petit Quotidien - Mon Quotidien - l’actu
              David Fontaine, Journaliste Le Canard Enchaîné
              Erik Izraelewicz, Directeur Général Adjoint et Directeur des Rédactions La Tribune. Le monde.
              Laurent Joffrin,Directeur Libération
              Sylvie Kauffmann, Directrice de la Rédaction Le Monde
              Yves de Kerdrel,Directeur de la Rédaction - Wansquare Editorialiste économique – Le Figaro- Valeurs actuelle
              Laurance N’Kaoua, Jounaliste Les Echos
              Dominique Nora, Rédactrice en chef adjointe, service économie Le Nouvel Observateur
              Christine Ockrent, Directrice Générale Audiovisuel Extérieur de la France
              Denis Olivennes, Président du Directoire Groupe Nouvel Observateur
              Pascal Riché, Rédacteur en Chef Rue 89
              Jean-Noël Tronc, Chairman and CEO Canal+ Oversea

              Des Bilderberg http://bit.ly/1U7SNNh
              Nicolas Beytout
              Christine Ockrent

              Ou des journalistes du "Siècle" (là il y en trop je ne donne pas la liste) http://bit.ly/2dxs8bU

              On appelle cela des élections libres et démocratiques.



              • 4 votes
                zygzornifle zygzornifle 4 novembre 15:03

                les 7 mercenaires du CRIF, de l’UE, du Patronat et des lobbys sont tous d’accord pour extraire encore plus de pogon des classes moyennes .... Pas un seul mot sur les difficultés des retraités, des 9 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté, des 11,5 millions de chercheurs d’emploi et d’emplois précaires qui font le bonheur du MEDEF , pas un mot sur les expulsions avant la période d’hiver , sur les 400 000 SDF (1 meurt sur les trottoirs tous les jours) sur les 31000 enfants dormant dans les rues , ils ne méritent mêmes pas mon dégoût car le dégoût est un sentiment et ce serait trop leur faire d’honneur ....   

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Qiroreur

Qiroreur
Voir ses articles







Palmarès