Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Tribune Libre > Suisse - La délation est encouragée, à la police, aux impôts ou encore dans (...)

Suisse - La délation est encouragée, à la police, aux impôts ou encore dans l’administration

Découvrez à quel point, en Suisse, on y pousse maintenant à la délation, et cela autant à la police, aux impôts, qu’à l’administration.

Source : http://mega-streaming.info/video/OHDYR7WSYUWN/

Tags : Fiscalité Démocratie Suisse


Sur le même thème

Des « mini Etats islamiques » en France (Vidéo/télévision suisse)
Histoire des relations publiques (4)
Opposition à l'impérialisme américain : des milliers de personnes manifestent dans toute l'Europe contre les médias, les guerres de l'OTAN, et la FED - Juin 2014
Le revenu de base en débat à l'émission "Ce soir ou jamais" - 18 Avril 2014
Séisme politique prévu le 30 Nov. : votation "Sauvez l'Or des Suisses", par Egon von Greyerz


Réactions à cet article

  • 3 votes
    Par cob (---.---.---.95) 3 octobre 2011 18:39

    Autrement dit, il n’est moral de dénoncer un crime/délit que quand celui-ci nous nuit personnellement. Il faut surtout tâcher d’abandonner tout sentiment de solidarité, se sentir étranger au sort de son voisin et ne se préoccuper que de sa petite gueule, c’est bien ça ?

    • vote
      Par Flamm (---.---.---.131) 3 octobre 2011 20:08
      Flamm

      @ cob,

      << Autrement dit, il n’est moral de dénoncer un crime/délit que quand celui-ci nous nuit personnellement.>> 


      Entre-autre, et ce n’est pas de la delation dans ce cas...
      Ou denoncer un fait qui va sauver une vie ou des vies par exemple.

      << Il faut surtout tâcher d’abandonner tout sentiment de solidarité, se sentir étranger au sort de son voisin et ne se préoccuper que de sa petite gueule, c’est bien ça ?>>

       ???
      Je n’ai rien compris,

    • 2 votes
      Par rastapopulo (---.---.---.177) 3 octobre 2011 20:40
      rastapopulo

      Plus simplement (hahaha), la délation n’est pas immorale en soit. C’est la loi derrière qui est déterminante.

      Je rigole déjà de ceux qui crierait au nazisme pour avoir dénoncer une arnaque à la sécu. Bah oui la nation est une vache à lait qu’il faut abandonner non ?

  • 3 votes
    Par coincoin (---.---.---.70) 3 octobre 2011 20:50

    C’est culturel. En France, à cause (grâce) à l’occupation, la délation est très mal vue (collabo etc.). 

    En Allemagne c’est la même chose, il n’est pas mal vu de "rapporter". Surtout à l’est, où chaque "rapport" était très bien récompensé par l’état "démocratique" de l’époque.

    En Grèce c’est l’inverse, c’est plutôt comme en France, en pire (mieux ?), à cause de l’occupation ottomane qui a durée plusieurs siècles. Le système D était de rigueur. 

    -

    Il faut se rappeler que la personne qui baise l’état (fraude aux impots, assurance maladie, cotisations patronales, travail au black etc.) nous baisent (in)directement, car ce sont nos impôts qu’ils prennent. Et ceux qui ne paient pas d’impôts sont quand même baisés, car ils auront moins de prestations sociales, un salaire net réduit (car les entreprises cotisent aussi, donc quand l’état a besoin d’argent, il augmente les cotisations) etc. etc. 

    Après il ne faut pas vivre dans une société type 1989. Une sorte de société faussement idéale, où chaque infraction est perçue comme un crime contre l’humanité (par ex. non tri des déchets, stationnement interdit, ou bien tout autre chose en général qui ne provoque pas de dommage à la société).

    -

    [politiquement correct] donc oui à la délation, mais pas trop[/politiquement correct

  • 3 votes
    Par GregTheBegue (---.---.---.58) 3 octobre 2011 23:11

    La "délation" n’existe que lorsque les lois en effet sont inhumaines, amorales, etc... Ainsi pendant la 2e guerre mondiale, on peux aisement utiliser "délation" lorsque des gens reportaient des juifs.


    Cependant, reporter un crime, dont on est victime ou témoin, je ne vois pas en quoi cela peux être considérer comme de la délation, surtout quand cela concerne des faits très "pratiques" tel que la fraude fiscale.

    Les lois en Suisse sont très standards, rien de vraiement excéssif, donc, comme en France, rapporter un crime ne devrait jamais poser de problème, au contraire, cela devrait être encourager.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès