• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Rétroingénierie des phénomènes extraordinaires

Rétroingénierie des phénomènes extraordinaires

Conférence de Philippe Guillemant au colloque des réalités invisibles de Laon, le 11 février 2017.

 

 

Tags : Science et techno



Réagissez à l'article

43 réactions à cet article


  • 1 vote
    Simple citoyenne Simple citoyenne 17 février 15:50

    Un grand merci Ozi ; génial !


    • 2 votes
      Ozi Ozi 17 février 20:19

      @Simple citoyenne

      C’est vrai que cette conférence de Guillemant est à la fois passionnante, accessible et pédagogique.. Selon moi, c’est une de ses plus abouties smiley


    • 1 vote
      le celte le celte 17 février 16:46

      J’en faisais très sommairement allusion il y a peu sur un autre fil de discussion...Synchro ? smiley

      Cette vision quantique bouleverse complètement notre vision classique d’un monde matériel, ordonné et déterminé. Le passage d’une vision d’un monde plat à un monde rond avait radicalement changé notre manière de penser. Ce concept est encore plus révolutionnaire (toutes proportions gardées), car il fait appel à une nouvelle vision du soi, devenant des Etres créateurs de notre propre expérience. L’observateur et le monde observé ne sont qu’un. C’est un basculement total dans un monde multidimensionnel, indéterminé, dans lequel toutes les réalités existent simultanément, dans l’ici et le maintenant. Passer d’une réalité à une autre, et choisir volontairement (par intention) une réalité que nous décidons d’expérimenter dans notre vie est possible. Je n’ai par contre pas entendu parler du "Dark Rift" que nous traversons actuellement, ou alors j’ai zappé ce moment.

      Merci pour ce partage passionnant.


      • vote
        Ozi Ozi 17 février 20:21

        @le celte :"Je n’ai par contre pas entendu parler du "Dark Rift" que nous traversons actuellement"
        Qu’est ce que tu entends par "Dark Rift"  ?


      • 1 vote
        le celte le celte 18 février 10:55

        @Ozi

        Le "Dark Rift" est un nuage interstellaire hautement énergétique affectant le système solaire qui le traverse depuis 1994, à atteint le "Mid Point" en 2012 pour finir en 2030.

        Les effets de cette traversé sont confirmés par la NASA(!) suite aux données de IBEX lancé en 2008. Ces données ont montré une interaction dynamique entre l’héliosphère et le champ magnétique de la galaxie, précisément dans le Dark Rift.
        Pour faire court, suite à cela, la NASA reconnaît (! !) qu’elle ne comprend pas ces interactions et qu’il faudrait énoncer de nouvelles lois de la physique pour comprendre ces découvertes.
        Selon le Pr. Lallement : « Notre héliosphère est très fortement déformée et soumise aux pressions du champ magnétique de la galaxie »
        En traversant le "Dark Rift" ses radiations affectent sérieusement le Soleil et les planètes. Le système solaire devient quantique en s’alignant avec la Galaxie et que les lois physiques du monde quantique s’appliquent désormais à l’ensemble du système solaire.


      • 1 vote
        medialter medialter 18 février 20:51

        @le celte
        "Le système solaire devient quantique en s’alignant avec la Galaxie et que les lois physiques du monde quantique s’appliquent désormais à l’ensemble du système solaire"

        *

        Voilà, ça c’est le genre de théorie nouille-age qui pourrait complètement discrédité le discours d’un Guillemant. Un système solaire quantique, putain les mecs, retournez au bahut, c’est pas croyable d’écrire des trucs pareils smiley


      • 3 votes
        le celte le celte 18 février 22:43

        @medialter

        C’est vrai, je voulais faire court et n’ai pas développé, je pensais que vous alliez le faire par déduction, mais je m’aperçois que votre pseudo assurance vous oblige encore à affirmer que la conscience n’existe que grâce à un support organique ! Vous êtes certainement trop vieux maintenant pour entrevoir une perception contraire.


      • 1 vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 17 février 17:49

        Je n’ai pas l’habitude de lire ou de voir ce type de sujet qui à mon avis est toujours mal traité car on part toujours de la sacré physique universitaire & non pas d’une métaphysique, c’est à dire, d’une vision globale où, a priori, « il est interdit d’interdire » ; le mieux de 1968, quand ces connards de trotskistes & maoïstes nous foutaient la paix !
         Il y a 3 HEURES, partie de mon interprétation qui concorde plus ou moins avec ce qui est DIT ici, me venait à la conscience !Je feuilletez -révisais- justement quelques pages qui parlaient de l’ayurvéda comme pratique de la MIA, et particulièrement du darshana samkhya : je savais donc, ou plutôt "mon futur" guidait mes pas, autant que mon cerveau connaissait déjà  : expériences maintes fois vécues sans etre jamais sollicitées ! Wendigo me disait qu’il me trouvait fatiguant quand je parlais de bouddhisme et/ou de tantras ce que je n’ai pas encore vraiment fait ici ! ça s’imposerait que je le fasse en intégrant la composante sexuelle absente ici -j’ai vu la moitié seulement, mais je ne crois pas que ce gus érudit mais mal éduqué- l’intègre dans sa PHYSIQUE ; ne lui demandez pas de métaphysique, il ne vous sortira que des lieux communs : d’autre part il est, sans le savoir : apprenti-sorcier ce qui ne peut que déranger toute personne sensible, c’est à dire qui a gardé ses défenses naturelles contre des faux gurus éventuels !
        Gaffe quand même !


        CQFD CQFD


        • 2 votes
          medialter medialter 17 février 19:13

          @Mao-Tsé-Toung
          "ne lui demandez pas de métaphysique, il ne vous sortira que des lieux communs"

          *

          Pas si sûr, je me faisais la même réflexion, mais avec ses 3 densités de matières, Guillemant pourrait justement y répondre facilement, en tous cas je pourrais le faire à sa place, en parlant pour sa théorie. Guillemant reproche justement à la Science d’en arriver à ce qu’elle a toujours proscrit, la métaphysique, que lui utilise abondamment, voir ici. Moi je le trouve plutôt en bonne voie, l’exposé est une bonne synthèse de sa théorie, j’essaie toujours de confronter ce genre de théories à mes convictions sur les OVNIs, le chamanisme et l’alchimie, et là je dois dire que ça commence à sentir l’unison.

          *

          Avec encore pas mal de points à régler (je verrais plutôt 2 densités que 3 - ce que soutiens JPP avec son univers fantôme, pas d’accord sur les 4 mondes surtout en introduisant la psychanalyse, pas d’accord sur la survivance de la conscience après la mort, pas d’accord sur les E.T. en tant que parents ....), mais ça commence à ressembler à une théorie du tout. Reste à savoir si une élite humaine dispose déjà de cette technologie qui maîtrise les densités subtiles par rétro-ingénérie, où c’est la pensée qui dirigerait les trajectoires, je pense que oui, les OVNIs triangulaires étant probablement des créations humaines ultra-secrètes


        • vote
          Ozi Ozi 17 février 19:51

          @medialter :"Moi je le trouve plutôt en bonne voie, l’exposé est une bonne synthèse de sa théorie, j’essaie toujours de confronter ce genre de théories à mes convictions sur les OVNIs, le chamanisme et l’alchimie, et là je dois dire que ça commence à sentir l’unison."

          Oyez oyez braves gens, ce jour du 17 février de l’an de grâce 2017 est à marquer d’une pierre blanche..  smiley



        • vote
          medialter medialter 17 février 19:54

          @Ozi
          Disons gris clair


        • 1 vote
          Ozi Ozi 17 février 20:24

           smiley

          "pas d’accord sur la survivance de la conscience après la mort, pas d’accord sur les E.T. en tant que parents"

          Tu peux exposer ton point de vue ?


        • 2 votes
          medialter medialter 17 février 20:53

          @Ozi
          Le premier me semble évident, il faut un support organique pour faire exister la conscience, même si je suis d’accord avec Guillemant que la conscience n’est pas nécessairement "à l’intérieur" du corps. On pourra m’objecter les survivances fantomatiques, mais ce sont des anomalies au processus de désintégration, qui finit de toutes manières par intervenir tôt ou tard

          *

          Pour le second, je pense que nous sommes les jouets et les cobayes d’une "puissance extérieure" infiniment plus évoluée dont nous sommes sous le joug, même s’il existe une ou plusieurs autres puissances qui nous ont laissé un parcours fléché (alchimie ou chamanisme) pour sortir de la matrice, dont la première puissance n’a rien à foutre, vu l’infime proportion en aptitude d’apprendre ce code de la route, laissant ainsi son laboratoire à souris blanches intact


        • 2 votes
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 février 00:12

          medialter 17 février 19:13

          "@Mao-Tsé-Toung
          "ne lui demandez pas de métaphysique, il ne vous sortira que des lieux communs""

          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

          @medialter

          je me suis rendu sur le site ; des propos gentils : évidemment ceux d’un chercheur formaté par les universités qui, quand il en sort -ou plutôt essaie d’en sortir- y retourne aussitôt ; l’isolement lui fait peur, il en a pas encore vraiment fait l’expérience : il s’en tient à une tchatche qui se veut savante mais disciplinée et aux ordres du convenu, quoique il en dise : écoutez ses citations répétées de "savants très respectés" qui le confortent (ça ne vole vraiment pas haut) !

          Pour mettre les pieds dans le plat
           question de temps- je dis depuis plus de 50 ans, et j’ai du l’écrire ici, plutôt 2 fois qu’une :

          «  concentrez-vous un instant, sur la 17ième chaîne au Japon ; non seulement vous voyez les images, mais vous comprenez la langue, à condition que votre cerveau ne soit pas niqué évidemment  » !

          Ou je dis vrai ; ou je dis faux !

          Si je dis vrai, énumérez les corollaires qui en résultent : notamment nos ordis, télés, smartphones & co ne seraient que des béquilles pour enfants demeurés... !

          A maintes reprises j’ai exprimé mon rejet de l’écriture alphabétique qui cache en fait, les secrets du sacré ; donc il faut comprendre pourquoi depuis que je suis ici j’ai proposé des rencontres ; l’oral permettant déjà d’élever le niveau ; et si je m’écoutais je proposerai « l’impossible » c’est à dire la pratique des TANTRAS, non pas en ânonnant les écrits existants, mais en découverte à partir de la MIA « orale » suggérée par ceux qui sont nés pour ce faire et auxquels on permettrait de vivre leur swadharma, ce qui révolutionnerait la société ! Ce n’est pas demain la veille !

          Je me tiens en dehors des spéculations des cordes, et tutti quanti, et dans ses extrapolations de calculs avec des boules de billard qui ne sont qu’un jeu de potache séduit par le progrès moderne : il le dit lui-même : » : il s’éclate » ce faisant !

          Merci

          CQFD CQFD


        • vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 février 13:09

          @Mao-Tsé-Toung
          ... nos ordis, télés, smartphones & co ne seraient que des béquilles pour enfants demeurés... !

          seraient que des prothèses plutôt


        • vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 février 13:23

          @Mao-Tsé-Toung
          « il est interdit d’interdire  » ; le mieux de 1968

          le slogan majeur de mai 1968


        • vote
          yoananda yoananda 18 février 19:29

          @medialter
          "JPP avec son univers fantôme"

          JPP parle d’univers gémellaire et n’aborde pas la notion de "densité". Il parle juste de vitesse de la lumière différente (un artifice pour expliquer comment "on" pourrait voyager plus vite que notre lumière). Sa MHD explique certaines caractéristiques des phénomènes ovni, mais il n’a aucun élément équivalent pour l’univers gémellaire (si ce n’est les textes ummo).

          Il faut donc faire la part des choses dans ses travaux.


        • vote
          medialter medialter 18 février 20:46

          @yoananda
          "JPP parle d’univers gémellaire et n’aborde pas la notion de "densité". Il parle juste de vitesse de la lumière différente (un artifice pour expliquer comment "on" pourrait voyager plus vite que notre lumière)"

          *

          Non, pas seulement, la théorie des univers gémellaires diffère suffisamment du modèle standard pour bénéficier d’une description assez complète tout en expliquant certains de ses boulets (pas besoin de matière noire ou d’énergie noire). La notion de densité y est implicitement abordée, puisque cet Univers fantôme pourrait n’être constitué que d’éléments très légers (hydrogène ou hélium géméllaire)


        • 3 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 06:18

          @medialter
          "il faut un support organique pour faire exister la conscience"

          Ou pas. Peut-être que c’est la conscience qui fait exister le support organique.


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 08:14

          @Qaspard Delanuit
          la conscience peut faire évoluer le support organique de bien des manières.... Contrairement à l’idée répandu, le cerveau continue de produire des neurones toute "sa vie". De plus, il est capable de se réorganiser en mobilisant des parties auparavant utilisées pour d’autres tâches spécifiques (plasticité du cerveau cf : AVC ou trauma crânien....)

          Mais la conscience n’est pas ce qui fait exister le support organique.

          En effet, le code génétique s’occupe tout seul du structurel à la base...."L’immeuble existe sans les habitants". J’en veux pour preuve les personnes dans le coma végétatif, dont l’activité électrique cérébrale est nulle. Alors, après, peut-être que la question est de savoir si les réseaux neuronaux se détruisent progressivement lorsqu’il n’y a aucune activité. Il me semble que certaines personnes sont sortis spontanément d’un long coma sans aucune séquelle sérieuse...

          @medialter

          les volutes du cerveau ont une distribution quasi fractale

          http://geoffreyhistoire.pagesperso-orange.fr/fractales/place.html


        • 1 vote
          gaijin gaijin 19 février 09:19

          @medialter
          " Le premier me semble évident, il faut un support organique pour faire exister la conscience,"

           smiley

          comment pouvez vous soutenir ça ? jamais parlé a un esprit non organique ? en fait c’est l’ inverse il faut de la " conscience " pour animer un corps. partie la partie subtile ( ame-esprit-conscience ) le corps meurt ! c’est a dire qu’il cesse son homéostasie et se décompose en ses composants ..


        • vote
          medialter medialter 19 février 09:20

          @Qaspard Delanuit
          "Ou pas. Peut-être que c’est la conscience qui fait exister le support organique"

          *

          J’attendais une réfutation plus facile. Dans Castaneda, les êtres inorganiques ont une conscience, avec une longévité incomparable à la nôtre. Toutefois ce n’est pas de cela qu’il est question ici. Guillemant parle de la conscience d’un homme ordinaire, qui se désagrège bel et bien après la mort. Si la conscience faisait exister le support organique, cela fait belle lurette que nous aurions des Soros d’un millénaire d’âge. Fort heureusement, ce n’est pas ce type de conscience qui induit le corps organique, mais une Conscience infiniment plus étendue (que CC appelle la totalité de Soi-Même). Mais Guillemant n’en est pas encore là, loin s’en faut, laissons-le déjà mettre sa théorie à flot dans son environnement ultra-hostile, avant qu’il n’aborde la notion d’immortalité, qui découlera assez naturellement de sa théorie, enfin si je l’ai bien comprise


        • vote
          medialter medialter 19 février 09:22

          @gaijin
          "jamais parlé a un esprit non organique ? "

          *

          Excellente cette synchronicité pendant que j’écrivais mon msg. Guillemant devrait apprécier smiley


        • vote
          medialter medialter 19 février 09:28

          @Zatara
          "En effet, le code génétique s’occupe tout seul du structurel à la base"

          *

          On pourrait même parler du corps qui s’occupe tout seul des maladies sans que notre conscience de veille y intervienne, mais dans le chamanisme, c’est ce que l’on pourrait appeler une "conscience du corps" qui s’en charge. Par exemple, dans CC, c’est le corps qui "Voit" (terme propriétaire qui indique la capacité de ressentir les choses dans leur essence)


        • vote
          gaijin gaijin 19 février 09:57

          @medialter
          " avant qu’il n’aborde la notion d’immortalité, qui découlera assez naturellement de sa théorie, enfin si je l’ai bien comprise"

          il ne faut pas mélanger tous les points de vue. bien entendu un soros n’existant pas en tant que conscience unifiée n’a pas d’ existance durable mais cela n’est qu’un point de vue relatif a notre positionnement matériel comme l’est d’ailleurs la question de la réincarnation. sur un autre plan que j’ai touché a peu de reprises car trop perturbant pour mon petit psychisme tout existe dans le présent les notions d’avant la mort après la mort etc sont obsolètes sur ce plan là. l’immortalité est la seule chose qui soit, la logique de guillemant aboutit forcément là même s’il ne le dit pas. et il aboutira inéluctablement au fait que la nature du réel est impossible atteindre et a formuler en passant par l’interface matérielle de notre conscience

          ( rencontré une fois la conscience d’un moi futur qui avait bricolé des choses avec un moi passé dont j’avais perdu souvenir gros bordel dans la tête smiley )


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 10:26

          @medialter
          une "conscience du corps"

          Le corps est avant tout une mécanique vivante (même si l’erreur est de le résumé seulement à cela). Les actions et réactions qui se produisent respectent les lois chimiques, mécaniques, électriques (même si certaines demeurent simplement inconnu ou encore inexpliqué)

          Si le corps a une conscience, il faut aussi en distinguer ce qui est de l’ordre de sa capacité à s’auto-réguler. Il serait stupide de croire que toute l’intelligence se résumerai dans une centralisation (ami de la politique, bonjour) de part une intelligence cellulaire indépendante, c’est à dire de regarder quelles sont les fonctions intrinsèques des cellules de notre corps sur un plan microscopique.

          Lorsque qu’on se coupe ou que l’on s’égratigne, c’est d’abord grâce à une réponse localisée et indépendante (mécanique et chimique). Et c’est par l’information électrique que l’on ressent la douleur, et les différents stades de la guérison. Le comportement s’en trouve changé (prudent et focalisé, on passe à une surveillance détaché)

          Lorsqu’il s’agit d’une maladie, donc interne et diffus dans l’organisme, on ne perçoit que les symptômes. Or le temps que la maladie produise des symptômes au niveau du corps, on peut cependant observer que certains paramètres évoluent d’ors et déjà. C’est d’ailleurs ce que le médecin surveille lorsqu’il fait faire régulièrement des analyses de sang, d’urine, etc sur une personne dite "à risque"....Le médecin surveille en réalité la réaction du corps à quelque chose que le corps a détecté bien avant (comprendre qu’à ce stade, le médecin voit les "symptômes" de la "contre offensive" pour comprendre qu’il y a offensive)

          Bref, tout cela pour dire que le corps à sa propre perception de son état, indépendant de notre conscience, et qu’il régule de façon autonome et spontané un équilibre. Je rajouterai aussi que certaine de nos réactions, purement psychologique et indépendante de notre volonté lorsque l’on n’y attache aucune importance (comme un sous programme de sauvegarde, l’instinct de survie s’applique machinalement, court-circuitant les mécanismes de cognitions), sont directement issu de ce que l’on nomme, très curieusement, le cerveau reptilien...

          Il est évident que l’échange entre la conscience propre du corps et notre conscience sont dans un échange. La question est de savoir s’il s’agit d’une forme d’antagonisme sournois (version religieuse à l’ancienne) ou d’un dialogue entre le jedi et son padawan... Malheureusement, pour certain cas, on hésitera pas à qualifier le corps de sith.....


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 10:29

          @Zatara
          Il est évident que l’échange entre la conscience propre du corps et notre conscience sont dans un échange.

           smiley c’est bon ça


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 10:40

          @medialter

          Il est évident que la conscience propre du corps et notre conscience sont dans un échange.

          Plus perso, je pense que l’égo est une part cristalliser de cet échange, intérioriser jusqu’à redevenir inconsciente et finalement machinale....


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 14:32

          @Zatara
          "Mais la conscience n’est pas ce qui fait exister le support organique." 

          Peut-être pas. Ou bien peut-être que si. La seule chose que vous pourriez affirmer à ce sujet est que vous ne le savez pas.   smiley


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 14:43

          @Qaspard Delanuit
          dans l’absolu, je ne sais rien... mais les comas de longue durée qui se réveille en n’ayant quasiment "rien perdu" (pas tous, hein, on est bien d’accord, mais ça existe) me laisse penser que l’activité électrique n’est pas ce qui conditionne la vie du support organique.....


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 14:45

          @Qaspard Delanuit
          ...quand je parle du support organique, j’aurai dû préciser que je parle du cerveau, pas des muscles, évidemment.....


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 14:52

          @Qaspard Delanuit
          "Mais la conscience n’est pas ce qui fait exister le support organique." 

          Peut-être pas. Ou bien peut-être que si. La seule chose que vous pourriez affirmer à ce sujet est que vous ne le savez pas.

          Sinon, ça voudrait dire que les machines qui font tenir les légumes dernier stade indéfiniment font le même boulot que la conscience.... voir même équivalent... Je ne suis pas encore pote avec un respirateur mais si ça arrive, je vous tiens au courant smiley


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 15:02

          @medialter
          "J’attendais une réfutation plus facile. Dans Castaneda, les êtres inorganiques ont une conscience, avec une longévité incomparable à la nôtre. Toutefois ce n’est pas de cela qu’il est question ici."

          C’est justement parce que ce n’est pas de cela dont il est ici question que je n’ai pas proposé cette réfutation plus facile. D’ailleurs, je n’ai rien réfuté du tout. 

          La Conscience, au sens bien entendu de la Totalité de Soi-Même, est peut-être ce qui fait exister le corps organique... puisque le corps organique et une partie de cette totalité. 

          "Guillemant parle de la conscience d’un homme ordinaire, qui se désagrège bel et bien après la mort." 

          1. Même si l’ego est mortel, cela n’implique pas sa disparition immédiate au moment de la disparition du corps organique. Il est aussi parfaitement envisageable que surviennent, quelque temps après la mort physique, une mort énergétique, puis émotionnelle et enfin mentale de l’ego. Ceci s’accordant avec la plupart des traditions faisant mention d’un détachement progressif, dont la perte du corps physique n’est que la première étape bien tranchée (car il y a d’autres étapes moins tranchées comme la vieillesse par exemple). 

          2. Je ne serais pas aussi catégorique que vous concernant l’incapacité de Guillemant à distinguer, dans son système explicatif, la Conscience (Totalité du Soi) de l’ego (image que je me fais de moi-même en la reconsolidant à chaque seconde). Peut-être qu’il simplifie ce point dans son exposé parce que la précision qu’il faudrait apporter serait une trop longue parenthèse dans sa séquence de raisonnement. Cependant, je suis d’accord avec vous : la distinction entre l’ego et la Conscience est importante. 


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 15:08

          @Zatara
          "Sinon, ça voudrait dire que les machines qui font tenir les légumes au dernier stade indéfiniment font le même boulot que la conscience."

          Non, cela voudrait plutôt dire qu’une existence organique de "légume" n’est pas une existence organique humaine. 


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 15:13

          @Zatara
          "quand je parle du support organique, j’aurai dû préciser que je parle du cerveau, pas des muscles, évidemment."

          Le cerveau seul ou bien avec le système nerveux ?  smiley

          https://fr.dreamstime.com/illustration-stock-rponse-de-nerf-faire-souffrir-et-toucher-image46581299


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 19:29

          @Qaspard Delanuit
          Le cerveau seul ou bien avec le système nerveux ?  

          les impulsions électriques apparaissent dans le cerveau (serveur), aux extrémités des nerfs si vous voulez (terminaux), mais pas au milieu des nerfs..... internet n’apparait au milieu d’un câble ethernet Qaspard smiley


        • vote
          Zatara Zatara 19 février 19:34

          @Qaspard Delanuit
          Rien à voir mais je reviens sur la conscience du corps. Ça ne se situe pas non plus dans les réflexes... d’ou, encore une fois le côté pré programmé.....

          Lorsqu’un stimulus, appelant une réponse immédiate, est perçu par un récepteur logé dans une partie du corps, l’influx nerveux se propage sur les fibres afférentes vers la moelle épinière (r. spinal) ou le tronc cérébral (r. bulbaire). Après le passage par une (r. monosynaptique) ou plusieurs synapses des neurones moteurs (r. métamérique, système nerveux périphérique), la réponse afférente, sous la forme d’un second influx nerveux, part vers l’organe effecteur (muscle par exemple) ou vers les centres moteurs, supérieurs ou inférieurs (noyaux médullaires de la moelle épinière ou noyaux centraux, tonus musculaire du cervelet, conscience du cortex, etc.).

          Cette boucle récepteur-afférence-SNC-efférence-effecteur constitue l’« arc réflexe » le plus court. Un arc réflexe n’est jamais modifiable par la volonté de l’individu : c’est la "loi du tout ou rien".


        • 1 vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 17 février 17:51

          Je feuilletais


          • vote
            BlueMan BlueMan 18 février 03:14

            Bon, j’ai regardé pendant 39 minutes et j’ai décroché. Ça devient de plus en plus fumeux...


            Seule chose que j’ai trouvée intéressante, mais qui n’est malheureusement pas assez développée dans sa conférence, c’est la notion de la sortie du déterminisme mécanique par le dépassement du nombre d’informations par rapport aux informations des conditions initiales. Ses travaux sur les 100.000 boules de billards auraient été une bonne idée à présenter complètement et à nous expliquer clairement. Dommage, c’était prometteur.

            • 1 vote
              le celte le celte 18 février 19:02

              Voici une conférence de Boissier offrant des perspectives intéressantes sur le sujet de l’article : https://www.youtube.com/watch?v=V3JJhlvhUoE

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ozi

Ozi
Voir ses articles







Palmarès