• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Renaud Camus / Hervé Le Bras : "Le grand déménagement du monde" France Culture (...)

Renaud Camus / Hervé Le Bras : "Le grand déménagement du monde" France Culture (juin 2017)

Description de la vidéo reprise  : 

 

"Ne tournons pas autour du pot. Certains auditeurs doivent être choqués voire stupéfaits et même indignés que pour parler de la question migratoire j'invite Renaud Camus. Ils pensent que je prends une lourde responsabilité en lui ouvrant aujourd'hui le micro de France Culture. Je voudrais répondre à cette accusation silencieuse et assourdissante. Il se trouve que Renaud Camus, qu'on n'entend plus et ne voit plus nulle part a forgé une expression qu'on entend tout le temps et partout : le grand remplacement.

 

Certaines personnalités qui ont pignon sur rue la reprennent à leur compte, d'autres en contestent la pertinence comme tout récemment Régis Debray dans la Revue des deux mondes " je ne crois ni au grand remplacement ni à la soumission".

 

Il y en d'autres qui en font un drapeau "Nous sommes le grand remplacement" écrivaient les Kids du Bondy Blog Meklat et Badrou, ce qui leur a valu les chaleureuses félicitations d'Edouard Louis alias Eddy Bellegueule " Depuis le temps qu'on lutte et espère le grand remplacement de la vieille France Bravo Meklat et Badrou !"

 

Bref Renaud Camus n'a plus de voix au chapitre et il est sur toutes les lèvres. En lui donnant la parole j'ai voulu mettre fin à l'anomalie de cette absence omniprésente et ce qui a achevé de me décider c'est la reprise critique de ce syntagme obsédant par le démographe Hervé Le Bras dans ses deux derniers livres Malaise dans l'identité et l'âge des migrations. 

 

Le temps de l'explication est donc venu : qu'est ce que le grand remplacement Renaud Camus ?

 

Intervenants :

- Renaud Camus (écrivain, essayiste)

- Hervé Le Bras (Démographe, directeur d'études à l'INED (Institut national d'études démographiques), directeur de recherche à l'EHESS à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS
)"

 

 

Pour résumer, ici Hervé Le Bras oppose deux idées à la théorie de Renaud Camus :

 

- La première porte sur la nature même du remplacement : Hervé Le Bras estime bien qu'il y a un grand remplacement, mais pas d'un peuple par d'autres peuples. Il parle de mixité des origines. 

 

- La vision chiffrée : Camus assure que les chiffres ne peuvent pas rendre compte de la réalité, s'appuyant sur des exemples (comme la baisse du niveau scolaire, baisse que plus personne ne conteste après avoir été pourtant niée durant des années). Il estime que l'expression "sciences humaines" est un oxymore et que la science a failli pour rendre compte de la réalité. Le Bras, épistémologue entre autres, revendique et se réfère exclusivement au caractère scientifique de sa démarche, la seule au contraire à pouvoir rendre compte de la réalité. Il estime que l'INSEE a beaucoup affiné ses chiffres et qu'il est impossible d'avoir une vision globale de la situation par la simple observation individuelle.

 

Deux visions s'affrontent donc, une qui se veut objective, statistique, scientifique, une autre plus intuitive. 

 

Michèle Tribalat souvent citée et contestée parle de "substitution démographique" pour l'Ile-de-France, et comme le rappelle l'animateur de France Culture, il est indéniable que la population a changé dans cette région : il interroge justement Le Bras sur la vision des étrangers de la France. Ceux-ci sont naturellement surpris par le contraste entre une France telle qu'elle est et l'idée qu'il s'en faisait ou qui était dans leurs souvenirs. Mais Le Bras semble ne pas admettre cela et nous parle de niveau d'éducation des personnes d'origine étrangère comme pour ne pas y répondre.

 

La vision de Le Bras est particulièrement caricaturale quand il explique qu'il suffirait de régler le problème de la Libye pour stopper l'immigration africaine. Caricatural et même à côté de la plaque quand il nous explique que ces Africains sont incités à ne pas prendre des bateaux de fortune... sans doute emporté par sa volonté de contredire à tout prix son interlocuteur. Il reste néanmoins réaliste sur les mouvements de population, et se dit même pessimiste quant à ces changements et leurs effets. Son apport reste malgré tout intéressant.

 

Ainsi, ce débat en forme d'opposition frontale constitue un préambule à une note de lecture sur le livre collectif dirigé par Georges Bensoussan « La France soumise » (suite du célèbre « Les territoires perdus de la République »). En introduction de celui-ci, l'approche de Bensoussan n'est absolument pas statistique, et il s'en revendique. Pour donner le ton du livre :

 

« Si chaque époque a ses spécificités, s'attacher à observer les évolutions et comparer les faits historiques permet de dégager des principes universels nécessaires à la compréhension du présent et à l'évitement de nouveaux désastres. Depuis bientôt un siècle, les idéologies totalitaires totalitaires ont fait l'objet d'études comparatives qui ont mis en lumière leurs similitudes mécaniques. Nous faisons face aujourd'hui à un totalitarisme nouveau qui dispose d'un corpus idéologique structuré, qui bénéficie de vecteurs de communication et de diffusion modernes, de bases territoriales (des Etats théocratiques), enfin d'armées officielles comme le Hezbollah ou officieuses comme les djihadistes de tous pays. Ce totalitarisme est habité par un projet hégémonique à visée universelle. »

 

 

 

 

Source : France Culture et la chaîne YT de La Lucarne et la Nuit

 

Tags : Société Finkielkraut Immigration Démographie Polémique




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • vote
    psychorigide psychorigide 6 juillet 19:49

    Oui, Camus a carrément mis en pièces Le Bras.

    Les incertitudes de la statistique ne peuvent rien contre le ressenti du quotidien.
    Dire que des français quittaient le pays quand d’autres y arrivaient, fut le moment mémorable de cet échange. J’en pouffe encore smiley

    Nous attendons un match Le Bras / Tribala *

    • vote
      Qiroreur Qiroreur 6 juillet 20:19

      --------------------------------------------------------

      En effet j’aurais pu rajouter ceci... 

      TV Libertés ne m’en aurait pas voulu.

      C’est en complément de ce débat.

      --------------------------------------------------------


    • 1 vote
      yoananda yoananda 6 juillet 21:21

      Le Bras est insupportable parce qu’il est factuel, mais il "triche" dans le sens ou il prends les chiffres "arrangés". Il nous fait un beau maquillage de la situation. C’est pas Lissenko, c’est juste le village Potemkine avec lui.

      D’ailleurs Michelle Tribalat lui taille un costard vite fait bien fait dans cette vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=FMj4xXJPOHU


      • vote
        Qiroreur Qiroreur 6 juillet 21:30

        @yoananda
        Oui, c’est le lien que j’ai mis plus haut. Il en prend pour son matricule mais il a Le Bras long (elle n’est nulle mais je voulais la caser).


      • vote
        yoananda yoananda 6 juillet 21:34

        @Qiroreur
        ha oui pardon, mais t’aurais pu dire de quoi il s’agissait smiley


      • vote
        yoananda yoananda 6 juillet 21:38

        @Qiroreur
        en fait je n’ai pas trop aimé ce débat parce que Camus s’en est mal tiré selon moi : les chiffres, bien qu’on puisse considérer que le remplacement soit une bonne chose ou pas, sont ce qu’ils sont et donnent raison à la théorie du (grand) remplacement puisque, même si ça ne se voit pas (parce que les non européens sont plus jeunes et votent moins et que les européens ne votent pas ethnique) trop au niveau électoral, il est bel et bien la. Les naissances blanches seront bientôt minoritaires, et la population votante, suivra inélucablement.

        Et ça, c’est si on reste dans le cadre démocratique 50%+1, le rapport de force "réel" (je me m’étendrais pas trop sur le sujet à cause des chastes oreilles qui pullulent ici) est bien pire.


      • vote
        Qiroreur Qiroreur 6 juillet 21:56

        @yoananda
        "Les chiffres, bien qu’on puisse considérer que le remplacement soit une bonne chose ou pas, sont ce qu’ils sont et donnent raison à la théorie du (grand) remplacement "

        Les chiffres de Tribalat c’est, actuellement, en gros 20% de gens issus de l’immigration. Mais le nombre de naissances et le jeune âge des femmes qui enfantent vont l’accentuer. Tribalat explique bien que "Le" GR, c’est plutôt un sentiment, fondé sur une réalité certes, mais pas un outil non plus. Elle confirme par ailleurs ce que dit Le Bras sur l’évolution des données, plus réalistes que par le passé où c’était l’omerta statistique totale.

        Mais plus inquiétants encore sont ceux de l’Islam : 3 fois plus de jeunes pour qui l’Islam compte que pour les autres. Là on va avoir un pb de rapport de force autrement plus sérieux, d’autant qu’on est plus dans l’Islam malékite "tranquille" de papa. J’aime bien l’exemple qu’elle prend pour ce bled où les salafistes sont arrivés en petit nombre et s’imposent car très déterminés, bien que très peu nombreux. C’est symptomatique de ce qui se passe. Elle pose bien le pb : les gens qui habitent là depuis toujours ont été désarmés et n’ont aucun soutien (c’est même l’inverse) des autorités pour imposer leur mode de vie, alors c’est la minorité qui impose ses mœurs. 


      • vote
        yoananda yoananda 6 juillet 22:09

        @Qiroreur
        J’ai fait le calcul sur l’autre thread avec les chiffres 2008 extrapolés de l’INSEE publié en 2012, ça nous donne 20% de non européens.

        L’Islam, semble-t-il serait environ la moitié des non européens, soit 6 à 7 millions.

        Mais les musulmans se dé-sécularisent (on peut comprendre pourquoi avec le plug anal et conchita wurth & co), et sont en effet maintenant plus à pratiquer que les cathos. 3X plus selon Tribalat et ce n’est pas étonnant.

        Donc oui, comme je le dis et le répète, mais ça n’intéresse personne (ici, ailleurs, on écoute), le rapport de force est déjà beaucoup plus défavorable qu’on ne le pense. Je ne m’étends pas plus sur ce sujet.

        "Là on va avoir"

        Non, on a déjà.

        "s’imposent car très déterminés, bien que très peu nombreux."

        Oui, c’est le pouvoir des minorités intolérantes, ça été étudié.

        Comme l’état à décidé que ne pas se laisser faire c’était raciste, ben il n’y a plus aucune défense immunitaire.

        Et la moitié de la population ne veut être raciste, et que l’autre moitié ne veut pas faire de vagues ... et qu’enfin une dernière moitié (je sais ça fait 3 moitié ! lol) refuse de voir les chiffres ou ce qu’ils signifient ... ben rien ne bouge et rien de bougera, sauf catastrophe qui oblige, mais bon, même ça, ce n’est pas garanti, parce qu’après le Bataclan, c’était déjà pas mal... (même si l’état islamique veut frapper encore plus fort, ce n’est pas dit du tout qu’ils y arrivent, et donc ça peut rester "tiède" pendant longtemps).


      • vote
        Qiroreur Qiroreur 7 juillet 11:48

        @yoananda
        "Non, on a déjà."

        Localement oui. Je parle de l’Islam qui va forcément finir par se structurer (au-delà des divisions actuelles entre différentes écoles et différents pays d’origine) et devenir un lobby puissant. Là nous aurons un véritable problème et le choix que les Français se refusent de faire 30 ans devront être faits. Je disais que ce serait le catalyseur pour une reconquête (MaQ me répondait que ce n’était pas le bon, ce avec quoi je suis d’accord, sauf qu’à mon avis ce sera celui-la et pas un autre) et à mon avis un conflit que même Fançois Hollande admet être inéluctable. Car une fois un tel lobby constitué, le CRIF à côté ce sera de la roupie de sansonnet... 

        Ton truc de redevenir raciste, d’avoir une "conscience raciale", etc., ça ne prendra jamais. En revanche les gens qui ne s’uniront jamais pour mettre au pas des pop sur des critères raciaux le feront bcp plus simplement sur des bases républicaines de respect de la laïcité en réponse à la menace qu’est (et sera de toute façon pour eux) cette religion agressive, hégémonique, liberticide et totalitaire. 


      • vote
        yoananda yoananda 7 juillet 12:09

        @Qiroreur
        "Je parle de l’Islam qui va forcément finir par se structurer"

        Je n’en suis pas sûr. C’est ce que veut la république, mais ce n’est pas dans l’ADN du sunnisme d’une part, et je pense que les têtes pensantes de l’Islam en France ont bien compris que le supplice des milles piqûres était à leur avantage.

        Donc, peut-être qu’une forme de structure organique finira par se "densifier" avec le temps, mais ça sera dans 30 ans ou plus, bien trop tard pour y changer quoi que ce soit.

        "pour une reconquête"

        Heu ... donc d’après toi un Islam "structuré" (qui ne serait qu’un parti politique comme un autre final, qui a droit au chapitre comme tout autre parti) sera un catalyseur alors que les attentats ne le sont pas ? soit ...

        Et qui va s’occuper de la reconquête ? l’état ? lol

        Notre état a pris parti pour les islamistes PARTOUT ou il y avait de genre de problématiques. Tu vas me dire, c’est différent, on est en France. Oui, peut-être qu’on finira comme la Syrie ... mais le fait est qu’il y a une opinion publique mondiale, qu’il y a l’OTAN, et que les musulmans sont déjà présentés (à l’international, et même en France en partie) comme des victimes d’un état à tendance islamophobe.

        "Ton truc de redevenir raciste, d’avoir une "conscience raciale", etc., ça ne prendra jamais."

        Heu, mais je le sais ! Je n’ai jamais proposé ça comme solution politique. Je ne suis pas débile à ce point.

        Je pense que les races existent, je pense qu’elles sont une composante importante de la problématique, et qu’elle sur-détermine la question de l’Islam. C’est tout.

        Ça c’est de l’analyse pure, de "l’intelligence" (au sens anglais, recueil et analyse de l’info). Je n’ai jamais dit que c’était une ou la solution. On n’est jamais arrivé au stade des solutions, puisqu’on n’est pas d’accord sur l’analyse ! lol

        C’est vraiment dommage de mon point de vue, parce que à cause de ce tabou sur les races et la démographie on se prive de "vrais" débats.

        Non, je ne parle pas de déporter de force sur des critères raciaux. Je parle de poser les données sociologiques sur la table. Je ne souhaite du mal à personne. Pour ma part, je pense qu’on vit TOUS mieux séparés (séparé ne veut pas dire avec des barbelés et des miradors, il y a des tonnes de modalités), à ma connaissance ce n’est pas un crime, et je ne veux de mal à personne. Je pense que la rémigration volontaire serait la meilleure solution, mais je sais bien que c’est une illusion totale.

        Moi, perso, je n’ai pas de solution : parce que ça me dépasse probablement, et parce que j’estime qu’on ne peut pas en parler tant qu’on ne peut pas parler sans tabou des problèmes.


      • vote
        Qiroreur Qiroreur 7 juillet 13:25

        @yoananda
        "Heu ... donc d’après toi un Islam "structuré" (qui ne serait qu’un parti politique comme un autre final, qui a droit au chapitre comme tout autre parti) sera un catalyseur alors que les attentats ne le sont pas ? soit ..."

        Les attentats sont commis par des musulmans (encore récemment un gang de barbus motards... j’ignorais que ça pouvait exister), on est sur le même sujet. J’ai déjà répondu sur la fin du charlisme, selon moi et je peux me tromper, je te fiches mon billet que s’il y a un Bataclan bis demain, on aura une colère populaire plutôt que des nounours et des bougies. 

        Pour l’instant on a un Islam avec des tendances qui se tirent la bourre comme cela a toujours été le cas dans le sunnisme comme tu le rappelles, mais tôt ou tard (et pas dans 30 ans mais bien avant à mon avis) il sera structuré et formulera des exigences de manière unitaire et avec une base de pop suffisante pour le faire : ce sera le voile à l’école, les repas hallal ou l’adaptation des grandes entreprises aux prières, ramadan et cie (c’est déjà le cas, mais ça sera revendiqué de manière explicite et générale et non plus locale... bien entendu il y aura des débats internes entre "modérés" et autoritaires mais ce sera sur le tapis... et ça c’est tout à fait envisageable dans 10-15 ans, voire avant).

        Quant à l’opinion publique mondiale tu crois que les autres en ont qq chose à faire quand ils décident d’avoir une politique migratoire très tranchée (je pense au Japon, à l’Australie, Israël et plein d’autres pays) ? Et puis un pays qui laisse des centaines, des milliers de mosquées se construire sur son sol ne peut être taxé d’islamophobe. A mon avis c’est plutôt l’inverse qui se produira, à savoir une opinion (ça ne veut rien dire mais bref) conduite par les néo-cons et qui prendront la France comme exemple de choc des civilisations inéluctables à l’échelle mondiale, une sorte de Liban ou Balkans à grande échelle, un bastion de l’occident à protéger et à sauver comme il y a 72 ans (pour la mettre sous tutelle sans doute... c’est le trip de la perfide albion depuis des siècles...). Voilà, je vais loin dans le scénario et peut-être que cela prendra 20 ou 30 ans finalement mais de nombreux éléments me font dire qu’il est probable.


      • vote
        yoananda yoananda 7 juillet 14:04

        @Qiroreur

        Pour moi tu fantasme un scénario de reconquista très improbable. Je m’explique si tu veux bien.

        Pour l’instant, c’est la république qui VEUT structurer l’islam, et en faire un islam républicain, des lumière, franco-compatible. C’est le boulot du vieux Chevènement, trouver des "accommodement raisonnables" (terme canadien, mais qui décrit bien l’esprit).

        Pour l’instant le terrorisme n’a rien à voir avec l’Islam, religion de pets et de murs, les attentats c’est un truc à part.

        Pour l’instant, l’immigration sert à maintenir les grasses retraites (des fonctionnaires) à flot, du moins officiellement. La "vitalité" de la natalité française est souvent vantée, et du point de vue économique, il est hors de question de cesser l’afflux : le métissage se fera de force, et s’il y a des résistances, on passera à des méthodes encore plus contraignantes, comme tu le sais [je cite Sarkozy].

        Pour l’instant, l’Islam, s’il se structure, s’il a des revendications, et bien c’est son droit le plus absolu au sein de la sacro-sainte démocratie. C’est ce que VEUT l’état d’ailleurs ! Mais ce n’est pas ce qui se passe et même avec les pays à majorité musulmane, l’Islam (sunnite) à du mal à se structurer.

        Pour l’instant, partout sur la planète ou les musulmans sont présent, il n’y a pas d’attentats "de masse" (à l’arme de destruction de masse), et la ou il y en a (Syrie ?) ce sont les défendeurs (les laïques ou les chrétiens) qui sont accusés.

        Pour l’instant, l’Allemagne, l’UE et même la France veulent continuer de faire venir les africains par millions. Quitte à vendre ça à la population comme une bouée de sauvetage pour nous même, quitte à faire croire que ce sont exclusivement des belles jeunes filles chaudes sur-diplomées qui viennent nous envahir.

        "Et puis un pays qui laisse des centaines, des milliers de mosquées se construire sur son sol ne peut être taxé d’islamophobe."

        Hahaha, comme si que les gens réfléchissaient par eux même ! elle est bien bonne celle la. Non, tu oublie que l’Europe (et pas seulement) est le labo du mondialisme, et que le projet est explicitement la société multicul, et que s’y opposer c’est trop raciste.

        "conduite par les néo-cons et qui prendront la France comme exemple" que la république ne fonctionne pas. Faut pas trop rêver non plus. Les US depuis De Gaule n’aime pas la France.

        "un bastion"

        un bastion qui n’en es déjà plus un je te signale, un bastion c’est tout l’inverse de la France. Tu oublies la presse internationale qui s’est déjà positionnée anti-France, et qu’il suffit d’une gamine voilée qui meure pour que le symbole de la france tueuse de musulmane fasse le tour de la planète. Pallywood, tu connais ?

         

        Jusqu’ici, il me semble avoir juste été factuel.

         

        Si on prolonge les tendances, il n’y a rien qui puisse expliquer de revirement de situation du genre de ceux que tu décrits dans un avenir PREVISIBLE (j’insiste lourdement sur le prévisible).

        Donc il nous reste l’avenir imprévisible, du genre, chute de l’UE, fin du dollar et collapse américain, ce genre de trucs ... (tout à fait possible, je ne suis pas en train de dire le contraire).

        Il nous reste l’autre imprévisible, l’attentat de masse : très improbable, parce que, quoi qu’on en dises, l’état veille, et ce genre de truc aurait quand même très peu de chances d’arriver chez nous. Et si c’était le cas, ce serait voulu, et donc, ce ne serait pas dans l’intérêt des patriotes.

        Donc soit on a une catastrophe exogène qui change la situation soit, tu comptes sur une exaspération des français, face à un islam structuré et désigné officiellement comme ennemi.

        Dans les 2 cas, c’est d’une guerre civile dont tu parles. Parce que les musulmans ne vont pas devenir français de souche gentillement, alors que tout leur sourit jusqu’ici.

        Sinon, et bien il va continuer de se passer ce qu’il se passe actuellement, submersion démographique tranquille, avec quelques couacs tout à fait gérables en faisant taire les mécontents, et en suivant les politiques mondialistes qui annoncent vouloir des dizaines de millions de migrants de plus dans les années qui viennent.


      • vote
        Qiroreur Qiroreur 7 juillet 14:56

        Quand je parle de "bastion" ce n’est pas pour décrire la réalité mais pour te répondre sur l’"opinion internationale". Ce que je dis c’est que le monde anglo-saxon se servira de la France (je le sais que ce n’est plus un bastion, c’est une passoire... pourquoi me faire dire ce que je ne dis pas ?) COMME d’une sorte d’exemple si tu préfères pour dire : voyez comment cela se passe en France avec le monde arabo-musulman ? Je te signale au passage que c’est le cas depuis longtemps avec les no-go zones, et quand tu regardes les médias américains, la France est dépeinte assez justement d’ailleurs comme un pays en voie d’islamisation. Dans l’Europe de l’est c’est encore pire. Quant aux pays asiatiques éloignés de nos conneries, ils réalisent bien que la jolie France qui leur est vendue dans une des séries les plus regardées au monde (700 ou 800 Millions de téléspectateurs) n’a pas grand chose en commun avec la réalité... ces gens ont une diaspora importante en France et si le pékin moyen idéalise encore notre pays, le type qui voyage un minimum a compris en regardantet écoutant ses compatriotes chez nous. Bref, longue parenthèse pour dire que ton histoire d’opinion internationale réduite à l’Europe de l’ouest est très très discutable. 


        Après tu le dis toi même, l’Etat travaille à structurer l’Islam : Chevènement mais surtout Sarko... et plus il y aura de pb d’ingérence étrangère, d’attentats, plus la réponse des autorités sera de vouloir qu’il se structure... donc il va se structurer, ce n’est qu’une question de temps. Et déjà avec les org actuelles on a les prémisses de ce que seront leurs revendications : il suffit d’écouter Marwan Muhammad qui rêve à voix haute d’une "France musulmane"... et dans sa tête ça veut dire : voile autorisée à l’école, halal etc. et il se contentera pas d’accommodements raisonnables, il suffit de le lire et de l’écouter. 
        Ensuite tu commets une erreur factuelle sur le monde musulman : observe ce qui se passe au Maghreb en Tunisie et au Maroc (l’Algérie est un cas à part mais il y a des similitudes) : si l’Islam est divisé sur le plan théologique, en revanche il se structure très bien politiquement. Je ne te fais pas un dessin sur le type de pop muz que nous avons en France... Bien sûr ils vont se tirer la bourre entre turcs, algériens, marocains (les deux derniers ne pouvant pas se blairer), mais la finalité est que face à l’ennemi commun, ils se structureront, d’autant plus que les capitaux étrangers seront moins nécessaires avec le nombre de pratiquants en France motivés pour financer leur culte. 

        Quand il y aura 10-15 millions de musulmans officiellement, je dis bien officiellement, on aura une masse critique qui pèsera (et on sait très bien que dans certaines régions comme l’IDF, Marseille, le Nord, il y a déjà une concentration importante, ils serontplus nombreux dans 10 ans, c’est une certitude, et même seuls, parce que les autres se barrent depuis 40 ans de là où ils sont minoritaires, c’est la réalité). 

        " l’attentat de masse : très improbable, parce que, quoi qu’on en dises, l’état veille, et ce genre de truc aurait quand même très peu de chances d’arriver chez nous. Et si c’était le cas, ce serait voulu, et donc, ce ne serait pas dans l’intérêt des patriotes."

        Sans partir dans le complotisme, il est évident qu’il existe des sleeper cell capables de commettre des crimes de masse sans la moindre complicité de l’Etat. Nous avons de nombreuses cibles faciles dans ce pays, mal sécurisées (des tas d’enquêtes régulières le prouve).

        "Dans les 2 cas, c’est d’une guerre civile dont tu parles. "

        Je ne la souhaite pas mais elle me semble hautement probable à l’horizon dont on parle (15-20-30-50 ans), probablement pas avec un scénario à la Obertone, plutôt lente et progressive, mais oui. Cela arrivera si cette religion n’est pas contenue et pour l’instant elle ne l’est pas, bien au contraire : mosquées qui poussent comme des champignons, rues et villes qui s’islamisent, etc.

        • vote
          yoananda yoananda 7 juillet 15:33

          @Qiroreur
          "pourquoi me faire dire ce que je ne dis pas ?"

          Écriture trop rapide de ma part. Mais je reste sceptique sur cette idée que la perfide Albion, avec Londres et son maire musulman dont ils sont si fiers, ou même les USA (bon eux ils ont Trump, c’est vrai ça peut se discuter un peu plus), présentent la France comme un bastion anti-islam ! Tu ne crois pas ?

          En tout cas, on en est loin au jour d’aujourd’hui.

          "Bref, longue parenthèse pour dire que ton histoire d’opinion internationale réduite à l’Europe de l’ouest est très très discutable. "

          non, réduite à l’OTAN, parce que la Chine les autres n’interviennent pas militairement chez nous. C’était le sens de mes propos, mais il est vrai que j’ai dit "opinion mondiale", my bad.

          "Ensuite tu commets une erreur factuelle sur le monde musulman"

          Ok, j’admets un erreur sur ce point. Mais ça ne change pas grand chose : une structuration politique sert à réduire les tensions sociales, pas à les exacerber. Tu penses que tout d’un coup, parce que l’Islam aurait une visibilité politique, alors la le français va se réveiller et on va voir ce qu’on va voir ? Pas très réaliste je trouve.

          "à l’horizon dont on parle (15-20-30-50 ans)"

          Je ne sais pas si tu t’es amusé à faire des projections démographiques, mais bon, qui va la faire cette guerre civile au juste ? Pas l’état, car l’état son rôle est de l’empêcher : il tapera juste sur les violents, quelque soit leur bord. Il me semble que c’est ce qu’on observes historiquement. Donc coté "français", il n’y a déjà presque personne pour la faire maintenant, et je ne vois personne qui se lève non plus dans l’avenir vu la fiotisation de la société.

          "Cela arrivera si cette religion n’est pas contenue"

          Sauf que la contenir déclencherait l’hostilité des musulmans, et leurs soutiens internationaux. Je pense même qu’ils n’attendent que ça pour se poser (encore plus) en victimes et monter d’un cran dans leurs revendications.


        • vote
          Qiroreur Qiroreur 7 juillet 16:46

          @yoananda
          "présentent la France comme un bastion anti-islam ! Tu ne crois pas ?"

          Mais je n’ai pas dit ça... c’est dingue smiley Je dis que les médias anglosax (tabloïds surtout) et pour l’Anglais de base, ils nous voient en pays en difficulté avec une pop que nous ne parvenons pas à assimiler (la réalité étant plus nuancée), que l’intégration à la française ne marche pas, etc. Il y a un truc que les Français ont du mal à comprendre, c’est qu’en Angleterre on nous regarde bien plus que nous les regardons et cela ne vient pas seulement du fait que bcp de Français bossent là-bas. Battre les Français au rugby/foot est bien plus important pour un Anglais que l’inverse. Je pourrais citer des tas exemples et cela remonte loin (aux Plantagenêts minimum)...


          " Tu penses que tout d’un coup, parce que l’Islam aurait une visibilité politique, alors la le français va se réveiller et on va voir ce qu’on va voir ? Pas très réaliste je trouve"

          Cela va exacerber les tensions (avec leurs demandes communautaro-religieuses) et qu’à ce moment-là tu n’auras pas 35% de votants au second tour d’une élection mais la majorité (on y est pas, je te l’accorde, mais ça va arriver). J’ai peut-être l’air de la souhaiter cette guerre civile mais c’est tout le contraire : je souhaite une solution politique et je n’en vois pas d’autre de crédible qu’un mouvement souverainiste un peu couillu mais pas bêtement raciste comme peut l’être une partie de la base du FN. La ligne identitaire n’a aucun avenir et ceux qui l’encouragent le font pour diviser le camp patriote. En France, on est des modérés (centre-droit progressistes), et comme tu le dis de manière colorée, la population en plus est "fiottisée", moi je dirais gauchiassisée, mais ça revient un peu au même. Mais encore une fois, regarde les résultats d’il y a 2 mois : 35% pour un parti conspué par l’intégralité des médias, sans aucun soutien de personnalités publiques (à part Franck de la Personne smiley ), c’est énorme. Cela signifie que qq’un qui pose bien mieux les questions, qui a l’image d’un type sérieux et pondéré (ce qu’il est en plus dans la réalité... MLP a montré qu’elle était limite secouée du cibouleau lors du débat... ils peuvent dédiaboliser autant qu’ils veulent le maigre espoir s’est envolé en deux heures ce soir-là), qui est un authentique souverainiste qui n’a pas magouillé dans toutes les merdes de ces 15 dernières années, bref un type comme NDA a toutes ses chances, à condition de développer le tissu en France (parce que évidemment il faut une majorité à l’A.N.) avec des alliances. Bon côté UPR c’est mort, ils sont inexistants mais côté FN et LR il y a du monde qui en a marre de ces deux formations cramées par les Français pour différentes raisons. C’est la meilleure alternative que nous ayons. Toutes les autres ne convaincront pas une majorité. 


          "Sauf que la contenir déclencherait l’hostilité des musulmans, et leurs soutiens internationaux. Je pense même qu’ils n’attendent que ça pour se poser (encore plus) en victimes et monter d’un cran dans leurs revendications"

          Dans tous les cas il y aura confrontation. Peut-être pas guerre civile (peut-être juste des heurts, et peut-être même pas) mais il est certain qu’un débat va traverser toute la société (y compris chez les muz) et va mettre les Français au pied du mur : se décide-t-on à enfin faire respecter nos lois quitte à prendre quelques mesures radicales ou continuons-nous de nous faire dhimmiser dans notre propre pays ? Si personne ne veut aller au charbon, s’il n’y a pas de réaction... alors effectivement nous disparaitrons et la France sera musulmane avec des dirigeants musulmans ou soumis à eux. Tout cela va se jouer sur les 20-50 prochaines années, en raison de la démographie qui t’es si chère.


        • vote
          Qiroreur Qiroreur 7 juillet 16:47

          En tout cas merci pour les échanges, je réfléchis à des solutions et ça m’aide de confronter les idées.


        • vote
          yoananda yoananda 7 juillet 17:37

          @Qiroreur
          bon j’ai rien compris à ton histoire de bastion alors.

          Tu crois que la droite va s’unir (enfin) contre l’islam en oubliant ses divisions quand l’islam émergera de manière structuré ?

          On est d’accord que pour le moment et avant longtemps, aucun président ne sera élu sur le projet de seulement "contenir l’Islam" ?

          Et ce pour 2 raisons :

          * d’abord parce que le français ne s’est pas distingué ces dernières décennies par une volonté de faire des efforts (et la on lui en demanderais un énorme, alors qu’il a systématiquement refusé les petits)

          * parce que ce n’est pas porteur d’espoir, toussa toussa, ce n’est pas vendeur (ça rejoint le point 1)

          * parce que les médias ne cessent de minimiser le problème de l’islam par toutes sortes de techniques et que pour l’instant, ce sont eux qui donnent le la, même avec les attentats

          ça fait 3 raisons !

          "C’est la meilleure alternative que nous ayons. Toutes les autres ne convaincront pas une majorité. "

          Donc tu es conscient que ton alternative n’a aucune chance d’émerger actuellement, sans l’Islam "structuré" et revendicatif, donc, d’ici 25 ans ( 10 ans), et donc au moment même ou il sera en plein "force de l’age" si je puis dire. Quasi au pire moment.

          "Tout cela va se jouer sur les 20-50 prochaines années, en raison de la démographie qui t’es si chère."

          Oui. Donc pour le moment, tu peux te reposer et attendre tranquillement les conditions requises smiley

          Mais la démographie, ce n’est pas que le compte des musulmans, tu en es conscient ? c’est aussi le compte "chez nous". Tu sais que la, on arrive dans le papydoom ou grand enterrement, et que la bascule démographique, dans 25 ans, elle sera faite, c’est à dire que l’avenir du pays (ses gosses) sera majoritairement allogène à ce moment la (je n’ai pas dit musulman, j’ai dit allogène).

          Donc selon toi, à ce moment, les français restant, biberonnés aux écrans qui fusille le cerveau, au mutliculturalisme, au nouveau programme d’histoire qui invente un islam des lumières, féminisés encore plus (parce que la machine à féminiser fonctionne toujours et n’est pas prête de s’arrêter) toussa toussa, plus les allogènes-patriotes vont être suffisamment unis contre l’islam, les allogènes-non-patriotes (à priori plus nombreux que les patriotes) et les gauchistes et les mondialistes ? sachant qu’ils seront quasi-certain que leur programme musclé déclenchera une guerre civile.

          On est d’accord que c’est de ça qu’on parle ?


        • vote
          yoananda yoananda 7 juillet 17:47

          @yoananda
          25 ans plus ou moins 10 ans, je ne sais pas pourquoi ça n’est pas passé *


        • vote
          Qiroreur Qiroreur 7 juillet 18:08

          @yoananda
          "On est d’accord que c’est de ça qu’on parle ?"


          Non. smiley 

          Je ne te parle pas de ne rien foutre pendant 25 ans en attendant d’être minoritaires (quand je parle de minorité, je ne mets pas la même chose que toi dedans, donc mon "minoritaire" est plus conséquent : j’y inclus les patriotes de branche et de souche (et là déjà là à mon avis tu les minores bcp) mais aussi les gens qui vont réaliser l’ampleur d’un pb qui est encore secondaire pour l’instant - et puis ils sont occupés par la consommation, hanouna et les débats secondaires mais ça aussi ça peut changer avec une bonne vieille crise de derrière les fagots. De plus le nombre ne fait pas tout, même en étant moins nombreux, les patriotes auront la force de la légitimité et la détermination. Tu présumes trop de l’avenir à l’aune du présent, les choses peuvent vite changer.


          "* d’abord parce que le français ne s’est pas distingué ces dernières décennies par une volonté de faire des efforts (et la on lui en demanderais un énorme, alors qu’il a systématiquement refusé les petits)

          * parce que ce n’est pas porteur d’espoir, toussa toussa, ce n’est pas vendeur (ça rejoint le point 1)

          * parce que les médias ne cessent de minimiser le problème de l’islam par toutes sortes de techniques et que pour l’instant, ce sont eux qui donnent le la, même avec les attentats"


          Alors pour le 1/ tu as partiellement raison mais méfions-nous de l’eau qui dort. Pour le 2/ je ne parle pas de déclarer une guerre à l’Islam et ne proposer que cela. Ca été l’erreur du FN pendant des années que de ne parler QUE d’immigration, jusqu’aux élections où ils n’en ont plus trop parlé (stratégie imputée à Philippot en tant que Dir de Com et l’homme qui murmure à l’oreille de Marine, et qui agace une bonne partie du FN). pour faire simple, entre celui qui n’en parle jamais (FA, qui juge le sujet trop clivant) et ceux qui ne font que ça, il y a un juste milieu. Pour le 3/, ça peut vite changer. Il est vrai que la purge a été effectuée (exit les Zemmour, Polony, Elisabeth Lévy et cie) mais la pop n’est plus dupe sur une réalité qui a été niée pendant des années alors que ce qui se passait dans leur rue disait l’inverse des MSM. LEs MSM sont devenus ultra critiqués ces dernières années. Tous les journalistes parlent de défiance envers leur profession. 


        • vote
          yoananda yoananda 7 juillet 20:12

          @Qiroreur
          "Tu présumes trop de l’avenir à l’aune du présent, les choses peuvent vite changer."

          Oui et non, j’ai essayé d’être un peu méthodique, c’est à dire de présenter la situation actuelle, de voir ce qui peut la faire changer (crise exogène, gros attentat, autre), pour voir jusqu’où on peut prolonger les tendances qui s’en dégagent.

          Ton scénario de réveil patriote (est-ce que le nom te convient ?) est quand même conditionné à une montée importante en puissance de l’islam ou une crise (ça c’est un sujet à part qu’il faudrait traiter à part)

          Non ?

          Je n’ai pas dis que tu comptais rien foutre, mais que rien ne serait possible avant 25 ans (symboliquement, une génération, le temps que l’islam politique s’affirme en fait, on peut voir déjà les prémices des premiers partis d’ailleurs).

          Donc entre temps, tu peux préparer le terrain smiley


        • 1 vote
          Vraidrapo 10 juillet 20:25

          Dans la veine de ’Soumission", tant décrié :

          Si je peux me permettre de donner un exemple sur une Région du monde qui n’intéresse personne à l’Ouest : les invasions de l’Anatolie par les Turco-Mongols. Il y eut deux vagues à partir du Xème siécle, les Seldjouks puis les Ottomans.
          Au départ, les autochtones Byzantins, Grecs pontiques, Arméniens, Assyro-Chaldéens représentaient environ 5 millions d’individus pour 400,000 turcs. Un Sultan, Mehmet II, (à vérifier) se rendant compte d’un risque hypothétique de rejet de la greffe par la paysannerie locale (taxes ?), a commencé à distribuer des avantages en titres et en nature aux chrétiens qui se convertissaient au cours de fêtes annuelles. Deux à trois mille garçons sautaient le pas régulièrement, puis lorsque le flot se tarit, vinrent les procédés coercitifs (Janissaires, enlèvement des jeunes filles etc...)...
          Et voici pourquoi, en une dizaine de siècles, nous avons en Anatolie 75 millions de musulmans pour moins de 100,000 chrétiens... Mais ceci ne risque pas de se produire chez nous, au grand jamais ?!
          PS : bien que les fanatiques Turcs ( 75% de la population selon moi) se revendiquent de race pure, les services scientifiques locaux révèlent une proportion de 9 à 15% de Turcs ethniques seulement. Mais, soyez gentils n’allez pas leur répéter...


          • 1 vote
            yoananda yoananda 10 juillet 20:30

            @Vraidrapo
            "Mais ceci ne risque pas de se produire chez nous, au grand jamais ?!"

            D’après ce que tu dis, j’ai tendance à dire que non : d’où est-ce que l’invasion musulmane pourrait distribuer des titres et avantages pour inciter à la conversion les jeunes fiotisés français ? Et d’ailleurs ils en feraient quoi ? Sorti de leur console de jeux ... lol

            Qu’en penses tu ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès