Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Radiohead et la Création

Radiohead et la Création

 

Personne ne crée, mais tout le monde saisit dans une sorte "d'éther", les idées, les mélodies, les images et les couleurs que l'homme peut ensuite partager avec ses contemporains... Une parfaite illustration avec les propos de Thom Yorke concernant le morceau Street Spirit :

 

« "Street Spirit" est notre chanson la plus pure, mais je ne l'ai pas écrite. Elle s'est écrite toute seule. Nous étions simplement ses messagers, ses catalyseurs biologiques. Son cœur est un mystère complet pour moi, et, vous savez, je n'essaierai jamais d'écrire quelque chose à ce point sans espoir. Toutes nos chansons les plus tristes ont quelque part en elle au moins une lueur d’espoir. Street Spirit n'a pas d’espoir. C'est le tunnel sombre sans la lumière à la fin. Elle représente toutes les émotions tragiques tellement blessantes que le son de cette mélodie est leur seule définition. Nous avons tous notre manière de gérer cette chanson. Ça s'appelle le détachement. Surtout moi, je détache mon radar émotionnel de cette chanson, ou alors je ne pourrais pas la jouer. Je craquerais. Je m'effondrerais sur scène. C'est pourquoi les paroles sont juste un tas de mini histoires ou d'images visuelles, par opposition à une explication cohérente de sa signification. J'ai utilisé des images avec la musique qui selon moi transmettraient l'intégralité émotionnelle des paroles ajoutées à la musique. C'est ce qui est signifié par « toutes ces choses qu'un jour vous avalerez intégralement ». Je voulais signifier l'intégrité émotionnelle, parce que je n'avais pas en moi ce qu'il fallait pour articuler l'émotion. Je craquerais...

 

Je ne peux pas croire que nous avons des fans qui peuvent gérer émotionnellement cette chanson. C'est pour ça que je suis convaincu qu'ils ne savent pas de quoi il s'agit. C'est pour ça que nous la jouons à la fin de nos concerts. Elle me vide, elle me secoue, et ça me fait horriblement mal à chaque fois que je la joue, de regarder des milliers de personnes applaudir et sourire, inconscient de la tragédie de sa signification. Comme quand vous emmenez votre chien se faire piquer et qu'il remue sa queue sur le chemin. C'est à ça qu'ils ressemblent tous, et ça me brise le cœur. J'aurais aimé que cette chanson ne nous ai pas choisis comme ses catalyseurs, c'est pourquoi je ne la revendique pas. Ça en demande trop. Je n'ai pas écrit cette chanson1. »

 

Tags : Musique Culture



Réagissez à l'article

57 réactions à cet article


  • 2 votes
    lupus lupus 21 mars 15:44

    Et bé si les clowns chargés de divertir les zombies occidentaux ont accès à l’éther pour porter le message de la matière , notre civilisation n’a plus de soucis à se faire sur son devenir spirituel.
    Sans déconner jusqu’à quand on pourra vous chiez dans le crane ?


    • 5 votes
      Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 18:44

      Encore un qui confond tout...

      Chopin qui dédiait ses oeuvres à Dieu (ça va lupus la science, Chopin c’est pas de la merde pour toi, hein, sinon tu nous dis ma couille smiley ne disait pas autre chose : il n’était qu’un médiateur entre le divin et le terrestre.

      Bref, Radiohead est un des rares groupes dans cette époque de merde qui a fait des choses musicalement extrêmement valables (pas leur début de carrière, ils étaient plutôt banals).

      Encore pour cela faut-il encore avoir de la place pour qu’on "nous chie quelque chose dans le crâne", parce que pour certains, y’a saturation et ça va jusqu’à obstruer les tympans smiley


    • 1 vote
      lupus lupus 21 mars 20:52

      @Fidol Castré
      désolé pour tes tympans

      C’est un chef d’œuvre de l’art moderne .Subjectif ni beau ni laid mais spirituel bref métaphysique ou autoproclamé comme tel par le "transcripteur".

      Dans la ligné du plug anal de la place Vendôme ou seul les initiés ont vu le message céleste délivré par le créateur.

      Dans le cas de radiohead l’industrie se chargera d’initier la population à grand renfort d’écoute forcée et de critiques s’efforçant de décortiquer le ressenti de ces antennes vivantes car " même s’ils n’ont pas la maîtrise de tout ce qu’ils ressentent, nous procurent pour le moins, quelque matière intéressante."  smiley


    • 5 votes
      Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 20:59

      @lupus
      C’est un chef d’œuvre de l’art moderne .Subjectif ni beau ni laid mais spirituel bref métaphysique ou autoproclamé comme tel par le "transcripteur".
       

      C’est bien ce que je dis, tu as les tympans bouchés et pour toi Chopin doit être de la merde.

      Dans la ligné du plug anal de la place Vendôme ou seul les initiés ont vu le message céleste délivré par le créateur.

      ... et tu confonds tout... smiley

      Dans le cas de radiohead l’industrie se chargera d’initier la population à grand renfort d’écoute forcée et de critiques s’efforçant de décortiquer le ressenti de ces antennes vivantes

      ...sans compter que tu n’y connais rien, Radiohead étant le premier groupe majeur a avoir proposé ses albums directement en téléchargement, au bon vouloir des fans qui payaient ou pas.

      Merci d’être passé lupus et c’est dommage, car ta radicalité un poil juvénile t’empêche de voir d’autres radicaux qui n’ont pas besoin eux, de venir déposer leur crotte au pied d’un lampadaire pour se faire remarquer smiley



    • 1 vote
      momentanée (---.---.74.248) 22 mars 00:05

      @lupus

      Bonsoir,

      La même petite entreprise ici

      Quand on traîne un boulet pareil, pas de quoi se la raconter. Je ne parle même pas des paroles inversées sur le plagiat de Taurus


    • 1 vote
      momentanée (---.---.74.248) 22 mars 00:11

      @momentanée
      Rectification de lien pour le "boulet" et la petite "entreprise"


    • 1 vote
      Deubeul Youhou (---.---.70.207) 21 mars 16:15

      • 2 votes
        Deepnofin 21 mars 16:57

        Mon groupe préféré... Cela dit comme j’suis pas "fétichiste", je ne connaissais pas le background de cette musique, qui n’était pour moi qu’un très joli morceau sombre. Une réécoute accompagnée d’une étude des paroles s’impose...
        Merci à l’auteur pour ce post.


        • 3 votes
          medialter medialter 21 mars 19:01

          "Street Spirit n’a pas d’espoir. C’est le tunnel sombre sans la lumière à la fin. Elle représente toutes les émotions tragiques tellement blessantes que le son de cette mélodie est leur seule définition ...
          Je ne peux pas croire que nous avons des fans qui peuvent gérer émotionnellement cette chanson. C’est pour ça que je suis convaincu qu’ils ne savent pas de quoi il s’agit"
          *
          héhé, grave erreur, je sais parfaitement de quoi il s’agit, chez moi c’est une seconde nature, je reconnais instinctivement cet état la nuit, qui me permet immédiatement de basculer en rêve éveillé et en rêves imbriqués. C’est ce groupe, que j’aime bien au demeurant, qui ne sait pas de quoi il s’agit : il s’agit ni plus ni moins de l’oeuvre au noir, de la matière vile et obscure, le premier des 3 états initiatiques décrit depuis la nuit des temps. Et je trouve ça sublime, que ce compositeur en ait fait l’expérience. Merci à FC pour cette interview que je ne connaissais pas.
          *
          Pour conclure, je pense que de plus en plus de groupes font ce type d’expérience, après les philosophes nihilistes pessimistes (Nietzsche, Cioran, Caraco), ce sont maintenant les musiciens qui nous apportent cette matière sombre, seule rédemptrice. Après les textes initiatiques apparaissent maintenant les mélodies du genre. Je mets ici en lien un autre morceau du genre, subtil et génial mélange de trance, de classique et de voix meurtrie et de hurlement dans l’infini, un véritable chef d’oeuvre de recherche musicale.


          • 2 votes
            Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 19:46

            @medialter
            Les caisses de résonance que peuvent fournir certains philosophes/musiciens/expérimentateurs en tous genres et autres créateurs extatiques, sont là pour nous rappeler quelques essentielles considérations qui si elle n’y étaient pas, ferait de la vie humaine une vacuité et un non-sens total. Surtout à cette ombre époque de guerre totale sur les âmes et les consciences, ce que peu de gens réalisent, englués dans la matière, cons comme des manches.

            Je remercie donc Radiohead qui même s’ils n’ont pas la maîtrise de tout ce qu’ils ressentent, nous procurent pour le moins, quelque matière intéressante.

            Je commenterai plus tard peut-être le morceau que tu as mis en lien. Merci pour ton com.


          • 2 votes
            Marioupol Marioupol 21 mars 20:30

            @Fidol Castré*

            Pareil**


          • 1 vote
            Zatara Zatara 21 mars 20:47

            @Fidol Castré
            Radiohead qui même s’ils n’ont pas la maîtrise de tout ce qu’ils ressentent

            On ne peut pas avancer autant musicalement sans savoir ce qu’on fait, sans aucune fausse note...le pere York est un génie, mais la musique n’est considéré que comme un divertissement....


          • 2 votes
            Zatara Zatara 21 mars 20:53

            et lorsque qu’on écoute les morceaux de York seul, qui sont aussi monumentaux, on peut tout aussi se rendre véritablement compte du travail de génie qui est fournit par ses acolytes de Radiohead. LE TRUC le plus fou concernant Radiohead, c’est le nombre d’écoute qu’il faut pour s’imprégner totalement de chaque chanson, de chaque note, de chaque voix, de chaque instrument, de chaque rythme...C’est, pour moi, ce que la musique a à offrir de plus riche, de plus recherché, de plus transcendantale, de plus honnête...


          • vote
            Zatara Zatara 21 mars 20:57

            York seul version accoustique, c’est le sommet ici


          • 1 vote
            lupus lupus 21 mars 20:58

            @Fidol Castré
            "Je commenterai plus tard peut-être le morceau que tu as mis en lien. Merci pour ton com." comment ça peut être ?????

            Mais prend ton temps y a du boulot , se serait con de passer à coté de ce concentré extatique.


          • 2 votes
            lupus lupus 21 mars 21:01

            @Zatara

            "york seul version accoustique, c’est le sommet ici"

            il est à fond là ?


          • vote
            Zatara Zatara 21 mars 21:05

            @lupus
            version album pour toi


          • 2 votes
            Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 21:16

            @Zatara

            Oui, sur la maîtrise musicale, des techniciens hors pair comme eux savent ce qu’ils font. Mais ce que je trouvais intéressant pour l’avoir ressenti aussi -mais par contre ayant pu l’expliquer-, c’est qu’il y a des "Evidences" dans la création artistiques/intellectuelles, qui se promènent au-dessus de nos têtes, et qu’il suffit d’être réceptif et de tendre la main ou les neurones, pour s’en saisir. Il y a d’autres plans, d’autres réalités dit grossièrement. C’est particulièrement vrai en musique, une mélodie pure transcende tout, c’est pour cela que je suis un peu critique sur le morceau mis en lien par medialter, trop marqué par la technique (mais attention, je ne l’ai pas écouté complètement et dans les bonnes conditions et dispositions).

            Alors après, c’est évident que plus tu maîtrises la technique, plus le rendu sera convaincant. Mais d’ailleurs l’affaire est conclue, c’est D’ABORD le ressenti et APRES la technique. La technique seule ne mène pas bien loin, des ramiers de la création, des fonctionnaires de l’esprit ou d’infâmes plagiaires qui ont voulu se faire passer pour des génies.


          • 1 vote
            Zatara Zatara 21 mars 21:25

            @Fidol Castré
            c’est tout à fait perceptible pour qui écoute régulièrement de la musique.... Lorsque l’effet technique recherché en tant que tel (la base de n’importe quel refrain de zic commercial se base très souvent sur une micro mélodie avec un son spécifique) prend le pas sur l’intention et le ressenti, alors c’est mécanique et ce n’est plus vivant... C’est pas pour rien que ces refrains collent dans la tête de certains....


          • 1 vote
            pegase pegase 22 mars 00:42

            @medialter

            C’est quand même loin des floyds ... quelle misère musicale smiley


            Ce morceau là a marqué ma vie .. à 2 min , Gilmour solo guitare ...

            DAVID GILMOUR - SHINE ON YOU CRAZY DIAMOND - ACOUSTIC VERSION

            https://www.youtube.com/watch?v=xPL3O7NmgpI


          • vote
            medialter medialter 22 mars 09:48

            @Fidol Castré
            "c’est pour cela que je suis un peu critique sur le morceau mis en lien par medialter, trop marqué par la technique (mais attention, je ne l’ai pas écouté complètement et dans les bonnes conditions et dispositions)."

            *

            Attention, ce que tu appelles la technique correspond à de la sculpture dans le rendu musical, on bascule dans une sorte de fractale où le son, qui constitue la mélodie, est porteur lui-même et à lui seul d’une puissance propre qui entre en résonance dans le cerveau. Un très bref silence entre 2 sonorités peut également avoir ce pouvoir, mais je reconnais qu’une écoute à double attention est nécessaire pour apprécier ce que je pourrais décrire comme une dimension imbriquée dans une autre. Rares sont les groupes qui peuvent produire ça, il faut souvent des jours de recherche pour une mise au point et un rendu d’une demi-seconde, ce qui est incompatible avec les nécessités commerciale de rendement, et donc réservé aux puristes


          • vote
            medialter medialter 22 mars 10:04

            @pegase
            "C’est quand même loin des floyds"

            *

            Pégase, toujours à côté de la plaque smiley J’aime bien les floyds, mais on baigne avec ce groupe dans la bonne humeur, la joie et l’optimisme. C’est l’état mental rose ( smiley ) d’un oisillon qui découvre les jolies promesses d’un monde neuf et trompeur. Les floyds, c’est un peu comme l’irruption d’Euripide dans le théâtre sombre et pessimiste d’Eschyle et de Sophocle. C’est un peu comme si tu comparais Nietzsche et Comte-Sponville smiley Et crois-moi, parce que je sais de quoi je parle, la recherche sonore de IM est infiniment plus sophistiquée que celle des Floyds, mais pour capter ça, faut déjà avoir une oreille.


          • vote
            Zatara Zatara 21 mars 21:26

            je résiste pas de coller un petit Black Swan


            • 1 vote
              Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 21:50

              @Zatara
              Merci pour les liens, même si je suis plus circonspect, je connais beaucoup moins le travail de Yorke seul.

              Je me permets de laisser ce clip de Unkle (ou DJ Shadow) featuring Thom Yorke. J’espère qu’il sera lisible, c’est sur vimeo, chez moi ça marche pas, mais je le trouve pas entier sur youtube.

              J’évite les clips à tout prix, ou au moins j’écoute le morceau avant. Mais ce clip là est... christique, c’est le seul mot qui convient.


            • vote
              Zatara Zatara 21 mars 21:59

              @Fidol Castré
              le travail de Yorke seul

              c’est différent, perso je n’ai pas accroché sur tout, mais il y a du très très bon aussi.

              bon ben là on atteint des sommets avec le pere Shadow smiley


            • 1 vote
              Stupeur Stupeur 21 mars 22:15

              Immerse your soul in love
               
              Immerse your soul in love
               
               ♫♪ Pas la peine de traduire ? smiley ♫♪


              • 1 vote
                Stupeur Stupeur 21 mars 22:23

                 Regardez un peu le sourire de Thom, à la fin de Street spirit (à Bercy en 2012)
                 


              • vote
                Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 22:48

                @Stupeur

                Merci de votre passage...
                Effectivement, il y a là un je ne ne sais quoi de sourire transcendant, peut-être un peu le même rictus qu’il peut y avoir sur le visage de certains hommes -après un transport, une sorte de décharge-, surs d’avoir comblé et donné ce qu’il fallait au réceptacle tout disposé à les recevoir.


              • 1 vote
                Stupeur Stupeur 21 mars 23:09

                "’Street Spirit’ is our purest song, but I didn’t write it.... It wrote itself. We were just its messengers... Its biological catylysts. It’s core is a complete mystery to me... and (pause) you know, I wouldn’t ever try to write something that hopeless... All of our saddest songs have somewhere in them at least a glimmer of resolve... ’Street Spirit’ has no resolve... It is the dark tunnel without the light at the end. It represents all tragic emotion that is so hurtful that the sound of that melody is its only definition. We all have a way of dealing with that song... It’s called detachment... Especially me.. I detach my emotional radar from that song, or I couldn’t play it... I’d crack. I’d break down on stage.. that’s why its lyrics are just a bunch of mini-stories or visual images as opposed to a cohesive explanation of its meaning... I used images set to the music that I thought would convey the emotional entirety of the lyric and music working together... That’s what’s meant by ’all these things are one to swallow whole’.. I meant the emotional entirety, because I didn’t have it in me to articulate the emotion... (pause) I’d crack.... Our fans are braver than I to let that song penetrate them, or maybe they don’t realize what they’re listening to.. They don’t realize that ’Street Spirit’ is about staring the fucking devil right in the eyes... and knowing, no matter what the hell you do, he’ll get the last laugh...and it’s real...and true. The devil really will get the last laugh in all cases without exception, and if I let myself think about that to long, I’d crack. I can’t believe we have fans that can deal emotionally with that song... That’s why I’m convinced that they don’t know what it’s about. It’s why we play it towards the end of our sets. It drains me, and it shakes me, and hurts like hell everytime I play it, looking out at thousands of people cheering and smiling, oblivious to the tragedy of it’s meaning, like when you’re going to have your dog put down and it’s wagging it’s tail on the way there. That’s what they all look like, and it breaks my heart.

                 

                I wish that song hadn’t picked us as its catalysts, and so I don’t claim it. It asks too much. (very long pause). I didn’t write that song." - Thom


              • 1 vote
                Stupeur Stupeur 21 mars 23:21

                @Fidol Castré
                Il y a des bizarreries dans la traduction... non ?

                I meant the emotional entirety -> Je voulais signifier l’intégrité émotionnelle (traduction très bizarre...)

                 
                Our fans are braver than I to let that song penetrate them, or maybe they don’t realize what they’re listening to.. They don’t realize that ’Street Spirit’ is about staring the fucking devil right in the eyes... and knowing, no matter what the hell you do, he’ll get the last laugh...and it’s real...and true. The devil really will get the last laugh in all cases without exception, and if I let myself think about that to long, I’d crack.... -> il manque ce passage (très important) dans la traduction ?

                 

                Dommage qu’il soit un peu tard, je ne peux pas m’étendre sur le sujet ce soir... smiley

                 


              • vote
                Fidol Castré Fidol Castré 21 mars 23:31

                @Stupeur
                Merci de me le faire remarquer. Et à moins que j’ai mal fait mon copier-coller venant de wikipedia en français (ce qui est peu probable...), quelqu’un a fait sauter (venant d’agoravox) le passage sur le diable que l’on regarde droit dans les yeux... Si tu as des explications plausibles, aujourd’hui ou plus tard, je suis preneur...


              • 2 votes
                medialter medialter 22 mars 10:25

                @Fidol Castré

                "quelqu’un a fait sauter (venant d’agoravox) le passage sur le diable que l’on regarde droit dans les yeux..."

                *

                Logique, la très tri-monothéiste vision du diable comme l’élément néfaste absolu infestant les âmes est encore si répandue dans les poulaillers religieux qu’on se croirait encore au moyen-âge (et d’une certaine façon, on y est encore, y a qu’à suivre le fond de pensée d’une Nigari ou d’une Cathy). Pourtant, il suffit de lire l’analyse de Fulcanelli concernant N.D. de Paris pour comprendre que ce personnage, utilisé depuis la nuit des temps comme croquemitaine, est pourtant le seul détenteur de la clé qui permet de passer du noir au blanc. Il avait toute sa place dans l’analyse de cette musique, mais que veux-tu, la populace n’est pas prête de se séparer de 2000 ans de judéo-christianisme, bien qu’elle s’imagine en être débarassé depuis 1905


              • 1 vote
                Stupeur Stupeur 22 mars 10:54

                Comme par hasard vous privilégiez tous les deux l’explication la plus "paranoïaque"... smiley

                 

                 Paranoid Android

                 

                 Vous pouvez utiliser votre compétence dans les scénarios paranos pour décrypter ce clip ? Merci. smiley 

                 

                Désolée... smiley

                 


              • vote
                Zatara Zatara 22 mars 16:47

                @medialter
                Pourtant, il suffit de lire l’analyse de Fulcanelli concernant N.D. de Paris pour comprendre que ce personnage, utilisé depuis la nuit des temps comme croquemitaine, est pourtant le seul détenteur de la clé qui permet de passer du noir au blanc.

                Vous auriez un lien ? je n’ai rien trouvé..


              • 2 votes
                medialter medialter 22 mars 18:19

                @Zatara
                Κυπρος est le même mot que Σουϕρος, soufre, lequel a la signification d’engrais, fiente, fumier, ordure. « Le sage trouvera notre pierre jusque dans le fumier, écrit le Cosmopolite [...] Mais avant d’être taillée pour servir de base à l’ouvrage d’art gothique aussi bien qu’à l’œuvre d’art philosophique, on donnait souvent à la pierre brute, impure, matérielle et grossière, l’image du diable. Notre-Dame de Paris possédait un hiéroglyphe semblable, qui se trouvait sous le jubé, à l’angle de la clôture du chœur. C’était une figure de diable, ouvrant une bouche énorme, et dans laquelle les fidèles venaient éteindre leurs cierges  ; de sorte que le bloc sculpté apparaissait souillé de bavures de cire et de noir de fumée. Le peuple appelait cette image Maistre
                Pierre du Coignet, ce qui ne laissait pas d’embarrasser les archéologues. Or, cette figure, destinée à représenter la matière initiale de l’Œuvre , humanisée sous l’aspect de Lucifer (qui porte la lumière, – l’étoile du matin), était le symbole de notre pierre angulaire, la pierre du coin, la maîtresse pierre du coignet. « La pierre que les édifians ont rejettée, écrit Amyraut1, a esté faite la maistresse pierre du coin, sur qui repose toute la structure du bastiment  ; mais qui est pierre d’achoppement et pierre de scandale, contre laquelle ils se heurtent à leur ruine. »
                (MC, 1,IV)


              • 1 vote
                medialter medialter 22 mars 18:30

                @Zatara
                Pour compléter, une photo de ma collection personnelle, sur un Bd de Metz, construit par les allemands. On y voit la matière vile et répugnante, détentrice de la clé. Sur cette photo, on voit mieux qu’elle supporte l’édifice à elle seule, comme le dit Fulcanelli pour ND de Paris


              • vote
                Zatara Zatara 22 mars 18:37

                @medialter
                merci


              • vote
                Zatara Zatara 22 mars 18:40

                @medialter
                j’aime beaucoup Kubrick mais z’auriez pu tout aussi bien faire un site sur votre propre savoir alchimique


              • vote
                medialter medialter 22 mars 18:41

                @medialter
                Et pour finir le diable de Rennes-Le-Château, qui supporte le bénitier (les eaux divines, représentant la renaissance, cad l’oeuvre au blanc). A mon avis la figure la plus explicite concernant ce personnage fondamental.

              

              Ajouter une réaction


                Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

                Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



              FAIRE UN DON

              :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

              (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

              Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

              Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

              Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

              Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

Fidol Castré

Fidol Castré
Voir ses articles







Palmarès