• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Témoignage insupportable sur les conditions de travail et de vie dans les (...)

Témoignage insupportable sur les conditions de travail et de vie dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

Témoignage d’une pensionnaire de 85 ans : « On me couche à 17h pour des questions d’organisation du personnel. Plus tôt que les bébés. Le matin on me lève de plus en plus tard, souvent vers 11h. Ça fait court comme journée ».

Elle affirme qu’elle n’a pas pu prendre de douche depuis trois semaines. Le dernier bain, c’était en mai. Et puis, il y a les dimanches et jours fériés : faute de personnel en nombre suffisant, il faut rester au lit toute la journée.

Une autre pensionnaire se souvient : « Un jour on m’a servi mon potage dans un gobelet en plastique. Toute une vie pour en arriver là… » dit-elle.

Source : https://www.franceinter.fr/emissions/le-7h43/le-7h43-09-aout-2017

 

Tags : Scandale Vieillissement Témoignage Polémique



Réagissez à l'article

8 réactions à cet article


  • 3 votes
    jeanpiètre jeanpiètre 24 août 18:39

    Vous débarquez , de génocide date depuis fort longtemps, le comble étant d insidieusement transformer les personnes qui arrivent dans les structures pour personnes âgées en personnes dépendantes par appât du gain
    Soleil vert c était dans les années 90, mais ce sont les "investisseurs "qui seuls s en gavent sous l oeil complice de l état , trop content de la manne , comme pour leur hypocrite traitement de tabac


    • 4 votes
      bob14 bob14 25 août 08:19

      Moi, mes parents sont morts dans leur lit..je sais je suis vieux jeu...mettre ses parents dans des maisons de morts montre bien l’esprit tordu des français !


      • 2 votes
        Djam Djam 25 août 23:04

        Je confirme cet article et son contenu...
        Ma mère est "placée" depuis un an dans une résidence, pourtant toute neuve et joliment sise dans les Pyrénées Orientales. L’endroit est plaisant, peu de pensionnaires et une structure récente à l’atmosphère lumineuse.

        L’équipe d’ AS (aide soignante) est au taquet. Elles (ils) aiment leur métier et le font vraiment au mieux, mais.... la gestion est faite de telle sorte qu’il manque toujours du personnel. A l’embauche, on préfère l’intérimaire. Résultat, les intérimaires font ce qu’elles peuvent et apprennent leur métier. Surchargées de travail (1 AS pour environ 12 personnes âgées dépendantes) elles/ils courent dans l’étage pour : assurer les "changes" hygiéniques, aider à sortir, à manger, pour nettoyer, pour déplacer, pour ranger, pour guider etc etc...

        L’essentiel est fait mais pas les soins pourtant bien plus urgents comme le brossage des dents. Ça, elles ne le font jamais ! résultat, des dents qui pourrissent rapidement, des gingivites et des complications bucco dentaires. Les familles doivent se débrouiller pour palier les manques (remettre de l’ordre dans les placards à vêtements, racheter régulièrement des vêtements pour remplacer celui qui se perd dans le circuit de lavage extérieur, aider aux taches quotidiennes comme le change, le brossage de dents, le rangement de la chambre...). S’il n’y a pas de visite quotidienne, le parent âgé est soumis à la pression des AS qui cavalent et font ce qu’elles peuvent.

        En renvanche... il y a toutes les semaines des gens qui viennent de l’extérieur pour faire des animations, des jeux, des conférences (?). Ces divertissements extérieurs ne plaisent pas particulièrement aux personnes âgées qui, on s’en doute, avaient une toute autre vie "avant". Ces animateurs coûtent de l’argent... pourtant, on refuse d’embaucher des AS dont le besoin est notoire.

        Et je ne parle même pas des frais annexes : kinés qui viennent également pour faire des "massages" et faire faire quelques pas par-ci par-là. Peu ou pas du tout d’effet ni physique ni psychique. Des contrôles sont pratiqués par des "contrôleurs médicaux" extérieurs (sans doute budgétés aussi) tous les x mois... le ou la toubib responsable de la résidence flippe à chaque contrôle... Elle me dit à l’occasion : "ici, on ne force pas les résidents... on respecte... si votre mère ne veut pas prendre de médicaments, elle est libre".

        Ben je veux mon n’veu ! Ma mère n’ayant aucune pathologie qui puisse être soulagée par une quelconque chimie...

        On attend toujours le "plan senior" annoncé par tous les petits présidents de France... je crois que ça sera comme pour la vignette "des vieux"...

        Salauds de vieux !


        • 1 vote
          jeanpiètre jeanpiètre 26 août 00:47

          @Djam
          Beau témoignage, j ai été intérimaire dans une stitut dans le nord, les as disent dans le nord , c est l abattoir, et c est vrai. Le but est de rendre une personne qui a quelques difficultés a se déplacer en grabataire en lui retirant tout estime de soi, en le rendant incontinent, parce qu’ une couche est plus facile à budgeter que de mettre du personnel, à les infantiliser en leur donnant des animations que j’ai retrouvé chez les moins de 10ans deficients, à créer le climat ou même un animal fuirait s il avait ses membres (que la structure contribué à détruire) pour le porter, et qu’ il avaient encore la possibilité d utiliser l argent qu’ il leur reste , souvent la maison qu’ ils ont passé leur vie à payer et ameliorer ,ceux qui nous exploitent durant la vie active,nous réservent ce genre de traitement, si nous n y prenons pas garde


        • 1 vote
          Scalpa Scalpa 26 août 00:11

          La mort ne fait plus son boulot correctement et autorise la souffrance et personne ne dit mot.


          • 1 vote
            microf 26 août 14:10

            @Scalpa

            c´est vrai @Scalpa, personne ne dit mot, l´attention est ailleurs, saurait été un article sur les immigrés Noirs ou Arabes, il y aurait déjá plus de 200 commentaires ce rivalisants de haine.

            Mais voila des personnes qui ont travaillées toutes leurs vies á bâtir leur Nation, au lieu de les choyer á la fin de leurs vies comme des bébés, ces personnes sont traitées aujourd´hui comme des déchets, mais mêmes les déchets sont recyclables, eux sont traités comme rien, il faut s´ en débarasser le plus vite possible.

            Quel monde pourri.


          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 26 août 17:27

            @microf
            non, pas forcément le plus vite possible, la dépendance rapporte beaucoup pour certains


          • vote
            ricauret 27 août 00:07

            AVANT ON APPELAIT CELA UN HOSPICE LE MOT A CHANGE MAIS CELA RESTE IDENTIQUE

            MESSIEURS LES DIT ELITES VOUS VOUS GAVEZ SUR LE DOS DES PERSONNES AGEES NOUBLIAIENT JAMAIS UN JOUR CE SERA VOUS QUI SERAIENT A LEURS PLACES DANS N’IMPORTE QUELS CENTRES MEME CHERS

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès